Janvier 2018
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Vendredi, 24 novembre 2017

Le mardi 14 novembre 2017 s’est tenu à Ouagadougou un panel d’échanges sur l’insuffisance des allocations budgétaires en faveur de la modernisation des exploitations agricoles familiales. Un panel qui entre dans le cadre du programme Voix pour le changement, mis en œuvre l’organisation néerlandaise de développement (SNV Burkina Faso) en collaboration avec neuf organisations de la société civile dont quatre dans la thématique sécurité alimentaire et nutritionnelle au Burkina Faso. Le Burkina Faso est l’un des rares pays de l’Afrique subsaharienne à respecter l’engagement pris par les chefs d’Etat en 2003 à Maputo et qui consiste à consacrer au moins 10% du budget de leur pays à l’agriculture.

Des consultations entre Madagascar et l’Union européenne ont eu lieu le 20 novembre à la Primature. Dans ce cadre, les Ambassadeurs européens à Antananarivo ont rencontré le Premier Ministre, Mahafaly Solonandrasana Olivier, qui a été accompagné par les Ministres de la Défense Nationale, Général de Corps d’Armée Rasolofonirina Béni Xavier, des Affaires Étrangères, Henry Rabary-Njaka, de la Justice, Alexandrine Elise Rasolo, des Finances et du Budget, VonintsalamaAndriambololona, de la Sécurité Publique, Jean-Jacques Andrianisa, de l'Economie et du Plan, le Général Herilanto Raveloharison, du Commerce et de la Consommation Chabani Nourdine ainsi que le Secrétaire d’Etat auprès du Ministère de la Défense Nationale chargé de la Gendarmerie, le Général de Division et conseiller au sein de la Primature Girard Razafindramaitso Randriamahavalisoa, des hauts fonctionnaires et des ministères concernés.

En Afrique du Sud, les acteurs de l’industrie des agrumes ne prennent pas toujours au sérieux le problème récurrent de la maladie des taches noires ou Citrus Black Spot (CBS). C’est ce qu’estime l’Union des agriculteurs espagnols qui en veut pour preuve la recrudescence des cas d’interceptions cette année. En effet, d’après l’Organisation ibérique, au mois d’octobre 2017, 37 interceptions de lots d’agrumes expédiés vers l’Europe, ont été réalisées, alors que la tendance était à la baisse entre 2014 et 2016 (53 à 21).

Jadis fleuron de la production horticole de Guinée, la filière ananas tente de se relancer et de regagner des parts sur le marché européen. Friguiagbé, préfecture de Kindia, à 135 km de Conakry. Nous sommes sur les terres d’Alseni Soumah, un parmi le millier de producteurs privés affiliés à la Fédération des planteurs de la filière fruit de la Basse-Guinée (FEPAF-BG) dont les terres sont disséminées entre les préfectures de Kindia, Forécariah, Coyah, Dubreka, Boffa et Boké, en Guinée Maritime. Ses trois hectares d’ananas en phase de maturation sont, par endroits, recouverts de paille pour les protéger du soleil. Une technique qui s’est imposée afin de répondre aux normes d’exportation.

La Commission définit ce jour une vision nouvelle sur la manière d'aider les pays en développement à lutter contre la pauvreté et à créer des emplois plus nombreux et de meilleure qualité grâce au commerce et aux investissements. La stratégie actualisée de 2017 en faveur de l'aide pour le commerce repose sur dix ans d'aide pour le commerce de l'UE et vise à renforcer et à moderniser le soutien de l'UE aux pays partenaires. La nouvelle communication adoptée aujourd'hui expose les manières dont la Commission peut améliorer son aide pour le commerce et mieux la cibler. Elle met fortement l'accent sur les pays les moins avancés et sur ceux qui se trouvent en situation de fragilité.

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>