Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Accueil
Février 2019
L Ma Me J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 1 2 3

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Mercredi, 21 décembre 2005
Cap-Vert : BEI prête 8 millions d'EUR pour un prêt global en faveur des petites et moyennes entreprises
La BEI vient de signer un contrat de financement destiné à appuyerles petites et moyennes entreprises capverdiennes. Le contrat, d’un montant total de 8 millions d’EUR (soit environ CVE 890 millions) a été signé respectivement avec Banco Interatlântico et Banco Comercial do Atlântico. La finalité de ce « prêt global » (ligne de crédit) est la réalisation au Cap-Vert de projets d'investissement des petites et moyennes entreprises (PME) dans les secteurs industriel, agro-industriel, du tourisme et des services y afférents, ainsi que dans l’éducation et la santé. Ces ressources sont mises à disposition dans le cadre d’un prêt global que la BEI, l’institution de financement à long terme de l’Union européenne, a accordé au titre de la Facilité d’investissement de l’Accord de Cotonou, et qui constitue la deuxième ligne de crédit en faveur du secteur financier au Cap Vert.
Les fonds seront mis à disposition de ces banques selon l’ordre de présentation des demandes. Ce système devra encourager la concurrence entre les banques participantes ; le recours à plusieurs intermédiaires accroît les chances de voir les conditions de financement avantageuses proposées par la BEI être répercutées sur les bénéficiaires finaux. L’opération est le deuxième prêt global à être réalisé au Cap Vert après le franc succès du premier conclu en juin 2003 sous Lomé IV d’un montant de EUR 5 millions. L’objectif recherché par cette ligne de financement est double. D’un coté le soutien du secteur privé capverdien à travers le financement de projets d’investissement grâce à la provision des ressources en EUR à long terme, de l’autre, le développement du secteur financier.
  • Bookmark and Share
  • Email
  • Imprimer
La Commission européenne a présenté cette semainela brochure "100 Technology offers stemming from EU Biotechnology RTD results", un catalogue de nouvelles biotechnologies issues de projets de recherche financés par l'Union européenne au cours de ces dix dernières années. Ce guide contribuera à mettre en rapport les chercheurs et les entreprises, dans l'espoir que ces rencontres aboutiront à la création de produits et processus innovants reposant sur ces activités de recherche. La brochure présente par exemple des applications de la biotechnologie alimentaire et végétale. Chaque technologie fait l'objet d'une description qui précise, entre autres, son potentiel commercial ainsi que les coordonnées des chercheurs et des propriétaires.
Tous les exemples montrent que les technologies mises au point par les petites sociétés de biotechnologie sont prêtes à être exploitées et qu'il convient, pour y parvenir au mieux, de régler les questions de propriété intellectuelle.
Au cours des cinq à dix dernières années, la Commission a imposé aux projets d'élaborer un plan de mise en œuvre technologique. Cette démarche s'inscrit dans la volonté de sensibiliser les scientifiques aux questions de propriété intellectuelle et d'esprit d'entreprise.
Lundi, 19 décembre 2005
L’Autriche assurera à partir du 1er janvier 2006 la présidence du Conseil de l’Union européenne.
La Présidence du Conseil de l’Union européenne est assurée à tour de rôle par les États membres. Le Conseil est présidé à tour de rôle par chaque État membre pour une période de six mois (de janvier à juin, et de juillet à décembre), selon un ordre préétabli. La Présidence du Conseil joue un rôle primordial dans l’organisation des travaux de l’institution, notamment dans l’impulsion du processus de décision législatif et politique. Elle est chargée d’organiser et de présider l’ensemble des réunions, y compris les nombreux groupes de travail ainsi que d’élaborer des compromis.
- Voir en annexe la rotation des présidences jusqu'en 2020, le nombre et la répartition des voix par État et plus encore.
Le Parlement européen a adopté, après de longues négociations avec le Conseil, le budget 2006. Les deux branches de l'Autorité budgétaire étaient en désaccord sur l'ambition du budget de l'an prochain. Deux réunions de conciliation ont été nécessaires pour finaliser un paquet qui comprend un niveau de paiements pour 2006 se montant à 111,969 milliards soit 1,01% du Revenu national Brut (RNB) et des modalités spéciales de financement pour l'action extérieure de l'Union européenne.
Le montant des crédits de paiement s'élèvera à 111,969 milliards d'€, équivalent à 1,01% du revenu national brut de l'Union européenne.
La partie qui intéresse nos partenaires ACP est celle de la politique extérieure résumée ci-dessous.
- Actions extérieures
Le Parlement envisage de dépasser le plafond de la rubrique "actions extérieures" des perspectives financières actuelles d'un montant d'environ 275 millions d'euros via l'instrument de flexibilité (permettant d'ajouter des crédits au budget pour les besoins imprévus ou difficilement programmables). Il s'agit là d'une pomme de discorde importante entre le Parlement et le Conseil pendant la conciliation (ce dernier refusant d'aller au-dessus de 200 millions) mais ce recours à l'instrument de flexibilité permettra de financer la reconstruction en Irak et des pays frappés par le tsunami de décembre 2004. Il aidera également les pays ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique) touchés par la réforme du régime du sucre et fournira davantage d'argent pour la politique étrangère et de sécurité commune (PESC). Ces décisions sont prises en considération dans le rapport de Reimer Böge (PPE-DE, DE) sur la mobilisation de l'instrument de flexibilité adopté également ce jeudi.
Le financement total destiné à la PESC se monte pour 2006 à 102,6 millions d'euros, soit une augmentation de 40 millions par rapport à l'avant-projet de budget de 2006. Les réunions d'information des députés avec les ambassadeurs représentant le Conseil concernant les actions de la PESC doivent maintenant se tenir tous les trois mois.
Encourager les scientifiques à appliquer leurs connaissances aux situations de la vie réelle dans les pays en développement, et puis donner aux étudiants les moyens de mettre ces connaissances en pratique, telle est l’idée géniale qui sous-tend le grand Concours des écoles (« Imagine… school competition ») organisé par la Foundation Imagine... Life Sciences, l’organisme néerlandais créateur de ce concept original dernièrement présenté dans le cadre de la Conférence du CER (Conseil européen de la recherche) 2005 accueillie par l’Union européenne (UE).
Les chercheurs spécialisés dans les sciences de la vie sont invités à soumettre des propositions concernant l’application d’une technologie particulièrement utile et bon marché dans les pays les moins avancés (PMA). Il est demandé ensuite à des étudiants (âgés de 16 à 18 ans) travaillant en groupes de 2 à 5 de choisir un projet et d’élaborer un « business plan » (plan d’exploitation) à mettre en oeuvre en situation réelle. Travaillant en étroite collaboration, les scientifiques et les étudiants mènent alors des expériences pour tester la faisabilité du projet en question avant de soumettre leur « business plan ». Le projet déclaré vainqueur est, par la suite, mis effectivement en oeuvre avec la participation des étudiants initialement impliqués.
Du rêve à la réalité
En 2004, les chercheurs Wouter van Winden et Bran van Beek ont présenté un projet portant sur la production de biodiesel à partir d’algues cultivées dans des bassins spécialement aménagés à cet effet. Les étudiants Sonja Boas et Chang Liu ont opté pour ce projet, élaboré leur « business plan » et remporté le concours. Leurs idées sont aujourd’hui mises en pratique dans le petit village d’Elalane au Mozambique. Les étudiants et les chercheurs ont ainsi eu l’occasion de visiter le site du projet durant l’été 2005. De plus, l’un des chercheurs se rendra au Mozambique en 2006 pour aider à la construction du bassin de culture d’algues. Pour les chercheurs, ce concours leur a offert l’opportunité de travailler sur autre chose. De l’avis de Wouter van Winden, « cela inspire que d’essayer de faire quelque chose de concret pour un pays en développement ». Pour les étudiants, c’était là une occasion unique de vivre une expérience précieuse et d’explorer de manière très concrète la réalité du monde scientifique. La « Foundation Imagine… Life Sciences » est soutenue par le gouvernement néerlandais mais aussi par la communauté des affaires, les ONG et les universités.
  • Bookmark and Share
  • Email
  • Imprimer
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>