Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Accueil
Septembre 2018
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Samedi, 16 avril 2005
La Conférence des Présidents des groupes politiques a donné ce matin son feu vert au nouvel accord-cadre sur les relations entre le Parlement européen et la Commission. Ce texte doit encore obtenir l’aval de la commission des affaires constitutionnelles du PE -qui entamera le débat dès mardi prochain- avant d’être formellement approuvé par la plénière. Renforcer la responsabilité politique et la légitimité des commissaires européens et approfondir le dialogue Parlement / Commission sont les éléments essentiels de cet accord. Rappelons que le premier code de conduite conclu entre les deux institutions remonte à 1990 et qu’il a été amendé à deux reprises, en 1995 et en 2000.Le Président du Parlement européen, Josep Borrell, s'est félicité de la conclusion des négociations : grâce à cet accord, le Parlement européen et la Commission ont démontré qu'ils entendent travailler dans un climat de confiance mutuelle, dans le cadre de relations de travail efficaces et en toute transparence vis-à-vis de l'opinion publique européenne. Désormais, les rôles respectifs des deux institutions sont clairement définis pour cinq ans.

Commissaires
L’accord-cadre instaure un code de conduite pour la nomination des commissaires et dans le cas d’un changement de portefeuille ou du remplacement d'un membre de la Commission au cours de son mandat. En ce sens, il donne réponse à trois questions politiquement sensibles: la procédure à suivre dans le cas de conflits d'intérêts concernant des membres individuels de la Commission, les conséquences d'un vote de non confiance du Parlement vis-à-vis d'un commissaire et les pas à suivre pour le remplacement d'un commissaire en cours de législature.
Il prévoit en outre de nouvelles règles pour étendre le dialogue et améliorer la circulation des informations entre les deux institutions. La Commission a ainsi l' obligation d'informer le Parlement sur la composition des groupes d'experts qui l'assistent dans son travail législatif. Parallèlement, les deux institutions vont mettre au point des modalités pour protéger la confidentialité des informations transmises. L'Exécutif communautaire est en outre clairement obligé de fournir l'assistance nécessaire aux Députés européens lorsque ceux-ci participent à des missions d'observation d'élections en dehors de l'Union. Enfin, des mesures sont envisagées pour améliorer la coordination des procédures et le programme de travail des deux institutions.
  • Bookmark and Share
  • Email
  • Imprimer
Jeudi, 14 avril 2005
L'Autre Quotidien 5, distribué aujourd'hui dans les principales gares de Bruxelles et de Wallonie, est également disponible en ligne via le site.
Vous trouverez les réponses de Oxfam à des questions comme:
- Le commerce équitable ne favorise-t-il pas la concurrence déloyale?
- Le commerce équitable n’entretient-il pas la dépendance des pays
du Sud aux cultures d’exportations, au détriment des cultures vivrières?
- Le commerce équitable ne cautionne-t-il pas la grande distribution?
- Le commerce équitable, c’est pour les riches ?
- Le commerce équitable tient-il compte de son coût écologique, notamment pour les transports ?

Voir aussi le dernier bulletin de Défis Sud sur Café business ou café équitable?

Et Le coton équitable -1er produit non-alimentaire certifié par Max Havelaar
EurAC est le réseau européen des ONG actives en Afrique centrale. Il regroupe une quarantaine d’organisations issues de 11 pays européens (dans et en-dehors de l’Union).
Ses deux activités principales sont le plaidoyer (concernant la situation politique de la région des Grands Lacs et les politiques de coopération et de développement de l’UE et des Etats membres à l’égard de ces pays) et l’information sur la Région.
Le site permet une navigation aisée et plaisante. Le menu navigation contient des informations sur le réseau et ses membres, le Bulletin d'information, l'espace de Documentation virtuel...
2651ème session du Conseil
Affaires économiques et financières du Conseil de l'Union européenne réuni le 12 avril au Luxembourg.
Le Conseil a procédé à un échange de vues sur le financement de l’aide au développement sur la base d'un document présenté par la Commission qui examine les options tant fiscales que non fiscales quant aux mesures qui permettrait d'augmenter le volume de l'aide. Les Ministres en discuteront plus en détail lors de leur réunion informelle prévue à Luxembourg les 13 et 14 mai prochain. Une position de l'UE sera préparée par la suite en vue d'une réunion à haut niveau prévue en septembre, à l'initiative des Nations Unies, afin de faire le point sur les progrès accomplis dans la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement fixés en 2000. Un grand nombre d'États membres n'atteindront pas les objectifs intermédiaires fixés pour 2006 pour ce qui concerne la part de leurs budgets nationaux consacrée à l'aide au développement, ce qui les amène à rechercher des sources de financement alternatives. Le document de la Commission examine tant une proposition du Royaume-Uni pour une Facilité de Financement Internationale (FFI) que les options fiscales, dont des propositions de l'Allemagne et de la France pour des taxes sur le transport aérien: taxe sur la kérosène et taxe sur les billets d'avion. Il examine également les possibilités en vue d'une réduction multilatérale de la dette des pays les plus endettés.
  • Bookmark and Share
  • Email
  • Imprimer
Mercredi, 13 avril 2005
La Commission salue l’adoption d’une directive concernant la conception de produits consommateurs d'énergie qui respecte davantage l'environnement
La Commission européenne salue l’adoption aujourd’hui, par le Parlement européen, de la directive sur l’éco-conception des produits consommateurs d’énergie. Cette directive a pour objet d’améliorer les performances environnementales des produits tout au long de leur cycle de vie par une prise en compte systématique des aspects environnementaux dès leur conception. M. Andris Piebalgs, membre de la Commission européenne responsable de l’énergie, a déclaré que la directive permettra des économies d’énergie durables et croissantes, dont profiteront les consommateurs et qui contribueront en outre à renforcer la sécurité de l’approvisionnement en énergie de l’UE. M. Verheugen, vice-président de la Commission, a ajouté que la directive sur l’éco-conception préparera l’industrie européenne à faire face aux défis mondiaux liés à l’amélioration de ses produits sur le plan environnemental.
Qu’est-ce que l’éco-conception?

L’éco-conception désigne la prise en compte de considérations environnementales au stade de la conception du produit, ce qui est la meilleure manière d’améliorer leurs résultats du point de vue environnemental. Cela permet également de renforcer durablement la sécurité des approvisionnements en énergie et de parvenir à un développement durable.

Les entreprises et les consommateurs bénéficieront non seulement de produits et d’un environnement de meilleure qualité, mais également de meilleures conditions économiques, grâce à une utilisation plus rationnelle des ressources. L’amélioration de l’accès à un marché unique élargi renforcera la compétitivité sur le marché mondial, où les préoccupations d’ordre environnemental sont de plus en plus prises en compte.
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>