Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Weblog du Bureau de Bruxelles
Novembre 2018
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

[CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 275]
Sujet: [CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 275]
Date d'envoi: 2011-06-01 19:59:49
Publication #: 87
Contenu:
CTA Newsletter
1

Ce blog partage des informations clé sur les programmes et évènements
ACP-UE à Bruxelles importants pour le développement agricole et rural des pays ACP.


Date : [DATE]
Bulletin du Bureau de Liaison du CTA à Bruxelles

Principaux évènements de la semaine.

  1. Briefing sur la réponse nutritionnelle ACP: le rôle clé de l'agriculture
  2. Principaux évènements pour la semaine du 06/06 au 10/06/2011
  3. Notre invité vidéo: Staffan Nilsson, Président du CESE
  4. Oxfam: Hausse de prix alimentaire de 70% d'ici 2050
  5. Les ACP du Pacifique sont prêts à signer un APE global d'ici décembre 2011
  6. Les pires émissions de gaz carbonique jamais enregistrées mettent le climat en danger
  7. FDE: Le COMESA et la CAE signent une convention-cadre de mise en œuvre
  8. Les ministres de l’agriculture ont débattu l’élevage durable
  9. ACP-UE : Une coopération plus forte par rapport à la migration
  10. La Belgique signe un accord de €160 millions avec le Rwanda
  11. Atelier consacré à l'extraction minière sous-marine à Fidji
  12. MPE: moratoire sur le financement des projets d’extraction minière!
  13. Sommet du G8 à Deauville
  14. Tripler d'ici 2050 l’utilisation des ressources ou améliorer l'efficacité?
  15. La Commission améliore le contrôle des poissons
  16. Les leaders ACP considèrent la direction future du groupe ACP
  17. Conseil : L’aide au développement à elle seule ne suffit pas
  18. L’Europe est atteinte de la pire sécheresse depuis 1976
  19. Aide au développement en faveur des pauvres, oui, chèques en blanc, non
  20. PAC: agriculture plus verte et approvisionnement alimentaire plus sûr
  21. Politique de développement: La CE travaille sur des nouvelles orientations
  22. ECDPM cherche votre opinion sur l'avenir de relations ACP-UE post-2020


  1. Briefing sur la réponse nutritionnelle ACP: le rôle clé de l'agriculture
    2011-06-01
    Catégorie(s) : Archives, Sécurité alimentaire, Environnement, Commerce ACP-UE, Développement rural

    Le 23ème Briefing aura lieu le 15 Juin 2011 et se penchera sur les liens entre la nutrition et l'agriculture. Nous discuterons des principaux défis et opportunités pour parvenir à la sécurité nutritionnelle, en particulier dans le contexte des pays ACP, et les politiques et actions visant à améliorer les liens entre agriculture et nutrition à l'avenir. L'IFPRI ('International Food Policy Research Institute), basé à Washington se joindra à nous en tant que co-organisateur. Le Briefing sera en outre organisé en coopération avec la Commission européenne (DG DEVCO), le Secrétariat ACP, Concord et d'autres partenaires. Vous pouvez visionner les enregistrements des discussions, des entrevues, des rapports des réunions précédentes à http://bruxellesbriefings.net. Vous pouvez également vous inscrire en ligne et suivre la préparation du prochain Briefing sur le même site. Vous pouvez nous poser vous questions et demandes journalistiques à partir de l'adresse brussels.briefings[at]cta.int.

    {vimeo}24461394|500|375{/vimeo}


    Link Lisez la suite et enregistrez-vous
    Link Briefings précédents
    Link IFPRI


  2. Principaux évènements pour la semaine du 06/06 au 10/06/2011
    2011-06-01
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Archives, Pêche Régionale, Environnement, Efficacité Aide, Commerce ACP-UE, Développement rural

    Parlement européen
    -6-9 juin : Session plénière du Parlement européen (Strasbourg)
    -6-9 juin : Réunion des commissions au Parlement européen (Strasbourg)
    -6 juin : Commission des affaires étrangères
    Conseil des Ministres
    -6/7 juin : Conseil emploi, politique sociale, santé et consommateurs
    -9/10 juin : Conseil justice et affaires intérieures
    -10 juin : Conseil transports, télécommunications et énergie
    Commission européenne
    -7 juin: Rencontre hebdomadaire du collège (Strasbourg)

    Vous pouvez également lire notre quotidien anglais « CTA Brussels Daily » (alimenté par Twitter) et nous suivre à travers notre nouveau group de Facebook CTABrussels ainsi que notre compte Twitter CTABruxelles pour recevoir les dernières informations UE-ACP.


    Link Parlement européen
    Link Conseil des Ministres
    Link Commission européenne


  3. Notre invité vidéo: Staffan Nilsson, Président du CESE
    2011-06-01
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Développement rural

    Staffan Nilsson est le Président du Comité économique et social européen (CESE). Le CESE a organisé une conférence internationale sur la sécurité alimentaire la semaine dernière. Dans notre interview, Mr Nilsson parle des résultats de la conférence et du rôle du CESE dans le développement.


    Link Regarder la vidéo
    Link CESE
    Link Briefing Géopolitique de l'Alimentation


  4. Oxfam: Hausse de prix alimentaire de 70% d'ici 2050
    2011-06-01
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire

    Dans un nouveau rapport publié le 31 mai, Oxfam souligne que les défaillances de l’actuel système alimentaire mondial et les conséquences du changement climatique vont entrainer de nouvelles crises marquées par l’épuisement des ressources naturelles et l’augmentation du nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde. [...] D’ici à 2050, la demande de nourriture augmentera, elle, de 70% alors que notre capacité à augmenter la production alimentaire est en déclin. Le taux moyen de croissance des rendements agricoles a diminué de près de moitié depuis 1990 et devrait continuer à diminuer pour atteindre moins d’1% dans la prochaine décennie.

    Source: Oxfam


    Link En savoir plus
    Link Oxfam
    Link FAO


  5. Les ACP du Pacifique sont prêts à signer un APE global d'ici décembre 2011
    2011-06-01
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Pêche Régionale

    Les pays ACP du Pacifique ont réaffirmé leur volonté de conclure les négociations sur l'accord de partenariat économique (APE) avec l'Union européenne (UE) d'ici la fin de l'année. Cependant, cette date butoir ne pourra être respectée que si les deux parties font preuve de souplesse, a déclaré le principal porte-parole du Pacifique dans les négociations de l'APE et ministre du Commerce de Tonga, Lisiate Akolo. La date limite des négociations était décembre 2007, mais la région du Pacifique n'a pas pu la respecter parce qu'elle n'a pas réussi à conclure un accord de libre-échange acceptable avec l'UE. Cependant, Fidji et la Papouasie-Nouvelle-Guinée ont signé des APE provisoires avec l'Union européenne en 2009. « Je suis heureux de vous informer qu'un accord provisoire a été ratifié mercredi par le parlement de la Papouasie-Nouvelle-Guinée et que la mise en œuvre de l'accord a bien progressé », a déclaré Akolo dans son rapport sur l’état d'avancement des travaux, adressé à la 93e session du conseil des ministres des pays ACP qui se tenait à Bruxelles, Belgique. Après sept ans de négociation d'un APE, « la région cherche à conclure les négociations. Nous croyons que la région est aujourd’hui prête à le faire ». Lors d'une récente réunion des ACP du Pacifique à Apia, Samoa, les ministres ont convenu que cette conclusion des négociations serait la priorité absolue pour la région en 2011.+

    Source: Pacific Islands News Association


    Link En savoir plus
    Link 9 million EUR pour le commerce Pacifique
    Link Délégation de l'UE au Fidji


  6. Les pires émissions de gaz carbonique jamais enregistrées mettent le climat en danger
    2011-06-01
    Catégorie(s) : Environnement

    Selon des estimations non publiées émanant de l'Agence internationale de l'énergie, les émissions de gaz à effet de serre ont augmenté l'an dernier et atteint un niveau historique, ce qui réduit à néant les espoirs de maintenir le réchauffement planétaire à des niveaux tolérables. L'augmentation massive signifie que l'objectif visant à empêcher une hausse de la température de plus de 2 degrés Celsius – qui selon les scientifiques représente le seuil d’un « changement climatique potentiellement dangereux » – sera probablement une « belle utopie », a déclaré Fatih Birol, économiste en chef auprès de l'AIE. Les chiffres montrent également que la plus grave récession mondiale en l’espace de 80 ans n'a eu qu'un impact minime sur les émissions, contrairement à ce que prédisaient certains.

    Source: Guardian


    Link En savoir plus
    Link La réaction de la Commission
    Link Le Royaume-Uni et le climat


  7. FDE: Le COMESA et la CAE signent une convention-cadre de mise en œuvre
    2011-06-01
    Catégorie(s) : Efficacité Aide, Développement rural

    Le secrétaire général du COMESA, Sindiso Ngwenya, et le nouveau secrétaire général de la Communauté de l'Afrique orientale, le Dr. Richard Sezibera, ont signé une convention de mise en œuvre dans le cadre du 10e FDE. La convention de mise en œuvre signée entre le COMESA et la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE) définit le cadre légal de la coopération entre les deux parties pour ce qui concerne l’exécution conjointe du suivi du programme de soutien de l'intégration régionale (RISP), un programme souvent appelé RISP2. Ce programme est financé via un accord de contribution signé entre le COMESA et l'Union européenne (UE) dans le cadre du 10e Fonds de développement européen (FDE). En vertu du FDE10, le COMESA, la CAE, l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) et la COI disposent d'une enveloppe totale de 50 millions d'euros, dont 10 millions sont destinés au corridor Nord-Sud. Le montant concerne la période du 1er juillet 2010 au 30 juin 2013. Les versements seront effectués sur la base de programmes de travail annuels approuvés. Le COMESA a conclu un accord avec l'UE en vertu duquel il reçoit une avance de fonds et utilise ses procédures pour exécuter les programmes convenus et dans l'objectif de rendre des comptes. Le COMESA est la seule organisation régionale du continent africain à avoir conclu de tels accords avec l'UE. L'assistance européenne se fait principalement par le biais d'allocations RSP/RIP du FDE. Les quatre organisations partenaires (COMESA, CAE, IGAD et COI) ont mis en place un mécanisme de coordination du IRCC (comité de coordination interrégional) grâce auquel elles exécutent conjointement les projets financés par la CE.

    Source: COMESA


    Link En savoir plus
    Link COMESA
    Link Commission: 10ème FDE


  8. Les ministres de l’agriculture ont débattu l’élevage durable
    2011-06-01
    Catégorie(s) : Archives, Sécurité alimentaire, Développement rural

    Lors de la réunion informelle qui s’est tenue le 31 mai 2011 à Debrecen, dans l’Est de la Hongrie, le Conseil « Agriculture » a procédé à un échange de vues sur les modalités de contribution de la politique agricole commune (PAC) à l’élevage durable en Europe. Le débat a dû être considérablement raccourci en raison de la contamination E.coli, qui a déjà fait quatorze victimes en Allemagne, ce point ayant été inscrit à l’ordre du jour au dernier moment. Les échanges portaient sur trois questions. Premièrement, comment la PAC contrebalancera-t-elle les effets négatifs de la suppression du système de quotas laitiers d’ici 2015 ? Deuxièmement, qui prendra en charge les charges supplémentaires découlant des exigences, plus strictes au sein de l’Union, en matière de protection de l’environnement et de bien-être des animaux ? Et enfin, troisièmement, comment pourrait-on protéger l’élevage de la fluctuation excessive des prix des céréales, survenue à la suite de la suppression de la réglementation du marché des céréales ?
    Source: Présidence hongroise

    Link En savoir plus
    Link E.coli : les dommages de l'hystérie sanitaire
    Link La contamination à la bactérie E.coli, un problème européen


  9. ACP-UE : Une coopération plus forte par rapport à la migration
    2011-06-01
    Catégorie(s) : Archives, Commerce ACP-UE

    Les ministres des affaires étrangères des 27 pays membres de l’UE et des 78 pays de l’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique se sont rencontrés le 31 mai 2011 à Bruxelles. Le co-moderateur de la réunion, le ministre hongrois des affaires étrangères János Martonyi, a dit à la conférence de presse qui suivait que les pays se sont mis d’accord d’intensifier leur dialogue par rapport à la migration et de discuter la situation au Sud-Soudan. L’Union européenne et les pays ACP se consacreront à des aspects concernant la migration en particulier comme par exemple l’obtention des visas, des transferts monétaires des migrants et des migrants qui retournent au pays, a dit János Martonyi à la 36ème réunion du Conseil des Ministres ACP-UE. Le ministre des affaires étrangères a stressé que la migration reste à présent un sujet très délicat dans l’UE, faisant que des problèmes seront résolus uniquement si l’UE intensifie sa coopération avec les pays concernés. « Nous garderons la question sur l’ordre du jour et continuerons la travail entamé » a dit le ministre. Le secrétaire général des pays ACP, Mohamed Ibn Chambas, le deuxième modérateur de la réunion a confirmé ces propos. Mr Ibn Chambas a dit qu’un groupe de travail sera créé spécifiquement à ce sujet pour continuer un débat régulier des questions actuelles afin de les préparer à une mise en vigueur accélérée, voire en 2012.

    Source: Présidence hongroise


    Link En savoir plus
    Link Des informations supplémentaires
    Link Secrétariat ACP


  10. La Belgique signe un accord de €160 millions avec le Rwanda
    2011-06-01
    Catégorie(s) : Efficacité Aide, Développement rural

    Le gouvernement belge a signé avec le gouvernement rwandais, un nouveau cadre bilatéral de coopération au développement d'un montant de 160 millions d’euros. Une commission conjointe dirigera la coopération au développement belge et les interventions au Rwanda. Dirk Achten du ministère belge des affaires étrangères a souligné que le nouvel engagement financier représente une importante avancée qualitative dans la coopération bilatérale entre les deux pays. « Nous avons attribué 55 millions d’euros au secteur de la santé, 55 millions d’euros supplémentaires à l'énergie, 28 millions d’euros à la décentralisation. Le reste servira à financer les projets en cours », a-t-il déclaré. Le programme indicatif de coopération 2011-2014 est le premier cadre de développement belge depuis que le gouvernement du Rwanda a approuvé, en juillet 2010, le plan de développement de la Division du travail.

    Source: AllAfrica/The New Times


    Link En savoir plus
    Link Le du gouvernement rwandais
    Link Coopération belge de développement


  11. Atelier consacré à l'extraction minière sous-marine à Fidji
    2011-06-01
    Catégorie(s) : Pêche Régionale, Commerce ACP-UE

    Un projet visant à répondre aux exigences législatives et réglementaires, aux exigences en matière de capacités et aux questions environnementales liées à l'extraction minière sous-marine dans les pays de la région du Pacifique sera lancé au cours d’un atelier de trois jours qui se tiendra à Nadi, Fidji, du 6 au 8 juin. L'atelier témoigne de l'intérêt croissant que suscite dans la région la première concession minière commerciale octroyée dans les eaux territoriales de la PNG pour récupérer des dépôts de sulfures massifs de haute qualité. Le projet relatif aux ressources minérales des grands fonds est géré par SOPAC, une division de CPS, et financé par l'UE. Il doit élaborer un cadre législatif et réglementaire pour l'extraction minière sous-marine qui couvrira une période de quatre ans.

    Source: postcourier.com.pg


    Link En savoir plus
    Link Délégation de l'UE à Fidji
    Link L'UE donne €9 million pour le commerce


  12. MPE: moratoire sur le financement des projets d’extraction minière!
    2011-06-01
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Développement rural

    Le jour où le négociant de matières premières suisse Glencore est entré en bourse, 50 eurodéputés (MPE) ont adressé une lettre ouverte aux présidences du Conseil européen et de la Commission européenne. Ils exigent un moratoire sur le financement européen des projets d’extraction minière, et ce jusqu'à ce qu'un nombre suffisant de normes et de réglementations aient été introduites en ce qui concerne les finances de ce secteur. Les parlementaires concernés appartiennent aux groupes S&D, Greens/EFA, GUE/NGL et ALDE. « L'aspect 'développement' des projets d’extraction minière fait l'objet d'un débat intense », a déclaré le socio-démocrate néerlandais, Thijs Berman, qui a présenté la lettre au Parlement européen. « En raison des avantages fiscaux pour l'entreprise, des normes de travail médiocres et des graves impacts environnementaux, le pays hôte et sa population bénéficient rarement des projets d’extraction minière. En revanche, les entreprises internationales de ce secteur réalisent des bénéfices, et je ne comprends pas pourquoi elles devraient recevoir des fonds publics. Du moins pas avant d'avoir introduit des normes et des réglementations garantissant un impact positif pour ceux qui en ont besoin : les pays pauvres et leur population ». La lettre a été présentée le jour de l'entrée en bourse de la société Glencore parce qu'elle a été écrite en réaction à un scandale concernant la mine de cuivre Mopani en Zambie. La mine est gérée par un consortium (Mopani Copper Mine – MCM) dont Glencore est le principal propriétaire. Un rapport interne de révision fiscale publié en février 2011 détaillait la manière dont MCM s’est abstenu d’enregistrer des profits en Zambie pour ne pas payer de taxes, a signalé l'organisation environnementale Urgewald. Parallèlement, l'entreprise a eu recours à des mécanismes comptables pour transférer les bénéfices à Glencore. L’entreprise Glencore est établie à Zug, en Suisse, et là aussi, elle bénéficie d’avantages en raison des faibles taux d'imposition.

    Source: Entwicklungspolitik online


    Link En savoir plus [DE]
    Link Matières premières: L'UE doit reconsidérer sa politique
    Link Matières premières: Reconsidérer la stratégie


  13. Sommet du G8 à Deauville
    2011-06-01
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Développement rural

    Pendant le sommet du G8 à Deauville, le président du Conseil européen Van Rompuy et le président de la Commission européenne Barroso ont insisté sur la volonté de l'UE de conclure le cycle de Doha. « L'UE continuera à soutenir le programme de Doha pour le développement et, avec le G8, reste pleinement déterminée à renforcer le système multilatéral et à libéraliser le commerce mondial conformément au mandat de Doha. Nous sommes heureux que le G8 mentionne explicitement les priorités des pays moins avancés, auxquels l'UE accorde déjà un accès libre de droits et de quotas », ont-ils précisé dans une déclaration commune. Concernant l'Afrique, Van Rompuy et Barroso ont déclaré que « la toute première déclaration conjointe montre que nous nous dirigeons vers un véritable partenariat ». Ils estiment que le rapport africain de reddition des comptes constitue une avancée importante et soulignent que « pour aider l'Afrique à accroître ses ressources fiscales, la Commission européenne déposera en octobre des propositions législatives qui comprendront l'obligation pour les entreprises de publier des informations sur leurs activités. Et ce, afin de soutenir l'initiative pour la transparence dans les industries extractives ».

    Source: Conseil européen


    Link En savoir plus
    Link Le discours du Président Barroso
    Link UE: L'avenir de Doha


  14. Tripler d'ici 2050 l’utilisation des ressources ou améliorer l'efficacité?
    2011-05-31
    Catégorie(s) : Environnement, Développement rural

    La Commission européenne et le Programme des Nations unies pour l’environnement ont présenté aujourd’hui deux importants rapports qui appellent à un changement radical dans la façon dont nous utilisons les ressources rares. Le premier rapport montre qu'il est possible d'augmenter très fortement les taux de recyclage des métaux. Seuls dix-huit métaux affichent un taux de recyclage supérieur à 50 %; pour la majorité des autres, ce chiffre n'atteint même pas 1 %. Le deuxième rapport, présenté à la Commission du développement durable des Nations unies le 18 mai, souligne la nécessité d'un découplage radical de la croissance et de l'utilisation des ressources si nous voulons éviter une crise des ressources d'ici 2050 et présente des scénarios fondés sur des preuves scientifiques pour la consommation future des ressources. Les deux rapports, élaborés par le Panel international des ressources, appellent les législateurs et les décideurs à trouver des moyens de réduire l’utilisation des ressources et d’augmenter le recyclage. Leur publication à l’occasion de la Semaine verte ouvre la voie à la présentation prochaine de la «feuille de route vers une Europe efficace dans l'utilisation des ressources», préparée par la Commission. S’exprimant sur le sujet, M. Janez Potočnik, membre de la Commission européenne chargé de l’environnement, a déclaré: «Ces rapports montrent qu’il est urgent que nous passions à une économie fondée sur une gestion efficace des ressources. Ils présentent sans ambages les défis énormes qui nous attendent, mais j’ai la certitude que nous serons à la hauteur. La Commission met actuellement la dernière main à une «feuille de route vers une Europe efficace dans l'utilisation des ressources», qui définit un programme de changement et prépare le terrain pour les prochaines étapes. Nous devons à présent mettre en place un dialogue efficace avec les États membres, car il faudra prendre des décisions importantes, notamment en matière de réforme fiscale et d'élimination des subventions contreproductives. Je me réjouis également que les auteurs des rapports appellent les décideurs à accorder davantage d’attention au recyclage.»

    Source: Commission européenne

    3HFPUUKFXZ98


    Link En savoir plus
    Link PNUE
    Link Stratégie 2020 de l'UE


  15. La Commission améliore le contrôle des poissons
    2011-05-31
    Catégorie(s) : Pêche Régionale, Archives

    Des filets de loup bon marché vendus comme de coûteux filets de sole ou du cabillaud pêché en mer du Nord déclaré comme provenant de la mer Baltique: voici deux exemples de fraude constatés dans le secteur de la pêche. Un rapport de la Commission européenne publié aujourd'hui explique comment les technologies moléculaires, reposant sur la génétique, la génomique, la chimie et la criminalistique, peuvent permettre de répondre clairement à des questions telles que «de quelle espèce provient ce produit de la pêche?», «où ce poisson a-t-il été pêché?» ou encore «s'agit-il d'un poisson sauvage ou d'un poisson d'élevage?». Dans ce rapport élaboré par le Centre commun de recherche (JRC) de la Commission et intitulé «Deterring illegal activities in the fisheries sector» (Prévenir les activités illicites dans le secteur de la pêche), il est démontré que ces technologies peuvent contribuer à lutter contre les pratiques illicites et améliorer la traçabilité, y compris pour les produits transformés tels que le poisson en conserve, «de l'océan à la fourchette». Lors de la présentation du rapport à l'occasion de la manifestation «Slow Fish» à Gênes, Mme Maria Damanaki, membre de la Commission chargé des affaires maritimes et de la pêche, a déclaré: «La pêche illicite rapporte, selon les estimations, quelque 10 milliards € par an dans le monde. Il s'agit là d'une activité criminelle qui a des effets négatifs sur l'économie mondiale, perturbe les écosystèmes marins et porte préjudice aux communautés de pêcheurs comme aux consommateurs. Si les règles ne sont pas respectées dans les eaux de l'UE et en dehors de celles-ci, il est impossible de garantir une pêche durable. Aujourd'hui commence une nouvelle ère: le défi sera maintenant de mettre en pratique au quotidien ces nouvelles technologies dans toute l'Europe.»

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link Le discours de la Commissaire Damanaki
    Link Lire le rapport


  16. Les leaders ACP considèrent la direction future du groupe ACP
    2011-05-31
    Catégorie(s) : Pêche Régionale, Efficacité Aide, Commerce ACP-UE

    L’existence future du groupe des 79 Etats de l’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) est en négociation dans le Conseil des Ministres du groupe, qui prépare l’expiration de l’accord de Cotonou en 2020. L’expiration de cet accord de 20 ans en 2020 a forcé le secrétariat ACP à Bruxelles de réunir un groupe de travail pour examiner les directions futures du groupe ACP. Obadiah Mailafia, le chef du cabinet des ACP, a dit que les termes de référence du groupe de travail considéreront des changes radicaux potentiels pour les ACP qui comprennent aussi 14 nations îles du Pacifique. « Animé par le Mauritius, le groupe de travail fera des recommandations pour savoir si le groupe ACP devra s’adapter au changement après 2020 ou continuer comme avant » a dit Mr Mailafia. « Une autre option serait de faire renaître le groupe ACP avec des changements fondamentales pour inclure des économies de marché émergentes dans les accord de financement. » Le Conseil des Ministres ACP-UE se tient à Bruxelles du 30 au 31 mai.

    Source: Fiji Times


    Link En savoir plus
    Link Ordre du jour du Conseil des Ministres
    Link Un sommet en 2014 décidera du gpe ACP


  17. Conseil : L’aide au développement à elle seule ne suffit pas
    2011-05-31
    Catégorie(s) : Efficacité Aide, Développement rural

    Le Conseil a examiné et adopté le premier rapport annuel au Conseil européen concernant les objectifs de l'aide au développement de l'UE. Ce rapport le texte figure dans le document 10593/1/11 REV 1. En 2010, l'aide publique au développement (APD) fournie par l'UE et les États membres a atteint un niveau historique de 53,8 milliards EUR, ce qui représente une augmentation de 4,5 milliards EUR par rapport aux niveaux de 2009. Cela représente 0,43 % du revenu national brut (RNI) de l'UE, mais reste éloigné de l'objectif de 0,56 % du RNI que l'UE s'était fixé pour 2010. Nonobstant la crise économique et financière, l'UE demeure le principal donateur au niveau mondial: en 2010, elle a fourni un peu plus de la moitié de l'APD mondiale. Le rapport souligne que l'aide seule ne sera jamais suffisante pour répondre durablement aux besoins de développement des pays partenaires et examine les aspects aussi bien qualitatifs que quantitatifs de l'aide, en s'intéressant par exemple à l'efficacité et aux mécanismes de financement innovants.

    Source: Conseil des Ministres


    Link En savoir plus
    Link L'avis du PE
    Link Lire le rapport


  18. L’Europe est atteinte de la pire sécheresse depuis 1976
    2011-05-30
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Commerce ACP-UE, Développement rural

    L’Europe du nord a été atteinte par la pire sécheresse depuis 1976 qui impacte sur la production alimentaire en Europe et cause une hausse des prix alimentaire dans le monde. La FAO a retiré sa conviction que l’UE pourra produire 4-5% plus de céréales que l’année dernière. Dans le Luxembourg, le premier Jean-Claude Juncker a déclaré une crise agricole de sécheresse. En Allemagne, les céréales diminuent et meurent. La France et la Belgique ont demandé à l’UE une avance des paiements destinés au développement agricole. Les agriculteurs français ont commencé d’abattre leurs animaux, tandis qu’un syndical agricole a demandé une réintroduction d’un impôt sécheresse. Vu que des sécheresses sont aussi annoncées aux Etats Unis et en Chine, la FAO craint de nouvelles émeutes dans les pays pauvres. Dans l’année passée, estime-t-elle, les prix céréaliers ont augmenté de 71%.

    Source: CTA


    Link En savoir plus
    Link Commission: Des sécheresse en l'UE
    Link FAO


  19. Aide au développement en faveur des pauvres, oui, chèques en blanc, non
    2011-05-30
    Catégorie(s) : Efficacité Aide, Commerce ACP-UE

     

    Le prochain budget pluriannuel de l'UE doit prévoir "une augmentation significative en termes réels" pour l'aide européenne au développent, en vue d'accroître son impact et de toucher les plus démunis, selon un rapport de la commission du développement sur la future politique de développement. L'UE devrait également continuer de financer les budgets nationaux des pays en développement, à condition que leurs finances publiques soient stables et transparentes, selon un autre rapport. Lorsque l'objectif final de la politique de développement, à savoir l'éradication de la pauvreté, sera atteint, l'aide européenne au développement devra se focaliser sur "les pays les plus pauvres et les plus vulnérables, et faire en sorte de toucher les couches les plus démunies de la population", selon le rapport de Filip Kaczmarek (PPE, PL) sur l'avenir de la politique du développement de l'UE. Les députés souhaitent qu'une plus grande attention soit accordée aux répercussions et aux résultats de l'aide, mais avertissent que le financement de l'aide ne doit pas se concentrer sur les pays qui présentent le moins de risque en termes d'impact de l'aide. L'aide octroyée aux pays "émergents", comme la Chine, devrait cesser progressivement, ajoutent les députés. Les députés invitent les États membres et la Commission à trouver de nouvelles sources de financement de l'aide, telles qu'une taxe sur les transactions financières à l'échelle internationale. Ils s'opposent, néanmoins, à tout élargissement de la définition originale de l'OCDE de l'aide publique au développement (APD), étant donné que de nombreux pays donateurs ont masqué les réductions de leur aide en qualifiant d'"APD" des domaines d'activités de plus en plus nombreux.

    Source: Parlement européen


    Link En savoir plus
    Link PE: Commission du développement
    Link Commission: DEVCO


  20. PAC: agriculture plus verte et approvisionnement alimentaire plus sûr
    2011-05-30
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Environnement, Commerce ACP-UE, Développement rural

     

     

    Si la future politique agricole commune de l'UE entend bénéficier du soutien de tous les contribuables de l'UE, elle devra être en mesure d'assurer la sécurité alimentaire et la protection de l'environnement, de créer de nouveaux emplois et de fournir de l'énergie renouvelable, a estimé la commission de l'agriculture du Parlement européen, ce mercredi. Ceci implique de garder le budget agricole de l'UE inchangé afin que les agriculteurs soient assez motivés pour répondre à ces nouveaux défis. La commission parlementaire cherche à influencer la législation à venir sur la réforme et la modernisation du secteur agricole de l'UE, un processus qui intervient en parallèle avec les discussions sur le budget pluriannuel de l'UE. "C'est un signal clair au commissaire [à l'agriculture] Ciolos: la nouvelle orientation de la PAC post-2013 est celle que le Parlement vient de définir et la Commission devra présenter des propositions législatives en conséquence", a déclaré Albert Dess (PPE, DE), qui a rédigé la résolution adoptée aujourd'hui par la commission de l'agriculture. Le président de la commission, Paolo De Castro (S&D, IT), a déclaré : "Le vote d'aujourd'hui est le résultat d'un processus de travail de longue haleine qui, comme d'habitude, a impliqué tous les groupes politiques et a désormais fixé les grands principes régissant la nouvelle PAC", à savoir des critères objectifs de paiement incluant l'emploi, un nouvel élément "vert", davantage de flexibilité pour les États membres et une ligne budgétaire spéciale en cas de crises de marché.

    Source: Parlement européen


    Link En savoir plus
    Link Réforme de la PAC: réformes audacieuses !
    Link Regarder la session


  21. Politique de développement: La CE travaille sur des nouvelles orientations
    2011-05-30
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Développement rural

    La Commission de l'Union africaine (UA) et la Commission européenne réunissent leur collège à Bruxelles pour leur cinquième session annuelle conjointe. Elles définiront ensemble le programme du partenariat stratégique Afrique-UE et se concentreront sur deux questions d'une pressante actualité: la démocratie et la croissance. […] Alors que le monde se relève de la crise économique, l'Afrique et l'UE doivent relever un défi commun d'envergure: donner un coup de fouet à la croissance et concentrer leurs efforts sur le développement inclusif et durable de l'Afrique, en visant fermement la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement d'ici à 2015. M. Jose Manuel Barroso, président de la Commission européenne, a déclaré avant la réunion: «Les changements historiques encourageants que connaît le continent africain ouvrent des perspectives énormes pour renforcer les relations entre nos continents. Nos deux commissions resteront les moteurs de l'ambitieux partenariat UE-Afrique. Ensemble, nous pouvons accomplir de réels progrès pour les peuples d'Europe et d'Afrique, en nous attaquant aux problèmes internationaux, en créant plus de perspectives pour le commerce, les investissements et le développement inclusif et en traitant les aspirations des populations à l'avènement de réformes démocratiques et à l'instauration de la justice sociale.» Les discussions interviennent à un moment où la Commission européenne essaie de redéfinir sa politique de développement. En automne, le commissaire du développement Andris Piebalgs doit publier une nouvelle communication qui donne des « nouvelles orientations » à la politique européenne de développement. « La question des régimes répressifs n’est pas aussi simple que de dire ‘maintenant vous ne recevrez plus de fonds’ » le directeur pour les pays ACP à la Commission européenne a dit à la presse le 27 mai. En même temps de la rencontre des collèges de la Commission européenne et de la Commission de l’UA, le Conseil des ministres ACP-UE sera en session.

    Source: Commission européenne/CTA


    Link En savoir plus
    Link Informations supplémentaires
    Link Conseil des Ministres ACP-UE: Agenda


  22. ECDPM cherche votre opinion sur l'avenir de relations ACP-UE post-2020
    2011-05-30
    Catégorie(s) : Pêche Régionale, Commerce ACP-UE

    Le Centre européen de gestion des politiques du développement (ECDPM) accueillera fin juin un séminaire de haut niveau au cours duquel 60 acteurs clés feront un examen critique des pistes possibles pour le maintien de leur coopération après l’expiration de l’actuel Accord de partenariat de Cotonou en 2020. Bien que ce séminaire soit uniquement sur invitation, toutes les contributions des particuliers et des organisations intéressées par le sujet sont les bienvenues. L’ECDPM est plus particulièrement à la recherche de réflexions innovantes et tournées vers l’avenir, liées aux options et aux scénarios envisageables pour l’avenir des relations entre les ACP et l’UE et l’émergence de nouveaux partenariats entre le Groupe ACP et d’autres acteurs globaux. L’ECDPM apprécie vos apports sur toutes ces questions. Veuillez faire part de vos points de vue à Melissa Julian, rédactrice de Weekly Compass et de Talking Points, soit par courriel (mj@ecdpm.org) soit par téléphone (+32 (0)47 328 11 65), soit en laissant un commentaire sur le blog à cette adresse : http://www.ecdpm-talkingpoints.org/the-acp-and-europe/.

    Source: ECDPM


    Link En savoir plus
    Link ECDPM
    Link Un sommet en 2014 décidera de l'avenir du gpe ACP




===========================================================
N'hésitez pas à faire circuler ce bulletin à des collègues qui pourraient être intéressés.

Isolina BOTO
CTA
39 rue Montoyer
1000 Brussels
Belgium
Tel 02 513 74 36
Fax 02 511 38 68
http://www.cta.int/
http://bruxelles.cta.int/

 

Webmaster: André Feldhof (feldhof@cta.int)

NOTE
Si vous avez des questions ou suggestions, écrivez à : boto@cta.int
Pour des informations sur l'ensemble des activités du CTA, visitez http://www.cta.int/
Pour des information sur les activités du CTA à Bruxelles, veuillez consulter : http://bruxelles.cta.int/
Le CTA est une institution du Groupe des Etats ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique) et de l'Union Européenne, dans le cadre de l'Accord de Cotonou.
©Copyright 2009 Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale ACP-UE. Email: cta@cta.int
Les opinions exprimées ici sont celles de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue du CTA.

Vous êtes actuellement abonné au Bulletin du Bureau CTA de Bruxelles.
Votre abonnement :

===========================================================

 

 

 

1