Teknoloji Haberleri Teknoloji Blogu Internet Haberleri Defterdar | Bir Bilgenin Defteri HDFilmİzle Full HD izle Türkçe Dublaj izle
Weblog du Bureau de Bruxelles
Juin 2018
L Ma Me J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

[CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 255]
Sujet: [CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 255]
Date d'envoi: 2011-01-17 11:16:51
Publication #: 67
Contenu:
CTA Newsletter
1

Ce blog partage des informations clé sur les programmes et évènements
ACP-UE à Bruxelles importants pour le développement agricole et rural des pays ACP.


Date : [DATE]
Bulletin du Bureau de Liaison du CTA à Bruxelles

Principaux évènements de la semaine.
  1. Briefing de Bruxelles-"Géopolitique de l'alimentation"-2 Février 2011
  2. Principaux évènements UE-ACP pour la semaine du 10/1 au 14/1/2011
  3. Référendum au Soudan: visite d'une délégation du Parlement européen
  4. Plaidoyer de Mme Georgieva en faveur des victimes du choléra en Haïti
  5. Un accord commercial de la CDAA avec l’EU d’ici le milieu de l’année 2011
  6. L'ECHA a reçu plus de 3,1 millions de notifications
  7. L’UE paraphe un nouveau protocole de pêche avec le Cap-Vert
  8. Une nouvelle DG Développement et Coopération – EuropeAid
  9. Mme Ashton nomme le directeur du SEAE en charge de l’Afrique
  10. Experts de la CAE chargés de l’APE prêts à définir une stratégie avec l’UE
  11. Le projet 'Beauty' - pour un moteur au biocarburant plus performant
  12. Chercheurs financés par l’UE séquencent le génome d’une maladie fongique
  13. L’UE entame des consultations politiques avec la Guinée-Bissau
  14. Le groupe ACP et l’OIM renforcent leur coopération
  15. PAC 2013: qual impact pour le développement ?
  16. L'augmentation des prix suscite les craintes d'une nouvelle crise
  17. L’Erythrée et l’UE ont signé des programmes de coopération
  18. La vision des ONG européennes contre l’injustice et les inégalités
  19. La BEI et le financement du marché du carbone
  20. Climat : l'UE pas sûre d'atteindre son but en 2020


  1. Briefing de Bruxelles-"Géopolitique de l'alimentation"-2 Février 2011
    2011-01-14
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Archives, Pêche Régionale, Environnement, Efficacité Aide, Commerce ACP-UE, Développement rural

    Le Briefing sur le développement n.21 sera sur "Géopolitique de l'alimentation» et aura lieu le 2 Février 2011 (8h30-13h00).Nourrir le monde n'est plus seulement une question d'augmentation de la production agricole et du commerce mais une question politique. Dans un monde globalisé, la complexité des questions en jeu dans le système alimentaire mondial est en augmentation, les liens entre les secteurs qui influencent et sont influencés par l'agriculture et les relations entre les acteurs deviennent très importants. La crise alimentaire,  financière et énergétique, les effets du changement climatique et les politiques globales ont et auront un impact sur la production alimentaire et le type de future agriculture. Dans ce contexte en mutation, quelles sont les conséquences pour l'agriculture ACP et quel avenir pour les agriculteurs les plus vulnérables? Quelles nouvelles politiques et quelle architecture globale de l'aide seraient nécessaires?


    Pour plus d'informations veuillez contacter: boto@cta.int ou lopes@cta.int


    Link Briefings sur le Développement à Bxuxelles
    Link Briefings Précédents
    Link Formulaire d'enregistrement
    Link Formulaire_denregistrement_1.doc

  2. Principaux évènements UE-ACP pour la semaine du 10/1 au 14/1/2011
    2011-01-14
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Archives, Pêche Régionale, Environnement, Efficacité Aide, Commerce ACP-UE, Développement rural

    Présidence de l'UE (Bruxelles):
    - 10Janvier: Conseil Agriculture et Pêche
    - 12 Janvier : Réunion Coperer II- Réunion Coreper I
    - 14 Janvier: Réunion informelle des ministres des Affaires européennes
    Secrétariat ACP (Bruxelles):
    -11 Janvier : Réunion extraordinaire du Comité des Ambassadeurs
    -12 Janvier : Comité technique conjoint ACP-CE sur le sucre

    Pour de plus amples informations, veuillez consulter notre calendrier à la page http://bruxelles.cta.int/


    Link Présidence Hongroise de l'UE
    Link Groupe de Etats ACP
    Link Conseil de l'Union Européenne


  3. Référendum au Soudan: visite d'une délégation du Parlement européen
    2011-01-14

    Une délégation du Parlement européen composée de six députés se trouve en ce moment au Soudan, afin d'observer le référendum sur l'indépendance du Sud-Soudan. Le vote a lieu du 9 au 15 janvier. Mariya Nedelcheva (PPE, BG) qui dirige la délégation, a confirmé que le vote s'effectuait dans le calme, tout en ajoutant qu'il sera ensuite essentiel d'en accepter le résultat, quel qu'il soit. "Nous espérons que le calme observé durant les premiers jours de référendum dans la plupart des régions du Soudan continuera à marquer l'ensemble du processus" a indiqué Mme Nedelcheva. "Pour assurer à l'avenir de bonnes relations entre le Nord et le Sud-Soudan, il importe de pouvoir accorder toute la crédibilité nécessaire à ce référendum"."Il est également essentiel, pour le futur développement des deux régions du pays, que le résultat du référendum soit respecté. Le Nord et le Sud-Soudan sont interdépendants et, quel que soit le résultat, la priorité sera de maintenir ouvertes les voies du dialogue, ainsi que de bons rapports de collaboration, pour le bien-être de toute la population".

    Source: Parlement européen


    Link En savoir plus
    Link Délégation de l'UE en Soudan
    Link Parlement européen


  4. Plaidoyer de Mme Georgieva en faveur des victimes du choléra en Haïti
    2011-01-14

    Mme Georgieva, commissaire européen, a déclaré: «Les efforts déployés pour lutter contre le choléra avant les émeutes post-électorales ont permis de ramener le taux de mortalité de 50 à 22 personnes par jour entre le 23 novembre et le 4 décembre. Nous nous employons à maintenir cette tendance positive, mais, pour cela, les travailleurs humanitaires et les victimes du choléra ont besoin de paix. L’insécurité, qui entrave l'accès aux soins, tue davantage que la violence dans les rues. Si les troubles persistent, l'épidémie pourrait échapper à tout contrôle. Il est essentiel de permettre aux patients de se faire soigner, ainsi que de pouvoir distribuer de l'eau propre et assurer de bonnes conditions d'hygiène, faute de quoi les conséquences pourraient être dramatiques.»Les émeutes qui ébranlent Haïti ont des conséquences graves sur les opérations d’aide humanitaire. De nombreux malades du choléra n’ont plus accès au traitement qui pourrait leur sauver la vie, car le climat de violence empêche les centres de soins de fonctionner et le personnel médical de circuler librement. Les violences entravent aussi la distribution d'eau propre et la fourniture d'autres services de base tant aux populations touchées par le choléra que dans les nombreux camps de toile qui abritent toujours plus d’un million de personnes victimes du séisme du 12 janvier.Mme Georgieva a remercié les États membres pour leur aide et a ajouté qu'une enveloppe de 10 millions € affectée à un train de mesures en cours de préparation viendrait compléter les 12 millions € déjà versés pour l'aide humanitaire. Elle a insisté sur le fait que la liberté d'accès et le respect des principes humanitaires fondamentaux étaient des conditions à l’engagement de fonds supplémentaires.L’épidémie, dont les vagues successives ravagent le pays depuis près de deux mois, a déjà touché plus de 93 000 personnes, causant plus de 2 100 décès. Plus les troubles durent, plus ces chiffres risquent d'augmenter de manière spectaculaire. La situation est particulièrement préoccupante dans les zones où les taux d'incidence et de mortalité du choléra sont actuellement très élevés.

    Source: Union Européen

     


    Link En savoir plus
    Link DG ECHO
    Link Délégation de l'UE en Haïti


  5. Un accord commercial de la CDAA avec l’EU d’ici le milieu de l’année 2011
    2011-01-14
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    La Communauté de développement de l’Afrique australe (CDAA) a présenté un front plus uni pendant les négociations de l’accord de partenariat économique (APE) avec l’Union européenne (UE), a déclaré le ministre du commerce et de l’industrie, Rob Davies. Il a ajouté qu’un accord définitif pourrait probablement être conclu d’ici le milieu de l’année 2011. Et ce alors que les négociations se sont poursuivies après la date-butoir espérée de décembre 2010. « En tant que groupe de la CDAA, nous travaillons désormais en présentant un front beaucoup plus uni, ce qui est important et favorable au résultat visé », a déclaré M. Davies dans une interview à Engineering News Online. Il a souligné en outre que les parties ne négociaient pas un APE provisoire mais cherchaient plutôt à ratifier un APE définitif, conformément à ce qui avait été décidé l’an passé. Ce qui signifie que les négociations portent sur des questions plus complexes, qui ne faisaient pas partie des négociations sur un APE provisoire. Dans le passé, les négociations sur l’APE provisoire ont créé des fictions entre les États membres de la CDAA parce que certains d’entre eux, à savoir le Botswana, le Lesotho, le Mozambique et le Swaziland, avaient signé l’APE provisoire alors que l’Afrique du Sud, la Namibie et l’Angola s’étaient abstenus de le faire. L’Afrique du Sud était engagée dans des négociations à deux niveaux, a déclaré M. Davies. Elle devait veiller d’abord à ce que les dispositions commerciales soient compatibles avec ce qui avait été convenu au sein de l’Union douanière d’Afrique australe. Les APE ne pouvaient donc pas imposer des obligations qui auraient compliqué la situation et risqué de déstabiliser l’intégration régionale. Le second niveau de l’engagement était de veiller à ce qu’un nouvel accord commercial remplaçant l’accord actuel sur le commerce, le développement et la coopération avec l’UE, apporte des avantages supplémentaires au pays. Selon M. Davies, les produits de la pêche et de l’agriculture en particulier étaient des domaines pour lesquels l’Afrique du Sud pouvait tirer des bénéfices supplémentaires. M. Davies a souligné que les négociations sur l’APE progressaient même si les problèmes les plus épineux, comme les taxes à l’exportation et la clause de la nation la plus favorisée, ont été reportés et n’ont pas encore été abordés. « Ces problèmes sont considérés comme des questions pour lesquelles ‘ça passe ou ça casse’. Il reste donc énormément de travail en perspective ». La prochaine réunion de négociation technique est fixée au mois de février. M. Davies a ajouté que l’UE faisait preuve d’une « certaine souplesse ».
    Source :Engineering News Online


    Link En savoir plus
    Link CDAA
    Link Accord sur le commerce, le développement et la coopération


  6. L'ECHA a reçu plus de 3,1 millions de notifications
    2011-01-14
    Catégorie(s) : Environnement

    Le 3 janvier 2011, l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) avait reçu 3 114 835 notifications relatives à 24 529 substances destinées à l’inventaire des classifications et étiquetages. L’industrie avait jusqu’à cette date pour notifier la classification et l’étiquetage de toutes les substances chimiques dangereuses ou faisant l’objet d’un enregistrement en vertu de la réglementation, qui sont commercialisées sur le marché de l’UE. Geert Dancet, directeur exécutif de l’ECHA, a précisé : « C’est un bon début pour l’année internationale de la chimie. L’inventaire des classifications et étiquetages, qui sera mis à la disposition du public dans le courant de l’année, améliorera considérablement la sécurité en fournissant des informations actualisées sur toutes les substances dangereuses actuellement commercialisées dans l’UE ».

    Source: Agence européenne des produits chimiques


    Link En savpir plus


  7. L’UE paraphe un nouveau protocole de pêche avec le Cap-Vert
    2011-01-14
    Catégorie(s) : Pêche Régionale

    Le 22 décembre 2010, la Commission européenne a paraphé, pour le compte de l’Union européenne,  un nouveau protocole de trois ans avec le Cap-Vert. Ce protocole s’inscrit dans le cadre de l’accord de partenariat du secteur de la pêche (APP) et précise, entre autres dispositions, les possibilités de pêche des bateaux de l’UE dans la zone économique exclusive (ZEE) du Cap-Vert. Le nouveau protocole prévoit une contribution financière totale de l’UE de 435 000 euros et entrera en vigueur à l’expiration du protocole actuel, le 1er septembre. Le tonnage de référence reste inchangé, soit 5 000 tonnes/an, tout comme la contribution financière pour les droits d’accès. La contribution financière totale comprend en outre 110 000 euros spécialement destinés à soutenir le secteur de la pêche du Cap-Vert, ce qui représente 50 000 euros de plus que dans le protocole actuel. Les possibilités de pêche ont été adaptées pour répondre davantage aux besoins réels du secteur et concerneront désormais le nombre suivant de bateaux : 28 thoniers senneurs (25 actuellement), 35 palangriers de surface (48 actuellement) et 11 canneurs (pas de changement). Ces possibilités de pêche sont conformes aux meilleurs avis scientifiques relatifs à des niveaux durables de pression sur les ressources de pêche. L’UE et le Cap-Vert se sont engagés à adopter un plan pluriannuel en faveur d’une pêche durable et responsable d’ici la fin du mois de novembre 2011. 
     

    Source: Commission Européenne


    Link En savoir plus
    Link DGdes affaires maritimes et de la pêche
    Link Délégation de l'UE en Cap Vert


  8. Une nouvelle DG Développement et Coopération – EuropeAid
    2011-01-13
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Archives, Efficacité Aide, Commerce ACP-UE, Développement rural

    La Commission européenne peut désormais parler d'une seule voix dans les questions de développement et de coopération. Depuis le 3 Janvier , la nouvelle direction générale, DG DEVCO, a officiellement commencé ses travaux. Elle sera responsable de l’élaboration de la politique européenne de développement et de l’aide apportée à travers le monde. La DG DEVCO regroupe deux anciennes directions générales : la DG Développement et la DG EuropeAid.  Selon un communiqué de presse, une seule et même adresse pour la politique de développement et sa mise en œuvre permettra aux intervenants tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'UE de n’avoir plus qu’un seul point de contact. La DG DEVCO sera en outre l'interlocuteur unique vis-à-vis du Service européen pour l’action extérieure (SEAE) et toutes les DG sectorielles. Le communiqué de presse ajoute que la nouvelle direction générale devrait renforcer la capacité de l’UE à élaborer une politique de développement d'avant-garde pour l’ensemble des pays en développement et améliorer la cohérence de la politique de développement tout en renforçant les mécanismes de mise en œuvre et d’exécution. Elle définira également l’élaboration des futures politiques de développement en s’appuyant sur les objectifs du Livre vert de l'Union européenne sur la politique de développement et contribuera à relever les défis mondiaux à venir.


    Source: Union Européen


    Link En savoir plus
    Link DG DEVCO
    Link  Blog Commissaire Piebalgs


  9. Mme Ashton nomme le directeur du SEAE en charge de l’Afrique
    2011-01-13

    La nomination du diplomate britannique clôture les nominations à la direction du SEAE. Nicholas Westcott, ambassadeur de Grande-Bretagne au Ghana, est nommé directeur du service diplomatique européen en charge de l’Afrique. Sa nomination a été annoncée par Catherine Ashton, responsable de la politique étrangère de l’UE. M. Westcott est un diplomate de carrière britannique. Il occupe en outre les fonctions d’ambassadeur non-résident au Burkina Faso, en Côte d'Ivoire, au Niger et au Togo. Il s’est occupé des questions africaines pendant la plus grande partie de sa carrière.


    Source: Union Européen


    Link En savoir plus
    Link Service européen pour l’action extérieure
    Link Agence européenne de défense


  10. Experts de la CAE chargés de l’APE prêts à définir une stratégie avec l’UE
    2011-01-13
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Les experts de la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE), qui négocient l’accord de partenariat économique (APE) avec l’Union européenne, doivent se réunir ce mois-ci après avoir reçu les fonds nécessaires pour financer les travaux. Ismail Mfinanga, directeur adjoint des programmes d’intégration régionale auprès du ministère des industries et du commerce, a déclaré que le secrétariat de la CAE avait signalé avoir obtenu 24 millions de couronnes suédoises de l’Agence suédoise pour le développement international (SIDA). Ces fonds doivent faciliter les négociations de l’APE pour les experts de la CAE durant la rencontre du conseil sectoriel de la CAE. Des contraintes financières avaient interrompu les négociations APE entre les experts de la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE) et l’Union européenne (UE) qui auraient dû s’achever en novembre dernier. Il était initialement prévu que les négociations globales de l’APE entre les experts de la CAE et l’UE démarrent en octobre dernier et se terminent en novembre par la signature d’un accord de partenariat économique. Cependant, M. Mfinanga, un des experts impliqués dans les négociations de l’APE, a déclaré : « Les deux parties n’ont pas pu respecter la date-butoir en raison de contraintes financières du côté de la CAE ».

    Source: IPP media 


    Link En savoir plus
    Link Orientation ACP pour les EPA
    Link Communauté d’Afrique de l’Est


  11. Le projet 'Beauty' - pour un moteur au biocarburant plus performant
    2011-01-13
    Catégorie(s) : Archives

    Une collaboration entre des universités et l’industrie financée par l’UE permet de dépasser les limites que les technologies actuelles imposent au développement des moteurs au bioéthanol par le besoin de sources d’énergie plus durables et moins polluantes, l’Union européenne est plus déterminée que jamais à accroître la consommation de carburants renouvelables. En juin 2009, les directives européennes sur l’énergie renouvelable et la qualité des carburants ont pour la première fois fixé des objectifs contraignants au secteur des transports et les ont rattachés à des objectifs de réduction des gaz à effets de serre.« L’essence commerciale normale peut contenir jusqu’à 7% d’éthanol », explique Andrea Gerini du Centre de recherche de Fiat. « Ces mélanges s’utilisent très facilement dans les moteurs modernes », déclare-t-il, «  mais le volume de bioéthanol qu’ils contiennent reste assez faible ». M. Gerini est coordinateur du projet 'Beauty' financé par l’UE ('Bio-Ethanol engine for advanced urban transport by light commercial and heavy-duty captive fleets'). Ce projet vise à mettre au point de nouveaux moteurs, de nouvelles technologies de combustion et de nouveaux carburants qui permettront d’accroître considérablement la consommation de biocarburants.

    Source: Commission Européenne


    Link En savoir plus
    Link DG Recherche et innovation
    Link UE Energie renouvelable


  12. Chercheurs financés par l’UE séquencent le génome d’une maladie fongique
    2011-01-12
    Catégorie(s) : Développement rural, Archives

    Des chercheurs financés par l'UE ont séquencé le génome de l'une des principales maladies fongiques qui frappent différentes plantes céréalières, dont l'orge. Présentée dans la revue Science, la recherche pourrait nous aider à mieux comprendre l'évolution des végétaux. L'étude était financée en partie par le projet BIOEXPLOIT (exploitation de la biodiversité naturelle des végétaux dans la production d’aliments sans pesticides), qui est soutenu à hauteur de 16 millions d'euros par le domaine thématique ‘qualité et sécurité alimentaires’ du sixième programme-cadre (PC6) de l'UE. Selon les chercheurs, dirigés par l'Imperial College London (ICL) au Royaume-Uni, leur étude permet de comprendre comment les parasites au sein du génome du champignon facilitent l'adaptation de la maladie et luttent contre les défenses d'une plante. Ils ajoutent que de nouvelles techniques agricoles pourraient être mises au point, ce qui faciliterait le contrôle de l'infection et préserverait la santé des plantes céréalières. Veiller à ce que les plantes échappent aux maladies est en outre une étape importante vers la sécurité alimentaire sur notre planète.

    Source: Commission Européenne


    Link En savoir plus
    Link CE-Recherche et innovation
    Link CORDIS


  13. L’UE entame des consultations politiques avec la Guinée-Bissau
    2011-01-12

    Bruxelles, Belgique – L’Union européenne (UE) a décidé d’entamer des consultations politiques avec la Guinée-Bissau dans le cadre de l’article 96 de l’accord de Cotonou qui autorise l’UE à suspendre en tout ou en partie la coopération avec les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique qui commettent de graves violations des principes démocratiques. M. Andris Piebalgs, commissaire européen en charge du développement, a déclaré que la décision d’entamer des consultations a été prise en raison de l’inquiétude exprimée par l’UE à propos de l’application des principes démocratiques et du respect de la primauté du droit en Guinée- Bissau. La déclaration précise que l’UE a l’intention d’appliquer 'une stratégie visant à mettre fin à la crise, en collaboration avec les différents intervenants concernés'. Elle note que la mutinerie d’une partie de l’armée le 1er avril 2010 et les mesures qui ont suivi ont été condamnées par la communauté internationale et l’UE.La mutinerie a entraîné des détentions illégales et la désignation d’officiers militaires liés à la mutinerie à des postes à haute responsabilité, lit-on dans la déclaration. D’après la déclaration, la mutinerie a abouti à 'l’annulation du processus de réforme du secteur de la sécurité, un facteur essentiel pour la paix, la sécurité et le développement durable, et à la fin de la lutte contre le trafic de drogue et le crime organisé'.
    En vertu d’un accord conclu avec les autorités de Guinée-Bissau, l’UE était chargée de piloter le programme de réforme du secteur de la sécurité tout en aidant le gouvernement à réformer la police et l’armée et à mettre en place une stratégie de sécurité nationale.  Lancée en 2008, la réforme est suspendue depuis mai 2010. Pendant une visite de travail à Bruxelles en septembre, le premier ministre de Guinée-Bissau, Carlos Gomes Jr., a demandé aux dirigeants européens de reprendre la réforme du secteur de la sécurité.

    Source: Afrique en ligne


    Link En savoir plus
    Link Délégation EU en Guinée-Bissau
    Link Accord de Cotonou


  14. Le groupe ACP et l’OIM renforcent leur coopération
    2011-01-12
    Catégorie(s) : Archives

    Le directeur général de l’OIM, William Lacy Swing, et le secrétaire général du groupe des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), Mohammed Ibn Chambas, ont signé le 17 Décembre 2010 un accord au siège des ACP à Bruxelles par lequel les deux organismes s’engagent à coopérer plus étroitement dans toute une série de questions liées aux migrations. L’accord cherche à fournir une assistance pratique aux 79 États membres des ACP dans le but de les aider à tirer le meilleur parti des bénéfices de la migration pour réduire la pauvreté et favoriser le développement durable. « Les migrations ont toujours joué un rôle capital dans le façonnement des sociétés ACP. Il est de notre devoir de veiller aujourd’hui à limiter leurs effets négatifs et de nous efforcer de faire de la migration un facteur de développement positif », a déclaré le secrétaire général des ACP.Le directeur général de l’OIM, William Lacy Swing, a précisé que l’accord illustre l’importance que l’OIM accorde aux migrations dans la région de l’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique. « Notre partenariat avec le secrétariat et le groupe des États ACP témoigne de notre volonté commune et de notre détermination de concrétiser les nombreux bénéfices potentiels de la migration. La signature de cet accord nous aidera à faire un pas de plus sur la voie qui mène à cet objectif ». La coopération entre l’OIM et le groupe des États ACP a permis le lancement, le 25 octobre, de l’Observatoire sur les migrations, une initiative du secrétariat des ACP, mise en œuvre par l’OIM et financée par l’Union européenne avec le soutien financier de la Suisse. L’Observatoire vise à créer un réseau d’instituts de recherche et d’agences gouvernementales qui étudient les questions de migration dans les six régions ACP : Afrique de l’Ouest, Afrique centrale, Afrique de l’Est, Afrique australe, Caraïbes et Pacifique. Les activités débuteront dans 12 pays pilotes (Angola, Cameroun, Haïti, Kenya, Lesotho, Nigéria, Papouasie-Nouvelle-Guinée, République démocratique du Congo, Sénégal, Tanzanie, Timor-Leste et Trinidad et Tobago). Bien que l’attention soit généralement portée à la mobilité humaine du Sud vers le Nord, près de la moitié de l’émigration en provenance des pays en développement est dirigée vers d’autres pays en développement : il s’agit d’une migration Sud-Sud. Cependant, on ne sait pas grand-chose sur ce phénomène qui, par exemple, est traditionnellement utilisé comme stratégie de subsistance dans de nombreux pays africains. L’Afrique accueille en outre le plus grand nombre de déplacés internes et de réfugiés. Les régions des Caraïbes et du Pacifique se caractérisent également par une migration intra-régionale.

    Source: OIM


    Link En savoir plus
    Link OIM
    Link Observatoire ACP sur les migrations


  15. PAC 2013: qual impact pour le développement ?
    2011-01-11
    Catégorie(s) : Développement rural

    La Communication de la Commission sur la PAC après 2013, publiée en novembre 2010, décrit trois options pour la réforme à venir de la politique agricole commune (PAC) de l’Union européenne. Ce document explique le contexte et les raisons du débat actuel sur la réforme de la PAC. Il décrit le contenu des options de réforme privilégiées et examine les incidences d’une telle réforme sur le commerce avec les pays en développement.En dépit des craintes suscitées par la rhétorique du maintien des capacités de production de l’UE pour garantir la sécurité alimentaire, les propositions maintiennent l’orientation vers le marché des précédentes réformes de la PAC. La plupart des changements proposés visent des mesures classées dans la catégorie verte des engagements contractés par l’UE envers l’OMC. Les mesures de la catégorie verte doivent entre autres avoir des effets minimes de distorsion sur les échanges. Cette communication ne fournit pas de détails permettant d’évaluer si les mesures proposées produiront des effets de distorsion plus faibles ou plus élevés sur le commerce, mais il y a de bonnes raisons de penser que celles-ci seront minimes. Toutefois, l’impact ne peut être évalué avant que les négociations parallèles sur le budget à moyen terme de l’UE ne soient conclues et que les dépenses budgétaires afférentes aux différents instruments proposés dans le manuel de politique agricole soient connues.

    Source: ICTSD


    Link En savpoir plus
    Link Commissaire européen à l'agriculture
    Link Agriculture et développement rural


  16. L'augmentation des prix suscite les craintes d'une nouvelle crise
    2011-01-11
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Développement rural, Efficacité Aide

    La semaine dernière, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a attiré l'attention sur les prix records atteints par les produits alimentaires le mois dernier. Cette annonce a suscité un certain malaise et des craintes quant à l'inflation, au protectionnisme et à une demande réduite de la part des économies émergentes. Selon l'indice des prix alimentaires de l'ONU, les prix de décembre 2010 ont dépassé ceux de 2008 lorsque des pics des prix avaient déclenché de violentes protestations en Amérique latine, en Afrique et en Asie. Cette crise avait alors montré l'impact immédiat de l'augmentation du prix des denrées alimentaires de base sur les populations les plus pauvres du monde.La Commission européenne affirme qu'une seule cause ou qu'une simple explication ne peut suffire à justifier l'augmentation des prix de l'alimentation. Selon elle, ces pics sont dus à des facteurs tels que l'accroissement de la demande mondiale, les mauvaises récoltes dans les pays exportateurs, les interdictions d'exporter et la spéculation.Le commissaire européen chargé de l'agriculture, Dacian Cioloş, a expliqué que l'augmentation des prix de l'alimentation révélait l'importance d'une Politique agricole commune (PAC) forte et a laissé entendre qu'un des principaux objectifs des discussions sur la PAC post-2013 devrait être une « production alimentaire durable ».« Un approvisionnement suffisant en denrées sûres dans le contexte d'une demande mondiale croissante, d'une crise économique et d'une volatilité des marchés beaucoup plus importante, est fondamental et sera l'un des principaux éléments que la Commission analysera lorsqu'elle formulera ses propositions pour la future PAC en milieu d’année », a-t-il ajouté.

     Source: EurActiv


    Link En savoir plus
    Link La PAC
    Link FAO


  17. L’Erythrée et l’UE ont signé des programmes de coopération
    2011-01-11

    Le gouvernement érythréen et l’Union européenne ont signé cinq projets collectivement financés par les vingt-sept Etats membres de l’UE sur les fonds du 10ème FED (Fonds européen de développement) pour un montant total de 52,4 millions d’euros (1 018 millions de nakfa). Un sixième projet intitulé « Appui à la Confédération nationale des travailleurs érythréens (NCEW) pour le renforcement du dialogue sociale en Erythrée », doté d’une enveloppe de 1,3 millions d’euros, a été signé entre la NCEW et l’UE en mars 2010 et sa mise en œuvre a déjà commencé. Ce projet vise à renforcer le dialogue social et la coopération tripartite entre le gouvernement, les syndicats et les employeurs en Erythrée, en vue de créer des opportunités de développement économique et social. L’UE a accordé à l’Erythrée un montant total de 122 millions d’euros pour des programmes de développement sur la période 2009-2013 afin d’aider la population érythréenne à lutter contre la pauvreté, mais aussi de promouvoir le progrès économique et social dans le pays. Les cinq projets mettent l’accent sur les domaines clés de la sécurité alimentaire, la gouvernance ainsi que la préservation de l’héritage national.

    Source: Union européenne


    Link En savoir plus
    Link Relations de l'UE avec l'Erythrée
    Link Fonds européen de développement (FED)


  18. La vision des ONG européennes contre l’injustice et les inégalités
    2011-01-11
    Catégorie(s) : Efficacité Aide

    CONCORD reconnaît que l’Union européenne doit afficher ses nouvelles ambitions en matière de relations extérieures, mais les ONG européennes estiment que les institutions de l’UE ont la responsabilité de lutter contre la pauvreté et l’injustice. Ses politiques ne sont pas censées promouvoir uniquement des intérêts européens. Par traité, l’UE doit soutenir le développement durable et humain dans les pays en développement. Cela est d’autant plus crucial dans un monde de plus en plus interdépendant. Nous devons faire des choix.

    Source: CONCORD


    Link En savoir plus
    Link CONCORD
    Link DG DEVCO


  19. La BEI et le financement du marché du carbone
    2011-01-11
    Catégorie(s) : Environnement

    Les initiatives à l'appui du financement du marché du carbone s'inscrivent dans le cadre des solutions mises en œuvre par la Banque européenne d'investissement pour faire face aux défis que pose le changement climatique. Conformément aux politiques de l'Union européenne, la Banque soutient les activités visant à atténuer le changement climatique et à s'y adapter, ainsi que les initiatives en faveur de l'essor du marché du carbone.


    Source: Banque européenne d'investissement


    Link En savoir plus
    Link Banque européenne d'investissement
    Link DG Environnement


  20. Climat : l'UE pas sûre d'atteindre son but en 2020
    2011-01-10
    Catégorie(s) : Environnement

    Tous les objectifs du Paquet énergie-climat seront-ils atteints en 2020? Un rapport de l’association européenne de l’énergie éolienne (EWEA), publié le 4 janvier 2011, révèle que l’Europe devrait attendre son but de 20% d’énergie provenant de sources renouvelables (ENR) d’ci 2020. Le texte se fonde sur des données de la Commission européenne selon lesquelles 20,7% de la consommation énergétique et 34% de la demande d’électricité seront couverts par des énergies renouvelables. En 2009, 11,6% de l’électricité européenne provenait du renouvelable.De plus, 15 Etats membres ont précisé qu’ils devraient même dépasser leurs objectifs. Le Luxembourg et l’Italie ont cependant informé la Commission qu’ils auraient besoin de "mécanismes de coopération" pour les atteindre. Ce mécanisme permet aux Etats de réaliser leurs amibitions en développant des énergies renouvelables dans un autre pays.


    Source: The European Wind Energy Association


    Link En savoir plus
    Link CCNUCC
    Link EWEA



===========================================================
N'hésitez pas à faire circuler ce bulletin à des collègues qui pourraient être intéressés.

Isolina BOTO
CTA
39 rue Montoyer
1000 Brussels
Belgium
Tel 02 513 74 36
Fax 02 511 38 68
http://www.cta.int/
http://bruxelles.cta.int/

Wemaster: Serge Kamuhinda (kamuhinda@cta.int)

NOTE
Si vous avez des questions ou suggestions, écrivez à : boto@cta.int
Pour des informations sur l'ensemble des activités du CTA, visitez http://www.cta.int/
Pour des information sur les activités du CTA à Bruxelles, veuillez consulter : http://bruxelles.cta.int/
Le CTA est une institution du Groupe des Etats ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique) et de l'Union Européenne, dans le cadre de l'Accord de Cotonou.
©Copyright 2009 Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale ACP-UE. Email: cta@cta.int
Les opinions exprimées ici sont celles de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue du CTA.

Vous êtes actuellement abonné au Bulletin du Bureau CTA de Bruxelles.
Votre abonnement :

===========================================================

 

 

 

1