Septembre 2014
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5



Choisissez les catégories :
















s'inscrire au RSS  

External links
RSSVoir tous les RSS
dans une nouvelle fenêtre

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Lundi, 29 septembre 2014

Le ministre mauricien de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire, Satish Faugoo, a déclaré jeudi que les pays ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique) devraient se préparer à relever les défis découlant de l’abolition de la production sucrière dans l’Union européenne prévue pour septembre 2017 dans le cadre de la Politique Commune Agricole (PCA). Intervenant à l’Assemblée générale annuelle du Syndicat des Sucres à Port-Louis, M. Faugoo a dit que les pays ACP sont très inquiets de l’impact direct et indirect des effets de l’abolition des quotas sucriers. «Il y a un surplus dans la production globale de sucre durant les trois dernières saisons, en conséquence, les prix ont chuté de manière significative durant la même période», a-t-il déclaré, avant d’ajouter : «De plus, les prix du sucre restent vulnérables et très volatils».

Après plus de dix ans de négociations, l'accord de partenariat économique a enfin été conclu entre l'Union européenne et une grande partie de l'Afrique subsaharienne... Mais crée toujours autant la polémique.  Le 10 février 2014 fera date dans l'histoire mouvementée des relations commerciales entre l'Union européenne (UE) et l'Afrique subsaharienne. En parvenant contre toute attente à un consensus, après plus de dix ans d'âpres discussions, les négociateurs européens et leurs homologues ouest-africains donnent enfin le coup d'envoi de l'accord de partenariat économique (APE), censé succéder aux conventions ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique), signées depuis 1975 entre l'Union et les pays du Sud.

Les 27 commissaires candidats à la nouvelle Commission de Jean-Claude Juncker comparaitront devant le Parlement européen à partir d'aujourd'hui. Chacun sera questionné durant trois heures par les députés. Les commissions parlementaires évalueront leurs compétences et leurs connaissances puis le Parlement européen décidera lors d’un vote d’approuver ou non la Commission dans son ensemble. Les auditions seront retransmises en direct sur notre site Internet et les réseaux sociaux. Les auditions commencent le lundi 29 septembre et se terminent le 7 octobre. Vous pouvez accéder à l’agenda détaillé ici.

L’Afrique du Sud et la Grande-Bretagne ont signé un protocole d’entente visant à soutenir la science, la technologie et l’innovation, avec un financement annuel conjoint d’une valeur de 14 millions de dollars, dans le cadre du Fonds Newton, ont confirmé les deux pays ce mercredi. « Ce Fonds Newton Afrique du Sud-Royaume-Uni comprendra les contributions des deux parties pour soutenir la science, la technologie et l’innovation et créer un catalyseur pour stimuler le développement socio-économique en Afrique du Sud et plus largement, dans toute l’Afrique subsaharienne », a indiqué le ministère sud-africain de la science et de la technologie.

15 millions de francs suisses, soit 12,4 millions d’euros, c’est la somme que devrait investir Nespresso, la filiale du géant américain de l’agroalimentaire Nestlé sur le continent africain. Cette somme devrait notamment servir à développer des pays comme l’Ethiopie, le Kenya et le Soudan par le biais du commerce équitable. Une autre volonté du groupe est d’investir dans le développement durable, ce qui fait de cet investissement une opération pionnière en la matière.

« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>