Teknoloji Haberleri Teknoloji Blogu Internet Haberleri Defterdar | Bir Bilgenin Defteri HDFilmİzle Full HD izle Türkçe Dublaj izle
Weblog du Bureau de Bruxelles
Juin 2018
L Ma Me J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

[CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 272]
Sujet: [CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 272]
Date d'envoi: 2011-05-13 15:49:38
Publication #: 84
Contenu:
CTA Newsletter
1

Ce blog partage des informations clé sur les programmes et évènements
ACP-UE à Bruxelles importants pour le développement agricole et rural des pays ACP.


Date : [DATE]
Bulletin du Bureau de Liaison du CTA à Bruxelles

Principaux évènements de la semaine.
  1. Briefing sur la réponse nutritionnelle ACP: le rôle clé de l'agriculture
  2. Principaux évènements pour la semaine du 16/05 au 20/05/2011
  3. Notre invité vidéo: Mario Giuseppe Varrenti, AEGEE
  4. Ce qu'il faut retenir de la session plénière de mai
  5. Aider les pêcheurs à supporter la montée des prix pétroliers
  6. Nicolas Sarkozy veut défendre la PAC "à l'euro près"
  7. Accords de pêche avec la Mauritanie : priorité au développement durable
  8. La France annule la dette du Togo, 101,1 millions EUR
  9. 200 millions EUR pour le Sud-Soudan
  10. Textile : le Parlement approuve de nouvelles règles d'étiquetage
  11. Le Parlement lance un appel urgent pour réglementer les aliments clonés
  12. Traités bilatéraux d'investissements: limiter l'autorité de la Commission
  13. Les APE affaiblissent-ils l'intégration régionale en Afrique australe ?
  14. Afrique numérique
  15. L'ADLE exhorte les autorités ougandaises à ne pas adopter le projet de loi contre l'homosexualité
  16. Le débat sur les biocarburants divise l’industrie européenne
  17. Exploitation illégale des forêts : l'UE et le Libéria s'associent
  18. La CE reste déterminée à pblier la liste des bénéficiaires de l'aide agricole
  19. Andris Piebalgs se rend au Sud-Soudan pour préparer l'avenir du pays
  20. UE: allouer des fonds de la PAC à la protection de la biodiversité
  21. La CE souligne sa détermination à aider les pays les moins avancés
  22. Signes d'un changement de paradigme de l'UE sur les subsides agricoles
  23. La Commission cherche à sortir les négociations commerciales de l'impasse
  24. Afrique du Sud : Greenpeace met en garde contre les réacteurs nucléaires français
  25. Les exportations agricoles mondiales et européennes rebondissent


  1. Briefing sur la réponse nutritionnelle ACP: le rôle clé de l'agriculture
    2011-05-13
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Environnement, Commerce ACP-UE, Développement rural

    Le 23ème Briefing aura lieu le 15 Juin 2011 et se penchera sur les liens entre la nutrition et l'agriculture. Nous discuterons des principaux défis et opportunités pour parvenir à la sécurité nutritionnelle, en particulier dans le contexte des pays ACP, et les politiques et actions visant à améliorer les liens entre agriculture et nutrition à l'avenir. L'IFPRI ('International Food Policy Research Institute), basé à Washington se joindra à nous en tant que co-organisateur. Le Briefing sera en outre organisé en coopération avec la Commission européenne (DG DEVCO), le Secrétariat ACP, Concord et d'autres partenaires. Vous pouvez visionner les enregistrements des discussions, des entrevues, des rapports des réunions précédentes à http://bruxellesbriefings.net. Vous pouvez également vous inscrire en ligne et suivre la préparation du prochain Briefing sur le même site. Vous pouvez nous poser vous questions et demandes journalistiques à partir de l'adresse brussels.briefings[at]cta.int


    Link En savoir plus
    Link Briefings précédents
    Link IFPRI


  2. Principaux évènements pour la semaine du 16/05 au 20/05/2011
    2011-05-13
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Archives, Pêche Régionale, Environnement, Efficacité Aide, Commerce ACP-UE, Développement rural

    Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE
    -16-18 mai : 21ème session (Budapest)
    Conseil des Ministres
    -16/17 mai : Conseil de l’agriculture et de la pêche
    -17 mai : Conseil des affaires économiques et financières
    -19 mai : Conseil de l’emploi, de la santé et de la politique sociale
    Commission européenne
    -18 mai: Rencontre hebdomadaire du collège
    -16-20 mai : Semaine européenne de la jeunesse
    Présidence hongroise
    -16 mai : Conférence : Vers une nouvelle infrastructure d’énergie

    Vous pouvez également lire notre quotidien anglais « CTA Brussels Daily » (alimenté par Twitter) et nous suivre à travers notre nouveau group de Facebook CTABrussels ainsi que notre compte Twitter CTABruxelles pour recevoir les dernières informations UE-ACP.


    Link Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE
    Link Conseil des Ministres
    Link Commission européenne


  3. Notre invité vidéo: Mario Giuseppe Varrenti, AEGEE
    2011-05-13
    Catégorie(s) : Archives, Efficacité Aide, Développement rural

    Notre invitée de la semaine est Mario Giuseppe Varrenti. Il était en charge d'un projet au sein de l'association des étudiants européens, AEGEE, qui portait sur un échange avec l'Inde et l'Afrique du Sud. A la Commission Européenne où il travaille maintenant, M. Varrenti a presenté les résultats de ce projet.


    Link Regarder la vidéo
    Link Le projet d'AEGEE
    Link Commission: Jeunesse en action


  4. Ce qu'il faut retenir de la session plénière de mai
    2011-05-13
    Catégorie(s) : Archives, Sécurité alimentaire, Pêche Régionale, Environnement, Efficacité Aide, Commerce ACP-UE, Développement rural

    La session a été ouverte le jour du 61ème anniversaire de la déclaration Schuman, lundi 9 mai. Attaque de milliers de spammeurs sur la page Facebook du Parlement européen, condamnation des tentatives de réintroduction de frontières intérieures dans l'espace Schengen… Voici les choses à retenir de cette semaine en plénière.

    61 ans, déjà… Lundi 9 mai, l'Europe a célébré l'anniversaire de la déclaration Schuman, considérée comme le début de l'intégration européenne. Un moment particulier : on fêtait également les 25 ans du drapeau européen et de l'hymne européen. Un concert de piano et la levée solennelle des couleurs européennes par l'Eurocorps ont marqué l'évènement.

    Schengen : quel avenir immédiat ? Alors que la France et l'Italie ont appelé à la réintroduction temporaire de contrôles aux frontières à l'intérieur de la zone Schengen et que le Danemark a annoncé, unilatéralement, son intention de le faire, les députés ont mis en cause la crise migratoire que l'Union serait censée traverser. Ils estiment que la liberté de mouvement est une des bases de l'UE et qu'elle doit être garantie.

    Etiquetage textile. Les grands allergiques en seront soulagés : l'utilisation de cuir ou de fourrure véritable dans des vêtements devra être indiquée sur les étiquettes, d'après de nouvelles règles approuvées par les députés.

    Les aliments issus d'animaux clonés restent discrets… Malgré l'insistance des députés européens, les Etats membres n'ont pas voulu céder : la viande issue d'animaux clonés ne sera pas étiquetée comme telle. Un vrai souci pour les consommateurs.

    Source: Parlement européen


    Link En savoir plus
    Link Conseil extraordinaire : préserver les acquis de Schengen
    Link Le Parlement européen sur Facebook


  5. Aider les pêcheurs à supporter la montée des prix pétroliers
    2011-05-13
    Catégorie(s) : Pêche Régionale, Archives

    Les députés demandent des mesures d'urgence pour aider les pêcheurs touchés par la montée des prix pétroliers. Le plafond actuel de l'aide d'État doit passer de 30 000 à 60 000 euros par entreprise et l'utilisation de nouvelles technologies doit être encouragée en vue d'améliorer l'efficacité énergétique. Le Parlement demande également une approche à long terme qui permettra d'éviter des problèmes similaires à l'avenir. La montée actuelle des prix du pétrole a lourdement pesé sur les frais supportés par les pêcheurs qui, parfois, ont été contraints de cesser leurs activités. Le Parlement demande dès lors à la Commission d'introduire des mesures d'urgence y compris une augmentation du plafond actuel fixé pour l'aide d'État de 30 000 à 60 000 euros par entreprise pour une période transitoire de trois ans.  Ces mesures temporaires ne doivent pas engendrer de concurrence déloyale entre les États membres, indique la résolution déposée par plusieurs groupes politiques, et adoptée par 369 voix pour, 203 voix contre et 27 abstentions. De plus, les députés souhaitent examiner la possibilité de financer provisoirement  les mesures d'aide sur le budget de la pêche de l'UE, tant que d'autres mesures ne seront pas mise en œuvre. Pour éviter des situations similaires engendrées par la volatilité des prix des produits pétroliers à l'avenir, il est demandé à la Commission d'élaborer un programme à moyen et à long terme visant à améliorer le rendement des carburants dans le secteur de la pêche et à promouvoir les investissements dans les nouvelles technologies tant au niveau européen que national, pour accroître l'efficacité énergétique et réduire la dépendance de ce secteur à l'égard des énergies fossiles. Les efforts d'amélioration du rendement des carburants doivent également devenir une partie intégrante de la future réforme de la politique commune de la pêche, indique le Parlement. La réforme du Fonds européen pour la pêche doit continuer à prévoir l'octroi d'une aide avant tout réservée à la petite pêche côtière et traditionnelle.

    Source: Parlement européen


    Link En savoir plus
    Link PE: Texte de la résolution
    Link Commission: DG Pêche


  6. Nicolas Sarkozy veut défendre la PAC "à l'euro près"
    2011-05-13
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Environnement, Commerce ACP-UE, Développement rural

    Deux jours après les déclarations du commissaire européen au budget, qui souhaitait une "réduction de la part" des dépenses agricoles dans les finances de l'UE, le Président français contre-attaque. La France bloquera toute réforme de la politique agricole commune (PAC) qui ne maintiendrait pas son budget, a déclaré jeudi 12 mai, Nicolas Sarkozy lors d'une visite en Picardie.

    Source: Euractiv.fr


    Link En savoir plus
    Link Lewandowski en faveur d'une réduction de la PAC
    Link Commission: Réforme de la PAC


  7. Accords de pêche avec la Mauritanie : priorité au développement durable
    2011-05-13
    Catégorie(s) : Pêche Régionale, Environnement, Commerce ACP-UE

    Avant le début des négociations avec la Mauritanie sur le renouvellement de l'un des accords de pêche les plus importants de l'UE, la principale inquiétude du Parlement est de trouver un équilibre entre les avantages économiques et la préservation des ressources. Les députés ont souligné l'importance capitale de la durabilité et du soutien financier alloué au développement des infrastructures en Mauritanie en vue d'encourager l'économie locale et une meilleure coordination des fonds européens. Les députés, qui s'inquiètent de la surexploitation de certaines réserves, comme la pieuvre, ont appelé la Commission à mener un débat avec la Mauritanie sur le développement de plans de gestion de pêche à long terme, qui incluraient une répartition des prises entre leurs flottes nationales et entre des navires de pays tiers dont ceux battant pavillon de l'Union européenne. Le développement durable de la pêche locale doit également faire l'objet d'un soutien financier, et des fonds doivent être alloués, en particulier, à la recherche, au contrôle et aux infrastructures. Selon la résolution élaborée par plusieurs groupes politiques et adoptée à main levée, les navires européens pourront uniquement pêcher les stocks excédentaires et exploiter seulement les ressources qui ne peuvent pas être pêchées par la flotte mauritanienne.

    Source: Parlement européen


    Link En savoir plus
    Link PE: Texte de la résolution
    Link UE: Accord de pêche avec la Mauretanie


  8. La France annule la dette du Togo, 101,1 millions EUR
    2011-05-12
    Catégorie(s) : Efficacité Aide, Développement rural

    La France a annulé mercredi la totalité de la dette togolaise à son égard, soit 66,2 milliards de Fcfa (101,1 millions d’euros) à la faveur de la signature d’un accord de réorganisation de dettes entre les deux pays. "Cette annulation substantielle doit contribuer à réduire le poids de la dette togolaise à un niveau soutenable afin que le Togo soit en mesure de poursuivre son redressement financier et ses réformes et de consacrer des ressources suffisantes à son développement économique et social », souligne un communiqué de l’ambassade de France. L’accord a été signé entre Dominique Renaux, l’ambassadeur de France à Lomé, et le ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otéth Ayassor. Le Togo a bénéficié en fin d’année dernière d’une annulation de 80% de sa dette extérieure en atteignant à une vitesse record le point d’achèvement de l’initiative PPTE.

    Source: Republique du Togo


    Link En savoir plus
    Link Commission: initiative PPTE
    Link Ambassade de France au Togo


  9. 200 millions EUR pour le Sud-Soudan
    2011-05-12
    Catégorie(s) : Efficacité Aide

    En vue de la visite du Commissaire Piebalgs au Sud-Soudan du 12-14 mai, selon le European Voice la Commission européenne a demandé aux Etats membre quelques 200 millions EUR de fonds supplémentaires. Ces fonds sont destinés à éviter des interruptions de financement après la déclaration d’indépendance du Sud-Soudan, prévu pour le 9 juillet. Les Etats membres ont le 5 mai consenti en principe d’utiliser des fonds non utilisés dans leur budget de développement pour soutenir le développement du Sud-Soudan.

    Source: CTA/European Voice


    Link En savoir plus
    Link Commission: ECHO au Soudan
    Link Le blog du Commissaire Piebalgs


  10. Textile : le Parlement approuve de nouvelles règles d'étiquetage
    2011-05-12
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Le Parlement a approuvé mercredi l'accord de deuxième lecture sur un nouveau règlement concernant l'étiquetage des textiles, conclu entre le Parlement et le Conseil, juste avant Pâques. Les négociateurs du Parlement, dirigés par le député néerlandais Toine Manders (ADLE), ont remporté d'importantes concessions de la part des États membres concernant l'étiquetage des pièces de fourrure et une étude de faisabilité sur l'étiquetage d'origine. Toute utilisation de matière d'origine animale devra être clairement indiquée sur les étiquettes des produits textiles. La fourrure est souvent utilisée en garniture de vêtements relativement bon marché et il est souvent difficile, pour les consommateurs, de distinguer la fourrure véritable d'une fausse fourrure de bonne qualité. Le Parlement a veillé à ce que les textiles contenant de tels produits soient étiquetés "contient des éléments non-textiles d'origine animale" afin de permettre aux consommateurs de les identifier. Les personnes souffrant d'allergies, pour lesquelles la fourrure représente un danger potentiel pour la santé, pourront, notamment, bénéficier de ces nouvelles règles. La Commission est également invitée à réaliser une étude, d'ici le 30 septembre 2013, relative à des substances dangereuses pour évaluer s'il existe un lien de causalité entre les réactions allergiques et les substances chimiques (par exemple, des colorants, des biocides ou les nanoparticules) utilisées dans les produits textiles.

    Source: Parlement européen


    Link En savoir plus
    Link PE: Texte de la résolution
    Link ADLE: L'accord ouvre la voie à une plus grande transparence


  11. Le Parlement lance un appel urgent pour réglementer les aliments clonés
    2011-05-12
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Archives, Commerce ACP-UE

    La vente de denrées alimentaires issue d'animaux clonés pourra continuer à être autorisée dans l'UE sans exigence d'étiquetage, a déploré Gianni Pittella, vice-président du Parlement européen, lors d'un débat en plénière sur l'échec des négociations relatives à l'actualisation des règles sur les "nouveaux aliments". Il a appelé la Commission à présenter d'urgence une proposition législative. Selon M. Pittella, l'échec des négociations "a reporté l'opportunité pour les consommateurs de disposer d'informations claires sur ce qu'ils mangent" et le Parlement n'a pas voulu accepter un compromis qui n'était pas en mesure de garantir ce "droit fondamental". Kartika Liotard (GUE/NGL, NL), rapporteur, a révélé que le propre service juridique du Conseil n'était pas cohérent avec les déclarations de la présidence hongroise et de la Commission européenne selon lesquelles la position du Parlement serait contraire aux règles de l'OMC et déclencherait une guerre commerciale. La députée a lu un document interne stipulant : "Les interdictions de denrées alimentaires provenant d'animaux clonés et de la progéniture des clones pourraient être justifiées sur la base de considérations éthiques des consommateurs". Elle a demandé, en outre, si l'avis juridique avait été correctement diffusé aux États membres au Conseil. Un représentant du ministre hongrois, Győri Enikő, a répondu que l'avis juridique cité contenait également des préoccupations légitimes concernant les règles du commerce international. Le commissaire John Dalli a assuré les députés que la proposition de nouvelle législation se ferait sans retard.

    Source: Parlement européen


    Link En savoir plus
    Link La présidence demande un compromis
    Link Informations supplémentaires


  12. Traités bilatéraux d'investissements: limiter l'autorité de la Commission
    2011-05-12
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Le Parlement s'est prononcé pour limiter les droits de la Commission relatifs aux traités bilatéraux d'investissement des États membres (TBI). Les députés ont demandé instamment le remplacement de ces TBI par des accords à l'échelle européenne mais ont également décidé d'édulcorer la proposition de la Commission. Celle-ci aurait permis à la Commission de réviser les TBI et de retirer son autorisation dans les cas où cela se justifierait. La Commission européenne a proposé un règlement qui imposerait aux États membres de notifier l'ensemble de leurs traités bilatéraux d'investissement, en échange de quoi ils seraient autorisés à maintenir ces accords en vigueur. Après avoir revu ces traités, la Commission pourrait retirer cette autorisation, si le TBI en question n'est pas compatible avec le droit communautaire, s'il recoupe un accord d'investissement européen avec le même pays ou s'il n'est pas compatible avec la politique générale d'investissement de l'UE. Le rapport adopté au Parlement européen aujourd'hui (345-246-14) est très proche de la version de la commission du commerce international adoptée il y a quelques semaines. Ce texte était basé sur les amendements de compromis des groupes PPE, ECR et ADLE, auxquels les groupes S&D, Verts/ALE et GUE/NGL étaient opposés. De manière générale, les amendements du Parlement cherchent à affaiblir le pouvoir de la Commission de réexaminer les TBI et de limiter les raisons pour lesquelles elle peut retirer son autorisation.

    Source: Parlement européen


    Link En savoir plus
    Link PE: Texte de la résolution
    Link Commission: des traités bilateraux


  13. Les APE affaiblissent-ils l'intégration régionale en Afrique australe ?
    2011-05-12
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    L'intégration régionale occupe une place importante dans les stratégies de développement de la plupart des pays africains.   L'agenda actuel de l'intégration régionale de l’Afrique orientale et australe est ambitieux. Les États membres de l'Union douanière d'Afrique australe (SACU) ont approuvé une nouvelle vision d’une intégration plus profonde et, dans le cadre de l'évolution juridique et institutionnelle de la SACU, ont convenu d'institutionnaliser un sommet des chefs d'État et de gouvernement.  La Communauté de Développement de l'Afrique australe (SADC), qui comprend tous les États membres de la SACU, consolide sa zone de libre-échange, et la Communauté de l'Afrique orientale a entamé la mise en œuvre de son marché commun, lancé au milieu de l'année 2010.  Les 26 États membres de la CDAA, de la CAE et du COMESA ont convenu de mettre en place une zone de libre-échange tripartite ; un projet d'accord et 14 annexes ont été préparés, mais les négociations n'ont pas encore commencé.

    Source: Trade Law Centre for Southern Africa


    Link En savoir plus
    Link Lire le sommaire
    Link Le dernier rapport ACP BIZCLIM


  14. Afrique numérique
    2011-05-12
    Catégorie(s) : Archives

    Sur un continent où il y a peu d'ordinateurs et peu d'électricité, un smartphone n'est pas seulement un téléphone, c'est une révolution en puissance. J.M. Ledgard rend compte de la situation en Somalie et au Kenya. Le front à Mogadiscio se trouvait juste derrière la cathédrale en ruines. On entendait les tirs d'armes légères des combattants d'Al-Quaida et le retour des tirs d'armes lourdes depuis les positions des troupes de l'Union africaine protégées par des murs de sacs de sable. Mais la scène dans la rue inondée de soleil du district d'Hamarweyne, était calme. Les femmes achetaient des fruits et des légumes, ainsi que la ciabatta et les pâtes auxquelles Mogadiscio a pris goût pendant l'époque coloniale italienne. Deux cafés, qui faisaient aussi office de magasins électroniques, étaient pleins à craquer de gens passant des coups de téléphone VOIP et surfant sur Internet. Dehors, dans la rue, des garçons jouaient avec des téléphones mobiles, le plus souvent Nokia et Samsung, mais aussi ces fantastiques modèles chinois que l'on trouve dans les pays pauvres, dont la construction en plastique ressemble à un dragon et qui regorgent de fonctionnalités qui épuisent la batterie comme des syntoniseurs de télévision. J'ai demandé à mon compagnon somalien ce que faisaient les garçons. Il a baissé la vitre et envoyé un de ses hommes armés leur poser la question. Il revint avec la réponse. « Ils mettent à jour leur profil Facebook ».

    Source: moreintelligentlife.com


    Link En savoir plus
    Link Commission: TICs
    Link CTA: ICTupdate


  15. L'ADLE exhorte les autorités ougandaises à ne pas adopter le projet de loi contre l'homosexualité
    2011-05-11
    Catégorie(s) : Archives

    L'ADLE a envoyé aujourd'hui une lettre aux autorités ougandaises les exhortant à ne pas adopter un projet de loi qui criminaliserait davantage ou même imposerait la peine de mort aux personnes LGBT. Le Parlement ougandais débattra du projet de loi cette semaine et les ONG ont dénoncé la possibilité que la loi soit  approuvée à la hâte. Cela pourrait se passer une semaine avant la Journée internationale contre l'homophobie (IDAHO), qui est célébrée chaque année le 17 mai et peu de temps après que David Kato Kisule, un des militants pour les droits de l'homme et des droits LGBT en Ouganda, ait été sauvagement assassiné en raison de son opposition à la loi. L'ADLE appelle également le président de la Commission et la vice présidente, Haute représentante, Catherine Ashton, à exprimer les préoccupation des l'UE sur la question.

    Source: ADLE


    Link En savoir plus
    Link CEDH: Droits des homosexuels en l'UE
    Link Le site du parlement ougandais


  16. Le débat sur les biocarburants divise l’industrie européenne
    2011-05-11
    Catégorie(s) : Environnement, Commerce ACP-UE, Développement rural, Archives

    Un débat conflictuel concernant les performances environnementales des biocarburants a ralenti les investissements et menace l'avenir de certains producteurs, mais pourrait également créer des opportunités lucratives, selon les entreprises européennes.

    Source: Euractiv


    Link En savoir plus
    Link La montée des agrocarburant apporte la pauvreté
    Link Stratégie de l'UE relative au biocarburants


  17. Exploitation illégale des forêts : l'UE et le Libéria s'associent
    2011-05-11
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Environnement

    D'ici le début de l'année 2014, tous les convois de bois en provenance du Libéria et à destination de l'UE devront être accompagnés d'une autorisation attestant de leur origine légale. Le 9 mai, un Accord de Partenariat Volontaire (VPA – Volontary Partnership Agreement) a été cosigné à cette fin par l'UE et le Libéria, sur le territoire duquel se trouve plus de la moitié des forêts tropicales d'Afrique de l'Ouest. Cet accord, conclu à Monrovia, soutient les réformes en matière de gestion des forêts actuellement menées par le gouvernement du Libéria, en conformité avec son engagement de mettre en œuvre une bonne gouvernance du secteur forestier et de garantir que les ressources naturelles contribuent au développement durable. Cet accord fournit aussi aux consommateurs européens l'assurance que les produits du bois provenant du Libéria, y compris les meubles et les copeaux utilisés pour les biocarburants, sont d'origine légale. Cet accord traduit le ferme engagement de l'UE et du Libéria de mettre fin à l'exploitation illégale des forêts et d'accroître la transparence dans le commerce du bois. […] Les principaux négociateurs de l'accord, Florence Chenoweth, Ministre de l'agriculture et des forêts du Libéria, et Luis Riera, Directeur à la Commission européenne, ont signé le document en présence du Président Sirleaf Johnson et de M. Pacifici, Ambassadeur de l'UE au Libéria. C'est le sixième accord bilatéral conclu par l'UE et un Etat producteur de bois (des accords ont été récemment conclus avec l'Indonésie, la République centrafricaine, le Cameroun, la République démocratique du Congo et le Ghana). Selon les termes de cet accord, le Libéria s'engage à mettre en place un système national assurant le respect de la législation encadrant la production de bois. Ce système concernera tous les produits du bois destinés à être exportés vers l'Union européenne ainsi que ceux qui seront vendus sur le marché intérieur et sur les marchés tiers. Dans le même temps, les produits du bois en provenance du Libéria pourront accéder sans aucune restriction au marché de l'Union européenne. Ces contrôles plus sévères permettront aussi au Libéria de mettre fin à la déforestation illégale et à la dégradation de l'environnement qui concourent tous deux au changement climatique.

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link Informations supplémentaires
    Link Exploitation illégale des forêts


  18. La CE reste déterminée à pblier la liste des bénéficiaires de l'aide agricole
    2011-05-11
    Catégorie(s) : Environnement, Commerce ACP-UE, Développement rural

    Après la publication de nouvelles règles, les ministres de l'Agriculture des États membres de l'UE sont tenus de publier avant le 30 avril 2011, des chiffres détaillés sur toutes les personnes morales (sociétés) ayant bénéficié d'un financement de la politique agricole commune (PAC) en 2010. Ces règles de transparence de la PAC sont en place depuis 3 ans, mais la Commission a dû les adapter pour exclure la publication de données sur les personnes physiques (agriculteurs individuels) suite à un jugement de la Cour de justice en novembre dernier. « Bien que nous soyons convaincus de la nécessité d'équilibrer l'objectif d'information et de transparence, d'une part, et le droit fondamental à la protection des données personnelles, d'autre part, il est important que les contribuables sachent comment leur argent est dépensé dans le cadre de la PAC », a déclaré le commissaire européen à l'Agriculture et à l'Aménagement rural, Dacian Cioloş. La Commission prépare actuellement une proposition relative à un système de transparence révisé, qui tiendra dûment compte du jugement.

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link Les derniers prix agricoles
    Link Des APEs entre les ACP et l'UE


  19. Andris Piebalgs se rend au Sud-Soudan pour préparer l'avenir du pays
    2011-05-11
    Catégorie(s) : Efficacité Aide, Développement rural

    Andris Piebalgs, Commissaire responsable du développement, se rendra du 12 au 14 mai en République du Soudan et au Sud-Soudan. Cela constitue la première visite d'un responsable européen depuis le référendum de janvier dernier. Le Commissaire européen affirmera que la Commission est prête à faire tout son possible pour soutenir le Sud-Soudan au moment de l'acquisition de son indépendance le 9 juillet 2011. Le Commissaire sera à Khartoum le 12 mai où il rencontrera des représentants du gouvernement soudanais. Durant sa visite Juba, Sud-Soudan, les 13 et 14 mai, le Commissaire Piebalgs prononcera un discours, où il devrait insister sur le fait que le Soudan est l'une des priorités de l'UE en Afrique et confirmer l'engagement de l'UE à tout mettre en œuvre pour permettre au Sud-Soudan de prendre un nouveau départ sur la scène internationale après son indépendance. […] Lors de sa visite, le Commissaire Piebalgs rencontrera le Vice-président soudanais Ali Osman Taha et le Président sud-soudanais Salva Kiir Mayardiit ainsi que d'autres représentants des deux gouvernements et de la communauté internationale des donateurs. Le Commissaire Piebalgs devrait insister sur le fait que l'investissement du secteur privé sera essentiel pour stimuler l'économie du Sud-Soudan et mettre le pays sur la voie de la croissance économique. Son indépendance acquise, le Sud-Soudan sera un des pays les plus pauvres et les moins développés du monde : ses taux de mortalité infantile sont parmi les plus élevés et les indices d'éducation de ce pays figurent parmi les plus faibles du monde. Au Sud-Soudan, le Commissaire visitera un projet de l'Union européenne situé à Juba et qui a pour objectif de lutter contre l'insécurité alimentaire dans la région par le biais de la formation et de l'expertise, notamment dans des domaines tels que la planification des récoltes ainsi qu'en sensibilisant les différentes parties prenantes à ce sujet.

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link Délégation de l'UE au Soudan
    Link Le blog du Commissaire Piebalgs


  20. UE: allouer des fonds de la PAC à la protection de la biodiversité
    2011-05-11
    Catégorie(s) : Environnement, Développement rural

    La stratégie 2020 de l'UE pour la biodiversité, présentée hier (3 mai) par la Commission européenne, vise à augmenter le budget vert limité de l'Union en utilisant davantage d'argent issu de la Politique agricole commune pour récompenser les agriculteurs et les sylviculteurs qui protègent l'environnement.

    Source: Euractiv


    Link En savoir plus
    Link Les Verts: Absence de nouvelles idées dans la strategie de l’UE
    Link Lire la stratégie


  21. La CE souligne sa détermination à aider les pays les moins avancés
    2011-05-10
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Efficacité Aide, Développement rural

    Du 9 au 11 mai, MM. Jose Barroso, président de la Commission européenne, Andris Piebalgs, commissaire au développement, et Karel De Gucht, commissaire au commerce, réaffirmeront, à l’occasion d'une conférence qui se tiendra à Istanbul, le rôle mobilisateur joué par la Commission européenne pour aider les pays les moins avancés (PMA) à sortir de la pauvreté. En tant que premier bailleur de fonds en faveur des PMA auxquels elle a fourni une aide de 15 milliards € en 2010, l’UE exhortera d’autres partenaires à s’aligner sur sa promesse d’affecter entre 0,15 et 0,20 % de son RNB aux PMA. Elle plaidera aussi en faveur d’un nouveau partenariat mondial, associant la société civile et le secteur privé, entre les PMA et les économies développées et émergentes, pour assurer l’adoption d’une démarche concertée en vue d’aider les PMA à atteindre leurs objectifs de développement. […] La quatrième conférence sur les PMA, qui se tiendra à Istanbul du 9 au 13 mai, constitue, pour les donateurs, une occasion privilégiée de se réunir et de redynamiser l’aide aux PMA. Si, parmi ces derniers, beaucoup ont progressé sur la voie du développement, leurs progrès sont inégaux et bon nombre d’entre eux ont pris du retard dans la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement. C’est pour cette raison qu’en novembre 2008, l’UE s’est engagée à consacrer entre 0,15 et 0,20 % de son produit national brut (PNB) aux PMA. Elle a déjà bien progressé en ce sens, l’aide aux PMA représentant actuellement 0,13 % de son revenu national brut (RNB). Toutefois, si l’on veut aider plus de pays à quitter leur statut de PMA, il faut que d’autres donateurs s’alignent sur elle. Qui plus est, les économies émergentes, telles que le Brésil, la Chine et l’Inde, devraient elles aussi contribuer de manière équitable à l’aide aux PMA.

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link Changement des preférences commerciales
    Link Informations supplémentaires


  22. Signes d'un changement de paradigme de l'UE sur les subsides agricoles
    2011-05-10
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Développement rural

    La délégation allemande de l'UE a suggéré de diminuer les subsides agricoles du bloc régional pour dynamiser l'aide extérieure européenne au cours d’une visite à Bruxelles cette semaine du secrétaire d'État Hans-Jürgen Beerfeltz, qui se trouvait dans la ville pour discuter de la coopération internationale de l'Europe avec le commissaire européen au développement, Andris Piebalgs, et d'autres hauts fonctionnaires de l'UE. La pratique de l'Europe qui consiste à subventionner ses agriculteurs et à les protéger de la concurrence internationale est en contradiction avec des objectifs de développement internationaux, ont déclaré les politiciens à Beerfeltz, qui travaille pour le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement, lit-on dans un communiqué de presse. Les législateurs de Bruxelles sont actuellement en train de rédiger le prochain cadre financier pluriannuel de l'UE, qui couvre la période 2014-2020. De nombreux économistes et experts dans le domaine de l'aide affirment qu'une diminution des subsides agricoles et des barrières commerciales encouragerait le développement et soulagerait la pauvreté et la faim dans le monde. Cependant, les pays industrialisés, notamment les États, ont jusqu'à présent refusé de prendre des mesures concrètes de crainte qu'elles n'affectent les producteurs alimentaires nationaux.

    Source: Devex


    Link En savoir plus
    Link Ministère allemand de développement
    Link Oxfam critique la politique agricole [DE]


  23. La Commission cherche à sortir les négociations commerciales de l'impasse
    2011-05-10
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    La Commission européenne a lancé une nouvelle proposition destinée à débloquer les négociations commerciales mondiales de Doha et a proposé un compromis visant à réduire les tarifs industriels. Des négociateurs commerciaux de haut niveau se réuniront à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à Genève le 31 mai pour discuter de la proposition. L'impasse devrait aussi figurer en bonne place de l'ordre du jour d'un sommet du G8 qui se tiendra à Deauville, en France, les 26 et 27 mai. De hauts responsables de l'UE ont clairement précisé qu'ils considèrent que les prochains mois seront cruciaux pour le cycle de Doha, dont les négociations se poursuivent depuis près de dix ans.

    Source: European Voice


    Link En savoir plus
    Link Commission: DG Commerce
    Link Le G20 et le développement africain


  24. Afrique du Sud : Greenpeace met en garde contre les réacteurs nucléaires français
    2011-05-10
    Catégorie(s) : Archives, Environnement, Commerce ACP-UE

    Greenpeace a rappelé au gouvernement sud-africain de réexaminer ses projets d'expansion nucléaire et sa collaboration avec l'industrie nucléaire française après que de sérieux problèmes de sécurité ont été constatés dans la conception du réacteur français EPR (réacteur européen à eau pressurisée). Ce rappel a pour toile de fond le blocage de la construction d'un réacteur nucléaire à Flamanville, en France, par 55 militants de Greenpeace. Greenpeace exige un moratoire sur les travaux de construction après que l’ASN, l'Autorité de sûreté nucléaire française, ait constaté des malfaçons importantes dans la conception du réacteur français EPR après la catastrophe nucléaire de Fukushima, au Japon. Le gouvernement sud-africain a l'intention d'investir dans de nouveaux réacteurs nucléaires qui pourraient être conçus sur le modèle du réacteur EPR. Greenpeace Afrique met en garde l'Afrique du Sud en lui conseillant de ne pas suivre la France et de ne pas tomber dans le piège du nucléaire, mais de tirer plutôt les enseignements des défaillances nucléaires françaises et d'investir dans l'industrie de l'énergie renouvelable de ce pays. À Flamanville, des militants de Greenpeace avaient ancré deux camions dans le sol pour bloquer l'entrée du site du réacteur. Certains militants avaient escaladé trois grues, empêchant ainsi la poursuite des travaux de construction sur le site.

    Source: AllAfrica/Greenpeace


    Link En savoir plus
    Link Greenpeace
    Link Judith Sargentini, MPE, parle du nucléaire en ZA


  25. Les exportations agricoles mondiales et européennes rebondissent
    2011-05-10
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Le dernier MAP (Suivi des politiques de commerce agricole) examine l’évolution du commerce au cours de l'année écoulée en se concentrant en particulier sur l'UE et ses performances par rapport à d'autres acteurs mondiaux. Les échanges agricoles mondiaux n'ont jamais été aussi élevés puisqu’ils dépassent d’au moins 12 % (exprimés en euros) le précédent record enregistré en 2008. L'impact de la crise économique a donné lieu à une contraction de 6 % en 2009, mais les exportations agricoles mondiales ont rebondi l'an dernier et augmenté de plus de 19 %. L'UE ainsi que les autres grands exportateurs ont tous bénéficié de marchés dynamiques. Après la récession de 2009, l'UE, les USA et le Brésil ont rebondi avec une croissance des exportations de plus de 20 % et atteint des niveaux record en 2010. En leur qualité de plus grands exportateurs de produits agricoles dans le monde, l'UE et les USA ont été au coude à coude ces 3 dernières années. Les exportations américaines en 2010 n'ont jamais été aussi élevées, avec 92 milliards d'euros, ce qui les place juste avant les exportations record de l'UE qui s’élèvent quant à elles à 91 milliards d'euros. L'UE reste le plus grand importateur de produits agricoles en provenance des pays en développement puisque ses importations au cours de la période 2008-10 ont atteint 59 milliards d'euros. Un chiffre qui dépasse de loin le montant combiné des USA, du Japon, du Canada, de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande, dont les importations combinées en provenance des pays en développement ont atteint tout juste 49 milliards d'euros pendant cette période. Plus de 70 % des importations totales européennes proviennent de pays en développement contre 50 % pour les USA et 40 % en moyenne pour les 5 pays mentionnés.

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link Commission: DG Agriculture
    Link L'agriculture dans les APE entre les ACP et l'UE



===========================================================
N'hésitez pas à faire circuler ce bulletin à des collègues qui pourraient être intéressés.

Isolina BOTO
CTA
39 rue Montoyer
1000 Brussels
Belgium
Tel 02 513 74 36
Fax 02 511 38 68
http://www.cta.int/
http://bruxelles.cta.int/

 

Webmaster: André Feldhof (feldhof@cta.int)

NOTE
Si vous avez des questions ou suggestions, écrivez à : boto@cta.int
Pour des informations sur l'ensemble des activités du CTA, visitez http://www.cta.int/
Pour des information sur les activités du CTA à Bruxelles, veuillez consulter : http://bruxelles.cta.int/
Le CTA est une institution du Groupe des Etats ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique) et de l'Union Européenne, dans le cadre de l'Accord de Cotonou.
©Copyright 2009 Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale ACP-UE. Email: cta@cta.int
Les opinions exprimées ici sont celles de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue du CTA.

Vous êtes actuellement abonné au Bulletin du Bureau CTA de Bruxelles.
Votre abonnement :

===========================================================

 

 

 

1