Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Weblog du Bureau de Bruxelles
Décembre 2018
L Ma Me J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

[CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 211]
Sujet: [CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 211]
Date d'envoi: 2010-02-15 23:20:28
Publication #: 23
Contenu:
CTA Newsletter
 
1

Ce blog partage des informations clé sur les programmes et évènements
ACP-UE à Bruxelles importants pour le développement agricole et rural des pays ACP.


Date : [DATE]
Bulletin du Bureau de Liaison du CTA à Bruxelles

Principaux évènements de la semaine.

  1. Notre invité vidéo: Mr. Wolfgang Lutz
  2. Briefing de Bruxelles sur la biodiversité et le développement rural
  3. Principaux évènements ACP-UE de la semaine du 15 au 19 février 2010
  4. Les migrants ont transféré 32 milliards d'euros en 2008
  5. Kilomètres équitables : redessiner la carte des kilomètres alimentaires
  6. Les cultivateurs de fruits en Côte d'Ivoire regardent les pays voisins
  7. Ce qu’il faut savoir à propos de l'APE provisoire du Ghana
  8. Des Etats européens font des propositions pour accélérer l'autorisation des OGM
  9. Lier les politiques commerciales de l'UE et ses politiques de développement
  10. Jamaïque : Un modèle de risque des intempéries pour l'industrie caféière
  11. Copa-Cogeca met en garde contre l'impact catastrophique des guerres de prix
  12. Défis post-conflictuels et la coopération au développement
  13. Le thon pêché à la ligne dans le Triangle de Corail arrive en Europe
  14. Afrique orientale: accord APE - l'impasse sur les services persiste
  15. Renouvellement de l'Accord de pêche Mauritanie-Sénégal
  16. Vers une politique agricole et alimentaire commune en 2013
  17. SACU: ‘les intérêts internes d'abord, les APE ensuite’
  18. Augmentation des quantités de sucre destinées à l'exportation
  19. De nouveaux pouvoirs conférés aux ambassades de la CE
  20. La Commission justifie les préoccupations en matière de 'visibilité' à Haïti
  21. Les députés demandent des mesures pour lutter contre la corruption
  22. Thon rouge: la France en faveur de l'interdiction
  23. Un million de dollars de l’UE-ACP pour la recherche sur l’igname
  24. La CTB fait peau neuve
  25. Un nouveau logo sélectionné pour tous les produits biologiques de l’UE
  26. Le Parlement approuve la nouvelle Commission européenne
  27. La Commission salue la reprise totale de la coopération avec la Mauritanie


  1. Notre invité vidéo: Mr. Wolfgang Lutz
    2010-02-15
    Catégorie(s) : Efficacité Aide, Archives, Développement rural

    Notre invité pour la semaine est Mr. Wolfgang Lutz. Le professeur Wolfgang Lutz est à la tête du Programme mondial des recensements de la population de l’International Institute for Applied Systems Analysis (IIASA), ainsi que de l'Institut de démographie de Vienne de l'Académie des sciences autrichienne. A l'occasion de son intervention à Bruxelles au Briefing sur la croissance démographique et ses implications pour le développement rural des pays ACP, Mr. Wolfgang Lutz nous a expliqué son approche sur les question démographiques. Selon lui, il faut adopter une approche qualitative des statistiques démographiques et ainsi inclure l'éducation en tant que troisième variable démographique à coté de l'âge du genre de la population. Mr. Wolfgang Lutz a beaucoup insisté sur l'éducation des femmes, qu'il a qualifié de clef de voûte du développement.
    Link Regarder la vidéo
    Link IIASA
    Link Briefing sur la croissance démographique


  2. Briefing de Bruxelles sur la biodiversité et le développement rural
    2010-02-15
    Catégorie(s) : Environnement, Développement rural, Sécurité alimentaire

    Le 10 Mars (8.30-13.00), le prochain Briefing de Bruxelles sur le développement discutera du rôle clé que joue la biodiversité dans le développement rural, en particulier pour les pays ACP.Les enjeux qui seront abordés incluent notamment : la relation entre pauvreté et biodiversité, les effets de la perte de biodiversité sur la faim et l’insécurité alimentaire, les problèmes de gouvernance, le défis de la propriété intellectuelle, les droits d’agriculteurs et les incitations économiques, les mesures politiques et la législation au niveau national, régional ainsi que globale. Les intervenants incluent le DG de Bioversity International, IUCN, Practical Action, CE, Groupes de producteurs ACP...

    Pour toute information et inscription: boto@cta.int ou pruna@cta.int


    Link En savoir plus
    Link Briefing précédent
    Link Rapports des Briefings


  3. Principaux évènements ACP-UE de la semaine du 15 au 19 février 2010
    2010-02-15

    Présidence UE:
    - 16 février (Barcelone): Journée sur la réforme de la politique commune de la pêche
    - 17-18 février (La Granja): Réunion informelle des ministres du développement

    Secrétariat ACP (Bruxelles):
    - 17 février: Groupe thématique III ACP-CE de la Révision de Cotonou
    - 19 février: Réunion extraordinaire du Comité des ambassadeurs

    Pour de plus amples informations, veuillez consulter notre calendrier à la page http://bruxelles.cta.int/


    Link Présidence espagnole UE
    Link Secrétariat ACP
    Link Conseil del'UE et le développement


  4. Les migrants ont transféré 32 milliards d'euros en 2008
    2010-02-15
    Catégorie(s) : Archives

    Dans l'UE27, les montants transférés par les migrants dans leur ancien pays de résidence, habituellement appelés "envois de fonds des travailleurs expatriés,se sont élevés à 31,8 milliards d'euros en 2008, contre 31,3 milliards en 2007 et 19,4 milliards en 2004. Ces chiffres incluent à la fois les flux intra-UE27 et les flux extra-UE27. L'augmentation de ces envois de fonds au cours des dernières années a été principalement due à une forte hausse des flux extra-UE27(de 11,5 mrds en 2004à 22,5 mrds en 2008), les flux intra-UE27 ayant, quant à eux, progressé moins rapidement (de 7,9 mrds à 9,3 mrds). En conséquence, la part des envois de fonds extra-UE27 dans le montant total est passée de 59% en 2004 à 71% en 2008. En 2008, deux tiers du total des envois de fonds des travailleurs expatriés à partir de l'UE27 provenaient d'Espagne (7,8 mrds d'euros soit 25% du total des envois de fonds de l'UE27), Italie (6,4 mrds soit 20%), France (3,4 mrds soit 11%) et d'Allemagne (3,1mrds soit 10%).

    Source: Eurostat


    Link En savoir plus
    Link Organisation internationale pour les migrations
    Link Eurostat


  5. Kilomètres équitables : redessiner la carte des kilomètres alimentaires
    2010-02-12
    Catégorie(s) : Environnement

    Aujourd'hui, les produits alimentaires voyagent beaucoup. Un sachet de haricots verts dans un supermarché dans le Nord peut aussi bien avoir parcouru 9 000 km que 90. Mais bien que les kilomètres alimentaires soient une préoccupation majeure à notre époque consciente de son empreinte carbone, il se peut que le transport des produits alimentaires pèse bien moins qu'on ne le pense. Il faut voir la situation dans son ensemble. L’alimentation ne se limite pas à une assiette d'émissions. Il s’agit d’un problème social, politique et économique qui concerne des millions de petits agriculteurs dans les pays pauvres, qui exportent leurs produits dans le Nord. Ils ont construit leur vie et leurs moyens de subsistance sur ce commerce. Si l’on achète ce qu'ils cultivent, les kilomètres au compteur sont des ‘kilomètres équitables’. Ce livre approfondit les réalités du commerce des produits entre l'Afrique et le Royaume-Uni, en examinant les deux membres de l'équation, à la recherche d'un régime équilibré du point de vue tant éthique que nutritionnel.
    Link En savoir plus
    Link Commerce équitable
    Link Agriculture et environnement


  6. Les cultivateurs de fruits en Côte d'Ivoire regardent les pays voisins
    2010-02-12
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    De nouveaux consommateurs africains pourraient-ils compenser les pertes subies par des exportateurs de fruits africains sur le marché européen ? C'est la question à laquelle de grands exportateurs de fruits de la Côte d'Ivoire sont actuellement confrontés. L'accord historique qui, à la mi-décembre, a mis fin à seize ans de guerre de la banane entre l'Europe, l'Amérique latine, les USA et l'Afrique, apportera à coup sûr de nombreux changements en Côte d'Ivoire. La Côte d'Ivoire exporte environ 230 000 tonnes de bananes vers l'Union européenne. Mais la part de marché africaine en Europe diminuera probablement de manière considérable dans les prochaines années. L'Union européenne réduira la taxe à l'importation sur les bananes moins chères d'Amérique latine. Cette taxe passera de 176 euros par tonne actuellement à 114 euros par tonne en 2017. Ainsi disparaît l'avantage dont bénéficiaient de nombreux producteurs d’Afrique et des Caraïbes qui, depuis 1993, pouvaient importer leurs bananes sans taxes dans l'UE. L'UE met 200 millions d'euros à la disposition des pays touchés, mais ce montant sera probablement insuffisant pour compenser toutes les conséquences négatives.

    Source: Fresh Plaza


    Link En savoir plus
    Link Fiche technique de la CNUCED sur la banane
    Link Chiffres relatifs au commerce des bananes


  7. Ce qu’il faut savoir à propos de l'APE provisoire du Ghana
    2010-02-12
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Mabel D. Awuku, attachée de relations publiques au ministère du commerce et de l'industrie du Ghana, présente une vue d'ensemble des négociations de l'APE. Le commerce entre le Ghana et l'Union européenne a été régi par un régime commercial non-réciproque qui accordait des tarifs préférentiels aux produits ghanéens importés sur le marché de l'UE, entre 1975 et 2000 en vertu de la Convention de Lomé et, depuis 2000, conformément au dernier accord de partenariat de Cotonou. Cependant, le système d'échanges préférentiels prévu par l'accord de partenariat de Cotonou opérait sur la base d'une dérogation à l'Acte 1 du GATT qui obligeait les membres de l'OMC à adhérer au principe de non-discrimination. La dérogation a été accordée en 2002 pour une période de cinq ans se terminant le 31 décembre 2007. Le Ghana, ainsi que d'autres États ACP, a prié l'Union européenne de demander une nouvelle dérogation à l'Acte 1 du GATT pour lui permettre de continuer à bénéficier des préférences que l'accord de partenariat de Cotonou accorde aux exportations vers le marché européen. Cependant, la demande a été rejetée. Un comité de mise en œuvre de l'APE sera mis en place pour contrôler et évaluer l’application des dispositions de l'accord. Il est donc certain que des réductions tarifaires auront des implications financières pour le gouvernement. À cet égard, l'UE s'est dit prête à compenser les pertes fiscales nettes dues à la mise en œuvre de l'accord. Les pertes de recettes douanières sont estimées à environ 50 millions d'euros par an à partir de 2023, date à laquelle la pleine application de la libération tarifaire sera censée commencer.

    Source: Ghana Business News


    Link En savoir plus
    Link L'Etat actuel des négotiations
    Link Calendrier des APE


  8. Des Etats européens font des propositions pour accélérer l'autorisation des OGM
    2010-02-12
    Catégorie(s) : Environnement

    Des plans destinés à permettre aux gouvernements nationaux de décider s'ils autorisent ou pas la culture de semences génétiquement modifiées sur leur territoire pourraient débloquer la situation des approbations par l'UE des OGM. Même s'ils risquent de conduire à des différends au sein du marché intérieur.Des propositions des gouvernements autrichien et néerlandais, actuellement examinées par la Commission européenne, ont reçu le soutien de plusieurs Etats membres, et devraient figurer à l’agenda de la nouvelle Commission européenne.Si ces plans voient le jour, la proposition pourrait aboutir à une procédure d’autorisation plus rapide de variétés de semences génétiquement modifiées. Mais certains y voient des risques d'incompatibilités avec les règles communautaires qui régissent le marché intérieur. Ces propositions pourraient aussi engendrer une lutte concurrentielle entre producteurs d'OGM dans différents pays, et aller à l’encontre des règles du commerce international.

    Source: Euractiv


    Link En savoir plus
    Link OGM et l'UE
    Link OGM et l'OMC


  9. Lier les politiques commerciales de l'UE et ses politiques de développement
    2010-02-12
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Leçons tirées des négociations commerciales ACP-UE sur les accords de partenariat économique. Cette étude fait partie d'un projet de recherche plus vaste relatif à une ‘politique européenne de développement global', financé par le ministère allemand de la coopération économique et du développement. Le projet analyse les capacités de l'Union européenne à gérer des ensembles de politiques et se penche plus particulièrement sur les nouvelles initiatives et les nouveaux instruments européens (efficacité de l'aide), la structure institutionnelle (architecture de l'aide) et la cohérence pour le développement. Il traite des problèmes de cohérence et de coordination au sein du système complexe de gouvernance à plusieurs niveaux de l'UE – qui englobe à la fois le niveau européen et le niveau des États membres – dans le contexte de deux domaines thématiques (le commerce et la sécurité) et leur relation avec la politique de développement. Il examine aussi le défi que les nouveaux acteurs émergents, et en particulier la Chine, représentent pour l'Europe dans ce domaine. En se concentrant sur la manière dont on pourrait renforcer la politique de développement global de l’UE, le point de départ du projet affirme que bien qu’étant un acteur majeur dans les relations internationales, l'UE n'a pas développé tout son potentiel politique pour modeler le développement global. Pour ce faire, l'UE devrait, entre autres et plus particulièrement dans le secteur du commerce, (i) gérer le lien entre ses politiques commerciales et de développement ; (ii) améliorer la cohérence au sein de la politique de développement ; et enfin (iii) maîtriser les contraintes résultant de sa structure complexe à plusieurs niveaux, en impliquant de multiples acteurs et sphères de compétence.

    Source: Institut Allemand du Développement


    Link En savoir plus
    Link Ministère allemand du développement
    Link UE: Commerce et développement


  10. Jamaïque : Un modèle de risque des intempéries pour l'industrie caféière
    2010-02-12
    Catégorie(s) : Développement rural

    Les producteurs de café jamaïquains devraient bientôt disposer d'une couverture d'assurance efficace pour les récoltes, grâce à un accord signé le 26 janvier par le ministre de l'agriculture, Christopher Tufton, le directeur général du conseil de l'industrie caféière, M. Christopher Gentles, et l'économiste agricole principal de la Banque mondiale, M. Diego Arias. L'accord porte sur une étude de faisabilité concernant la mise en place d'un système d'assurance contre les risques d'intempéries dans l'industrie caféière. L'industrie caféière de Jamaïque est l'un des principaux pourvoyeurs de devises étrangères, soit environ 30 millions de dollars US en 2008. Cependant, la production de café a dû faire face à des conditions météorologiques extrêmes ces dernières années, principalement à des ouragans qui ont déstabilisé l'industrie en provoquant une baisse de la productivité et des dégâts aux cultures. En vertu de l'accord signé aujourd'hui, les parties évalueront la faisabilité d'une gestion des risques d’intempéries que rencontrent les opérateurs de la chaîne de valeur du café dans la région de la Montagne bleue.Cette étude-pilote est financée par la Banque mondiale par le biais d'une subvention du « Programme tous ACP relatif aux produits de base agricoles » de l'Union européenne. Le projet comprendra les activités suivantes: effectuer une modélisation et une quantification des risques d’intempéries;évaluer différentes options d'assurances en fonction des conclusions techniques;créer un prototype d'assurance contre les intempéries;déterminer le mode d’administration du système et d'encaissement des primes. 

    Source: Financial Channel


    Link En savoir plus
    Link Ministère jamaicain de l'agriculture
    Link L'agriculture à la Banque Mondiale


  11. Copa-Cogeca met en garde contre l'impact catastrophique des guerres de prix
    2010-02-12
    Catégorie(s) : Développement rural

    Copa-Cogeca a lancé aujourd'hui un avertissement disant que les agriculteurs européens sont de plus en plus les victimes des guerres de prix entre les distributeurs européens et a demandé instamment aux politiciens de l’UE de prendre des mesures. Le secrétaire général de Copa-Cogeca, Pekka Pesonen, a souligné que « cette situation est inacceptable. La pression à la baisse sur les prix au consommateur pèse sur l'ensemble de la chaîne alimentaire. La chute des prix au départ des exploitations, qui n'est pas compensée par une baisse des coûts de production, exerce une pression insupportable sur les revenus des producteurs qui ont brutalement baissé de 12,2 % en moyenne l'année dernière. Dans certains cas, elle conduit les agriculteurs à la faillite. On a aussi constaté qu'une concurrence agressive en matière de prix limite le choix du consommateur et provoque une perturbation de la production des produits saisonniers tels que les fruits et légumes ».C'est pourquoi Copa-Cogeca a demandé instamment à la Commission européenne, aux eurodéputés et aux ministres de l'UE de prendre rapidement des mesures. L'initiative a été prise alors que les eurodéputés du comité de l'agriculture débattaient de la question aujourd'hui à Bruxelles. Par ailleurs, elle arrive avant que la Commission européenne ne propose, dans le courant de l’année, des propositions législatives concrètes visant à améliorer le fonctionnement de la chaîne d'approvisionnement alimentaire. Copa-Cogeca lui demande de proposer des mesures qui rééquilibreront les forces au sein de la chaîne alimentaire et contribueront à en améliorer le fonctionnement.

    Source: Flex News Food


    Link En savoir plus
    Link Copa-Cogeca
    Link Commission de l'agriculture et du développement rural


  12. Défis post-conflictuels et la coopération au développement
    2010-02-12
    Catégorie(s) : Efficacité Aide

    Les conflits et la violence sont un contexte de la coopération au développement qui a pris de l’importance durant la dernière décennie. Les donateurs ne doivent pas seulement faire face aux conséquences d’un conflit dans leur travail quotidien sur le terrain, mais ils doivent aussi élaborer des stratégies dans les domaines de l'alerte précoce et de la prévention, des instruments d'analyse du conflit et des méthodes de coopération qui tiennent compte de celui-ci. Parallèlement, les acteurs externes ont été d'importants défenseurs de nombreux processus de paix visant à mettre fin à des conflits armés et à la violence. Cette étude de Sabine Kurtenbach de l'Institut pour le développement et la paix (INEF) présente une vue générale des  expériences et des leçons apprises dans des contextes postérieurs à une guerre. Elle évalue de quelle manière la communauté des donateurs tente de faire face à des problèmes particuliers et analyse les  dilemmes fondamentaux pour la coopération au développement dans ces régions. Le dernier chapitre formule quelques recommandations.

    Source: Institut pour le développement et la paix (INEF)


    Link En savoir plus
    Link L'Institut pour le développement et la paix (INEF)
    Link Paix, sécurité et développement


  13. Le thon pêché à la ligne dans le Triangle de Corail arrive en Europe
    2010-02-12
    Catégorie(s) : Pêche Régionale

    Le Triangle de Corail contient des aires de reproduction, des nourrisseries, ainsi que des routes migratoires pour des espèces de thon de haute valeur commerciale, produisant plus de 40% des captures totales de la région centre Ouest du Pacifique, et représentant plus de 20% des captures mondiales. En réponse à la nouvelle politique stricte de certification des captures imposée par l'UE, un projet de partenariat s'est mis en place entre le WWF, le gouvernement et le secteur privé afin que des longes de thon capturés à Mindoro (Philippines) par des pêcheurs artisans arrivent sur le marché européen du poisson frais pourvus de certificats de capture montrant qu'ils ont été capturés par des bateaux enregistrés, opérant légalement, et en utilisant un engin de pêche extrêmement sélectif. Un premier chargement est arrivé sans encombres sur le marché européen. Le thon dans le Triangle de Corail, zone qui recouvre également des pays ACP comme la Papouasie Nouvelle Guinée et les Iles Salomon, apporte beaucoup aux économies de nombreux pays en développement et fournit des moyens d'existence à des millions de personnes dans la région.

    Source: Business Mirror


    Link En savoir plus
    Link En savoir plus sur WWF
    Link Les accords de pêche ACP/UE


  14. Afrique orientale: accord APE - l'impasse sur les services persiste
    2010-02-12
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Bien que la région ait conclu un accord sur l’accès au marché de l'Union européenne, des désaccords fondamentaux subsistent à propos du commerce des services. Le EastAfrican a appris que la question sera exclue de tout accord signé cette année étant donné que les pays veulent la traiter à un niveau bilatéral. Un accord de partenariat économique porte sur des règles en vertu desquelles les citoyens d'un pays peuvent vendre leur expertise dans le secteur des services d'un autre pays membre de l'Organisation mondiale du commerce. Julius Onen, secrétaire permanent auprès du ministère ougandais du tourisme, du commerce et de l'industrie, a déclaré au EastAfrican que Kampala signera cette année l'accord d'accès au marché et d'aide au développement mais qu’il ne signera pas d’accord global comprenant le commerce des services et d'autres questions délicates telles que les règles d'investissement et les marchés publics avant que les Européens «n’admettent que l'APE fait partie d'un accord plus ancien (Cotonou) qui reconnaissait que le monde en développement n'est pas égal à l'UE», a-t-il déclaré.

    Source: All Africa


    Link En savoir plus
    Link L'APE signé par l'Afrique de l'Est
    Link Accords de Parteneriat Economique


  15. Renouvellement de l'Accord de pêche Mauritanie-Sénégal
    2010-02-11
    Catégorie(s) : Pêche Régionale, Sécurité alimentaire

    Les licences de pêche octroyées aux pêcheurs sénégalais dans le cadre de l'accord de pêche Mauritanie-Sénégal vont arriver à expiration. Les organisations professionnelles des deux pays, le Conseil national interprofessionnel de la pêche artisanale du Sénégal (CONIPAS) et la section artisanale de la Fédération nationale des pêches (FNP) se sont rencontrées à Nouakchott afin de sensibiliser leurs gouvernements par rapport aux enjeux de cet accord, notamment la nécessité de baliser pour matérialiser les frontières et éviter les incidents liés aux incursions de pêcheurs. Un autre point sur lequel les deux organisations professionnelles vont discuter sera la reconduction des licences de pêches. Le dernier protocole porte sur l’octroi à la partie sénégalaise de licences pour 300 navires de pêche artisanale avec obligation de débarquement de 15% des captures en Mauritanie, et de 10 licences au profit de bateaux de pêche industrielle thonière avec obligation de recruter des travailleurs mauritaniens à bord.

    Source: Le Soleil


    Link En savoir plus
    Link Accords internationaux de la pêche
    Link Accords de pêche UE-ACP


  16. Vers une politique agricole et alimentaire commune en 2013
    2010-02-11
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Développement rural, Efficacité Aide

    2009 a montré l'ampleur des difficultés auxquelles les agriculteurs européens sont confrontés. Le lait n'est pas le seul secteur qui traverse une crise, et les revenus agricoles diminuent presque partout. D'après Via Campesina, la PAC actuelle et le cadre de l'OMC sur lequel elle se fonde ont montré leur incapacité à résoudre les problèmes; ils les ont au contraire aggravé: le nombre d'exploitations agricoles diminue fortement, le chômage augmente rapidement, plus d'un milliard de gens souffrent de la faim, notre planète subit le réchauffement climatique, la biodiversité se perd, et il y a une rapide augmentation des coûts de santé dus aux modes de production et de consommation dominants. Malgré cela, l'UE ne semble pas désireuse d'apporter des changements à la politique néolibérale qui a mondialisé l'agriculture et l'alimentation. Les producteurs et les consommateurs sont les grands perdants, et les bénéfices de l'industrie agroalimentaire et des grandes chaînes de supermarchés ne cessent de diminuer. Si l'UE s’abstient de prendre des mesures, l'agriculture européenne sera en danger, et nous serons confrontés à une catastrophe sociale et environnementale.

    Source: Eurovia


    Link En savoir plus
    Link Agriculture at a crossroads
    Link La PAC au-delà de 2013


  17. SACU: ‘les intérêts internes d'abord, les APE ensuite’
    2010-02-11
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Efficacité Aide

    Il est impératif que l'Union douanière d'Afrique australe (SACU) progresse plus rapidement vers un alignement de ses activités internes avant la conclusion d'un accord de partenariat économique définitif avec l'Union européenne, déclare Jabulile Mashwama, ministre du commerce, des échanges commerciaux et de l'industrie. Des rapports affirment que l'UE estime que les négociations d'un APE pourraient être finalisées d'ici la fin de l'année s'il y a une «véritable volonté politique» d’arriver à un accord. Le groupe de négociation de l'APE, qui comprend le Swaziland, l'Afrique du Sud, le Botswana, le Lesotho, la Namibie, l'Angola et le Mozambique, devrait se réunir en interne à la mi-février avant de reprendre des négociations officielles avec l'UE.

    Source: Swazi Observer


    Link En savoir plus
    Link En savoir plus sur la SACU
    Link Accords de partenariat économique


  18. Augmentation des quantités de sucre destinées à l'exportation
    2010-02-11
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Pêche Régionale

    La 2989e session du Conseil sur l'agriculture et la pêche, qui s'est tenue à Bruxelles le 18 janvier 2010, a pris bonne note de la demande adressée à la Commission par la délégation belge, soutenue par les délégations allemande, lithuanienne et autrichienne. La commission doit étudier si en vertu des règles de l'OMC, il serait possible d'accroître les quantités de sucre destinées à l'exportation (5391/10), et examiner les commentaires formulés par la délégation portugaise et la réponse du représentant de la Commission.

    Source: Conseil de l'UE


    Link En savoir plus
    Link Secteur du sucre de l'UE
    Link Protocole sucre


  19. De nouveaux pouvoirs conférés aux ambassades de la CE
    2010-02-11
    Catégorie(s) : Efficacité Aide

    L'UE a converti 54 délégations étrangères de la Commission européenne sur 136 en missions de type ambassades, autorisées à parler au nom de l'ensemble de l'Union. La mesure fait suite à l'entrée en vigueur l’an passé du traité de Lisbonne, dont l'une des principales dispositions concerne la création d'un nouveau corps diplomatique de l'UE.  Les 136 délégations de la commission ont toutes été rebaptisées «délégations de l'UE» le 1er janvier. Mais seules 54 d'entre elles ont reçu en même temps de nouveaux pouvoirs conformes à leur nouvelle dénomination. Les super-délégations ont repris le rôle joué précédemment par les ambassades nationales de l'État membre assumant la présidence de l'UE pendant six mois. En conséquence, elles coordonnent à présent le travail des missions bilatérales des États membres dans les pays en question. Les responsables des 54 délégations ont aussi le droit de s'exprimer pour le compte de l'ensemble de l'UE. Mais leurs déclarations doivent être approuvées au préalable par les 27 pays de l'UE pendant des réunions à Bruxelles. Douze sont situées en Asie et dans l'Océan pacifique: Afghanistan, Australie, Chine, Timor oriental, Fidji, Hong Kong, Inde, Indonésie, Philippines, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Thaïlande et Vietnam. Les autres sont en Afrique: Angola, Botswana, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Cap-Vert, République centrafricaine, Tchad, Djibouti, Érythrée, Éthiopie, Ghana, Guinée Bissau, Côte d'Ivoire, Kenya, Lesotho, Libéria, Madagascar, Malawi, Maurice, Mozambique, Niger, Nigeria, Rwanda, Sénégal, Sierra Leone, Afrique du Sud, Soudan, Tanzanie, Togo, Ouganda, Zimbabwe et la délégation auprès de l'Union africaine à Addis-Ababa.

    Source: EU Observer


    Link En savoir plus
    Link Relations UE-ACP
    Link Documents de stratégie pays


  20. La Commission justifie les préoccupations en matière de 'visibilité' à Haïti
    2010-02-11
    Catégorie(s) : Efficacité Aide

    La Commission européenne a déclaré qu'améliorer la visibilité de l'UE en tant que donateur humanitaire est une préoccupation secondaire par rapport à l'aide aux victimes du tremblement de terre à Haïti. La porte-parole de la Commission, Pia Arkenhilde, a déclaré mardi (28 janvier) à l'EUobserver que penser que l'UE tente de concurrencer les USA en termes d'image pendant les opérations de secours est un «parfait malentendu». «Participer à un concours de beauté dans une telle situation serait le comble du mauvais goût. La première priorité est de faire en sorte que l'aide arrive au bon moment chez les bonnes personnes », a-t-elle déclaré. « Mais il est évident que la visibilité fait partie de l'efficacité. Il est important que les bénéficiaires de l'aide sachent avec qui ils traitent, et le contribuable européen, les donateurs de l'aide, doivent voir les actions menées sur le terrain eu égard à leur engagement futur », a-t-elle ajouté.Le projet présenté par le politicien français, Michel Barnier, demande que la force européenne porte un uniforme caractéristique dans le cadre de mesures visant à en faire un acteur de premier plan dans le secteur humanitaire : «Cela comprend le drapeau européen suivi du logo 'Europe Aid' et du drapeau du pays de celui qui porte l’uniforme.» La visibilité à Haïti est une question qui suscite des chamailleries internes à Bruxelles, M. Barnier et les MPE français ayant récemment critiqué le Haut responsable des relations extérieures, Catherine Ashton, pour n'avoir pas planté le drapeau européen dans la zone du séisme.

    Source: EU Observer


    Link En savoir plus
    Link EuropeAid
    Link Catherine Ashton


  21. Les députés demandent des mesures pour lutter contre la corruption
    2010-02-11
    Catégorie(s) : Environnement

    La lutte contre la corruption dans le monde est passée devant un parlement international, les législateurs exigeant des mesures énergiques pour lutter contre les paradis fiscaux dans les pays riches. Il y a aussi une résolution visant à empêcher les dirigeants corrompus des pays pauvres de planquer leur fortune acquise illégalement dans les paradis fiscaux existants. Les résolutions ont été débattues pendant une assemblée parlementaire conjointe composée de députés d'Afrique, des Caraïbes et des pays du Pacifique et au cours d’une réunion de l'Union européenne (ACP-UE) à Bruxelles. Le professeur Margaret Kamar, députée, dirige la délégation kenyane pendant la réunion qui veut pousser l'UE à aider les pays pauvres à se remettre de la récession mondiale. Les législateurs ont prôné des organes fiscaux et un pouvoir judiciaire forts dans les pays pauvres afin de réduire la fraude fiscale. L'augmentation des prix des produits alimentaires, les taux de chômage élevés et les niveaux de pauvreté en hausse ont aussi fait l'objet de discussions. Un projet de rapport publié sur le site Internet officiel ACP-UE précisait que les députés ont convenu de pousser les pays riches à honorer l'engagement de 100 milliards de dollars US (Sh7,6 trillions) par an qui doit aider les pays pauvres à gérer les effets du changement climatique.

    Source: Daily Nation


    Link En savoir plus
    Link Assemblée parlementaire conjointe UE-ACP
    Link Transparence Internationale


  22. Thon rouge: la France en faveur de l'interdiction
    2010-02-11

    Avant la mi-février, la France se prononcera pour l'inscription du thon rouge à l'annexe 1 de la convention de Washington, ont annoncé l'Elysée et Jean-Louis Borloo au journal Le Monde. Rebondissement inattendu dans la position de la France sur le dossier du thon rouge. L’Elysée a affirmé au Monde, lundi 1er février, que la France prendrait parti pour l’interdiction de la commercialisation de ce poisson dont les stocks diminuent à toute vitesse. L’annonce «se fera d’ici quinze jours», a confirmé Jean-Louis Borloo, qui doit lui-même rendre publique cette décision.Paris demandera donc l’inscription du thon rouge à l’annexe 1 de la convention de Washington (ou Cites), et donc l’interdiction du commerce international de ce poisson. Cette décision représente un revirement, puisque la France a toujours défendu une approche beaucoup moins restrictive de la pêche au thon rouge. Si elle est confirmée, cette décision de la France pourrait faire basculer la position européenne sur l’interdiction de la pêche au thon rouge, et aboutir à une décision communautaire en ce sens.

    Source: Euractiv


    Link En savoir plus
    Link Le Président Sarkozy mis en cause
    Link CITES


  23. Un million de dollars de l’UE-ACP pour la recherche sur l’igname
    2010-02-11
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire

    Le Pro­gramme science et tech­no­lo­gie de l’Union eu­ro­péenne en fa­veur des pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pa­ci­fique (EU-​ACP) ,a dé­ga­gé une en­ve­loppe d’un mil­lion de dol­lars pour la re­cherche sur l’amé­lio­ra­tion de l’igname dans six pays afri­cain, dont le Ni­ge­ria. Un com­mu­ni­qué pu­blié lundi à Iba­dan (sud-​ouest du pays) par l’Ins­ti­tut in­ter­na­tio­nal d’agri­cul­ture tro­pi­cale (IITA), in­dique que cet appui fi­nan­cier ar­rive à un mo­ment où l’im­por­tance de l’igname pour réa­li­ser la sé­cu­ri­té ali­men­taire en Afrique est de plus en plus ré­af­fir­mée.Le pro­jet de re­cherche dé­nom­mé ‘Ren­for­ce­ment des ca­pa­ci­tés pour la re­cherche-​dé­ve­lop­pe­ment sur l’igname en Afrique cen­trale et en Afrique de l’ouest’(SCY­ReC) vise à amé­lio­rer les ca­pa­ci­tés lo­cales de re­cherche dans ce do­maine”, a ex­pli­qué le com­mu­ni­qué. Selon l’IITA le pro­jet de­vrait aider à trou­ver des so­lu­tions du­rables, à tra­vers la science et la tech­no­lo­gie, aux défis que posent cette culture et à ex­ploi­ter au mieux son énorme po­ten­tiel en ma­tière de sé­cu­ri­té ali­men­taire et de ré­duc­tion de la pau­vre­té.L’ins­ti­tut devra exé­cu­ter le pro­jet de re­cherche, en col­la­bo­ra­tion avec une équipe de par­te­naires na­tio­naux, dans 13 ins­ti­tu­tions de re­cherche des six pays d’Afrique, no­tam­ment l’Ins­ti­tut na­tio­nal de re­cherche du Ni­ge­ria sur les tu­ber­cules, situé dans l’Etat d’Abia (sud-​est du Ni­ge­ria).

    Source: Afriqueavenir


    Link En savoir plus
    Link l’Ins­ti­tut in­ter­na­tio­nal d’agri­cul­ture tro­pi­cale (IITA)
    Link UE-ACP: Science et Technologie


  24. La CTB fait peau neuve
    2010-02-11
    Catégorie(s) : Efficacité Aide

    En 1999, le gouvernement belge créait la CTB pour mettre en œuvre sa coopération gouvernementale.10 ans après, la CTB s’est taillé une place dans le monde des agences de développement en s’adaptant au contexte international en constante évolution. Avec l’adoption par tous les pays du monde des Objectifs du Millénaire pour le développement pour réduire de moitié la pauvreté d’ici 2015, la notion de partenariat mondial a fait son apparition. Les différents partenaires au développement se mobilisent pour une plus grande efficacité de l’aide internationale. Ensemble, ils cherchent à avoir un plus grand impact sur la pauvreté.Face à ces nouveaux défis, la CTB se positionne.
    De «technique», elle se focalise davantage sur son rôle d’Agence de développement et affirme ainsi son engagement à contribuer, aux côtés de ses partenaires, aux efforts de la Communauté internationale pour réduire la pauvreté.Un slogan et un symbole pour la nouvelle CTB: dès janvier,
    «Building a Fair World» devient la signature de la CTB et traduit sa nouvelle vision. Une identité visuelle plus forte et plus cohérente reflète ses valeurs d’intégrité, de respect, d’engagement, d’esprit d’innovation et de sens des responsabilités. Un nouveau logo, symbolisant partenariat et solidarité mondiale identifie clairement toutes les activités de la CTB. Créé à partir d'éléments différents, mais liés entre eux, associant couleurs chaudes et froides, le logo symbolise le partenariat mondial.

    Source: Agence belge de développement (CTB)


    Link En savoir plus
    Link Chiffres clés du CTB
    Link Objectifs du Millénaire pour le développement


  25. Un nouveau logo sélectionné pour tous les produits biologiques de l’UE
    2010-02-10
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Commerce ACP-UE, Environnement

    La Commission européenne a annoncé aujourd’hui officiellement le gagnant du concours de conception du nouveau logo de l’Union européenne pour les produits biologiques. Au cours de ces deux derniers mois, quelque 130 000 personnes ont voté en ligne pour choisir le nouveau symbole biologique parmi les projets des trois finalistes. Le logo gagnant est celui de Dusan Milenkovic, un étudiant venu d’Allemagne dont le motif «eurofeuille» a remporté 63 % de l’ensemble des suffrages. À compter du 1juillet 2010, le logo biologique de l’Union européenne devra obligatoirement figurer sur tous les produits biologiques préemballés élaborés dans les États membres de l’Union et répondant aux normes requises. Pour les produits importés, il sera facultatif. L’apposition, à côté du logo de l’UE, d’autres logos à caractère privé, régional ou national sera autorisée. Le règlement relatif à l’agriculture biologique sera modifié dans les semaines qui viennent en vue d’introduire le nouveau logo dans l’une de ses annexes.Le logo «eurofeuille» représente les étoiles de l’Union européenne réparties en forme de feuille sur un fond vert. C’est un symbole très simple qui fait clairement référence à deux concepts:la nature et l’Europe. Le gagnant et les lauréats des deuxième et troisième prix seront récompensés par la direction générale de l’agriculture et du développement rural de la Commission européenne à l’occasion d’une cérémonie officielle qui se tiendra à Bruxelles en juillet 2010; ils recevront respectivement un prix de 6 000 €, 3 500 € et 2 500 €.

    Source: Commission européene


    Link En savoir plus
    Link L'agriculture biologique
    Link DG Agriculture et développement rural


  26. Le Parlement approuve la nouvelle Commission européenne
    2010-02-10

    Le Parlement européen a élu la nouvelle Commission européenne par 488 voix pour, 137 contre et 72 abstentions à Strasbourg, ce mardi. Ce vote unique a porté sur l'ensemble du collège de la Commission qui comporte un commissaire pour chacun des 27 États membres de l'UE.

    Source: Parlement européen


    Link En savoir plus
    Link Le Conseil européen nomme la Commission
    Link La nouvelle Commission


  27. La Commission salue la reprise totale de la coopération avec la Mauritanie
    2010-02-09
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Efficacité Aide, Archives

    La Commission européenne salue la décision du Conseil du 25 janvier 2010 rétablissant intégralement la coopération avec la Mauritanie et confirme la relance d'un dialogue politique renforcé avec les différents acteurs politiques mauritaniens.Cette nouvelle décision permet la mise en œuvre du Programme Indicatif National du 10ème Fonds Européen de Développement (FED) pour la Mauritanie,signé avant le coup d'Etat d'août 2008. Ce Programme une enveloppe de 156 millions d'euros pour des interventions dans les domaines de la décentralisation et la gouvernance (47M€), infrastructures(56M€),un possible Appui Budgétaire Général (40M€) ainsi que d'autres interventions, entre autre,dans le domaine de la gestion des flux migratoires, pour 13M€.Le programme indicatif sera revu sur la base des priorités du nouveau gouvernement et d'une analyse de la performance et des besoins.D'autres projets précédemment décidés avant la crise politique, pour un montant supérieur à 100M€,font l'objet d'une reprise depuis la deuxième partie de 2009. Les contrats en cours, notamment pour des travaux d'infrastructures routières, n'avaient jamais été arrêtés,tout comme les interventions à caractère humanitaire. La Banque Européenne d'Investissement a repris le financement de nouveaux projets,notamment dans le secteur minier (75M€).

    Source: Europa


    Link En savoir plus
    Link Suspension de l'Accord de Cotonou
    Link Le FED



===========================================================
N'hésitez pas à faire circuler ce bulletin à des collègues qui pourraient être intéressés.

Isolina BOTO
CTA
39 rue Montoyer
1000 Brussels
Belgium
Tel 02 513 74 36
Fax 02 511 38 68
http://www.cta.int/
http://bruxelles.cta.int/

NOTE
Si vous avez des questions ou suggestions, écrivez à : boto@cta.int
Pour des informations sur l'ensemble des activités du CTA, visitez http://www.cta.int/
Pour des information sur les activités du CTA à Bruxelles, veuillez consulter : http://bruxelles.cta.int/
Le CTA est une institution du Groupe des Etats ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique) et de l'Union Européenne, dans le cadre de l'Accord de Cotonou.
©Copyright 2009 Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale ACP-UE. Email: cta@cta.int
Les opinions exprimées ici sont celles de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue du CTA.

Vous êtes actuellement abonné au Bulletin du Bureau CTA de Bruxelles.
Votre abonnement :

===========================================================

 

 

 

1