Juillet 2015
L Ma Me J V S D
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2



Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Vendredi, 03 juillet 2015

La Commission du Commerce international a publié son rapport faisant suite de sa mission officielle à ItalyPort of Genoa et EXPO Milano. Ce rapport indique que : « avec l'UE comme premier partenaire commercial du monde pour les produits agro-alimentaires et principal importateur depuis les pays en développement, la visite a permis de se concentrer sur l'impact de la politique commerciale de l'UE en termes de sécurité alimentaire, des ZLE et de la législation commerciale sur l'accès au marché, les contrôle de sécurité, la douane, les tarifs et les quotas externes de facilitation du commerce, les préférences commerciales autonomes et la protection des indicateurs géographiques. » La Conférence de presse regroupant l'AGRI, l'INTA et l'ITRE a également mis l'accent sur le besoin de renforcer un système OMC fondé sur des règles et de finaliser le Cycle de Doha.

La Commission des Affaires étrangères a publié un projet d'avis pour la commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire sur le prochain nouvel accord international sur le changement climatique à Paris. Le projet d'avis souligne que « la diplomatie climatique devrait faire partie de l'approche globale de l'action externe de l'UE (…) [et] en appelle au Vice-Président de la Commission/Haut Représentant de l'Union pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, pour développer des priorités stratégiques pour la politique climatique externe inscrite dans les objectifs de la politique étrangère générale, et pour garantir que les délégations UE portent davantage leur attention sur les questions de surveillance du climat. » Il prévient aussi que l'UE devrait être préparée à une instabilité géopolitique provoquée par le climat, notant que l'UE devrait être attentive à la coopération avec les pays les plus touchés par les impacts du changement climatique.

Les Commissions du Développement et de l'Environnement du Parlement européen ont organisé une audition publique sur les ODD, co-présidé par la parlementaire Linda Mcavan et le parlementaire Benedek Javor. Les trois panels ont célébré la nature universelle et intégrée du cadre ODD, ainsi que son niveau d'ambition, et ont informé les participants des derniers développements. Amina Mohammed, la Conseillère spéciale du Secrétaire général des Nations Unies sur l'Après-2015, s'est absentée des négociations sur le Financement du Développement à New York pour participer à la réunion. Des interventions d'Amina Mohammed, de la Commissaire européenne à l'Environnement, aux Affaires maritimes et à la Pêche, Karmenu Vella, et du directeur général adjoint de la DG Devco, Klaus Rudischauser, ont mis en exergue le lien important entre le développement et l'environnement.

Commission de la Pêche du Parlement européen a publié sa recommandation sur la Déclaration relative à l’attribution de possibilités de pêche dans les eaux de l’Union européenne à des navires de pêche battant pavillon de la République bolivarienne du Venezuela, dans la zone économique exclusive (ZEE) située au large des côtes de la Guyane française. Elle reconnaît que « l'industrie de transformation en Guyane française dépend en partie de l'exploitation, par les navires de pêche vénézuéliens, des ressources naturelles vivantes de la ZEE au large des côtes. » Bien qu'il n'y ait pas d'accord international entre l'UE et le Venezuela concernant la coopération pour la pêche, en pratique, la pêche est autorisée. À la suite de l'arrêt de la Cour de Justice européenne, le Parlement donne son approbation pour que la pêche continue dans cette zone.

La Commission du Développement du Parlement européen a formulé un Avis pour la Commission du Commerce international à propos de la conclusion du Protocole amendant l'Accord de Marrakech instituant l'Organisation mondiale du commerce. Il indique que l'Accord sur la facilitation des échanges (AFE), le principal résultat du cycle de Doha pour le Développement, sera la principale source de bénéfices pour de nombreux pays en développement. Cet Avis qualifie l'accord d'historique : « Tout en rendant le commerce plus facile, plus rapide et moins onéreux, l'élimination des barrières administratives devrait également apporter une aide aux pays en développement et à leurs entreprises, y compris les PME, pour une meilleure intégration dans les chaînes de valeur régionale et globale, et donc leur permettre de tirer de meilleurs profits du commerce international. » Il souligne la pertinence d'un traitement particulier et différencié, ainsi que d'une assistance technique et financière. En 5 ans, l'UE a contribué 400 millions € pour soutenir Aid for Trade.

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>