Teknoloji Haberleri Teknoloji Blogu Internet Haberleri Defterdar | Bir Bilgenin Defteri HDFilmİzle Full HD izle Türkçe Dublaj izle
Weblog du Bureau de Bruxelles
Juin 2018
L Ma Me J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

[CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 256]
Sujet: [CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 256]
Date d'envoi: 2011-01-21 15:13:33
Publication #: 68
Contenu:
CTA Newsletter
1

Ce blog partage des informations clé sur les programmes et évènements
ACP-UE à Bruxelles importants pour le développement agricole et rural des pays ACP.


Date : [DATE]
Bulletin du Bureau de Liaison du CTA à Bruxelles

Principaux évènements de la semaine.
  1. Briefing – « Géopolitique de l’Alimentation » - 2 Février 2011
  2. Principaux évènements UE-ACP pour la semaine du 17/1 au 21/1/2011
  3. Notre invité vidéo : Dr Janny Vos, CABI
  4. Accroître le financement et mieux coordonner les opérations humanitaires
  5. Une PAC forte pour garantir une nourriture à des prix abordables
  6. Commerce légal du bois tropical ne doit pas mener à une déforestation accrue
  7. L’UE verrouille le marché du carbone après une faille de sécurité
  8. Sarkozy: « La France n’a pas à s’excuser de défendre la PAC »
  9. Fin de la guerre de la banane qui dure depuis 16 ans, affirme la Commission du commerce international
  10. L’avenir des mécanismes de développement propres débattus au parlement européen
  11. L'ADLE veut une meilleure protection suite au scandale de la dioxine
  12. Donnez votre avis sur l’examen approfondi de l’aide internationale
  13. Signature de l’accord de fusion du GTZ, du DED et d’InWEnt
  14. L’UE veut de clarté sur l’augmentation des prix des produits alimentaires
  15. Les eurodéputés prennent position sur les dépenses agricoles
  16. Budget de la Commission :sous pression suite aux catastrophes naturelles
  17. Les eurodéputés libéraux lancent un boycott de la présidence hongroise
  18. Les ACP et l’UE échangent leurs points de vue sur le Livre vert de l’Union
  19. UE : licences d’importation pour les pommes et les bananes
  20. Allemagne: enquête sur l’origine de la contamination à la dioxine
  21. La Jamaïque est numéro un pour l’IDB et l’U


  1. Briefing – « Géopolitique de l’Alimentation » - 2 Février 2011
    2011-01-21
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Commerce ACP-UE, Développement rural

    Le Briefing sur le développement n.21 sera sur la « Géopolitique de l'alimentation » et aura lieu le 2 Février 2011 (8h30-13h00). Nourrir le monde n'est plus seulement une question d'augmentation de la production agricole et du commerce mais une question politique. Dans un monde globalisé, la complexité des questions en jeu dans le système alimentaire mondial est en augmentation, les liens entre les secteurs qui influencent et sont influencés par l'agriculture et les relations entre les acteurs deviennent très importants. La crise alimentaire,  financière et énergétique, les effets du changement climatique et les politiques globales ont et auront un impact sur la production alimentaire et le type de future agriculture. Dans ce contexte en mutation, quelles sont les conséquences pour l'agriculture ACP et quel avenir pour les agriculteurs les plus vulnérables? Quelles nouvelles politiques et quelle architecture globale de l'aide seraient nécessaires?


    Pour plus d'informations veuillez consulter le site des nos briefings ou contacter: boto@cta.int ou lopes@cta.int


    Link Briefings sur le développement à Bruxelles
    Link Briefings précédents
    Link Formulare d'enregistrement


  2. Principaux évènements UE-ACP pour la semaine du 17/1 au 21/1/2011
    2011-01-21

    Parlement Européen (Strasbourg):
    -17/20 Janvier: Séance plénière au parlement européen
    Conseil de l’Union Européenne (Bruxelles):
    -18 Janvier: Conseil Affaires économiques et financières
    Secrétariat ACP (Bruxelles):
    -18 Janvier: Bureau du Comité des Ambassadeurs
    -20 Janvier: Sous-comité Développement durable

    Pour de plus amples informations, veuillez consulter notre calendrier à la page http://bruxelles.cta.int/


    Link Parlement Européen
    Link Présidence Hongroise du Conseil
    Link Groupe des Etats ACP


  3. Notre invité vidéo : Dr Janny Vos, CABI
    2011-01-21
    Catégorie(s) : Développement rural, Sécurité alimentaire

    Notre invité pour la semaine est Dr Jenny Vos, responsable développement Europe chez le Centre for Agricultural Bioscience International (CABI). On a rencontré Mr Vos au stand de CABI pendant les journées européennes du développement. Dr Vos nous raconte dans cette interview comment la diffusion de l'information et l'application des connaissances scientifiques permettent aux agriculteurs de répondre au mieux aux besoins du terrain.


    Link Regarder la video
    Link CABI


  4. Accroître le financement et mieux coordonner les opérations humanitaires
    2011-01-20
    Catégorie(s) : Efficacité Aide

    La création d'une force européenne de protection civile, un financement accru pour l'aide humanitaire et une division claire des tâches entre les organes militaires et humanitaires dans les zones de crise, telles sont les principales demandes de la résolution du Parlement européen sur la mise en œuvre du Consensus européen sur l'aide humanitaire, adoptée ce mardi. Les récentes tragédies en Haïti et au Pakistan ont à nouveau démontré la nécessité de renforcer les instruments dont dispose l'UE pour faire face aux catastrophes du point de vue de l'efficacité, de la rapidité, de la coordination et de la visibilité. Les députés ont mis en exergue l'impératif de créer une capacité européenne de réaction rapide. Par conséquent, la Commission devrait présenter une proposition pour la création d'une force européenne de protection civile, un concept déjà lancé par Michel Barnier après le tsunami de 2004 dans le sud-est de l'Asie. En optimisant le mécanisme communautaire actuel de protection civile, et en utilisant les ressources existantes déjà disponibles dans les États membres, cette initiative ne nécessiterait pas de coûts supplémentaires importants. La résolution, rédigée par Michèle Striffler (PPE, FR), concerne la mise en œuvre du Consensus européen sur l'aide humanitaire, à la lumière de l'augmentation du nombre de crises complexes (de nombreuses personnes déplacées, la violence parmi les civils, l'impact du changement climatique, etc…). Les députés demandent un financement accru afin de soutenir le nombre croissant d'interventions humanitaires. Ils condamnent également la "politisation de l'aide humanitaire", selon laquelle les intérêts nationaux influent sur la décision de fournir une assistance. Pour les députés, cette dernière a des conséquences désastreuses, facilitant l'érosion de "l'espace humanitaire", la zone de neutralité dans un conflit armé. Le droit international humanitaire manquant de visibilité, les députés invitent la Commission à utiliser des fonds supplémentaires pour l'accroître.

    Source: Parlement Européen

    Link En savoir plus
    Link CE: Aide humanitaire
    Link PE: Texte de la résolution


  5. Une PAC forte pour garantir une nourriture à des prix abordables
    2011-01-20
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Développement rural

    L'UE doit disposer d'une politique agricole forte pour garantir un approvisionnement alimentaire suffisant à des prix abordables. En particulier, il faut combattre la spéculation sur les denrées alimentaires et prendre des mesures contre le vieillissement de la population agricole, selon le Parlement. Face à l'augmentation de la demande mondiale et étant donné que 16 % des citoyens européens vivent en-dessous du seuil de pauvreté, l'accès à la nourriture devient un sujet de première importance. La future politique agricole de l'UE, connue sous l'acronyme de PAC, est actuellement au cœur du débat entre institutions européennes. Elle devra à la fois assurer un approvisionnement satisfaisant à tous les citoyens, maintenir la vitalité des régions agricoles et garantir une production agricole dans toutes les parties de l'Union, selon les convictions des parlementaires qui ont adopté une résolution présentée par Daciana Octavia Sârbu (S&D, RO). La future PAC doit non seulement garantir l'accès à la nourriture par une offre suffisante, mais contribuer également à diffuser des informations sur des régimes alimentaires sains. Il conviendrait d'améliorer les conditions de mise en œuvre des programmes tels que "fruits à l'école" ou "lait à l'école", suggèrent les députés.

    Source: Parlement Européen


    Link En savoir plus
    Link Parlement Européen (AGRI)
    Link PE: Texte de la résolution


  6. Commerce légal du bois tropical ne doit pas mener à une déforestation accrue
    2011-01-20
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    L'Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe se félicite de l'adoption mercredi par le Parlement européen, réuni en session plénière à Strasbourg, d'une résolution exhortant la Commission européenne à mieux encadrer la mise en oeuvre des Accords de partenariat volontaires (APV) conclus avec le Cameroun et le Congo, grands pays forestiers exportateurs de bois tropicaux, dans le cadre du plan d'action relatif à l'application des réglementations forestières, la gouvernance et les échanges commerciaux de bois et produits dérivés (FLEGT). Le développement attendu de ce type d'accord pose en effet nombre de questions en matière environnementale et de bonne gouvernance.

    Source: L'Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe


    Link En savoir plus
    Link CE: FLEGT
    Link PE: Résolution FLEGT


  7. L’UE verrouille le marché du carbone après une faille de sécurité
    2011-01-20
    Catégorie(s) : Environnement

    A la suite d’une violation de sécurité survenue mercredi (19 janvier), l’Union européenne a totalement verrouillé son marché du carbone, dans le but de redorer le blason de sa principale arme contre le changement climatique.

    Source: Euractiv


    Link En savoir plus
    Link EC: Marché du carbone
    Link Agence européenne pour l'environnement


  8. Sarkozy: « La France n’a pas à s’excuser de défendre la PAC »
    2011-01-20
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Sécurité alimentaire

    Le président Nicolas Sarkozy a profité de ses «vœux au monde rural», à Truchtersheim, près de Strasbourg, mardi 19 janvier, pour manifester son attachement à une politique agricole commune (PAC) forte. Elle est ardemment défendue par la France depuis plusieurs semaines, dans un contexte budgétaire particulièrement tendu. «La prochaine réforme de la PAC ne peut se résumer à une anticipation des concessions déjà considérables faites par la Commission européenne sur le volet agricole de l’OMC», a insisté le chef de l’Etat. Il a affirmé qu’il défendrait un budget agricole au moins égal à l’enveloppe actuelle. Il a lié les négociations de la politique agricole commune au sauvetage des Etats en difficulté:  Avec "l'engagement de la France de près de 100 milliards d'euros pour soutenir les Etats européens en difficulté financière, nous avons largement contribué à la solidarité européenne. Nous n’avons pas à nous excuser de défendre la préférence communautaire et le budget de la politique agricole commune."

    Source: Euractiv France


    Link En savoir plus
    Link Ministère français de l'Agriculture
    Link Parlement Européen (AGRI)


  9. Fin de la guerre de la banane qui dure depuis 16 ans, affirme la Commission du commerce international
    2011-01-20
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Développement rural

    Le parlement devrait contribuer à mettre un terme au différend commercial le plus long de l’histoire en approuvant l’accord de Genève du 15 décembre 2009 concernant les droits de douane sur les bananes, bien que cet accord n’ait pas pu concilier parfaitement les intérêts légitimes de toutes les parties, lisait-on dans une recommandation de la Commission du commerce international publiée lundi. En vertu de l’accord de 2009 concernant les droits de douane sur les importations de bananes, l’UE mettra progressivement fin au traitement préférentiel dont bénéficient les exportateurs de bananes des pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP). En échange, les pays d’Amérique latine ont accepté de retirer leurs plaintes à l’encontre de l’UE qu’ils avaient introduites auprès de l’OMC, et ils ne chercheront pas à obtenir des réductions tarifaires supplémentaires pour les bananes dans le cadre des pourparlers du cycle de Doha. En vertu de l’accord, l’UE réduira progressivement ses droits d’importation sur les bananes d’Amérique latine : huit étapes permettront de passer de 176 euros/tonne au départ à 114 euros/tonne en 2017. D’autre part, les bananes des pays ACP continueront à accéder au marché européen en franchise de droits. Par ailleurs, les principaux pays ACP producteurs de bananes recevront une aide sur le budget de l’UE (jusqu’à 200 millions d’euros) qui les aidera à s’adapter à la concurrence plus rude de l’Amérique latine. L’accord de Genève devrait être également favorable aux consommateurs européens qui trouveront des bananes moins chères dans les magasins étant donné la concurrence plus forte entre producteurs.Qu’adviendra-t-il des producteurs de bananes de l’UE ? Des dispositions financières spéciales sont prévues pour les régions ultrapériphériques de l’UE productrices de bananes. Ces dispositions doivent encore être précisées dans un règlement européen distinct, avec le Parlement comme co-législateur. La rapporteuse Francesca Balzani (S&D, IT) est d’avis que les dispositions financières supplémentaires proposées par la Commission européenne en septembre 2010 n’apportent pas un soutien suffisant aux producteurs européens. La commission de l’agriculture du parlement étudie actuellement le système de soutien proposé pour certains produits agricoles dans les régions ultrapériphériques (le programme ‘POSEI’), pour lequel le rapporteur sera Gabriel Mato (PPE, ES).


    Link en savoir plus
    Link PE-Commerce international
    Link Programme de Doha pour le développement


  10. L’avenir des mécanismes de développement propres débattus au parlement européen
    2011-01-20
    Catégorie(s) : Environnement

    Le 12 janvier, Nick Campbell, président du groupe de travail sur le changement climatique de BUSINESSEUROPE, a participé à une séance au parlement européen consacrée à l’avenir des mécanismes de développement propres dans le système communautaire d’échange de quotas d’émission. Une proposition de décision visant à restreindre l’utilisation de crédits pour des projets relatifs au gaz industriel après 2012 sera examinée par le Conseil et le Parlement à l’issue de la procédure de comitologie prévue pour la fin janvier 2011. BUSINESSEUROPE rappelle que ces mécanismes sont des outils très importants pour une réduction des émissions ayant un rapport coût-efficacité satisfaisant et qu’ils sont la première étape vers un marché mondial du carbone. C’est pourquoi les futures restrictions doivent être dûment justifiées et transparentes, elles ne peuvent être une source d’incertitudes pour le marché ni avoir d’effet rétroactif.

    Source:BUSINESSEUROPE


    Link En savoir plus
    Link DG CLIMA


  11. L'ADLE veut une meilleure protection suite au scandale de la dioxine
    2011-01-20
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Archives

     Le Parlement européen, réuni en session plénière à Strasbourg, a demandé au commissaire européen à la Santé et à la Politique des consommateurs, John Dalli, qu'il mène une enquête approfondie sur le scandale de la dioxine en Allemagne. Les eurodéputés souhaitent qu'il se penche sur une meilleure traçabilité et qualité des contrôles des aliments pour animaux et des aliments transformés et qu'il envisage de mieux indemniser les éleveurs considérablement affectés par la crise alimentaire. Initié par l'Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe (ADLE),  ce débat a permis au commissaire Dalli d'affirmer qu'il n'y avait aucun risque immédiat pour la santé des consommateurs grâce au système de traçabilité de l'UE déjà en place. Il a cependant convenu de la nécessité de rendre plus efficaces les systèmes nationaux de contrôle et a salué à cet égard la coopération de l'Allemagne afin que les experts vétérinaires de l'UE puissent venir sur le terrain afin d'évaluer la situation. Il a enfin réclamé que les matières grasses et les graisses industrielles d'aliments pour animaux soient strictement séparées.

    Source: Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe


    Link En savoir plus
    Link Parlement européen
    Link ADLE


  12. Donnez votre avis sur l’examen approfondi de l’aide internationale
    2011-01-20

    L’ICAI (commission indépendante pour l’impact de l’aide) lance aujourd’hui une consultation invitant les membres du public à donner leur avis sur des domaines de l’aide internationale britannique qu’ils aimeraient que l’on examine. L’ICAI est l’organisme indépendant responsable d’une surveillance de l’aide britannique axée sur l’utilisation optimale des fonds du contribuable britannique, la maximalisation de l’impact pour les bénéficiaires et la défense de l’efficacité du budget britannique dévolu à l’aide internationale. Les réponses à la consultation permettront à l’ICAI d’élaborer son programme de travail des trois prochaines années. Répondre à la consultation ne présente aucune difficulté et l’ICAI encourage tous ceux qui s’intéressent à l’utilisation du budget de l’aide britannique à donner leur avis. La consultation a été lancée le 14 janvier et durera 12 semaines. Pour répondre à la consultation.

    Source: The Independent Commission for Aid Impact


    Link En savoir plus
    Link DFID
    Link UE-Développement


  13. Signature de l’accord de fusion du GTZ, du DED et d’InWEnt
    2011-01-20

    La fusion des organisations gouvernementales de développement GTZ, DED et InWEnt en une seule organisation, la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ), a été finalisée à Berlin, le 16 décembre 2010. L’accord de fusion a été signé par les trois directeurs des organisations lors d’une cérémonie. Le ministre allemand du développement, Dirk Niebel, et le ministre des finances, Jörg Asmussen, ont signé les statuts de la nouvelle organisation, qui sera détenue à 100 pour cent par le gouvernement allemand. La GIZ est devenue opérationnelle le 1er janvier. Elle combinera les compétences et la longue expérience du GTZ, du DED et d’InWEnt. La nouvelle agence est active dans plus de 130 pays dans le monde. Son siège est établi à Bonn et Eschborn et elle est également représentée dans tous les états fédéraux allemands. L’agence emploie quelque 16 800 collaborateurs.

    Source: Ministère Allemand de Développement


    Link En savoir plus
    Link DG DEVCO
    Link Ministère Allemand de Développement


  14. L’UE veut de clarté sur l’augmentation des prix des produits alimentaires
    2011-01-19
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Développement rural

    Avant de rechercher des solutions qui mettront fin à une nouvelle hausse des prix mondiaux des produits alimentaires, les dirigeants des économies les plus riches au monde, qui se rencontreront à l’occasion d’une réunion du G20 à la fin du mois, doivent d’abord déterminer exactement ce qui provoque cette augmentation, ont déclaré le 13 janvier de hauts fonctionnaires de la Commission européenne.Les craintes actuelles à propos d’une répétition de la crise des prix alimentaires de 2007-08 ne sont pas totalement justifiées, note un haut fonctionnaire européen.C’est la publication la semaine dernière du dernier indice des prix alimentaires des Nations Unies qui a suscité des craintes à propos des prix. L’indice montrait une hausse de 32% des prix de gros des produits agricoles au second semestre de 2010.Mais les hauts fonctionnaires de l’UE soulignent que les résultats de l’indice de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture ne sont généralement pas corrects étant donné que l’indice tient compte uniquement de la part des exportations des pays en développement pour chaque produit.Alors que le groupe des 20 plus grandes économies s’apprête à discuter de la manière de s’attaquer à la hausse des prix alimentaires durant sa réunion à Paris les 27 et 28 janvier, les hauts fonctionnaires de la Commission soulignent qu’avant de chercher une solution, les dirigeants doivent d’abord cerner le problème : qu’est-ce qui provoque cette augmentation ?On a dit et écrit bien des choses à propos de l’impact sur les prix d’une forte hausse de la demande des économies émergentes, d’une diminution des rendements en raison de conditions météorologiques imprévisibles, des effets de la production des biocarburants ou des prix de l’énergie, par exemple. Mais selon de hauts responsables, le problème principal est la relation entre les marchés agricoles et d’autres marchés des produits de base, qui n’ont rien à voir avec l’agriculture. Alors que dans le passé, les hypothèses à propos des tendances des prix alimentaires se basaient sur les structures du commerce agricole, « les prix sont influencés aujourd’hui par des facteurs totalement différents », affirment-ils.Les marchés financiers en particulier poussent les prix vers le haut et le bas indépendamment des réalités agricoles, fait observer l’un d’eux.Les commentaires des hauts fonctionnaires européens sur les prix alimentaires ont été donnés de manière officieuse à des journalistes qui assistaient à un briefing sur les nouvelles prévisions du marché concernant la production et la consommation agricoles dans l’Union européenne entre 2010 et 2020.

    Source: EurActiv


    Link En savoir plus
    Link NU-Indices des prix alimentaires
    Link FAO


  15. Les eurodéputés prennent position sur les dépenses agricoles
    2011-01-19
    Catégorie(s) : Développement rural, Sécurité alimentaire

    Les eurodéputés de différentes couleurs politiques ont défendu les dépenses agricoles du cadre financier pluriannuel (CFP) post-2013 pendant une réunion du comité spécial du PE qui s’est tenue le 13 janvier. Cette réunion portait sur les défis politiques et les ressources budgétaires nécessaires à une Union européenne durable après 2013. La réunion était organisée dans le but de débattre des orientations de la politique agricole commune (PAC).« Le budget doit être à la hauteur des ambitions », a déclaré le commissaire en charge de l’agriculture Dacian Ciolos, qui assistait à la réunion. « Sa réduction signifierait revoir nos ambitions à la baisse », a-t-il précisé. M. Ciolos a souligné que la PAC est l’une des politiques les plus « communautaires », ce qui explique selon lui qu’elle représente la part du lion dans le budget de l’UE – plus de 40%.

    Source:Europolitics 


    Link En savoir plus
    Link Parlement Européen-Commission AGRI
    Link DG Agriculture et développement rural


  16. Budget de la Commission :sous pression suite aux catastrophes naturelles
    2011-01-19

    L’augmentation considérable des catastrophes naturelles l’an dernier a fait exploser le nombre de demandes de financement et de soutien adressées aux services de la Commission européenne. Selon un rapport de Munich Re, l’une des plus grandes compagnies d’assurances au monde, il y a eu 950 catastrophes naturelles en 2010 – le second chiffre le plus élevé depuis 1980 –  et ces catastrophes ont fait 295 000 victimes.Le rapport ajoute que le fait que 90% des catastrophes sont dues aux conditions météorologiques fournit de ‘nouvelles indications quant à la progression du changement climatique’.   Les pertes mondiales provoquées par des inondations, des canicules, des tremblements de terre et des ouragans s’élèvent en 2010 à 99 milliards d’euros, dont seulement 28 milliards étaient assurés. Dans l’UE, une seule catastrophe, à savoir la tempête Xynthia qui a frappé la France et l’Espagne, a occasionné des pertes de 4,5 milliards d’euros, dont 2,3 milliards étaient assurés.L’an passé a vu le deuxième plus grand nombre de catastrophes naturelles des 30 dernières années, et seule la chance a permis d’éviter des dégâts terribles dus à l’une des plus sévères saisons d’ouragan jamais enregistrées. En effet, la plupart des tempêtes ont eu lieu en mer.

    Source:EurActiv


    Link En savoir plus
    Link DG ECHO
    Link DG du Budget


  17. Les eurodéputés libéraux lancent un boycott de la présidence hongroise
    2011-01-18

    Les eurodéputés du groupe libéral ALDE au Parlement européen ont demandé de déplacer à Bruxelles une réunion qui doit se tenir à Budapest afin de protester contre une loi controversée sur les médias, récemment adoptée par la Hongrie, le pays qui assure actuellement la présidence tournante de l’UE.Les eurodéputés libéraux se réuniront jeudi (20 janvier) pour décider si l’Assemblée parlementaire paritaire UE-ACP doit avoir lieu en Hongrie. Ce pays a provoqué quelques froncements de sourcils partout en Europe en adoptant une loi sur les médias, largement considérée comme non-démocratique. L’eurodéputé belge Louis Michel, vice-président de l’assemblée UE-ACP, a convoqué une réunion spéciale après avoir reçu une lettre d’un collègue luxembourgeois, Charles Goerens, qui écrivait que la loi ‘viole les principes démocratiques reconnus par les États membres de l’UE. Rappelons que M. Michel avait demandé à l’UE en 2000 de prendre des mesures sévères à l’encontre de l’Autriche lorsque le parti d’extrême-droite de Jörg Haider était entré dans un gouvernement de coalition avec le Parti du peuple autrichien. L’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE rassemble des eurodéputés et des représentants élus des pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) ayant signé l’accord de Cotonou. Chaque année, les députés des États ACP rencontrent leurs homologues européens pendant deux séances plénières consacrées à la démocratie et aux droits humains. Les réunions de 2011 se tiendront du 16 au 18 mai à Budapest et du 21 au 23 novembre en Sierra Leone.

    Source: EurActiv


    Link En savoi plus
    Link l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE
    Link Parlement Européen-Commission DEVE


  18. Les ACP et l’UE échangent leurs points de vue sur le Livre vert de l’Union
    2011-01-18

    Le comité des ambassadeurs des ACP et la Commission européenne ont échangé des points de vue sur le Livre vert de l’Union, qui porte sur l’avenir du soutien budgétaire aux pays tiers. Pendant une réunion extraordinaire qui s’est tenue le 11 janvier 2011, les membres du comité des ambassadeurs des ACP ont eu l’occasion de donner leur avis sur le Livre vert et de demander des explications sur certaines parties du document de la Commission. L’objectif du Livre vert est de rassembler les points de vue des parties prenantes en ce qui concerne les objectifs et l’utilisation du soutien budgétaire de l’UE, en s’appuyant sur l’expérience commune des dix dernières années et en reconnaissant les différences de contexte et de nature de la coopération de l’Union avec les différentes régions et pays.Par ailleurs, les objectifs spécifiques du Livre vert sont d’identifier les opportunités et les défis, de soulever certaines questions quant à la manière d’exploiter ces opportunités et de répondre à ces défis, et de rassembler des points de vue qui amélioreront le soutien budgétaire de l’UE. Les pays ACP sont les principaux bénéficiaires du programme d’appui budgétaire de l’UE. La Commission a aussi présenté des initiatives concernant les objectifs du millénaire pour le développement (OMD) dans le cadre du 10ème FDE. La réunion était présidée par le président du comité des ambassadeurs des ACP et par l’ambassadeur de Guyane, S.E M. Patrick I. Gomes.

    Source: Secrétariat du Groupe ACP


    Link En savoir plus
    Link Secrétariat du Groupe ACP
    Link L'avenir de l'appui budgétaire de l'UE


  19. UE : licences d’importation pour les pommes et les bananes
    2011-01-18

    Selon la Commission européenne, la suppression des licences d’importation pour les pommes reste fixée au 1er septembre 2011. La Commission européenne n’a pas pris de position formelle quant à l’abolition des licences sur les bananes. Depuis l’introduction du système uniquement tarifaire pour les bananes importées, les importations sont suivies par des licences dites de suivi. Un contrôle a permis de constater que les chiffres des importations fournis par les licences de suivi diffèrent peu des chiffres d’Eurostat et de TAXUD. Les États du Nord de l’Europe et notamment les Pays-Bas sont favorables à la suppression des licences d’importation. Les États du Sud veulent quant à eux conserver le système actuel. Ils désirent avoir le plus d’informations possibles sur le marché.


    Source: Productschap Tuinbouw


    Link En savoir plus
    Link DG Fiscalité et Union douanière
    Link Eurostat


  20. Allemagne: enquête sur l’origine de la contamination à la dioxine
    2011-01-18
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire

    La Commission européenne a de nouveau dédramatisé les dangers liés aux œufs allemands récemment contaminés à la dioxine. Mais l'Allemagne a annoncé qu'elle enquête pour savoir si la contamination, qui prend à présent des proportions européennes, est d'origine criminelle. Après la découverte le 23 décembre de dioxine hautement toxique dans de la volaille et du porc allemands, les consommateurs allemands ont été avertis d’une contamination potentielle des produits. La Commission a déclaré avoir demandé à l’Allemagne de lui faire rapport sur l’évolution de la situation. Plus de 4 700 fermes ont été fermées et on estime que l’industrie agricole perd jusqu’à 60 000 euros par semaine.La contamination est due à des aliments pour animaux contaminés par des huiles à usage industriel. Les aliments ont été distribués par Schleswig-Holstein à des fermes situées dans plusieurs Länder allemands.

    Source: EurActiv


    Link En savoir plus
    Link DG SANCO
    Link Autorité européenne de sécurité des aliments


  21. La Jamaïque est numéro un pour l’IDB et l’U
    2011-01-17

    L’Inter-American Development Bank (IDB) est certainement le principal bailleur de fonds international en Jamaïque. En 2010, l’IDB nous a apporté au total 630 millions US$, ce qui fait du programme jamaïquain de l’IDB le programme de prêts le plus important de l’histoire de la banque en pourcentage du PIB et par rapport au nombre d’habitants.Le programme se compose de prêts en faveur de réformes et de crédits d’investissement destinés à des projets de développement dans toute une série de secteurs. La banque a également octroyé des subventions pour une assistance technique qui soutiendra la croissance économique, maintiendra la stabilité macroéconomique, améliorera l’efficacité du secteur public, réduira la pauvreté et atténuera les effets de la transition sur les franges pauvres de la population.En 2009, la Jamaïque était le principal bénéficiaire des fonds de développement de l’Union européenne (UE) en Amérique latine et aux Caraïbes. Les aides au pays ont atteint un total de 75,7 millions d’euros, soit environ 9 milliards J$. Ce qui signifie qu’en 2009, la contribution de l’UE s’élevait en moyenne à 27,81 euros ou 3 300 J$ par citoyen jamaïquain. Au final, nous avons reçu de l’UE des montants plus importants que ceux dont ont bénéficié plusieurs pays plus grands dont le PIB par habitant est inférieur au nôtre, par exemple, Haïti et la Bolivie.Les fonds européens déboursés en faveur de la Jamaïque en 2010 s’élevaient à 79 millions d’euros ou 9,2 milliards J$, une augmentation par rapport à l’année précédente qui a largement servi à mettre en œuvre des programmes d’appui budgétaire, un programme de réduction de la dette, un programme de soutien aux forces de police et de réforme de la justice.Pour l’IDB et l’UE, il s’agit là de réalisations considérables et sans précédent, et nous saluons le travail de M. Gerrard Johnson, représentant de l’IDB en Jamaïque, de l’ambassadeur Richard Bernal, du directeur exécutif de l’IDB aux Caraïbes et de l’ambassadeur Marco Alemanni, chef de la délégation de l’UE en Jamaïque.

     

    Source: Jamaica Observer


    Link En savoir plus
    Link Fonds européen de développement
    Link Délégation de l’UE en Jamaïque



===========================================================
N'hésitez pas à faire circuler ce bulletin à des collègues qui pourraient être intéressés.

Isolina BOTO
CTA
39 rue Montoyer
1000 Brussels
Belgium
Tel 02 513 74 36
Fax 02 511 38 68
http://www.cta.int/
http://bruxelles.cta.int/

Wemaster: Serge Kamuhinda (kamuhinda@cta.int)

NOTE
Si vous avez des questions ou suggestions, écrivez à : boto@cta.int
Pour des informations sur l'ensemble des activités du CTA, visitez http://www.cta.int/
Pour des information sur les activités du CTA à Bruxelles, veuillez consulter : http://bruxelles.cta.int/
Le CTA est une institution du Groupe des Etats ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique) et de l'Union Européenne, dans le cadre de l'Accord de Cotonou.
©Copyright 2009 Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale ACP-UE. Email: cta@cta.int
Les opinions exprimées ici sont celles de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue du CTA.

Vous êtes actuellement abonné au Bulletin du Bureau CTA de Bruxelles.
Votre abonnement :

===========================================================

 

 

 

1