Novembre 2017
L Ma Me J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Jeudi, 02 mars 2006
Depuis peu, le site d’InfoSud a fait peau neuve, et ouvre désormais au grand public la lecture de ses articles. Infosud est une agence de presse, orientée vers les problématiques Nord-Sud et le développement. Ses missions sont l’appui à une presse de qualité dans les pays du Sud, notamment par la formation pratique, ainsi que la diffusion d’informations au Nord sur les réalités du Sud, et au Sud sur les réalités du Nord. L’agence produit ses propres papiers et diffuse des textes de journalistes du Sud, via Syfia International, le réseau dont elle est membre, composé de neuf agences (au Sénégal, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo RD, Madagascar, Canada, Suisse et France) ainsi que de correspondants, journalistes généralement autochtones, dans presque tous les pays d’Afrique, au Vietnam, au Cambodge, en Haïti…
La 2711e session du Conseil des Affaires générales s’est tenue à Bruxelles le 27 février 2006, sur les relations entre l’UE et l’Amérique latine. Le Conseil reconnaît l’importance de redynamiser les relations économiques et commerciales et l’importance d’un climat propice pour la promotion des entreprises et les opportunités d’investissement entre les deux régions afin d’utiliser au mieux et au profit de chacune des parties, les potentialités existantes. Le Conseil s’est félicité de la recommandation visant à intensifier le dialogue réglementaire, notamment sur des problèmes comme les entraves aux échanges et à l’investissement, ainsi que l’organisation du premier sommet commercial UE - ALC à l’occasion du prochain sommet UE – Amérique Latine et Caraïbes qui se tiendra à Vienne.
Le quatrième sommet entre l'UE, l'Amérique latine et les Caraïbes qui se tiendra à Vienne le 12 mai 2006, et auquel participeront des chefs d'État ou de gouvernement, ainsi que des représentants de la société civile et du monde des affaires des deux régions. Le sommet de Vienne devrait être l'occasion de réaffirmer les priorités politiques et de confirmer l'importance du partenariat en le renforçant par des résultats tangibles.
  • Bookmark and Share
  • Email
  • Imprimer
Sur base des conclusions du Conseil de Coopération Conjoint UE-Afrique du Sud de 2005, le Président Sud-Africain, Thabo Mbeki, et le Commissaire européen au Développement et à l’Aide humanitaire, Louis Michel, ont discuté à Pretoria du passage du partenariat UE-Afrique du Sud à un niveau stratégique.
L’Union européenne a reconnu l’Afrique comme une priorité géostratégique et s’est engagée, plus que jamais, dans son développement économique et social. L’Afrique du Sud a assumé un rôle de pivot dans l’Afrique australe et à travers le continent, qui se reflète dans son profil international et son engagement pour le multilatéralisme. Le Commissaire Michel a expliqué au Président Mbeki que la Commission européenne entend soumettre au Conseil et au Parlement européen une «Communication» sur les relations entre l’Afrique du Sud et l’UE. Ils se sont accordés pour explorer des domaines dans lesquels le partenariat actuel pourrait être renforcé, du dialogue politique à la libéralisation du commerce, l’aide au développement et un large éventail de coopérations économiques, scientifiques et culturelles.
A présent, les relations entre l’UE et l’Afrique du Sud sont règlementées par l’Accord de Commerce, Développement et Coopération, signé en 1999 et qui est entré pleinement en vigueur en mai 2004.
Au cours d’une semaine de visite officielle en Afrique australe, le Commissaire Michel s’est aussi rendu au Lesotho et au Botswana. A Gaborone, il a présidé un séminaire régional sur la programmation du 10ème Fonds européen de Développement (FED) pour la région du SADC. Le 10ème FED compte
€22,7 milliards pour la période 2008-2013.
  • Bookmark and Share
  • Email
  • Imprimer
L’Union européenne propose la création d’un Institut de technologie qui ferait date dans l’histoire. La proposition de créer un « pôle d’excellence » dans les domaines de l’innovation et de la recherche a été présentée au Parlement européen. Le nouvel Institut européen de technologie (IET) sera basé sur plusieurs sites et réunira les communautés scientifiques et les chefs d’entreprise. La structure de l’institut reposera sur un comité de direction qui sera son noyau central et encadrera un ensemble de « communautés de la connaissance ». La CE espère que l’IET encouragera les entreprises à financer la recherche dans les nouvelles technologies en échange d’une réduction des taxes fiscales qu’elles génèrent. L’IET sera financé par la CE, mais les états membres apporteront également leurs contributions financières. La CE considère que l’IET pourrait être constitué et fonctionnel dès 2009.
  • Bookmark and Share
  • Email
  • Imprimer
Dans le Parc national des lacs de Plitvice en Croatie, le 27 février 2006 (RSE), au terme de trois jours de réunion dans l’un des sites protégés les plus anciens d’Europe, le parc national des lacs de Plitvice, les représentants officiels de 40 gouvernements européens et de 32 organisations environnementales ont conclu que le déclin de la diversité biologique continue à s’accélérer dans toute l’Europe. Dans l’histoire de l’humanité, jamais le rythme de déclin de la biodiversité n’a été aussi important. Aux dires du Secrétariat de la Convention sur la biodiversité biologique, le rythme de déclin de la biodiversité est plus de 100 fois supérieur aux taux naturels, et les humains sont en train de modifier l’environnement à tel point qu’aucune espèce ne sera épargnée.
Cette manifestation organisée tous les deux ans dans le cadre de la Stratégie paneuropéenne de la diversité biologique et paysagère, encourage la coopération paneuropéenne pour réaliser l’objectif et l’engagement pris en 2003 par les ministres de la nature et de l’environnement de 53 pays, d’enrayer la perte de la biodiversité d’ici 2010.
Les participants à la réunion ont convenu d’accroître la coopération régionale et de renforcer les partenariats dans les secteurs des forêts, de l’agriculture et d’autres secteurs axés sur l’économie.
L’état d’avancement du Réseau écologique paneuropéen est l’histoire d’une réussite présentée lors de la réunion. Les participants ont accueilli favorablement les initiatives d’un certain nombre de banques pour la création de fonds d’investissements européens dans la biodiversité.

La biodiversité est un suejt au coeur des activités du CAT depuis d enombreuses années. Voir en annexe
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>