Teknoloji Haberleri Teknoloji Blogu Internet Haberleri Defterdar | Bir Bilgenin Defteri HDFilmİzle Full HD izle Türkçe Dublaj izle
Weblog du Bureau de Bruxelles
Juin 2018
L Ma Me J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

[CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 310]
Sujet: [CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 310]
Date d'envoi: 2012-02-21 10:26:08
Publication #: 122
Contenu:
CTA Newsletter
1

Ce blog partage des informations clé sur les programmes et évènements
ACP-UE à Bruxelles importants pour le développement agricole et rural des pays ACP.


Date : [DATE]
Bulletin du Bureau de Liaison du CTA à Bruxelles

Principaux évènements de la semaine.
  1. Principaux évènements pour la semaine du 20/02 au 26/02/2012
  2. Notre invité vidéo: Hans Bruyninckx, directeur du HIVA
  3. Briefing Pastoralisme 22 Février 2012 – Webstream disponible
  4. L’EAC et les APE seraient-ils incompatibles?
  5. Davantage de soutien pour le Sahel grâce à la Commission et au PAM
  6. La Somalie souhaite approfondir les relations entre les pays ACP et l’UE
  7. Le PE décide de sauver le programme d'aide alimentaire
  8. Des dépenses irrégulières effectuées au titre de la PAC réclamées
  9. Le PE aide á renforcer le pouvoir de négociation des producteurs laitiers
  10. Des meilleurs chercheurs aident la CE à lutter contre la pauvreté
  11. La durabilité au cœur de la réforme politique de la pêche
  12. La dégradation des sols revêt une dimension préoccupante
  13. Rapport général 2011 sur l'activité de l’UE
  14. Le BRICS s’oppose à l’action unilatérale de l’Union européenne
  15. L’UE reste malgré la crise
  16. Une possible croissance économique de l’Afrique de l’Ouest
  17. Kenya: des étapes supplémentaires engagées vers une totale traçabilité
  18. Des résultats pas entièrement satisfaisants
  19. La CARICOM et Chile s’engagent à travailler ensemble
  20. Un coup de main pour la Domenique grâce aux MAB
  21. Une nouvelle action nécessaire afin d’éviter une crise plus grave encore


  1. Principaux évènements pour la semaine du 20/02 au 26/02/2012
    2012-02-20
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Archives, Pêche Régionale, Environnement, Efficacité Aide, Commerce ACP-UE, Développement rural, Politique alimentaire, Politique ACP-UE

    Conseil des Ministres
    -23/24 Février: Conseil Agriculture et pêche
    -21/2 Février: Coreper II
    -21 Février: Coreper I
    ACP Group
    -20 Février: Réunion extraordinaire à l’ occasion de la visite de S.E Dr Abdiweli Mohamed Ali, Premier ministre de la République de Somalie.
    Événements de la recherche

    -20 Février: Atelier thématique sur le financement climatique (Danemark)

    -22 Février: Briefing de Bruxelles sur le développement. Nouveaux enjeux et opportunités pour le pastoralisme dans les pays ACP

    Vous pouvez également lire notre quotidien anglais « CTA Brussels Daily » (alimenté par Twitter) et nous suivre à travers notre nouveau group de Facebook CTABrussels ainsi que notre compte Twitter CTABruxelles pour recevoir les dernières informations UE-ACP.




  2. Notre invité vidéo: Hans Bruyninckx, directeur du HIVA
    2012-02-20
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Archives, Environnement, Efficacité Aide, Commerce ACP-UE, Développement rural, Politique ACP-UE

    Comment le monde sera-t-il en 2020? Est-ce que l’aide au développement changera radicalement? Le BRICS remplaceront-ils les donateurs traditionnels? Comment cela affectera le monde en développement? Ces sujets et bien d'autres ont été longuement discutés à l'Université catholique de Louvain, où HIVA, Research Institute  for Work and Society, a présenté les principales conclusions d'un rapport sur le sujet. Nous avons rencontré Hans Bruyninckx, directeur de l'Institut. Il nous a parlé du rôle des pays émergents dans la coopération au développement.


    Link Regarder la vidéo
    Link Tout savoir sur HIVA
    Link L'UE et le BRICS


  3. Briefing Pastoralisme 22 Février 2012 – Webstream disponible
    2012-02-20
    Catégorie(s) : Politique alimentaire, Sécurité alimentaire, Politique ACP-UE, Développement rural, Environnement

    Comme nous l'avons mentionné lors de ces dernières semaines, le prochain Briefing de Bruxelles sur le développement aura lieu le 22 Février 2011 et sera organisé en partenariat avec l’Union Africaine, la Commission européenne (DG DEVCO), le Secrétariat ACP, Concord et d’autres partenaires médias.  
    Le Briefing donnera une vue d’ensemble des principaux enjeux affectant les éleveurs pastoraux, en particulier dans les pays ACP, ainsi que des opportunités fournies par les cadres et processus politiques existant au niveau continental et régional.
    Il traitera ensuite les partages de bonnes pratiques et d’expériences de terrain entre les régions. Nous identifierons également les actions politiques urgentes et concrètes en soutien au pastoralisme.
    Le Briefing sera transmis en direct à travers un webstream.


    Link Visiter Briefings de Bruxelles
    Link Le programme
    Link Note


  4. L’EAC et les APE seraient-ils incompatibles?
    2012-02-20
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Comme nous l’avons mentionné lors de ces dernières semaines, la bisbille des États membres de l’EAC avec l’UE à propos des APE ne passe pas inaperçue. L’on peut lire sur le site d’IPP Media, le plus gros conglomérat de médias d’Afrique de l’Est, que l’ancien Président tanzanien, Benjamin Mkapa a déclaré que ce sont des intérêts spécifiquement européens “purement diplomatiques” qui mènent les négociations sur l’extension de l’accord de partenariat et ceux-ci n’ont que peu d’utilité pour le continent africain.  
    En outre, il a posé la question suivante à propos des APE: « Les APE sont-ils négociés pour l’aide réelle qu’ils procurent à l’Afrique et parce qu’ils servent à des fins de développement et d’intégration régionale des pays de l’EAC ou existent-ils simplement pour des intérêts économiques propres à l’UE? »
    Il a ensuite affirmé que l’Union a, en tant que partenaire commercial de l’Afrique, des intérêts particuliers dans les négociations des APE, notamment en ce qui concerne « le besoin de diplomatie pure ancrée dans des politiques plus larges à l’égard des pays du tiers monde telles que la promotion des Droits de l’Homme, la bonne gouvernance, etc. »
    Enfin, il croit que les accords commerciaux bilatéraux ou multilatéraux doivent être au service du développement des pays de l’EAC et c’est pour cette raison que les négociations doivent être examinées de près. Il pense également que l’Afrique doit particulièrement promouvoir son industrialisation et augmenter la production agricole de la région des EAC.

    Source: IPP Media


    Link En savoir plus
    Link Fin de l’accès au marché européen?
    Link L'EAC et l'UE


  5. Davantage de soutien pour le Sahel grâce à la Commission et au PAM
    2012-02-17
    Catégorie(s) : Archives, Sécurité alimentaire

    D’après les toutes dernières informations, la Commission européenne et le Programme alimentaire mondiale des Nations Unies (PAM) sont sur le point d’intensifier leurs efforts communs visant à lutter contre la famine avec les perspectives d’un accord sur une aide humanitaire d’un montant de 30 millions d’euros. Ces nouveaux financements serviront, pour les prochains mois, aux programmes d’alimentation d’un million d’enfants âgés de moins de deux ans et d’un demi-million de femmes enceintes ou de mères allaitantes qui souffriront de malnutrition.
    Kristalina Georgieva, la commissaire européenne chargée de l’aide humanitaire et de la gestion des crises a mis en lumière le fait que la Commission devra placer ses priorités de façon à réduire les conséquences d’une mauvaise récolte et « empêcher que cela ne devienne une nouvelle crise alimentaire majeure ».  
    La Commission explique que cette contribution financière permettra d’éviter la malnutrition en augmentant l’assistance alimentaire pour les prochains moins. L’objectif est d’anticiper et de réduire l’impact de la crise alimentaire qui menace 12 millions de Sahéliens.

    Source: Commission européenne


     

     

     


    Link En savoir plus
    Link Le PAM
    Link Avant que la crise“n’atteigne son paroxysme”


  6. La Somalie souhaite approfondir les relations entre les pays ACP et l’UE
    2012-02-17
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE

    Le Premier ministre somalien, Son Excellence Abdiweli Mohamed Ali fera une présentation à la commission des ambassadeurs du groupe des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (groupe ACP)  ce 20 février à Bruxelles. L’Ambassadeur somalien à Bruxelles et ancien Premier ministre, Son Excellence Nur Hassan Hussein a déclaré que cette visite officielle visait à réaffirmer les relations somaliennes avec le groupe des États ACP et l’Union européenne ainsi qu’à soutenir l’appel à une plus profonde attention aux efforts qui se poursuivent en matière d’aide humanitaire et de sécurité ainsi que ceux déployés pour développer le pays.  
    La Somalie fait partie des signataires de la Convention de Lomé entre les pays ACP et l’UE ainsi que de l’accord de Georgetown conclu en 1975 permettant la création du groupe ACP qui compte 79 États membres.  
    Après s’être réuni avec les ambassadeurs, le Premier ministre somalien tiendra une conférence de presse avec le président de la commission des ambassadeurs ACP, Son Excellence, Shirley Skerritt-Andrew, Ambassadeur des États caribéens orientaux à Bruxelles au sein de la Maison ACP.

    Source: ACP


    Link En savoir plus
    Link L'UE et la Somalie
    Link Stratégie de la Commission (08-13)


  7. Le PE décide de sauver le programme d'aide alimentaire
    2012-02-17
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire

    Comme mentionné par l’antenne bruxelloise du CTA, lors de la dernière semaine la commission de l'agriculture (AGRI) s'est prononcée en faveur d'un sursis de deux ans pour le programme européen d'aide alimentaire pour les nécessiteux, sur lequel comptent 18 millions de citoyens européens les plus démunis. Lors de la dernière session plénière, le Parlement a décidé de sauver ce programme, qui  sera appliqué jusque fin 2013, avec un budget annuel pouvant monter jusqu'à 500 millions d'euros.
    Le président de la commission de l'agriculture, Paolo de Castro a déclare que garder le programme sur la bonne voie avec un financement propre jusqu'à la fin de 2013 est une "réussite importante". Cependant, il a remarqué que « cela ne s'arrête pas là » et qu’ils poursuivront leur pression politique « afin d'assurer que l'Union continue de faire preuve de solidarité envers les plus faibles de la société, et ce au-delà de 2013, en particulier en période de crise économique profonde ».
    Les nouvelles règles, approuvées par le Parlement, sans vote, s'appliqueront rétroactivement à partir du 1er janvier 2012, et permettront au programme d'être en vigueur jusqu'à la fin de 2013, avec un budget maximal de 500 millions d'euros par an.

    Source: Parlement européen


    Link En savoir plus
    Link Commission AGRI
    Link Texte adopté


  8. Des dépenses irrégulières effectuées au titre de la PAC réclamées
    2012-02-17
    Catégorie(s) : Développement rural, Commerce ACP-UE

    Dans le cadre de la procédure dite d'apurement des comptes, la Commission européenne réclame aux États membres un montant total de 115,2 millions € correspondant à des dépenses irrégulières effectuées par ceux-ci au titre de la politique agricole de l'UE. En vertu de cette dernière décision, la Belgique, la République tchèque, le Danemark, l'Allemagne, l'Estonie, l'Irlande, la Grèce, l'Espagne, la France, l'Italie, Chypre, la Lituanie, la Hongrie, Malte, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la Finlande, la Suède et le Royaume-Uni devront rembourser une partie des fonds perçus.
    Étant donné qu'une partie de ce montant a déjà été récupérée auprès des États membres, l’incidence financière est sensiblement inférieure et s'élève à 54,3 millions €. Ces fonds sont reversés au budget de l'UE en raison du non-respect des règles de l'UE ou de l'inadéquation des procédures de contrôle des dépenses agricoles. En effet, si les États membres sont responsables du paiement et de la vérification des dépenses effectuées au titre de la politique agricole commune (PAC), la Commission est tenue de s’assurer que les États membres ont correctement utilisé les fonds mis à leur disposition.
    Les États membres sont chargés de la gestion de la plupart des paiements au titre de la PAC, principalement par l'intermédiaire de leurs organismes payeurs. Ils sont également chargés des contrôles tels que la vérification des demandes de paiement direct introduites par les agriculteurs. La Commission procède chaque année à plus de cent audits, dans le cadre desquels elle vérifie que les contrôles effectués par les États membres et les mesures prises par ces derniers afin de remédier aux déficiences sont suffisants. Elle est habilitée à recouvrer les arriérés dans les cas où les audits montrent que les mesures adoptées par les États membres sont insuffisantes pour garantir que les fonds de l'UE ont été dépensés correctement.

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link Politique plus sage mais controversée
    Link La PAC


  9. Le PE aide á renforcer le pouvoir de négociation des producteurs laitiers
    2012-02-17
    Catégorie(s) : Développement rural

    Le Parlement européen a récemment approuvé une nouvelle législation dans le domaine de l´agriculture. Visant à accroître le pouvoir de négociation des producteurs laitiers, la nouvelle réglementation garantit qu'ils obtiennent des prix plus équitables pour le lait cru qu'ils produisent, et les aide à se préparer à la fin des quotas laitiers en 2015. Elle permettra aux organisations de producteurs de négocier les prix du lait cru en leur nom sans enfreindre le droit de la concurrence.
    James Nicholson (ECR, UK), rapporteur au Parlement a souligné les bénéficies  de cette législation et a dit que « [l]es organisations de producteurs devraient aider les producteurs à mieux s'organiser et à renforcer leur position dans la chaîne d'approvisionnement, en particulier dans les États membres où le système de coopératives est limité, voire inexistant, afin que les producteurs obtiennent le meilleur prix possible pour le lait qu'ils produisent".
    La nouvelle réglementation, qui a été déjà approuvée à titre provisoire par le Conseil, a été adoptée en première lecture par 574 voix pour, 97 voix contre et 18 abstentions.

    Source: Parlement européen


    Link En savoir plus
    Link Texte adopté
    Link Groupe d´experts sur le lait


  10. Des meilleurs chercheurs aident la CE à lutter contre la pauvreté
    2012-02-16
    Catégorie(s) : Efficacité Aide, Archives, Développement rural

    Le nouveau Conseil consultatif scientifique pour la Politique de Développement de l'UE a été lancé à Bruxelles. Le Conseil, qui est composé de huit universitaires internationaux ayant une expertise dans les problématiques de développement, produira de la recherche de pointe et partagera les idées de quelques-uns des plus éminents experts du secteur. Ceux-ci se réuniront plusieurs fois par an pour discuter des sujets clés de la politique de développement.
    Le Commissaire européen au Développement, Andris Piebalgs, a déclaré: Je veux faire en sorte que les politiques de développement de l'UE soient fondées sur les meilleures preuves scientifiques disponibles pour atteindre les meilleurs résultats possibles de notre aide […]Le Conseil nous aidera à lier la recherche avec la définition et la mise en œuvre des politiques concrètes de manière beaucoup plus efficace. Je tiens à remercier les membres du Conseil pour leur temps et leur contribution volontaire à ce projet ambitieux."

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link Blog de piebalgs
    Link DEVCO


  11. La durabilité au cœur de la réforme politique de la pêche
    2012-02-16
    Catégorie(s) : Pêche Régionale

    Les députés ont affirmé, dans une résolution récemment  votée, que la réforme de la politique commune de la pêche doit garantir que les stocks soient pêchés de manière durable. En outre, cette politique doit œuvrer davantage pour aider les pêcheurs, tels que la création d'emploi pour les communautés côtières et la sécurité d'approvisionnement alimentaire pour les citoyens européens.
    Le Parlement a appelé  la Commission et le Conseil à surmonter rapidement l'impasse actuelle que connaissent les États membres quant aux projets de gestion à long terme, tels que le stock occidental de chinchard commun bloqué au Conseil depuis novembre 2010.
    Les projets de gestion à long terme devraient s'appliquer à autant de stocks de poisson que possible et être décidés conjointement par le Parlement et le Conseil, conformément à la procédure législative ordinaire, ont déclaré les députés.

    Source: Parlement européen


    Link En savoir plus
    Link Texte adopté
    Link Programme de travail dans le domaine de la pêche


  12. La dégradation des sols revêt une dimension préoccupante
    2012-02-16
    Catégorie(s) : Environnement, Politique alimentaire

    La Commission européenne a récemment présenté deux rapports portant sur les aspects stratégiques et scientifiques des sols en Europe. Selon des conclusions là, la dégradation des sols revêt une dimension préoccupante au sein de l’UE. Chaque jour, entre 1990 et 2006, 275 hectares de sols au moins ont été définitivement perdus du fait de l’imperméabilisation des sols – le recouvrement de terres fertiles par du matériau imperméable – ce qui représente 1 000 km² par an ou une surface de la taille de Chypre tous les dix ans. D’après les estimations, l'érosion des sols par l'eau affecte 1,3 million de km² en Europe, soit une superficie équivalant à deux fois et demie la taille de la France. La dégradation des sols entame notre capacité de produire des aliments, de prévenir les sécheresses et les inondations, d’enrayer la perte de biodiversité et de lutter contre le changement climatique.
    Janez Potočnik, membre de la Commission chargé de l'environnement, a déclaré à ce sujet: «Ces rapports soulignent l’importance qu’il convient d’accorder à la préservation des sols européens si nous voulons garantir un approvisionnement alimentaire de qualité, des eaux souterraines propres, des espaces de loisirs sains et une réduction des émissions de gaz à effet de serre. Nous devons utiliser d’une manière plus durable les ressources que nous tirons de nos sols
    Selon le rapport stratégique, cinq ans après l’adoption d’une stratégie thématique pour la protection des sols, il n'existe toujours pas de surveillance et de protection systématiques de la qualité des sols dans l’ensemble de l'Europe.Autrement dit, les mesures existantes ne suffisent pas pour garantir un niveau de protection adéquat de tous les sols en Europe.

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link Rapport stratégique
    Link Rapport scientifique


  13. Rapport général 2011 sur l'activité de l’UE
    2012-02-16
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE, Commerce ACP-UE

    Vous souhaiteriez savoir ce qu'a fait l'Union européenne en 2011? Ce qu'elle a apporté aux Européens? Le rôle qu'elle a joué sur la scène internationale? Ce qu'elle a fait pour stimuler la croissance et préserver l'emploi? Les réponses à toutes ces questions se trouvent dans le Rapport général 2011. Notamment, le quatrième chapitre de sa version 2011, intitulé  «Une UE plus forte dans le monde », analyse les réalisations de l’UE  à niveau international.
    Ce rapport, publié chaque année par la Commission européenne, présente les principales initiatives et réalisations de l'Union européenne au cours de l'année écoulée. Pour la première fois, le Rapport général est également disponible en version livre électronique, optimisée pour la lecture sur un téléphone portable ou une tablette.

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link Lire le rapport
    Link L'action extérieure de l'UE


  14. Le BRICS s’oppose à l’action unilatérale de l’Union européenne
    2012-02-16

    Alors que nous avons récemment informé nos lecteurs que l’un des objectifs de l’UE était de travailler en plus étroite collaboration avec le BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud), leurs relations semblent s’être refroidies plus que souhaité. Les pays du BRICS ont exprimé leur inquiétude et se sont opposés à l’intégration de l’aviation internationale dans le système communautaire d’échange de quotas  d’émissions car elle viole les lois internationales telles que les principes et dispositions de la Convention-cadre des Nations Unies sur les Changements climatiques et ne respecte pas le multilatéralisme. Le groupe des cinq pays a publié une déclaration commune rendue publique lors de la conclusion de la 10e Conférence ministérielle sur les Changements climatiques à laquelle ont participé les ministres de premier plan.
    Lors de la conclusion de la réunion, il a été affirmé la chose suivante: « des ministres ont remarqué qu’au nom des changements climatiques, l’UE a mené une action unilatérale malgré de vives oppositions des différents partenaires internationaux; ce qui risque bien de sérieusement compromettre les efforts internationaux entrepris pour lutter contre les changements climatiques. Les ministres ont mis en exergue la menace que certains pays en développement puissent engager des actions unilatérales similaires au nom des changements climatiques dans le domaine de la navigation internationale et ont exprimé leurs profondes inquiétudes à ce propos. »


    Source:  The hindubusiness line


    Link En savoir plus
    Link Tout savoir sur la CCNUCC
    Link Une relation plus étroite


  15. L’UE reste malgré la crise
    2012-02-15
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE, Archives, Développement rural

    Selon le site ghanéen d’informations VibeGhana, le responsable de la Délégation UE au Ghana, l’Ambassadeur Claude Maerten, a récemment assuré que, malgré la crise économique en Europe, l’Union continuera à soutenir le Ghana dans ses efforts déployés pour son développement.  
    Notons que l’ambassadeur C. Maerten a souligné que le pays a été reconnu par le monde entier comme étant un modèle de démocratie sur le continent africain. En outre, il a encouragé les Ghanéens à faire le devoir de citoyens en se rendant aux urnes lors des élections de décembre afin d’élire un président prêt à montrer au monde que le Ghana est en effet le champion en démocratie en Afrique.
    Lors de la dernière , l’Ambassadeur qui honora de sa présence le forum sur l’importance de l’enregistrement biométrique des électeurs pour les prochaines élections présidentielles et parlementaires qui auront lieu cette année au Ghana, était accompagné d’autres personnalités européennes.  

    Source: VibeGhana


    Link En savoir plus
    Link L'UE et le Ghana
    Link Octroi d’un financement supplémentaire


  16. Une possible croissance économique de l’Afrique de l’Ouest
    2012-02-14
    Catégorie(s) : Développement rural

    Selon un rapport de la Banque mondiale récemment publié, les sociétés minières peuvent stimuler la croissance économique de l’Afrique de l’Ouest en achetant davantage d'équipements, de fournitures et de services aux entreprises locales. Obiageli K. Ezekwesili, Vice-président de la Banque mondiale pour la région Afrique a déclaré : «L'achat de biens et de services locaux agit comme catalyseur du développement du secteur privé et de la croissance durable».
    Intitulée «Increasing Local Procurement by the Mining Industry in West Africa», l’étude montre que l'accroissement de la part des marchés locaux passés par les sociétés minières aurait pour effet d'en répartir les retombées plus régulièrement sur l'ensemble de l'économie des pays, favoriserait la création d'emplois, et stimulerait le développement durable des entreprises locales.


    Source: Banque mondiale


    Link En savoir plus
    Link Une contribution de l'UE?
    Link L'evolution du secteur


  17. Kenya: des étapes supplémentaires engagées vers une totale traçabilité
    2012-02-14
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    D’après l’hebdomadaire kenyan Businessdaily Africa, le Kenya semble tout mettre en œuvre pour assurer le maintien de sa relation à des fins lucratives avec l’Europe comme marché à l’exportation pour ses produits frais. Ce pays de l’Est de l’Afrique est en train d’amender sa législation afin de garantir une totale traçabilité du champ à la mise sur le marché de tous ses produits.
    En vertu de la nouvelle loi, les exportateurs devront remplir des critères stricts pour l’obtention du  permis à l’exportation, fournir la liste de tous leurs fournisseurs et producteurs ainsi que donner les détails en ce qui concerne le rendement et le potentiel de production. Les exportateurs disposeront d’une période de trois mois pour renouveler leur permis.
    Il est important de rappeler que le Kenya a banni le diméthoate, substance active présente dans les pesticides suite à sa considération grandissante et ses inquiétudes pour la problématique de la sécurité alimentaire en Europe, un marché important pour cet État africain.

    Source: Business daily Africa


    Link En savoir plus
    Link L'UE et le Kenya
    Link Kenya a banni le diméthoate


  18. Des résultats pas entièrement satisfaisants
    2012-02-14
    Catégorie(s) : Pêche Régionale

    Le résultat de la troisième conférence préparatoire de l’organisation régionale de gestion des pêches du Pacifique Sud (ORGPPS) qui a récemment eu lieu à Santiago du Chili, n’est pas considéré comme entièrement satisfaisant. La Commission européenne a exprimé son inquiétude quant au manque de coopération du Pérou alors que les mesures intérimaires pour les stocks de chinchard du Chili seront renouvelées pour l’année 2012 sous certaines conditions en accord avec la position de l’Union.  
    Il est annoncé dans un des derniers communiqués de presse de la Commission, publié dans le cadre de la troisième conférence préparatoire de l’ORGPPS, qu’il a été conclu de continuer à limiter les captures à 40% de la limite choisie pour 2010. Le quota global de pêche de l’UE a été fixé à 27 000 tonnes pour l’année 2012, une forte réduction par rapport aux 135 000 tonnes de 2010.  
    Néanmoins, le Pérou a fixé un quota unilatéral pour sa zone économique exclusive (ZEE), ce qui n’est pas conforme à l’avis scientifique et risque bien de nuire à l’effort général fourni par tous les autres participants de cette politique en matière de pêche visant la conservation et la gestion du stock de chinchards du Chili.  
    Il est prévu que la Convention de l’ORGPPS entre en vigueur avant la fin de cette année, permettant dès lors à l’ORGPPS de véritablement commencer à travailler début 2013. Actuellement, toutes les décisions sont prises sur une base volontaire.  

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link Tout sur l'ORGPPS
    Link Accord de parténariat de pêche


  19. La CARICOM et Chile s’engagent à travailler ensemble
    2012-02-14
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE

    Les états membres de la communauté caribéenne (la CARICOM) ainsi que le Chili vont intensifier le dialogue poilitique et la coopération. Suite à la conclusion de la seconde réunion de la Commission mixte CARICOM-Chili dans la capitale chilienne, Santiago, les deux parties se sont engager à “travailler” ensemble.
    Ils ont identifié plusieurs domaines qui requièrent une action prioritaire. Il s’agit de la gestion des catastrophes naturelles, de l’agriculture durable, de la sécurité alimentaire et de la nutrition ainsi que des mesures sanitaires et phytosanitaires, de la coopération au sein de la CARICOM; du renforcement des capacités; des entreprises privées et de la compétitivité (avec un accent mis sur les petites et moyennes entreprises); de la formation à la négociation commerciale; de la formation diplomatique; de la formation en langue espagnole et de la sécurité.

    Source: ACP


    Link En savoir plus [EN]
    Link L'UE et les Caraïbes
    Link L'Amérique latine et des Caraïbes


  20. Un coup de main pour la Domenique grâce aux MAB
    2012-02-14
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE, Commerce ACP-UE

    La Domenique recevra une somme oscillant entre 14 et 15,5 millions d’euros pendant la période allant de 2012 à 2013, des fonds alloués au groupe ACP par le programme des mesures d’accompagnement dans le secteur de la banane (MAB). Suite à la réduction de l’accès du marché préférentiel avec l’Europe, il est prévu que ce financement permette aux pays d’ajuster les conditions de nouveaux marchés.
    Ricky Brumant, directeur chargé d’agriculture au sein de l’administration publique, a déclaré que dans le cadre de l’accord des MAB, l’État insulaire cherchera à rendre plus compétitive sa production de bananes et ses exportations du même produit sans négliger les autres domaines en matière agricole.
    Selon R. Brumant, il faudrait mettre la priorité sur « le secteur agricole, le sous-secteur des bananes de façon à ce que nous augmentions la compétitivité et que nous amenions, bien entendu, les programmes qui ne concernent pas les bananes ou les programmes de culture ainsi que les programmes de production à un niveau qui puisse assurer notre compétitivité non seulement sur le marché régional mais aussi sur le marché international. »
    Le fonctionnaire en charge d’agriculture a ajouté que les fonds provenant des MAB octroyés à la Domenique feront toute la différence. «Je ne peux pas vous dire quelle somme réelle cela induit mais je peux vous dire que nous sommes désormais préparer à préserver le bon équilibre entre la production de cultures de bananes et de cultures autres que les bananes», conclut R. Brumant

    Source: Caribbean360


    Link En savoir plus [EN]
    Link L'UE et la Domenique
    Link Le programme BAM


  21. Une nouvelle action nécessaire afin d’éviter une crise plus grave encore
    2012-02-14
    Catégorie(s) : Archives

    La présidence danoise a récemment demandé une augmentation des financements européens pour l’aide humanitaire et le développement afin d’empêcher que la crise alimentaire qui sévit actuellement dans la région du Sahel s’aggrave. Suite à une réunion de haut niveau organisée par la présidence danoise et la Commission en vue de conscientiser davantage le monde à la crise de sécurité alimentaire imminente, Christian Friis Bach, ministre danois en charge de la coopération au développement a souligné qu’une « augmentation des investissements pour réduire les risques de catastrophe et pour pouvoir prévoir le pire n’est pas seulement une bonne idée. En effet, c’est également essentiel et cela représente un très bon investissement à faire. »
    Averti de l’état critique de la région et suite à l’effet CNN – l’on appelle ainsi la libre circulation de l'information et des cycles d'actualités abrégés et ses conséquences – sur base desquels M. Friis Bach a ajouté que « Nous savons que la crise alimentaire de la région du Sahel touchera les enfants et les groupes vulnérables d’ici quelques mois. Nous ne pouvons pas attendre que CNN arrive. Il faut que nous réagissions tout de suite afin d’atténuer les conséquences humanitaires que pourrait avoir la crise alimentaire sur les groupes les plus vulnérables. »

    Source: Présidence danoise de l'UE


    Link En savoir plus
    Link Avant que “n’atteigne son paroxysme”
    Link Situation préoccupante au Sahel



===========================================================
N'hésitez pas à faire circuler ce bulletin à des collègues qui pourraient être intéressés.

Mme Isolina BOTO
Manager
Bureau du CTA/Bruxelles
39 rue Montoyer
1000 Bruxelles - Belgique
Tel: + 32 (0) 2 513 74 36; Fax: + 32 (0) 2 511 38 68
Courriel: boto@cta.int
Site Web: http://www.cta.int/
Blog de Bruxelles: http://bruxelles.cta.int/
Briefings de Bruxelles: http://bruxellesbriefings.net/

 

Rédacteur : Alejandra Morales (morales@cta.int)

NOTE
Si vous avez des questions ou suggestions, écrivez à : boto@cta.int
Pour des informations sur l'ensemble des activités du CTA, visitez http://www.cta.int/
Pour des information sur les activités du CTA à Bruxelles, veuillez consulter : http://bruxelles.cta.int/
Le CTA est une institution du Groupe des Etats ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique) et de l'Union Européenne, dans le cadre de l'Accord de Cotonou.
©Copyright 2011 Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale ACP-UE. Email: cta@cta.int
Les opinions exprimées ici sont celles de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue du CTA.

Vous êtes actuellement abonné au Bulletin du Bureau CTA de Bruxelles.
Votre abonnement :

===========================================================

 

 

 

1