Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Weblog du Bureau de Bruxelles
Novembre 2018
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

[CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 318]
Sujet: [CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 318]
Date d'envoi: 2012-04-13 18:54:06
Publication #: 130
Contenu:
CTA Newsletter
1

Ce blog partage des informations clé sur les programmes et évènements
ACP-UE à Bruxelles importants pour le développement agricole et rural des pays ACP.


Date : [DATE]
Bulletin du Bureau de Liaison du CTA à Bruxelles

Principaux évènements de la semaine.
  1. Principaux évènements pour la semaine du 16/04 au 22/04/2012
  2. Notre invité vidéo: M. Pierre Encontre, CNUCED
  3. 7ème Briefing Régional
  4. EUCARINET favorise l'échange entre les chercheurs d'Europe et des Caraïbes
  5. AESM serait dotée de nouveaux pouvoirs
  6. Des nouvelles lignes directrices afin de préserver les sols européens
  7. La CE soutient les jeunes agriculteurs européens
  8. Un nouveau programme qui ciblera les petites et microentreprises
  9. Chukwuma Soludo fait des déclarations stupéfiantes sur les APE
  10. Les défis de la pêche dans les Caraïbes
  11. Forum des affaires Caraïbes-UE
  12. Kenya : reprise des négociations APE ?
  13. Le Sénat belge apporte son concours au Groupe ACP
  14. Sommet IGAD –UE pour renforcer la coopération dans la Corne de l’Afrique
  15. Des cultures de meilleure qualité en Afrique de l’Ouest
  16. L’Union craint des retombées suite à l’instabilité malienne
  17. La course aux matières premières en Afrique


  1. Principaux évènements pour la semaine du 16/04 au 22/04/2012
    2012-04-13
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Archives, Pêche Régionale, Environnement, Efficacité Aide, Commerce ACP-UE, Développement rural, Politique alimentaire, Politique ACP-UE

    Parlement européen
    -17/20  Avril: Session plénière du PE (Strasbourg)
    Conseil de ministres
    -18/20 Avril : Réunion informelle du Conseil (énergie et environnement - TTE et ENVI) (Danemark)
    -18 Avril: COREPER I
    -18/19 Avril: COREPER II
    Groupe ACP
    -16 Avril: Réunion de direction
    -17 Avril: Bureau du Comité des ambassadeurs
    -19/20 Avril: 3ème réunion de la Facilité ACP-UE pour les catastrophes naturelles

    Vous pouvez également lire notre quotidien anglais « CTA Brussels Daily » (alimenté par Twitter) et nous suivre à travers notre nouveau group de Facebook CTABrussels ainsi que notre compte Twitter CTABruxelles pour recevoir les dernières informations UE-ACP.




  2. Notre invité vidéo: M. Pierre Encontre, CNUCED
    2012-04-13
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Archives, Pêche Régionale, Environnement, Efficacité Aide, Commerce ACP-UE, Développement rural, Politique ACP-UE

    Lors du dernier Briefing, intitulé ‘Petites économies insulaires ACP : convertir les vulnérabilités en opportunités’, nous ont rencontré M. Pierre Encontre, Chef des Programmes Spéciaux, Division de l’Afrique, des Pays les Moins Avancés et des Programmes Spéciaux, CNUCED. Il nous a parlé des conclusions du Groupe d'experts de la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED), qui a organisé une réunion en Décembre  2011, et qui a porté sur les Petits États insulaires en développement (PEID). Notamment, il dit qu'il manque une approche spécifique pour les PEID, («une approche pour eux et seulement pour eux»), car cela permettrait d'aborder plus efficacement ses vulnérabilités.


    Link Regarder la vidéo
    Link Division de l’Afrique, des PMA et des Programmes Spéciaux
    Link Réunion du Groupe d'experts


  3. 7ème Briefing Régional
    2012-04-13
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Archives, Pêche Régionale, Environnement, Efficacité Aide, Commerce ACP-UE, Développement rural, Politique alimentaire, Politique ACP-UE

    La semaine dernière, le Briefing de Bruxelles sur les Petites Economies Insulaires a eu un grand succès. En guise de suivi, le CTA et ses partenaires, et en collaboration avec le gouvernement de Maurice, organisent le 7ème Briefing Régional. L’événement, qui se tiendra à Maurice le 23-24 avril 2012, réunira une centaine de participants des  îles du Pacifique, des Caraïbes et de l'Afrique pour échanger des vues et d'identifier les actions politiques urgentes et concrètes d'intérêt commun qui doivent être mises en place.
    Ce briefing a pour objectif de partager les connaissances sur les principaux défis et opportunités des petites économies insulaires, notamment dans les domaines du commerce, du changement climatique et des catastrophes naturelles, ainsi que des nouvelles possibilités économiques pour les zones rurales (nouveaux marchés, la croissance verte, services, les TIC ...).
    Les briefings régionaux sont liés aux Briefing de Bruxelles, qui sont organisés, tous les deux mois, par le Centre Technique de Coopération Agricole et Rural (CTA) , la Commission européenne, le Groupe ACP, Concord, les organisations d’intégration régionale, les organisations paysannes régionales, et d’autres partenaires œuvrant pour le développement rural des pays ACP.

    Le Briefing sera transmis en direct à travers un webstream.


    Link Briefings régionaux
    Link Le programme
    Link Le dernier Briefing de Bruxelles


  4. EUCARINET favorise l'échange entre les chercheurs d'Europe et des Caraïbes
    2012-04-13
    Catégorie(s) : Archives, Environnement, Développement rural, Politique ACP-UE

    Le projet EUCARINET («Fostering EU-Caribbean research and innovation networks») a récemment lancé un appel à propositions pour son programme de subvention de la mobilité.  L'objectif de ce programme est de promouvoir l'échange entre les chercheurs d'Europe et des Caraïbes et d'encourager les contacts entre institutions de recherche pour qu'elles explorent les possibilités de participation conjointe au septième programme-cadre (7e PC) pour le développement technologique et la recherche de la Commission européenne.
    La subvention de mobilité est composée de deux volets:
    1. La participation des chercheurs des Caraïbes aux évènements de mise en réseau et d'information des domaines suivants: la santé; les technologies de l'information et de la communication (TIC); la bioéconomie fondée sur la connaissance; l'énergie; l'environnement (changement climatique compris).
    2. Les visites aux centres et institutions de recherche spécifiques avec les contacts existants ou les nouvelles connaissances entre un bénéficiaire de la subvention et un chercheur ou groupe de recherche européen ou caribéen. La subvention de mobilité tient lieu de mécanisme visant à faciliter la mise en réseau ou même la rédaction de propositions communes.
    EUCARINET est une action de coordination de quatre ans soutenue par la Commission européenne. Son objectif principal est de renforcer le dialogue birégional durable sur la science et la technologie entre l'Europe et les Caraïbes.

    Source: EUCARINET

     


    Link En savoir plus [EN]
    Link Tout savoir sur EUCARINET
    Link Relations de l'UE avec les Caraïbes


  5. AESM serait dotée de nouveaux pouvoirs
    2012-04-13
    Catégorie(s) : Pêche Régionale

    Selon des derniers rapports, suite à un accord informel conclu par l'équipe de négociation du Parlement et la présidence danoise du Conseil, l'Agence européenne pour la sécurité maritime (AESM) serait dotée de nouveaux pouvoirs en vue de renforcer la coopération contre la piraterie, prévenir la pollution marine, améliorer la formation des gens de mer et aider à mettre en place un espace maritime européen sans barrières.   
    Une fois formellement approuvé par le Conseil et le Parlement, cet accord, portant sur une modification du règlement (CE), 1406/2002 à l'origine de l'AESM, permettrait à l'agence d'étendre son travail de prévention et d'utiliser plus largement ses ressources pour aider les États membres à prévenir et à lutter contre la pollution maritime, protéger les navires contre la piraterie et créer un espace maritime européen sans barrières, en réduisant la bureaucratie.
    Le chef de l'équipe de négociation du Parlement, Knut Fleckenstein, a declaré à cet égard :  « L'AESM ne remplacera pas ou ne fera pas double emploi avec les travaux des États membres, elle apportera une valeur ajoutée. Elle devrait jouer un rôle beaucoup plus important au niveau du soutien des autorités nationales pour les inspections de sécurité, la coordination des urgences et les formations requises pour les gens de mer ».

    Source : Parlement européen


    Link En savoir plus
    Link Tout savoir sur EMSA
    Link Les objectives de la Présidence danoise


  6. Des nouvelles lignes directrices afin de préserver les sols européens
    2012-04-13
    Catégorie(s) : Développement rural

    Selon un communiqué publié par la Commission européenne (CE), l’imperméabilisation des sols, est une causes principale de la dégradation des sols dans l'Union européenne, car elle affecte souvent les terres agricoles fertiles, menace la diversité biologique, accroît le risque d’inondation et de raréfaction des ressources en eau et contribue au réchauffement climatique. Des nouvelles lignes directrices ont été récemment publiées par la CE concernant les meilleures pratiques pour limiter, atténuer et compenser l'imperméabilisation des sols. Ces lignes directrices, qui seront présentées et examinées lors de la conférence sur l'imperméabilisation et la remise en état des sols qui se tiendra à Bruxelles les 10 et 11 mai 2012,  préconisent un aménagement de l’espace plus avisé et l'utilisation de matériaux plus perméables afin de préserver les sols européens.
    Janez Potočnik, membre de la Commission européenne chargé de l’environnement, a déclaré à ce propos: «La perte des ressources du sol provoquée par l'urbanisation et par la transformation de nos paysages est un des grands problèmes environnementaux auxquels l'Europe est confrontée. Il est impératif que nous utilisions cette ressource précieuse avec plus de discernement, afin de préserver pour les générations futures les nombreuses fonctions essentielles qu’elle assure. Nous ne pouvons tout simplement pas enterrer nos chances de parvenir un jour au développement durable.»

    Source : Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link Feuille de route pour l'utilisation des ressources
    Link Les lignes directrices


  7. La CE soutient les jeunes agriculteurs européens
    2012-04-13
    Catégorie(s) : Développement rural

    Lors de la Conférence intitulé « Soutenir les jeunes en agriculture », tenue à Bruxelles cette semaine, Dacian Cioloș Membre de la Commission Européenne,  chargé de l'Agriculture et du Développement rural a rappelé que malgré les outils disponibles dans le cadre de la Politique agricole commune, les states membres de l´UE perdu près de 3 millions d'agriculteurs pendant la dernière décennie. La Conférence a été organisé para le Conseil européen des Jeunes agriculteurs (CEJA), une organisation parapluie qui collecte des jeunes agriculteurs de toute l'Europe afin de concentrer leur action au niveau européen et de participer concrètement à la réalisation de l'intégration européenne.
    Dacian Cioloș a souligné l´importance de mettre en place, au niveau européen « une vraie politique volontariste de soutien à l'arrivée de nouveaux venus dans le secteur agricole ». Il a également rappelé qu´il avait proposé que les Etats membres puissent mettre en place, dans le cadre de leur programme de développement rural, un sous-programme spécifique pour les jeunes agriculteurs, car « cela permettra par exemple d'augmenter l'intensité des soutiens, du niveau de cofinancement, spécifiquement pour les mesures jeunes[…] C'est cela l'élément clef de cette proposition de sous-programme de pouvoir traiter de façon différencié les jeunes en termes de cofinancement. »
    En plus de ce renforcement, il a parlé de proposition faite par la Commission européenne, dans le cadre du premier pilier, des paiements directs. « Nous avons proposé d'augmenter le niveau des paiements directs pendant les cinq premières années d'activité pour les jeunes agriculteurs qui s'installent et qui le demandent. J'entends dire parfois que cette mesure devrait être uniquement volontaire pour les Etats membres. Mais l'objectif politique de cette mesure serait fortement affaibli si elle n'était pas obligatoire pour l'ensemble des Etats membres, »  a-t-il-remarqué.

    Source : Commission européen



    Link En savoir plus
    Link Tout savoir sur CEJA
    Link Quel avenir pour l'agriculture?


  8. Un nouveau programme qui ciblera les petites et microentreprises
    2012-04-12
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE, Développement rural, Archives

    La Banque européenne d’investissement (BEI) a récemment  lancé un nouveau mécanisme de microfinance destiné à la Communauté d’Afrique de l’Est, qui est doté de 50 millions d’EUR, et  qui ciblera les petites et microentreprises d’Afrique de l’Est. Cette initiative facilitera l’accès aux ressources à long terme pour les petites et microentreprises par le canal d’intermédiaires locaux expérimentés.
    Le mécanisme de microfinance pour la Communauté d’Afrique de l’Est donne à des banques et des organismes expérimentés opérant dans le secteur du microcrédit la possibilité de recevoir des fonds libellés en monnaie locale pour les aider à financer des entreprises locales. Les banques partenaires peuvent également obtenir la formation et l'assistance technique nécessaires pour améliorer l'efficacité de leur appui financier au secteur privé.

    Source : BEI


    Link En savoir plus
    Link Tout savoir sur les projets de la BEI
    Link Le développement du secteur privé


  9. Chukwuma Soludo fait des déclarations stupéfiantes sur les APE
    2012-04-12
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Politique ACP-UE

    En mars, le bureau du CTA de Bruxelles a rendu compte de certaines des déclarations faites par l’ancien gouverneur de la Banque centrale du Nigeria (CBN), le Professeur Chukwuma Soludo, à propos des accords de partenariat économique (APE). Selon un article d’opinion publié par le Financial Times, le Professeur Soludo continue de mettre en garde contre l’impact préjudiciable des APE sur l’Afrique et déclare que le pays « est en danger ».
    Soludo dresse une comparaison avec les APE signés lors de la conférence de Berlin de 1884-1885, « qui avaient abouti au partage du continent africain entre les grandes puissances ». Ainsi qu’il le fait remarquer dans son étude sur l’OMC vis-à-vis des Pays les moins avancés (PMA), l’Organisation mondiale du Commerce ne penche pas en faveur d’une libéralisation des PMA. Selon lui, la stratégie européenne est « nuisible et injustifiée ». Il réitère sa méfiance à l’égard des arguments de l’UE qui vise à aligner sa politique commerciale sur les règles de l’OMC afin de supprimer les APE, et donc d’accorder une pleine réciprocité.   
    Dans la mesure où ses critiques visent également la stratégie commune de l’UE en faveur de l’aide pour le commerce, il appelle à beaucoup plus de sincérité entre l’Afrique et l’Europe et conclut en rappelant que l’UE est de moins en moins présente en Afrique, notamment depuis les années 90.

    Source: Financial Times


    Link En savoir plus [EN]
    Link Un nouveau reproche cinglant sur les APE
    Link 5 raisons de suspendre les négociations


  10. Les défis de la pêche dans les Caraïbes
    2012-04-12
    Catégorie(s) : Pêche Régionale

    Un récent colloque sur la pêche dans les Caraïbes, organisé à Nassau (Bahamas), a révélé les préoccupations croissantes face aux nombreux défis auxquels les Etats caribéens sont confrontés dans le domaine du développement durable du secteur de la pêche et de l’aquaculture. Parmi les questions abordées figuraient notamment l’incidence de la pêche illicite, non déclarée et non réglementée, la nécessité d’améliorer les normes sanitaires et phytosanitaires pour garantir la sécurité mais aussi de renforcer l’accès aux marchés d’exportation, entre autres.
    Sur une note plus positive, les participants au colloque ont apprécié l’aide apportée par les donateurs (dont le gouvernement espagnol et l’UE dans le cadre du Programme ACP Fish II), qui contribuent au développement durable du secteur piscicole et aquacole dans la région en finançant notamment un certain nombre de projets importants pour le développement de la pêche.

    Source: Nassau Guardian


    Link En savoir plus [EN]
    Link Tout savoir sur le projet ACP Fish II
    Link Pêche illicite dans les Caraïbes


  11. Forum des affaires Caraïbes-UE
    2012-04-12
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Politique ACP-UE

    Afin d’aider le monde des affaires à tirer profit des accords de libre-échange Caraïbes-UE, l’Agence caribéenne de développement des exportations (Caribbean Export), en partenariat avec ACP Business Climate et l’Union européenne, organisera le 2ème Forum des affaires Caraïbes-UE au Royaume-Uni en juillet 2012. Ce forum aura pour objectif principal de répondre au manque de résultats découlant des accords commerciaux signés par les parties il y a près de 4 ans (octobre 2008).
    Intitulé « Promouvoir les accords de partenariat économique CARIFORUM-UE », ce colloque a pour but de sensibiliser les intéressés à l’importance des accords commerciaux et de promouvoir les opportunités d’affaires dans des secteurs qui disposent d’un potentiel susceptible de développer des affaires au sein de l’Union européenne. Les entrepreneurs intéressés peuvent participer en s’inscrivant ici avant le 30 avril 2012.

    Source: ACP


    Link En savoir plus [EN]
    Link Caribbean export
    Link Expression d'intérêt


  12. Kenya : reprise des négociations APE ?
    2012-04-12
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Politique ACP-UE

    Suite à la récente découverte de pétrole dans la région du Turkana, au nord-est du pays, le Kenya semble plus à même de se rapprocher de ses voisins est-africains concernant la conclusion d’un pacte commercial avec l’Europe, qui a suscité moult débats. En vertu du texte révisé des modalités de l’APE, les taxes sur la majorité des matières premières, comme le pétrole brut, devraient être supprimées.
    Selon de récents rapports publiés par le Business Daily Africa, la possibilité pour le Kenya de devenir un pays producteur de pétrole pourrait à l’avenir modifier la physionomie des exportations du pays. En outre, l’African Daily met en avant le fait que « le ministère de l’Energie pourrait même participer au processus de négociation APE ».
    Les fonctionnaires du ministère kenyan de l’Energie ont montré leur intention de parvenir à « un accord équitable » avec l’UE. Selon l’un d’entre eux, « les représentants kenyans seront bientôt appelés à participer aux négociations APE aux côtés des membres du gouvernement car seuls des experts du ministère de l’Energie sont à même d’aider le pays à garantir la signature d’accords équitables ».

    Source: Business daily Africa


    Link En savoir plus [EN]
    Link Réserves quant à l’impact potentiel des APE
    Link Le Kenya demande un délai de réflexion


  13. Le Sénat belge apporte son concours au Groupe ACP
    2012-04-12
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE, Commerce ACP-UE

    La semaine dernière, le Sénat belge a adopté une résolution appelant l’UE à montrer plus de flexibilité dans ses relations commerciales avec le groupe des pays ACP et « à prendre en compte leurs besoins réels de développement et d’intégration régionale ». Dans cette résolution, le Sénat appelle le gouvernement belge, dans le cadre de sa politique internationale, à demander à la Commission européenne d’aider les pays du Groupe ACP à renégocier les clauses contestées dans les APE-I ».
    Appuyant les demandes des pays ACP, le Sénat exhorte également le gouvernement belge à « soutenir la demande faite par les pays ACP d’organiser une conférence de haut niveau réunissant les différentes parties en vue d’examiner les points de divergence entre les représentants de l’UE et ceux du Groupe ACP sur la nature et le contenu des APE qui n’ont pas abouti en dépit des négociations ».
    Selon un article publié par le service de presse du Secrétariat ACP, il a été demandé à la Commission de ne pas soumettre au Parlement sa proposition visant à amender les dispositions du Règlement d’accès au marché (Règlement 1528/2007), qui empêcheraient les pays ACP d’avoir un accès sans droits de douane ni quotas aux marchés européens, hormis dans des conditions particulières.


    Source: ACP


    Link En savoir plus [EN]
    Link Réserves quant à l’impact potentiel des APE
    Link Le Sénat belge


  14. Sommet IGAD –UE pour renforcer la coopération dans la Corne de l’Afrique
    2012-04-10
    Catégorie(s) : Archives, Pêche Régionale, Efficacité Aide, Commerce ACP-UE, Développement rural, Politique ACP-UE

    À l’issue de la cinquième réunion ministérielle de l’autorité intergouvernementale pour le Développement (IGAD) en Afrique de l’Est et de l’UE, qui s’est tenue dans la capitale éthiopienne Addis Abeba, les deux parties ont convenu d’accroître leurs liens et de travailler ensemble pour une stabilité de la situation dans la Corne de l’Afrique. Ils ont discuté notamment du processus de revitalisation et de réforme de l’IGAD ainis que du cadre stratégique de l’UE pour la région.
    Pour répondre à l’interdépendance de ces défis, les deux partenaires ont souligné le besoin d’approches complètes. Il faut également ajouter que les deux parties ont discuté du suivi de la conférence sur la Somalie qui s’est tenue à Londres et ont exhorté les dirigeants somaliens d’entreprendre toutes les étapes nécessaires au niveau politique afin de mettre en place un nouveau cadre politique dans ce pays dans la perspective de la fin de la transition actuelle en août prochain, comme convenu dans la capitale britannique. Les deux partenaires ont également évoqué l’élaboration d’un arrangement administatif et politique inclusif pour les régions libérées récemment. Selon un communiqué commun de l’UE et de l’IGAD, la réunion a été coprésidée par Hailemariam Desalegn, qui est vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères de l’Ethiopie ainsi que l’actuel président du Conseil des ministres de l’IGAD et par Villy Sovndal, ministre des Affaires étrangères danois, qui participait à l’événement au nom de Catherine Ashton, la chef de la diplomatie de l’Union européenne.

    Source: All Africa


    Link En savoir plus
    Link Tout savoir sur IGAD
    Link Cadre stratégique de l’UE pour la région


  15. Des cultures de meilleure qualité en Afrique de l’Ouest
    2012-04-10
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Politique ACP-UE, Développement rural

    Selon des rapports récents, le FIDA, le Fonds international de développement agricole ainsi que l’Union européenne ont terminé avec succès la mise en oeuvre du programme de la facilité alimentaire de l’UE (EUFF) pour un montant de 20 millions d’euros dans cinq pays de l’Afrique de l’Ouest, à savoir le Ghana, le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Mali et le Sénégal. Comme vous pouvez le lire dans une déclaration du FIDA de la semaine dernière, l’initiative a amélioré la qualité des cultures grâce à des techniques de production innovatrices.
    Adriane Del Torto, coordinatrice du projet au FIDA pour l’EUFF, a déclaré que ce programme d’une durée de dix-huit mois a permis une amélioration de l’accès “à des cultures de haute qualité pour les petits agriculteurs de la région et les a formé aux techniques de production et d’élevage, […] a aidé plus de 200000 familles rurales à obtenir de meilleurs rendements, à augmenter leurs revenus ainsi qu’à améliorer leurs conditions de vie”.
    L’UEFF, une aide d’un montant d’un milliard d’euros a été créé en réponse à la flambée des prix des denrées alimentaires dans les pays en développement entre 2007-2008, pour financer des projets qui pourraient améliorer l’accès aux intrants agricoles et aux services, augmenter la capacité de production agricole et répondre aux besoins en aliments de base des Etats d’Afrique de l’Ouest.

    Source: FIDA


    Link En savoir plus
    Link Tout savoir sur FIDA
    Link La stratégie pour l´Afrique de l´Ouest


  16. L’Union craint des retombées suite à l’instabilité malienne
    2012-04-10
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE

    Le caractère permanent de l’instabilité de la situation au Mali, suite au coup d’Etat fin mars, suscite quelques inquiétudes liées aux retombées éventuelles que cette situation pourrait avoir dans les pays voisins. Dans ce sens, Andris Piebalgs, le commissaire européen au développement a récemment évoqué, dans son interview avec Reuters, les menaces éventuelles qui planent sur les efforts de l’Union à maintenir la sécurité des Etats saheliens.
    Comme récemment communiqué par l’antenne bruxelloise du CTA, l’UE a déjà suspendu ses opérations d’aide au développement au Mali. A. Piebalgs, qui a regretté l’impuissance de l’UE suite à l’instabilité du pays, a ajouté: “Je crois que personne ne peut actuellement entrer en contact avec les populations qui se trouvent sur place.”
    Il a mis l’accent sur le risque de retombées dans d’autres parties du Sahel, notamment dans les pays voisins et a évoqué le “Plan B” de l’UE, qui vise à faire parvenir l’aide par l’intermédiaire des agences des Nations Unies et d’organisations non gouvernementales. Il a cependant terminé en déclarant qu’il espérait que le Mali trouvera une solution politique et aura droit à une restauration rapide de l’ordre constitutionnel “parce que je ne pense pas que le plan B puisse être efficace dans la situation actuelle”.

    Source: Reuters


    Link En savoir plus
    Link Mali : l’UE suspend l’aide au développement
    Link L'ACP se montre préoccupé


  17. La course aux matières premières en Afrique
    2012-04-10
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Politique ACP-UE

    Benjamin W. Mkapa, l’ancien président tanzanien (1995-2005), a récemment publié un article où il soulèvait la question de savoir si les APE “s’intéressent véritablement” à l’intégration régionale ainsi qu’au développement du continent africain et de la communauté de l’Afrique de l’Est  (EAC) ou s’ils sont bassement menés par les intérêts économiques de l’UE. M. Mkapa y passait en revue la politique de l’UE sur les matières premières et soulignait quelques inquiétudes éveillées du côté européen: depuis que les économies émergentes semblent avoir un grand appétit pour les matières premières et qu’elles ont dès lors établi des liens plus étroits avec l’Afrique, “il existe une certaine peur que l’Europe soit d’une certaine façon marginalisée”.
    Benjamin W. Mkapa, qui est également l’actuel président du Centre Sud, souligne l’engagement de plus en plus important des pays émergents avec le continent africain: “Cela comprend notamment des projets d’infrastructure et une implication active dans des activités d’exploration et d’extraction dans des pays tels que la Zambie (cuivre), la République démocratique du Congo (cuivre, cobalt), l’Afrique du Sud (minerai de fer), le Zimbabwé  (platine) ainsi que le Gabon, la Guinée équatoriale et le Cameroun (bois)”.
    En guise de réponse aux questions qui introduisaient son article d’opinion, il paraphrase certaines questions clé de la communication de la Commission faite en 2011 aux organes européens sur les matières premières et les stratégies prévues dans ce domaine. Il reformule d’ailleurs le passage suivant: “Les années 2002 à 2008 ont été marquées par une transition majeure de la demande en matières premières, menées par une forte croissance économique à l’échelle mondiale, en particulier dans les pays émergents comme la Chine. Cette augmentation de la demande sera renforcée par l’industrialisation et l’urbanisation rapides dans des pays tels que la Chine, l’Inde et le Brésil […] L’accès aux matières premières de base et aux matières premières secondaires  devrait devenir une priorité dans la politique réglementaire et commerciale de l’UE".

    Source: International.to


    Link En savoir plus
    Link L´initiative «matières premières»
    Link Communication de la CE



===========================================================
N'hésitez pas à faire circuler ce bulletin à des collègues qui pourraient être intéressés.

Mme Isolina BOTO
Manager
Bureau du CTA/Bruxelles
39 rue Montoyer
1000 Bruxelles - Belgique
Tel: + 32 (0) 2 513 74 36; Fax: + 32 (0) 2 511 38 68
Courriel: boto@cta.int
Site Web: http://www.cta.int/
Blog de Bruxelles: http://bruxelles.cta.int/
Briefings de Bruxelles: http://bruxellesbriefings.net/

 

Rédacteur : Alejandra Morales (morales@cta.int)

NOTE
Si vous avez des questions ou suggestions, écrivez à : boto@cta.int
Pour des informations sur l'ensemble des activités du CTA, visitez http://www.cta.int/
Pour des information sur les activités du CTA à Bruxelles, veuillez consulter : http://bruxelles.cta.int/
Le CTA est une institution du Groupe des Etats ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique) et de l'Union Européenne, dans le cadre de l'Accord de Cotonou.
©Copyright 2011 Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale ACP-UE. Email: cta@cta.int
Les opinions exprimées ici sont celles de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue du CTA.

Vous êtes actuellement abonné au Bulletin du Bureau CTA de Bruxelles.
Votre abonnement :

===========================================================

 

 

 

1