Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Accueil
Février 2019
L Ma Me J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 1 2 3

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Vendredi, 11 novembre 2005
Si la microfinance ne peut résoudre seule les problèmes de pauvreté dans la monde, elle doit choisir des champs d’intervention spécifiques. SOS Faim croit que l’agriculture doit être un de ses domaines d’action privilégié. Mais il est illusoire de penser que le développement de l’agriculture des pays du Sud peut passer uniquement par le crédit. Des politiques publiques de soutien sont également nécessaires : par quel tour de magie croit-on que le Sud pourrait s’en passer et se développer uniquement par l’intermédiaire de la microfinance ?
Lire le dernier Bulletin Défis Sud produit par nos collègues de SOS Faim, ONG basée à Bruxelles. Les articles sont disponiblesen ligne.
Le projet PUMA résulte d’une coopération étroite entre les utilisatuers (53 Services Météorologiques en Afrique), bénéficiaires (5 Organisations intergouvernementales´ régionales) et donateurs (Commission européenne) et d’autres organisations internationales (EUMETSAT et OMM).
Paul Counet & Harry de Backer de la Commission européenne résument cette initiative.
La communauté météorologique africaine a créé en 1996 le groupe de travail PUMA (Préparation à l’Utilisation de Météosat Seconde Génération en Afrique), avec le support d’EUMETSAT et de l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM). Son mandat était de mobiliser les fonds permettant de doter l’ensemble des Services Météorologiques (SMN) africains d’un accès aux données environnementales fournies principalement par le satellite européen MSG. Le groupe PUMA incluait 5 groupements économiques régionaux (CEDEAO, IGAD, CEMAC, COI et SADC), les SMN, l’OMM et EUMETSAT. La Convention de Financement du projet (11 MEUR) a été signée en janvier 2001.
PUMA a un caractère exceptionnel à plusieurs égards. C’est un projet :
• de dimension continentale avec une structure de gestion unique, financé par le FED et par des fonds bilatéraux pour les pays non ACP;
• durable basé sur des systèmes informatiques éprouvés et qui a formé une masse critique de 350 experts ;
• basé sur un accès gratuit et garanti pendant 18 ans au minimum aux données environnementales distribuées par EUMETCast.

PUMA a 3 composantes :
• Les stations de réception EUMETCast, permettant l’accès aux données au travers du standard de communication DVB (Digital Video Broadcast), parfaitement adapté à l’Afrique et basé sur des solutions simples (PC et antennes de réception TV).
• Des formations à l’utilisation et la maintenance des stations et à l’utilisation des données environnementales. Ces formations ont été programmées dans des centres africains reconnus (EAMAC (Niamey), IMTR (Nairobi) et South African Weather Service).
• Des projets pilotes facilitant l’accès aux données à l’ensemble des décideurs africains et non pas uniquement aux bénéficiaires du projet. Les thèmes couverts étaient : le suivi des ressources en eau du Kasaï (RDC), la surveillance continue de la désertification (Niger), la gestion de la chaîne trophique (Sénégal), l’utilisation opérationnelle de MSG en Afrique australe (Afrique du Sud), la dégradation des ressources naturelles (Kenya) et la gestion des pêches (Maurice).
Le projet PUMA s’est terminé le 30 septembre 2005 et tous ses objectifs ont été atteints.
PUMA a également préparé l’avenir au travers de la signature, en septembre 2002, par les Secrétaires Exécutifs des cinq groupements économiques régionaux de la « Déclaration de Dakar ». qui demande à la CE de lancer une nouvelle Initiative appelée AMESD (Suivi de l’Environnement pour un Développement Durable). AMESD est fondé sur l’exploitation des acquis techniques, institutionnels et thématiques de PUMA. AMESD posera les bases de la composante africaine à l’initiative européenne de gestion globale pour l’environnement et la sécurité (GMES).
  • Bookmark and Share
  • Email
  • Imprimer
- Un des grands débats du Sommet du 16 au 18 novembre concernera la gouvernance d’internet et notamment l’attribution des noms de domaines actuellement contrôlée par une la société privée californienne, ICANN qui travaille en accord avec l’administration américaine.
- Viviane Reding, commissaire chargé de la Société de l’information et des médias défendra cette position pour l’UE avec la Présidence britannique lors du Sommet mondial.
- L’UE souhaite une approche multilatérale laquelle permettra de réduire la fracture numérique entre le Nord et le Sud auquel elle contribue déjà par sa politique d’aide au développement.
- La société de l’information doit être ouverte à tous, respectueuse des droits de l’homme, de la liberté d’expression et de la diversité culturelle et linguistique.
- Les technologies de l'information et des communications (TIC) figurent parmi les facteurs les plus importants de la croissance et du développement durable dans les économies actuelles.
  • Bookmark and Share
  • Email
  • Imprimer
La Commission européenne a annoncé l'octroi d'une aide supplémentaire de 133 millions d'euros à Madagascar. Cette annonce a été faite au cours d'une rencontre à Bruxelles avec des membres du gouvernement malgache pour procéder à la revue à mi-parcours du 9ème FED (Fonds européen pour le développement). Cette nouvelle enveloppe budgétaire portera sur l'approfondissement des programmes en cours comme le développement rural, la décentralisation avec un élargissement à d'autres secteurs d'activités tels que l'éducation, le développement de la capitale, l'eau et l'énergie. Le chef de la délégation de la Commission européenne à Madagascar a aussi annoncé la tenue de la revue annuelle de programme de la commission à la fin du mois de novembre. Par ailleurs, soulignons que le montant de la 10ème FED pour la période 2007-2013 sera connu à la fin de l'année en cours.
  • Bookmark and Share
  • Email
  • Imprimer
Dans une allocution prononcée le 3 novembre dernier devant les responsables du Mouvement des entreprises de France (MEDEF), le commissaire européen au Développement, M. Louis Michel, a présenté sa stratégie pour l’Afrique. Il a exhorté les sociétés françaises et européennes à investir davantage en Afrique, soulignant que « le développement sans la participation du secteur privé n’est rien d’autre que de l’aide inefficace, de la charité ».
Pour Louis Michel, il faudra d’énormes investissements sur de nombreuses années pour doter l’Afrique des infrastructures nécessaires. « Le concept clé de ce programme s’articule autour de ‘l’interconnectivité’, c’est-à-dire, la construction de grands réseaux de communication transafricains tels que des voies ferrées, des autoroutes, des ports et des aéroports, des réseaux de télécommunication, l’énergie et l’eau », a t-il précisé. Il a également insisté sur la nécessité de mettre un accent particulier sur l’agriculture et toute la valeur ajoutée que ce secteur est capable de générer (industries de transformation, etc.).
Enfin, M. Michel a confirmé la création d’un forum économique permanent euro-africain, qui se réunira pour la première fois en avril prochain. Ce forum aura pour principaux objectifs l’établissement de partenariats efficaces entre entreprises européennes et africaines, ainsi que la promotion de l’implantation des petites et moyennes entreprises (PME-PMI) qui manquent cruellement en Afrique.
  • Bookmark and Share
  • Email
  • Imprimer
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>