Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Weblog du Bureau de Bruxelles
Décembre 2018
L Ma Me J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

[CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 287]
Sujet: [CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 287]
Date d'envoi: 2011-08-26 14:25:30
Publication #: 99
Contenu:
CTA Newsletter
1

Ce blog partage des informations clé sur les programmes et évènements
ACP-UE à Bruxelles importants pour le développement agricole et rural des pays ACP.


Date : [DATE]
Bulletin du Bureau de Liaison du CTA à Bruxelles

Principaux évènements de la semaine.
  1. Briefing de Bruxelles: Les leviers de la transformation rurale en Afrique
  2. L'Italie lance une opération humanitaire dans la Corne de l'Afrique
  3. Le programme européen de réforme sucrière provoque des bouleversements
  4. Mitchell : 400 000 enfants risquent de mourir de faim en Somalie
  5. Préparer le marché européen aux exportations des Caraïbes
  6. L'aide britannique s'aligne sur les dons publics
  7. L'Université du Pacifique Sud fait ses adieux au chef de la délégation EU
  8. La souveraineté alimentaire, une réponse européenne à la crise!
  9. Date butoir de l'APE du Pacifique reportée à la mi-2012
  10. Zimbabwe : l'UE invitée à visiter les mines de diamant de Chiadzwa
  11. La pêche industrielle détruit les moyens de subsistance des pêcheurs
  12. Afrique de l'est : des producteurs facilitent l'accès au marché de l'UE
  13. Réforme de l'agriculture européenne
  14. La Suède donne 50 millions supplémentaires pour l' Éthiopie
  15. l'APE entre le Cariforum et l'UE
  16. L'Afrique ne va pas beaucoup souffrir de la crise
  17. Les entreprises prévoient une augmentation d’investissements en faveur de l'innovation


  1. Briefing de Bruxelles: Les leviers de la transformation rurale en Afrique
    2011-08-26

    Le prochain Briefing de Bruxelles sur le développement aura lieu le 14 Septembre 2011 et sera organisée en partenariat avec l’Agence de Planification et de Coordination du NEPAD. Nous aborderons les principaux défis induits dans les processus de transformation rurale en partageant des perspectives différentes sur les processus de transformation rurale dans différents continents. Nous traiterons ensuite de l'emploi rural et des marchés de travail ruraux nécessaires pour créer de la croissance et du développement économique. Parmi les intervenants, nous sommes heureux d’accueillir entre autres le PDG du NEPAD, Dr. Ibrahim Assane Mayaki, le Prof. Peter Hazell de la School of Oriental and African Studies (SOAS) à Londres, Paul Dorosh du International Food Policy Research Institute (IFPRI),  Dr Dyborn Chibonga  NASFAM, Malawi) et Paul Barera, du Rwanda Telecentre Network (RTN). Des expériences d’Asie et Amérique Latine seront aussi presentées.

    Pour savoir plus sur le Briefing, veuillez consulter le site http://bruxellesbriefings.net ou vous abonner aux alertes emails sur les Briefings de Bruxelles.


    Link En savoir plus
    Link Programme du Briefing
    Link Abonnez-vous aux alertes


  2. L'Italie lance une opération humanitaire dans la Corne de l'Afrique
    2011-08-26
    Catégorie(s) : Archives

    Le ministère italien des affaires étrangères a lancé une nouvelle opération en envoyant de l’aide humanitaire d'urgence à Brindisi où se trouve l’entrepôt des Nations Unies. Le vol vers Nairobi transporte des produits de première nécessité comme des tentes, des conteneurs d'eau potable, des générateurs électriques, des couvertures et des ustensiles de cuisine pour les familles, ce qui représente un total de 30 tonnes. Le personnel du HCR réceptionnera les marchandises dans la capitale kenyane et s'occupera de leur transport et de leur distribution dans le camp de réfugiés de Dadaab. S’une valeur totale de 300 000 euros, cet envoi succède à un vol précédent de la coopération au développement italienne qui avait transporté, au début du mois d'août, 40 tonnes d'aliments offerts à la Croix-Rouge du Kenya. La nouvelle opération porte l'aide de la coopération au développement italienne dans la Corne de l'Afrique à un total de 11,5 millions.

    Source:Ministère italien des affaires étrangères


    Link En savoir plus
    Link HCR
    Link coopération italienne au développement


  3. Le programme européen de réforme sucrière provoque des bouleversements
    2011-08-26
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    La réforme sucrière de l'Union européenne a provoqué de telles pénuries et une telle volatilité des prix du sucre que les États-Unis devraient se méfier de toute proposition qui réduirait la production interne et rendrait le pays dépendant du sucre de pays en développement qui pourraient être des fournisseurs peu fiables, déclarent des analystes du secteur sucrier et des responsables européens.
    La réforme sucrière mise en œuvre par l'Union européenne depuis 2006 est « une recette désastreuse », a déclaré Stefan Uhlenbrock, analyste des produits de base auprès de la société allemande F.O. Licht, pendant un symposium international de l'American Sugar Alliance, un groupe de producteurs américains qui se réunissait à Stowe, dans le Vermont. La réforme de l'UE, a déclaré Ulhenbrock, a réduit la production et rendu l'UE dépendante des importations. Parallèlement, elle maintient un tarif « prohibitif » sur le sucre de certains pays et accorde un accès libre de droits à d'anciennes colonies et à des pays moins avancés « qui sont incapables de livrer les quantités nécessaires ou préfèrent s’abstenir de le faire ».Une évolution positive est le fait que la réforme a renforcé l’efficacité de ce qu’il reste de l'industrie sucrière européenne, note Langguth. « L'industrie sucrière européenne se porte bien étant donné que les prix sont très élevés ».L'UE devrait revoir son régime sucrier en 2015. Les cadres qui assistaient à la rencontre n'ont pas voulu spéculer sur les mesures que l'UE pourrait prendre à ce moment-là. Les analystes estiment que la Commission européenne et le Parlement, qui décideront de la politique des prochaines années, ne voudront pas encourager une plus grande production en Europe parce que cela signifierait admettre que la réforme était peu judicieuse, mais ils pourraient vouloir réduire les tarifs sur le sucre importé du Brésil et d'autres grands producteurs.

    Source:AGWEEK


    Link En savoir plus
    Link La politique agricole de l'Union européenne
    Link DG Agriculture et développement rural


  4. Mitchell : 400 000 enfants risquent de mourir de faim en Somalie
    2011-08-26
    Catégorie(s) : Archives, Efficacité Aide

    Jusqu'à 400 000 enfants risquent de mourir de faim si des mesures urgentes ne sont pas prises sur-le-champ, a déclaré aujourd'hui Andrew Mitchell, au cours d’une visite à Mogadiscio. Le secrétaire chargé du développement international a annoncé que la Grande-Bretagne fournira une aide vitale - notamment des compléments alimentaires et des fournitures médicales - à plus de 800 000 femmes et enfants en Somalie. En effet, les chiffres montrent que la moitié des victimes de la famine en Somalie sont des enfants.M. Mitchell, qui est le premier ministre britannique à visiter Mogadiscio en 18 ans, a averti que sans réaction urgente, la crise pourrait être aussi grave que la famine de 1991-2 pendant laquelle plus de 200 000 personnes avaient perdu la vie. Aujourd’hui, les travailleurs humanitaires voient les mêmes cas de malnutrition sévère dans certaines régions, et plus de 50% de la population est frappée.L'absence de soins, une immunisation insuffisante, le peu d'accès à l'eau potable et à des installations sanitaires sont autant d'éléments qui contribuent à augmenter les épidémies, notamment de choléra et de rougeole. Une action urgente dans tous ces domaines, et pas seulement en ce qui concerne l'aide alimentaire, est vitale pour empêcher de nouvelles victimes inutiles. Le nouveau programme de soutien britannique à l'UNICEF, l’organisation des Nations Unies qui vient en aide aux enfants, permettra de doubler le nombre d'enfants concernés par le programme de compléments alimentaires. Le programme d’aide aux enfants s'élève à £25millions et permettra :
    •    d'offrir des rations supplémentaires à 192 000 personnes pendant deux mois
    •    de vacciner au moins 800 000 enfants contre la rougeole et 300 000 enfants supplémentaires contre la polio et de leur fournir de la vitamine A et un traitement vermifuge
    •    de prendre des mesures de prévention contre la malaria, notamment en fournissant plus de 100 000 moustiquaires imprégnées, 50 000 kits de dépistage de la malaria et les médicaments nécessaires pour soigner 4 000 cas de malaria.

    Source: DFID


    Link En savoir plus
    Link DFID
    Link Coopération avec la Somalia


  5. Préparer le marché européen aux exportations des Caraïbes
    2011-08-26
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Une étude sur le secteur de la distribution agroalimentaire en Europe a été réalisée dans le cadre d'une initiative visant à préparer l'accès des exportateurs de la Barbade et des Caraïbes au marché européen.  Lincoln Price du Bureau des négociations commerciales l'a annoncé dans un exposé qu'il donnait pendant un séminaire d’étude sur les opportunités qui s’offrent en Europe aux hommes d'affaires de la région.Price a déclaré à un public d'hommes d'affaires venus essentiellement de la Barbade que leur intervention stratégique doit coïncider avec les programmes indicatifs nationaux et régionaux en vertu desquels l'Europe soutient financièrement des projets dans la région.  Concernant le secteur des activités agroalimentaires, Price a déclaré que les supermarchés et les restaurants sont un secteur à forte valeur ajoutée dans le domaine de la distribution des produits alimentaires.

    Source: The  Barbados Small Business Association


    Link En savoir plus
    Link CARIFORUM-EC-EPA
    Link DG développement et de la coopération


  6. L'aide britannique s'aligne sur les dons publics
    2011-08-25
    Catégorie(s) : Archives, Efficacité Aide

    Pour chaque livre donnée par le public en réponse à des appels d’organisations humanitaires, le gouvernement versera de l’argent dans le cadre d'un nouveau programme lancé récemment. La première demande de soutien du programme vient d'une émission télévisée de collecte de fonds, Born to Shine, en faveur de 'Save the Children'.

    Dans le cadre de son programme d'harmonisation de l'aide, le gouvernement britannique doublera le montant donné par le public en réponse à des appels pour des projets d'aide dans les pays en développement, ce qui permettra au public britannique d'avoir son mot à dire sur la manière dont une partie du budget de l'aide est dépensée.

    Le gouvernement doublera les dons du public pendant la dernière émission de ‘Born to Shine’. Ce soutien permettra à Save the Children d’apporter une aide sanitaire et alimentaire à un plus grand nombre de mères et d'enfants dans quelques-uns des pays les plus pauvres au monde.

    Le secrétaire chargé du développement international, Andrew Mitchell, a déclaré : « Chaque jour, le public britannique prouve sa générosité et son engagement en faveur de la lutte contre la pauvreté dans les pays en développement en donnant de l'argent à des œuvres de bienfaisance. En ajoutant un montant égal à chaque livre donnée par les citoyens, le gouvernement et le contribuable britannique soutiendront leur choix et contribueront à réduire la pauvreté dans les pays en développement. »

    Source: DFID. Department for International Studies.




  7. L'Université du Pacifique Sud fait ses adieux au chef de la délégation EU
    2011-08-25
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE

    Le 15 août 2011, une cérémonie d'adieu était organisée par l'université du Pacifique Sud en l'honneur du chef de la délégation de l'Union européenne (UE), son Excellence l'ambassadeur Wiepke van der Goot, sur le campus de Laucala à Suva.

    Un lunch marquait l'occasion : les participants étaient de hauts responsables du gouvernement de Kiribati, notamment le ministre de l'éducation, l'honorable M. Toakai Koririntetaake, et le personnel d'encadrement de l'université.

    Dans ses remarques, la vice-chancelière faisant fonction, le Dr Esther Williams, a déclaré à quel point l'université avait apprécié le soutien personnel de l'ambassadeur et l’appui de l'UE.

    « Pendant toute la durée de son mandat à Fidji, l'ambassadeur van der Goot a encouragé et aidé l'USP. Il appréciait le fait que l'USP est un mécanisme idéal de renforcement des capacités dans la région », a-t-elle ajouté.

    Source: Université du Pacifique Sud




  8. La souveraineté alimentaire, une réponse européenne à la crise!
    2011-08-25
    Catégorie(s) : Politique alimentaire, Sécurité alimentaire

    Après cinq jours d'échanges intenses et constructifs, le Forum européen Nyeleni 2011 pour la souveraineté alimentaire s'est terminé hier par l'adoption de la Déclaration Européenne pour la Souveraineté Alimentaire. Plus de 400 délégués de 34 pays d'Europe se sont engagés à renforcer leur capacité collective pour exercer un contrôle citoyen sur notre système alimentaire et dénoncer celui imposé par l'agro-business. Ce faisant, ils ont élargi et renforcé le mouvement européen pour la souveraineté alimentaire.


    Durant ces journées, plus de 120 organisations et individus, représentant la société civile et les mouvements sociaux, ont discuté de l'impact des politiques européennes et globales actuelles. Le Forum a montré l'importance de la contribution des jeunes, des femmes et des producteurs, dont les préoccupations sont souvent sous-estimées. Cette diversité et la richesse du partage d'expériences ont permis au forum Nyeleni Europe 2011 de construire une plateforme commune et de définir comment atteindre la souveraineté alimentaire en Europe.

    Un plan d'action a été établi, basé sur des procédures démocratiques et participatives. Comme le souligne la Déclaration, “nous sommes convaincus que le changement de notre système alimentaire est un premier pas vers un plus grand changement de nos sociétés”. Les délégués se sont clairement engagés pour reprendre en mains le système alimentaire:


    - En oeuvrant pour un modèle de production et de consommation alimentaire durable, tant sur le plan écologique que sur celui de la justice sociale, basé sur une activité agricole non-industrielle et des modes de transformation et de distribution alternatifs.
    - En décentralisant le système de distribution alimentaire et en reliant plus fortement les producteurs aux consommateurs.
    - En améliorant les conditions de travail et le statut social des travailleurs de l'agriculture et de la chaîne alimentaire.
    - En démocratisant la prise de décision quant à l'usage des biens communs et du patrimoine de l'humanité: terre, eau, air, savoirs traditionnels,
    semences et espèces animales.
    - En veillant à ce que les politiques publiques à tous les niveaux garantissent la vitalité des zones rurales, des prix équitables pour les producteurs et de la nourriture saine et exempte d'OGM pour tous.


    En ces temps de volatilité politique et de crise sociale et économique, les délégués du forum NYELENI ont réaffirmé que leur vision commune met l'accent sur le droit des peuples à définir leurs propres politiques agricoles et alimentaires, sans porter préjudice aux autres humains et aux ressources naturelles, rappelant ainsi ce que signifie la Souveraineté alimentaire.


    C'est pourquoi nous demandons la souveraineté alimentaire dès maintenant.

    Source: NYeleni 2011. Forum européen pour la souveraineté alimentaire


    Link En savoir plus


  9. Date butoir de l'APE du Pacifique reportée à la mi-2012
    2011-08-24
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    La date limite de fin des négociations d'un accord de partenariat économique (APE) est reportée à la mi-2012. C'est l'une des décisions clés prises pendant la rencontre des responsables du commerce des ACP du Pacifique, qui se tenait à Port Moresby la semaine dernière.

    Un rapport de Maureen Penjueli sur www.islandsbusiness.com précise que ce changement de date limite par rapport à l'objectif trop ambitieux de décembre 2011 est une reconnaissance claire de la tâche énorme que la finalisation des négociations générales de l'APE représente pour la région.

    Des questions relatives aux règles d'origine, à la coopération au développement, à la mise en place et à l’ampleur de la libéralisation restent litigieuses et non résolues, l'Union européenne refusant de faire preuve de souplesse sur ces questions en dépit du fait que les ACPP estiment qu'un accord sans concessions dans ces domaines ne répond pas à l'objectif fondamental des APE.

    Mme Penjueli, qui est également coordinatrice du PANG (Réseau du Pacifique pour la mondialisation), a déclaré que les ACPP ont toujours affirmé que les questions litigieuses ont des conséquences économiques et politiques inacceptables pour leur développement.

    « Avoir une date limite ambitieuse représente un risque évident de voir les ACPP accepter des compromis dans des domaines qui entraveront la croissance et le développement de la région dans le but de progresser et de conclure les négociations d'ici la mi-2012. Bien que la plupart des questions litigieuses soient importantes pour l'ensemble des ACPP et pourraient avoir de graves implications, le secrétariat du Forum des îles du Pacifique conseille aux ACPP d’adopter une « approche conciliante » dans un certain nombre de domaines, notamment les taxes à l'exportation et les clauses sur les industries naissantes.

    Source: Fijitimes.com




  10. Zimbabwe : l'UE invitée à visiter les mines de diamant de Chiadzwa
    2011-08-24
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE

    Le ministre des mines du Zimbabwe, Obert Mpofu, invite l'Union européenne (UE) à visiter les mines de diamant controversées de Chiadzwa, une semaine après que l'UE a déclaré envisager de lever l'interdiction qui frappe les exportations du Zimbabwe.

    Il a été annoncé la semaine dernière que l'UE réfléchit à une éventuelle levée de l'interdiction, qui est en vigueur depuis 2009 en raison des violations des droits de l'homme à Chiadzwa, disant que les conditions dans deux mines se sont améliorées. Les rapports coïncident avec un documentaire-choc de Panorama, un programme d'investigation de la BBC qui révèle l'utilisation de camps de torture par les militaires qui contrôlent les mines de diamant de la région de Marange. La parlementaire européenne néerlandaise Judith Sargentini apparait également dans le documentaire de la BBC.

    L'enquête de Panorama a rassemblé des preuves tangibles et des témoignages des brutalités commises par les militaires dans les mines de diamant, notamment des assassinats de masse, des viols, des actes de torture et des travaux forcés. L'équipe de la BBC a également présenté ces témoignages à la Cour pénale internationale (CPI) qui a déclaré que la situation à Chiadzwa peut être qualifiée de crimes contre l'humanité.

    Mpofu a traité par le mépris le documentaire en le qualifiant de simple propagande britannique destinée à empêcher le Zimbabwe de vendre ses diamants sur le marché international. Au cours du week-end, il a déclaré au journal Herald que l'UE est la bienvenue si elle souhaite visiter les mines de diamant, en insistant sur le fait qu'il n'y a « rien à cacher ». En outre, il a averti que le Zimbabwe pourrait être contraint de mettre fin à ses exportations de diamants vers l'UE, effectuées par des partenaires internationaux, à titre de « mesure réciproque » si le bloc ne soutient pas la reprise des échanges commerciaux du Zimbabwe.

    L'UE est actuellement confrontée à des critiques croissantes parce qu'elle semble faire peu de cas des préoccupations concernant les droits de l'homme dans les mines de diamant. Un analyste politique et ancien diplomate du Zimbabwe, Clifford Mashiri, a déclaré à SW Radio Africa que si l’UE envisage de lever l'interdiction qui frappe les diamants, cela signifie qu’elle « banalise » les violations des droits de l'homme. La société civile du diamant au Zimbabwe aura tout lieu de se sentir trahie par l'UE et ses partenaires si l'interdiction est levée sans que le Zimbabwe ne s’engage fermement à démilitariser les mines de diamant et à enquêter sur les massacres de 2008 et les camps de torture," a déclaré Mashiri.

    Source: allafrica.com




  11. La pêche industrielle détruit les moyens de subsistance des pêcheurs
    2011-08-24
    Catégorie(s) : Pêche Régionale

    Pendant la conférence sur la pêche qui réunissait les Länder du nord de l'Allemagne à Kiel la semaine dernière, le Service des associations de développement protestantes (EED) et Fair Oceans ont demandé aux ministres allemands d'insister pour que l'UE garantisse une pêche durable aux pêcheurs européens en dehors des eaux européennes. « Il est inacceptable que les récentes propositions pour une réforme de la pêche européenne ne prévoient pas de solutions permettant d’améliorer la situation des pêcheurs locaux », dit Andrea Müller-Frank de l'EED.

    « De plus en plus de chalutiers étrangers opèrent dans les eaux sénégalaises. Les licences sont attribuées sans tenir compte des conséquences environnementales et sociales. De nombreux chalutiers industriels entrent illégalement dans les zones réservées aux petites activités de pêche. C'est ainsi que nous, les petits pêcheurs, sommes privés de nos moyens de subsistance », dit Gaoussou Gueyse, secrétaire général de la Fédération ouest-africaine de la pêche. « Les futurs accords de pêche de l'UE doivent promouvoir le développement de notre secteur de la pêche et ne pas se contenter d’épuiser nos stocks de poisson », ajoute Gueye.

    Étant donné qu'aujourd'hui, plus de la moitié des importations européennes de poisson viennent  de pays en développement, la responsabilité de l'Allemagne à l'égard du secteur de la pêche dans les pays cibles augmente. « Les ministres réunis à Kiel doivent exiger une réforme de la pêche européenne qui réduira la dépendance de l'Europe à l'égard des importations et reconstituera les stocks de poisson de la mer du Nord et de la mer Baltique d'une manière écologiquement responsable », déclare Kai Kaschinski de Fair Oceans.

    Source: www.eed.de




  12. Afrique de l'est : des producteurs facilitent l'accès au marché de l'UE
    2011-08-24
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Les exportations horticoles devraient augmenter considérablement étant donné que les producteurs locaux de produits frais bénéficieront de l'adoption de normes internationales dans leurs procédures de production et de commercialisation, ce qui facilitera l'accès de leurs produits aux marchés internationaux.

    Dans le cadre d'un projet de subvention de Sh5 milliards ($65 millions) signé avec TradeMark  East Africa (TMEA) à Nairobi la semaine dernière, le Kenya amènera d'autres producteurs horticoles d’Afrique orientale à élaborer et à mettre en œuvre une version régionale des normes internationales en matière de bonnes pratiques agricoles.

    La référence qualitative régionale, encore appelée normes EAGAP (East Africa Good Agricultural Practice), mettra au point une gestion uniforme de la qualité, des techniques de production et des services réglementaires dans la région. […]

    Malgré les perturbations économiques qui ont frappé ses principaux marchés en Europe – qu’il s’agisse de la lenteur de la relance économique après la crise financière mondiale ou de l'éruption volcanique en Islande qui a coupé les contacts avec les marchés - l'horticulture représentait la seconde source de devises en 2010.

    Les exportateurs de produits frais ont engrangé Sh76 milliards, battant ainsi le tourisme qui a enregistré un bénéfice annuel de Sh78 milliards mais s'est fait distancer par le thé, qui a dépassé les recettes des exportations de la saison avec Sh97 milliards. […]

    Les acheteurs européens - un marché représentant 80 pour cent des produits frais du Kenya - exigent des systèmes de contrôle qui retracent l’origine des produits agricoles, depuis leur plantation jusqu'au moment où la récolte arrive sur le marché. Les statistiques de l'industrie indiquent qu'environ 40 pour cent des produits frais récoltés annuellement sont perdus en raison des dégâts occasionnés après la récolte.




  13. Réforme de l'agriculture européenne
    2011-08-24
    Catégorie(s) : Développement rural, Politique ACP-UE, Sécurité alimentaire

    Poursuivre les paiements directs aux agriculteurs dans le cadre de la politique agricole commune de l'UE n'a pas de sens, dit le professeur Ulrich Koester de l'université de Kiel. M. Koester affirme qu'au lieu d’une diminution des prix du marché pour les produits de l’UE, les agriculteurs européens ont vu les prix du marché augmenter depuis 1993, au moment de l'introduction des paiements directs. D'après une étude de l'OCDE-FAO de 2011, les prix du marché seront encore plus élevés en 2020 qu'en 2011. M. Koester estime dès lors que la raison initiale des paiements directs, à savoir compenser une chute des prix du marché pour les agriculteurs, a cessé d'exister.

    Si les paiements directs sont maintenus, Koester préconise des taux différents pour les différents pays. Non seulement les nouveaux États membres ont connu des augmentations de prix dictées par des considérations politiques, mais les subsides agricoles doivent aussi être mis en rapport avec les autres secteurs d’un même pays, et non avec le secteur agricole d’autres pays européens. « Personne ne suggère qu’il faut, pour des raisons de compétitivité, que les responsables gouvernementaux dans tous les pays de l'UE reçoivent la même rémunération », dit Koster. « Alors pourquoi devrait-on niveler les revenus des agriculteurs? »

    Source: Capreform.eu




  14. La Suède donne 50 millions supplémentaires pour l' Éthiopie
    2011-08-24
    Catégorie(s) : Efficacité Aide, Politique alimentaire

    L'agence suédoise de coopération au développement international (Sida) a décidé de donner 50 millions de couronnes supplémentaires (5,4 millions d'euros) pour tenter de sauver des vies et soulager la souffrance en Éthiopie, dans la Corne de l'Afrique. Quarante millions de couronnes (4,3 millions d'euros) iront à un fonds qui est capable d’intervenir rapidement en procurant des ressources au moment et à l'endroit où elles sont nécessaires. Dix millions de couronnes (1,1 million d'euros) iront à l’UNICEF pour sauver 200 000 enfants sous-alimentés et examiner 600 000 femmes enceintes et allaitantes, a déclaré Elizabeth Narrowe, administratrice de la Sida chargée de l'aide humanitaire dans la Corne de l'Afrique. La nouvelle aide fait partie d'une contribution de 200 millions de couronnes (21,6 millions d'euros) que le gouvernement a décidé de redistribuer dans le cadre de ses efforts de développement à long terme dans la Corne de l'Afrique. Avec cette aide, la Sida aura donné cette année 363 millions de couronnes (39,2 millions d'euros) d'aide humanitaire à la Corne de l'Afrique. Une autre tranche de 55 millions de couronnes sera prochainement versée. Quarante-cinq millions de couronnes seront épargnées afin de garder une marge de manœuvre pour de nouveaux versements en automne. La Sida et le MAE ont engagé environ 770 millions de couronnes (83,2 millions d'euros) en faveur des populations de la région, frappées par la sécheresse. Ce qui fait de la Suède le cinquième donateur dans la région.

     

    Source:Agence suédoise de coopération au développement international (Sida)

    www.sida.se




  15. l'APE entre le Cariforum et l'UE
    2011-08-22
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE, Commerce ACP-UE

    Dans le cadre de l'accord de partenariat économique (APE) entre le Cariforum et l'UE, celle-ci améliore les conditions d'accès au marché des fournisseurs de services de divertissement issus des pays du Cariforum. D'après une étude menée par KEA pour le Centre européen de gestion des politiques de développement (ECDPM), les dispositions européennes autorisent les artistes des pays du Cariforum à travailler dans un État Membre de l'UE si leur troupe a une présence commerciale dans ce pays. Cependant, les ressortissants des Caraïbes sont encore confrontés à des restrictions discriminatoires lorsqu'ils entrent dans l'Union européenne. Ils sont notamment soumis à une évaluation de leurs qualifications ou à un examen des besoins économiques. De plus, des difficultés peuvent surgir en ce qui concerne le visa ; bien que certains pays comme Antigua-et-Barbuda ou les Bahamas aient un accord d'exemption de visa avec l'UE, la situation est différente pour Trinidad & Tobago ou la Grenade, qui sont encore en plein processus de demande.

     

    Du côté des Caraïbes, le rapport KEA constate que certains pays des Caraïbes doivent attendre que tout le processus de ratification de l’APE soit terminé avant de pouvoir en ratifier les clauses culturelles. Actuellement, l'APE conclu en 2008 est appliqué à titre provisoire.


    Link Read the full article


  16. L'Afrique ne va pas beaucoup souffrir de la crise
    2011-08-22
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE, Efficacité Aide

    L'Afrique ne va pas beaucoup souffrir des conséquences de la crise financière qui secoue les Etats-Unis et l'Europe, a soutenu, mardi à Dakar, Yolande Duhem, la directrice de la Société financière internationale(IFC) pour l'Afrique de l'ouest et du centre.

    "Avec son taux de croissance et son positionnement stratégique en termes de diversification, l'Afrique va moins souffrir de la crise financière", a notamment dit Yolande Duhem, lors d'une conférence sur le bilan de l'action fiscale de l'IFC en 2011 sur le continent.

    "Tant que pour les Etats-Unis et l'Europe, l'Afrique est un continent très important, l'Afrique va pouvoir souffrir moins que d'autres régions", a-t-elle dit.

    "En Afrique, la croissance a baissé, mais pas tellement fort. C'est parce qu'il y a plus d'investissements des pays et des régions émergents. Les investissements de l'Afrique du Sud et de l'Afrique du Nord ont été plus importants (...)", a-t-elle expliqué.

    "En Afrique, la croissance a baissé, mais pas tellement fort. C'est parce qu'il y a plus d'investissements des pays et des régions émergents. Les investissements de l'Afrique du Sud et de l'Afrique du Nord ont été plus importants (...)", a-t-elle expliqué.

    Toutefois, estime la directrice IFC pour l'Afrique de l'ouest et du centre, même si la crise aura un impact dans une certaine mesure, "l'Afrique sera un peu plus protégée que d'autres continents".

    Le retournement du marché immobilier américain et la crise des crédits hypothécaires à risque qui l'a accompagné ont provoqué une crise financière. Celle-ci a fragilisé les banques, précipité la chute des indices boursiers et déprimé l'économie réelle au travers de différents canaux de transmission.

     

    Source: AllAfrica.com




  17. Les entreprises prévoient une augmentation d’investissements en faveur de l'innovation
    2011-08-22
    Catégorie(s) : Efficacité Aide

    Les principales entreprises de l'UE qui investissent dans la recherche et le développement (R&D) devraient augmenter de 5 % par an leurs investissements globaux dans ce domaine au cours de la période 2011‑2013. Ces chiffres sont plus de deux fois supérieurs aux prévisions de l'année dernière et traduisent un revirement de situation important par rapport à la réduction de 2,6 % des investissements en R&D appliquée par ces entreprises en 2009. Les entreprises interrogées ont également indiqué qu'en moyenne, 27 % de leur chiffre d'affaires annuel provenait des produits innovants mis sur le marché au cours de ces trois dernières années, ce qui démontre à nouveau que l'innovation est la clé de la réussite commerciale et de la création d'emplois.

    La Commission européenne a publié aujourd'hui ces chiffres dans le cadre de la sixième enquête de l'UE sur les tendances des entreprises en matière d'investissements en R&D, une enquête sur les prévisions d'investissements des 1 000 entreprises européennes qui investissent le plus en R&D. 205 entreprises y ont participé, permettant ainsi de disposer d'un échantillon substantiel. […]

    Les entreprises interrogées prévoient d'augmenter de 3 % par an leurs investissements en R&D à l'intérieur de l'UE au cours des trois prochaines années. Ce taux est inférieur à la croissance prévue pour leurs investissements en R&D dans d'autres régions du monde; toutefois les entreprises devraient continuer à effectuer 75 % de leurs investissements dans l'UE. L'augmentation du pourcentage des investissements en R&D devrait être la plus marquée en Chine (25 %), suivie par le Japon (17 %), d'autres pays européens (8 %), l'Inde (8 %) ainsi que les États-Unis et le Canada (5 %). […]

    En octobre 2011, la Commission européenne publiera le prochain tableau de bord de l'Union européenne sur les investissements en R&D industrielle, qui classe les principales entreprises qui investissent dans la recherche et le développement (1 000 entreprises de l'UE et 1 000 entreprises hors UE) en fonction des investissements réels effectués en 2010.


    Link Lire le rapport



===========================================================
N'hésitez pas à faire circuler ce bulletin à des collègues qui pourraient être intéressés.

Isolina BOTO
CTA
39 rue Montoyer
1000 Brussels
Belgium
Tel 02 513 74 36
Fax 02 511 38 68
http://www.cta.int/
http://bruxelles.cta.int/

 

Rédacteur : André Feldhof (feldhof@cta.int)

NOTE
Si vous avez des questions ou suggestions, écrivez à : boto@cta.int
Pour des informations sur l'ensemble des activités du CTA, visitez http://www.cta.int/
Pour des information sur les activités du CTA à Bruxelles, veuillez consulter : http://bruxelles.cta.int/
Le CTA est une institution du Groupe des Etats ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique) et de l'Union Européenne, dans le cadre de l'Accord de Cotonou.
©Copyright 2011 Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale ACP-UE. Email: cta@cta.int
Les opinions exprimées ici sont celles de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue du CTA.

Vous êtes actuellement abonné au Bulletin du Bureau CTA de Bruxelles.
Votre abonnement :

===========================================================

 

 

 

1