Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Weblog du Bureau de Bruxelles
Novembre 2018
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

[CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 303]
Sujet: [CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 303]
Date d'envoi: 2011-12-19 12:37:18
Publication #: 115
Contenu:
CTA Newsletter
1

Ce blog partage des informations clé sur les programmes et évènements
ACP-UE à Bruxelles importants pour le développement agricole et rural des pays ACP.


Date : [DATE]
Bulletin du Bureau de Liaison du CTA à Bruxelles

Principaux évènements de la semaine.
  1. Meilleurs vœux à tous nos lecteurs!
  2. Notre invité vidéo: Máximo Torero, IFPRI
  3. Principaux évènements pour la période du 16/12 au 03/01/2012
  4. Conclusions finales du Conseil Agriculture et Pêche
  5. Un instrument pour protéger les stocks de poissons
  6. L’élevage appréhendé sous trois angles différents
  7. Echange de vues sur le développement rural
  8. Sud-Soudan: Allocation de fonds désengagés des FED précédents
  9. Un rôle majeur à jouer à la conférence Rio+20
  10. Le Cap-Vert accède au système de préférence généralisée européen
  11. Groupe ACP : quels scénarios envisager au-delà de 2020 ?
  12. Priorités pour le Soudan du sud
  13. Une place centrale aux intérêts des pays en développement
  14. Séminaire sur les APE à Yaoundé
  15. L' UE et la region du Pacifique ont des entretiens à Bruxelles
  16. La cooperation S&T entre l' Afrique du Sud et l'UE
  17. Le Conseil approuve, au nom de l'UE, l'accession du Samoa à l'OMC
  18. Un représentant spécial de l’UE pour la Corne de l’Afrique
  19. Une nouvelle mission: renforcer des capacités maritimes
  20. Situation préoccupante au Sahel
  21. Après Durban il faut des actes
  22. La sécurité et le développement au Sahel
  23. L'objectif principal: 'Éradiquer la pauvreté'
  24. «Plateforme de Durban» : pacte mondial pour 2020


  1. Meilleurs vœux à tous nos lecteurs!
    2011-12-19
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Archives, Pêche Régionale, Environnement, Efficacité Aide, Commerce ACP-UE, Développement rural, Politique ACP-UE, Politique alimentaire

    Chère lectrice, cher lecteur

    A l’ occasion des fêtes de fin d’année, les principales activités des Institutions UE et ACP siégeant à Bruxelles seront suspendues. En conséquence, la publication des nouvelles sur notre Weblog et la diffusion du Bulletin hebdomadaire reprendront le mardi 3 janvier 2011.

    Nous vous souhaitons une excellente 2012!




  2. Notre invité vidéo: Máximo Torero, IFPRI
    2011-12-19

    Máximo Torero, Directeur, Division des Marchés, du Commerce et des Institutions, IFPRI, à Washington. Dans cette vidéo, prise lors du dernier briefing à Bruxelles, le 30 Novembre dernier, Torero parle de la spéculation des prix alimentaires ainsi que des possibles conséquences d’un accord à Durban.


    Link Regarder la vidéo
    Link L' opposition à Durban
    Link Crise alimentaire en Afrique de l'est


  3. Principaux évènements pour la période du 16/12 au 03/01/2012
    2011-12-19
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Archives, Pêche Régionale, Environnement, Efficacité Aide, Commerce ACP-UE, Développement rural, Politique alimentaire, Politique ACP-UE

    Parlement européen
    -19 Décembre : Commission Environnement, santé publique et sécurité alimentaire (ENVI): Les femmes et le changement climatique (Bruxelles)
    Conseil des Ministres
    -19 Décembre : Conseil de l'environnement    
    Présidence du Conseil de l´UE
    -31 Décembre : Dernier jour de la présidence polonaise du Conseil de l'UE
    -1 Janvier 2012: Danemark prend la présidence du Conseil de l'UE pour 6 mois.

    Vous pouvez également lire notre quotidien anglais « CTA Brussels Daily » (alimenté par Twitter) et nous suivre à travers notre nouveau group de Facebook CTABrussels ainsi que notre compte Twitter CTABruxelles pour recevoir les dernières informations UE-ACP.




  4. Conclusions finales du Conseil Agriculture et Pêche
    2011-12-18
    Catégorie(s) : Environnement, Développement rural, Commerce ACP-UE

    Après deux jours de discussions  à la 3137ème session du Conseil Agriculture et Pêche qui s’est tenue récemment à Bruxelles, le conseil a adopté une série de conclussions relatives à la promotion de  la politique agricole. Particulièrement  le Conseil « est conscient qu'il y a lieu de mettre en oeuvre une politique attrayante, répondant aux besoins des producteurs et des organisations de l'UE, en particulier en mettant davantage l'accent sur les pays tiers ».
    En outre, le Conseil encourage à la Commission à explorer, dans ses travaux en cours, tous les moyens possibles permettant de réaliser les objectifs principaux dans les secteurs de l’agriculture et la pêche, et notamment: « en confortant l'image du secteur alimentaire européen, en mettant en valeur le fait que les aliments européens sont sains, sûrs, de haute qualité et produits dans le respect de l'environnement et du bien-être des animaux, et en contribuant à l'ouverture de nouveaux marchés et à l'augmentation des parts de marché pour les produits de l'UE, en particulier dans les pays tiers ».

    Source: Conseil de l´UE


    Link En savoir plus
    Link Propositions rejetées par les députes
    Link Conseil Agriculture et Pêche


  5. Un instrument pour protéger les stocks de poissons
    2011-12-18
    Catégorie(s) : Pêche Régionale, Environnement

    Plusieurs Etats membres de l’UE ont appuyé la proposition de la Commission sur d’éventuelles mesures à l’égard des pays qui permettent la pêche non durable. Cette initiative vise principalement à assurer la conservation durable des stocks de poissons. Les discussions ont eu lieu à Bruxelles, lors de la 3137ème session du Conseil Agriculture et Pêche.
    Pour éviter de perpétuer un certain nombre de situations (le maquereau de l’Atlantique nord-est, par exemple), la Commission a proposé de créer et de mettre en œuvre un instrument spécifique destiné à protéger les stocks de poissons. Certains Etats membres ont noté que l’UE devait toujours être en faveur d’une ouverture des négociations, précisant que si ces négociations venaient à échouer, il s’avérerait nécessaire de mettre en place un tel outil permettant à l’UE de prendre des mesures à l’encontre des pays tiers qui prennent des décisions unilatérales sur les stocks de poissons partagés.


    Link En savoir plus
    Link Soutenabilité de la pêche
    Link  Un nouveau Fonds européen


  6. L’élevage appréhendé sous trois angles différents
    2011-12-18
    Catégorie(s) : Politique alimentaire, Sécurité alimentaire

    La FAO examine, dans un récent rapport, le rôle central de l’élevage dans la nutrition humaine, l’approvisionnement mondial en denrées alimentaires et l’accès des familles indigentes aux produits alimentaires. Ce rapport offre en outre une perspective humaine, en ce sens qu’il examine dans quelle mesure l’élevage contribue à la sécurité alimentaire des catégories de population suivantes : les communautés dépendantes de l’élevage, les petits exploitants mixtes et les citadins.
    Le rapport examine les facteurs ayant conduit à la révolution dans le secteur de l’élevage et dans quelle mesure l’élevage peut contribuer à l’avenir à la création de systèmes alimentaires résilients. Comme le montre ce rapport, bien que tout ait été dit (ou presque) sur le rôle de l’élevage dans la sécurité alimentaire, cette question spécifique – pas suffisamment étayée par une documentation adéquate – n’a que partiellement été abordée. Alors qu’à l’horizon 2050, la population mondiale en expansion consommera deux tiers de protéines animales de plus qu’elle n’en consomme aujourd’hui.

    Source: FAO


    Link En savoir plus
    Link Les députés demandent des mesures
    Link L’élevage en Afrique [EN]


  7. Echange de vues sur le développement rural
    2011-12-18
    Catégorie(s) : Développement rural

    Lors de la 3137ème session du Conseil Agriculture et Pêche, qui s’est tenue récemment à Bruxelles, les ministres ont procédé à un échange de vues sur une proposition de règlement relatif au soutien au développement rural. Les discussions ont été articulées autour des mesures relevant du deuxième pilier de la PAC pour relever les nouveaux défis et les instruments proposés dans le cadre de la politique de développement rural et leur définition.
    Selon plusieurs délégations, une fois que les Etats membres auront procédé à la répartition de l’enveloppe de cette deuxième tranche, le contenu de la proposition pourra être correctement évalué. Si plusieurs Etats membres estiment que cette proposition tient compte des difficultés à boucler le deuxième plan d’aide, d’autres ont noté que celle-ci devrait mettre l’accent sur l’innovation et la compétitivité. Les délégations ont, pour la plupart, souligné la nécessité de veiller à ce que le cadre stratégique commun instituant le Fonds agricole européen pour le développement rural (FEADER) soit en adéquation avec les Fonds structurels dans le but de poursuivre les efforts de simplification de la PAC.

    Source: Conseil de l´UE


    Link En savoir plus [EN]
    Link La réforme de la politique agricole
    Link PAC au-delà de 2013


  8. Sud-Soudan: Allocation de fonds désengagés des FED précédents
    2011-12-16
    Catégorie(s) : Archives, Politique ACP-UE, Développement rural

    Après une longue suspension de 15 ans, l’Union européenne (UE) a établi une feuille de route pour la reprise progressive de la coopération au développement avec le Soudan. Depuis 2005, l’UE s’est engagée à fournir une aide au développement au Soudan de plus de 665 millions d’euros. Cette aide couvre principalement les activités liées au développement : agriculture, sécurité alimentaire, éducation, stabilisation, sécurité et droits de l’homme.Ces fonds proviennent de fonds désengagés des Fonds européens de développement (FED) précédents, le Soudan ne bénéficiant pas pour le moment du 10ème FED, le régime de Khartoum ayant refusé de ratifier l’accord de Cotonou. Les Etats membres de l’UE ont toutefois décidé d’allouer au Sud-Soudan des fonds désengagés issus du 9ème FED et des FED précédents.
    Il convient de rappeler qu’en mai 2011, l’Union européenne avait décidé d’allouer au Sud-Soudan, nouvel Etat dont l’indépendance a été proclamée officiellement en 2011, 200 millions d’euros issus de fonds désengagés du 9ème FED et des FED précédents. L’aide européenne contribuera à la mise en œuvre du Plan stratégique de développement du Sud-Soudan sur une période de trois ans (2011-2013). Une aide financière supplémentaire viendra compléter les fonds déjà alloués par l’UE. Cet exercice de « programmation conjointe » des actions menées par l’UE et ses Etats membres en faveur du Sud-Soudan couvrira principalement l’agriculture, la sécurité alimentaire, l’éducation, la santé, l’Etat de droit et l’eau.

    Source: Parlement européen


    Link En savoir plus
    Link Un soutien ciblé en priorité l'agriculture
    Link Relations de l'UE avec le Soudan


  9. Un rôle majeur à jouer à la conférence Rio+20
    2011-12-16
    Catégorie(s) : Développement rural, Environnement, Archives

    Les pays ACP joueront un rôle majeur lors de la conférence Rio+20. Cette déclaration, faite par M. Achim Steiner, Sous-secrétaire général des Nations Unies et Directeur exécutif du PNUE, est l’une des conclusions d’une récente réunion du Conseil des ministres ACP.
    Selon M. Steiner, la transition vers une économie verte devrait permettre aux pays ACP de forger des partenariats et de renforcer la coopération Sud-Sud. Elle offre, en outre, un cadre de référence qui permettra de mobiliser des ressources financières, renforce la mise en œuvre effective du cadre stratégique national, favorise la bonne gouvernance et le renforcement des capacités humaines et institutionnelles tout en réduisant les vulnérabilités sur le plan social, économique et environnemental. « La feuille de route internationale pour une économie verte peut aider les pays à s’insérer harmonieusement dans une économie verte et socialement équitable », a-t-il expliqué.
    M. Steiner a toutefois souligné l’importance de mettre en place des structures de gouvernance internationale cohérentes essentielles pour optimiser l’aide au développement. Il mise énormément sur le potentiel des pays ACP, ajoutant que « le Conseil des ministres du Groupe ACP est un organe à la fois très spécial et visionnaire chargée de l’élaboration des politiques et de la gouvernance ».


    Link En savoir plus
    Link Rio+20
    Link Déclaration consensuelle africaine


  10. Le Cap-Vert accède au système de préférence généralisée européen
    2011-12-16
    Catégorie(s) : Pêche Régionale, Archives

    Dans le cadre de ce régime commercial, qui accorde un accès préférentiel au marché européen sous réserve du respect de certaines conditions de bonne gouvernance, le Cap-Vert continuera de bénéficier d’un accès préférentiel au marché de l’Union européenne lorsque le pays ne relèvera plus de l’Initiative « Tout sauf les armes » (TSA). « Le Cap-Vert est aujourd’hui le premier Etat africain à bénéficier du régime SGP+ », a déclaré Karel De Gucht, Commissaire européen au Commerce. « C’est de bon augure pour le développement du pays et je suis heureux que l’instrument commercial européen y contribue ».
    L’initiative TSA et le régime SGP+ sont des composantes du « Système généralisé de préférences » de l’UE, qui est un accord commercial en vertu duquel l’Union européenne offre à 176 pays et territoires en développement un accès préférentiel au marché européen via une réduction des droits de douane sur les marchandises qu’ils exportent. En tant que « pays moins avancé », le Cap-Vert disposait d’un accès à l’UE en franchise de droits et hors contingent (à l’exception des armes et des munitions) en vertu de l’initiative TSA, le régime préférentiel le plus généreux en faveur des PMA. L’UE encourage l’introduction par d’autres pays développés et émergents de tels systèmes en faveur des PMA.
    Promu au statut de non-PMA (pays les moins avancés) en 2008, le Cap-Vert observait, en vertu de l’accord qu’il a signé avec l’UE, une période transitoire qui expire le 31 décembre 2011 afin de permettre aux opérateurs de marché de mettre en place ce nouveau régime tarifaire. En octobre 2011, le Cap Vert a demandé le maintien des avantages liés au SGP+, un arrangement incitatif spécial qui offre un accès préférentiel supérieur au marché de l’UE aux pays qui s’engagent à mettre en œuvre 27 normes internationales en matière de droits humains et du travail, de protection de l’environnement et de bonne gouvernance. La Commission européenne a confirmé aujourd’hui que le Cap-Vert remplissait les conditions lui garantissant désormais un accès préférentiel au marché européen.

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus [EN]
    Link  Coopération avec Cap-Vert
    Link Système généralisé de préférences


  11. Groupe ACP : quels scénarios envisager au-delà de 2020 ?
    2011-12-16
    Catégorie(s) : Archives, Commerce ACP-UE

    Le Dr Mirjam van Reisen a été désignée par le Groupe des Etats ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique) pour réaliser une étude cruciale portant sur l’avenir des relations ACP-UE. Cette étude vise à évaluer le bien-fondé et l’identité même de l’institution, mais aussi dans quelle mesure celle-ci peut effectivement s’adapter aux nouvelles réalités géopolitiques. Elle comporte également l’examen des options et scénarios possibles pour l’après-2020, année d’expiration de l’Accord de Cotonou, qui régit ses relations avec l’UE.
    Elle prévoit de mener des actions de sensibilisation et des consultations avec un large éventail de parties prenantes, y compris des acteurs étatiques et non étatiques, dans toutes les régions ACP. Les principales questions abordées seront liées aux réalisations du Groupe ACP et à la performance de ses différents organes et institutions au sein d’un nouvel environnement mondial au partenariat privilégié qui lie les pays ACP et l’Union européenne dans le cadre des accords commerciaux internationaux, et au maintien des relations avec les autres régions du monde.
    « Le groupe ACP s’illustre par ses relations longues et privilégiées avec le monde extérieur et les anciennes puissances coloniales après l’indépendance. La notion même de coopération a bien évolué au cours de ces dernières années. La coopération n’est plus fondée sur les divisions traditionnelles qui renvoyaient à des réalités établies. Cette réflexion pourrait ainsi déboucher sur une nouvelle orientation stratégique », a-t-elle déclaré.

    L’objectif de cette étude est de formuler des recommandations et d’évaluer les divers scénarios envisageables pour les relations ACP-UE au-delà de 2020.

    Source: ACP


    Link En savoir plus [EN]
    Link Les ACP et l' UE: quel avenir?
    Link Les APE attaquent des secteurs clés


  12. Priorités pour le Soudan du sud
    2011-12-16

    La Commission européenne (CE) concentrera son aide sur les secteurs de l'agriculture et de la sécurité alimentaire. Un montant de 80 millions € sera alloué à l'amélioration des infrastructures rurales, à l'augmentation de la productivité par un meilleur accès aux services et à la terre, au soutien aux petits exploitants et au renforcement de la gestion de l'eau en vue de son utilisation durable. Il est attendu que certains États membres annoncent une aide dans d'autres secteurs.
    Dans le cadre de la conférence internationale sur l'engagement en faveur du Soudan du Sud, qui se tiendra à Washington, M. Piebalgs, commissaire européen chargé du développement a déclaré que « la CE participera à cet effort et agira dans les secteurs dans lesquels son aide a un impact élevé et où elle apporte une réelle valeur ajoutée ». « Cette aide constituera un premier test de notre capacité à faire en sorte que l'UE réponde de manière plus efficace et plus cohérente aux défis et aux besoins du Soudan du Sud», a-t-il ajouté.
    En mai dernier, l'UE a décidé de fournir 200 millions € au Soudan du Sud, en ciblant un certain nombre de secteurs prioritaires spécifiques: le développement de l'agriculture, la santé, l'éducation et l'État de droit. L'aide fournie par l'UE au Soudan du Sud est conforme au plan de développement 2011 2013 en faveur du Soudan du Sud et à la stratégie d'aide au Soudan du Sud.

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link L´UE et la Rébublique de Soudan du Sud
    Link Aide humanitaire pour le Soudan du Sud


  13. Une place centrale aux intérêts des pays en développement
    2011-12-15
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Le Directeur général de l’OMC, Pascal Lamy, a appelé les Membres à “défendre les valeurs du multilatéralisme” lors de l’ouverture de la huitième Conférence ministérielle qui a eu lieu à Genève le 15 décembre 2011.
    Il a demandé aux principaux acteurs à « faire preuve de leadership et de courage politique pour agir ensemble en faveur de la poursuite de l’ouverture et des réformes commerciales » et à «accorder une place centrale aux intérêts et aux besoins des pays en développement et en particulier des pays les plus pauvres ».
    Il a aussi annoncé qu’il réunirait «un groupe composé de diverses parties prenantes de l’OMC» pour une étude d’un an sur les tendances actuelles et futures du commerce.

    Source: L´OMC


    Link En savoir plus
    Link Le protectionnisme gagne du terrain
    Link Les attentes des pays


  14. Séminaire sur les APE à Yaoundé
    2011-12-15
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE, Commerce ACP-UE

    L'Union européenne a organisé un séminaire destiné aux responsables d'entreprises et représentants du secteurs privé pour leurs permettre de mieux comprendre les avantages offerts par l'Accord de Partenariat Economique (APE) entre l'Afrique Centrale et l'Union européenne.
    Le seminaire, qui a eu lieu à Yaoundé (Cameroun), a réuni plus de 250 participants intéressés par l'APE et ses opportunités pour améliorer la compétitivité et le cadre des affaires, stimuler les investissements, développer les échanges au sein de la région Afrique Centrale, augmenter et diversifier les exportations vers l'UE, et contribuer ainsi à la croissance économique et à la création d'emplois dans la région.

    Source: La Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link L'Afrique centrale pour une ouverture à 73%
    Link Peter Thompson, CE


  15. L' UE et la region du Pacifique ont des entretiens à Bruxelles
    2011-12-15
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE, Commerce ACP-UE

    Des représentants de l’UE et du Pacifique ont eu des entretiens avec le but de faire le bilan de la situation actuelle ainsi que d'un futur accord. Les discussions, qui ont eu lieu à Bruxelles,  ont été basées sur un projet de texte révisé et un projet d’accès au marché, soumises par la région en Juillet 2011.
    La proposition de modifier le règlement d'accès au marché, la réforme du système de préférences généralisées (SPG) ainsi que le commerce des marchandises, la coopération au développement, développement durable, et de la pêche (y compris les règles d'origine) ont été les sujets abordés. La prochaine réunion entre les parties aura lieu en Mars / Avril 2012.

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus [EN]
    Link Les relations de l'UE avec le Pacifique
    Link EUphorie au Pacifique?


  16. La cooperation S&T entre l' Afrique du Sud et l'UE
    2011-12-15
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE, Archives

    Lors d’une réunion, le Comité mixte de coopération scientifique et technologique UE-Afrique du Sud a mis en avant l’importance d’encourager la participation des chercheurs sud-africains au 7e programme-cadre (7e PC). En plus il a passé en revue les possibilités offertes aux chercheurs européens par les programmes financés par l'Afrique du Sud. La réunion a également permis de faire le point sur la coopération scientifique et technologique entre l’Afrique du Sud et l’UE dans le cadre du partenariat conjoint Afrique-UE pour la science, la société d’information et l’espace.
    Les principaux sujets abordés lors de cette rencontre étaient d’une part le renforcement de la coopération dans les domaines de la recherche et de l'innovation dans les secteurs des produits pharmaceutiques, des exploitations minières et des minéraux, et d’autre part le changement climatique et l’observation de la terre. Les questions transversales liées à la mobilité des chercheurs et à la recherche exploratoire ont également été abordées. Les conclusions des débats viendront compléter le rapport sur la coopération actuelle et à venir.
    Les participants à la rencontre ont examiné le rôle que l’Afrique du Sud pouvait jouer dans le renforcement de la coopération entre l’UE et le reste de l’Afrique dans le domaine des sciences, de la technologie et de l'innovation. Ils ont également échangé leur point de vue sur les initiatives politiques récemment prises pour la recherche et l’innovation en Afrique du Sud et dans l’UE.
    Dans le cadre du partenariat conjoint Afrique-UE pour la science, la société d’information et l’espace les moyens d’accroître la dimension et la portée de la coopération à l’aide de moyens existants, et de renforcer la pertinence et la visibilité des initiatives mises en œuvre dans ces domaines dans toutes les relations UE-Afrique du Sud, ont été aussi étudiés.

    Source: Africa and Europe in Partnership


    Link En savoir plus
    Link Programme pour la Science
    Link  Plateforme de dialoque S&T


  17. Le Conseil approuve, au nom de l'UE, l'accession du Samoa à l'OMC
    2011-12-15
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Le Conseil a approuvé, au nom de l'UE, l'accession  du Samoa à l'OMC. La décision sera prise par l'OMC pendant la 8ème conférence ministérielle qui se tiendra à Genève du 15 au 17 décembre, afin de fournir des orientations politiques concernant les travaux de l'organisation en 2012-2013 et d'arrêter des décisions concernant principalement les pays les moins avancés.
    Parmi les autres décisions prises par le Conseil figurent l'approbation d'un accord commercial de lutte contre la contrefaçon et l'appui de l'UE en faveur de l'octroi d'une dérogation permettant aux membres de l'OMC d'accorder un traitement préférentiel aux services et prestataires de services des pays les moins avancés.

    Source: Conseil de l’Union européen


    Link En savoir plus
    Link Relations de l'UE avec Samoa
    Link Huitième Conférence ministérielle de l’OMC


  18. Un représentant spécial de l’UE pour la Corne de l’Afrique
    2011-12-14
    Catégorie(s) : Archives, Sécurité alimentaire

    M. Alexander Rondos, diplomate grec qui dispose d’une grande expérience des négociations internationales, a récemment été nommé représentant spécial de l’UE pour la Corne de l’Afrique, qui englobe Djibouti, l’Erythrée, l’Ethiopie, le Kenya, la Somalie, le Soudan, le Sud Soudan et l’Ouganda.
    Le mandat d’Alexander Rondos consiste à contribuer activement aux efforts régionaux et internationaux visant à instaurer durablement paix, sécurité et développement dans la région. La priorité est accordée dans un premier temps à la Somalie et aux dimensions régionales du conflit, ainsi qu’à la piraterie, dont les causes profondes résident dans l’instabilité du pays.
    Catherine Ashton, Haute Représentante de l’UE, a pour sa part déclaré : « J’ai hâte de travailler en étroite collaboration avec Alexander Rondos, dont l’expérience de la région en fait un excellent choix pour assumer ce rôle crucial. L’adoption récente d’un cadre stratégique pour la Corne de l’Afrique montre notre détermination à contribuer activement à instaurer durablement la paix, la sécurité et le développement dans la région. Il s’agit d’une priorité pour l’Union européenne ».

    Source: Conseil de l'Union européenne


    Link Savoir en plus
    Link Plus de financement pour le Corne d'Afrique
    Link Conclusions du Conseil de L'UE


  19. Une nouvelle mission: renforcer des capacités maritimes
    2011-12-14
    Catégorie(s) : Pêche Régionale

    Destinée à soutenir le renforcement des capacités maritimes régionales dans les États de la Corne de l'Afrique et dans l'océan Indien occidental, le Conseil a approuvé  le concept d'une nouvelle mission dans le cadre de la politique de sécurité et de défense commune. Une aide sera apportée à Djibouti, au Kenya, à la Tanzanie, au Mozambique, aux Seychelles, à la République de Maurice, au Yémen et à la Somalie, notamment aux régions du Puntland, du Somaliland et du Galmudug. La formation sera dispensée au centre de formation régional de Djibouti ainsi que dans les pays concernés.
    Cette nouvelle mission aura deux tâches principales: renforcer les capacités maritimes des pays de la région (à l'exception de la Somalie) et, en Somalie, assurer la formation d'une force de police côtière ainsi que la formation et la protection des juges. Les activités spécifiques prévues à cet effet consistent à fournir des avis spécialisés sur des questions juridiques, stratégiques et opérationnelles liées à la sûreté maritime; assurer la formation des gardes-côtes pour développer leur capacité à faire respecter les lois en mer; et mettre à disposition le matériel nécessaire.
    Cette mission fait partie du cadre stratégique de l'UE pour la Corne de l'Afrique, qui définit les actions que l'UE doit mener en priorité dans cette région. Elle vient également compléter les deux autres missions PSDC dans la région: EU NAVFOR Atalanta, qui contribue à la répression de la piraterie et à la protection des convois d'aide alimentaire, et EUTM Somalia, qui vise à former les forces de sécurité somaliennes.

    Source: Le Conseil de l’Union européenne


    Link En savoir plus
    Link Représentant de l’UE pour la Corne de l’Afrique
    Link L'industrie de la pêche en Somalie


  20. Situation préoccupante au Sahel
    2011-12-14
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Politique alimentaire, Archives

    Selon un récent article publié par Oxfam International il y a des indicateurs qui soulignent les risques d’une crise alimentaire en 2012 dans la région du Sahel. L’organisation remarque que la région a connu déjà une crise alimentaire majeure qui a affecté  dix millions de personnes.
    Mamadou Biteye Directeur Humanitaire d’Oxfam en Afrique de l’ouest, a dit que la situation est extrêmement préoccupante pour des millions de personnes. Cependant, elle a souligné  que « le pire peut encore être évité » car la crise a été identifiée tôt.
    Mauritanie,  Niger, Burkina Faso, Mali et Tchad sont les pays plus affectés. Tandis que l’UE est en train d’implémenter la stratégie pour la Sécurité et e Développent dans la région, Kristalina Georgieva, Commissaire européenne à la coopération internationale, l'aide humanitaire et réaction aux crises,  vivement souligne la nécessite d’une action immédiate.

    Source: Oxfam International


    Link En savoir plus
    Link Comment prévenir la prochaine crise?
    Link Georgieva lance un appel


  21. Après Durban il faut des actes
    2011-12-14
    Catégorie(s) : Environnement, Sécurité alimentaire, Développement rural

    Selon Jo Leinen (S&D, DE), président de la délégation du Parlement européen au sommet (COP 17) a dit que bien que l'accord conclu lors de la Conférence des Nations unies sur le climat à Durban représente une percée majeure, il reste maintenant à agir fermement.
    Jo Leine a déclaré aussi que les négociations fructueuses doivent mener à une action efficace. « Un fossé énorme continue d'exister entre les mesures de réduction des émissions qui ont été promises et les actions nécessaires. Si l'accord international entre en vigueur seulement en 2020, l'objectif de limiter le réchauffement de la planète à deux degrés sera sérieusement menacé » a-t-il ajouté. 
    Egalement,  Karl-Heinz Florenz (PPE, DE), vice-président de la délégation du Parlement, a dit : "La diplomatie de l'UE en matière de climat a porté ses fruits. Le monde a changé et il est judicieux de définir les pays développés et en développement selon les nouvelles réalités. Nous nous félicitons que la Chine ait manifesté sa volonté de prendre de nouvelles responsabilités et de jouer un rôle nouveau sur la scène internationale. Nous devons tous multiplier les efforts car il reste beaucoup à faire".

    Source: Parlement européen


    Link En savoir plus
    Link De Kyoto à Durban
    Link Le PE débute à Durban


  22. La sécurité et le développement au Sahel
    2011-12-14
    Catégorie(s) : Archives

    Catherine Ashton, Haute Représentante de l'UE, a rencontré MM. SoumeylouBoubèye Maïga et Mohamed Bazoum, respectivement ministres des affaires étrangères du Mali et du Niger, ainsi que M. Abdelkader Messahel, ministre délégué algérien chargé des affairesafricaines et maghrébines. Les ministres étaient accompagnés par l'ambassadeur de Mauritanie, M. Mohamed Mahmoud Ould Brahim Khlil.
    La rencontre a eu lieu dans le cadre de la mise en oeuvre de la stratégie de l'Union européenne pour la sécurité et le développement dans la région du Sahel, et dans un contexte marqué par un accroissement du nombre d'incidents de sécurité visant des citoyens européens, ainsi que par les conséquences inquiétantes de la crise libyenne pour tous ces pays. MM. Maïga et Bazoum ont également discuté de la stratégie avec M. Andris Pielbags, membre de la Commission chargé du développement.
    Ces quatre pays pâtissent tout particulièrement de l'intensification récente des activités terroristes dans la région, qui s'est traduite par l'enlèvement de cinq citoyens européens ces dernières semaines, et la mort d'un citoyen allemand. L'UE a condamné vigoureusement ces actes.

    Source: Conseil de l’ Union Européenne


    Link En savoir plus
    Link La stratégie de l' Union
    Link Le Sahel: à nouveau menacé


  23. L'objectif principal: 'Éradiquer la pauvreté'
    2011-12-14
    Catégorie(s) : Archives, Sécurité alimentaire

    La sortie de la crise économique et financière mondiale s’est révélée fragile et inégale, reflétant des options de relance et des choix de calendrier asymétriques par les pays les plus touchés. De nombreux pays en développement éprouvent davantage de difficultés à ajuster leurs économies, à exploiter de nouveaux débouchés économiques et commerciaux ainsi qu’à atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).  Dans un rapport publié récemment, l´UE montre les efforts faits pour donner de l´aide d´une façon plus effective. Andris Piebalg, Commissaire au  développement,   déclare  que   « éradiquer la pauvreté est l´objectif principal» de l´UE.
    Les objectifs politiques annuels de l’UE pour 2010 incluaient une proposition de plan d’action de l’UE dans la perspective du sommet sur les OMD 2015 et un travail sur l’efficacité de l’aide, la responsabilisation autant que des synergies cohérentes entre la politique de développement et d’autres politiques dans des domaines tels que les migrations, la sécurité, l’action contre le changement climatique et l’énergie, la sécurité alimentaire, l’accès aux soins de santé et l’éducation.
    Les progrès réalisés varient considérablement selon les OMD et selon les régions, les pays et les groupes de population. Ils sont encourageants en matière de réduction de la pauvreté mondiale ainsi que d’éducation primaire universelle, d’égalité entre les femmes et les hommes dans l’éducation primaire et d’accès à l’eau. L’Afrique subsaharienne, en particulier, a pris du retard sur tous les OMD.

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link Défis pour l'atteinte des OMD
    Link L´UE renforce son rôle dans le monde


  24. «Plateforme de Durban» : pacte mondial pour 2020
    2011-12-13
    Catégorie(s) : Environnement, Développement rural

    Les négociateurs à Durban ont accepté de commencer à travailler l'an prochain sur un nouveau traité juridiquement contraignant visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Le traité devrait être conclu en 2015 et entrer en vigueur en 2020. Nombreux sont ceux qui affirment cependant que ce plan d'action ne sera pas suffisamment agressif pour ralentir l'avancée du réchauffement climatique.
    Toutefois, de nombreux petits Etats insulaires et pays en développement qui risquent d'être inondés en raison de la hausse du niveau des mers et des conditions climatiques extrêmes ont déclaré que cet accord était caractérisé par le plus petit dénominateur commun possible et manquait de l'ambition nécessaire pour assurer leur survie. L'adoption de ces accords a permis d'éviter l'échec des négociations et de rassurer l'Afrique du Sud, dont l'organisation de ces deux semaines de négociations tendues a été critiquée par les pays riches et pauvres.
    Maite Nkoana-Mashabane, qui a présidé les discussions,  a déclaré qu’ils sont venus « avec un plan A»  et ils ont  conclu la conférence « avec un plan A pour sauver la planète pour l'avenir de nos enfants et de nos petits-enfants». « Nous avons écrit l'histoire », a-t-elle ajouté.
    La « Plateforme de Durban » va « développer un nouveau protocole, un autre instrument juridique ou une solution concertée ayant une force juridique »  qui sera appliqué par toutes les parties de la Convention sur le climat de l'ONU. Cette formulation, adoptée difficilement suite à des différends entre l'Union européenne, l'Inde, la Chine et les Etats-Unis, a été utilisée par toutes les parties pour crier victoire.

    Source: Euractiv


    Link En savoir plus
    Link Groupe de travail ad hoc
    Link ‘Qu’elles mangent du carbone’



===========================================================
N'hésitez pas à faire circuler ce bulletin à des collègues qui pourraient être intéressés.

Mme Isolina BOTO
Manager
Bureau du CTA/Bruxelles
39 rue Montoyer
1000 Bruxelles - Belgique
Tel: + 32 (0) 2 513 74 36; Fax: + 32 (0) 2 511 38 68
Courriel: boto@cta.int
Site Web: http://www.cta.int/
Blog de Bruxelles: http://bruxelles.cta.int/
Briefings de Bruxelles: http://bruxellesbriefings.net/

 

Rédacteur : Alejandra Morales (morales@cta.int)

NOTE
Si vous avez des questions ou suggestions, écrivez à : boto@cta.int
Pour des informations sur l'ensemble des activités du CTA, visitez http://www.cta.int/
Pour des information sur les activités du CTA à Bruxelles, veuillez consulter : http://bruxelles.cta.int/
Le CTA est une institution du Groupe des Etats ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique) et de l'Union Européenne, dans le cadre de l'Accord de Cotonou.
©Copyright 2011 Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale ACP-UE. Email: cta@cta.int
Les opinions exprimées ici sont celles de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue du CTA.

Vous êtes actuellement abonné au Bulletin du Bureau CTA de Bruxelles.
Votre abonnement :

===========================================================

 

 

 

1