Octobre 2017
L Ma Me J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
Lundi, 02 octobre 2017

L’UE finance un projet de relocalisation d’un village Dans le cadre du programme UE-GIZ d’adaptation au changement climatique et d’énergie durable (« Adapting to Climate Change and Sustainable Energy Programme, ACSE), l’UE financera un projet de relocalisation de sept ménages victimes du changement climatique à Narikoso, dans l’archipel de Kadavu. Au titre du programme ACSE UE-GIZ, un montant de 1,69 million de dollars est affecté au projet de l’UE, dont la moitié servira à relocaliser les habitants de Narikoso, l’autre moitié étant destinée à financer la relocalisation de l’école de Waciwaci, sur l’île de Labeka, dans l’archipel de Lau.

Le ministre de l’énergie et de l’industrie énergétique s’est associé à l’Union européenne en vue de développer un plan de déploiement des énergies durables pour Trinité-et-Tobago. Ce plan, préparé par la Facilité d’assistance technique de l’UE, a été présenté hier à la secrétaire parlementaire Nicole Olivierre lors d’une cérémonie organisée à l’International Waterfront Centre, à Port-d’Espagne. Madame Olivierre a déclaré que ce plan constituait une étape majeure de la transition énergétique du pays et offrira une solution pratique pour l’abandon des énergies fossiles au profit d’un bouquet énergétique durable.

Une aide financière de l’Union européenne (UE) à hauteur de plusieurs millions de dollars en faveur d’une infrastructure d’irrigation pour des petits agriculteurs du Zimbabwe commence à porter ses fruits. Les producteurs bénéficiaires du programme d’irrigation de Mutema, dans le district de Chipinge, sont en effet en train de récolter leurs premières bananes qui trouveront acquéreurs sur les marchés. L’UE a débloqué un montant de six millions d’euros par le biais de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et a investi à ce jour 200 000 dollars dans le projet de Mutema qui apporte son soutien à plus de 100 agriculteurs disposant chacun d’une parcelle de 0,25 ha.

La délégation de l’UE auprès du Nigeria a déclaré que la 6e édition du Business Forum UE-Nigeria s’intéressera surtout au rôle des jeunes dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) et dans l’agribusiness. C’est ce qu’a indiqué Filippo Amato, conseiller et chef de la section commerce et économie de la délégation de l’UE auprès du Nigeria et de la CEDEAO lors d’une récente conférence de presse à Lagos.

En octobre 2017, les quotas sucriers européens seront abolis. Le sucre mauricien sera ainsi livré à une concurrence accrue, vu la libéralisation du marché mondial. Face au grain de sel, quels sont les problèmes auxquels fait face notre produit ? Comment peut-il se démarquer? Le point. D’ici un mois, la compétition internationale nous cassera du sucre sur le dos. En effet, le 30 septembre, les régimes sucriers européens tireront à leur fin. Cela implique une libéralisation du marché qui logera à la même enseigne les producteurs de sucre de canne locaux et internationaux ainsi que ceux spécialisés en sucre de betterave.

Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>