Septembre 2014
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5



Choisissez les catégories :
















s'inscrire au RSS  

External links
RSSVoir tous les RSS
dans une nouvelle fenêtre

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

[CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 302]
Sujet: [CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 302]
Date d'envoi: 2011-12-13 20:02:20
Publication #: 114
Contenu:
CTA Newsletter
1

Ce blog partage des informations clé sur les programmes et évènements
ACP-UE à Bruxelles importants pour le développement agricole et rural des pays ACP.


Date : [DATE]
Bulletin du Bureau de Liaison du CTA à Bruxelles

Principaux évènements de la semaine.
  1. Principaux évènements pour la semaine du 12/12 au 16/12/2011
  2. Notre invité vidéo: Máximo Torero, Directeur, Division des Marchés, du Commerce et des Institutions, IFPRI
  3. Allemagne : une politique d’aide au développement vivement critiquée
  4. Les APE et l´intégration régionale en Afrique
  5. Forum Mondial sur la Migration et le Développement
  6. Un nouveau Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche
  7. Discussions clés avant la prochaine Conférence ministérielle de l'OMC
  8. L’UE et L’AfOA négocient à l'île Maurice
  9. Les citoyens européens soutiennent l’aide au développement
  10. Un budget extérieur pour renforcer le rôle de l'UE dans le monde
  11. Contribution des TIC au processus de développement en Afrique
  12. l' UE peut assurer la mise en ouvre du paternariat convenu à Busan
  13. Note moyenne basse pour les Vingt-Sept
  14. Priorités de la Politique Commune de la Pêche (PCP) débattues
  15. Une délégation du Parlement débute à Durban
  16. Relance de la coopération au développement avec Madagascar
  17. Propositions pour une politique de la PAC plus verte suscitent le débat


  1. Principaux évènements pour la semaine du 12/12 au 16/12/2011
    2011-12-13




  2. Notre invité vidéo: Máximo Torero, Directeur, Division des Marchés, du Commerce et des Institutions, IFPRI
    2011-12-13

    Máximo Torero, Directeur, Division des Marchés, du Commerce et des Institutions, IFPRI, à Washington.  Dans cette vidéo, prise lors du dernier briefing à Bruxelles, le 30 Novembre dernier, Torero parle de la spéculation des prix alimentaires ainsi que des possibles conséquences d’un accord à Durban.


    Link Regarder la vidéo [EN]
    Link L' opposition à Durban
    Link Crise alimentaire en Afrique de l'est


  3. Allemagne : une politique d’aide au développement vivement critiquée
    2011-12-11
    Catégorie(s) : Développement rural, Efficacité Aide, Archives

    Suite au quatrième Forum de haut niveau sur l’efficacité de l’aide, la politique allemande de développement a été vivement critiquée dans un récent rapport publié par Terre des hommes et Welthungerhilfe. Intitulé « Réalité de l’aide au développement en 2011 », ce rapport met en avant les aspects quantitatifs et qualitatifs de l’aide publique allemande au développement et examine la portée de cette politique de développement sur le plan international.

    Les principales critiques notent que la planification financière à moyen terme du gouvernement allemande jusqu’en 2014 laisse apparaître une réduction marquée des dépenses allouées à l’aide au développement. Les organisations soulignent également le manque de coordination entre les différents volets de coopération technique, bien que le gouvernement allemand réfute point par point les critiques.

    En janvier 2011, les trois organisations chargées de la mise en œuvre des projets de coopération technique ont fusionné en une organisation unique dénommée Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ). Certaines de ces critiques notent que le gouvernement allemand n’aurait pas respecté certaines de ses obligations sur des questions majeures, telles que l’abolition de l’aide liée ou le renforcement de l’appropriation démocratique. Il a réfuté toutes les critiques de ses détracteurs, affirmant que l’Allemagne consacrait pour la troisième fois d’affilée un budget record à la coopération pour le développement.


    Source: Terre des hommes et Welthungerhilfe


    Link En savoir plus [EN]
    Link Politique de développement d´Allemagne
    Link Relations de l´UE avec Malawi


  4. Les APE et l´intégration régionale en Afrique
    2011-12-11
    Catégorie(s) : Développement rural, Sécurité alimentaire, Commerce ACP-UE

    Erastus Jarnalese Onkundi Mwencha, vice-président de la Commission de l’Union africaine (UA), a émis des réserves sur les avantages éventuels que pourraient procurer les accords de partenariat économique (APE). Il se dit concerné par l’intégration régionale et déclare : « Je ne pense pas que les APE constituent une priorité pour l’Afrique ».

    Fervent partisan de l’intégration régionale, Onkundi Mwencha estime que celle-ci permet d’élargir les marchés et de créer de nouveaux débouchés, tout en stimulant la concurrence. Soulignant le manque d’échanges commerciaux significatifs entre les différents pays africains, le vice-président de la Commission de l’UA affirme que les structures des économies africaines ont été créées pour « produire des matières premières » et par conséquent « elles exportent ces matières premières ».

    Préconisant vigoureusement le renforcement de la concurrence sur le continent africain, Onkundi Mwencha appelle à changer de mentalité et met en exergue la nécessité de mettre l’accent sur les infrastructures et la qualité des produits. Les échanges commerciaux interafricains ne représentent que 10 à 12 % des échanges du continent.

     

    Source: Ghana Business News


    Link En savoir plus [EN]
    Link De Gucht discute des APE
    Link L´intégration des économies agricoles en Afrique


  5. Forum Mondial sur la Migration et le Développement
    2011-12-08
    Catégorie(s) : Archives

    Alors que les discussions finales du Forum Mondial sur la Migration et le Développement ont eu lieu pendant les 1 et 2 de Décembre, la Suisse a accueilli plus de 700 représentants des 162 États membres des Nations Unies, 37 observateurs du FMMD ainsi que  des groupes variés de représentants  de la société civile.

    Un comité composé de représentants de gouvernements, de la société civile et d’organisations internationales a débattu de la question “Looking at the Big Picture: Demographics, Youth (Un-) Employment, Development and Migration”.

    Deux sessions de travail ont ensuite abordé les faits saillants des 14 réunions thématiques organisées dans le monde cette année dans le cadre du FMMD, suivie par des sessions spéciales sur l'évaluation du FMMD, la plateforme pour les partenariats du FMMD et la relation entre le FMMD et les partenaires non-gouvernementaux.

     

    Source: Paternariat Afrique-EU


    Link Savoir en plus
    Link FMMD (EN)
    Link stratégie migratoire de l'UE


  6. Un nouveau Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche
    2011-12-08
    Catégorie(s) : Pêche Régionale

    La Commission européenne a donné les détails sur le nouveau Fonds pour les politiques de l'UE en matière d'affaires maritimes et de pêche pour la période 2014-2020. Maria Damanaki, membre de la Commission chargé des affaires maritimes et de la pêche, a dit  à ce propos que « ce nouveau Fonds renforcera la croissance économique et créera des emplois dans le secteur. Plus aucun fonds ne sera alloué à la construction de grands navires. La petite pêche artisanale et l'aquaculture bénéficieront de cette écologisation budgétaire de la politique commune de la pêche». L'enveloppe proposée s'élève à 6,5 milliards €.

    Selon la Commission, le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP), contribuera à la réalisation des objectifs ambitieux de la réforme de la politique commune de la pêche et aidera les pêcheurs dans leur transition vers une pêche durable, ainsi que les communautés côtières dans la diversification de leurs économies.

    Le Fonds financera des projets créateurs d'emplois et améliorera la qualité de vie le long des côtes européennes. Les formalités administratives seront simplifiées pour faciliter l'accès des bénéficiaires au financement. Le FEAMP remplacera le Fonds européen pour la pêche (FEP) ainsi qu'un certain nombre d'autres instruments.


    Link Savoir en plus
    Link Maria Damanaki, Commission européenne
    Link Priorités de la Politique Commune de la Pêche


  7. Discussions clés avant la prochaine Conférence ministérielle de l'OMC
    2011-12-08

    Des hauts responsables de commerce des pays ACP ont maintenu deux jours de discussions intenses pour la préparation des réunions clés qui auront lieu pendant les prochaines semaines. Selon, M. Paulo Kautoke, Secrétaire général adjoint de l'ACP, «l'objectif est de mettre devant les ministres ACP un document solide qui les aidera, d'abord pour participer efficacement au sein du Comité ministériel commercial mixte et d'autre part, d'apporter une contribution vigoureuse au cours de la prochaine Conférence ministérielle de l'OMC ».

    Plus de 150 cadres et experts, accompagnés de leurs ministres, se sont rencontrés  i et ont discuté des changements dans le régime commercial ACP-UE, l'état des accords régionaux de partenariat économique, et de consolider une position pour les négociations de l'OMC à Genève.

    Le rassemblement a été un prélude à la réunion des ministres ACP du Commerce, qui est combiné cette année avec le Conseil des ministres ACP. Ces représentants auront ensuite des entretiens avec ses homologues européens dans le Comité ministériel conjoint du commerce avant d'assister à la  Huitième Conférence ministérielle de l'Organisation mondiale du commerce les 14 et 15 de Décembre.

    Source: ACP


    Link En savoir plus
    Link http://www.wto.org/french/thewto_f/minist_f/min11_f/min11_f.htm
    Link Relations de l´ACP et l´UE


  8. L’UE et L’AfOA négocient à l'île Maurice
    2011-12-07
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Pendant quelques jours des représentants de L’UE et L’Afrique orientale et australe (AfOA) se sont rencontrés à l'île Maurice pour négocier des questions qui sont liées à l'Accord de partenariat économique  (APE). Parmi les sujets sur l’ordre du jour, ils ont discuté  sur les échanges de biens, le développement durable, le commerce des services, et des règles liées au commerce

    Selon quelques déclarations de la Commission, les pourparlers ont été  constructives : si la bonne volonté et une approche positive affiché sont maintenues, l'objectif de conclure les négociations en 2012 deviendra  réaliste.

    Pendant que des éléments tels que la Nation la Plus Favorisée (NPF), les normes sanitaires et phytosanitaires (SPS), et les obstacles techniques au commerce (OTC) ont eu de progrès, d'autres sujets, tels que les règles d'origine et les taxes à l'exportation, sont encore pour discuter.Le cycle de négociation suivante au niveau des fonctionnaires techniques et supérieurs aura lieu en Mars 2012 à Bruxelles.

     

    Source: Commission Européenne


    Link Savoir en plus [EN]
    Link Négociations entre l’UE et ‘AfOA
    Link Peter Thompson, DG Commerce


  9. Les citoyens européens soutiennent l’aide au développement
    2011-12-07
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Archives, Efficacité Aide

    Dans un entretien accordé à Europolitics, Andris Piebalgs met en lumière un certain nombre de principes proposés lors d’une réunion de haut niveau à Busan (Corée du Sud), pour améliorer l’efficacité de l’aide au développement. Il souligne à cet effet l’importance d’une action coordonnée des Etats membres. A propos de la Chine, il espère que cette dernière prendra une part active aux discussions et qu’elle participera à ce partenariat. Comme sujet important Piebalgs fait le constat qu'en dépit de la crise économique, les citoyens soutiennent l’aide au développement.

    Une action coordonnée entre les donateurs européens constitue, selon le Commissaire en charge du développement, l’une des meilleures stratégies pour « accroître l’efficacité de l’aide au développement ». Il explique que certains pays, comme la France et l’Allemagne, sont favorables à une augmentation de l’aide et dévoile quelques précisions sur des projets en cours : « Nous avons entamé une programmation conjointe de l’aide européenne en Haïti et au Sud-Soudan, et nous allons continuer prochainement dans dix autres pays, principalement en Afrique et en Amérique latine ».

    « Nous espérions que la Chine avaliserait la Déclaration de Paris et le Programme d’action d’Accra, action par action » et qu’elle « se comporterait comme n’importe quel autre Etat membre de l’UE dans l’octroi d’une aide internationale, respectant les mêmes principes », a déclaré Piebalgs. Mais aujourd’hui, ce n’est pas encore le cas. « La coopération Sud-Sud revêt une forme différente de la coopération Nord-Nord ». « Toutefois, il sied de féliciter la Chine […] le fait de rejoindre le partenariat est une évolution très favorable », a-t-il ajouté.

    Piebalgs a en outre déclaré que l’inquiétude est grande pour les pays en développement, qui craignent une pénurie de l’aide européenne mais aussi une réduction des échanges commerciaux avec l’Europe. Il souligne toutefois que « les citoyens européens soutiennent massivement l’aide au développement », « un soutien très fort qui nous [l’UE] confère une forte crédibilité pour l’avenir ». Et d’ajouter qu’il a dû répondre à plus de questions sur la crise que sur ses propres responsabilités : « Nous devrions être fiers de ce que tout le monde se soucie de l’Europe mais nous devrions aussi prendre conscience de ce que le reste du monde s’inquiète. Le problème doit être résolu au plus vite ».


    Source: Europolitics


    Link Savoir en plus (Interview EN)
    Link Piebalgs:'Un point de vue à Busan'
    Link Les ONGs critiquent l' UE


  10. Un budget extérieur pour renforcer le rôle de l'UE dans le monde
    2011-12-07
    Catégorie(s) : Archives, Développement rural, Politique ACP-UE

    Les propositions budgétaires pour les instruments extérieurs de l’UE, applicables pendant la période de 2014‑2020, viennent d'être adoptées par la Commission européenne.  Celles-ci, qui permettront à l'Union d'assurer ses responsabilités sur la scène internationale, appuieront notamment les pays en développement.

    Selon Catherine Ashton, haute représentante de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission, «même en temps de crise, l'Europe doit se tourner vers l’extérieur et s'engager dans le monde […] L'UE respectera les engagements internationaux qu'elle a souscrits à l'égard des populations les plus pauvres et les plus vulnérables […] »

    Egalement, Andris Piebalgs, commissaire européen pour le développement,  a insisté sur le fait que l'UE « est le premier donateur dans le monde » et « les enquêtes révèlent que la plupart des Européens sont d'accord pour que l'UE fasse preuve de solidarité en augmentant son aide au développement ».

    Au cours de la période 2014-2020, le montant total proposé pour un total de  neuf instruments s'élève à 96,2494 milliards d'EUR desquels 34,276 milliards d'EUR seront pour le Fonds européen de développement (FED),  en dehors du budget de l'UE.

    Source: Commission européenne


    Link Savoir en plus
    Link Fonds européen de développement (FED)
    Link European Commission: DEVCO


  11. Contribution des TIC au processus de développement en Afrique
    2011-12-07
    Catégorie(s) : Efficacité Aide, Développement rural, Archives

    Plusieurs experts en TIC et développement ont examiné les exigences politiques et commerciales nécessaires pour renforcer l’entrepreneuriat soutenu par les TIC au service du développement, notamment sur le continent africain. Les experts ont conclu qu’une approche entrepreneuriale constituait l’une des conditions de réussite essentielles.

    Les débats ont eu lieu après la présentation de l’étude intitulée « Les technologies de l’information et de la communication au service de la base de la pyramide: modèles économiques innovants dans l’éducation, la santé, l’agriculture et les services financiers », qui met l’accent sur ces quatre services essentiels et a analysé plus de 280 projets recensés.

    Une des principales conclusions de l’étude est qu’une approche entrepreneuriale est primordiale pour réussir à lancer de nouveaux services innovants, tandis que la collaboration transversale entre acteurs et entre secteurs est déterminante pour leur déploiement à grande échelle. Certains ont souligné qu’un contexte politique favorable, à l’instar de l’attribution de subventions d’investissement, était un facteur supplémentaire évident de réussite des projets.

    Eddy Hartog, Chef d’Unité, Relations internationales, Direction générale Société de l’information et Médias de la Commission européenne (CE), a également pris part à la discussion. Il a déclaré souhaiter, au fil du temps, que la Commission européenne se charge de promouvoir l’application de ces technologies dans le cadre de projets de développement.


    Link Savoir en plus (Rapport EN)
    Link Commission européenne:Capacity4Dev
    Link eLearning Africa


  12. l' UE peut assurer la mise en ouvre du paternariat convenu à Busan
    2011-12-07
    Catégorie(s) : Efficacité Aide

    À  la suite du Forum à Haut Niveau sur l’Efficacité de l’Aide, les ONG Européennes ont critiqué l’action de l’UE à Busan, Corée du Sud. Natalia Alonso, directrice du bureau européen  d’Oxfam, dit que l'UE « a permis un accord étendu  sur la réforme de l’aide globale  pour concilier programmes géopolitiques». Elle ajoute que, malheureusement, le sommet a été «une conversation entre les donateurs du Nord et Sud sur le type d’aide qu’ils veulent donner».

    Alonso souligne que les ONG Européennes souhaitaient que l'UE appuuie notamment un système global de contrôle pour assurer l’honnêteté des donateurs ainsi que la transparence de l’aide. «L’Europe ne devrait pas utiliser la crise économique en tan qu’excuse pour manquer à ses promesses avec les pays les plus pauvres », dit-elle. Cependant, elle fait le constat que « l’UE a la potentialité de jouer un rôle plus important pendant le prochain semestre car elle peut  assurer que le partenariat convenu à Busan soit mis en place rapidement»

    Quoique l’UE s’est rendue à Busan avec le désir de renforcer l’appropriation et la responsabilité des résultats des pays en voie de développement, les ONG se sont plaints que la déclaration représentait juste une feuille de route sans  engagements concrets.

     

    Source:Euractiv


    Link Savoir en plus (Interview EN)
    Link Pas d’engagements concrets
    Link Paternariat pour une coopération efficace


  13. Note moyenne basse pour les Vingt-Sept
    2011-12-06
    Catégorie(s) : Environnement

    À même temps que se discute à Durban le changement climatique et à la suite du déclin du soutien aux énergies renouvelables, un récent rapport publié pour le compte du World Wildlife Fund, analyse les politiques climatiques de l'UE et considère que la stratégie de l’Union est «vouée à l'échec à long terme». Parmi des solutions présentées, l’étude préconise une réforme de la politique agricole.

    Le rapport qui évalue les politiques de l'UE ainsi que celles des 27 Etats membres sur une échelle allant de A à G, donne aux Vingt-Sept la note moyenne « E ».

    À propos des conclusions du rapport, le système européen d'échange d'émissions ne parviendra pas à instaurer une économie décarbonisée d'ici 2050, dans la mesure où « les progrès actuels indiquent que la stratégie manquera son objectif avec une marge de 20 ans ».

    En plus le document préconise de nombreuses solutions, notamment l'introduction d'une taxe carbone, un accord juridique fixant des objectifs pour après 2020 et une réforme de la politique de l'agriculture, pour y inclure le changement climatique.

    L'étude,  financée par la European Climate Foundation, a été réalisée par la société de conseil spécialisée dans l'énergie renouvelable et la politique climatique Ecofys.

     

    Source: Euractiv


    Link Savoir en plus
    Link Conférence à Durban
    Link Une délégation du Parlement à Durban


  14. Priorités de la Politique Commune de la Pêche (PCP) débattues
    2011-12-06
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE, Sécurité alimentaire, Pêche Régionale

    À la suite de la proposition de  reforme  proposée  par la Commission européenne, les priorités de la Politique Commune de la Pêche (PCP) sont un sujet en discussion.  Lowri Evans, Directrice générale de la DG Affaires maritimes et pêche, et  Alain Cadec, Vice-président de la Commission de la pêche, Parlement Européen (PPE) parlent des majeurs objectifs et priorités.

    Pendant le débat Controverse citoyenne, modéré par Pierre Defraigne Directeur exécutif, Fondation Madariaga - Collège d'Europe, Evans souligne que les points de mire de la proposition de la Commission consistent à atteindre une viabilité environnementale, à intégrer un agenda de développement local, à évoluer vers une politique d’une part plus axée sur la demande du consommateur ainsi qu’à  simplifier des procédures.

    Quoiqu’ il reconnait l’importance de la viabilité environnementale et de la préservation des ressources halieutiques, il précise que la proposition a oublié  les besoins des pêcheurs. En plus, il critique le fait que la pêche soit utilisée dans les accords commerciaux comme une « variable d’ajustement » car il dit que les produits de la pêche sont  aussi «sensibles» que les produits agricoles.

    La Politique commune de la pêche (PCP),  constitue l’une des politiques européennes les plus complexes car elle implique  les dimensions tant internes qu’externes et donc une grande variété d’acteurs.

     

    Source: Fondation Madariaga - Collège d'Europe


    Link Savoir en plus (rapport)
    Link Réforme de la politique commune de la pêche
    Link Nouveau Fonds de l' UE pour la pêche [EN]


  15. Une délégation du Parlement débute à Durban
    2011-12-05
    Catégorie(s) : Environnement

    15 députés européens débutent à la Convention des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 17) leur programme à Durban, en Afrique du Sud. Selon le président de la délégation, Jo Leinen (S&D, DE) «cette semaine sera à présent décisive pour transformer ces éléments de base essentiels en accord international contraignant.»

    Leinen,  qui participe à un point presse avec la commissaire européenne chargée de l’action pour le climat, Connie Hedegaard,  notamment souligne  que « Le Parlement européen est d'avis que l'avenir du protocole de Kyoto et le fonds pour le climat pour les pays en développement sont déterminants pour le succès ou l'échec du sommet à Durban. »

    Dans leur programme, les députés abordent les négociations avec la Commission et la présidence polonaise, et rencontrent leurs homologues d'autres parlements (Japon, Afrique du Sud, et Mexique) ainsi que des représentants d'ONG locales et internationales.

    Le Parlement appelle l'Union européenne à soutenir de manière « claire et sans équivoque » une nouvelle phase du protocole de Kyoto qui expirera bientôt œuvre en faveur d'un accord visant à "concrétiser" le Fonds vert pour le climat, et prend note des avantages économiques que l'UE retirerait si elle allait au-delà de l'objectif de 20 % de réduction des émissions pour 2020.

     

    Source: Le Parlement européen


    Link En savoir plus
    Link Conférence à Durban
    Link L´UE doit arriver à des engagements solides


  16. Relance de la coopération au développement avec Madagascar
    2011-12-05
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE, Efficacité Aide

    En tant que  réponse aux derniers développements politiques dans Magadascar,  le Conseil a adopté  une décision modifiant la position de l'Union européenne en vigueur à l'égard de ce pays.

    L'Union européenne, qui a soutenu activement les efforts de médiation consentis notamment par la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC) et l'Union africaine, a salué la signature, le 16 septembre 2011, de la "Feuille de route" pour la fin de la crise à Madagascar.

    Mme Catherine Ashton, Haute Représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, a déclaré: « Je me réjouis que la situation politique à Madagascar ait évolué positivement de façon à permettre que l'Union européenne puisse accompagner, sous conditions, le processus de transition dans ce pays.»

    De son côté, M. Andris Piebalgs, Commissaire européen au développement, a également salué les progrès réalisés et souligné que « différents programmes d'appui direct aux populations sont déjà en cours de préparation.»

     

    Source: Consilium


    Link En savoir plus
    Link Relations de l´EU avec Magadascar
    Link Commission européenne


  17. Propositions pour une politique de la PAC plus verte suscitent le débat
    2011-12-05
    Catégorie(s) : Développement rural, Commerce ACP-UE

    Pendant que les grandes associations agricoles critiquent les propositions de la Commission Européenne pour une politique agricole plus verte, les agriculteurs bio soutiennent les changements proposés. Ils considèrent que ces changements sont une avancée vers des pratiques agricoles plus durables.  Selon ces propositions, 30 % des paiements directs  -le premier pilier de la PAC- seraient utilisés pour la promotion de mesures de conservation.

    Les propositions, soutenus par le commissaire à l'agriculture, Dacian Cioloş, font partie de la modification du programme annuel de soutien agricole de 54 milliards d'euros, et qui représente près de 40 % des dépenses de l'UE. Les projets incluent un système de rotation des cultures, de pâturages permanents, et la création d'espaces boisés ou de zones tampons

    Kölling, coordinatrice des politiques pour la Fédération internationale des mouvements d'agriculture biologique (IFOAM) a déclaré qu´ils sont «entièrement satisfaits que ces pratiques soient très clairement reconnues »

    L'ébauche de réglementation sur le «verdissement»,  qui entrerait en vigueur en 2014, reflète des pratiques déjà appliquées par les agriculteurs bio. Jusqu'à présent, le second pilier soutenait les mesures écologiques et le développement rural.

     

    Source: Euractiv; La Commission europénne.


    Link En savoir plus
    Link Commission européenne: DG Agriculture
    Link Rapport des Nations Unies pour l' Agriculture



===========================================================
N'hésitez pas à faire circuler ce bulletin à des collègues qui pourraient être intéressés.

Isolina BOTO
CTA
39 rue Montoyer
1000 Brussels
Belgium
Tel 02 513 74 36
Fax 02 511 38 68
http://www.cta.int/
http://bruxelles.cta.int/

 

Rédacteur : André Feldhof (feldhof@cta.int)

NOTE
Si vous avez des questions ou suggestions, écrivez à : boto@cta.int
Pour des informations sur l'ensemble des activités du CTA, visitez http://www.cta.int/
Pour des information sur les activités du CTA à Bruxelles, veuillez consulter : http://bruxelles.cta.int/
Le CTA est une institution du Groupe des Etats ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique) et de l'Union Européenne, dans le cadre de l'Accord de Cotonou.
©Copyright 2011 Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale ACP-UE. Email: cta@cta.int
Les opinions exprimées ici sont celles de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue du CTA.

Vous êtes actuellement abonné au Bulletin du Bureau CTA de Bruxelles.
Votre abonnement :

===========================================================

 

 

 

1