Teknoloji Haberleri Teknoloji Blogu Internet Haberleri Defterdar | Bir Bilgenin Defteri HDFilmİzle Full HD izle Türkçe Dublaj izle
Weblog du Bureau de Bruxelles
Juin 2018
L Ma Me J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

[CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 292]
Sujet: [CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 292]
Date d'envoi: 2011-09-30 16:23:35
Publication #: 104
Contenu:
CTA Newsletter
1

Ce blog partage des informations clé sur les programmes et évènements
ACP-UE à Bruxelles importants pour le développement agricole et rural des pays ACP.


Date : [DATE]
Bulletin du Bureau de Liaison du CTA à Bruxelles

Principaux évènements de la semaine.
  1. Principaux évènements pour la semaine du 03/10 au 09/10/2011
  2. Notre invité vidéo: Dominique Ristori, Centre commun de recherche
  3. Efficacité énergétique: Les Etats priés de mettre fin à leur double discours
  4. Les députés veulent des objectifs pour une économie verte mondialisée
  5. Le Parlement européen insiste sur le droit à l'alimentation
  6. Renforcer la sécurité alimentaire grâce à la recherche
  7. Le Conseil des Ministres discute sur Doha
  8. Coopération au développement de l’UE avec les Iles Fidji
  9. Le PE soutient des politiques en faveur du commerce équitable
  10. Nigeria - Ogoniland – La Chambre cherche l'appui de l'UE
  11. La Commission propose les possibilités de pêche applicables pour 2012
  12. Table ronde sur les TIC entre les ACP et l'Europe
  13. Zimbabwe : un programme d'aide améliore les services de santé
  14. CAE: l'UE injectera 35 millions d'euros dans le secteur de la pêche
  15. Dirk Niebel participe à une réunion des ministres du développement du G20
  16. Reprise des négociations commerciales entre l'Afrique de l’Est et l'Europe
  17. Le régime inique des Européens
  18. La commissaire Georgieva aux Etats-Unis
  19. Le Kenya, premier signataire de la charte contre la faim
  20. Emissions aériennes: La CE définit les règles pour l'allocation de quotas
  21. CESE : Rio+20 sera l'heure de vérité pour un nouvel ordre économique
  22. PAC: La Grande-Bretagne et la Pologne veulent une réforme « radicale »
  23. Royaume-Uni : les distributeurs ciblés par Coton Made in Africa
  24. L’UE fait don d’un milliard d’euros pour atteindre les OMD
  25. Belize : de violentes tempêtes coûtent entre 15 et 20 millions de dollars


  1. Principaux évènements pour la semaine du 03/10 au 09/10/2011
    2011-09-30
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Archives, Pêche Régionale, Environnement, Efficacité Aide, Commerce ACP-UE, Développement rural, Politique alimentaire, Politique ACP-UE

    Conseil des Ministres
    -04 octobre: Conseil des affaires économiques et financières
    -06 octobre: Conseil transport, télécommunication et énergie
    Groupe ACP
    -03-06 octobre: 24ème Session de l’Assemblée parlementaire ACP et réunions ACP-EU
    -06/07 octobre : Forum de l’investissement pour la croissance verte

    Vous pouvez également lire notre quotidien anglais « CTA Brussels Daily » (alimenté par Twitter) et nous suivre à travers notre nouveau group de Facebook CTABrussels ainsi que notre compte Twitter CTABruxelles pour recevoir les dernières informations UE-ACP.


    Link Parlement européen
    Link Conseil des Ministres
    Link Commission européenne


  2. Notre invité vidéo: Dominique Ristori, Centre commun de recherche
    2011-09-30
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Environnement

    Dominique Ristori est le directeur général du Centre commun de recherche (CCR) de la Commission européenne. Dans notre interview, il parle de la conférence du CCR sur la sécurité alimentaire et le rôle de la science dans la lutte contre la faim.


    Link Regarder la vidéo
    Link La conférence sur la sécurité alimentaire
    Link Des informations supplémentaires


  3. Efficacité énergétique: Les Etats priés de mettre fin à leur double discours
    2011-09-30
    Catégorie(s) : Environnement, Développement rural

    Le chef de la DG Energie de la Commission européenne a critiqué les Etats membres en affirmant qu'ils tenaient un double discours sur l'objectif de l'UE de réduire ses émissions de 20 % d’ici 2020.

    Philip Lowe, le chef de la direction générale Energie de la Commission, a critiqué les Etats membres de l'UE pour avoir fait obstruction aux règles contraignantes d'amélioration de l'efficacité énergétique, qui font partie des mesures mises en œuvre par l'Union pour réduire de 20 % sa consommation d'énergie d'ici 2020.

    Source: Euractiv


    Link En savoir plus
    Link L'AEE critique les calculs européens
    Link Député: les plans d'éfficacité sont insuffisants


  4. Les députés veulent des objectifs pour une économie verte mondialisée
    2011-09-30
    Catégorie(s) : Environnement, Commerce ACP-UE

    La conférence des Nations unies sur le développement durable ("Rio+20") devrait définir des "objectifs chiffrés", notamment des objectifs à l'échelle mondiale sur les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique, selon une résolution approuvée ce jeudi par le Parlement. L'ensemble des recommandations du Parlement pour le sommet de l'année prochaine - qui aura lieu 20 ans après le premier Sommet de la terre de 1992 - a été approuvé par 449 voix pour, 103 voix contre, et 45 abstentions.

    "Nous appelons les pays industrialisés et développés à collaborer afin de réduire l'empreinte écologique mondiale. Seules des mesures énergiques permettront à la population croissante mondiale de partager ses ressources naturelles limitées de manière équitable et durable à l'avenir", a déclaré Jo Leinen (S&D, DE), président de la commission de l'environnement.

    Il faut évaluer à leur juste valeur les avertissements relatifs aux pressions exercées sur le changement climatique, la biodiversité et les ressources naturelles, telles que l'eau, les sols et les forêts. Le Parlement soutient l'appel de la Commission européenne en vue d'établir une "feuille de route de l’économie verte" et souligne que la croissance durable a besoin de nouvelles mesures et d'"objectifs chiffrés", notamment des objectifs à l'échelle afin d'accroître l'exploitation des énergies renouvelables et de renforcer l'efficacité énergétique. Une faible majorité de députés s'est aussi opposée à l’extraction de pétrole à partir de sables et schistes bitumeux.

    La résolution appelle à mettre un terme aux subventions exerçant une influence négative sur l'environnement d'ici 2020. En outre, les députés souhaitent l'introduction d'une taxe internationale sur les transactions financières - comme l'a proposée hier la Commission au niveau européen - en vue de promouvoir la protection du climat et de la biodiversité dans les pays en développement. L'UE soumettra aux Nations unies une position univoque d'ici le début du mois de novembre. Les négociations internationales mèneront ensuite au sommet de Rio de Janeiro en juin 2012.

    Source: Parlement européen


    Link En savoir plus
    Link Consulter la résolution [DOC]
    Link La communication de la Commission sur Rio+20


  5. Le Parlement européen insiste sur le droit à l'alimentation
    2011-09-30
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Commerce ACP-UE, Politique alimentaire, Environnement

    Le Parlement européen a adopté cette semaine un rapport de l'eurodéputée allemande Gabriele Zimmer sur la sécurité alimentaire mondiale, dans lequel il exprime son soutien à la mise en œuvre du droit à l'alimentation dans l'UE et dans le monde. Le Parlement demande par conséquent de « prendre des mesures urgentes pour faire du droit à une alimentation adéquate et nutritive une réalité ». Dans ce contexte, il demande instamment à la Commission et aux États membres de « prendre des mesures concrètes visant à lutter efficacement contre la spéculation financière sur les céréales et les aliments » et en particulier de restaurer les stocks alimentaires mondiaux.

    En ce qui concerne les politiques européennes sur l'agriculture et la pêche, le Parlement demande à l'UE de diminuer progressivement toutes ses subventions à l'exportation et l'invite à « analyser l'impact extérieur de la PAC sur la sécurité alimentaire dans les pays en développement ». Les MPE souhaiteraient en outre une suppression des barrières européennes aux échanges commerciaux et invitent la Commission à améliorer la cohérence entre la réforme de la politique agricole commune et/ou de la politique de la pêche et ses objectifs en matière de politique de développement.

    Le Parlement veut aussi un renforcement de l'agriculture. Les MPE insistent sur l'importance « d'allouer une part suffisante de l'aide extérieure européenne au développement du secteur agricole » et demande à la Commission et aux États membres « d'investir de façon plus ciblée dans le secteur agricole pour que la population locale ait des raisons de ne pas partir ».

    Source: CTA


    Link Consulter la résolution
    Link Rapporteur Gabriele Zimmer
    Link Rapporteur de l'ONU pour le droit à l'alimentation


  6. Renforcer la sécurité alimentaire grâce à la recherche
    2011-09-30
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Environnement, Commerce ACP-UE, Développement rural, Politique alimentaire, Pêche Régionale

    Sous l'impact d'une famine généralisée dans la Corne de l'Afrique et de la fluctuation des prix des denrées alimentaires, le Centre commun de recherche (CCR) de la Commission européenne a invité 300 chercheurs et fonctionnaires européens à une conférence intitulée «L'appui scientifique pour la sécurité alimentaire et la gouvernance mondiale".  Avec environ 9 milliards de personnes sur terre en 2050, les intervenants ont estimé que le monde doit doubler sa production alimentaire tout en minimisant la dégradation de l'environnement. Tout en préparant le terrain, Ann Tutweiler de la FAO a déclaré :"En ce moment, les rendements des agriculteurs sont bien en deçà de leur potentiel. Nous pouvons produire beaucoup plus, et nous pouvons cesser de gaspiller 30% de notre alimentation et 40% de notre eau." Pour ce faire, des politiques cohérentes sont tout aussi importantes qu’un apport scientifique solide. "L'Europe en particulier est un catalyseur pour la recherche scientifique.", a affirmé Marion Guillou de l'institut de recherche INRA, en soulignant que la stratégie Europe 2020 prévoit un objectif de 3% des budgets nationaux consacrés à la recherche d'ici 2020.

    Selon les intervenants, les résultats des recherches devraient être accessibles à un large éventail de personnes, et devraient être traduits dans une langue comprise par les praticiens. Les intervenants ont également convenu que la spéculation sur les denrées alimentaires devait être mieux réglementée afin de prévenir les fluctuations massives des prix alimentaires. Joachim von Braun, directeur du Centre for Development Research (ZEF) de Bonn, a même suggéré d'introduire une nouvelle "Banque Internationale de Réserves de Céréales", une sorte de Fonds Monétaire International pour les produits alimentaires. Cette banque pourrait débloquer des réserves alimentaires dans le cas d'une flambée des prix, et ainsi maintenir les prix alimentaires mondiaux constants.

    Source: CTA


    Link En savoir plus
    Link CCR: La recherche sur la sécurité alimentaire
    Link CCR


  7. Le Conseil des Ministres discute sur Doha
    2011-09-29
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    La 3112e session du Conseil Affaires étrangères/Commerce qui s'est tenue à Bruxelles le 26 septembre 2011 a fait le point sur l'évolution des négociations commerciales multilatérales dans le cadre du programme de Doha pour le développement en cours à l'OMC, en vue de préparer la huitième conférence ministérielle de l'OMC qui se tiendra à Genève du 15 au 17 décembre.

    Lancées à Doha en 2001, les négociations visent à réformer en profondeur le système commercial international et à améliorer les perspectives commerciales des pays en développement. Cependant, les pourparlers sont dans l’impasse depuis 2008 en raison de l’absence d'un accord sur les 'modalités' qui permettraient de transposer en chiffres les engagements politiques pris par les membres de l'OMC. Le Conseil a reconfirmé la détermination de l'UE à voir aboutir les négociations du cycle de Doha et la conférence ministérielle de décembre, ainsi que l'importance qu'il attache au système commercial multilatéral.

    L'UE a depuis longtemps pour objectif d'arriver à un accord ambitieux, global et équilibré. C'est pourquoi le Conseil demande instamment aux États membres de l'OMC de rechercher et de trouver une issue à l'impasse actuelle. Dans ce but, il a exprimé son soutien à la Commission pour qu'elle explore, avec d'autres membres de l'OMC, de nouvelles méthodes permettant de faire avancer le programme de négociations conformément au mandat approuvé à Doha, en s'appuyant sur les progrès déjà réalisés. Il a réaffirmé l'engagement de l'UE à parvenir à des résultats concrets qui répondront aux besoins et tiendront compte des intérêts des pays les moins développés.

    Source: Conseil des Ministres


    Link En savoir plus
    Link OMC: Le cycle de Doha
    Link PE: Le cycle de Doha ne sera pas conclu en 2011


  8. Coopération au développement de l’UE avec les Iles Fidji
    2011-09-29
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Le Conseil des Ministres a cette semaine repoussé la résomption d’une coopération de développement à part entière avec la République des îles Fidji jusqu’au 30 Septembre 2012, en attendant la mise en œuvre de mesures concrets pour organiser des nouvelles élections et pour respecter les droits de l’homme et le régime de la loi. Ces mesures ont été imposées la première fois le 1er octobre 2007.

    Source: CTA/Conseil des Ministres


    Link En savoir plus
    Link Délégation de l'UE à Fidji
    Link Barroso voit peu de progrès en Fidji


  9. Le PE soutient des politiques en faveur du commerce équitable
    2011-09-29
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Le Parlement européen a adopté une résolution concernant une ‘nouvelle politique commerciale européenne dans le cadre de la stratégie Europe 2020’ en réponse à la proposition de la Commission relative à une nouvelle politique commerciale de l'UE. Dans cette résolution, le Parlement européen réitère clairement son précédent appel invitant 'la Commission européenne à mener des politiques coordonnées afin de favoriser le commerce équitable'.

    Le Parlement européen s'est montré très clair et très cohérent dans ses appels répétés invitant la Commission à garantir des politiques coordonnées en faveur du commerce équitable, notamment dans sa résolution sur le commerce équitable et le développement.

    Le Parlement européen fait ainsi écho au soutien manifeste des citoyens de l'Union européenne en faveur de considérations éthiques dans les échanges commerciaux. Pendant la consultation publique de la CE concernant le nouvel agenda commercial, les citoyens ont largement appelé à une reconnaissance et à un soutien du commerce équitable - une initiative conduite par la société civile - qu'ils considèrent comme un outil et une bonne pratique favorisant la mise en place d'une production et d'un commerce plus justes et plus responsables. Le résumé comportait de nombreuses références au commerce équitable, notamment le fait que « le commerce équitable est une manière différente de pratiquer le commerce, qu'il ne concerne pas l'aide et qu'il ne s'agit pas fondamentalement de questions de garantie pour le consommateur ».

    Source: fairtrade-advocacy.org


    Link En savoir plus
    Link Lire la résolution
    Link Les députés sont critiques par rapport à la stratégie 2020


  10. Nigeria - Ogoniland – La Chambre cherche l'appui de l'UE
    2011-09-29
    Catégorie(s) : Environnement, Politique ACP-UE

    La Chambre des députés de Rivers State a demandé à l'Union européenne (UE) d'aider l'État à nettoyer l'Ogoniland conformément aux recommandations d'un rapport du PNUE (programme des Nations Unies pour l'environnement), récemment soumis au gouvernement fédéral.

    Le vice-président de la chambre, Leyii Kwanee, a déclaré à Port Harcourt, alors qu'il recevait l'ambassadeur de l'UE au Nigeria, le Dr David Macrae, que l'étendue du dommage dans la région est énorme et il a demandé une aide extérieure. « Pour moi, l'Ogoniland devrait être déclaré zone sinistrée », a-t-il ajouté.

    M. Kwanee a souligné que le pays a besoin de l'appui de l'UE en ce qui concerne la manière dont l'Ogoniland peut être remis en état. En effet, « les implications financières de la réparation des dommages environnementaux subis par la région sont énormes et dépassent les capacités des gouvernements du pays et de l'État. »

    Source: AllAfrica/This Day


    Link En savoir plus
    Link Nigeria : pollution pétrolière - Shell paiera 410 millions de dollars
    Link Délégation de l'UE au Nigéria


  11. La Commission propose les possibilités de pêche applicables pour 2012
    2011-09-29
    Catégorie(s) : Pêche Régionale

    La Commission européenne a présenté aujourd'hui sa première proposition établissant les possibilités de pêche applicables pour l'année 2012 à certains stocks de l'Atlantique et de la mer du Nord. Cette proposition fixe les niveaux des totaux admissibles des captures (TAC) et de l’effort de pêche pour les stocks halieutiques gérés exclusivement par l’Union européenne et ne s'applique pas aux stocks gérés avec des pays tiers. Sur la base des avis scientifiques, la Commission propose de relever les TAC pour 9 stocks (certains stocks de cabillaud, de baudroie, de hareng, d'églefin, de merlu, de sole, de cardine et de langoustine) et de les réduire pour 53 stocks. En ce qui concerne les stocks de cabillaud de l'Ouest de l'Écosse, de la mer d'Irlande et du Kattegat, la Commission propose qu’aucune activité de pêche n'ait lieu en 2012, compte tenu de l'état critique de ces stocks. Les modifications proposées représenteraient une réduction globale des TAC (en poids) de 11 % par rapport à l'année 2011. Le but de la Commission est de fixer les TAC à des niveaux fondés sur des données scientifiques afin de contribuer à la reconstitution des stocks et à la durabilité de la pêche à long terme. [...]

    Les limites de captures proposées se fondent sur les avis scientifiques du Conseil international pour l’exploration de la mer (CIEM) et du comité scientifique, technique et économique de la pêche (CSTEP). Les parties prenantes ont également été consultées sur la base du document de consultation de la Commission daté de mai (IP/11/638).

    L'objectif final de la Commission est que tous les stocks soient pêchés à des niveaux durables, c'est-à-dire dans le respect du rendement maximal durable (RMD ou MSY en anglais), à l'horizon 2015; cet engagement, pris par l'UE devant la communauté internationale, constitue également un pilier essentiel de la réforme proposée de la PCP.

    Afin de contribuer à la réalisation du RMD d'ici 2015, le Conseil international pour l'exploration de la mer (CIEM), chaque fois qu'il le peut, élabore d'ores et déjà ses avis scientifiques dans cette perspective. En outre, des plans de gestion pluriannuels sont en train d'être mis en place pour tous les grands stocks commerciaux. Les stocks gérés de cette manière ont tendance à évoluer plus favorablement que ceux qui sont soumis à des décisions à court terme.

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link Position des ONG français sur la reforme
    Link Reforme de la politique de la pêche


  12. Table ronde sur les TIC entre les ACP et l'Europe
    2011-09-28
    Catégorie(s) : Archives

    L'Organisation des télécommunications du Commonwealth (CTO), en partenariat avec le secrétariat du groupe des États ACP, finalise les préparatifs de la première table ronde entre les ACP et l'Europe, consacrée aux TIC. Cette table ronde se tiendra à la Maison ACP à Bruxelles, Belgique, du 20 au 21 octobre 2011. Elle permettra aux participants d'examiner les principales questions politiques, réglementaires et opérationnelles relatives à l'amélioration du déploiement des infrastructures à large bande dans les pays ACP et à la mise à disposition de ses nombreux avantages socio-économiques.  De plus, elle améliorera le réseautage et le partage de connaissances entre les hauts responsables de la politique et de la réglementation issus des 79 pays ACP qui seront représentés et les participants de l'Union européenne.   

    Les discussions à la table ronde seront animées par des conférenciers et des présentateurs des pays ACP, de hauts responsables de l'Union européenne et de nombreuses personnalités de l'industrie dont les entreprises sont le moteur de l'expansion des services à large bande en Europe et au-delà.

    Les grands domaines de discussion concerneront:
    •    L’optimisation des cadres politiques et réglementaires pour le déploiement d’infrastructures à large bande
    •    La rationalisation de l'éventail
    •    Le passage au numérique
    •    Les systèmes de financement
    •    Le déploiement de stratégies visant à réduire les externalités négatives des TIC
    •    Les technologies qui intègreront les avantages des TIC

    Source: CTO


    Link En savoir plus
    Link Projets de recherche sur les TIC
    Link ICT Update


  13. Zimbabwe : un programme d'aide améliore les services de santé
    2011-09-28
    Catégorie(s) : Archives

    Une meilleure disponibilité des médicaments essentiels dans le secteur public de la santé au Zimbabwe est largement due à un programme multi-donateurs lancé en 2008 grâce à une collaboration entre le gouvernement, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) au Zimbabwe, l'Union européenne (UE), le Royaume-Uni, l'Australie, le Canada et l'Irlande.

    Selon l'UNICEF, le programme d'approvisionnement en médicaments essentiels a reçu à ce jour 52 millions de dollars US. Les fonds servent à acheter des médicaments et des fournitures médicales qui sont distribués à des centres de santé par Natpharm, l'organe d'approvisionnement du ministère de la santé et du bien-être de l’enfance.

    D'après une étude effectuée par l'UE, 80 % des médicaments essentiels sont désormais disponibles dans plus de 80 % des services de santé contre seulement 28 % de médicaments vitaux dans les établissements de santé publique en 2008.

    Le programme a récemment bénéficié d'un coup de pouce grâce à une subvention européenne de 14 millions de dollars US.

    « Cette subvention permettra au Zimbabwe de continuer sur la voie d'une pleine relance du secteur de la santé, en veillant en particulier à ce que les franges pauvres et vulnérables de la société aient accès aux services de santé », a déclaré Peter Salama, représentant de l'UNICEF dans le pays, à l'occasion de la cérémonie de signature de la subvention.

    Source: Irin News


    Link En savoir plus
    Link Ne nous jugez pas, dit le Zimbabwe à l'UE
    Link Vers une diversité plus grande des bailleurs de fonds


  14. CAE: l'UE injectera 35 millions d'euros dans le secteur de la pêche
    2011-09-28
    Catégorie(s) : Pêche Régionale

    L'Union européenne est sur le point d'approuver un financement d'environ 35 millions d'euros qui contribuera à améliorer la qualité des produits de la pêche de l'Afrique de Est destinés aux marchés de l'Union européenne et à d'autres pays occidentaux, le but étant de garantir le respect des normes internationales exigées.

    C’est ce qu’a déclaré le chef de la délégation de l'Union européenne en Tanzanie, l'ambassadeur Tim Clarke, à Dar es Salam la semaine dernière, alors qu'il lançait un atelier consacré à TRACE (système de contrôle des échanges commerciaux) et rassemblant plusieurs experts de la pêche d'Afrique de l’Est et d'autres pays dans le monde.

    L'ambassadeur Clarke a déclaré dans le courant du mois que l'UE aura des discussions à Zanzibar avec des pays d'Afrique de l'Est afin de préparer la voie à l'approbation de l'aide financière.

    Source: AllAfrica/East African Business Weekly


    Link En savoir plus
    Link Délégatlion de l'UE en Tanzanie et à la CAE
    Link TRACES


  15. Dirk Niebel participe à une réunion des ministres du développement du G20
    2011-09-27
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Environnement, Commerce ACP-UE, Politique ACP-UE

    Le ministre allemand du développement Dirk Niebel participait la semaine dernière à une réunion des ministres du développement du G20 à laquelle assistaient également les ministres des finances du G20.

    C’était la première fois que tous les ministres du développement du G20 prenaient part à cette réunion. M. Niebel a déclaré qu'il espérait que le forum du G20 serait l'occasion de forger un nouveau partenariat en matière de développement durable, dans le cadre duquel les « pays industrialisés et les économies émergentes se rencontreront sur un pied d'égalité et assumeront ensemble la responsabilité des défis planétaires ».

    Le groupe du G20, a ajouté M. Niebel, avait comme objectif de s'attaquer aux problèmes structurels qui entravent le développement mondial, notamment des problèmes relatifs au commerce, à la protection sociale, à l'infrastructure ou à la sécurité alimentaire.

    Source: CTA/BMZ


    Link En savoir plus
    Link Les ministres veulent appuyer le développement
    Link Présidence française du G20/G8


  16. Reprise des négociations commerciales entre l'Afrique de l’Est et l'Europe
    2011-09-27
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Des négociateurs de niveau technique issus de l'Union européenne (UE) et de la Communauté de l'Afrique de l'Est (CAE) se sont rencontrés la semaine dernière à Zanzibar pour définir le programme des négociations commerciales du bloc dans les prochains mois. Une déclaration mise à la disposition du Citizen par le responsable de la presse et de l'information auprès de la délégation de l'UE en Tanzanie, M. Emmanuel Kihaule, notait hier que les réunions qui se sont tenues à Zanzibar après une interruption de 14 mois ont bien progressé dans la préparation du programme de négociation des prochains mois.

    Les parties ont convenu ensemble de progresser dans les négociations sur trois fronts en particulier : la coopération économique et la coopération au développement, les règles d'origine et l'agriculture. La prochaine séance de négociation commune formelle est prévue pour la mi-décembre. Un certain nombre de réunions intersessions au niveau des experts prépareront le terrain.

    « Nous sommes heureux de la reprise des négociations de l'APE entre la CAE et l'UE », a déclaré Peter Thompson – le haut fonctionnaire qui dirige l'équipe de négociation de l'UE. « Les réunions de la semaine dernière nous ont permis de cartographier les domaines qu'il faut encore négocier. L'UE considère les négociations d'un APE général comme une occasion de régler les questions en suspens, comme l'agriculture et la coopération au développement ».

    La CAE se lance dans un processus ambitieux et fructueux d'intégration régionale. L'UE, dont la prospérité s'est construite sur un modèle d'intégration régionale, cherche à renforcer ce processus d'intégration locale en maintenant un régime commercial unifié avec les pays partenaires de la CAE par le biais d'un APE général.

    Le succès des négociations de l'APE consolidera et renforcera l'intégration régionale de la CAE et favorisera la compétitivité des produits de la CAE. Pendant des réunions avec Peter Thompson, les organisations du secteur privé tanzanien ont exprimé leur soutien total à la conclusion rapide d'un APE.

    Source: The Citizen


    Link En savoir plus
    Link Délégation de l'UE en Tanzanie et CAE
    Link CAE


  17. Le régime inique des Européens
    2011-09-27
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Politique alimentaire

    Six pays refusent que des fonds de la Politique agricole commune servent à l’aide alimentaire aux plus démunis. Le 1er janvier prochain, le budget de l’assistance à 18 millions d’Européens risque ainsi de passer de 480 millions à 113,5 millions d’euros. Une perspective qui révolte La Libre Belgique.

    Leur position est aussi consternante qu’incompréhensible. Insupportable, à vrai dire. Six Etats membres de l’Union [Allemagne, Royaume-Uni, Pays-Bas, République tchèque, Danemark et Suède] – riches et eurosceptiques pour la plupart – bloquent toujours, à coup d’arguties juridiques et d’arguments fallacieux, l’octroi d’une aide alimentaire de quelque 480 millions d’euros destinée à nourrir les Européens les plus démunis [la décision finale a été reportée  à la prochaine réunion des ministres européens, fin octobre].

    Comment comprendre qu’en pleine crise de l’euro, alors que la paupérisation s’accroît sur tout le Vieux Continent, des pays puissent mettre à mal une politique qui a fait ses preuves durant un quart de siècle ? Le Programme européen d’aide aux plus démunis permet de distribuer chaque année 440 000 tonnes de vivres dans vingt Etats – Pologne, Italie et France en tête. L’occasion de rappeler que, contrairement aux idées reçues, l’Europe est aussi capable de se préoccuper du bien-être de ses populations. […]

    Le message est désastreux pour l’image de l’Union européenne et la crédibilité des beaux discours de ses dirigeants. La solidarité, principe au fondement de la construction européenne, doit rester l’une de ses bases les plus inébranlables, face aux assauts des Etats du chacun pour soi. Car l’Europe de ces six-là ne fait rêver personne.

    Source: Presseurop


    Link En savoir plus
    Link Les députés demandent de l'action
    Link Le Cssr Ciolos en faveur de l'aide alimentaire


  18. La commissaire Georgieva aux Etats-Unis
    2011-09-27
    Catégorie(s) : Archives

    La commissaire européenne chargée de l'aide humanitaire, Kristalina Georgieva, était aux États-Unis avec le président de la Commission, José Manuel Barroso, et d'autres commissaires européens pour assister à l'assemblée générale de l'ONU. Du 21 au 25 septembre, Mme Georgieva a assisté à Washington et New York à plusieurs réunions d'experts avec des acteurs du développement. Pendant ces réunions, elle a préconisé le dialogue sur l'urgence de renforcer les capacités de résistance aux catastrophes.

    La commissaire a participé à des débats d'experts dans le cadre du programme des séminaires des Assemblées annuelles organisés par l'Union européenne, le gouvernement japonais et la Banque mondiale en partenariat avec le ministère britannique du développement international et l’USAID.

    Mme Georgieva a également rencontré les directeurs des départements-pays de l’UE de la Banque mondiale et a discuté avec eux de nouvelles stratégies de financement. Sa visite a jeté les bases pour l’assemblée de la Banque mondiale/du FMI qui aura lieu l'année prochaine à Tokyo et pour la future présidence mexicaine du G20, dont les thèmes principaux seront la réduction des risques de catastrophes et le renforcement des capacités de résistance. Samedi, Mme Georgieva s'est adressée à un sommet ministériel restreint des Nations Unies à New York, consacré à la réponse humanitaire à la crise dans la Corne de l'Afrique.

    Source: Commission européenne/CTA


    Link En savoir plus
    Link L'aide humanitaire à la Corne, une priorité
    Link Commission: DG Aide humanitaire


  19. Le Kenya, premier signataire de la charte contre la faim
    2011-09-27
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Politique alimentaire

    Le Premier ministre du Kenya a été le premier dirigeant du monde signataire d’une charte inédite qui doit permettre d’en finir avec les crises alimentaires, comme celle que connaît actuellement l’Afrique de l’Est. Le document intitulé "Charte pour éradiquer la faim" a été dévoilé samedi à New York lors de la réunion de crise sur la Corne de l’Afrique organisée par les Nations Unies.

    La charte, soutenue par plusieurs ONG dont Oxfam, ONE, Vision du Monde ou Save the Children, propose cinq décisions clés que les gouvernements de pays riches et pauvres doivent prendre pour mettre fin aux phénomènes de famine et de crises alimentaires résultant de sécheresse, de prix alimentaires élevés et de conflits. Les cinq décision clés sont notamment

    • Apporter les bonnes réponses en amont
    • Soutenir la production alimentaire locale
    • Rendre la nourriture abordable
    • Protéger les plus pauvres et les plus vulnérables
    • Réduire les conflits armés

    Source: Oxfam


    Link En savoir plus
    Link Lire la charte
    Link Conférence sur la sécurité alimentaire


  20. Emissions aériennes: La CE définit les règles pour l'allocation de quotas
    2011-09-27
    Catégorie(s) : Environnement, Commerce ACP-UE

    La Commission européenne a arrêté aujourd'hui une mesure importante qui permettra au secteur de l'aviation de participer, aux côtés des autres secteurs économiques, à la lutte contre le changement climatique. L'aviation fera partie du système d'échange de quotas d'émission de l'UE (SEQE-UE) à compter de 2012. La Commission européenne a publié les valeurs des référentiels qui seront utilisés pour allouer à titre gratuit des quotas d'émission de gaz à effet de serre à plus de 900 exploitants d'aéronefs.

    Mme Connie Hedegaard, membre de la Commission chargé de l'action pour le climat, a déclaré à ce propos: «Maintenant que les valeurs des référentiels ont été fixées, les compagnies aériennes connaissent avec certitude le nombre de quotas qu'elles recevront à titre gratuit chaque année jusqu'en 2020. Aux prix courants du marché, ces quotas gratuits représentent plus de 20 milliards EUR sur la prochaine décennie. Grâce à ces revenus potentiels, les compagnies aériennes pourraient investir dans la modernisation des flottes, l'amélioration de l'efficacité énergétique et l'utilisation de carburant aviation non fossile. L'UE aurait certes préféré une action à l'échelle mondiale, mais elle estime que l'absence d'accord au niveau international ne justifie pas que le secteur de l'aviation soit exempté de l'obligation de participer à l'effort. C'est pourquoi elle a décidé d'aller de l'avant dès 2008, tout en continuant à œuvrer pour l'élaboration d'une réglementation mondiale du secteur de l'aviation, par exemple lors des prochaines négociations sur le climat qui se tiendront à Durban sous les auspices des Nations unies.»

    La publication des valeurs des référentiels permet aux compagnies aériennes de calculer la quantité de quotas qui leur sera allouée à titre gratuit jusqu'en 2020. Un référentiel a été calculé pour l'année 2012, qui est la dernière année de la période d'échanges en cours, et un autre pour la période d'échanges qui débutera en janvier 2013. Les compagnies aériennes recevront 0.6422 quotas par millier de tonnes-kilomètres pendant la période 2013-2020, contre 0.6797 en 2012.

    Pendant la période d'échanges allant du 1er janvier 2012 au 31 décembre 2012, 85 % des quotas destinés à l'aviation seront alloués aux exploitants d'aéronefs à titre gratuit. Le chiffre correspondant pour la période allant du 1er janvier 2013 au 31 décembre 2020 sera de 82 %. Pour chaque période, 15 % des quotas restants seront mis aux enchères et, durant la période 2013-2020, 3 % des quotas seront mis dans une réserve spéciale destinée aux nouveaux entrants et aux compagnies aériennes à forte croissance.

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link Des informations supplémentaires
    Link Agence européenne de la sécurité aérienne


  21. CESE : Rio+20 sera l'heure de vérité pour un nouvel ordre économique
    2011-09-26
    Catégorie(s) : Environnement, Commerce ACP-UE, Politique alimentaire

    Au cours d'un débat qui s'est tenu avec Janez Potočnik, commissaire européen chargé de l’environnement, et Ricardo Neiva Tavares, Chef de la mission du Brésil auprès de l’UE, le Comité économique et social européen a défendu la position selon laquelle la conférence Rio+20 se trouve devant un vaste défi à relever: ouvrir la voie à un nouvel ordre économique, où le développement durable, et non pas le seul PIB, occupera une place centrale. Le commissaire a clairement affirmé que la conférence Rio+20 ne pourra réussir sans la contribution constructive de la société civile.

    Staffan Nilsson, Président du CESE, a donné au commissaire l’assurance que le Comité, en tant qu’institution représentative de la société civile organisée, est prêt à relever ce défi. Il lui a rappelé que le CESE poursuivra un dialogue intensif et de grande envergure avec la société civile de l’UE et du monde entier sur les résultats attendus de la conférence. La dimension transversale du développement durable, qui exige la coordination de politiques environnementales, économiques et sociales, rend nécessaire la tenue de vastes consultations avec les différentes parties prenantes. […]

    M. Potočnik a ensuite abordé la conférence Rio+20 et le rôle que l’UE peut jouer au niveau international, expliquant que la feuille de route pour une Europe efficace dans l'utilisation des ressources peut être considérée comme l'approche adoptée par l'Union européenne vis-à-vis de l'économie verte et de sa volonté de s'appliquer à elle-même ses propres principes. La conférence Rio+20 de l’année prochaine représente une occasion unique de faire progresser le projet d'économie verte à l'échelle mondiale.

    Le CESE a remis à M. Potočnik deux avis qui alimenteront la position générale de l’UE sur la conférence Rio+20. Hans-Joachim Wilms (groupe des travailleurs, Allemagne), rapporteur de l’un de ces avis, a souligné que, lors de cette conférence, les chefs d’État devraient convenir d’objectifs de développement durable communs susceptibles de guider la réorientation nécessaire vers une économie verte, une attention toute particulière étant accordée à l'inclusion sociale et à la viabilité environnementale. Il a toutefois ajouté que cette mutation ne pourrait s’effectuer sans la participation active de la société civile organisée.

    Source: Comité économique et social européen


    Link En savoir plus
    Link UE: Les préparations pour Rio+20
    Link L'opinion du CESE par rapport à Rio+20


  22. PAC: La Grande-Bretagne et la Pologne veulent une réforme « radicale »
    2011-09-26
    Catégorie(s) : Environnement, Développement rural, Politique alimentaire

    Londres et Varsovie se sont fermement opposées à la France au sujet de la prochaine réforme de la politique agricole commune. Ils estiment en effet que celle-ci défend des pratiques obsolètes et ils ont appelé à une « modernisation de l’agriculture européenne ».

    La politique agricole commune (PAC), qui absorbe près de 40 % des 130 milliards d'euros du budget annuel de l'UE, devrait faire l'objet d'une refonte pour se recentrer sur la compétitivité et la protection de l'environnement, ont déclaré ces deux pays dans un communiqué.

    Source: Euractiv


    Link En savoir plus
    Link Réponse britannique à la réforme
    Link Ministère polonais: Réforme de la PAC


  23. Royaume-Uni : les distributeurs ciblés par Coton Made in Africa
    2011-09-26
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    L'initiative Coton made in Africa (CmiA), qui selon une nouvelle étude touche actuellement 1,6 million de personnes dans cinq pays, fait équipe avec une société de consultance dans le domaine éthique pour tenter de renforcer l'intérêt qu'elle suscite auprès des distributeurs britanniques.

    Coton made in Africa travaille dans cinq pays africains pour améliorer les conditions de vie des petits agriculteurs grâce au commerce. Et la Aid by Trade Foundation, qui soutient la CmiA, espère qu'Abi Rushton et sa société de consultance EthicalExpert seront à même d’ouvrir de nouveaux marchés au coton africain.

    « Ce partenariat est une magnifique occasion pour l'initiative de pénétrer sur le marché britannique, qui est connu comme étant un leader dans le domaine de la consommation durable », affirme Stephan Engel, responsable des ventes à la Aid by Trade Foundation.

    Source: Just Style


    Link En savoir plus
    Link Fondation du commerce équitable
    Link Coton ACP-UE


  24. L’UE fait don d’un milliard d’euros pour atteindre les OMD
    2011-09-26
    Catégorie(s) : Archives, Développement rural, Politique ACP-UE

    L’eau et l’hygiène, la santé maternelle, la faim et la mortalité des enfants : ce sont les Objectifs du millénaire pour le développement qui sont les moins atteints. La Commission européenne versera encore un milliard d’euros additionnel pour les atteindre, a dit le Commissaire Piebalgs pendant une table ronde sur la nutrition à l’assemblée générale des Nations unies. La Commission européenne est en train de finaliser l’identification des projets présentés par les pays Africains, Caraïbes et Pacifiques eux-mêmes.

    « Cet appui additionnel doit servir à faire un pas décisif dans la lutte contre la pauvreté. Les projets ont été identifiés en partenariat avec les pays ACP et ils seront complètement orienté envers des résultats » a dit le Commissaire européen de développement, et d’ajouter « Depuis 2000, l’appui de l’UE a contribué à scolariser plus que 9 millions d’enfants, à fournir des services de santé à 10 million de femmes et à donner accès à l’eau et à l’hygiène à des millions de ménages. »

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link Des informations supplémentaires
    Link Le Cssr Piebalgs nommé membre d'un groupe de l'ONU


  25. Belize : de violentes tempêtes coûtent entre 15 et 20 millions de dollars
    2011-09-26
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Après deux nuits de tempête, la Banana Growers Association (BGA) estime à 40% les pertes de récoltes subies, ce qui correspond à une perte financière de 15 à 20 millions de dollars. Entre le lundi 5 septembre et le mardi 6 septembre, deux tempêtes ont frappé le district de Stann Creek, les vents atteignant une vitesse d’environ 60 km/h selon les enregistrements des appareils météorologiques de la BGA.

    Les 2700 hectares de terres cultivées de la BGA se trouvent entre la South Creek River et la Bladen River, dans le district de Stann Creek. Aujourd'hui, tous les agriculteurs membres de la BGA étaient sur place avec nous pour parler de la gravité des tempêtes, de leurs effets sur le secteur et des efforts qu'ils devront déployer pour redresser complètement la situation. À noter que la BGA commençait seulement à se remettre d'une mauvaise saison sèche.

    Source: Freshplaza


    Link En savoir plus
    Link Un fonctionnaire parle de la recréation
    Link Commerce UE-Belize [PDF]



===========================================================
N'hésitez pas à faire circuler ce bulletin à des collègues qui pourraient être intéressés.

Isolina BOTO
CTA
39 rue Montoyer
1000 Brussels
Belgium
Tel 02 513 74 36
Fax 02 511 38 68
http://www.cta.int/
http://bruxelles.cta.int/

 

Rédacteur : André Feldhof (feldhof@cta.int)

NOTE
Si vous avez des questions ou suggestions, écrivez à : boto@cta.int
Pour des informations sur l'ensemble des activités du CTA, visitez http://www.cta.int/
Pour des information sur les activités du CTA à Bruxelles, veuillez consulter : http://bruxelles.cta.int/
Le CTA est une institution du Groupe des Etats ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique) et de l'Union Européenne, dans le cadre de l'Accord de Cotonou.
©Copyright 2011 Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale ACP-UE. Email: cta@cta.int
Les opinions exprimées ici sont celles de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue du CTA.

Vous êtes actuellement abonné au Bulletin du Bureau CTA de Bruxelles.
Votre abonnement :

===========================================================

 

 

 

1