Juillet 2017
L Ma Me J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Dimanche, 30 janvier 2005
La Commission européenne lance un débat public sur les migrations économiques
La Commission européenne a adopté aujourd’hui un livre vert sur une «approche communautaire de la gestion des migrations économiques», présenté par le Vice-Président Franco Frattini, Commissaire responsable de la Justice, Liberte et Sécurité en accord avec le Commissaire Vladimir Spidla, responsable de l’Emploi, des Affaires sociales et de l’Egalité des chances. Le but du livre vert est de susciter un débat public sur la nécessité de développer une stratégie communautaire globale pour la gestion des migrations dues à des facteurs économiques. Depuis le Conseil européen de Tampere d’octobre 1999, la Commission s’est employée à engager un débat approfondi sur cette question. Le livre vert, qui a été transmis à toutes les institutions européennes concernées, notamment au Comité économique et social, servira de base à un débat approfondi, ouvert et transparent sur la forme que devraient prendre des règles communautaires pour l'admission des migrants économiques sans pour autant empiéter sur la responsabilité des Etats membres de décider du nombre d’immigrés à admettre. À ce débat participeront les institutions susmentionnées, ainsi que la société civile, et notamment les partenaires sociaux. La Commission organisera une audition publique sur cette question en juillet 2005, et intégrera les conclusions de ce large débat dans un programme d'action relatif à l'immigration légale, comme exigé dans le cadre du programme de La Haye, avant la fin de 2005


Nikiforos Diamandouros a été reconduit dans ses fonctions de médiateur européen par le Parlement européen. Le médiateur a pour mission de régler les litiges entre les citoyens de l'Union européenne et les institutions en cas de mauvaises administrations de la part de celles-ci. Nikiforos Diamandouros a rappelé ses priorités pour la prochaine législature :
- s'assurer que les droits des citoyens issus de la législation européenne soient respectés à chaque niveau de l'Union ;
- s'assurer que les institutions et organes européens respectent les standards les plus élevés dans toutes leurs activités administratives ;
- garantir que son institution serve les citoyens de la façon la plus efficace possible.

Vendredi, 28 janvier 2005
Défis Sud 65-
Ce dossier retrace l’histoire des systèmes productivistes qui dominent l’agriculture, défend la nécessité de politiques publiques en matière d’agriculture, étudie les mécanismes de fluctuations de prix et retrace le chemin parcouru par quelques produits vitaux (riz, coton, banane, etc.) pour les agricultures du Sud. Qui nourrira l’Asie ? Que signifiera l’élargissement de l’Union européenne pour les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique ? Que peut faire l’Afrique face aux OGM ? Que peut-on faire pour défendre la souveraineté alimentaire des peuples ?
Jeudi, 27 janvier 2005
Ouverture de la Semaine verte internationale
Berlin, 20 janvier 2005 par Mariann Fischer Boel Membre de la Commission européenne responsable de l'agriculture et du développement rural.

Mardi, 25 janvier 2005
2005 Présidence et Solidarité,
les ONGD mobilisent pour une Europe solidaire. A travers une large panoplie d'activités, le Cercle et les ONG impliquées dans l'action veulent mobiliser le public et les décideurs européens pour une Europe solidaire et ouverte sur le monde. Le projet prévoit trois grands volets d'activités qui seront en partie reconduits au-delà du 1 juillet 2005 :

-Le renforcement des liens entre les acteurs de la coopération luxembourgeoise et des nouveaux pays membres autour du thème "Les petits pays de l'UE, de grands acteurs dans la Coopération au Développement".
- La cohérence des politiques avec un accent particulier sur les politiques agraires européennes et leur effet sur la chute des prix des produits de base et le niveau de vie de 1,3 milliards de paysans dans le monde.
- Les Objectifs du Millénaire et l'engagement de l'UE dans la lutte contre la pauvreté. Une attention particulière sera mise sur les préparatifs en vue de la Conférence des Nations Unies de septembre 2005.

Les ONG vont en outre accompagner les autres sujets d'actualité des relations de l'UE avec les pays du Sud. Vous pouvez trouver le détail des activités et des sujets sur ce site de la campagne.

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>