Teknoloji Haberleri Teknoloji Blogu Internet Haberleri Defterdar | Bir Bilgenin Defteri HDFilmİzle Full HD izle Türkçe Dublaj izle
Accueil
Juin 2018
L Ma Me J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Lundi, 03 juillet 2006
Négociateurs européens et sénégalais se sont séparés vendredi sur un constat d’échec, sans avoir renouvelé l’accord de pêche qui expirait à minuit. Conséquence : dès ce 1er juillet, toute la flotte européenne quitte les eaux sénégalaises. Signé en 1980, l’accord de pêche avec le Sénégal est le plus ancien de ceux conclu par l’Europe avec un pays tiers. Les discussions ont achoppé cette fois sur de nombreux obstacles. Pour sauvegarder ses ressources halieutiques menacées, le Sénégal veut réduire les quantités de captures autorisées au large de ses côtes. Une exigence acceptée par les Européens qui sont d’accord pour renoncer à la pêche démersale côtière pour ne pas léser les pêcheurs locaux. Mais s’ils sont prêts à réduire leurs captures, les Européens estiment logique de diminuer d’autant la contrepartie financière qu’ils versent au gouvernement sénégalais. Ce dernier, au contraire, souhaite l’augmenter ou, tout au moins, la maintenir à 16 millions d’euros par an. Dans le cadre d’un programme de partenariat, Bruxelles proposait aussi que sa compensation financière serve au développement de la pêche locale, notamment artisanale. Pour Dakar, cette question relève de la souveraineté sénégalaise.
A souligner l’intérêt pour les pays ACP des séminaires dans les pays tiers concernant les normes alimentaires de l'Union européenne. Parmi les thèmes traités : les problèmes rencontrés par le secteur de la pêche ou de l'agriculture dans la région concernée; les principales caractéristiques de la législation alimentaire de l'UE; l'incidence des politiques de l'UE sur les producteurs de denrées alimentaires; l'organisation des contrôles officiels; la mission de l'Office alimentaire et vétérinaire.
Vendredi, 30 juin 2006
Dans ses efforts continus pour donner la parole aux jeunes Africains, le CTA a co-organisé le 2ème Congrès régional Africain des Sciences et Technologies portant sur « La sécurité alimentaire et la santé pour le développement durable en Afrique » qui s’est tenu à Accra (Ghana) du 16 au 28 juin 2006. A cette occasion, le Forum Africain de la Jeunesse en Science et Technologie a été officiellement lancé comme plateforme à une seule voix pour la jeunesse intéressée aux sciences et technologies.

Un manuel de soixante pages sur la grippe aviaire a été publié par le CIRAD avec l’appui du CTA. Il s’agit d’une compilation d'informations parmi les plus actualisées sur le sujet présentée dans un format très pratique. Les abonnés du CTA peuvent commander des copies de ce manuel à travers son service de distribution des publications.

Le 12 juin le CTA a participé à un débat organisé par l’Agence Française de Développement (AFD) à Paris, où était aussi présent le Directeur Général de l’Organisation Internationale des Epizooties (OIE).
Pour informations: http://www.oie.int/fr/fr_index.htm
Les Organisations régionales de producteurs ACP ont organisé, à l'occasion de la 11ème session de l’Assemblée Parlementaire Paritaire (APP) ACP-UE à Vienne du 19 au 22 juin, avec l’appui du CTA, une table ronde afin de sensibiliser les parlementaires ACP et UE sur le rôle clé que joue l’agriculture pour les économies des pays ACP et d’identifier les appuis nécessaires à la durabilité et viabilité des exploitations familiales. Les représentants des Organisations de Producteurs ACP d’Afrique de l’Est (EAFF), d’Afrique de l’Ouest (le ROPPA) et des Caraïbes (WINFA) ont partagé leurs points de vues sur l’avenir de l’agriculture familiale avec les parlementaires ACP-UE. Les principaux points de discussion ont porté sur les défis posés à l’agriculture familiale, la nécessité de politiques agricoles favorables, l’implication des OP dans les processus d’intégration régionale et le de renforcement de capacités des organisations existantes. Mme Kinnock a soulevé le point crucial de l’impact du VIH-SIDA sur l’agriculture et les communautés rurales et de la nécessité d’adopter une approche holistique, notamment par la collaboration entre les services en charge de la santé et ceux de l’environnement et du développement rural, y compris à la Commission européenne. Tous les participants ont reconnu un besoin impérieux de renforcer le dialogue entre les OP et les parlementaires au niveau national et au niveau de l’APP.
L’Union européenne a annoncé une augmentation de l’aide au développement à Haiti, montrant son soutien au Président René Preval en visite et à son gouvernement récemment élu. Jose Manuel Barroso, Président de la Commission européenne a déclaré que l’aide accordée à la nation caribéenne en proie à des problèmes passerait à 233 millions d’euros (293 millions $) pour la période 2008-13 contre 168 millions mis de côté pour couvrir 2002-7. Louis Michel, Commissaire européen au Développement a déclaré que l’argent serait consacré à des projets d’éducation et d’infrastructure comme la construction de routes. Il a ajouté que si Haïti réalise les objectifs de bonne gouvernance, une autre tranche d’aide sera débloquée.
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>