Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Weblog du Bureau de Bruxelles
Septembre 2018
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

[CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 315]
Sujet: [CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 315]
Date d'envoi: 2012-03-23 18:19:56
Publication #: 127
Contenu:
CTA Newsletter
1

Ce blog partage des informations clé sur les programmes et évènements
ACP-UE à Bruxelles importants pour le développement agricole et rural des pays ACP.


Date : [DATE]
Bulletin du Bureau de Liaison du CTA à Bruxelles

Principaux évènements de la semaine.
  1. Principaux évènements pour la semaine du 26/03 au 01/04/2012
  2. Notre invité vidéo: Joep Van Mierlo, Directeur de VSF-Belgique
  3. Prochain Briefing de Bruxelles sur le Développement:Petites Economies insulaires
  4. Débat sur le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche
  5. Simplification dans le cadre de la réforme de la PAC
  6. Des citoyens européens estiment que les problèmes liés à l'eau sont graves
  7. Un partenariat FAO-UE renforce de la capacité productive du Soudan
  8. La Commission ENVI: En faveur de la biodiversité
  9. Des directives pour la tenure foncière et l’accès aux pêches et forêts
  10. Nouvelles divisions entre pays en développement et pays riches
  11. La croissance agricole en Afrique est encore fragile
  12. Portugal-Angola: Relations « positives et saines »
  13. L’INTA fait pression sur la CAE pour tenter de débloquer les négociations
  14. Engagement du PE à travailler avec l’Afrique
  15. Conclusions du Conseil sur le commerce, la croissance et le développement
  16. Le Conseil approuve l'approche de la présidence sur le SGP
  17. Renouvellement de l´accord de paternariat UE-Kiribati
  18. Des conclusions relatives à la dimension extérieure de la PCP
  19. Des APE pour améliorer le flux des investissements
  20. Délices du commerce équitable
  21. SHARE: Pour améliorer la sécurité alimentaire dans la Corne de l’Afrique
  22. Un nouveau reproche cinglant sur les APE


  1. Principaux évènements pour la semaine du 26/03 au 01/04/2012
    2012-03-23
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Archives, Pêche Régionale, Environnement, Efficacité Aide, Commerce ACP-UE, Développement rural, Politique alimentaire, Politique ACP-UE

    Parlement européen
    -28-29  Mars: Mini Session plénière (Brussels)
    -27 Mars: Commission Affaires étrangères
    -27 Mars: Commission Developpement
    -26-27 Mars: Commission Commerce International
    Conseil de ministres
    -28/30 Mars: COREPER I
    -28-29  Mars: COREPER II
    -26  Mars: Conseil affaires générales (CAG)
    Groupe ACP
    -26  Mars: S/C Questions politiques, sociales, humanitaires et culturelles
    -27 Mars:  Bureau élargi du Comité des ambassadeurs
    -27 Mars: G/T sur les perspectives futures du Groupe ACP
    -29 Mars: Comité des ambassadeurs Committee of Ambassadors
    -30 Mars: 4ème réunion du Dialogue ACP-UE sur la Migration

    Vous pouvez également lire notre quotidien anglais « CTA Brussels Daily » (alimenté par Twitter) et nous suivre à travers notre nouveau group de Facebook CTABrussels ainsi que notre compte Twitter CTABruxelles pour recevoir les dernières informations UE-ACP.




  2. Notre invité vidéo: Joep Van Mierlo, Directeur de VSF-Belgique
    2012-03-23
    Catégorie(s) : Archives, Sécurité alimentaire, Commerce ACP-UE, Développement rural, Politique alimentaire

    Lors du dernier Briefing sur le développement, qui a été tenu en février et qui s ; est concentré sur le Pastoralisme, des experts, décideurs, représentants des ONG et délégués des Etats membres ont suivi les discussions sur les principaux enjeux affectant les éleveurs pastoraux, en particulier dans les pays ACP.  Cette semaine nous avons rencontré Joep Van Mierlo, Directeur de Vétérinaires Sans Frontières (VSF) en Belgique , qui nous parle de son organisation.


    Link Regarder la vidéo
    Link Tout savoir sur VSF-Belgique
    Link Briefing sur le Pastoralisme


  3. Prochain Briefing de Bruxelles sur le Développement:Petites Economies insulaires
    2012-03-23
    Catégorie(s) : Pêche Régionale, Commerce ACP-UE, Développement rural, Politique ACP-UE, Archives

    Le prochain Briefing,  intitulé « Petites Economies insulaires: convertir les vulnérabilités en opportunités»,  se tiendra le 4 avril 2012,  et sera organisé par le CTA, la Commission européenne (DG DEVCO), le Secrétariat ACP, Concord et d’autres partenaires médias.
    Le Briefing examinera les options politiques visant à réduire la vulnérabilité des petites économies insulaires. Nous discuterons également des meilleures pratiques pour encourager le développement durable, particulièrement  dans le contexte de Rio +20.
    Parmi les intervenants principaux au Briefing : Cheick Sidi Diarra, Haut-Représentant pour les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral et les petits États insulaires en développement ; Professeur Lino Briguglio, Directeur de l’Institute des îles et des petits États ; Iosefa Maiava, a la tête de la Commission économique et sociale des Nations Unies  pour l'Asie et le Pacifique, Sanjesh Naidu du Pacific Islands Forum Secretariat, Ena Harvey de IICA. .
    Vous pouvez vous enregistrer en ligne: bruxellesbriefings


    Link Le programme


  4. Débat sur le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche
    2012-03-23
    Catégorie(s) : Pêche Régionale

    Lors de la dernière réunion du Conseil Agriculture et Pêche, les ministres ont procédé à un débat sur le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP). Un grand nombre de délégations a indiqué que l'UE devait faire de l'aquaculture une de ses principales priorités afin d'atteindre les objectifs et de satisfaire aux obligations de la politique commune de la pêche réformée.
    En outre, au cours de cette session, seize États membres ont présenté une déclaration commune en faveur d'un soutien accru du FEAMP aux entreprises aquacoles (Bulgarie, République tchèque, Allemagne, Estonie, Espagne,
    France, Lettonie, Lituanie, Hongrie, Malte, Autriche, Pologne, Roumanie, Slovénie et Slovaquie, Finlande).
    La recherche et l'innovation ont également été citées parmi les principales priorités du FEAMP.
    En ce qui concerne les mesures financées par le FEAMP, certains États membres ont souligné que ce fonds devrait continuer à offrir des financements pour le renouvellement des flottes de pêche et pour l'aide aux pêcheurs qui choisissent de mettre fin à leur activité dans ce domaine, tandis que d'autres États membres ont fait valoir

    Source : Conseil de l’UE


    Link En savoir plus
    Link Le FEP
    Link Tout savoir sur la PCP


  5. Simplification dans le cadre de la réforme de la PAC
    2012-03-23
    Catégorie(s) : Développement rural

    La dernière semaine, les ministres ont procédé à un échange de vues sur la simplification dans le cadre de la réforme de la politique agricole commune (PAC). De nombreuses délégations ont regretté que les six principes énoncés en mars 2011 n'aient pas été suffisamment pris en compte dans le paquet sur la réforme de la PAC présenté par la Commission.
    Certaines délégations ont souligné que les principes de proportionnalité et de l'approche fondée sur les risques auraient dû trouver davantage d'écho, notamment pour les contrôles et les sanctions dans le cadre du financement de la PAC.
    En ce qui concerne les paiements directs, la plupart des délégations se sont inquiétées de l'introduction d'une définition des agriculteurs actifs, car celle-ci pourrait considérablement accroître la charge administrative. De nombreux États membres ont suggéré qu'il faudrait laisser aux États membres une large marge d'appréciation, conformément au principe de subsidiarité.

    Source : Conseil de l’UE


    Link En savoir plus
    Link La PAC après 2013
    Link Les six principes énoncés


  6. Des citoyens européens estiment que les problèmes liés à l'eau sont graves
    2012-03-23
    Catégorie(s) : Environnement, Archives

    D’après une enquête Eurobaromètre récement publiée, près de trois quarts des Européens pensent que l'Union européenne devrait proposer des mesures supplémentaires afin de traiter les problèmes liés à l'eau en Europe. Une large majorité (68 %) estime que les problèmes liés à l'eau sont graves. 62 % des citoyens estiment également qu'ils ne sont pas suffisamment bien informés, tandis que 67 % pensent que sensibiliser le public aux problèmes liés à l'eau serait le moyen le plus efficace de réduire ces problèmes. Dans cette perspective, 73 % des Européens souhaiteraient que davantage de mesures soient adoptées au niveau de l'UE pour réduire les problèmes liés à l'eau.
    M. Janez Potočnik, membre de la Commission européenne, souligne que l’UE  travaille depuis des années pour améliorer la qualité de l'eau, et il y a des résultats qui le prouvent, tels que le fait que un nombreuses villes « ont mis en place un système approprié de traitement de leurs eaux usées », ou que « des espèces comme le saumon ont refait leur apparition dans un certain nombre de cours d’eau européens d’où elles avaient disparu ».
    Mme  Potočnik  reconnait que les sécheresses et les inondations sont de plus en plus fréquentes, et les eaux européennes sont soumises à une pression croissante due notamment à la pollution et au changement climatique. A propos de l’enquête,  elle notamment dit que les citoyens en prennent conscience et constate : « Ces résultats constituent une contribution importante au futur programme de sauvegarde des eaux européennes

    Source : Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link Lire l'enquête Eurobaromètre
    Link Sauvegarde des eaux européennes


  7. Un partenariat FAO-UE renforce de la capacité productive du Soudan
    2012-03-22
    Catégorie(s) : Développement rural, Sécurité alimentaire

    Depuis  2007, le Programme de rétablissement et de renforcement de la capacité productive du Soudan (SPCRP-CB/Sudan) a renforcé des capacités des communautés rurales et des ministères compétents dans les Etats du Sud-Kordofan, Nil Bleu, Nil Blanc, mer Rouge et la zone administrative d’Abyei. Le programme, qui est un partenariat entre la FAO, l’Union européenne et le Gouvernement du Soudan, et échelonné sur six ans, était lancé avec une contribution de l’UE de 19 millions d’euros.
    Visant à bâtir un secteur agricole solide et durable, le programme traduit la volonté de l’UE à construire la paix par le biais d’activités de relèvement au profit de la sécurité alimentaire et du développement rural.
    A ce jour, près de 3 000 effectifs du gouvernement ont été formés à la planification, gestion et administration de programmes de développement et à la formulation de politiques. En outre, des groupes stratégiques et des systèmes de bases de données ont été mis en place pour suivre et évaluer la production agricole, et les bâtiments des ministères d’état ont été soit construits, soit remis en état.

    Source : FAO


    Link En savoir plus
    Link Paternariat FAO-UE
    Link La poursuite de la coopération avec le Soudan


  8. La Commission ENVI: En faveur de la biodiversité
    2012-03-22
    Catégorie(s) : Environnement

    La commission de l'environnement (ENVI) appelle à des priorités politiques plus ambitieuses en matière de préservation et restauration des écosystèmes dégradés. Etant donné que l’UE n’a pas atteint son objectif de 2010 en termes de biodiversité, les députées ont également ajouté que d'autres politiques européennes devraient prendre en compte les objectifs liés à la biodiversité, et les subventions néfastes à l'environnement devraient être révélées et supprimées.
    Dans une résolution récemment adoptée, les députés de la commission ENVI  rappellent des études récentes qui montrent un déclin constant de la biodiversité dans l'UE, car cela signifie une perte qui entraîne des coûts économiques dévastateurs pour la société, et qui jusqu'à présent n'ont pas été suffisamment intégrés dans les politiques économiques ou autres.
    La résolution sert de contribution à la stratégie de la Commission européenne pour 2020, publiée en mai dernier. Cependant, les députées font remarquer que la véritable solution à la question de la biodiversité n'est pas la nouvelle stratégie, « mais plutôt les prochaines réformes des politiques communes de l'agriculture et de la pêche, ainsi que le cadre financier pluriannuel (CFP). »
    Concernant la politique agricole commune (PAC), les députés soulignent que la PAC n'est pas seulement un outil en termes d'approvisionnement alimentaire et de développement rural, mais également pour la conservation de la biodiversité. Ils regrettent que les mesures de la PAC liées à la protection de l'environnement n'aient jusqu'à présent pas permis de mettre fin au déclin général de la biodiversité. Selon eux, il faudrait rediriger la PAC afin d'indemniser les agriculteurs pour fournir des biens publics, étant donné que le marché n'intègre pas la valeur économique des biens publics essentiels que l'agriculture peut fournir.
    Le texte sera soumis au vote de la plénière lors de la session d'avril à Strasbourg.

    Source : Parlement européen


    Link En savoir plus
    Link Tout savoir sur la Commission ENVI
    Link Lire la résolution


  9. Des directives pour la tenure foncière et l’accès aux pêches et forêts
    2012-03-22
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Politique alimentaire, Développement rural

    Le processus de négociations entamé au siège de la FAO pour finaliser le projet de Directives volontaires sur la gouvernance responsable de la tenure foncière, halieutique et forestière dans le cadre de la sécurité alimentaire nationale s'est récemment conclu avec succès. Quatre-vingt-seize pays, en plus de  l'Union européenne en tant qu'organisation membre de la FAO, des ONG, organisations de la société civile, organismes des Nations Unies et autres organisations internationales, associations d'agriculteurs et représentants du secteur privé ont pris part à plusieurs cycles de négociation sur le texte des directives sous l'égide d'un Groupe de travail ouvert créé par le Comité de la Securité Alimentaire (CSA).
    Yaya Olaniran, président en exercice du CSA, a dit que les directives seront volontaires, « mais compte tenu de leur processus d'élaboration exhaustif et inclusif et de la perception commune qu'un cadre de ce type est indispensable, nous estimons qu'elles serviront de référence aux décideurs ». Elle a egalement souligné qu’il y a des gouvernements sont déjà en train de s'efforcer d'aligner leurs politiques et leurs pratiques sur les directives.
    Le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva, considere que les directives joueront un rôle important « pour éliminer la faim et garantir la sécurité alimentaire de chaque enfant, de chaque femme et de chaque homme dans une optique économiquement, socialement et écologiquement durable. »
    Le projet de directives sera maintenant soumis à l'approbation finale du Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA) lors d'une session spéciale convoquée à Rome à la mi-mai.

    Source : FAO


    Link En savoir plus
    Link Les directives
    Link Discours du Directeur général de la FAO


  10. Nouvelles divisions entre pays en développement et pays riches
    2012-03-22
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Politique ACP-UE

    Des discussions sur les négociations de Doha ont de nouveau été engagées. Selon Sylvester Bagooro, du Réseau Tiers-monde Afrique (TWN-Africa), qui a récemment publié un article intitulé Myjoyonline, la conférence ministérielle, qui s’est tenue en décembre 2011, s’est terminée « sans orientation claire sur l’avenir des négociations de Doha ».
    Il insiste sur le fait que, dans le cadre du programme de travail de Doha, les pays en développement s’estiment généralement délaissés au profit des pays riches, notamment dans les secteurs de l’agriculture, des biens industriels et des services.
    « Si les pays en développement s’efforcent de lutter contre les dangers, de nouvelles prises de position des pays riches (de l’Union européenne et des Etats-Unis principalement) viennent contrecarrer les efforts consentis », a-t-il ajouté.

    Source: Myjoyonline


    Link En savoir plus
    Link Tout savoir sur TWN-Africa
    Link Avancer à petits pas?


  11. La croissance agricole en Afrique est encore fragile
    2012-03-22
    Catégorie(s) : Archives, Environnement, Commerce ACP-UE, Développement rural, Politique ACP-UE

    La croissance agricole en Afrique est encore « fragile » et ne permet toujours pas d’améliorer les moyens de subsistance de la population. Ces conclusions, entre autres, ont été tirées par le Panel de Montpellier, un groupe d’experts reconnus dans les domaines de l’agriculture, du commerce et du développement durable, qui a par ailleurs appelé les dirigeants de la planète à aider l’Afrique à s’engager sur la voie d’une croissance plus résiliente et plus durable. Le panel a souligné la nécessité de mettre l’accent sur plusieurs points, à savoir la réduction de la volatilité des prix, la promotion d’une agriculture intelligente face au climat, l’amélioration de la nutrition mais aussi le renforcement du rôle des femmes et des jeunes en milieu rural.
    Se prononçant en faveur de la durabilité et d’une stratégie à long terme, Sir Gordon Conway, professeur de développement international à l’Imperial College de Londres et président du Panel de Montpellier, a déclaré : « Par exemple, le libre-échange est important, mais sans environnement propice en Afrique, tel que le renforcement du commerce interafricain de denrées alimentaires, l’amélioration de l’accès aux marchés, la promotion des nouvelles technologies et le renforcement de la résilience de la population, aucun accord de libre-échange ne pourra être envisagé à long terme.
    Les experts du Sommet Rio +20 devront prendre en compte les recommandations formulées dans le rapport.

    Source: The Guardian


    Link En savoir plus
    Link Tout savoir sur le Panel du Montpellier
    Link L'UE et RIO+20


  12. Portugal-Angola: Relations « positives et saines »
    2012-03-22
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE, Environnement

    A la suite d’une réunion de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP), qui s’est tenue à Luanda la semaine dernière, Alexandra Carvalho, directrice du bureau des relations internationales du ministère portugais de l’Agriculture et de l’Environnement, a qualifié de « positives » et « saines » les relations de coopération bilatérale entre l’Angola et le Portugal dans le domaine de l’environnement.
    Selon elle, le Portugal et l’Angola coopèrent notamment dans les secteurs de la biodiversité, du changement climatique et du renforcement des capacités institutionnelles. En dépit de critiques favorables, « il est toujours possible de renforcer cette coopération et d’intensifier les programmes de partage des connaissances et d’échange d’expériences dans la mesure où il s’agit d’un processus continu », a-t-elle souligné.
    Elle a en outre ajouté que cette réunion visait à préparer la rencontre des ministres de l’Environnement de la CPLP, qui s’ouvrira la semaine prochaine.

    Source: All Africa


    Link En savoir plus
    Link L'UE et l'Angola
    Link L'inversion des rôles?


  13. L’INTA fait pression sur la CAE pour tenter de débloquer les négociations
    2012-03-22
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Politique ACP-UE

    Après des semaines de tension, 8 membres de la Commission du commerce international (INTA) du Parlement européen se rendront à Nairobi (Kenya) pendant trois jours afin de rencontrer des représentants de la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE). L’objectif étant de débloquer les négociations qui ont suscité moult débats depuis 2002.
    Selon AllAfrica, la délégation du Parlement européen tentera de convaincre ministres, responsables politiques, hommes d’affaires, syndicats et représentants de la société civile de la nécessité de conclure les négociations. Les membres de l’INTA examineront en outre la proposition d’amendement de la réglementation sur l’accès aux marchés pour mettre fin aux concessions commerciales négociées mais non ratifiées par les pays.
    Dans la mesure où l’Union européenne subventionne son secteur agricole à hauteur de 60 milliards d’euros par an, la CAE craint que l’APE avec l’UE inonde les marchés locaux de produits agricoles bon marché aux dépens des petits exploitants.

    Source: All Africa


    Link En savoir plus
    Link Tout savoir sur la Commission INTA
    Link Un délai de réflexion


  14. Engagement du PE à travailler avec l’Afrique
    2012-03-22
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE, Archives

    En janvier, le CTA Bruxelles a informé de la Déclaration écrite sur le renforcement des capacités scientifiques en Afrique lancée par cinq membres du Parlement européen. Après l’adoption de cette déclaration par le Parlement européen en session plénière la semaine dernière, Mme Naledi Pandor, ministre sud-africaine de la Science et de la Technologie, a déclaré que « celle-ci montre l’engagement du Parlement européen à travailler avec l’Afrique pour tirer pleinement profit du potentiel des sciences et des technologies en vue de concilier croissance économique et développement durable sur les deux continents ».
    Mme Pandor a par ailleurs souligné que « l’appel du Parlement européen répond tout à fait à la déclaration de nos chefs d’Etat africains qui, lors du Sommet de l’Union africaine tenu à Addis Abeba en janvier 2012, ont appelé à intégrer en priorité le domaine de la radioastronomie au Partenariat Afrique-UE pour la science, la société de l’information et l’espace ».

    Source: Cordis Europe


    Link En savoir plus
    Link La déclaration écrite
    Link Des partenariats euro-africains en radioastronomie


  15. Conclusions du Conseil sur le commerce, la croissance et le développement
    2012-03-20
    Catégorie(s) : Développement rural, Politique ACP-UE, Commerce ACP-UE

    Le Conseil a adopté des conclusions sur l'approche de l'UE à l'égard du commerce, de la croissance et du développement au cours de la prochaine décennie. Il souligne que l'ouverture au commerce international est fondamentale pour favoriser une croissance inclusive et une réduction de la pauvreté dans les pays en développement, tout comme maintenir les marchés européens ouverts est indispensable à la croissance économique et au bien-être en Europe.
    Les ministres ont insisté sur l'importance que revêt l'approche multilatérale pour lutter contre le protectionnisme et résoudre les questions qu'il reste à régler dans le domaine du commercem international. Il invite la Commission à lui fournir en 2015 un rapport sur la suite donnée aux conclusions.

    Source: Conseil de l'UE


    Link En savoir plus
    Link Commerce, croissance et developpément
    Link En faveur de la croissance inclusive


  16. Le Conseil approuve l'approche de la présidence sur le SGP
    2012-03-20
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Visant à revoir le système de préférences généralisées de l'UE (SPG) pour les pays en développement,  le Conseil a récemment approuvé l'approche esquissée par la présidence. Il a marqué son accord sur un compromis, qui porte sur cinq domaines principaux de la proposition de la Commission, et qui sont les suivants: les pays visés;les marges préférentielles et les produits couverts; la graduation des produits; le SPG+ (régime spécial d'encouragement en faveur du développement durable et de la bonne gouvernance); et les sauvegardes particulières.
    Sur cette base, la présidence élaborera un mandat, qui devra être approuvé par le Comité des représentants permanents, en vue des négociations qui auront lieu avec le Parlement européen en ce qui concerne le projet de règlement établissant le nouveau SPG.
    La révision du SPG vise à adapter le système au contexte mondial en mutation et à le rendre plus efficace pour qu'il réponde mieux aux besoins particuliers des pays bénéficiaires. Les préférences seraient principalement accordées aux pays qui en ont le plus besoin (pays les moins développés, pays à faible revenu et à revenu intermédiaire de la tranche inférieure), en tenant compte de
    l'évolution rapide des structures économiques et commerciales ainsi que du fait que la crise économique et l'érosion des préférences affectent durement les pays les plus pauvres. La sélection des bénéficiaires serait largement fondée sur le revenu, les pays qui bénéficient déjà de préférences en vertu d'accords de libre-échange ou d'accords autonomes étant exclus du régime.

    Source: Conseil de l’UE


    Link En savoir plus
    Link Tout savoir sur le SGP
    Link La présidence et le SGP


  17. Renouvellement de l´accord de paternariat UE-Kiribati
    2012-03-20
    Catégorie(s) : Pêche Régionale

    Le Conseil a récemment adopté une décision autorisant la Commission à ouvrir des négociations au nom de l'UE en vue de la conclusion d'un nouveau protocole à l'accord de partenariat dans le domaine de la pêche avec la République de Kiribati.
    Le protocole existant avec Kiribati est d'application depuis le 16 septembre 2006 et expirera le15 septembre 2012. Les services de la Commission souhaitent par conséquent ouvrir de nouvelles négociations en avril 2012.
    Le Kiribati compte parmi les petits États insulaires du Pacifique les moins développés. Composé d'atolls de faible altitude, le pays est davantage exposé au changement climatique, comme les inondations côtières.

    Source: Conseil de l´UE


    Link En savoir plus
    Link L´UE et le Kiribati
    Link Stratégie pour le Kiribati


  18. Des conclusions relatives à la dimension extérieure de la PCP
    2012-03-20
    Catégorie(s) : Pêche Régionale, Politique ACP-UE

    Le Conseil a adopté des conclusions sur une communication de la Commission relative à la dimension extérieure de la politique commune de la pêche (PCP).Les ministres  soulignent qu'il est nécessaire de promouvoir une politique durable dans le domaine de la pêche tant sur le plan extérieur que sur le plan intérieur. Egalement, il convient de renforcer la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN), en établissant des partenariats avec des nations qui ont des activités de pêche importantes.  
    Plus particulièrement concernant les pays tiers, aux fins d'une exploitation durable dans le cadre des accords d'accès aux pêcheries conclus, la transparence des activités de toutes les flottes qui se voient octroyer l'accès, ainsi que des évaluations scientifiques sur les stocks excédentaires, comprenant des évaluations réalisées au niveau régional en tenant compte des stocks qui franchissent des frontières lors de leur migration, sont indispensables. Les paiements effectués au titre des droits d'accès doivent assurer à l'Union des retombées économiques adéquates; en outre, l'aide financière au développement doit faire l'objet d'un suivi attentif afin de s'assurer qu'elle sert les objectifs définis, notamment qu'elle profite à la population locale, et doit être dissociée des dispositions concernant l'accès.Les conclusions comprennent également un chapitre relatif aux accords de pêche portant sur les stocks qui font l'objet d'une gestion conjointe et les échanges internationaux de possibilités de pêche.
    Il convient de rappeler que le 14 juillet 2011, la Commission a soumis au Conseil sa communication relative à la dimension extérieure de la PCP qui exposait les orientations qui régiraient la gestion de la pêche aux niveaux multinational, régional et bilatéral. L'objectif était d'associer aux articles programmatiques relatifs à la dimension extérieure figurant dans sa proposition de réforme de la PCP un document plus opérationnel devant conduire à une mise à jour des conclusions du Conseil sur ce sujet, qui datent de 2000 et 2004 (accords de partenariat).

    Source : Conseil de l´UE


    Link En savoir plus
    Link Communication de la CE
    Link Pêche illicite


  19. Des APE pour améliorer le flux des investissements
    2012-03-20
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Un nouveau rapport commandé par l’unité de mise en oeuvre des APE du secrétariat de la communauté caribéenne (Caricom) annonce que l’accord de partenariat économique (APE) entre l’UE et le forum caribéen (CARIFORUM) du groupe ACP offre un cadre complet pour l’amélioration des investissements des deux parties.
    Il ressort des consultations nationales que les États du CARIFORUM avaient indiqué leur besoin de déterminer l’impact des engagements de libéralisation des APE afin d’assurer la réalisation des bénéfices dérivés de l’accord et de prendre des décisions informelles dans des domaines additionnels en matière de libération future. Suite à cela, un projet a été lancé par l’unité de mise en oeuvre des APE.
    SH Allyson Francis, spécialiste de l’unité commerce dans les services et investissements a affirmé que ces résultats sont “instructifs et forment une bonne base pour mieux concentrer nos esprits sur les tâches à effectuer, ce qui permet d’améliorer le climat d’investissement et le flux d’investissements entre l’UE et le CARIFORUM”.

    Source: ACP

     

     

     

     

     

    Source: ACP


    Link En savoir plus
    Link Tout savoir sur Cariforum
    Link Lire le rapport


  20. Délices du commerce équitable
    2012-03-20
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Selon Freshplaza, les Allemands ont consacré, en 2011, un montant total de 400 millions d’euros à l’achat de produit issus du commerce équitable. Ce commerce qui a commencé avec de l’artisanat et du café a grandi pour offrir désormais une large palette de produits (environ 6000) incluant même de la crème pour le visage, des agences de voyage et des hôtels. Le principe consiste à renforcer le commerce entre les pays industrialisés et les pays en développement pour dès lors améliorer les conditions de vie des petits cultivateurs et agriculteurs.
    Il existe à l’échelle du globe plus de 900 projets de commerce équitable, dont 230 se trouvent en Afrique. L’idée d’un “commerce socialement responsable” est née dans de nombreux pays dans les années 40 lorsque les organisations 'Ten Thousand Villages' et 'Serv International' ont commencé 'à faire du commerce avec les régions pauvres du Sud' des États-Unis. En Grande-Bretagne, Oxfam a commencé à vendre les objets faits à la main par les réfugiés chinois dans les années 60. La fondation néerlandaise S.O.S. lança l’importation en 1973 du premier café du monde produit équitablement.

    Source: Freshplaza


    Link En savoir plus
    Link L'UE et le commerce equitable
    Link Soutenir le commerce equitable?


  21. SHARE: Pour améliorer la sécurité alimentaire dans la Corne de l’Afrique
    2012-03-19
    Catégorie(s) : Archives, Sécurité alimentaire, Politique ACP-UE, Développement rural, Efficacité Aide

    L’Union européenne allouera 250 millions d’euros (soit 329 millions de dollars américains) pour améliorer la sécurité alimentaire et la gestion des catastrophes dans la Corne de l’Afrique. Connu sous le nom de SHARE (Supporting the Horn of Africa’s Resilience: soutien à la résilence de la Corne de l’Afrique), ce programme d’aide aidera les communautés de la région à récupérer plus rapidement de la sécheresse et d’autres catastrophes naturelles par le soutien de programmes dédiés à l’alimentation, à l’hygiène publique et à l’eau.  
    Des discussions sur le programme ont été lancées à un haut niveau lors de la conférence européenne à Copenhague la semaine dernière lorsque la Commissaire Georgieva a dévoilé cette initiative aux États membres ainsi qu’à ses partenaires comme la Banque mondiale, la Banque africaine de développement, le programme alimentaire mondial et le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).
    K. Georgieva, commissaire européenne en charge de l’aide humanitaire, a souligné que l’UE est toujours confrontée à un défi en assurant la transition entre les secours et la coopération au développement. À ce même propos, Christian Friis Bach, ministre danois pour la coopération au développement qui assistait à la Conférence, a déclaré qu’avec cette initiative, ils souhaitaient s’assurer que les populations de la Corne de l’Afrique “qui voient ainsi une lueur d’espoir ne sombrent pas dans le désespoir”.

    Source: Coastweek/eu2012


    Link En savoir plus
    Link La présidence danoise et SHARE
    Link L'UE et le Corne de l'Afrique


  22. Un nouveau reproche cinglant sur les APE
    2012-03-19
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Politique ACP-UE

    L’ancien gouverneur de la Banque centrale du Nigéria (CBN), le Professeur Chukwuma Soludo, n’a pas hésité à faire des déclarations fracassantes à propos des accords de partenariat économique (APE). Il a entre autres déclaré que les APE négociés avec les pays africains, notamment le Nigeria, sur une base sous-régionale par l’Union européenne continuera de sous-développer le continent malgré les promesses “savoureuses” qui ont été faites.
    Dans un article publié dans THISDAY cette semaine, il prévient des dangers inhérents de ces accords qui peuvent ne pas être évidents pour de nombreux pays ACP, en particulier “si leurs conseillers et négociateurs sont européens”. Il a conclu ses dires de la façon suivante: “Notez simplement que pour pouvoir maintenir l’accès aux marchés européens (aux termes dont on a pu en bénéficier depuis plus de trois décennies), l’Afrique est désormais contrainte d’éliminer ses taxes douanières d’au moins 80 pour cent pour les importations en provenance de l’UE; dans certains cas, supprimer purement et simplement tous les droits et taxes à l’exportation, dans d’autres, les pays peuvent maintenir certaines taxes à l’exportation mais ne peuvent pas les augmenter ni en introduire de nouvelles; éliminer toutes les restrictions quantitatives; et remplir toutes sortes de conditions intrusives et destructrices qui lient litéralement les mains des gouvernements africains à déployer les mêmes types d’instruments utilisés par tous les pays industricalisés pour créer des économies nationales compétitives.”.

    Source: All Africa



    Link En savoir plus
    Link L'UE et le Nigéria
    Link Les APE



===========================================================
N'hésitez pas à faire circuler ce bulletin à des collègues qui pourraient être intéressés.

Mme Isolina BOTO
Manager
Bureau du CTA/Bruxelles
39 rue Montoyer
1000 Bruxelles - Belgique
Tel: + 32 (0) 2 513 74 36; Fax: + 32 (0) 2 511 38 68
Courriel: boto@cta.int
Site Web: http://www.cta.int/
Blog de Bruxelles: http://bruxelles.cta.int/
Briefings de Bruxelles: http://bruxellesbriefings.net/

 

Rédacteur : Alejandra Morales (morales@cta.int)

NOTE
Si vous avez des questions ou suggestions, écrivez à : boto@cta.int
Pour des informations sur l'ensemble des activités du CTA, visitez http://www.cta.int/
Pour des information sur les activités du CTA à Bruxelles, veuillez consulter : http://bruxelles.cta.int/
Le CTA est une institution du Groupe des Etats ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique) et de l'Union Européenne, dans le cadre de l'Accord de Cotonou.
©Copyright 2011 Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale ACP-UE. Email: cta@cta.int
Les opinions exprimées ici sont celles de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue du CTA.

Vous êtes actuellement abonné au Bulletin du Bureau CTA de Bruxelles.
Votre abonnement :

===========================================================

 

 

 

1