Février 2017
L Ma Me J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 1 2 3 4 5

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Mardi, 14 février 2017

Légère hausse des investissements recensés en 2016 par le Centre de Promotion des Investissements en Côte d'Ivoire (Cepici) : ces derniers ont atteint 672 milliards de F CFA. Les Français reprennent la tête des investisseurs étrangers après s'être fait griller la politesse par les Marocains. En 2015, les opérateurs économiques marocains représentaient 22% des entreprises agréées par le Cepici, dopés par les visites du Roi Mohammed VI qui menait une offensive économique pour les groupes du royaume chérifien. Ils devançaient alors les entreprises françaises (16 %), selon le guichet unique de l’investissement direct dans le pays. Les rôles s’inversent cette année, a fait savoir le Cepici vendredi. La France a repris cette année la place de premier investisseur privé en Côte d’Ivoire, alors que la position marocaine s’est sensiblement détériorée.

Le 6 mars, NABC, RVO et WUR organiseront un atelier d'agro logistique sur le Nigeria et le Bénin. Cet atelier portera sur la question des pertes après récolte, des goulots d'étranglement dans la chaîne de valeur ainsi que sur les relations commerciales entre les deux pays. Le but est de découvrir comment la technologie et les solutions néerlandaises peuvent être mises en pratique ici, et si par une mission commerciale dans les deux pays, les membres du secteur privé hollandais seraient intéressés à s'impliquer.

Au regard du potentiel dont regorge l’Afrique, l’Allemagne l’estime suffisamment capable de se prendre en charge et de défendre ses propres intérêts. Pour cette raison, le gouvernement fédéral dirigé par Angela Merkel plaide pour une coopération sur un pied d’égalité qui mettrait fin à la relation « donateurs et bénéficiaires » qui a prévalu jusqu’ici entre l’UE et l’Afrique. C’est tout l’objet d’un rapport du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du développement fraîchement publié. « Il est impératif de renforcer l'appropriation des Etats africains. L'époque de l' ''aide au développement'' et des ''donateurs et bénéficiaires'' doit être révolue. L'Union européenne et ses Etats membres sont prêts à être des partenaires sur un pied d'égalité ».

KCB Group a engagé des négociations avec le géant de l'e-commerce Alibaba pour l'ouverture d'une solution de paiement mobile facilitant les flux entre l'Afrique et l'Asie, a appris Jeune Afrique. Une négociation qui intervient alors qu’Alibaba a annoncé fin janvier son intention de racheter pour 880 millions de dollars le géant américain des services financiers MoneyGram, très actif en Afrique. KCB est le premier groupe bancaire kényan par le bilan (5,3 milliards de dollars) « Avec les succès de WeChat [l’application sociale née du partenariat entre le géant chinois Tencent et le groupe de médias sud-africain Naspers] et Alibaba, nous regardons attentivement l’Asie. La question est : pouvons-nous relier l’Afrique et l’Asie via la fintech ? », a indiqué Edward Ndichu, le patron des services financiers digitaux et des paiements mobiles à KCB.

  • Bookmark and Share
  • Email
  • Imprimer

Dans le cadre du démarrage des activités du FADCI-FCIAD et afin de faire connaitre le projet FCIAD (composante 2.1 du 2ème Contrat de désendettement et de développement en abrégé “C2D”) au grand public, un atelier de lancement officiel s’est tenue ce mercredi 1er Février, à l’immeuble CRRAE-UEMOA au Plateau-Abidjan. le Fonds Compétitif pour l’Innovation Agricole Durable est la première composante du volet 2 du projet FADCI (signé le 28 avril 2016 entre la Côte d’Ivoire et la France) intitulé “Innover pour les filières écologiquement et socialement résilientes” et s’étend sur 3 ans . En effet, il s’agira à travers le financement de projets de recherche appliquée porteurs d’innovations, de contribuer à améliorer de façon durable les systèmes de productions agricoles, animales, halieutiques et forestières en Cote d’Ivoire.

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>