Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Weblog du Bureau de Bruxelles
Novembre 2018
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

[CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 304]
Sujet: [CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 304]
Date d'envoi: 2012-01-06 18:55:56
Publication #: 116
Contenu:
CTA Newsletter
1

Ce blog partage des informations clé sur les programmes et évènements
ACP-UE à Bruxelles importants pour le développement agricole et rural des pays ACP.


Date : [DATE]
Bulletin du Bureau de Liaison du CTA à Bruxelles

Principaux évènements de la semaine.
  1. Principaux évènements pour la semaine du 9/01 au 15/01/2012
  2. Notre invité vidéo:Denis Guibard, Orange France Telecom
  3. Les exportations et importations des produits chimiques dangereux.
  4. Une campagne d’austérité majeure pour les Nations Unies
  5. Espèces marines bientôt sans abri
  6. Système QS: modifications en vigueur à partir du 1er janvier 2012
  7. Des règlements pour éviter des perturbations sur le marché
  8. Inventaire des actions menées à long terme en agriculture
  9. Collaboration Sud-Sud: les bases sont lancées
  10. Questionnement sur l’Aide pour le commerce
  11. Un programme d'appui au développement
  12. La Commission étend à 12 semaines les consultations publiques
  13. Un échange de vues sur Durban
  14. Les pays ACP du Pacifique progressent dans les négociations avec l’UE
  15. Prix des produits de base agricoles
  16. L´initiative « Fast Start » pour faire face au défi climatique
  17. Les crédits du système d'échange de quotas d'émission
  18. Des conclusions sur la stratégie de l'UE en faveur de la biodiversité
  19. La consolidation du secteur semencier du Mozambique
  20. Graziano Da Silva, le nouveau Directeur général de la FAO
  21. Des milliers de personnes fuient le conflit dans le Nord du Soudan
  22. Une feuille de route pour l'énergie à l'horizon 2050


  1. Principaux évènements pour la semaine du 9/01 au 15/01/2012
    2012-01-06

    Parlement européen
    -6/19 Janvier : Session plenière du Parlement européen à Strasbourg

    Vous pouvez également lire notre quotidien anglais « CTA Brussels Daily » (alimenté par Twitter) et nous suivre à travers notre nouveau group de Facebook CTABrussels ainsi que notre compte Twitter CTABruxelles pour recevoir les dernières informations UE-ACP.




  2. Notre invité vidéo:Denis Guibard, Orange France Telecom
    2012-01-06
    Catégorie(s) : Archives, Environnement, Commerce ACP-UE, Développement rural

    Denis Guibard, Vice-président, Développement durable, Produits et Services, Orange France Telecom parle avec nous lors la présentation de l’étude intitulée « Les technologies de l’information et de la communication au service de la base de la pyramide: modèles économiques innovants dans l’éducation, la santé, l’agriculture et les services financiers ». Il souligne le fort potentiel des TIC  pour le développement, notamment pour l’agriculture. En outre, il remarque  que la  collaboration transversale entre acteurs est primordiale pour assurer la réussite des projets.


    Link Regarder la vidéo
    Link Contribution des TIC
    Link L' étude


  3. Les exportations et importations des produits chimiques dangereux.
    2012-01-06
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Le Conseil Environnement a pris note d'un rapport sur l'état d'avancement des travaux portant sur la proposition de règlement concernant les exportations et importations de produits chimiques dangereux.
    La proposition vise a remplacer le règlement n° 689/20081, qui met en oeuvre la convention de Rotterdam sur la procédure de consentement prealable en connaissance de cause (convention PIC) applicable a certains produits chimiques et pesticides dangereux qui font l'objet d'un commerce international.
    Les dispositions du règlement vont plus loin que celles prévues par la convention et offrent une meilleure protection aux pays importateurs, puisqu'elles s'adressent a tous les pays et non aux seules parties a la convention


    Link En savoir plus
    Link Convention de Rotterdam
    Link La proposition de la Commission


  4. Une campagne d’austérité majeure pour les Nations Unies
    2012-01-06
    Catégorie(s) : Archives

    Des pays membres des Nations Unies ont décidé de réduire le budget consacré à l’organe international pour 2012-2013 tandis que les pays en développement ont insisté sur le fait que l’aide octroyée devait être maintenue. Le budget pour 2010-2011 était fixé à 5,41 milliards de dollars américains, celui prévu pour les deux prochaines années atteindra les 5,15 milliards de dollars. « Toutes les années budgétaires sont difficiles. Mais cette année était particulièrement difficile. Des gouvernements et des populations luttent aux quatre coins du monde. Il s’agit d’une période d’austérité financière mondiale », a déclaré Ban Ki-moon, le secrétaire général des Nations Unies.  
    Comme l’agence de presse IPS News l’a rapporté, un long débat entre les nations occidentales et le groupe des 77 nations en développement qui réunit 132 membres n’a pu résoudre deux questions clé: Faut-il effectuer des coupes budgétaires dans tous les secteurs sur les gestionnaires de programme ? L’indexation annuelle automatique des salaires du personnel des Nations Unies doit-elle être supprimée ou suspendue ?
    Une campagne d’austérité majeure pourrait mener à de possibles licenciements, au gel des salaires, à la réduction des voyages officiels et à une réduction importante des impressions de documents.


    Source: IPS news


    Link En savoir plus [EN]
    Link Les précédents du budget
    Link Un budget 'coupé'


  5. Espèces marines bientôt sans abri
    2012-01-06
    Catégorie(s) : Pêche Régionale, Environnement

    Selon une nouvelle recherche internationale récemment publiée dans le journal Science, la hausse des températures aura un impact considérable sur les habitats des animaux et des plantes. C’est ainsi que certaines espèces marines en particulier qui seront contraintes de trouver de nouveaux environnements, connaitront de grandes difficultés pour juguler ces changements.  
    Les données fournies par cette étude montrent la vitesse à laquelle les différentes espèces pourraient, à l’avenir, être contraintes de bouger avant l’arrivée du changement prévu de la température. L’étude a été menée par des experts venant d’Australie, du Canada, du Danemark, d’Allemagne, d’Espagne, d’Afrique du Sud, du Royaume-Uni et des États-Unis.

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus [EN]
    Link Les effets
    Link Le changement de l´océan d´Europe


  6. Système QS: modifications en vigueur à partir du 1er janvier 2012
    2012-01-06
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Il n’y a même pas un an, la bactérie Escherichia coli (E. coli) avait eu des effets considérables sur la production et la vente de fruits et légumes en Allemagne. À la lumière de ces conséquences notables et néfastes, il a été décidé de changer le système de certification QS avec entrée en vigueur au 1er janvier 2012.  
    Parmi les mesures citées, on trouve de nouvelles exigences dans le domaine des légumineuses. Ce nouveau guide concerne tous les processus lors desquels des produits sont coupés, épluchés, râpés, hachés ou réduits en purée après la récolte. Il s’applique à tous les secteurs. D’autres changements du système QS sont liés, quant à eux, à l’amélioration des processus de sécurité.

    Source: FreshPlaza


    Link En savoir plus
    Link Sécurité alimentaire de l'UE
    Link Des risques microbiologiques


  7. Des règlements pour éviter des perturbations sur le marché
    2012-01-06
    Catégorie(s) : Pêche Régionale, Commerce ACP-UE

    Un règlement portant suspension des droits autonomes du tarif douanier commun sur certains produits industriels, agricoles et de la pêche a été adopté lors du 3139e sommet européen sur l’environnement qui s’est tenu en décembre dernier. En outre, le Conseil a adopté un règlement portant ouverture des contingents tarifaires autonomes de l’Union pour certains produits agricoles et industriels.
    L’objectif de ces deux règlements est d’assurer l’approvisionnement suffisant et ininterrompu de certaines denrées insuffisamment produites au sein de l’Union et d’éviter toute perturbation sur le marché de certains produits agricoles et industriels.

    Source: Conseil de l'UE


    Link En savoir plus
    Link les mêmes options pour le Royaume-Uni?
    Link Défendre les valeurs du multilatéralisme


  8. Inventaire des actions menées à long terme en agriculture
    2012-01-05
    Catégorie(s) : Développement rural

    Un inventaire réalisé grâce aux médias électroniques a été lancé par le Forum mondial de la recherche agricole (GFAR). L’objectif principal de cette action consiste à identifier et à enregistrer de manière systématique et détaillée les activités à long terme concernant des questions liées à l’agriculture.
    En outre, cet inventaire vise à contribuer à l’opération du Global Foresight Hub (centre mondial responsable de prospective) qui permettra le partage d’expériences et l’échange de points de vue à toutes les organisations impliquées dans les actions à long terme.  Il est important de signaler que cet inventaire vise à nouer le contact avec les preneurs de décisions.
    La participation à la mise en œuvre de ce projet représente une opportunité permettant de  partager le travail et les publications des uns et des autres ainsi que d’interagir avec d’autres professionnels. Différentes langues sont prévues pour le lien vers l’enquête qui est accessible au public du 7 décembre 2011 au 15 janvier 2012.


    Link En savoir plus [EN]
    Link Iinternet et Agriculture
    Link Prospective du développement


  9. Collaboration Sud-Sud: les bases sont lancées
    2012-01-05
    Catégorie(s) : Développement rural, Archives

    La deuxième mission économique Inde-Afrique, qui s’est déroulée en décembre dernier à Hyderabad, en Inde, semble avoir posé les fondements à la collaboration Sud-Sud. Cette rencontre était organisée par l’Institut international de recherche sur les cultures des zones tropicales semi-arides (ICRISAT) et l’organisation ERMC international dont les bureaux sont basés à Bruxelles.
    La mission a réuni 25 membres en provenance du Nigéria, d’Angola, de la République démocratique du Congo, de Côte d’Ivoire, du Tchad, du Malawi et d’Afrique du Sud.  Les participants parmi lesquels on dénombrait des universitaires, des urbanistes, des stratèges, des cadres supérieurs ainsi que des directeurs techniques et des sociétés privées, avaient tous la même préoccupation: promouvoir le développement durable en Afrique.  
    Au cours de cette rencontre, les principales activités furent des discussions, des visites de terrain, des partages de connaissance ainsi que différentes réunions interentreprises (B2B). Cette rencontre a permis aux participants et à leurs homologues indiens de commencer à faire des affaires et de conclure des partenariats.

    Source: PAEPARD


    Link En savoir plus
    Link Sud-Sud


  10. Questionnement sur l’Aide pour le commerce
    2012-01-05
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Politique ACP-UE, Archives

    Dans l’ère de l’après-consensus de Washington, l’Aide pour le commerce a été consolidée parmi les donneurs comme étant une des formes les plus répandues de soutien aux États à faible revenu. À travers des concessions commerciales, l’Organisation mondiale du commerce (OMC), l’agence américaine pour le développement international (USAID), la Commission européenne et le département du Royaume-Uni pour le développement international (DfID), parmi d’autres institutions, visaient l’alignement des accords de libéralisation commerciale avec les objectifs de réduction de la pauvreté. Un document de travail, récemment publié par le Brooks World Poverty Institute (l’Institut Brooks pour la pauvreté internationale) de l’université de Manchester pose la question des références en matière de développement de l’Aide pour le commerce.  
    Ce document, divisé en 4 sections, passe en revue les instruments de l’Aide pour le commerce dans le contexte des négociations en cours de l’OMC pour la libéralisation du commerce Nord-Sud en donnant une emphase particulière au Programme de Doha pour le développement.   
    Il est à noter que la quatrième section examine le rôle des mécanismes de l’Aide pour le commerce dans le cadre des relations ACP-UE avec une attention particulière sur les accords de partenariat économique bilatéraux (APE).

    Source: BWPI


    Link En savoir plus
    Link L'aide pour le commerce
    Link ApC en Afrique dépasse des autres régions


  11. Un programme d'appui au développement
    2012-01-05
    Catégorie(s) : Archives, Développement rural, Politique ACP-UE

    L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a lancé un nouveau programme destiné aux pays francophones en développement (PROFADEL). Ce programme sera, dans un premier temps, expérimenté dans quatre pays membres de l’OIF: la République Centrafricaine, le Rwanda, le Sénégal et le Togo.
    Tel que l’OIF a souligné l’objectif « est de mettre à disposition des communautés de base des outils méthodologiques qui contribueront à assurer le développement de leurs localités et, à terme, à intégrer le programme dans les stratégies nationales de lutte contre la pauvreté ».
    Dans la logique des Objectifs du millénaire pour le développement et plus particulièrement celui de réduire l’extrême pauvreté d’ici à 2015, PROFADEL concernera communautés rurales ainsi que les plus défavorisées. Notamment, le programme métrera attention  particulière aux activités des jeunes et des femmes.
    PROFADEL est prévu a débuter dès Janvier 2012.

    Source : OIF


    Link En savoir plus
    Link Programme au Togo
    Link Espace Economique Francopohne


  12. La Commission étend à 12 semaines les consultations publiques
    2012-01-05
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Archives, Pêche Régionale, Environnement, Efficacité Aide, Commerce ACP-UE, Développement rural, Politique alimentaire, Politique ACP-UE

    Depuis le 1er janvier, les citoyens, les entreprises et les organisations non gouvernementales ont un délai minimal de 12 semaines pour présenter des observations sur des plans relatifs à de nouvelles politiques et législations, contre 8 semaines auparavant. Cela facilitera leur participation à un stade précoce à l'élaboration des politiques de l'Union européenne. En outre, la Commission européenne (CE) a également mis en place un service d'alerte annonçant des initiatives à venir.  La politique de «réglementation intelligente» de la CE vise à faire participer les citoyens et les entreprises au processus législatif.
    Selon le président de la CE José Manuel Barroso, «en étendant la durée de nos consultations, nous ferons mieux entendre la voix des citoyens, des entreprises et des organisations qui nous aident à élaborer nos politiques au profit de tous».
    La Commission espère que la prolongation de la période de consultation et le nouveau service d'alerte permettront de renforcer la participation, en particulier dans les groupes qui ont été sous-représentés jusqu'à présent.

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link La CE et les consultations des ONGs
    Link Un partenariat plus fort


  13. Un échange de vues sur Durban
    2012-01-05
    Catégorie(s) : Environnement

    Lors de la 3139ème session du Conseil Environnement, les ministres ont procédé à un échange de vues sur les résultats de la Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), à Durban. Il a été généralement constaté que l'UE, qui a participé activement aux négociations internationales avant et pendant la conférence, avait joué un rôle essentiel pour obtenir l'accord final.
    Bien que la plupart des Etats membres aient reconnu que la participation de l´UE á Durban a été un premier pas important, les ministres ont remarqué que l'UE doit maintenir la pression et poursuivre ses efforts  visant à obtenir un cadre juridique relatif à la lutte contre le changement climatique, ce qui devrait être approuve en 2015 et entrer en vigueur en 2020.

    Source : Conseil de l´UE


    Link En savoir plus
    Link Pacte mondial pour 2020
    Link La France multiplie ses échanges


  14. Les pays ACP du Pacifique progressent dans les négociations avec l’UE
    2012-01-04
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Politique ACP-UE

    Selon les dernières informations relatives au projet d’accord de partenariat économique (APE) entre l’ACPP et l’Union européenne, communiquées lors de la 94ème session du Conseil des ministres ACP qui s’est tenue à Bruxelles en décembre 2011, la région s’est engagée à poursuivre les négociations visant à conclure un APE global avec l’UE. Les négociations devraient être conclues en 2012, comme l’avaient indiqué les dirigeants ACP du Pacifique en septembre 2011. Le porte-parole principal des pays ACP du Pacifique, M. Isileli Pulu, et le ministre tonguien du Travail, du Commerce et de l’Industrie, ont réaffirmé au Conseil l’engagement des pays de la région.
    M. Isileli Pulu a déclaré que des progrès substantiels avaient été réalisés afin de finaliser les offres d’accès au marché pour huit Etats ACP du Pacifique, à savoir les îles Cook, les Etats fédérés de Micronésie, Niue, Palau, Samoa, Tonga, Tuvalu et Vanuatu. Il a en outre annoncé la conclusion des protocoles d’accession à l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) de Samoa et de Vanuatu lors de la 8ème conférence ministérielle de l’OMC.
    Par ailleurs, les pays ACP du Pacifique mènent simultanément des pourparlers sur plusieurs accords commerciaux régionaux, tels que l’extension de l’accord commercial entre les pays insulaires du Pacifique (PICTA) et les négociations du PACER Plus avec l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

    Source: ACP


    Link Read more
    Link EU-Region du Pacifique: La stratégie regionale
    Link Flexibilité dans le processus de négociation


  15. Prix des produits de base agricoles
    2012-01-04
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Commerce ACP-UE

    Selon le Bulletin international de surveillance des prix de la Commission européenne, l’évolution des prix des produits de base agricoles en novembre 2011 n’a pas véritablement fait de vagues. Si le prix des produits tels que le bœuf et le riz a augmenté, le prix du sucre et du beurre a en revanche diminué de 6 %.
    Seuls les produits suivants affichent une tendance à la hausse : lait entier en poudre (4 %), riz (5 %), farine de soja (5,3 %) et bœuf (8 %). Le prix du beurre et du sucre a continué de baisser (6 %). L’indice nominal des prix alimentaires a diminué (celui-ci ne tient pas compte des prix indiqués dans le dernier bulletin international de surveillance de la CE). Les fondamentaux du marché continuent d’être favorables à une baisse des prix en dépit d’une situation macroéconomique instable.

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link Statistiques 2011 (CNUCED)
    Link Des fluctuations conséquentes


  16. L´initiative « Fast Start » pour faire face au défi climatique
    2012-01-04
    Catégorie(s) : Environnement, Archives, Développement rural

    Dans le cadre d’un programme mondial conçu pour aider les pays pauvres et vulnérables à s’adapter au changement climatique, le Royaume-Uni a récemment présenté une nouvelle série de projets Fast Start. Certains permettront de sensibiliser quelque 250 000 petits exploitants agricoles aux pratiques résilientes au changement climatique, de connecter plus de 7 000 ménages ruraux et de stocker 47 millions de tonnes équivalent de dioxyde de carbone.
    A l’occasion de la Conférence sur le climat, qui s’est tenue à Copenhague en 2009, les pays industrialisés se sont engagés sur un financement dit « Fast Start » de 30 milliards de dollars pour la période 2010-2012, le Royaume-Uni y apportant une contribution substantielle.
    Le gouvernement britannique débloquera d’emblée 2,9 milliards de livres au titre du Fonds international pour le climat.

    Source: UK Department for International Development


    Link En savoir plus [EN]
    Link Les exemples
    Link Fast Start Finance


  17. Les crédits du système d'échange de quotas d'émission
    2012-01-04
    Catégorie(s) : Environnement

    Selon les députés de la commission de l'environnement, qui se sont rencontrés en décembre 2011, les crédits du système d'échange concernant les quotas d'émission devraient être mis de côté car cela pourrait contribuer à rehausser le prix qui est actuellement en chute libre. L'avis sur la proposition de directive relative à l'efficacité énergétique, élaboré par Peter Liese (PPE, DE) en commission de l'environnement, a été adopté par 52 voix contre 3 et 6 abstentions.
    La directive devrait être mis aux voix en commission de l'industrie, de la recherche et de l'énergie le 24 janvier, avant un vote en plénière ou un éventuel débat avec les co-législateurs du Conseil. «Nous avons approuvé une intervention prudente dans le système d'échange de quotas d'émission. La Commission devrait geler un nombre significatif de quotas en vue de stabiliser le prix du carbone », a dit Peter Liese.
    En outre, les députes se sont également prononcés sur des mesures destinées à la réalisation de son objectif de 20 % d'économies d'énergie d'ici à 2020, ce qui est un sujet crucial car, selon les estimations, l’UE ne pourrait achever qu'à moitié cet objectif. Si les députés ont soutenu l'approche globale de la Commission européenne visant à améliorer l'efficacité énergétique, ils ont  toutefois appelé les États membres à fixer des "objectifs nationaux contraignants" et à faire preuve d'une plus grande souplesse sur la méthode appliquée pour les respecter.

    Source : Parlement européen


    Link En savoir plus
    Link Des débats houleux
    Link Les dernières versions de la directive


  18. Des conclusions sur la stratégie de l'UE en faveur de la biodiversité
    2012-01-03
    Catégorie(s) : Environnement

    Après de longues et intenses heures de discussions lors de la réunion du Conseil ‘Environnement’, tenue en décembre 2011, les ministres ont finalement adopté des conclusions sur la stratégie de l'UE en faveur de la biodiversité. Ils ont recensé les principaux domaines d'action et ont invité la Commission à élaborer et à arrêter, en accord avec les États membres, un cadre de mise en œuvre commun. 
    Dans leurs conclusions, les ministres ont déclaré que «la mise en œuvre de la stratégie nécessite une approche coordonnée et rationalisée». Le but poursuivi est d'atteindre l'objectif principal de l'UE, qui consiste à «enrayer la perte de biodiversité et la dégradation des services écosystémiques […] [et] à assurer leur rétablissement autant que faire se peut», objectif approuvé par le Conseil européen le 26 mars 2010. En outre, le Conseil invitait la Commission et les États membres à intégrer et prendre en compte les objectifs en matière de biodiversité dans l'élaboration et la mise en œuvre de toutes les politiques sectorielles de l'UE et nationales concernées.
    La réalisation des objectifs que fixe la stratégie du ‘décennie des Nations unies pour la biodiversité’ constituera une étape importante dans le processus permettant d'honorer l'engagement mondial sur la biodiversité figurant dans le plan stratégique pour la biodiversité et les objectifs d'Aichi pour la biodiversité adoptés à l'issue de la conférence des parties à la convention sur la biodiversité, qui s'est tenue à Nagoya en octobre 2010.
    Enfin, le Conseil demandait à la Commission de rendre compte au début de 2012 des progrès accomplis dans l'élaboration du cadre de mise en œuvre commun.

    Source : Conseil de l’UE


    Link En savoir plus
    Link 'Décennie des NU pour la Biodiversité'
    Link La recherche sur la biodiversité [EN]


  19. La consolidation du secteur semencier du Mozambique
    2012-01-03
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Développement rural

    L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a annoncé qu'elle était en train d'introduire une nouvelle initiative au Mozambique visant à accroître la qualité des semences pour aider le pays à tirer profit de ses terres arables et à libérer son potentiel.
    Bien que le pays pourrait nourrir sa population grâce à ses vastes ressources en terres et en eau, suite à la flambée mondiale des prix alimentaires en 2007-2008, les prix locaux des aliments se sont envolés à plusieurs reprises. Tel que déclaré par Mahomed Vala, directeur national des services agraires du ministère mozambicain de l'Agriculture: «Il est devenu crucial d'augmenter la production».
    Il est important de rappeler que la FAO  et l’Union européenne ont considérablement contribué à consolider le secteur semencier du Mozambique. Notamment, en 2008, l'Union européenne (EU) a lancé son initiative de "Facilité alimentaire" dotée d'une enveloppe d'un milliard d'euros destinée à lutter contre la flambée des prix des denrées alimentaires. Sur ce montant, 7,3 millions d'euros ont été destinés au Mozambique, où l'Europe est alliée à la FAO pour doper l'agriculture en renforçant le secteur semencier national.
    Dans le cadre du projet de deux ans de la Facilité alimentaire de l'UE (EUFF), la FAO a travaillé avec 15 sociétés semencières et quelque 1 000 petits cultivateurs de semences pour stimuler la production locale de semences dans sept des onze provinces du Mozambique.
    La FAO, qui s'est appliquée à produire davantage de semences ainsi que  de meilleure qualité, a  aidé le gouvernement à améliorer ses capacités de contrôle de la qualité des semences arrivant sur le marché.
    Les gains dérivant du projet FAO parrainé par l'UE sont importants- même si la plupart des petits exploitants -quelque quatre millions- continuent à avoir besoin d'une aide.

    Source: FAO


    Link En savoir plus
    Link La 'Facilité alimentaire'
    Link Un succès d’après la FAO


  20. Graziano Da Silva, le nouveau Directeur général de la FAO
    2012-01-03
    Catégorie(s) : Archives, Sécurité alimentaire

    Le Brésilien José Graziano da Silva, qui a pris fonction récemment à la tête de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), renouvelle l'accent sur la sécurité alimentaire. Il déclare que FAO va créer «des équipes qui rassemblent les compétences de l'Organisation en matière de conseils politiques, planification des investissements, mobilisation des ressources, interventions d'urgence et développement durable».
    En outre, le nouveau Directeur général souligne que l'éradication de la faim doit être liée aux réponses à d'autres défis mondiaux «tels que la relance des économies nationales, la  protection des ressources naturelles de la dégradation et l'atténuation ainsi que l'adaptation au changement climatique».
    Graziano da Silva aura des objectifs multiples, notamment l'éradication de la faim, la production alimentaire et la consommation durables, une plus grande équité dans la gestion de l'alimentation mondiale, le parachèvement de la réforme organisationnelle de la FAO pour en améliorer l'efficience, la transparence et la responsabilisation ainsi que l'expansion des partenariats et de la coopération Sud-Sud.

    Source: FAO


    Link En savoir plus
    Link Dr Grazinao da Silva lors de notre Briefing
    Link L'état de l’insécurité alimentaire (2011)


  21. Des milliers de personnes fuient le conflit dans le Nord du Soudan
    2012-01-03
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE, Archives

    Après d'intenses combats dans l'État du Nil bleu, en République du Soudan, des dizaines de milliers de personnes ont fui vers l'Ethiopie et le Soudan du Sud. Environ 32,000 personnes se sont déjà installées dans le comté de Maban, dans l'État du Haut-Nil, au Soudan du Sud. Le département  d'Aide humanitaire et de Protection civile (ECHO) de la Commission européenne soutient différents programmes dont l'objectif premier est de sauver des vies au Soudan du Sud. Cependant, la situation est difficile car les besoins sont immenses et la population dans le besoin augmente rapidement. L'accès à cette région isolée du Soudan du Sud est ardu, ce qui fait de l'acheminement de l'aide et sa distribution un véritable défi.
    Les priorités de la Commission, qui a alloué 140 millions d'euros pour répondre aux besoins humanitaires au Soudan et au Soudan du Sud en 2011 ,  demeurent la préparation et la réponse à l'urgence et la fourniture de services de bases aux populations vulnérables qui vivent dans les zones particulièrement exposées aux conflits ou aux catastrophes naturelles.
    La Commission européenne soutient des programmes qui viennent en aide aux personnes déplacées dans leur propre pays (IDPs), aux réfugiés, aux rapatriés et aux communautés vulnérables via la fourniture de services de santé, de nutrition, d'eau et d'assainissement et une assistance alimentaire. Afin de faciliter la fourniture de l'assistance humanitaire, ECHO finance également des services comme le transport commun des marchandises humanitaires et la coordination des vols aériens humanitaires. En 2011, la Commission a alloué 140 millions d'euros pour répondre aux besoins humanitaires au Soudan et au Soudan du Sud.

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link La situation
    Link Des fonds desengagés des FEDs


  22. Une feuille de route pour l'énergie à l'horizon 2050
    2012-01-03
    Catégorie(s) : Environnement

    Pour réaliser son objectif de réduire de plus de 80 % les émissions polluantes d’ici à 2050, l'Europe devra produire son énergie quasiment sans émission de carbone. Comment y parvenir sans nuire à l’approvisionnement en énergie et à la compétitivité: telle est la question à laquelle répond la feuille de route pour l'énergie à l'horizon 2050, que la Commission a récemment présenté.
    Le document s'appuie sur l’analyse d’une batterie de scénarios et décrit les conséquences d'un système énergétique sans émission de carbone ainsi que les mesures nécessaires pour l'encadrer.
    Cette feuille de route devrait permettre aux États membres d’effectuer les choix énergétiques qui s'imposent et d'installer un climat économique stable pour l’investissement privé, en particulier jusqu'en 2030.

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link  La feuille de route pour l'énergie
    Link Note moyenne basse pour les 27



===========================================================
N'hésitez pas à faire circuler ce bulletin à des collègues qui pourraient être intéressés.

Mme Isolina BOTO
Manager
Bureau du CTA/Bruxelles
39 rue Montoyer
1000 Bruxelles - Belgique
Tel: + 32 (0) 2 513 74 36; Fax: + 32 (0) 2 511 38 68
Courriel: boto@cta.int
Site Web: http://www.cta.int/
Blog de Bruxelles: http://bruxelles.cta.int/
Briefings de Bruxelles: http://bruxellesbriefings.net/

 

Rédacteur : Alejandra Morales (morales@cta.int)

NOTE
Si vous avez des questions ou suggestions, écrivez à : boto@cta.int
Pour des informations sur l'ensemble des activités du CTA, visitez http://www.cta.int/
Pour des information sur les activités du CTA à Bruxelles, veuillez consulter : http://bruxelles.cta.int/
Le CTA est une institution du Groupe des Etats ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique) et de l'Union Européenne, dans le cadre de l'Accord de Cotonou.
©Copyright 2011 Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale ACP-UE. Email: cta@cta.int
Les opinions exprimées ici sont celles de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue du CTA.

Vous êtes actuellement abonné au Bulletin du Bureau CTA de Bruxelles.
Votre abonnement :

===========================================================

 

 

 

1