Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Weblog du Bureau de Bruxelles
Novembre 2018
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

[CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 213]
Sujet: [CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 213]
Date d'envoi: 2010-02-26 18:28:08
Publication #: 25
Contenu:
CTA Newsletter
 
1

Ce blog partage des informations clé sur les programmes et évènements
ACP-UE à Bruxelles importants pour le développement agricole et rural des pays ACP.


Date : [DATE]
Bulletin du Bureau de Liaison du CTA à Bruxelles

Principaux évènements de la semaine.

  1. Briefing de Bruxelles sur la biodiversité et le développement rural
  2. Principaux évènements UE-ACP pour la semaine du 1er au 5 mars 2010
  3. Notre invité vidéo: Prof. Yves Charbit
  4. Accord entre l'UE et les États du Pacifique - pays ACP
  5. FED: Déclaration d'assurance - Décharge pour l'exercice 2008
  6. Remaniement rigoureux nécessaire afin de protéger les petits pêcheurs
  7. Le Conseil Agriculture et pêche s'est concerté sur le marché des céréales
  8. De nouvelles données confirment la stabilité de la production des fruits
  9. Le Conseil Agriculture et pêche s'est concerté sur le marché du sucre
  10. L'UE pourrait être mis en cause devant l'OMC à cause du sucre
  11. Importations illégales d'ivoire
  12. Le Kenya affirme que les APE sont au point mort à cause de l'UE
  13. Document de la présidence sur l'avenir de la PAC
  14. Eco Bananas contraint Fyffes à se retirer
  15. Établissement d'un réseau européen de centres
  16. L'origine et la qualité des produits alimentaires mieux indiquées ?
  17. La France et l'aide au commerce
  18. Un danger réel pèse actuellement sur le café dans le monde
  19. L'Union européenne et les pays du Sud
  20. Les bananes de Jamaïque recevront une subvention de l'UE
  21. L’augmentation du soutien budgétaire: une fausse panacée
  22. La BEI finance la réforme du sucre à Maurice
  23. Efficacité de l'appui du FED à l'intégration économique régionale
  24. Matières premières : vers une pénurie mondiale en ressources ?
  25. Les plantations de palmiers à huile sont désormais des 'forêts'
  26. L'UE continue à chercher un critère 'vert' pour les biocarburants
  27. Le retard d’un accord commercial bilatéral fâche l’UE
  28. Les produits laitiers ne peuvent être laissés à la merci du marché
  29. La CE soutient l'interdiction du commerce du thon rouge de l'Atlantique
  30. La Commission crée deux nouvelles directions générales


  1. Briefing de Bruxelles sur la biodiversité et le développement rural
    2010-02-26
    Catégorie(s) : Environnement, Efficacité Aide, Développement rural, Sécurité alimentaire

    Le 10 Mars (8.30-13.00), le prochain Briefing de Bruxelles sur le développement discutera du rôle clé que joue la biodiversité dans le développement rural, en particulier pour les pays ACP.Les enjeux qui seront abordés incluent notamment : la relation entre pauvreté et biodiversité, les effets de la perte de biodiversité sur la faim et l’insécurité alimentaire, les problèmes de gouvernance, le défis de la propriété intellectuelle, les droits d’agriculteurs et les incitations économiques, les mesures politiques et la législation au niveau national, régional ainsi que globale. Les intervenants incluent le DG de Bioversity International, IUCN, Practical Action, CE, Groupes de producteurs ACP, Membres du Parlement ACP, chercheurs...

    Pour toute information et inscription: boto@cta.int ou pruna@cta.int


    Link En savoir plus
    Link Briefings précédents
    Link Biodiversité et l'UE


  2. Principaux évènements UE-ACP pour la semaine du 1er au 5 mars 2010
    2010-02-26

    Parlement Européen (Bruxelles):
    - 1er Mars: Réunion de la Commission chargé du développement au Parlement européen

    Présidence UE (Bruxelles):
    - 5 au 6 Mars (Cordoue, Espagne): Réunion informelle des ministres des Affaires étrangères

    Secrétariat ACP (Bruxelles):
    - 1er Mars: Réunion extraordinaire du Comité des ambassadeurs

     Pour de plus amples informations, veuillez consulter notre calendrier à la page http://bruxelles.cta.int/




  3. Notre invité vidéo: Prof. Yves Charbit
    2010-02-26
    Catégorie(s) : Développement rural, Archives

    Notre invité vidéo pour la semaine est le Professeur Yves Charbit. Le Prof. Charbit est Directeur du Centre Population et Développement (CEPED) et de l’Institut pour le Développement et la Solidarité Internationale, ainsi que Professeur à l’Université Paris Descartes. A l'occasion de son intervention à Bruxelles au Briefing sur la croissance démographique et ses implications pour le développement rural des pays ACP, le Prof. Yves Charbit nous a parlé des tendances de la migration interne et internationale dans les pays ACP. Il a aussi exposé les futures défis que ces pays devront relever en matière de migration. En particulier, le Prof. Charbit a insisté sur la prise en compte de l'exode des cervaux causé par l'exode rural dans le cadre de la migration interne.
    Link Regarder la vidéo
    Link Le CEPED
    Link Brussels Briefings


  4. Accord entre l'UE et les États du Pacifique - pays ACP
    2010-02-26
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    La 2994ème session du Conseil Affaires économiques et financières tenu à Bruxelles, le 16 fevrier 2010. Le Conseil a décidé de transmettre au Parlement européen, en vue de son approbation, un projet de décision visant à approuver l'accord de partenariat intérimaire entre l'UE et les États du Pacifique.

    Source: Conseil de l'Union européenne


    Link En savoir plus
    Link APE avec les États du Pacifique
    Link Newsletter Agritrade - Février 2010


  5. FED: Déclaration d'assurance - Décharge pour l'exercice 2008
    2010-02-26

    La 2994ème session du Conseil Affaires économiques et financières tenu à Bruxelles, le 16 fevrier 2010. Le Conseil a approuvé une déclaration à transmettre au Parlement européen sur la déclaration d'assurance de la Cour des comptes relative aux activités relevant des septième, huitième, neuvième et dixième Fonds européens de développement. Le Conseil a également adopté une recommandation sur la décharge de l'exécution des opérations des septième, huitième, neuvième et dixième Fonds européens de développement pour l'exercice 2008.

    Source: Conseil de l'Union européenne


    Link En savoir plus
    Link Le fond européen du dévelopment
    Link Rapports annuels des FED


  6. Remaniement rigoureux nécessaire afin de protéger les petits pêcheurs
    2010-02-26
    Catégorie(s) : Pêche Régionale

    La réforme de la Politique commune de la pêche doit soutenir la pêche artisanale. Ce fut le message clair envoyé par les députés ADLE au cours d'un débat au Parlement européen à Bruxelles aujourd'hui. Carl HAGLUND (Svenska Folkpartiet, Finlande), rapporteur fictif pour le rapport sur la réforme de la PCP a déclaré: "La réforme de la Politique Commune de la pêche va dans la bonne direction. La politique de la pêche a longtemps été l'une des politiques les plus dénigrées de l'UE, tristement célèbre pour la micro-gestion, une approche verticale et, surtout, un système qui encourage le rejet d'énormes quantités de poissons parfaitement consommables chaque année. L'ADLE se félicite d'une approche fondée sur les écosystèmes. L'ADLE soutient la régionalisation - et non la renationalisation - de la PCP et la mise en place d'une politique distincte de l'UE pour la pêche artisanale."

    Source: Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l'Europe


    Link En savoir plus
    Link La Politique Commune de la Pêche
    Link Pêche: le PE prône la régionalisation


  7. Le Conseil Agriculture et pêche s'est concerté sur le marché des céréales
    2010-02-25
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire

    La 2995ème session du Conseil Agriculture et pêche tenu à Bruxelles, le 22 fevrier 2010. Le Conseil a pris note d'une demande de la délégation française visant à l'adoption de mesures appropriées pour remédier à la situation sur le marché des céréales. Dacian Ciolos, membre de la Commission, a reconnu que la situation était actuellement difficile sur le marché de l'orge mais a insisté sur le fait que des restitutions à l'exportation n'étaient, à ce stade, pas justifiées et qu'elles ne relèveraient pas le niveau des prix.

    Source: Conseil de l'Union européenne


    Link En savoir plus
    Link Secteur des céréales UE -ACP
    Link FAO: Céréales


  8. De nouvelles données confirment la stabilité de la production des fruits
    2010-02-25
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire

    D'après des chiffres récents, la production de fruits et de légumes a régulièrement progressé au niveau mondial au cours des dernières années. En Europe, le volume de fruits récoltés a légèrement diminué en 2009, alors que les légumes ont progressé de 3%. D'après des informations reçues de l'AMI (service d'information sur le marché agricole) à Bonn et publiées par le service de presse de Fruit Logistica, 800 millions de tonnes de légumes (à l'exclusion des melons) et près de 700 millions de tonnes de fruits (melons compris) ont été produits dans le monde en 2009. Les niveaux de production des fruits et légumes ont augmenté régulièrement ces dernières années. Les pommes, le raisin, les oranges, les melons et les bananes sont les principales variétés de fruits dans le monde et représentent environ 60% de la production mondiale. La gamme de légumes est plus diversifiée, les trois variétés principales (tomates, choux, concombres) représentant seulement 30% du volume de production total. Plus de 10% de la production mondiale des principales variétés de fruits sont commercialisées par-delà les frontières. En ce qui concerne les légumes frais, ce chiffre est de 3 à 4% seulement. L'UE est la région qui importe le plus de fruits frais dans le monde ; c'est aussi le cas des légumes frais si l'on tient compte des échanges commerciaux entre les États membres de l'UE. D'autre part, l'UE est le second importateur de légumes frais derrière les USA.

    Source: Greenmed Journal


    Link En savoir plus
    Link Commerce horticole ACP-UE
    Link Réforme de la PAC fruits et légumes


  9. Le Conseil Agriculture et pêche s'est concerté sur le marché du sucre
    2010-02-25
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    La 2995ème session du Conseil Agriculture et pêche tenu à Bruxelles, le 22 fevrier 2010. La délégation portugaise, soutenue par la Bulgarie, la Finlande, la Roumanie et le Royaume-Uni, a demandé à la Commission de proposer des mesures exceptionnelles pour le secteur du raffinage du sucre, visant à compenser l'impact des exportations hors quotas supplémentaires sur l'approvisionnement en canne à sucre brute. Dacian Ciolos, membre de la Commission, a indiqué au Conseil que, du point de vue de la Commission, les conditions requises pour des mesures exceptionnelles au titre de l'OCM unique, à savoir l'existence de problèmes d'approvisionnement, n'étaient pas réunies. En effet, la Commission table sur un excédent de sucre d'environ 300 000 t l'an prochain.

    Source: Conseil de l'Union européenne


    Link En savoir plus
    Link Secteur du sucre et pays ACP
    Link Organisation commune de marché unique


  10. L'UE pourrait être mis en cause devant l'OMC à cause du sucre
    2010-02-25
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Les trois principaux exportateurs de sucre au monde – la Thaïlande, le Brésil et l'Australie – ont récemment exprimé leur opposition à une subvention de l'Union européenne (UE) sur les exportations de sucre au motif qu'elle affecte les prix et réduit les volumes d'exportation d'autres pays. Les trois pays ont convenu d'intenter éventuellement une action devant l'Organisation mondiale du commerce (l'OMC) si l'UE ne revoit pas sa politique. Le vice-ministre du commerce de Thaïlande, Alongkorn Ponlaboot, a déclaré pendant une réunion non officielle des représentants commerciaux de l'OMC à Davos, Suisse, que les pays sont extrêmement préoccupés par la décision de l'UE d'augmenter ses exportations à 500.000 tonnes étant donné que cela pourrait avoir des conséquences sur le commerce mondial du sucre. L'initiative commune visait à faire pression sur l'UE pour qu'elle revoie sa décision, étant donné que la subvention entraînerait une diminution des prix du sucre sur le marché mondial, ce qui à son tour serait préjudiciable aux cultivateurs de canne à sucre dans les pays en développement. Les subsides européens permettent aux opérateurs dans ses États membres de vendre le sucre en dessous du prix mondial, ce qui réduit les opportunités pour les autres pays exportateurs.

    Source: Centre de droit commercial de l'Afrique australe


    Link En savoir plus
    Link OMC règlement des différends
    Link Marché du sucre


  11. Importations illégales d'ivoire
    2010-02-25

    A l'occassion de la 2995ème session du Conseil Agriculture et pêche, qui s'est tenue à Bruxelles le 22 fevrier 2010, la délégation néerlandaise a attiré l'attention du Conseil sur l'augmentation du trafic d'ivoire. Remplaçant Janez Potočnik, membre de la Commission en charge de l'environnement, le membre de la Commission désigné à l'agriculture et au développement rural, Dacian Ciolos, a fait part de l'intention de la Commission de renforcer les mesures de protection des éléphants au niveau international et a rappelé les efforts déjà consentis par l'UE dans le cadre du programme MIKE et de la convention CITES.

    Source: Conseil de l'Union européenne


    Link En savoir plus
    Link Le programme MIKE
    Link Commerce des espèces sauvages dans l'UE


  12. Le Kenya affirme que les APE sont au point mort à cause de l'UE
    2010-02-25
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Le gouvernement kenyan affirme aujourd’hui que les changements structurels intervenus au sein de l'Union européenne (UE) sont en partie la raison de l'échec des négociations sur les accords de partenariat économique (APE) qui devaient s'achever en juillet dernier. Le ministre du commerce Amos a déclaré que le gouvernement rencontrerait les responsables européens pour déterminer l'impact de ces changements sur les négociations APE, en ajoutant néanmoins que les négociations se poursuivent. Il a aussi demandé à la communauté des entreprises d'Afrique de l'Est de se concentrer sur les objectifs à long terme des négociations plutôt que sur le délai expiré. « Des changements sont intervenus au niveau des commissaires européens et nous les avons suivis pour voir comment ces changements affectent nos négociations actuelles. Nous aurons une réunion ce week-end pour évaluer où en sont nos négociations et prendre ensuite une décision quant à la marche à suivre. Il y a un point important dont il faut se souvenir : toutes ces négociations doivent à terme servir au mieux les intérêts de l'Afrique de l’Ouest », a-t-il déclaré.

    Source: Centre de droit commercial de l'Afrique australe


    Link En savoir plus
    Link Le nouveau Commissaire de l'UE au commerce
    Link Eclairage sur les Négociations APE


  13. Document de la présidence sur l'avenir de la PAC
    2010-02-25
    Catégorie(s) : Développement rural

    La 2995eme session du Conseil Agriculture et pêche tenu à Bruxelles, le 22 fevrier 2010. Les ministres ont procédé à un échange de vues sur l'avenir de la PAC, et en particulier sur les mesures de gestion du marché après 2013, sur la base d'un document d'information et d'un questionnaire de la présidence. Les ministres ont salué le document de la présidence, estimant qu'il contribuait à faire avancer les débats sur l'avenir de la PAC. Ils ont souligné qu'il importait de trouver le bon équilibre entre, d'une part, l'orientation des marchés, et d'autre part la viabilité des activités agricoles dans l'UE grâce à des instruments appropriés de gestion des marchés et des crises. De nombreux ministres sont d'avis que l'orientation des marchés à laquelle est parvenue l'agriculture européenne à la suite des réformes de la PAC entreprises depuis 1992 est suffisante. De nombreuses délégations ont également fortement insisté sur le rôle que jouent les mesures existantes, les paiements directs et l'intervention notamment, dans la réduction du risque en termes de prix et de revenus pour les agriculteurs.

    Source: Conseil de l'Union européenne


    Link En savoir plus
    Link Réforme de la PAC
    Link Conseil Agriculture et Pêche


  14. Eco Bananas contraint Fyffes à se retirer
    2010-02-25
    Catégorie(s) : Environnement

    Une action menée par l'entreprise australienne Eco Bananas a contraint une grande société européenne à renoncer à sa nomination pour un grand prix international de l'innovation. La société allemande Fyffes était l'une des 10 entreprises nominées pour le prix Fruit Logistica Innovation Award (FLIA) 2010 qui récompense une innovation remarquable en matière de produits et de services. Le concours est ouvert à toutes les entreprises qui exposent à la foire Fruit Logistica & Freshconex 2010 et qui ont lancé sur le marché une innovation exceptionnelle pendant la période du 1er novembre 2008 au 31 octobre 2009.
    La désignation de Fyffes, l'un des principaux importateurs et distributeurs de produits tropicaux en Europe, était due au fait que l’entreprise applique de la cire sur l’extrémité de ses bananes pour que le consommateur sache que ce sont des bananes bios. Fyffes prétendait que 'la cire verte sur ses bananes bios est une indication à la fois innovante, reconnaissable et attrayante de l'origine bio et respectueuse de l'environnement de ce produit'.

    Source: Freshplaza


    Link En savoir plus
    Link FRUIT LOGISTICA Innovation Award (FLIA) 2010
    Link Marché de la Banane


  15. Établissement d'un réseau européen de centres
    2010-02-25

    La 2995eme session du Conseil Agriculture et pêche tenu à Bruxelles, le 22 fevrier 2010. Le Conseil a procédé à un échange de vues portant sur le rapport de la Commission intitulé "Solutions possibles pour l'étiquetage en matière de bien-être animal et l'établissement d'un réseau européen de centres de référence pour la protection et le bien-être des animaux". De manière générale, les ministres sont convenus que des informations relatives au bien-être animal dans la production animale pourraient permettrent aux consommateurs de décider de leurs achats en toute connaissance de cause et aux agriculteurs de l'UE d'obtenir le juste retour qu'il souhaitent pour les efforts consentis. Parallèlement, les ministres ont clairement indiqué que tout système d'information sur le bien-être devrait être simple, facile à comprendre et conforme aux règles de l'OMC. De nombreux ministres ont également souligné qu'il fallait éviter d'augmenter les coûts de production et d'alourdir les charges administratives et les contrôles. Ils ont aussi insisté sur la nécessité d'évaluer comment couvrir les produits importés.

    Source: Conseil de l'Union européenne


    Link En savoir plus
    Link Santé et bien-être des animaux
    Link  Étiquetage et alimentation


  16. L'origine et la qualité des produits alimentaires mieux indiquées ?
    2010-02-25

    La qualité est aujourd'hui un facteur essentiel de compétitivité sur le marché des produits alimentaires. Mais il ne suffit pas de produire des aliments de qualité, encore faut-il le faire savoir, notamment aux consommateurs. Les députés de la commission parlementaire de l'agriculture se sont prononcés aujourd'hui sur une révision des règles d'étiquetage, prônant une simplification et la mise en place d'un logo « Produit en Europe ».

    Source: Parlement européen


    Link En savoir plus
    Link La qualité de l'agriculture européenne
    Link Commission Agriculture et développement rural


  17. La France et l'aide au commerce
    2010-02-25
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Efficacité Aide

    L’initiative d’aide pour le commerce met en lumière le soutien dont les pays en développement, et en particulier les pays les moins avancés, ont besoin pour mieux tirer profit de l’expansion des échanges. Lors de la conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) à Hong Kong en 2005, la communauté internationale s’est donc mobilisée et a pris des engagements financiers en faveur de l’aide au commerce. Ainsi, l’Union européenne s’est engagée à porter son assistance technique au commerce à 2Mds€ par an à partir de 2010, dont 1 Md€ de ses Etats membres. De plus, elle s’est dotée en 2007 d’une stratégie pour l’aide au commerce qui prévoit qu’environ 50 % de l’augmentation du financement de l’assistance technique au commerce sera réservée aux pays d’Afrique-Caraïbes-Pacifique (ACP). La France a également adopté un nouveau cadre stratégique pour l’aide au commerce validé par le Comité interministériel de la coopération internationale et du développement (CICID) du 5 juin 2009. Cette stratégie détermine deux axes d’intervention prioritaires, autour de l’intégration régionale : l’appui au développement de politiques commerciales régionales connectées aux marchés
    internationaux ; le développement d’une offre compétitive sur les marchés locaux, régionaux et internationaux. En outre, cette stratégie conduit à la fixation d’un objectif collectif d’augmentation des efforts financiers français de plus de 50 % par rapport à la moyenne de référence sur la période 2002-2005, conduisant à porter l’aide au commerce globale de la France à un minimum de 850 M€ par an en
    moyenne à partir de 2010.

    Source: Agence Française de Développement


    Link En savoir plus
    Link Liste des pays les moins avancés
    Link Aide pour le commerce


  18. Un danger réel pèse actuellement sur le café dans le monde
    2010-02-23
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire

    CABI publie le rapport final d'une étude de sept ans sur la maladie de la flétrissure du café, financée par le Fonds commun pour les matières de base en collaboration avec l'UE et le département britannique de développement international. La maladie a été signalée pour la première fois en Afrique centrale dans les années 1920, mais on était parvenu à la contrôler dans les années 1950 et elle n'était plus considérée comme une menace. Cependant, elle est revenue en force dans les années 1990 en raison d’un affaiblissement des instituts du café dû à des années de crises politiques et économiques. Le programme de recherche a fait appel à des scientifiques du Royaume-Uni, de la France, de la Belgique et de sept pays d'Afrique, y compris les quatre pays où la maladie sévit actuellement : la République démocratique du Congo, l'Ouganda, la Tanzanie et l'Éthiopie. La maladie est due à un champignon (Fusarium xylarioides) bien que des études génétiques effectuées durant le projet aient montré qu'il existe au moins deux formes différentes, l'une qui s'attaque uniquement au café Robusta et l'autre (seulement en Éthiopie) au café Arabica.

    Source:


    Link En savoir plus
    Link Maladies du café
    Link Secteur du café


  19. L'Union européenne et les pays du Sud
    2010-02-23
    Catégorie(s) : Efficacité Aide, Commerce ACP-UE

    Le développement de relations cohérentes et efficaces avec d'autres régions et pays est l'une des tâches les plus difficiles auxquelles l'Union européenne doit faire face. Cet ouvrage original étudie l'engagement de l'UE en faveur des pays du Sud, en se concentrant sur trois domaines politiques controversés : la coopération économique, la coopération au développement et la gestion des conflits. Une discussion du modèle interrégional européen, qui encourage une interaction avec des régions plutôt qu'avec des États-nations, est la toile de fond d’études de cas sur les politiques européennes à l’égard de l'Afrique, l'Asie et l'Amérique latine. Tout en révélant les tensions et les chevauchements entre les politiques étrangères de l'UE et de ses États membres, les auteurs de ce livre mettent également en évidence une tendance croissante vers une coordination politique réussie.

    Source: Lynne Rienner


    Link En savoir plus
    Link L'nterrégionalisme
    Link Les négociations des APE


  20. Les bananes de Jamaïque recevront une subvention de l'UE
    2010-02-23
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    La Jamaïque doit recevoir une nouvelle subvention de plusieurs millions de dollars de l'Union européenne (UE) par le biais du Programme de soutien au secteur de la banane. Demain, le Programme européen de soutien au secteur de la banane signera officiellement quatre projets de subventions supplémentaires par l’intermédiaire de la RADA (Rural Agricultural Development Authority). Ce qui portera à dix le nombre de contrats qui ont été sélectionnés dans le cadre du programme. Le Programme de soutien au secteur de la banane vise à aider les pays exportateurs de bananes à développer de nouvelles activités étant donné que l'Europe ne leur paie plus des prix plus élevés que la normale pour leurs bananes. L'UE veut que l'industrie locale de la banane comprenne qu'une libéralisation accrue du marché affaiblit l'accès préférentiel aux marchés européens. Elle aide également les cultivateurs de bananes à accroître la productivité des cultures alternatives, à améliorer l'infrastructure et l’accès à la formation et à créer de nouveaux marchés.

    Source: Go-Jamaica


    Link En savoir plus
    Link Banane : Note de synthèse
    Link Rural Agricultural Development Authority


  21. L’augmentation du soutien budgétaire: une fausse panacée
    2010-02-23
    Catégorie(s) : Efficacité Aide

    Les donateurs européens fournissent une part plus importante de l’aide au développement sous la forme d'un soutien budgétaire octroyé directement aux gouvernements. Bien que ce soutien soit susceptible d’améliorer la gestion locale dans les pays en développement, la manière dont il est mis en œuvre dans la pratique a un impact négatif.

    Source: FRIDE


    Link En savoir plus
    Link Soutien budgetaire
    Link Appui budgétaire et gouvernance


  22. La BEI finance la réforme du sucre à Maurice
    2010-02-23
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    La Banque européenne d’investissement (BEI) a annoncé qu'elle octroyait un prêt de 15 millions d'euros au producteur de sucre mauricien Omnicane, alors que le pays est confronté à l’arrêt des prix préférentiels accordés par l'Union européenne. Les entreprises sucrières de l'île située dans l'océan Indien cherchent de plus en plus à diversifier leurs produits et à réduire leurs coûts après que l'UE ait annoncé une diminution progressive de 36 pour cent de son prix garanti pour le sucre des ACP. Omnicane s'attend à ce que sa nouvelle usine de 200 millions $ produise 200 000 tonnes de sucre par an, ce qui représente environ 2/5 des exportations totales de sucre de Maurice, à ce qu’elle génère de l'électricité et produise de l'éthanol. Il fut une époque où le sucre était la base de l'économie mauricienne. Aujourd'hui, l'économie de près de 10 milliards $ s'est tournée vers le tourisme, les services bancaires extraterritoriaux et l'externalisation d'entreprises, bien que la canne à sucre couvre encore environ la moitié de l'île. La Chambre d'agriculture mauricienne affirme que les ventes de sucre représentent encore quelque 3 pour cent du produit intérieur brut. L'industrie reste l'un des principaux employeurs de l'île. Le prêt fait suite à un prêt de 13 millions d'euros que la BEI avait accordé l'an dernier à FUEL Sugar Milling Company. Les deux sociétés vendent à présent du sucre raffiné à la place du sucre brut au géant sucrier allemand Südzucker, mettant fin à une relation de longue date avec la société britannique Tate & Lyle.

    Source: Reuters


    Link En savoir plus
    Link Banque européenne d'investissement
    Link Le secteur du sucre dans les relations ACP-UE


  23. Efficacité de l'appui du FED à l'intégration économique régionale
    2010-02-23
    Catégorie(s) : Efficacité Aide

    La Cour des comptes européenne a évalué si l’appui du Fonds européen de développement (FED) à l'intégration économique régionale avait été efficace en Afrique de l’Est et en Afrique de l’Ouest, régions qui, ensemble, absorbent largement plus de 50 % du montant total des crédits alloués aux programmes régionaux du FED. La Cour a examiné l'approche de la Commission en la matière, sa gestion de l'aide octroyée ainsi qu'un échantillon de projets individuels. Elle estime en conclusion que, globalement, l’appui du FED à l'intégration économique régionale n’a été à ce jour que partiellement efficace, et cela à cause de plusieurs facteurs. La Cour constate que la présence de nombreuses organisations régionales dont les mandats se recoupent et dont les membres appartiennent à plusieurs d’entre elles a abouti à un cadre institutionnel complexe. En outre, malgré l’aide de la Commission en matière de renforcement des capacités, l’ensemble des organisations régionales ne disposent pas encore, à des degrés divers, d’une capacité institutionnelle suffisante, et ce pour tous les aspects du cycle de projet. L'approche de la Commission en matière d'appui à l'intégration économique régionale en Afrique de l’Est et de l’Ouest est adaptée aux besoins des régions et des pays pour atteindre un taux de croissance économique supérieur et, par ce moyen, combattre la pauvreté. Cependant, les stratégies et les interventions aux niveaux régional et national ont été conçues et mises en œuvre indépendamment les unes des autres, sans que la possibilité de les rendre complémentaires soit suffisamment prise en considération, sauf, dans une certaine mesure, dans le secteur des transports.

    Source: Cour des comptes européenne

     


    Link En savoir plus
    Link Intégration régionale et sécurité alimentaire
    Link La grande Zone de libre-échange d’Afrique


  24. Matières premières : vers une pénurie mondiale en ressources ?
    2010-02-23
    Catégorie(s) : Environnement, Sécurité alimentaire

    Alors que la population mondiale augmente et que l’industrialisation est en plein essor, la concurrence pour les matières premières s’intensifie, soulevant des inquiétudes concernant l’accès à des ressources naturelles essentielles pour l’industrie européenne. Avec la population mondiale en augmentation rapide et l’implantation de l’industrialisation dans de nouvelles régions du monde, la concurrence pour les matières premières s'intensifie. Cela soulève des inquiétudes concernant la pénurie des ressources et l'empreinte écologique de la population de la planète. D'après le rapport Living Planet 2008, publié par le Global Footprint Network, le WWF et la Zoological Society of London, l’accroissement des populations fait peser une telle pression sur les ressources naturelles de la Terre qu'il faudrait deux planètes d'ici le début des années 2030 pour maintenir les styles de vie actuels. Considérant la répartition inégale des ressources naturelles, le rapport fait observer que la plupart des pays sont devenus des débiteurs écologiques qui couvrent leur excédent de demande en important des ressources d'autres pays. Dans l'UE, l'empreinte écologique totale représente deux fois la biocapacité de la région, le Royaume-Uni et l'Espagne, par exemple, affichant des déficits écologiques de plus de 150%.

    Source: Euractiv


    Link En savoir plus
    Link Global Footprint Network
    Link Rapport Planète Vivante 2008


  25. Les plantations de palmiers à huile sont désormais des 'forêts'
    2010-02-23
    Catégorie(s) : Environnement

    À en croire un document ayant 'filtré' de l'exécutif européen, la Commission européenne et certains États membres espèrent requalifier les plantations de palmiers à huile en 'forêts'. Les règles régissant l'utilisation des biocarburants étant censées être conçues pour faire le tri entre les versions durables de la technologie et leurs cousines plus polluantes après une brutale et massive attaque à leur encontre en 2008. À l'époque, une avalanche de rapports avait révélé que de nombreuses formes de la source de combustible augmentaient les émissions de gaz à effet de serre et exerçaient une pression sur les prix alimentaires. La production d'huile de palme était un des exemples les plus extrêmes du problème. Dans la foulée de l’essor des biocarburants, certains se sont hâtés d'abattre des forêts tropicales pour faire de la place aux plantations de palmiers à huile. L'ONU affirme que l’extension de ces plantations est désormais la cause principale de la destruction des forêts tropicales en Malaisie et en Indonésie.  Sans oublier la question pire encore des terres saisies et des violations des droits de l'homme qui résultent de ce commerce lucratif. Lorsque les communautés locales en Indonésie se plaignent de la perte de leurs terres, les sociétés de sécurité privées et la police s'associent aux entreprises de production d'huile pour s’attaquer violemment aux récalcitrants.

    Source: EU Observer


    Link En savoir plus
    Link Table ronde sur l'huile de palme durable
    Link Les moteurs de la déforestation


  26. L'UE continue à chercher un critère 'vert' pour les biocarburants
    2010-02-23
    Catégorie(s) : Environnement

    Définir un critère de durabilité pour les biocarburants sera l'un des premiers dossiers sur la table des nouveaux commissaires désignés aux portefeuilles de l'environnement et de l'énergie, alors que des désaccords continuent à diviser l'exécutif européen. Le 3 février, l’ONG environnementale The Friends of the Earth, a publié sur son site Internet un projet de communication de la Commission européenne sur le mécanisme pour la viabilité des biocarburants de l'UE. L'ONG a déclaré que le document est fortement controversé et qu’aucun consensus n’a pu être atteint pendant une consultation interservices entre les différentes directions générales (DG) de l'exécutif européen.
    Cependant, un porte-parole de la Commission a affirmé que le document n'a pas suscité de controverse interne majeure. Il faut à présent que le document soit finalisé au niveau des cabinets des commissaires européens. Bien que l'on s'attende à ce qu'il soit présenté en mars, il se peut qu'il soit retardé étant donné que la nouvelle Commission ne sera désignée que la semaine prochaine et qu’elle devra composer ses différents cabinets avant de s'attaquer au dossier.

    Source: Euractiv


    Link En savoir plus
    Link Energie renouvelable dans le transport
    Link Les amis de la terre


  27. Le retard d’un accord commercial bilatéral fâche l’UE
    2010-02-23
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Le retard qu’accuse la signature des accords de partenariat économique par les États membres de la Communauté d'Afrique orientale a suscité la colère de l'Union européenne. L'UE a décrit la situation comme intenable et contraire tant au droit de l'UE qu’aux règles de l’Organisation mondiale du commerce. D'après M. Timothy Clarke, chef de la délégation européenne en Tanzanie, l'accord doit être scellé rapidement. «Les pays ACP (Groupe des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique) qui ont signé des APE bénéficient d'un libre accès aux marchés de l'UE mais ils ont aussi souscrit à des engagements juridiquement contraignants alors que plusieurs autres États et notamment des pays de la CAO, bénéficient du même libre accès sans engagement juridiquement contraignant », a déclaré M. Clarke. Les pourparlers, qui étaient destinés à établir les règles d'un engagement après l'expiration des accords antérieurs, ont abouti à une impasse en raison d'une objection à l'introduction par l'Europe de nouvelles questions liées au commerce.

    Source: Daily Nation


    Link En savoir plus
    Link L'UE veut que l'accord commercial soit signé
    Link Communauté de l'Afrique de l'Est


  28. Les produits laitiers ne peuvent être laissés à la merci du marché
    2010-02-23
    Catégorie(s) : Développement rural

    Des prix stables et des revenus équitables pour les producteurs laitiers sont deux éléments essentiels si l'on veut garantir l'approvisionnement de produits laitiers de qualité et préserver un environnement rural dynamique en Europe, indique le CESE dans un avis sur la stratégie future pour le secteur laitier européen adopté à l'occasion de la session plénière le 17 février. Quelques mois après les manifestations à Bruxelles de producteurs laitiers venus de toute l'UE pour protester contre les variations des prix sur les marchés agricoles, le CESE s'exprime fermement en faveur du maintien de mesures d'intervention sur le marché destinées à équilibrer l'offre et la demande. "Les denrées alimentaires en général et le lait en particulier, sont trop importants pour le bien-être des citoyens; on ne peut les soumettre aux caprices d'un système de marché libre et non réglementé", déclare le rapporteur Frank Allen (groupe "Activités diverses", Irlande).

    Source: Comité économique et social européen


    Link En savoir plus
    Link Lait et produits laitiers dans l'UE
    Link Subventions d'agriculteurs et l'OMC


  29. La CE soutient l'interdiction du commerce du thon rouge de l'Atlantique
    2010-02-23
    Catégorie(s) : Environnement

    La Commission européenne a proposé aujourd'hui que l'Union européenne fasse pression pour que l'interdiction du commerce international du thon rouge de l'Atlantique entre en vigueur dans le courant de l'année prochaine. La Commission est vivement préoccupée par le fait que la surpêche du thon rouge de l'Atlantique, largement imputable au commerce international, menace gravement les stocks de cette espèce. La proposition sera examinée avec les États membres afin de parvenir à une position commune de l'UE pour la prochaine réunion de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES), qui se tiendra à Doha, au Qatar, du 13 au 25 mars 2010.

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link CITES
    Link Le Japon opposé à toute interdiction


  30. La Commission crée deux nouvelles directions générales
    2010-02-22
    Catégorie(s) : Environnement

    La Commission européenne a pris aujourd’hui un certain nombre de décisions afin de mettre en œuvre les conséquences organisationnelles de l’attribution des portefeuilles aux commissaires. Deux nouvelles directions générales ont été créées: la DG Énergie (ENER) et la DG Action pour le climat (CLIM). La DG Énergie comprend les services de l’ancienne DG Énergie et transports chargés des questions d’énergie ainsi que la task force «Énergie», qui sera transférée de la DG Relations extérieures. Le poste de directeur général sera occupé par M. Philip Lowe, l’actuel directeur général de la DG Concurrence, de nationalité britannique. Les services chargés de la politique des transports demeureront dans leur DG, rebaptisée DG Mobilité et transports (MOVE). La DG Action pour le climat englobera les activités concernées de la DG Environnement, les activités de la DG Relations extérieures relatives aux négociations internationales sur le changement climatique et certaines activités de la DG Entreprises et industrie en la matière. M. Jos Delbeke, l’actuel directeur général adjoint de la DG Environnement, de nationalité belge, a été nommé directeur général de la DG Action pour le climat.

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link Action pour le climat: Lettre de Barrosso
    Link L'UE contre le changement climatique



===========================================================
N'hésitez pas à faire circuler ce bulletin à des collègues qui pourraient être intéressés.

Isolina BOTO
CTA
39 rue Montoyer
1000 Brussels
Belgium
Tel 02 513 74 36
Fax 02 511 38 68
http://www.cta.int/
http://bruxelles.cta.int/

NOTE
Si vous avez des questions ou suggestions, écrivez à : boto@cta.int
Pour des informations sur l'ensemble des activités du CTA, visitez http://www.cta.int/
Pour des information sur les activités du CTA à Bruxelles, veuillez consulter : http://bruxelles.cta.int/
Le CTA est une institution du Groupe des Etats ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique) et de l'Union Européenne, dans le cadre de l'Accord de Cotonou.
©Copyright 2009 Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale ACP-UE. Email: cta@cta.int
Les opinions exprimées ici sont celles de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue du CTA.

Vous êtes actuellement abonné au Bulletin du Bureau CTA de Bruxelles.
Votre abonnement :

===========================================================

 

 

 

1