Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Weblog du Bureau de Bruxelles
Décembre 2018
L Ma Me J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

[CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 219]
Sujet: [CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 219]
Date d'envoi: 2010-04-09 16:08:30
Publication #: 31
Contenu:
CTA Newsletter
 
1

Ce blog partage des informations clé sur les programmes et évènements
ACP-UE à Bruxelles importants pour le développement agricole et rural des pays ACP.


Date : [DATE]
Bulletin du Bureau de Liaison du CTA à Bruxelles

Principaux évènements de la semaine.

  1. 18ème Briefing de Bruxelles sur l'aide humanitaire et le développement rural
  2. Notre invité vidéo: Dr. Emile Frison
  3. Principaux évènements UE-ACP pour la semaine du 12 au 16 Avril 2010
  4. Mauritanie : l'UE réexamine l'accord de pêche
  5. Consultation publique sur le système de préférences généralisé de l'UE
  6. Une étude met en garde contre la pisciculture transgénique
  7. L'UE interdira la viande d'animaux maltraités
  8. Lettre ouverte au commissaire européen pour le développement
  9. Approche globale de l'action extérieure de l’UE
  10. Grande action en faveur de la taxe sur les opérations financières
  11. L'UE demande que l’on avance sur l'accord commercial APE
  12. Sécurité alimentaire: l'UE s’attaque à la faim
  13. Hoarau pour un élargissement du partenariat avec les pays du Sud
  14. Réunion de l'UE et de l'IGAD sur le dialogue politique
  15. Ouganda : des experts réexaminent le secteur de la banane
  16. L'Europe accepte un financement pour les biocarburants
  17. Le SEAE est responsable du développement
  18. Dialogue politique entre l'UE et le CARIFORUM
  19. La Commission révèle son plan de travail pour 2010 et au-delà
  20. L’Assemblée UE-ACP réclame la suppression de la dette extérieure d’Haïti
  21. Soutien de l'UE à la surpêche ?
  22. La banque européenne d'investissement en Afrique australe
  23. L'UE doit imposer ses politiques environnementales aux agriculteurs


  1. 18ème Briefing de Bruxelles sur l'aide humanitaire et le développement rural
    2010-04-09
    Catégorie(s) : Efficacité Aide

    Le 18ème Briefing sur le Développement de Bruxelles portera sur les catastrophes naturelles, l'aide humanitaire et le développement rural et aura lieu le 12 Mai 2010 (8h30-13h00 au Centre Borschette, salle 1A. Les discussions porteront sur les évolutions récentes, les défis et les approches novatrices en matière d’assistance humanitaire pour répondre aux défis futurs. Le tremblement de terre en Haïti comme beaucoup d'autres catastrophes naturelles récentes ont mis en évidence la fragilité de certains Etats et la nécessité d'institutions fortes capables de renforcer les mécanismes de réduction des risques et la préparation aux catastrophes et d'accroître l'efficacité de réponse. Le besoin de coordination et d'efficacité dans les interventions des donateurs et des acteurs est un autre élément clé. Il convient de partager les leçons tirées des expériences récentes et examiner l'impact sur le développement rural et aussi le rôle de l'agriculture et du développement rural dans les efforts de reconstruction et de réhabilitation.

    Pour plus d'informations, veuillez contacter boto@cta.int ou pruna@cta.int  et consultez le matériel en ligne à : http://bruxellesbriefings.net/
     


    Link En savoir plus
    Link Briefings précédents
    Link Matériel vidéo


  2. Notre invité vidéo: Dr. Emile Frison
    2010-04-09
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Développement rural, Environnement

    Our video guest this week is Dr. Emile Frison. Il est le directeur général de Bioversity International, une organisation internationale de recherche agricole basée en Italie. Dans cette interview, Dr. Emile Frison présente les principales activités de Bioversity International ainsi que les défis rencontrés par les pays ACP dans le domaine de la biodiversité. A cet égard, Dr. Emile Frison explique que contrairement aux pays de l'Asie australe, le régime alimentaire dans les pays ACP est très diversifié. Il regrette néanmoins que la plupart de ces éspèces agricoles locales sont négligées par l'agenda de recherche international. Dr. Emile Frison fait également un lien entre agriculture et culture.
    Link Regarder la vidéo
    Link Briefing sur la biodiversité
    Link Bioversity International


  3. Principaux évènements UE-ACP pour la semaine du 12 au 16 Avril 2010
    2010-04-09

    Parlement Européen (Bruxelles):
    - 12 Avril: Commission agriculture et développement rural
    - 12 Avril:  Commission développement 
    Présidence UE (Espagne):
    - 15 au 16 Avril: IVème conférence ministérielle sur l'intégration des immigrants
    - 16 au 18 Avril: Réunion informelle des ministres de l'Économie et des Finances
    Secrétariat ACP (Bruxelles):
    - 13 Avril: Bureau du Comité des ambassadeurs

    Pour de plus amples informations, veuillez consulter notre calendrier à la page http://bruxelles.cta.int/ 


    Link Parlement européen
    Link Présidence espagnole UE
    Link Secrétariat ACP


  4. Mauritanie : l'UE réexamine l'accord de pêche
    2010-04-08
    Catégorie(s) : Pêche Régionale

    Des représentants du gouvernement mauritanien et l'Union européenne (l'UE) ont commencé à examiner l'exécution de l'accord de pêche entre les deux parties, qui est entré en vigueur il y a deux ans.
    De son côté, Hans-Georg Gerstenlauer, chef de la délégation de l'UE à Nouakchott, a rappelé que le processus de transition démocratique en Mauritanie et son retour à l'ordre constitutionnel en janvier ont permis au Conseil de l'Europe de donner son feu vert à la reprise d’une coopération totale entre l'UE et la Mauritanie. Le diplomate européen a rappelé en outre qu'il s’agit du plus important accord de pêche jamais conclu entre l'UE et des pays tiers. En 2008, les ministres de la pêche des pays membres de l'UE ont adopté l'accord de pêche entre l'UE et la Mauritanie. Seule l'Espagne s'y était opposée parce que l'accord prévoyait une diminution substantielle des licences accordées à la flotte espagnole. L'accord de 2008 réduisait la flotte de pêche de l'UE dans les eaux mauritaniennes tout en réduisant également le financement que l'Union accorde au pays africain pour ouvrir ses zones de pêche aux pêcheurs européens.

    Source: Afrol News


    Link En savoir plus
    Link Relations de l'UE avec la Mauritanie
    Link Délégation de l'UE en Mauritanie


  5. Consultation publique sur le système de préférences généralisé de l'UE
    2010-04-08
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Le système de préférences généralisé de l'UE (SPG) est un dispositif commercial par lequel l'UE accorde un accès préférentiel au marché européen à 176 pays et territoires en développement, sous la forme d'une réduction des droits de douane sur leurs marchandises importées sur le marché de l'UE. Le système SPG est un élément important du soutien actif de l'UE au développement durable des pays en développement.
    La réglementation SPG actuelle expire le 31 décembre 2011. Cet exercice de consultation a pour but d’inviter les parties intéressées à formuler des commentaires. Ceux-ci serviront d’apports dans les travaux préparatoires de la Commission qui doit présenter une proposition de nouvelle réglementation au Conseil et au Parlement. La consultation s'adresse à toutes les parties ayant un intérêt dans le système SPG de l'UE, y compris les parties prenantes au sein de l'UE et dans les pays tiers, notamment les bénéficiaires. La consultation est ouverte jusqu'au 31 mai 2010.

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link Le document de consultation
    Link Système généralisé de préférences


  6. Une étude met en garde contre la pisciculture transgénique
    2010-04-08
    Catégorie(s) : Pêche Régionale

    Comment pouvons-nous freiner la surexploitation des stocks de poisson et développer la pisciculture commerciale ? Certains experts affirment que le poisson transgénique, dont le matériel génétique a été modifié notamment pour accélérer sa croissance, est la bonne solution. Mais des chercheurs suédois tirent la sonnette d'alarme : si des poissons transgéniques se retrouvent dans l'environnement naturel, cela pourrait provoquer de nombreux problèmes et affecter le bien-être des gens. L'étude de l'université suédoise de Göteborg fait partie du projet ERATS (évaluation des risques écologiques du saumon transgénique), financé par l’instrument des bourses internationales sortantes des 'Actions Marie Curie' du Sixième programme-cadre de l'UE (PC6). Le financement du projet s'élevait à plus de 202 630 euros. Le projet ERATS visait à étudier les effets sur l'environnement des organismes génétiquement modifiés (OGM) dans le secteur de la pisciculture et mieux comprendre les risques écologiques potentiels associés à une production commerciale de poissons transgéniques. Les chercheurs ont réussi à produire des poissons qui grandissent plus vite que la normale ou résistent mieux aux maladies en leur apportant des gènes provenant d'autres organismes. On appelle ces poissons 'poissons transgéniques'. Un transgène est un gène ou du matériel génétique qui a été transféré d'un organisme à un autre de manière naturelle ou à l’aide de techniques d'ingénierie génétique. La pisciculture commerciale de poissons transgéniques est interdite partout, mais un certain nombre d'applications de ces manipulations sont évaluées par les autorités de l'UE et des USA.

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link UE Pêche


  7. L'UE interdira la viande d'animaux maltraités
    2010-04-08
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    La Commission de l'agriculture du parlement européen envisage des propositions visant à interdire la vente de viande produite dans l’UE et provenant d’animaux qui ont été maltraités. Les membres du parlement européen ont demandé que l’on élabore rapidement un projet pour un nouveau ‘plan d'action 2011-2015 sur la protection et le bien-être des animaux’. Ils ont précisé qu’il « devrait empêcher tout producteur de proposer sur le marché intérieur (UE) des produits animaux qui ne respectent pas les conditions imposées par le droit général ». La résolution détaillée était moins précise en ce qui concerne les importations. En effet, des cas portés devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC) ont empêché des gouvernements d'interdire des produits importés en raison de craintes à propos du bien-être des animaux.

    Source: Meat International.com


    Link En savoir plus
    Link Commission de l'agriculture
    Link DG de la santé et des consommateurs


  8. Lettre ouverte au commissaire européen pour le développement
    2010-04-08
    Catégorie(s) : Efficacité Aide

    Une lettre émanant de différentes organisations et concernant l’élargissement du soutien de l'UE aux partenariats publics-publics pour l'eau. Les organisations soussignées voudraient féliciter la Commission européenne à propos du lancement du nouveau dispositif ACP-UE pour l'eau et des deux appels à propositions lancés le mois dernier. Nous aimerions mettre en exergue les « partenariats pour le développement des capacités dans le secteur de l'eau et des installations sanitaires des ACP », pour lesquels un budget de 40 millions d'euros a été alloué. C'est la toute première fois que l'UE prévoit un budget d'aide au développement destiné à soutenir des partenariats entre des opérateurs publics d'approvisionnement en eau et d'autres pouvoirs publics (sur une base strictement non lucrative). Nous pensons que c’est une rupture encourageante par rapport à l’importance considérable accordée à l’accroissement du rôle du secteur privé, qui a caractérisé les politiques d'aide de la Commission dans le domaine de l'eau pendant de nombreuses années. Entre-temps, il s'est avéré que la privatisation sous la forme de PPP n’était pas la meilleure manière d'améliorer l'accès des plus pauvres à l'eau et aux services sanitaires. Des partenariats publics-publics, en revanche, bénéficient d'un soutien grandissant parce qu'ils sont un moyen efficace et durable d'améliorer les capacités des services publics de distribution de l'eau dans les pays en développement.

    Source: Transitional Institute


    Link En savoir plus
    Link Facilité ACP-UE pour l'Eau
    Link Andris Piebalgs


  9. Approche globale de l'action extérieure de l’UE
    2010-04-08
    Catégorie(s) : Efficacité Aide

    Ce document émanant de l'ECDPM et de l'ODI veut apporter une contribution à un débat plus exhaustif et mieux informé à l'approche de la décision finale sur la mise en place du Service européen pour l'action extérieure (SEAE). Il présente un ensemble de critères visant à guider l’évaluation des nouveaux dispositifs et mandats institutionnels sous l’angle du développement. Il met en exergue quelques-uns des points discutés et expose une série d'options.

    Source: Centre européen de gestion des politiques de développement


    Link En savoir plus
    Link Service européen pour l’action extérieure,
    Link Le nouveau service diplomatique de l'UE


  10. Grande action en faveur de la taxe sur les opérations financières
    2010-04-08

    Des citoyens et des organisations de la société civile partout en Europe ont récemment intensifié leur action en faveur de l'introduction d'une taxe sur les opérations financières. D'après les calculs de Stephan Schulmeister du WIFO (Institut autrichien de recherche économique), un faible taux d'imposition d'à peine 0,1% sur les opérations financières rapporterait 287 milliards $US par an dans le monde, y compris dans l’hypothèse d’une diminution du volume des opérations financières en raison de frais plus élevés. Même son introduction unilatérale en Europe pourrait rapporter 130 milliards $US. Cet impôt supplémentaire sur le revenu est capital dans la situation actuelle où de nombreux gouvernements européens enregistrent des déficits fiscaux de 10% et plus du PIB en réaction à la crise, et où les estimations du FMI affirment que d'ici 2014, les ratios d'endettement des gouvernements des pays du G20 atteindront en moyenne 120% du PIB. Un financement aussi innovant que celui-ci est aussi un moyen de s’attaquer aux problèmes du financement insuffisant du développement, de l'atténuation du changement climatique et de l'adaptation à celui-ci. En affectant seulement une petite part des recettes apportées par la taxe sur les opérations financières à la coopération au développement, on comblerait déjà le déficit de financement de 21 milliards $US entre les montants promis par les donateurs en 2005 et les estimations actuelles de l'Organisation de Coopération et de Développement Économique (OCDE) pour 2010. Elle pourrait aussi couvrir les 100 milliards $US de coûts par an destinés à l'adaptation au changement climatique dans les pays en développement. Concord, la Confédération européenne des ONG, demande instamment que la taxe sur les opérations financières vienne s'ajouter aux fonds de financement du développement auxquels les gouvernements se sont engagés pour l'aide publique au développement (APD), à savoir 0,7% du RNB.

    Source: Eurodad


    Link En savoir plus
    Link Biographie sur la taxe Robin des Bois
    Link Réseau européen sur les crises


  11. L'UE demande que l’on avance sur l'accord commercial APE
    2010-04-08
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    La Commission européenne (CE) fait de plus en plus pression sur la Communauté d'Afrique de l'Est (CAE) pour qu'elle signe, avec l'UE, un accord de libre-échange appelé 'accord de partenariat économique'.
    Jacques Wunenburger, responsable de l'unité APE (accord de partenariat économique) à la CE, a déclaré à IPS : « Si nous ne concluons pas un APE, ces pays seront repris soit dans le ‘système généralisé de préférences’ soit  dans le système ‘Tout sauf les armes’, étant donné qu’aucun autre instrument commercial n’est disponible ». Les deux options entraîneraient des règles d'origine plus rigoureuses et des tarifs d'importation européens plus élevés que pour un APE, a-t-il déclaré, ce qui serait préjudiciable aux entreprises qui achètent des machines et des biens d'équipement en Europe.  L'APE provisoire, aussi appelé APE cadre, est la première étape juridiquement contraignante vers un APE à part entière, un nouveau cadre commercial qui remplace le système commercial préférentiel non réciproque entre l'UE et le groupe des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) qui a expiré en 2007.  Les pourparlers ont abouti à une impasse parce que la CAE craignait que les importations de l'UE restreignent son espace politique, réduisent les recettes douanières et portent préjudice à l'industrie locale. L'aide compensatrice a été elle aussi une source de litige.

    Source: Inter Press Service News Agency


    Link En savoir plus
    Link Documents relatifs aux APE
    Link APE et Afrique de l'Est


  12. Sécurité alimentaire: l'UE s’attaque à la faim
    2010-04-08
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire

    La Commission européenne a adopté ce jour deux nouveaux cadres stratégiques de l’UE pour aider les pays en développement à faire face au problème de la sécurité alimentaire, que ce soit dans les situations d'urgence ou à long terme. L’objectif est de progresser dans la réalisation de l’objectif du Millénaire pour le développement lié à l’éradication de la pauvreté et de la faim (OMD 1) et d'optimaliser l’efficacité de l’aide humanitaire dans les situations de crise où l’insécurité alimentaire met des vies en péril. La sécurité alimentaire suppose des ressources alimentaires disponibles, accessibles et de qualité. La Commission prône un modèle agricole durable et respectueux de l’environnement, adapté à la réalité des pays en développement et de leurs marchés et à même d’assurer la disponibilité et l’accessibilité de denrées alimentaires possédant les qualités nutritionnelles requises. Elle concentre donc ses efforts sur l’accroissement de la productivité des petites exploitations et des capacités d’adaptation des communautés rurales, sur l’amélioration de la gouvernance en matière de sécurité alimentaire et sur le renforcement des mécanismes d’aide en faveur des groupes de population extrêmement vulnérables. 

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link Briefing sur la sécurité alimentaire
    Link Rapport_du_Briefing_1.pdf

  13. Hoarau pour un élargissement du partenariat avec les pays du Sud
    2010-04-08
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Au Parlement européen, le Député Elie Hoarau a été élu 2ème Vice-président de l’Assemblée Paritaire Parlementaire ACP-UE. Lors de la réunion de cette 19ème Assemblée du 28 mars au 1er avril, le Député Elie Hoarau a eu de nombreux dossiers à défendre tant pour le développement des Régions Ultrapériphériques (RUP) que pour celui des pays ACP. Samedi 27 mars s’est tenu pour la première fois un groupe de travail RUP-ACP à l’initiative du gouvernement des Canaries qui accueillait l’Assemblée à Ténériffe, sa capitale. Cette réunion de travail avait pour objectif de discuter du projet de création future d’un marché intra-régional entre les Canaries et l’Afrique Occidentale. Elie Hoarau, invité à y participer, a félicité l’initiative prise par la présidence espagnole de l’Union Européenne et a annoncé qu’il travaillerait à la création de deux autres groupes de travail RUP-ACP, l’un concernant le bassin de l’océan Indien et de l’Afrique de l’Est, l’autre concernant le bassin Caraïbes.Durant cette même après-midi s’est tenue la réunion de la Commission du Développement Economiques, des Finances et du Commerce, dont Elie Hoarau est membre au sein de l’APP ACP-UE. Il a présenté le rapport qu’il avait la charge de préparer et de rédiger avec le représentant des Seychelles concernant la stratégie régionale de l’Union Européenne pour l’Afrique Australe, l’Afrique de l’Est et l’océan Indien. Ces conclusions ont été adoptées unanimement par tous les membres de la Commission.

    Source: Témoignages


    Link En savoir plus
    Link Assemblée Paritaire UE-ACP
    Link Elie Hoarau


  14. Réunion de l'UE et de l'IGAD sur le dialogue politique
    2010-04-06

    La quatrième réunion ministérielle entre l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) et l'Union européenne (UE) s'est tenue à Bruxelles le 23 mars 2010. Appelée officiellement  ‘troïka ministérielle’, la rencontre a pris le nom de 'réunion dans le cadre du dialogue politique' en vertu du traité de Lisbonne. Les deux parties ont débattu de la situation dans la Corne de l'Afrique, notamment au Soudan, en Somalie et dans le Golfe d'Aden. Elles ont aussi discuté de la revitalisation de l'IGAD, du processus de réforme et de l'intégration régionale dans la Corne de l'Afrique. L'UE a souligné le rôle stratégique de l'IGAD pour l'intégration régionale et la paix et la stabilité dans la région. L'IGAD a salué l'engagement grandissant de l'UE dans la Corne de l'Afrique, qui avait été convenu durant le Conseil des affaires étrangères du 8 décembre 2009. L'UE a salué les nouveaux efforts de l'IGAD pour renforcer les capacités de son secrétariat pendant le récent conseil de l'IGAD les 7 et 8 décembre 2009. Elle a affirmé que l'on pouvait intensifier, dans la région, la collaboration relative aux investissements régionaux pour une infrastructure commune mentionnés dans l'Initiative en faveur de la Corne de l'Afrique.

    Source: Conseil de l'Union européenne


    Link En savoir plus
    Link IGAD
    Link Commerce et intégration régionale


  15. Ouganda : des experts réexaminent le secteur de la banane
    2010-04-06
    Catégorie(s) : Développement rural, Commerce ACP-UE, Sécurité alimentaire

    L'Ouganda est l'un des principaux pays producteurs de bananes au monde et produit pas moins de 10 millions de tonnes de fruits par an, mais le marché de la banane est sous-exploité. Sa capacité à jouer le rôle de bastion de la sécurité alimentaire et à offrir des opportunités lucratives aux entrepreneurs ambitieux exige un changement dans le mode de production, de commercialisation et de consommation de ce fruit.  Actuellement, les bananes africaines ne représentent que 4% des bananes vendues dans l'Union européenne, le plus grand importateur de bananes au monde, et ce chiffre devrait encore diminuer étant donné que l'UE est sur le point d'abandonner sa taxe à l'importation réduite sur les bananes africaines. Mais les bananes destinées à l'exportation ne sont pas la première priorité de Fen Beed, chercheur à l'Institut international d'agriculture tropicale (IIAT). Il faudrait tout d'abord renforcer les marchés intérieurs, affirme-t-il, et pour ce faire, une plus grande synergie entre tous les acteurs du secteur de la banane est capitale, en particulier parce que la production bananière en Ouganda a diminué au cours des dernières années.

    Source: Fresh Plaza


    Link En savoir plus
    Link IIAT
    Link Réseau Bananes et Plantain


  16. L'Europe accepte un financement pour les biocarburants
    2010-04-06
    Catégorie(s) : Environnement

    La Commission européenne a annoncé mercredi à Bruxelles qu'elle approuvait les contributions françaises d’un montant de 25,5 millions $ qui serviront à financer le développement des biocarburants. La commission a déclaré qu'elle soutenait l’effort du géant français de l'énergie GDF Suez visant à développer la technologie nécessaire aux biocarburants de la seconde génération. Ceux-ci devraient produire davantage d'énergie tout en ayant moins d'impact sur les cultures vivrières dans le monde que leurs équivalents conventionnels. Joaquin Almunia, vice-président espagnol de la Commission européenne, a déclaré que le programme appelé projet Gaya va dans le sens des efforts européens visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre d'ici  2020. L'objectif du projet Gaya est de développer l’industrie du biométhane en utilisant une usine-pilote qui sera exploitée pendant une période de sept ans. GDF Suez et ses partenaires s’occuperont de la recherche et du développement afin de tester la production de biomasse pour les carburants. Le projet Gaya ne devrait pas produire de bénéfices commerciaux avant 2020 au moins.

    Source: bioenergy.checkbiotech.org


    Link En savoir plus
    Link Bio-énérgie et agriculture
    Link Le biogas, revue et corrigé


  17. Le SEAE est responsable du développement
    2010-04-06

    Le Haut représentant de l'UE, Catherine Ashton, a négocié un accord avec la Commission européenne qui lui permettra d’avoir une certaine influence stratégique sur le budget de l'aide au développement, selon le projet de décision du Conseil relatif au Service européen d’action extérieure (SAE) publié le 25 mars. Cependant, la Commission continuera à avoir son mot à dire dans toutes les décisions. Le projet de décision juridique qui, s’il est approuvé par le Parlement européen et les États membres, signifiera la mise en place officielle du SAE, a été présenté une semaine plus tôt que prévu, ce qui dément les nombreuses accusations qui affirmaient qu’Ashton n’aurait ni le temps ni le pouvoir de négociation nécessaires pour conclure un accord avec la Commission avant le mois d'avril.

    Source: Europolitics


    Link En savoir plus
    Link Le nouveau service diplomatique de l'UE
    Link Service européen pour l’action extérieure


  18. Dialogue politique entre l'UE et le CARIFORUM
    2010-04-06

    L'Union européenne et le CARIFORUM se sont rencontrés dans le cadre du premier dialogue politique CARIFORUM-UE à Kingston, Jamaïque, pour discuter de thèmes qui intéressent et concernent les deux parties dans le cadre du prochain sommet UE-CARIFORUM qui se tiendra à Madrid le 17 mai 2010. Des échanges de vues fructueux ont eu lieu sur des questions hémisphériques en rapport avec l'Amérique latine et les Caraïbes et sur la collaboration grandissante entre les pays du CARIFORUM et les voisins hémisphériques, en particulier le Groupe de Rio, le CALC (Processus de développement de l'intégration de l’Amérique latine et des Caraïbes), UNASUR et ALBA (Alliance bolivarienne pour l’Amérique latine). D'autres défis auxquels les Caraïbes sont confrontées ont été débattus et, tout spécialement, la crise financière mondiale, la sécurité alimentaire régionale, la forte dépendance énergétique et les problèmes liés au changement climatique et aux catastrophes naturelles. Dans ce contexte, l'idée d'une conférence birégionale UE-CARIFORUM sur le changement climatique a été soulevée, à l'approche du COP 16 à Cancun. L'Union européenne a exprimé sa volonté de travailler en étroite collaboration avec des partenaires pour trouver un terrain d'entente et apporter une aide à la région des Caraïbes. Les deux parties ont échangé leurs points de vue sur la mise en œuvre d'une véritable stratégie UE-Caraïbes, en analysant notamment les implications de l'entrée en vigueur du Traité of Lisbonne et les relations avec l'Union européenne.

    Source: Conseil de l'Union europpéenne


    Link Lisez le communiqué final
    Link Secrétariat de la CARICOM
    Link Commerce entre les Caraïbes et l'UE


  19. La Commission révèle son plan de travail pour 2010 et au-delà
    2010-04-06

    Combattre la crise économique et ses impacts sociaux sont les principales priorités de la Commission européenne pour l'année à venir et au-delà. Toutefois, le plan de travail de l'exécutif de l'UE a été qualifié par les socialistes de "programme de perte d'emplois". La Commission a insisté sur quatre éléments principaux dans son programme de travail :combattre la crise économique et soutenir l'économie sociale de marché de l'UE; construire un agenda citoyen pour mettre les personnes au centre de l'action européenne; développer un agenda extérieur ambitieux et cohérent avec une portée mondiale;moderniser les instruments européens et les façons de travailler. Avec l'entrée en force du traité de Lisbonne, le rôle de l'UE en tant qu'acteur mondial devrait se renforcer, notamment avec la nomination de Catherine Ashton en tant que Haute représentante pour la politique étrangère et de sécurité et avec l'établissement du service diplomatique européen (Service européen d'action extérieure). La Commission a déclaré être engagée dans le renforcement de l'UE non seulement en tant que pouvoir politique, mais aussi en tant que bloc économique pour pouvoir faire face aux défis économiques et financiers internationaux. L'une des leçons clefs de la crise mondiale, c'est que la taille de l'UE et de la zone euro compte pour influencer les réponses politiques mondiales, affirme le programme de travail de la Commission. Bruxelles proposera de consolider la représentation de l'UE dans les institutions financières internationales, souligne le document. Dans les années à venir, la Commission proposera une approche en trois étapes pour augmenter l'effectivité et l'efficacité de la représentation de la zone euro et de l'UE au sein du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale, affirme le programme. Le commerce figure également parmi les principales priorités, avec une stratégie commerciale pour 2020 qui est attendue pour l'automne. L'objectif est de continuer à travailler afin de réduire les barrières aux flux commerciaux et d'investissements internationaux. Clôturer le Cycle de Doha et ouvrir de nouvelles négociations mondiales sur les secteurs du futur, comme les secteurs des hautes technologies, des technologies environnementales et de la standardisation internationale seront les objectifs cruciaux de la stratégie commerciale.

    Source: EUractiv


    Link En savoir plus
    Link Programme de travail de la Commission
    Link Le nouveau service diplomatique de l'UE


  20. L’Assemblée UE-ACP réclame la suppression de la dette extérieure d’Haïti
    2010-04-06
    Catégorie(s) : Développement rural, Efficacité Aide

    Les participants à la XIXe Assemblée parlementaire paritaire entre l’Union européenne et les pays ACP (Afrique-Caraïbes-Pacifique) ont réclamé la suppression de la dette extérieure d’Haïti, estimée à 1 milliard de dollars. Ils ont également insisté sur la nécessité d’investir dans la construction d’immeubles résistant aux séismes et de procéder à une « reforestation massive ».Enfin, ils ont plaidé pour une réforme du modèle de développement garantissant son efficacité et sa transparence et ont réclamé que l’agriculture occupe une place déterminante dans la politique de développement. Le texte final de la résolution sur Haïti demande à l'UE et aux autres pays donateurs de faire un effort pour réparer les dommages structurels dont a souffert le pays et réclame une aide urgente pour rétablir le secteur agricole qui représente 60 pour cent de la production alimentaire pour les habitants. Le texte demande également à l'UE une aide urgente en vue de répondre aux besoins de première nécessité des enfants, y compris la construction d'écoles temporaires.

    Source: Présidence espagnole de l'UE


    Link En savoir plus
    Link Solidarité avec Haïti
    Link Discours de la Haute Représentante de l'UE


  21. Soutien de l'UE à la surpêche ?
    2010-04-06
    Catégorie(s) : Pêche Régionale

    Les subventions de l'UE aux pêcheurs étaient censées contribuer à diminuer les surcapacités dans ce secteur. Or, un tiers de l'argent a quand même concouru à une augmentation de la pression sur les stocks européens déjà en déclin, selon l'ONG Pew Environment Group.

    Source: Euractiv


    Link En savoir plus
    Link Réexamen de la politique commune de la pêche
    Link Pew Environment Group


  22. La banque européenne d'investissement en Afrique australe
    2010-04-06

    La BEI et la DBSA sont convenues  de mettre en place conjointement un programme d'assistance technique destiné à améliorer la préparation et la réalisation de projets d'infrastructures. Cet accord repose sur la reconnaissance, d'une part, de la nécessité pour les entités nationales et locales chargées des infrastructures d'être en mesure de préparer et de réaliser des projets viables et de haute qualité qui puissent mobiliser un soutien financier public et privé, et, d'autre part, que le manque de projets convenablement programmés et conçus fait obstacle au développement économique. Le programme en question, doté de 6 millions d'EUR (61,2 millions de ZAR), dont 3 millions d'EUR de la BEI et 3 millions d'EUR de la DBSA, sera axé principalement sur les pays d'Afrique australe et orientale, où il permettra en particulier d'améliorer la préparation de projets d'infrastructures dans les domaines des transports, de l'énergie, de l'eau et de l'assainissement, de l'aménagement urbain et des TIC. Le mécanisme DBSA-BEI d'appui à l'élaboration de projets (Project Development and Support Facility – PDSF) a faitl'objet à Johannesburg d'une cérémonie de signature à laquelle ont participé Plutarchos Sakellaris, vice-président de la BEI chargé de l'Afrique, et Paul Baloyi, directeur général de la DBSA. À cette occasion, Plutarchos Sakellaris a déclaré : « La Banque européenne d'investissement se réjouit de travailler avec la DBSA à remédier au profond déficit d'infrastructures que connaissent nombre de régions africaines, où l'accès à des services de base est de ce fait limité. Nous souhaitons approfondir encore nos relations de longue date avec la DBSA et contribuer à améliorer la préparation et la mise en œuvre des projets d'infrastructures afin de réduire le retard qui s'est creusé en la matière dans des domaines clés. » Paul Baloyi : « Avec la signature de cet accord, les relations que nous entretenons depuis 15 ans avec la BEI s'orientent vers une nouvelle forme de coopération et de cofinancement. Le nouveau mécanisme permettra à nos deux institutions de faire avancer des projets prioritaires dans la région, en fonction des besoins et au bénéfice du plus grand nombre. Le potentiel y est énorme, mais ne demande qu'à être exploité. »

    Source: Banque européenne d'investissement


    Link En savoir plus
    Link BEI
    Link DBSA


  23. L'UE doit imposer ses politiques environnementales aux agriculteurs
    2010-04-06
    Catégorie(s) : Environnement, Développement rural

    L'UE devrait forcer les autres puissances agricoles mondiales à adopter des règles environnementales similaires aux siennes si elles souhaitent exporter vers l'Europe, a déclaré lors d'un entretien avec EurActiv le président de la commission agriculture du Parlement européen Paolo de Castro. N'oubliez pas que l'Europe importe plus de nourriture et de produits agricoles du monde entier que les Etats-Unis, le Canada et l'Australie rassemblés, et que 85 % des exportations de l'agriculture africaine va à l'Europe, a souligné M. De Castro. Alors que l'Europe devrait continuer d'être un marché ouvert, les standards et règles suivies par les agriculteurs de l'UE devraient être respectés par ceux qui veulent exporter vers l'Europe, a dit l'eurodéputé socialiste, ajoutant que les agriculteurs de l'UE seraient sinon confrontés à la concurrence déloyale du reste du monde.La Food and Drug Administration (FDA) américaine (organisme de surveillance des aliments et des médicaments des Etats-Unis) autorise seulement l'exportation des bouteilles de vin aux Etats-Unis si les règles sont respectées, et c'est exactement ce que nous devons instaurer en Europe, a soutenu M. De Castro.

    Source: Euractiv


    Link En savoir plus
    Link Paolo DE CASTRO
    Link Agriculture et Développement Rural



===========================================================
N'hésitez pas à faire circuler ce bulletin à des collègues qui pourraient être intéressés.

Isolina BOTO
CTA
39 rue Montoyer
1000 Brussels
Belgium
Tel 02 513 74 36
Fax 02 511 38 68
http://www.cta.int/
http://bruxelles.cta.int/

NOTE
Si vous avez des questions ou suggestions, écrivez à : boto@cta.int
Pour des informations sur l'ensemble des activités du CTA, visitez http://www.cta.int/
Pour des information sur les activités du CTA à Bruxelles, veuillez consulter : http://bruxelles.cta.int/
Le CTA est une institution du Groupe des Etats ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique) et de l'Union Européenne, dans le cadre de l'Accord de Cotonou.
©Copyright 2009 Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale ACP-UE. Email: cta@cta.int
Les opinions exprimées ici sont celles de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue du CTA.

Vous êtes actuellement abonné au Bulletin du Bureau CTA de Bruxelles.
Votre abonnement :

===========================================================

 

 

 

1