Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Weblog du Bureau de Bruxelles
Novembre 2018
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

[CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 218]
Sujet: [CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 218]
Date d'envoi: 2010-04-01 18:03:51
Publication #: 30
Contenu:
CTA Newsletter
 
1

Ce blog partage des informations clé sur les programmes et évènements
ACP-UE à Bruxelles importants pour le développement agricole et rural des pays ACP.


Date : [DATE]
Bulletin du Bureau de Liaison du CTA à Bruxelles

Principaux évènements de la semaine.

  1. 18ème Briefing de Bruxelles sur l'aide humanitaire et le développement rural
  2. Notre invité vidéo: Mr. Neil Datta
  3. Principaux évènements ACP-UE pour la semaine du 5 au 9 Avril 2010
  4. L'UE promet plus de 1,2 milliard € pour Haiti
  5. Taxe sur les transactions financières : bienfait pour qui ?
  6. Le Royaume-Uni veut relancer les OMD
  7. Les règles de l'UE bénéficient au secteur du thon de la Papouasie
  8. Soutien à un engagement conditionnel en matière d'aide climatique
  9. CEDEAO: enagagement de l'UE souhaité
  10. L'UE doit redéfinir l'aide au développement en se concentrant sur l'eau
  11. OGM : des scientifiques opposés à un 'projet caché' de l'UE
  12. L'aide climatique ne sera pas gratuite, avertit un fonctionnaire européen
  13. Les organisations humanitaires allemandes face à une réforme
  14. La stratégie 2020 affaiblit l'économie de la biodiversité, affirme le WWF
  15. L'Allemagne favorable à un projet de Fonds monétaire européen
  16. Les objectifs de l'UE sur les biocarburants ne sont pas vraiment durables
  17. L'UE subventionne la pêche illicite
  18. Qu'en est-il de la stratégie commune Afrique - UE ?
  19. Biocarburants: Une action en justice intentée contre la Commission
  20. La CEDEAO et l'UE reprendront bientôt les négociations sur l'APE
  21. Parlement européen: les priorités de la 65ème AG des Nations Unies
  22. Un système d'alerte mondial pour les produits alimentaires
  23. Une approche caraïbe non intégrée peut-elle s'apparenter à celle de l'UE?
  24. L'accord de pêche UE-Maroc controversé
  25. Division des ministres de l'agriculture de l'UE
  26. Le Conseil proroge les mesures appropriées appliquées


  1. 18ème Briefing de Bruxelles sur l'aide humanitaire et le développement rural
    2010-04-01
    Catégorie(s) : Efficacité Aide

    Le 18ème Briefing sur le Développement de Bruxelles portera sur les catastrophes naturelles, l'aide humanitaire et le développement rural et aura lieu le 12 Mai 2010 (8h30-13h00 au Centre Borschette, salle 1A. Les discussions porteront sur les évolutions récentes, les défis et les approches novatrices en matière d’assistance humanitaire pour répondre aux défis futurs. Le tremblement de terre en Haïti comme beaucoup d'autres catastrophes naturelles récentes ont mis en évidence la fragilité de certains Etats et la nécessité d'institutions fortes capables de renforcer les mécanismes de réduction des risques et la préparation aux catastrophes et d'accroître l'efficacité de réponse. Le besoin de coordination et d'efficacité dans les interventions des donateurs et des acteurs est un autre élément clé. Il convient de partager les leçons tirées des expériences récentes et examiner l'impact sur le développement rural et aussi le rôle de l'agriculture et du développement rural dans les efforts de reconstruction et de réhabilitation.

    Pour plus d'informations, veuillez contacter boto@cta.int ou pruna@cta.int  et consultez le matériel en ligne à : http://bruxellesbriefings.net/
     


    Link En savoir plus
    Link Briefings précédents
    Link Matériel vidéo


  2. Notre invité vidéo: Mr. Neil Datta
    2010-04-01
    Catégorie(s) : Archives, Efficacité Aide

    Mr. Neil Datta est le Secrétaire du Forum parlementaire européen sur la population et le développement. Dans cette interview, Mr. Datta présente les activités de ce Forum à Bruxelles. Il explique aussi le rôle de la santé reproductive dans les politiques de développement de l'Union européenne. Il rappelle qu'en moyenne chaque femme au monde doit utiliser des moyens de contraceptions entre 16 et 20 années de sa vie, si elle veut avoir entre 2 et 4 enfants. Enfin, Mr. Datta parle de ce que l'UE doit faire, en matière de santé reproductive, si on veut atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement en 2015.
    Link Regarder la vidéo
    Link Forum parlementaire européen
    Link Briefings de Bruxelles


  3. Principaux évènements ACP-UE pour la semaine du 5 au 9 Avril 2010
    2010-03-31

    Parlement Européen (Bruxelles):
    - 7 Avril: Assemblée Plénière
    - 7 Avril:  Vote sur la documentation des captures de thon rouge
    - 8 Avril: Audition sur la réforme de la politique commune de la pêche
    Présidence UE (Espagne):
    - 9 Avril (Espagne): Séance informelle du Comité 133 commerce extérieur
    - 9 Avril: Réunion de haut niveau entre l'UE et les Etats-Unis sur la coopération au développement
    Secrétariat ACP (Bruxelles):
    - 6 Avril: Sous-Comité Commerce et Protocoles relatifs aux produits de base
    - 9 Avril:  Sous-Comité Investissements et secteur privé

    Pour de plus amples informations, veuillez consulter notre calendrier à la page http://bruxelles.cta.int/ 


    Link Parlement européen
    Link Présidence espganole de l'UE
    Link Secrtétariat ACP


  4. L'UE promet plus de 1,2 milliard € pour Haiti
    2010-03-31
    Catégorie(s) : Efficacité Aide

    La haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission européenne, Catherine Ashton, le commissaire responsable du développement, Andris Piebalgs, et la commissaire chargée de la coopération internationale, de l'aide humanitaire et de la réaction aux crises, Kristalina Georgieva, assisteront à la conférence ministérielle internationale des donateurs consacrée à l’avenir d’Haïti, qui se tiendra le 31 mars à New York au siège des Nations unies. La conférence sera coprésidée par le Brésil, le Canada, l’Union européenne, la France et l’Espagne, principaux bailleurs de fonds en faveur d’Haïti. La conférence des donateurs a pour objectif principal de garantir que le redressement et la reconstruction d'Haïti s'appuient sur des bases solides grâce à des engagements de toutes provenances - institutions publiques, privées, non gouvernementales et multilatérales - afin de répondre à l'objectif des 3,8 milliards $ nécessaires au cours des deux années à venir. La délégation de l'UE soulignera en outre la nécessité d'une stratégie à long terme pour les dix prochaines années afin de mener à bien les projets d'évaluation des besoins après la catastrophe en vue de la reconstruction du pays, dont le coût pour la région est estimé à 10 milliards €. Catherine Ashton, haute représentante de l’UE et vice-présidente de la Commission, a déclaré à ce sujet: «Ce tremblement de terre est une terrible tragédie qui a toutefois suscité une réaction sans précédent à l'échelle mondiale. Les États membres de l'Union européenne et la Commission européenne ont uni leurs forces de sorte que je peux annoncer que l'UE contribuera pour plus de 1,2 milliard € au processus de reconstruction et de développement en Haïti. L'Union européenne reconnaît toutefois que la reconstruction d'Haïti implique aussi un engagement à long terme de la part de ses partenaires de développement. C'est pourquoi, mes collègues commissaires et moi-même insisterons sur la nécessité de mettre en place un plan économique s'étalant sur dix ans afin de permettre aux Haïtiens de se remettre de cette tragédie et d'en ressortir plus forts pour affronter un avenir meilleur qu'ils méritent clairement». Les citoyens et les organisations de la société civile européens ont montré leur solidarité et leur soutien massif à Haïti en mobilisant conjointement plus que 600 millions € à l'appui des opérations de secours et de reconstruction. Pendant sa visite à New York, la délégation de l'UE rencontrera le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki Moon. Quant à la haute représentante Catherine Ashton, elle participera à un entretien bilatéral avec la secrétaire d’État américaine Hillary Clinton.

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link Solidarité de l'UE avec Haïti
    Link Délégation de l'Union Européenne en Haïti


  5. Taxe sur les transactions financières : bienfait pour qui ?
    2010-03-31

    La crise économique a exposé les faiblesses du système financier mondial, obligeant les gouvernements à injecter des milliards d'euros d'argent public pour sauver les organismes financiers de leur propre incompétence. Les députés européens estiment qu'il est temps, pour les acteurs financiers, d'honorer leur dette envers la société. Lors de la session plénière de mars 2010, ils ont demandé à la Commission d'explorer les conséquences possibles d'une taxe sur les transactions financières. Une résolution, adoptée par les députés européens le 10 mars 2010, identifie la nécessité, pour le secteur financier, de contribuer de manière équitable à la reprise économique, « les coûts et les effets substantiels de la crise étant supportés par l'économie réelle, les contribuables, les commerçants, services publics et la société en général"« . Les députés européens souhaitent « une évaluation d'impact d'une taxe mondiale sur les transactions financières, en explorant ses avantages comme ses inconvénients » pour l'économie européenne.

    Source: Parlement européen


    Link En savoir plus
    Link Commission sur la crise économique
    Link La réponse de l'UE à la crise économique


  6. Le Royaume-Uni veut relancer les OMD
    2010-03-31
    Catégorie(s) : Efficacité Aide

    Le Royaume-Uni insistera pour que les leaders mondiaux conviennent d'un plan d'action ambitieux pour relancer les objectifs de développement du millénaire qui doivent être atteints d'ici 2015. Le ministre du développement international a profité d'une réunion d’experts du développement pour présenter des propositions ambitieuses qui contribueront aux négociations internationales à l'approche d’un sommet clé des Nations Unies qui se tiendra en septembre. Parmi ces propositions, il est question notamment d’un doublement de l'aide destinée à l'éducation de base et aux services de santé pour les mères et les enfants. Douglas Alexander a déclaré que le sommet des Nations Unies en septembre doit être un tournant décisif dans la réalisation des OMD et que le Royaume-Uni insistera pour que l'on intensifie les efforts.
    Cette conférence présentera des propositions visant à ce que :
    • les partenaires internationaux doublent l'aide destinée à l'éducation de base dans les pays à faibles revenus (de 3 milliards à 6 milliards de $ par an) ;
    • un programme mondial s'attaque au problème de la malnutrition ;
    • la communauté internationale augmente les niveaux d’aide aux pays fragiles (de 30% actuellement à 50% d'ici 2015) ; et
    • l’on double l'aide internationale destinée à la santé des mères, des nouveaux-nés et des enfants (de 4 milliards $ à 8 milliards $ par an).

    Source: Department for International Development


    Link En savoir plus
    Link OMD
    Link Evaluation des OMD


  7. Les règles de l'UE bénéficient au secteur du thon de la Papouasie
    2010-03-31
    Catégorie(s) : Pêche Régionale

    La PNG peut désormais exporter vers les marchés de l'UE le poisson qu'elle pêche partout, déclare M. Pokajam. L'inscription de la PNG sur la liste autorisée par l'Union européenne (UE) dans le cadre du règlement 1005/2008 sur la pêche illicite, non déclarée et non réglementée ((INN) relancera les exportations de poisson du pays vers les marchés de l'UE, lit-on dans The National. Avant cette inscription officielle le 4 février (2010) et conformément à l'Accord de Cotonou, la PNG (entre autres) pouvait uniquement exporter en franchise de droits sur les marchés européens le poisson pêché dans les eaux archipélagiques et les eaux territoriales, a expliqué Sylvester Pokajam, administrateur délégué de la National Fisheries Authority (NFA). La PNG étant reprise sur la liste, elle peut désormais exporter vers les marchés européens le poisson qu'elle pêche dans le monde entier et pas seulement celui pêché dans les eaux archipélagiques et territoriales, a-t-il ajouté. Les eaux archipélagiques sont les eaux intérieures dont les pays souverains sont propriétaires au même titre que les terres, alors que les eaux territoriales commencent à 12 milles nautiques des eaux archipélagiques et s'étendent jusqu'au début de la zone d'exclusivité économique (ZEE) de 12 milles marins.

    Source: Bilaterals.org


    Link En savoir plus
    Link Papouasie - Nouvelle-Guinée
    Link L'UE en Papouasie-Nouvelle-Guinée


  8. Soutien à un engagement conditionnel en matière d'aide climatique
    2010-03-31
    Catégorie(s) : Environnement

    Les dirigeants de l'UE qui se rencontrent aujourd'hui à Bruxelles (24 mars) devraient confirmer leur engagement de fournir un soutien immédiat de l'ordre de 2,4 milliards d'euros pour aider les nations pauvres à combattre le réchauffement climatique, mais seulement si les autres pays développés s'engagent à apporter des contributions similaires, selon le projet de conclusions du sommet obtenu par EurActiv.
    L'UE et ses Etats membres mettront en œuvre leur engagement d'apporter 2,4 milliards d'euros par an pour la période 2010-2012 avec un financement à mise en œuvre rapide, selon le projet de conclusions du Conseil de l'UE, qui se réunit les 25 et 26 mars. S'exprimant lors que la session plénière du Parlement européen à Bruxelles, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a insisté sur l'importance du respect des engagements sur le financement à mise en œuvre rapide afin de construire un rapport de confiance avec les pays en développement. Les dirigeants de l'UE discuteront des questions liées au changement climatique vendredi, laissant la place aux débats économiques le premier jour de la rencontre.

    Source: EUractiv


    Link En savoir plus
    Link Changement Climatique et l'UE
    Link Changements climatiques à l'ONU


  9. CEDEAO: enagagement de l'UE souhaité
    2010-03-31

    La Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) demande instamment à l'Union européenne (UE) de faire preuve d'un véritable engagement financier en faveur d’un fonds de développement proposé pour la sous-région. Publié dans un communiqué de presse, l’appel fait suite à un comité de suivi ministériel de la CEDEAO qui s'est tenu pendant à Cotonou, Bénin. Les négociations doivent commencer prochainement, leur objectif étant de jeter les bases d'un nouveau régime commercial destiné à créer une zone de libre-échange entre les deux régions. Certains points doivent encore être résolus en ce qui concerne le fonds du programme de développement d’un accord de partenariat économique : ce que chaque partenaire apportera au fonds et la manière dont on pourrait y accéder. La réunion d’experts du comité de suivi ministériel a montré en quoi l'accord de partenariat pourrait faire partie intégrante du processus d'intégration de l'Afrique occidentale. Le fonds pourrait aussi relancer la compétitivité et aboutir à un accord de partenariat économique qui aiderait les 16 membres de la CEDEAO à bénéficier d'un accès potentiellement plus grand aux marchés européens. L'Afrique occidentale exige des négociateurs de l'UE qu’ils précisent clairement la « source et l'accessibilité » du fonds, lit-on dans le communiqué de presse.

    Source: next.com


    Link En savoir plus
    Link CEDEAO
    Link APE-CEDEAO


  10. L'UE doit redéfinir l'aide au développement en se concentrant sur l'eau
    2010-03-31
    Catégorie(s) : Efficacité Aide

    Étant donné que les OMD (objectifs du millénaire pour le développement) des Nations Unies doivent être revus cette année, la Commission européenne souligne la nécessité de se concentrer davantage sur l'accès à l'eau parce que la réussite des autres objectifs des Nations unies en dépend.  Le changement climatique modifiera totalement la future politique d'aide de l'UE aux pays en développement, et « l'eau et l'utilisation des terres prendront de plus en plus d'importance », a déclaré Luis Riera Figueras, directeur du département du développement à la Commission européenne qui s’adressait à l'Intergroupe sur l'eau du Parlement européen le 24 février. Étant donné que plus de 1,2 milliard de personnes n'ont pas encore accès à l'eau potable, dont plus de 40% d'Africains, il est indispensable de progresser dans ce domaine, a-t-il déclaré.

    Source: Euractiv


    Link En savoir plus
    Link L'initiative pour l' eau de l'UE
    Link Facilité ACP-UE pour l'Eau


  11. OGM : des scientifiques opposés à un 'projet caché' de l'UE
    2010-03-31
    Catégorie(s) : Environnement

    Un groupe de scientifiques européens a officiellement protesté auprès du président du Parlement européen Jerzy Buzek et du président du Conseil de l'UE Herman Van Rompuy parce que l'UE semble prête à se donner pour règle de libéraliser les cultures GM. D'après le groupe, un 'projet de réglementation secret' a été soumis à l'Organisation mondiale du Commerce pour avis. « Il est surprenant de voir à quel point l'attitude de la Commission européenne est 'irrégulière' et semble tendre très clairement vers une accélération du processus d'approbation des OGM en Europe ». C’est ce qu’affirme un groupe de scientifiques issus de tous les pays de l'UE, qui a découvert sur le site Internet de l'OMC (Organisation mondiale du Commerce) le projet d’une nouvelle « règle d'application » d'une législation européenne pour l'approbation des OGM que la Commission a présenté dans le plus grand secret en demandant l’avis de l'OMC. Un comportement considéré comme « répréhensible » étant donné que « le Parlement européen et l’ensemble des autorités compétentes en matière d'OGM ignorent tout de ce projet ».

    Source: Green Planet.net


    Link En savoir plus
    Link OMC: renseignements SPS
    Link L'UE et les OGM


  12. L'aide climatique ne sera pas gratuite, avertit un fonctionnaire européen
    2010-03-31
    Catégorie(s) : Environnement

    L’hésitation de la Chine et de l'Inde à soutenir officiellement un accord sur le climat à Copenhague pourrait compromettre une aide climatique de 30 milliards de dollars aux pays en développement, a déclaré un haut fonctionnaire de l'Union européenne. Des documents ont montré qu'une centaine de pays ont signé l'accord de Copenhague sur la lutte contre le changement climatique deux mois après son adoption au sommet de décembre. Bien que la Chine, l'Inde et la Russie soient les plus grands émetteurs de gaz à effet de serre, ils doivent encore se prononcer clairement sur leur adhésion totale à l'accord dont l’objectif est de limiter la hausse des températures dans le monde à moins de deux degrés Celsius.  En vertu du pacte non-contraignant, les pays riches prévoient également une aide climatique de 30 milliards de dollars pour la période 2010-12, qui passera à 100 milliards de dollars par an à partir de 2020, ces fonds devant principalement transiter par le 'Copenhague Green Climate Fund'. Karl Falkenberg, directeur général pour l'environnement à la Commission européenne, a déclaré mercredi que le fonds serait uniquement disponible « dans le contexte d'un cadre international aboutissant à la réduction des émissions de CO2 ».

    Source: Euractiv


    Link En savoir plus
    Link ONU: Changaments climatiques
    Link Copenhagen_Accord_1.pdf

  13. Les organisations humanitaires allemandes face à une réforme
    2010-03-31
    Catégorie(s) : Efficacité Aide

    Le gouvernement allemand est favorable à des projets visant à fusionner les trois principales organisations humanitaires financées par l'État, GTZ, DED et Inwent, en une organisation plus rationnelle. Le ministre du développement Dirk Niebel affirme que cette fusion n'entraînera pas de suppressions d'emplois.
    Le ministre allemand du développement Dirk Niebel s'est dit favorable à un projet de fusion de trois organisations humanitaires allemandes, l'Association allemande pour la coopération technique (GTZ), le service allemand pour le développement (DED) et Inwent. M. Niebel a souligné que cette nouvelle organisation rationalisée sera à même d'acheminer l'aide allemande de manière plus efficace et en limitant la bureaucratie. Il a souligné qu’en dépit des informations de presse qui affirment le contraire, le gouvernement s'en tient à ce qu'il a appelé son objectif ‘ambitieux’, à savoir augmenter l'aide allemande d’ici 2015 à 0,7 pour cent du produit intérieur brut. M. Niebel a ajouté que cela n’impliquerait aucune suppression d'emplois.  Le GTZ est la plus grande des trois organisations. Elle contribue à mettre en œuvre les projets de développement du gouvernement dans 87 pays. Le DED est spécialisé dans la mise à disposition d'experts dans les pays en développement, et Inwent se concentre sur la formation.

    Source: Deutsche Welle


    Link En savoir plus
    Link Inwent
    Link GTZ


  14. La stratégie 2020 affaiblit l'économie de la biodiversité, affirme le WWF
    2010-03-30
    Catégorie(s) : Environnement

    Bien qu'elle reconnaisse le rôle essentiel joué par la biodiversité et les services des écosystèmes dans la construction d'une prospérité économique, la stratégie 'Europe 2020' néglige de mettre en avant la protection de la nature, affirme Tony Long, directeur européen de WWF. «La biodiversité représente une part énorme de notre économie et il est donc surprenant que la stratégie 2020 de l'UE ne lui prête pas l'attention qu’elle mérite», a déclaré M. Long. Le projet final de la stratégie 'Europe 2020' de la Commission a été publié le 3 mars. M. Long s’est référé aux propres déclarations de la Commission européenne selon lesquelles la perte de la biodiversité et des services des écosystèmes s’élève chaque année à quelque 50 milliards d'euros. Quant au commissaire européen de l'environnement, Janez Potočnik, il a déclaré : « En tant qu'économiste, je comprends comment la biodiversité affecte notre prospérité économique ». Les estimations de la Commission montrent que le coût d’une absence de mesures visant à préserver la biodiversité s’élèvera à 7% du PIB mondial d’ici 2050, a-t-il ajouté.

    Source: Euractiv


    Link En savoir plus
    Link UE Biodiversité
    Link WWF


  15. L'Allemagne favorable à un projet de Fonds monétaire européen
    2010-03-30

    D'après le FT, la chancelière allemande Angela Merkel s'est déclarée favorable à un projet de Fonds monétaire européen (FME) mais a souligné qu'un tel changement nécessiterait un nouveau traité. La proposition du ministre allemand des finances Wolfgang Schäuble de créer un FME permettrait à la zone Euro de renflouer un de ses membres dans le respect de conditions budgétaires strictes. Mme Merkel a exprimé son soutien au projet en déclarant que les sanctions dont l'UE dispose pour faire face à la crise grecque « ne sont pas suffisamment efficaces ». La création d'un FME exigera probablement une modification du traité, ce qui a mis en évidence des divergences entre Paris et Berlin, qui s'efforcent d’adopter une position commune, précise le journal. D'après le Irish Times, un porte-parole du commissaire européen aux affaires économiques et monétaires Olli Rehn a déclaré qu'il est trop tôt pour parler de la nécessité ou non de modifier les traités. Le Wall Street Journal déclare que la Commission européenne est désormais favorable à l'idée d'un FME et que l'exécutif européen devrait présenter des propositions en ce sens dans le courant de l'année

    Source: The Parliament.com


    Link En savoir plus
    Link L’Union économique et monétaire
    Link Affaires économiques et financières


  16. Les objectifs de l'UE sur les biocarburants ne sont pas vraiment durables
    2010-03-30
    Catégorie(s) : Environnement

    Aller au-delà d'une part de  5,6 % de biocarburants dans l'essence pour les transports pourrait endommager l'environnement, selon un nouveau rapport rédigé par la Commission européenne hier (25 mars), qui suggère que l'actuel objectif de l'UE n'est pas vraiment durable. Le rapport, élaboré pour la Commission par l'Institut International de Recherche sur les Politiques Alimentaires (IFPRI), a conclu que le changement indirect d'utilisation des sols a un effet important sur la durabilité environnementale des biocarburants. Néanmoins, il affirme que les objectifs d'énergie renouvelable de l'UE actuels sont assez faibles pour assurer la durabilité environnementale des biocarburants. La Directive sur les énergies renouvelables de l'UE prévoit une part de 10 % d'énergies renouvelables dans les carburants de transport d'ici 2020. Le rapport estime que seulement 5,6 % de cet objectif sera atteint grâce à des biocarburants de première génération. Ce rapport est le premier d'une série de quatre études que l'exécutif de l'UE a commanditée pour contribuer à ses propres rapports sur les changements indirects d'utilisation des sols causés par les émissions de gaz à effet de serre. Ce rapport, qui doit être rendu d'ici la fin de l'année, va mesurer à quel point la production de biocarburants de première génération contribue aux émissions en remplaçant les semences développées pour la production alimentaire et en accélérant la déforestation. Il soulignera les mesures à prendre pour gérer ces questions.

    Source: Euractiv


    Link En savoir plus
    Link Directive énergie renouvelable
    Link Consommation de biocarburants


  17. L'UE subventionne la pêche illicite
    2010-03-30
    Catégorie(s) : Pêche Régionale

    Fishsubsidy.org a publié une liste de 42 condamnations de propriétaires de bateaux de pêche qui ont bénéficié de subventions de l'UE dans le cadre de la politique commune de la pêche (PCP). L'étude, qui se concentre sur deux grands pays de pêche, l'Espagne et la France, compare les dossiers des condamnations avec les données des subventions de pêche payées par l'UE. Ensemble, les 36 bateaux qui ont enfreint la loi ont reçu 13 510 418 euros de subsides européens entre 1994 et 2006.  La pêche illicite contribue à la surpêche des précieux stocks de poissons dont beaucoup ont atteint des niveaux dangereusement bas. Bien que des études précédentes aient montré que de nombreuses subventions européennes pour la pêche ont contribué directement à la surpêche des stocks de poissons, cette étude est la première à établir un lien entre les subventions et la pêche illicite. Bien qu’il n’y ait pas d'obligation à tenir compte d'un comportement criminel lorsque l'on décide quels bateaux recevront des subsides, rien n’empêche les États membres de prendre en compte cette information. Or, il semble que ce ne soit pas le cas.

    Source: Fishsubsidy.org


    Link En savoir plus
    Link Lutte contre la pêche illégale
    Link Les accords de pêche bilatéraux UE-pays tiers


  18. Qu'en est-il de la stratégie commune Afrique - UE ?
    2010-03-30

    La stratégie commune Afrique-UE a été adoptée au sommet de Lisbonne en 2007. L'objectif du nouveau cadre politique était « d'amener la relation Afrique-UE à un nouveau niveau stratégique, avec un partenariat politique renforcé et une meilleure collaboration à tous les niveaux ». Il se voulait une réponse vigoureuse, ambitieuse et innovante aux nouvelles réalités géopolitiques (notamment l'émergence de nouveaux acteurs comme la Chine, le Brésil et l'Inde) et aux changements importants en Europe et en Afrique. Il était destiné à fournir un « cadre global et à long terme aux relations entre l'Afrique et l'Union européenne » et devait être mis en œuvre grâce à huit partenariats thématiques et plans d'actions successifs. Deux ans plus tard, l'humeur semble moins euphorique. Des deux côtés, de nombreuses parties prenantes affirment que  a stratégie commune Afrique-UE ne va pas dans la bonne direction – ou du moins pas assez vite – et qu’elle ne modifie pas de manière substantielle la nature et la qualité des relations Afrique-UE que l'on souhaitait au départ, et ce malgré quelques succès enregistrés et les efforts de beaucoup. En octobre 2009, la 13ème troïka ministérielle Afrique-UE a reconnu cet état de fait et invité toutes les parties concernées à procéder à une évaluation fondamentale des structures et des mécanismes de fonctionnement du premier plan d'action et à formuler, si nécessaire, des propositions de changements significatifs qui seront débattues lors de la prochaine troïka à la fin du mois d'avril 2010.

    Source: European Center for Development Policy Managment


    Link En savoir plus
    Link Partenariat UE-Afrique
    Link Les relations de l'UE avec l'Afrique


  19. Biocarburants: Une action en justice intentée contre la Commission
    2010-03-30
    Catégorie(s) : Environnement

    Quatre groupes environnementaux ont intenté une action contre l'exécutif européen pour n'avoir pas dévoilé des documents qui alimentent selon eux le dossier des indices démontrant que les biocarburants nuisent à l'environnement et entraînent une augmentation des prix alimentaires. Le procès porté devant le Tribunal de l'UE, la seconde plus haute cour du bloc européen, fait état de plusieurs violations des lois européennes sur la transparence et la démocratie. La plainte a été introduite le 8 mars par ClientEarth, Transport & Environment, le Bureau européen de l'environnement et BirdLife International. L'enjeu est l'engagement pris par l'UE de produire un dixième de son carburant routier à partir de sources renouvelables comme les biocarburants d'ici 2020 - un objectif qui a permis la création d’une industrie européenne dont la valeur s’élève à quelque cinq milliards d'euros (6,8 milliards $) par an et d’un grand marché d'importations en provenance du Brésil, d'Indonésie et de Malaisie. Certains documents évoquent la possibilité d’une augmentation des revenus agricoles dans l'UE mais s’inquiètent aussi du fait que les biocarburants à base de végétaux pourraient créer des pénuries alimentaires parmi les populations les plus pauvres au monde. D'autres font observer que les biocarburants pourraient accroître la demande de terres et encourager les agriculteurs des régions tropicales à étendre les terres agricoles à des régions sensibles comme les zones humides et les forêts tropicales, ce qui aurait un impact négatif sur l'environnement.

    Source: Euractiv


    Link En savoir plus
    Link Client Earth
    Link Energie renouvelable


  20. La CEDEAO et l'UE reprendront bientôt les négociations sur l'APE
    2010-03-30
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Les négociateurs d'Afrique occidentale s'attendent à un engagement ferme de l'Union européenne (UE) en faveur d'un projet de fonds de développement pour l'Afrique occidentale lorsque les deux régions reprendront, le 17 mars, les négociations sur un nouveau régime d’échanges commerciaux visant à créer une zone de libre-échange, lit-on dans un communiqué de presse de la Commission de la CEDEAO à Abuja, capitale du Nigeria. Celui-ci fait suite à un atelier d'experts du comité de suivi ministériel qui supervise la négociation pour la région. L’ampleur du fonds, le programme de développement de l'accord de partenariat économique, les apports que l'on attend des deux régions et les conditions d'accès au fonds sont quelques-uns des points en suspens dans les négociations. À l'issue d'un atelier d’experts qui s’est tenu à Cotonou, Bénin, ceux-ci ont souligné l'importance du programme de développement de l'accord de partenariat économique pour le processus d'intégration et la compétitivité de l'Afrique occidentale et pour garantir un APE bénéfique aux deux parties. Cet APE permettra à la région de tirer parti de l'accès libéralisé au marché européen, envisagé par l'accord.

    Source: Afrique jet


    Link En savoir plus
    Link Aide au commerce
    Link TradeCom Facility


  21. Parlement européen: les priorités de la 65ème AG des Nations Unies
    2010-03-30
    Catégorie(s) : Efficacité Aide

    Dans une résolution présentée le 17 mars, les membres du parlement européen (MPE) énumèrent six questions prioritaires qu'ils veulent que le conseil de l'union européenne traite pendant la 65ème assemblée générale des Nations Unies : la place de l'UE au sein des Nations Unies, la gouvernance mondiale et la réforme de l'ONU, la paix et la sécurité, le développement, les droits humains et le changement climatique.
    Les MPE ont demandé à Catherine Ashton, haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, de mieux coordonner les positions des États membres en ce qui concerne la réforme du conseil de sécurité des Nations Unies. Un siège au conseil de sécurité élargi doit rester un objectif à long terme de l'Union, lit-on dans la résolution. Les MPE ont demandé aux États membres de l'UE d’adopter une position commune sur la réforme du conseil des droits humains prévue en 2011 et de reconfirmer l'engagement relatif aux objectifs de développement du millénaire fixés à 2015, notamment en ce qui concerne la santé maternelle (ODM5) où les progrès sont limités.

    Source: Parlement européen


    Link En savoir plus
    Link OMD
    Link Haut Représentant de l'UE


  22. Un système d'alerte mondial pour les produits alimentaires
    2010-03-30
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire

    Les pays qui produisent des aliments contenant des bactéries nocives et des toxines pourraient être signalés et montrés du doigt plus rapidement si l'on utilise un système d'alerte mondial mis au point par des scientifiques de la Kingston University dans le sud-ouest de Londres. L'équipe dirigée par le professeur Declan Naughton affirme que l'outil informatique est simple à utiliser et peut servir à contrôler les produits contaminés en évitant qu’ils ne se retrouvent dans les rayons des magasins et en veillant à ce que les aliments soient propres à la consommation. Chaque année, des milliers d'alertes aux produits contaminés sont lancées en particulier par les pays développés, mais il n'existe pas de système international unique permettant de contrôler la sécurité des aliments. C’est ce qui a incité le professeur Naughton et ses collègues de l'École des sciences de la vie à mettre au point un programme qui analyse les alertes et donne un aperçu général des pays qui commercialisent et détectent des aliments contaminés pouvant être mortels ou entraîner des problèmes de santé, qu’il s’agisse d’intoxications alimentaires ou de maladies dégénératives de long durée. Le professeur Naughton a présenté récemment une synthèse des conclusions de l'équipe pendant une conférence organisée par l'Autorité européenne de sécurité des aliments, l'organisme européen de surveillance de la sécurité des aliments.

    Source: Science Daily


    Link En savoir plus
    Link Université de Kingston
    Link Sécurité alimentaire UE


  23. Une approche caraïbe non intégrée peut-elle s'apparenter à celle de l'UE?
    2010-03-30

    Ce mois-ci, de hauts fonctionnaires des Caraïbes rencontreront leurs homologues européens à la Jamaïque afin d’examiner la nature des futures relations entre le Cariforum et l'Union européenne (UE).
    Leur objectif est d'élaborer les grandes lignes d'une stratégie politique commune Caraïbes-UE qui pourra servir d'information au groupe UE-Cariforum et lors de la rencontre des chefs de gouvernement de l’UE, d’Amérique latine et des Caraïbes qui se tiendra à Madrid les 17 et 18 mai de cette année. La rencontre à la Jamaïque fait suite à un événement plus large, qui avait été organisé à la Barbade au début du mois et avait rassemblé de hauts responsables, des représentants de la société civile et le secteur privé. L'objectif de cette rencontre était d'élaborer un agenda des intérêts et priorités communs. D'après les participants à la rencontre de la Barbade, celle-ci a souffert de l’absence de débat sur les questions politiques et institutionnelles fondamentales qu'il faut d’abord résoudre pour que la relation future entre l'Europe et le Cariforum corresponde à la réalité. C’est-à-dire qu’elle a évité d'aborder des questions clés qu’il est nécessaire de résoudre avant qu'un partenariat stratégique ne soit possible. Elle n'a pas expliqué pourquoi une stratégie conjointe UE-Cariforum est requise en ce moment alors que les deux parties s’efforcent de faire fonctionner les dispositifs institutionnels existants, comme la convention de Cotonou et l'accord de partenariat économique. Elle ne s'est pas demandé comment une approche caraïbe, qui est loin d'être intégrée et n’a pas d'institutions régionales dotées d’une autorité exécutive ni de politiques étrangères et économiques communes, pourrait s'apparenter à une approche européenne unique. Elle n'a pas non plus abordé la question de savoir comment une approche plus politique pourrait garantir cette évolution et ne s’est pas demandé comment d'autres aspects de la relation transatlantique pourraient améliorer concrètement la vie quotidienne des citoyens caraïbes et européens.

    Source: Starbroek News


    Link En savoir plus
    Link Le partenariat UE – Caraïbes
    Link L'accord de Cotonou


  24. L'accord de pêche UE-Maroc controversé
    2010-03-30
    Catégorie(s) : Pêche Régionale

    L’ONG France Liberté, Fondation Danielle Mitterrand, dénonce l’accord de pêche de l’UE devant l’assemblée Générale du conseil des droits de l’Homme de l’ONU. Une série d’accords de pêche ont été signés entre l’Union européenne et le Maroc depuis plusieurs années. Des soucis exprimés par maints secteurs concernant le risque que ces accords puissent être appliqués aux eaux du Sahara Occidental aussi, ont été ignorés. En 2006, quand l’accord avait été initialement adopté, la Suède avait exprimé ses préoccupations soulignant que l’imprécision de l’applicabilité territoriale aurait pu permettre que l’Union européenne pêche dans les eaux appartenant au Sahara Occidental ; ce qui aurait été illégal. A cette époque, il n’était toujours pas clair si la pêche aurait concerné des côtes de ce territoire, tel que cela avait été par ailleurs le cas pour les accords précédents et finalement l’accord en question n’a pas fait exception. L’Accord de Partenariat de Pêche (APP) de 2007, entre l’Union européenne et le Maroc – d’une durée de 4 ans - très controversé depuis ses débuts, a soulevé bien des questions non seulement quant à sa légalité, inexistante au terme du droit international, mais aussi parce que les coordonnées sud du territoire relevant de l’accord n’ont pas été stipulées ; ce qui laisse au Maroc la libre interprétation de l’espace où les navires européens peuvent pêcher. Conformément à l’accord, la pêche peut avoir lieu dans « les eaux sous souveraineté ou juridiction du Royaume du Maroc ». Puisque l’Union Européenne a refusé, lors de la signature, de délimiter clairement son champ d’application, l’accord a ouvert pour les pays membres européens toute possibilité de pêche dans les eaux du Sahara Occidental - une zone sur laquelle le Maroc n’a aucun droit en justice étant de facto une puissance occupante et qui par ailleurs ne figure même pas sur la liste de l’ONU des puissances administrantes.

    Source:Fish Elsewhere


    Link En savoir plus
    Link Relations de l'UE avec le Maroc
    Link Délégation UE au Maroc


  25. Division des ministres de l'agriculture de l'UE
    2010-03-30
    Catégorie(s) : Développement rural, Commerce ACP-UE

    Une division idéologique sur une législation de l'UE concernant les marchés agricoles pourrait empêcher les ministres de l'agriculture de se mettre d'accord lors de leur rencontre à Bruxelles lundi (29 mars) sur des mesures visant à renforcer le pouvoir des producteurs sur la chaîne alimentaire.

    Source: Euractiv


    Link En savoir plus
    Link Réforme de la CAP
    Link Conseil de l'agriculture et de la pêche


  26. Le Conseil proroge les mesures appropriées appliquées
    2010-03-30

    Aujourd'hui, le Conseil a prorogé pour six mois les mesures appropriées à l'égard des Îles Fidji visant à faciliter son retour à la démocratie, au respect des droits de l'homme et à l'État de droit. Cette décision fait suite au retard pris par les autorités fidjiennes dans l'application des engagements qu'elles avaient souscrits à l'égard de l'UE, notamment en ce qui concerne l'abrogation de la constitution, les violations des droits de l'homme et le report de la tenue des élections législatives. L'UE considère la prorogation des mesures comme une occasion de procéder à de nouvelles discussions avec le gouvernement fidjien. Un processus crédible et ouvert permettant de réaliser des progrès dans le programme de réformes du gouvernement provisoire et de rétablir rapidement la démocratie préparerait le terrain en vue de nouvelles consultations. Les mesures prorogées aujourd'hui ont été arrêtées pour la première fois le 1er octobre 2007 à la suite du coup d'État militaire du 5 décembre 2006, qualifié par l'UE de violation de la démocratie et de l'État de droit, qui sont deux éléments essentiels de l'accord de Cotonou. Les mesures ont été prorogées à deux reprises depuis et elles s'appliqueront jusqu'au 1er octobre 2010. Les mesures appropriées sont destinées à aider les Îles Fidji pendant la période de transition. L'UE maintiendra ses opérations humanitaires et son soutien direct à la société civile et au retour à la démocratie. Les projets de développement qui étaient déjà entamés en 2007 doivent être exécutés selon le calendrier prévu. Mais, aussi longtemps que les engagements relatifs aux droits de l'homme et à 'État de droit ne seront pas remplis, aucun nouveau soutien ne sera accordé au titre du Fonds européen de développement. Après que les subventions au sucre ont été annulées pour les années 2007 à 2009, celle qui sera octroyée aux Fidji en 2010 sera également fonction de l'évolution du processus démocratique. L'UE continuera de suivre de près la situation politique aux Fidji.

    Source: Conseil del'Union européenne


    Link En savoir plus
    Link La protection des droits de l'homme UE-ACP
    Link Délégation de l'UE à Fiji



===========================================================
N'hésitez pas à faire circuler ce bulletin à des collègues qui pourraient être intéressés.

Isolina BOTO
CTA
39 rue Montoyer
1000 Brussels
Belgium
Tel 02 513 74 36
Fax 02 511 38 68
http://www.cta.int/
http://bruxelles.cta.int/

NOTE
Si vous avez des questions ou suggestions, écrivez à : boto@cta.int
Pour des informations sur l'ensemble des activités du CTA, visitez http://www.cta.int/
Pour des information sur les activités du CTA à Bruxelles, veuillez consulter : http://bruxelles.cta.int/
Le CTA est une institution du Groupe des Etats ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique) et de l'Union Européenne, dans le cadre de l'Accord de Cotonou.
©Copyright 2009 Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale ACP-UE. Email: cta@cta.int
Les opinions exprimées ici sont celles de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue du CTA.

Vous êtes actuellement abonné au Bulletin du Bureau CTA de Bruxelles.
Votre abonnement :

===========================================================

 

 

 

1