Avril 2017
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent2281228222832284SuivantFin »
Mercredi, 03 novembre 2004

La Commission européenne a proposé un règlement visant à permettre aux fabricants de médicaments génériques de produire des médicaments brevetés en vue de l'exportation vers les "pays dans le besoin" ne possédant pas de capacités de production suffisantes. Le règlement met en œuvre dans l'UE une décision de l'OMC du 30 août 2003 (voir IP/03/1189) en vertu de laquelle les autorités nationales peuvent octroyer des "licences obligatoires" pour cette production si certaines conditions sont réunies. L'une des exigences est que le pays de destination notifie à l'OMC sa demande du médicament couvert par la licence. Le projet de règlement n'impose aucune autre restriction quant aux médicaments et aux maladies couvertes. Pour contribuer à assurer que les médicaments parviennent aux patients qui en ont besoin et protéger les titulaires des brevets, les autorités douanières sont invitées à éviter la réimportation vers l'UE des médicaments produits dans le cadre du système.

Mardi, 30 novembre 1999

Le gouvernement vient d’adopter quatre projets de loi autorisant l’Etat gabonais à contracter des emprunts auprès de la Banque pour la reconstruction et le développement (Bird) et de l’Agence françaises de développement (AFD). Le premier projet de loi concerne un emprunt de 57,7 millions d’euros (à peu près 37,8 milliards de FCFA) auprès de la Banque pour la reconstruction et le développement en vue de la fourniture en électricité et en eau potable dans les zones rurales du Gabon. Le second projet de loi autorise l’Etat à emprunter 94,5 millions d’euros (environ 61,9 milliards de FCFA) toujours auprès de la Bird aux fins de financer l’extension de l’offre et l’amélioration de la qualité des établissements de formation techniques et professionnels. Les troisième et quatrième projets de loi vont permettre au Gabon d’emprunter 154 millions d’euros (près de 100,87 milliards de FCFA) auprès de l’Agence française de développement pour la mise en place d’un programme d’investissement dans le secteur de l’éducation et 50 millions d’euros (environ 35,37 milliards de FCFA) pour le financement de projets d’investissement des structures sanitaires et le renforcement des capacités du personnel de santé.

Source: agenceecofin.com

  • Bookmark and Share
  • Email
  • Imprimer
« DébutPrécédent2281228222832284SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>