Mars 2017
L Ma Me J V S D
27 28 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Vendredi, 17 mars 2017

Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international, a réuni le 17 mars les partenaires de la société civile actifs dans le domaine du développement et de la solidarité internationale à l’occasion de la publication du premier document d’orientation relatif au partenariat entre le ministère et la société civile. Jean-Marie Le Guen, secrétaire d’Etat chargé du développement et de la Francophonie, a participé à cette rencontre. Élaboré à la demande du comité interministériel pour la coopération internationale et le développement et en lien avec les organisations concernées réunies au sein du conseil national du développement et de la solidarité internationale, ce document définit le périmètre, les ambitions et les moyens de ce partenariat, et les pistes pour l’approfondir. Les organisations de la société civile sont des acteurs majeurs de notre politique de développement et de solidarité internationale.

Bientôt, les producteurs ivoiriens vont mettre sur le marché du cacao à haut rendement et, de meilleure qualité, grâce à l’usage de phytosanitaires aux normes écologiques et européennes, assurent des représentants de la firme allemande BASF, une multinationale spécialisée dans l’agrochimie, qui appuie la filière, par l'entremise de l’OMCC, l’organisation mondiale des cultivateurs de café-cacao, à la base du projet. D’après des études de la firme BASF, si leur gamme de produits est utilisée de façon efficiente, elle assure efficacement la protection des végétaux, et fait gagner en productivité (oscillant entre 500 kilogrammes et 1,5 tonne à l’hectare) ; celle-ci ayant été évaluée sur des exploitations-pilote à Divo (région du Lôh-Djiboua), dans le Sud-Ouest du pays.

Pour accompagner l’encadrement et le bon fonctionnement du processus de libéralisation des échanges commerciales entre le Cameroun et l’Union européenne, le Ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire a organisé du 14 au 17 mars 2017 à Kribi dans la région du Sud­Cameroun, en collaboration avec la Cellule d’appui à l’ordonnateur national du FED, un atelier de formation à l’intention des opérateurs économiques et des responsables des administrations publiques en charge des questions commerciales. Ces travaux avaient pour objet, le renforcement des capacités des participants à la maîtrise des contours, subtilités et particularités de la mise en œuvre des instruments de défense commerciale de l’APE d’étape, notamment les mesures antidumping et compensatoires, ainsi que les clauses de sauvegarde.

Le projet de câble sous-marin international négocié entre la Polynésie françiase, la Nouvelle-Zélande, les îles Cook et les Samoa est enfin officialisé. Le financement et l'appel d'offres pour sa construction devraient être finalisés cette année. Le câble a également été baptisé Manatua. Manatua signifie "l'esprit du large" dans les langues de Tahiti et des îles Cook. Dans ces deux pays et à Niue, aux Samoa et pour les Maori, "tua" signifie aussi "le dos" ou "derrière". Manatua pourrait alors être interprété comme "le dos du pouvoir". C'est donc un nom empli de sens qu'ont choisi les dirigeants de quatre pays du Pacifique pour le nouveau câble sous-marin qui les reliera. Il connectera Tahiti aux îles Cook puis se prolongera vers Niue et les Samoa.

L’Union européenne devrait commencer les décaissements prévus dans le 11ème FED, cette année. Le développement rural est mis en avant. Un décaissement attendu avant la fin de l’année. À entendre l’ambassadeur de l’Union européenne, Antonio Sanchez Benedito, la somme de 90 millions d’euros devrait être engagée sur le 11ème Fonds européen de développement (FED) cette année, pour soutenir le développement rural. « Cette année, il y aura 90 millions d’euros pour le développement rural avec un programme dans le Nord, et un autre grand programme de portée nationale », a-t-il déclaré hier, lors d’un point de presse donné à l’issue du dialogue politique tenu à Maha­zoarivo.

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>