Février 2018
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 1 2 3 4

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Mercredi, 15 mars 2006
L’enjeu majeur des nouveaux accords de partenariat économique (APE) conclus entre l’UE et les régions ACP est le développement. Les APE doivent faciliter l’intégration des pays ACP dans l’économie mondiale, s’inscrire dans le prolongement des initiatives d’intégration régionale, stimuler ainsi le développement économique et la croissance des exportations, et par conséquent contribuer au développement durable et à la réduction de la pauvreté. L’ECDPM a l’intention de contribuer à un dialogue sur la composante développement des APE, qui reposera sur des informations appropriées. À cette fin, le Centre entreprendra des activités de recherche, de dialogue, de communication et de renforcement des capacités, liées aux mesures d’accompagnement et à la mise en œuvre efficace de l’aide accordée aux APE.
La Commission européenne a alloué €2 millions d’aide humanitaire en faveur des populations touchées par une sécheresse prolongée dans le sud et le centre du Mozambique. Plus de 800.000 personnes sont estimées être particulièrement vulnérables, dont les enfants et les foyers gérés soit par des enfants, soit par des grands-parents.
Lundi, 13 mars 2006
Le nouveau numéro trimestriel sur la coopération ACP-UE de l'ECDPM a pour thème : comment rester engagé dans des «partenariats difficiles»;Quand et pourquoi un pays devient-il un «partenaire difficile» ? Quand un partenariat peut-il être qualifié d’«efficace» ? D'autres articles portent sur :
- Doutes croissants sur la valeur des APE pour le développement
- La coopération ACP-CE dans la pratique : où va l'argent ACP-UE ?
L'Union européenne (UE) et les États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) ont lancé le Programme cadre de microfinancement pour faciliter, dans les pays ACP, l'accès des pauvres à des produits et services financiers adaptés à leurs besoins. Ce Programme tente d'améliorer sur trois fronts l'efficacité des opérations microfinancières dans les pays ACP par le renforcement de la capacité des acteurs de ce secteur, le soutien et la promotion de la notation des institutions de microfinance, et l'amélioration de l'efficacité et de la transparence du marché de la microfinance.
Le Programme vient d'annoncer l’attribution de onze bourses de financements qui seront chargés d’aider les Institutions de microfinance (MFIs) et les fournisseurs de services techniques en Afrique et aux Caraïbes.
Les Chefs de gouvernement du CARICOM ont convenus de fixer une mission pour rencontrer leurs homologues dans certaines capitales européennes ainsi que des représentants d’Institutions européennes, afin de démontrer de façon plus ferme l’intérêt de CARICOM par rapport aux mesures proposées au sein de l’UE, avant la décision prise par l’UE sur la quantité de ressources à rendre disponible comme compensation pour la période 2007-2013.
La mission s’est trouvée d’accord sur le fait que les mesures sur le sucre auront des répercussions permanentes défavorables non seulement pour l’industrie du sucre, mais pour tout le CARICOM dans son ensemble. Ce qui est en jeu est le niveau de compensation à garantir dans le budget de l’UE aux 18 pays ACP qui exportent des quantités fixes de sucre sur le marché européen à taux préférentiels selon les termes du Protocole sur le sucre ACP-UE.
Ces pays perdront plus de 250 millions d’euros par an sur les revenues stables, comme résultat du 36% du prix en moins selon ce qu’ont décidé les ministres UE de l’agriculture en novembre 2005. La Guyane, le plus pauvre pays ACP d’Amérique du sud, où les exportations de sucre représentent presque le 20% du PIB, risque de perdre 40 millions d’Euros par an suite à cette reforme. D’autres pays du CARICOM risquent sérieusement d’être touchés par cette reforme, comme les Barbade, Belize, la Jamaïque et Trinidad & Tobago.
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>