Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Weblog du Bureau de Bruxelles
Septembre 2018
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

[CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 284]
Sujet: [CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 284]
Date d'envoi: 2011-08-05 18:03:33
Publication #: 96
Contenu:
CTA Newsletter
1

Ce blog partage des informations clé sur les programmes et évènements
ACP-UE à Bruxelles importants pour le développement agricole et rural des pays ACP.


Date : [DATE]
Bulletin du Bureau de Liaison du CTA à Bruxelles

Principaux évènements de la semaine.
  1. Briefing de Bruxelles: Les leviers de la transformation rurale en Afrique
  2. Noter invité vidéo: Per Pinstrup-Andersen, IFPRI
  3. Diminution de 50 pour cent de la faim en Guyane et au Belize en 2010
  4. La France triple l’aide dans la Corne de l’Afrique
  5. L'UE et la Chine en Afrique : le dilemme d'une socialisation
  6. Des experts devraient étudier la migration aux Caraïbes
  7. Pacific : vers une nouvelle approche de l'aide pour améliorer l’efficacité
  8. Des chercheurs du Pacifique et de l'Europe se rencontrent à Brisbane
  9. Le secteur de l'élevage veut rapidement récupérer le marché européen
  10. Ouganda : Opportunités commerciales offertes par les APE UE-ACP
  11. L'UA et le ministre britannique pour l'Afrique discutent du commerce
  12. Sucre: Les ministres des ACP demandent à l'UE de débloquer des fonds
  13. UNICEF : intensifier l'aide humanitaire dans la Corne de l'Afrique
  14. Les députés européens comprennent mieux les États des Caraïbes
  15. Lancement d'un nouveau réseau d'entreprises dans les pays ACP
  16. Admission du Soudan du Sud a l’Union africaine
  17. Le ministre malien des affaires étrangères à Bruxelles
  18. Ruptures et alliances objectives
  19. Prix de transfert et pays en développement
  20. 1300 agriculteurs mozambicains vont bénéficier d'une formation de l'UE
  21. La France fait don de €3m pour des programmes de l’OMC


  1. Briefing de Bruxelles: Les leviers de la transformation rurale en Afrique
    2011-08-05
    Catégorie(s) : Archives, Environnement, Développement rural

    Le prochain Briefing de Bruxelles sur le développement aura lieu le 14 Septembre 2011 et sera organisée en partenariat avec l’Agence de Planification et de Coordination du NEPAD. Nous aborderons les principaux défis induits dans les processus de transformation rurale en partageant des perspectives différentes sur les processus de transformation rurale dans différents continents. Nous traiterons ensuite de l'emploi rural et des marchés de travail ruraux nécessaires pour créer de la croissance et du développement économique. Parmi les intervenants, nous sommes heureux d’accueillir entre autres le PDG du NEPAD, Dr. Ibrahim Assane Mayaki, le Prof. Peter Hazell de la School of Oriental and African Studies (SOAS) à Londres, Paul Dorosh du International Food Policy Research Institute (IFPRI),  Dr Dyborn Chibonga  NASFAM, Malawi) et Paul Barera, du Rwanda Telecentre Network (RTN). Des expériences d’Asie et Amérique Latine seront aussi presentées.


    Link En savoir plus
    Link Briefings précédents
    Link Notes politiques du CTA


  2. Noter invité vidéo: Per Pinstrup-Andersen, IFPRI
    2011-08-05
    Catégorie(s) : Archives, Sécurité alimentaire

    Per Pinstrup-Andersen est professeur H. E. Babcock en politiques alimentaires, nutritionnelles et publique, professeur J. Thomas Clark en entrepreneuriat et professeur en économie appliquée à l’Université Cornell. Il a occupé le poste de directeur général de l’IFPRI pendant 10 ans, et y a été chef de service pendant 7 ans. Dans notre interview, il parle de la production agricole durable et d'une approche intégrée à la production alimentaire.


    Link Regarder la vidéo
    Link Briefing Sécurité nutritionnelle dans les pays ACP
    Link IFPRI


  3. Diminution de 50 pour cent de la faim en Guyane et au Belize en 2010
    2011-08-05
    Catégorie(s) : Archives, Sécurité alimentaire, Commerce ACP-UE, Développement rural

    La Guyane est un des deux pays des Caraïbes (l'autre étant le Belize) à avoir réduit la faim de 50 pour cent l'an dernier, déclare Lystra Fletcher-Paul, représentant de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Fletcher-Paul a précisé que la Guyane sait ce qu'elle veut en matière d'agriculture aux Caraïbes. Bien que le pays ait un taux de production vivrière élevé, il y a un problème d'accessibilité et c'est le cas dans la plupart des communautés de l'intérieur du pays où le transport est un défi. D'autres pays des Caraïbes sont devenus dépendants des importations d'aliments, et l'accent n'est pas mis sur l'agriculture, comme en Guyane. Fletcher-Paul a expliqué que la Guyane a des terres disponibles pour l'agriculture, alors que d'autres pays, comme Trinité et Tobago, se concentrent sur d'autres industries, comme le pétrole.

    La région des Caraïbes est confrontée à des importations d'aliments dont la facture, qui atteint actuellement US$4 milliards, augmente sans cesse. […] Elle doit avoir la volonté d’accroître sa production agricole. Fletcher-Paul a fait observer que l'agriculture doit être intégrée dans les horaires scolaires étant donné qu'il est nécessaire que les enfants s’y impliquent. Utiliser l'agriculture comme outil d'apprentissage scolaire augmenterait l'importance qu'on lui accorde. […]

    Fletcher-Paul a souligné qu'en Guyane, en vertu du projet relatif aux produits agricoles de base 'tous ACP', le GAPA (Association des producteurs agricoles de Guyane) s'est associé à  l'Association des éleveurs et cultivateurs Kuru Kuru pour élaborer un modèle d'activité et un plan d'action stratégique visant à améliorer les liens entre leurs agriculteurs et les acheteurs d'eddoes.

    Source: guyanesenews.com


    Link En savoir plus
    Link Programme relatif aux produits de base agricole
    Link Briefing Sécurité nutritionnelle dans les pays ACP


  4. La France triple l’aide dans la Corne de l’Afrique
    2011-08-05
    Catégorie(s) : Archives, Sécurité alimentaire, Efficacité Aide

    Le chef de l’État a pris la décision le 1er août de tripler l’aide de la France dans la Corne de l’Afrique.

    Le Centre de crise (CDC) du ministère des Affaires étrangères et européennes a réuni mardi 2 août dix-neuf ONG spécialistes de l’humanitaire d’urgence, la Croix-Rouge française et le Comité international de la Croix-Rouge, ainsi que plusieurs représentants d’agences humanitaires des Nations unies, quatre associations de collectivités locales et deux fondations d’entreprise pour définir ensemble les projets à mettre en place en urgence.

    Les premiers 10 millions d’euros de la France ont déjà été alloués et répartis entre les organisations internationales (PAM, FAO, HCR, Unicef, CICR), et les ONG présentes sur le terrain (Caritas, Care France, Unicef France, Solidarités International, Save the Children). Les 20 millions d’euros supplémentaires annoncés par le président de la République serviront à répondre au mieux aux demandes des agences des Nations unies, y compris dans le domaine logistique.

    Le Centre de crise du ministère des Affaires étrangères et européennes a également tenu jeudi 4 août une nouvelle réunion de solidarité et de mobilisation avec les entreprises.

    Source: Minstère français des affaires étrangères


    Link En savoir plus
    Link La FAO demande une action d’urgence
    Link Des migrants à la Corne menacés d'arrestation


  5. L'UE et la Chine en Afrique : le dilemme d'une socialisation
    2011-08-04
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Développement rural

    L'engagement de la Chine en Afrique a obligé l'UE à  réévaluer sa propre relation avec l'Afrique. Dans une tentative de résoudre les conflits de normes et d'intérêts, l'UE a proposé depuis 2008 de lancer un dialogue trilatéral et un mécanisme de coopération entre l'UE, la Chine et l'Afrique, mais aucun résultat substantiel n’a été atteint à ce jour.

    Les différences entre les politiques de la Chine et de l'UE concernant l'Afrique sont surtout visibles dans deux domaines : l'aide et la sécurité. La contradiction entre leurs politiques d'aide respectives réside dans le fait que, pour la Chine, aucune condition n’est attachée à l’aide, alors que l'Europe se caractérise par une ‘conditionnalité’ ou la mise en exergue de ‘principes fondamentaux’. La contradiction entre leurs approches de la sécurité en Afrique réside dans la politique de non-ingérence de la Chine et dans le concept de sécurité humaine de l’Europe. La promotion de valeurs et de principes normatifs communs est au cœur de la politique étrangère et de sécurité commune (PESC), qui est importante pour l’auto-construction de l'UE à l'heure actuelle. La politique de non-ingérence de la Chine est liée à sa sécurité intérieure et à sa stabilité et, dans ce contexte, elle engage sa propre rhétorique. Dans des questions de principe, il est difficile des deux côtés de faire des compromis ou d'accepter des limitations imposées par l'autre.

    Source: ISS


    Link En savoir plus
    Link Consulter le rapport
    Link Coopération et dialogue entre UE, ACP et Chine


  6. Des experts devraient étudier la migration aux Caraïbes
    2011-08-04
    Catégorie(s) : Archives

    La Communauté et le marché commun des Caraïbes (CARICOM), qui compte 15 pays, devrait créer un groupe d'experts pour étudier et préparer un rapport sur la migration et la manière de la gérer. La migration est actuellement un des problèmes majeurs auxquels le monde est confronté. C'est une question qui fera de plus en plus l’objet de controverses à mesure que de nouvelles tensions économiques se feront sentir dans le monde. Dans les groupes régionaux tels que l'Union européenne des 27 et la CARICOM forte de 15 nations, les problèmes migratoires sont encore plus compliqués parce que les traités régissant ces groupes autorisent explicitement la libre circulation des personnes. Alors que dans le cas de l'Union européenne (UE), des accords réciproques permettent aux gens de traverser les frontières pour vivre et travailler dans un autre pays, dans la CARICOM, la liberté de circulation est limitée à certaines catégories de travailleurs et ne se fait qu’avec l’autorisation des gouvernements hôtes.

    Source: guardian.co.tt


    Link En savoir plus
    Link Délégation de l'UE au Trinidad & Tobago
    Link Caricom


  7. Pacific : vers une nouvelle approche de l'aide pour améliorer l’efficacité
    2011-08-04
    Catégorie(s) : Environnement, Efficacité Aide

    La durabilité est le principal problème des programmes d'aide de l'UE dans le Pacifique, a déclaré l'ambassadeur sortant de l'UE pour le Pacifique, Wiepke Van Der Goot. L'UE est actuellement en train de négocier sa contribution à un fonds d’affectation spéciale, ce qui serait un moyen d'améliorer la durabilité de son aide. Van Der Goot, qui doit quitter ses fonctions le mois prochain, a déclaré en outre que les programmes financés par l'UE ces quatre dernières années n'ont pas atteint des niveaux de durabilité suffisants.

    Source: CTA/Radio New Zealand International


    Link En savoir plus
    Link Coopération de l'UE au développement
    Link Délégation de l'UE au Fidji


  8. Des chercheurs du Pacifique et de l'Europe se rencontrent à Brisbane
    2011-08-04
    Catégorie(s) : Archives, Environnement

    La première plateforme birégionale du projet PACE-Net s'est tenue la semaine dernière à Brisbane, avec plus de 60 participants des pays ACP du Pacifique et des territoires d'outre-mer, de Nouvelle-Zélande, d'Australie et d'Europe. […]

    Organisé conjointement par l'IRD et l'ANU dans le nouveau centre Ecosciences, cet événement a rassemblé des experts et des représentants d'institutions de premier plan dans le Pacifique et en Europe, ainsi que des représentants de 10 institutions partenaires du consortium PACE-Net. Parmi les événements marquants de la semaine, il y avait des ateliers thématiques avec des experts le 3 juillet. Ces ateliers se concentraient sur les thèmes du changement climatique, de l'eau, de l'énergie, de la santé et des écosystèmes.

    Les conclusions et les recommandations des experts seront communiquées à la DG Recherche et Innovation de la Commission européenne, pour qu'elles soient prises en compte dans la prochaine phase de la programmation scientifique. Deux membres du conseil consultatif externe au projet ont également assisté à l'événement de quatre jours. Ils ont présenté leurs avis et leurs recommandations sur les résultats du projet préliminaire et sur les actions du projet à venir. La prochaine plateforme birégionale est prévue en mars 2012 et se tiendra à Bruxelles. Elle sera organisée par le partenaire allemand (IB-DLR) du consortium PACE-Net.

    Source: pacenet.eu


    Link En savoir plus
    Link Institut de recherche pour le développement
    Link Délégation de l'UE au Fidji


  9. Le secteur de l'élevage veut rapidement récupérer le marché européen
    2011-08-04
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Pour rattraper les exportations de viande du Botswana vers l'UE, le gouvernement du Kenya prévoit de donner des entrepôts et des presses à foin à ses éleveurs. Alors que le Botswana s’enorgueillit de posséder un des élevages les plus sains au monde et récolte les fruits de l'accord commercial préférentiel avec l'Union européenne, le Kenya a vu ses exportations s'effondrer dans les années 1980, quand une mauvaise gestion du secteur s’est combinée avec une importante diminution des subventions agricoles suite à l'accord de Bretton Woods. Le gouvernement veut à présent augmenter la part de la production de viande, actuellement de 12 %, et profiter au maximum de l'accord commercial préférentiel avec l'Union européenne.

    Source: CTA/businessdailyafrica.com


    Link En savoir plus
    Link Commerce UE-Kenya [PDF]
    Link Commission: DG Agriculture


  10. Ouganda : Opportunités commerciales offertes par les APE UE-ACP
    2011-08-03
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Environnement, Commerce ACP-UE, Développement rural

    Après la signature en janvier 2009 des accords de partenariat économique (APE) UE-ACP entre la Communauté d'Afrique de l’Est (CAE) et l'UE, l'Ouganda devrait réformer sa structure pour bénéficier des échanges commerciaux accrus avec l'UE, disent Madina Guloba et Francis Ogwal dans une note de politique publiée par l’Economic Policy Research Centre (EPRC). Bien qu’ils estiment que les échanges commerciaux augmenteront, ils mettent en garde contre une augmentation de la production industrielle qui pourrait mettre en danger la préservation de la biodiversité. Le document se concentre sur la production de fruits et de légumes frais et formule une proposition sur la manière de combiner une augmentation des échanges commerciaux avec la préservation de la biodiversité.

    Source: CTA/EPRC


    Link En savoir plus [PDF]
    Link EPRC
    Link Commission: Commerce UE-Ouganda


  11. L'UA et le ministre britannique pour l'Afrique discutent du commerce
    2011-08-03
    Catégorie(s) : Efficacité Aide, Commerce ACP-UE, Développement rural, Archives, Sécurité alimentaire

    Le ministre britannique pour l'Afrique, Henry Bellingham, a rencontré le vice-président de l'Union africaine (UA), Erastus Mwencha, pour discuter des échanges commerciaux ; de la crise de la sécheresse dans la Corne de l'Afrique ; de l'intégration régionale en Afrique, favorisée par les communautés économiques régionales ; des résultats du 17e sommet de l'UA et de la préparation du 18e sommet de l'UA.

    Pendant les discussions, qui ont eu lieu le 21 juillet 2011, les parties ont salué le rôle du gouvernement britannique dans la promotion des échanges commerciaux intra-africains et ont pris bonne note des engagements d’améliorer la quantité et la qualité de la production pour satisfaire aux normes internationales. Le programme intégré pour le développement de l'agriculture en Afrique (PPDAA), qui s’inscrit dans le cadre du nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD), a été épinglé pour son travail de promotion et d'accroissement des investissements agricoles au niveau national et régional. L'importance des communautés économiques régionales pour garantir la mise en œuvre effective des politiques de l'UA, a également été soulignée.

    Des discussions sur l'urgence humanitaire dans la crise de la sécheresse dans la Corne de l'Afrique ont mis en exergue le rôle de leadership de l'UA : en effet, elle veille à ce que l'aide humanitaire parvienne aux victimes. M. Mwencha a déclaré que l'UA et les organisations partenaires visiteront certains sites pour trouver des solutions à cette crise. Par ailleurs, le gouvernement britannique a demandé à être admis comme observateur au 18e sommet de l'UA.

    Source: Union africaine


    Link En savoir plus
    Link Union africaine
    Link Ministère britannique des affaires étrangères


  12. Sucre: Les ministres des ACP demandent à l'UE de débloquer des fonds
    2011-08-03
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Pendant la 12e conférence ministérielle des ACP sur le sucre, qui s’est tenue à Maputo, les pays ACP exportateurs de sucre ont instamment demandé à l'UE de débloquer immédiatement des fonds pour le sucre, afin d’aider les agriculteurs et les industriels pendant le processus de réajustement et d'adaptation. Le premier ministre de Fidji, Vorege Bainimarama, a souligné que Fidji, comme tous les autres pays ACP exportateurs de sucre, a obtenu des revenus fortement diminués de ses exportations de sucre vers l'UE. Ces revenus ont été à peine suffisants pour couvrir les frais de fonctionnement du secteur, et il a dès lors été impossible d'affecter des ressources à des programmes de restructuration et d'adaptation.

    Le protocole sucre, signé en 1975 entre l'UE et les pays ACP exportateurs de sucre, garantissait aux producteurs sucriers un accès  au marché de l'UE pour des quantités de sucre fixes, à un prix préférentiel. Le protocole a expiré en 2009, ce qui signifie que les exportations de sucre vers l'UE sont à présent régies par des accords de partenariat économique, négociés ou déjà conclus entre l'UE et les régions ACP. Dans le cadre de l'Instrument de coopération au développement (ICD) de l'UE, les pays ACP exportateurs de sucre bénéficient d'une aide à la restructuration, dont le montant global s’élève à 1,24 milliard d'euros pour la période 2007-2013.

    Source: CTA/Gouvernement du Fidji


    Link En savoir plus
    Link Des informations supplémentaires
    Link Instrument du financement de la coopération


  13. UNICEF : intensifier l'aide humanitaire dans la Corne de l'Afrique
    2011-08-03
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Efficacité Aide, Développement rural

    Alors que la crise s'aggrave dans la Corne de l'Afrique, les Nations Unies ont prévenu que le sud de la Somalie tout entier pourrait sombrer dans la famine au cours des deux mois qui viennent. Des centaines de milliers de vies ont déjà été perdues et bien d'autres sont en jeu, et pourtant la communauté internationale réagit lentement à cette crise humanitaire.

    En tout, plus de 11 millions de personnes ont désespérément besoin d'aide dans les pays de l'Afrique de l'Est touchés par la sécheresse, les conflits et la flambée des prix alimentaires. Si le monde ne réagit pas assez vite, quelque 566 000 enfants atteints de malnutrition sévère pourraient perdre leur combat pour la survie.

    Au premier plan des besoins urgents qu'impose la crise, il y a des aliments thérapeutiques pour enfants atteints de malnutrition, de l'eau salubre à transporter en bateau-citerne jusqu'aux zones frappées par la sécheresse, des moustiquaires pour prévenir le paludisme, et des trousses familiales pour les personnes amenées à se déplacer, comme les milliers de réfugiés somaliens qui passent au Kenya. Des abris sûrs et des lieux d'apprentissage pour les enfants sont aussi des priorités.  […]

    Malgré les avertissements répétés de nombreuses institutions des Nations Unies sur la gravité de la situation dans la Corne de l'Afrique, la réaction des bailleurs de fonds, qu'ils soient publics ou privés, a été limitée. À ce jour, l'UNICEF doit faire face à un déficit de financement de plus de 200 millions de dollars E.-U pour ses opérations d'urgence dans la région, notamment plus de 120 millions pour la Somalie à elle seule.

    Source: UNICEF


    Link En savoir plus
    Link Oxfam: La crise s'aggrave
    Link Communiqué du group ACP sur la famine


  14. Les députés européens comprennent mieux les États des Caraïbes
    2011-08-03
    Catégorie(s) : Environnement, Efficacité Aide, Développement rural

    La Mission des États des Caraïbes orientales a commencé à déployer ses efforts à Bruxelles pour faire en sorte que le programme de développement élargi de l'Union européenne reflète les vulnérabilités structurelles spécifiques aux petits États insulaires en développement des Caraïbes.

    “Parmi ces vulnérabilités, il y a le risque d'être régulièrement confrontés à des catastrophes naturelles en raison de la dégradation environnementale et du changement climatique, des économies d'échelle limitées, l'éloignement géographique, des ressources naturelles, humaines et techniques limitées et un endettement élevé,” a déclaré l’ambassadrice des États des Caraïbes orientales, S.E. Shirley Skerritt-Andrew, de St. Kitts et Nevis.

    Le délégué permanent de St. Kitts et Nevis auprès de l'UNESCO, le Dr David P. Doyle, a accueilli des membres importants du Parlement européen et des représentants d'organisations internationales au cours d’un lunch-débat, qui a été une réussite. Ce lunch-débat se tenait au Parlement européen et avait pour thème "Les petits États insulaires en développement des Caraïbes : agir sur la vulnérabilité et la volatilité grâce à l'expertise et au financement de l'UE".

    Les intervenants reconnaissent qu’en raison du rôle croissant du Parlement européen dans le processus de prise de décision ultérieur au traité de Lisbonne, il est de plus en plus important que les MPE comprennent les États des Caraïbes et défendent leurs intérêts au sein de l'UE, en particulier, pour ce qui concerne les très vulnérables États membres de la sous-région de l'OECS. […] Certains MPE ont évoqué l'idée d'organiser des missions d'enquête pour mieux comprendre la région.

    Source: Gouvernement de St. Kitts & Nevis


    Link En savoir plus
    Link Les Caraïbes orientales à Bruxelles
    Link Coopération ACP-UE


  15. Lancement d'un nouveau réseau d'entreprises dans les pays ACP
    2011-08-03
    Catégorie(s) : Archives, Efficacité Aide, Commerce ACP-UE

    Com4Dev, un nouveau réseau de soutien aux entreprises en Afrique, aux Caraïbes et dans le Pacifique (ACP), a été lancé mercredi à Accra. Financé par l'Union européenne, Com4Dev servira de canal de diffusion, de la plateforme vers les entreprises. Ce réseau a été créé dans le cadre du programme Proinvest suite à une analyse des besoins des organisations intermédiaires de développement du secteur privé et des parties prenantes dans les pays ACP. Proinvest est un programme du groupe des États ACP et de l'Union européenne visant à faciliter la promotion des investissements et le transfert de technologie dans les pays ACP.

    S'adressant aux journalistes, M. Thierry Salmon, responsable de l'équipe de formation, a déclaré que le réseau, qui est totalement gratuit, a pour objectif de construire une communauté dynamique et interactive d'entreprises, d'associations professionnelles, de donateurs et d'organisations publiques. Ce qui, a-t-il ajouté, représente un potentiel de plusieurs millions de membres dans plus de 100 pays. […]

    M. Salmon a ajouté que Com4Dev permettra aux entreprises des ACP d'améliorer leur visibilité dans 79 pays ACP et dans les pays de l'Union européenne ; de travailler en réseau pour créer de  nouvelles activités commerciales ; d'obtenir et de partager des informations sur les opportunités commerciales ; de participer à des événements ; et de profiter d'un apprentissage en ligne. D'autres avantages concernent la participation à des appels d'offres nationaux et internationaux, l'accès à des fonds internationaux, le partage d'études, de rapports et de bonnes pratiques, la création de groupes d'entreprises pour bénéficier d'économies d'échelle. Il a ajouté que les organisations intermédiaires serviront de canaux de diffusion des informations publiées sur le réseau auprès des entreprises membres et se porteront garantes de leur exactitude afin de garantir le sérieux et le professionnalisme de la plateforme. […]

    Douze pays, dont le Ghana, ont été sélectionnés pour devenir une 'plaque tournante' des séances d'information et de la formation dans les organisations intermédiaires. Parmi les autres pays sélectionnés, il y a la Barbade, la République dominicaine, Fidji, le Sénégal, le Cameroun, le Congo, Madagascar, le Kenya, la Zambie, le Botswana et le Mozambique.

    Source: Ghana News Agency


    Link En savoir plus
    Link Com4Dev
    Link ProInvest


  16. Admission du Soudan du Sud a l’Union africaine
    2011-08-02
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    La France salue l’admission à l’Union africaine du Soudan du Sud, qui devient ainsi le 54e État africain membre de l’organisation. L’Union africaine joue un rôle essentiel dans la promotion de la paix et de la sécurité sur le continent, en particulier au Darfour et en Somalie, où elle a déployé des missions de maintien de la paix, avec le soutien des Nations unies. Elle a mené un travail remarquable dans la préparation de l’indépendance du Soudan du Sud et les négociations avec le gouvernement soudanais, grâce à l’action du panel de haut niveau de l’Union africaine sur le Soudan dirigé par le président Mbeki.

    La France encourage les autorités du Soudan et du Soudan du Sud à poursuivre ces négociations, sous les auspices du panel de l’Union africaine, afin de parvenir à un règlement rapide des négociations sur l’ensemble des modalités de leurs relations et de leur coopération.

    Source: Ministère français des affaires étrangères


    Link En savoir plus
    Link Union africaine
    Link L'UE a sélectionné un représentant pour le Soudan


  17. Le ministre malien des affaires étrangères à Bruxelles
    2011-08-02
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Développement rural

    Au cours de son séjour dans la capitale de l’Europe, le Chef de la diplomatie malienne a eu des entretiens qualifiés d’utiles et de fructueux avec les hauts responsables de l’Union en charge des questions de développement, de sécurité et de lutte anti-terroriste. Le premier temps fort de la visite du Ministre s’est déroulé mardi dernier au Service Européen d’Action Extérieure (SEAE) où il a été reçu par le Directeur Exécutif de ce qui est considéré comme le bras diplomatique de l’UE. M. Nick Westcott a salué « la vision claire du Mali, son action déterminée et son leadership sur les défis sécuritaires auxquels l’espace sahélo-saharien est confronté ». Il a marqué sa disponibilité et celle du SEAE à appuyer les efforts de notre pays en vue de lutter efficacement contre le terrorisme et l’insécurité.

    Au cours de la séance de travail avec les responsables du SEAE conduits par M. Manuel Lopez Blanco, le coordonnateur de la Stratégie Sahel de l’UE a exposé les principales composantes de ladite stratégie dont le lancement a eu lieu en mai dernier à Bamako.

    Source: maliweb.net


    Link En savoir plus
    Link Ministère malien des affaires étrangères
    Link Les ministres approuvent la stratégie pour le Sahel


  18. Ruptures et alliances objectives
    2011-08-02
    Catégorie(s) : Développement rural

    Les syndicalistes paysans français estiment que les Organisations paysannes du Nord et du Sud ont des intérêts communs et que l’agriculture familiale doit être privilégiée. Interviews croisées avec Gérard Renouard, président d’Agriculteurs français et développement international (Afdi), et Josie Riffaud, paysanne de Gironde, engagée depuis 11 ans au sein de la Confédération paysanne.

    Source: SOS Faim


    Link En savoir plus [PDF]
    Link SOS Faim
    Link Afdi


  19. Prix de transfert et pays en développement
    2011-08-02
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    La question des prix de transfert est un défi central pour la capacité des pays en développement à taxer les entreprises multinationales. La Commission européenne a commandé une étude qui recommande des méthodes appropriées pour soutenir les pays en développement dans l'adoption et la mise en œuvre des règles de prix de transfert en conformité avec les normes internationales afin d'augmenter les recettes fiscales. L'étude décrit la situation actuelle des prix de transfert au Ghana, Honduras, Kenya ainsi qu'au Vietnam, et sur cette base recommande l'appui de donateurs aux pays en développement. Pour faire suite à l'étude, la Commission envisage de fournir à des pays en développement sélectionnés un soutien financier pour renforcer leurs capacités quant aux prix de transfert. Les opinions exprimées par les consultants ne reflètent pas nécessairement celles de la Commission européenne.

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link Consulter le rapport
    Link Prix de transfert dans l'UE


  20. 1300 agriculteurs mozambicains vont bénéficier d'une formation de l'UE
    2011-08-01
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Près de 1300 agriculteurs de Xinavane, principale productrice de sucre du Mozambique à Maputo, bénéficieront d'une formation soutenue de l'Union européenne sur l'utilisation de fertilisants et de nouveaux équipements dans la culture et la commercialisation de la canne à sucre, a rapporté mercredi le Maputo NewSheet Correio da Manh.

    Ceci a été rendu public par Rosario Cumbe, directeur général de la compagnie sucrière Xinavane et président de l'Association nationale des producteurs de sucre, qui a expliqué que cela fait partie d'un fonds global de 6 millions d'euros accordés par l'UE au Mozambique pour la réforme et le maintien du secteur du sucre. Cumbe a ajouté que le Mozambique avec d'autres pays du groupe ACP attendent le décaissement de l'autre moitié du budget qui devrait intervenir d'ici octobre pour poursuivre la réforme du secteur.

    La plupart de la production de sucre du Mozambique est exportée vers l'Europe dans le cadre d'un accord entre l'Union européenne avec le groupe ACP.

    Source: Afrique Infos


    Link En savoir plus
    Link Coopération de l'UE avec la Mozambique
    Link Les associations producteurs s'oppose à la minière


  21. La France fait don de €3m pour des programmes de l’OMC
    2011-08-01
    Catégorie(s) : Efficacité Aide, Commerce ACP-UE

    La France a fait don de trois millions d’euros au total (environ 3,5 millions de CHF) au Fonds global d’affectation spéciale pour le Programme de Doha pour le développement (FGASPDD) et au Programme de stages dans la Mission de la France pour 2012-2014. Un million sera versé chaque année, à raison de 500 000 euros pour chacun des deux programmes. Ce don est destiné à renforcer la capacité des pays en développement et des pays les moins avancés à négocier efficacement à l’OMC et à les aider à appliquer les Accords de l’OMC.  Il s’agit de domaines essentiels au regard de la protection des intérêts commerciaux et des besoins de développement des pays les plus pauvres du monde.

    La contribution de la France servira à financer des activités d’assistance technique de l’OMC visant tout spécialement à répondre aux besoins des pays en développement et des pays les moins avancés ainsi qu’à ceux des économies en transition.  Le but est d’aider ces pays à mieux adapter leurs pratiques et leur législation aux règles et disciplines de l’OMC, à améliorer la mise en œuvre de leurs obligations et à mieux exercer leurs droits en tant que Membres. “Je me félicite du don de la France au Fonds d’affectation spéciale de l’OMC. Cette contribution permettra aux pays en développement d’élargir leurs marchés, de s’intégrer dans l’économie mondiale et de tirer un meilleur parti du système commercial multilatéral” a déclaré le Directeur général de l’OMC, M. Pascal Lamy.

    Le représentant permanent de la France auprès de l’OMC, M. François Riegert, a déclaré:  “Le commerce est devenu un outil nécessaire au développement et à la croissance économique.  Cette contribution est une expression concrète de la volonté de la France d'aider les pays les plus pauvres à obtenir un accès aux marchés, pour améliorer leurs capacités commerciales.”

    Source: OMC


    Link En savoir plus
    Link L'Espagne fait don de 350 000 euros
    Link Ministère français des affaires étrangères



===========================================================
N'hésitez pas à faire circuler ce bulletin à des collègues qui pourraient être intéressés.

Isolina BOTO
CTA
39 rue Montoyer
1000 Brussels
Belgium
Tel 02 513 74 36
Fax 02 511 38 68
http://www.cta.int/
http://bruxelles.cta.int/

 

Webmaster: André Feldhof (feldhof@cta.int)

NOTE
Si vous avez des questions ou suggestions, écrivez à : boto@cta.int
Pour des informations sur l'ensemble des activités du CTA, visitez http://www.cta.int/
Pour des information sur les activités du CTA à Bruxelles, veuillez consulter : http://bruxelles.cta.int/
Le CTA est une institution du Groupe des Etats ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique) et de l'Union Européenne, dans le cadre de l'Accord de Cotonou.
©Copyright 2009 Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale ACP-UE. Email: cta@cta.int
Les opinions exprimées ici sont celles de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue du CTA.

Vous êtes actuellement abonné au Bulletin du Bureau CTA de Bruxelles.
Votre abonnement :

===========================================================

 

 

 

1