Teknoloji Haberleri Teknoloji Blogu Internet Haberleri Defterdar | Bir Bilgenin Defteri HDFilmİzle Full HD izle Türkçe Dublaj izle
Weblog du Bureau de Bruxelles
Juin 2018
L Ma Me J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

[CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 324]
Sujet: [CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 324]
Date d'envoi: 2012-05-29 17:50:15
Publication #: 136
Contenu:
CTA Newsletter
1

Ce blog partage des informations clé sur les programmes et évènements
ACP-UE à Bruxelles importants pour le développement agricole et rural des pays ACP.


Date : [DATE]
Bulletin du Bureau de Liaison du CTA à Bruxelles

Principaux évènements de la semaine.
  1. Principaux évènements pour la semaine du 28/05 au 03/06/2012
  2. Notre invité vidéo: Lino Briguglio, Institute des îles et des petits États
  3. Le scandale des pertes et gaspillage alimentaires !
  4. Des recommandations des organisations devant le G20
  5. Fonds de réserve pour faciliter la mise en œuvre de l’APE dans les Caraïbes
  6. Aider au mieux les populations les plus vulnérables de la Jamaïque
  7. Craintes d’une chute des exportations de bananes
  8. 23ème session de l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE
  9. Le dessalement au cœur du débat
  10. La prépondérance chinoise, une alternative à la dépendance envers l’UE?
  11. Un accord de pêche UE-Mozambique plus durable
  12. Groupe ACP: Serait-il en train de s’autoaffaiblir ?
  13. Soutien pour l’énergie régionale zambienne afin d’atteindre les OMD
  14. Des règles plus strictes pour sauver le thon rouge
  15. M. Piebalgs visite le Timor oriental pour la deuxième fois
  16. Le bilan de l'application de la législation sur l'agriculture biologique
  17. Appel à l’unité des membres de l’ACP
  18. L’APE : Les discussions se poursuivent à Mombasa
  19. S.E Kadré Désiré Ouedraogo, responsable de la Commission de la CEDEAO
  20. La Nouvelle Alliance bénéficiera aux petits exploitants agricoles
  21. Actualités ACP-UE: un APE intérimaire, l'Ouganda et la PAC


  1. Principaux évènements pour la semaine du 28/05 au 03/06/2012
    2012-05-29
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Archives, Pêche Régionale, Environnement, Efficacité Aide, Commerce ACP-UE, Développement rural, Politique alimentaire, Politique ACP-UE

    Parlement européen
    -29/30 Mai: Commission du commerce international, Bruxelles
    -30/31 Mai : Commission de l’agriculture et du développement rural
    -29/30 Mai: Commission des affaires étrangères
    Conseil des ministres
    -01 Juin: COREPER I
    -01 Juin : COREPER II
    Groupe ACP
    -28/30 Mai: 23ème Session de l’Assemblé parlementaire paritaire ACP-UE
    -28/30 Mai : 28ème Session de l’Assemblée parlementaire paritaire ACP

    Vous pouvez également lire notre quotidien anglais « CTA Brussels Daily » (alimenté par Twitter) et nous suivre à travers notre nouveau group de Facebook CTABrussels ainsi que notre compte Twitter CTABruxelles pour recevoir les dernières informations UE-ACP.




  2. Notre invité vidéo: Lino Briguglio, Institute des îles et des petits États
    2012-05-25
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Politique ACP-UE

    Comme le Sous-secrétaire général des Nations Unies, M. Cheick Sidi Diarra, nous a récemment expliqué dans une interview, les petits États insulaires en développement (PEID) sont plus vulnérables aux chocs externes  que d'autres pays ou régions en développement. En approfondissant le sujet, Lino Briguglio, Directeur de l'Institute des îles et des petits États (Université de Malte) nous parle du  «Paradoxe de Singapore ». En outre, Mr. Briguglio,  qui est aussi professeur d'économie, énumère des avantages et des inconvénients des APE pour les PEID qui font partie du groupe ACP.


    Link Regarder la vidéo
    Link Le briefing sur les PIED
    Link Interview avec Cheick Sidi Diarra


  3. Le scandale des pertes et gaspillage alimentaires !
    2012-05-25
    Catégorie(s) : Développement rural, Sécurité alimentaire, Politique alimentaire, Politique ACP-UE

    Le prochain Briefing de Bruxelles sur le développement se tiendra le 26 Juin de 8h30-13h00 sur «Pertes et gaspillage dans la chaîne alimentaire». Environ un tiers de la nourriture produite chaque année dans le monde- approximativement 1,3 milliard de tonnes d'aliments - est perdue ou gâchée ! Le Briefing vise à aborder ce sujet et son lien avec la sécurité alimentaire, les efforts pour une production durable et la réduction du gaspillage et son recyclage. Différents acteurs - agriculteurs, détaillants, gouvernements et consommateurs - produisent de quantités importantes de pertes et gaspillage. De nombreuses stratégies sont disponibles, elles ne sont pas toujours connues, et des efforts beaucup plus importants sont nécessaires pour réduire des pertes alimentaires et le gaspillage à l'échelle mondiale, régionale et nationale.
    Dans ce contexte, les objectifs du Briefing sont : de sensibiliser aux causes et aux conséquences des pertes alimentaires et le gaspillage dans les pays à faible, moyen et haut revenu ; d'accroître l'échange d'informations et l'expertise sur ce sujet et de faciliter une mise en  réseau entre des partenaires au développement qui travaillent dans ces domaines.
    Parmi les intervenants figureront des chercheurs, décideurs, industriels, ainsi que des organisations de producteurs.
    Plus d’information sur les intervenants et leurs présentations seront disponibles au cours des prochains jours sur le site web bruxellesbriefings.net





  4. Des recommandations des organisations devant le G20
    2012-05-25
    Catégorie(s) : Développement rural, Sécurité alimentaire, Politique alimentaire, Environnement, Archives

    Comme suivi du Briefing de Bruxelles sur la volatilité des prix alimentaires, qui s'est tenue le 30 Novembre 2011, et qui a été organisée en collaboration avec International Food Policy Research Institute (IFPRI), les organisations africaines régionales agricoles  qui ont participé au Briefing ont demandé au CTA de faciliter leur contribution au prochain sommet du G20, dont le principal  objectif est d'accroître la production alimentaire et la productivité sur une base durable, et dans le but de promouvoir la sécurité alimentaire et de favoriser la croissance économique.
    Le CTA, IFPRI et le gouvernement mexicain ont procédé à un échange de vues sur ce sujet et ont facilité, avec l'assistance du Forum Mondial Rural, la contribution des organisations agricoles et de la pêche artisanale des différentes régions du monde.
    Lisez les recommandations envoyées aux Ministres de l'Agriculture du G20 comme contribution au Sommet du G-20 qui se tiendra au Mexique, en Juin 2012.




    Link Les_recommandations.pdf

  5. Fonds de réserve pour faciliter la mise en œuvre de l’APE dans les Caraïbes
    2012-05-25
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Politique ACP-UE, Développement rural

    Les informations les plus récentes indiquaient en ce début de semaine que les États membres de CARICOM seront bénéficiaires des financements de l’UE. La banque de développement caribéenne (CDB) se lance dans un accord de contribution avec l’UE pour un fonds de réserve pour l’EPA d’un montant de 3,5 millions d’euros. Même si la période d’élaboration de ce fonds s’étale sur trente-six mois, les deux parties se sont accordées sur une extension.
    Ce sont les unités de mise en œuvre des EPA des pays bénéficiaires qui doivent utiliser ces fonds; pour tout soutien administratif, technique ou autre des points centraux nationaux, pour l’assistance technique visant à conseiller et à assister afin de bénéficier des opportunités couvertes par l’EPA.

    Source: Caribbean Press releases


    Link En savoir plus [EN]
    Link Tout savoir sur CDB
    Link L’APE inquiète la région caribéenne


  6. Aider au mieux les populations les plus vulnérables de la Jamaïque
    2012-05-24
    Catégorie(s) : Archives, Environnement, Développement rural, Politique ACP-UE

    Un total de 1,868 milliard de dollars américains alloué au Fonds d’investissement social de Jamaïque (JSIF) par l’Union européenne ainsi que par le gouvernement jamaïcain, la Banque de développement caribéenne (CDB) et par la Banque internationale pour la reconstruction et le développement permettra l’engagement de plusieurs initiatives incluant notamment les programmes de réduction de la pauvreté  II et III; l’initiative de développement économique rural ainsi que le Fonds d’urgence pour la relance suite au cyclone Gustav. Les financements sont alloués pour la période 2012/13.  
    Le programme initié en novembre 1996 et étendu plusieurs fois vise à assister le gouvernement afin de répondre aux besoins des groupes de population les plus vulnérables du pays. Il permettra en particulier de stimuler et d’augmenter la création de revenus et les opportunités d’emplois dans les domaines de l’agriculture et le tourisme rural.


    Source: Jamaica Information Service


    Link En savoir plus [EN]
    Link Tout savoir sur JSIF
    Link La Jamaïque et l'UE


  7. Craintes d’une chute des exportations de bananes
    2012-05-24
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Les producteurs africains de bananes sont inquiets. En effet, en septembre, la Commission européenne pourrait valider une nouvelle réduction des droits de douane pour les exportateurs d'Amérique centrale (Équateur, Colombie, Costa Rica...). Selon les projections de l'African Pineapples and Bananas Association (Apibana), les exportations africaines vers l'Europe pourraient chuter de 15 %, quand les exportations américaines augmenteraient de 17 %.
    Le secteur des bananes profite actuellement du libre commerce avec l’Europe mais cette mesure pourrait ne pas être renouvelée en 2014, si les conditions connues et souvent discutées de la Commission européenne n’étaient pas remplies. Selon le site d’informations en ligne Freshplaza, l’Apibana estime que l’UE devrait à tout prix signer cet accord une nouvelle fois afin de permettre au secteur de garder sa position privilégiée.
    En 2010,  environ 550 000 tonnes de bananes ont été exportées par le Cameroun, la Côte d’Ivoire et le Ghana, ce qui ne représente que 10% des quantités vendues en Europe. La production de bananes en Amérique centrale (2,4 millions de tonnes) profite désormais déjà des bénéfices d’échelle puisque les pays exportateurs de cette région peuvent proposer des prix plus attractifs.

    Source: Freshplaza


    Link En savoir plus [EN]
    Link Apibana ou l'art du lobbying
    Link Un nouveau problème bananier?


  8. 23ème session de l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE
    2012-05-24

    La 23ème session de l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE se tient la prochaine semaine au Danemark (28-30 Mai, 2012). Les députés européens rencontreront leurs homologues du Groupe ACP. L'Assemblée est co-présidée par le Belge Louis Michel et le Kényan Musikari Kombo.
    Des questions liées à l'agriculture, au changement climatique, et à l'énergie sont à l'ordre du jour . Notamment, les députées discuteront des conséquences sociales et environnementales de l'industrie minière et de la situation en Libye, au Soudan et au Nigéria.

    Source: Parlement européen


    Link En savoir plus
    Link Tout savoir sur l'Assemblée
    Link Ordre du jour


  9. Le dessalement au cœur du débat
    2012-05-24
    Catégorie(s) : Environnement, Archives

    Selon an article publié par EurActiv, des pays européens comme l’Espagne  sont à la pointe lorsqu'il s'agit d'exploiter l'eau de mer. Le dessalement est source d'opportunités pour les agriculteurs et les foyers à la recherche d'eau douce, vitale pour l'approvisionnement en eau à long terme. L'Europe rassemble 10 % des capacités de dessalement du monde.
    Cependant, cette technique soulève des questions sur le respect de l'environnement car rendre l'eau de mer potable coûte cher et nécessite un processus très énergivore en fonction du niveau de salinité de l'eau. A cet égard, des organisations vertes  s'inquiètent depuis longtemps du développement des centrales de dessalement et des dommages qu'elles pourraient causer aux habitats côtiers.
    En réponse aux critiques, le secteur du dessalement affirme qu'il travaille à la réduction de son impact sur l'environnement et fait observer que les décideurs politiques européens n'en faisaient pas suffisamment pour promouvoir une technologie qui pourrait permettre de répondre aux problèmes liés à la raréfaction de l'eau.

    Source : EurACtiv


    Link En savoir plus
    Link Partenariat d'innovation européen dans le domaine de l'eau,
    Link Renforcement des mesures concernant l’eau


  10. La prépondérance chinoise, une alternative à la dépendance envers l’UE?
    2012-05-24
    Catégorie(s) : Développement rural, Politique ACP-UE

    Comment pouvons-nous évaluer l’impact des Investissements directs étrangers (IDE) en Afrique de l’Ouest ? Les IDE encouragent-ils le développement économique dans cette région? Les IDE chinois en pleine augmentation bénéficient-ils à l’Afrique de l’Ouest en lui donnant une alternative à sa dépendance envers les États-Unis et l’Europe ?  Dans un article du Réseau des relations internationales et de sécurité (ISN), l’on peut lire une analyse qui présente les IDE dans ses deux faces, représentant  une bénédiction ou une malédiction pour la région, répertoriant ainsi les pour et les contre.
    L’auteur souligne “les changements dramatiques” liés aux sources des IDE au sein de l’Afrique de l’Ouest lors des trois dernières décennies. Tandis que dans les années 80, les États-Unis et l’Union européenne représentaient 40% des IDE de la région, la Chine ne représentait alors que 0,1%. Aujourd’hui, la part chinoise d’IDE en Afrique de l’ouest est grimpée jusqu’à 27,5%, faisant passer la participation de l’Asie à 37% de l’intégralité des projets en agriculture financés par les IDE.
    En évoquant cette augmentation, l’article insiste également sur l’approche moins restrictive de Pékin à l’égard des IDE, étant donné les conditions de l’UE ou des États-Unis en matière de démocratie ou de bonne gouvernance, à maintenir les IDE dans les pays tiers. L’inconditionnalité du côté chinois à l’égard des pays de l’Afrique de l’Ouest et par conséquent l’absence de motif qui pourrait justifier d’arrêter de fournir un financement dans la région prouvent, d’après l’auteur, qu’il est « vital de réduire la pauvreté à travers l’Afrique de l’Ouest pour une insertion future de la région dans l’économie mondiale ».

    Source: ISN


    Link En savoir plus [EN]
    Link La Chine pèse un certain poids
    Link Coopération Chine-UE pour aider les Etats africains


  11. Un accord de pêche UE-Mozambique plus durable
    2012-05-23
    Catégorie(s) : Pêche Régionale

    Les députés ont donné leur soutien à un nouvel accord avec le Mozambique qui met davantage l'accent sur une pêche durable et sur le contrôle des activités de pêche.  75 navires de l'UE, en provenance d'Espagne, de France, du Portugal, d'Italie et du Royaume-Uni auront des possibilités de pêche, mais leurs propriétaires devront  recruter des marins locaux.
    Selon le service de presse du Parlement européen, ces dernières années, les captures totales de pêche par les navires de l'UE ont été inférieures aux niveaux fixés. Cet accord réduit le tonnage de référence de 10 000 à 8 000 tonnes par an, mais permet d'augmenter le plafond si nécessaire. Egalement, le nombre de navires européens autorisés à pêcher dans ces eaux est passé de 89 à 75 navires, 43 thoniers senneurs et 32 palangriers.
    Selon le nouveau protocole, l'UE versera €980 000 au Mozambique: €520 000 euros pour l'accès aux eaux de pêches et €460 000 euros pour soutenir la politique maritime et de la pêche du Mozambique.
    L'accord, qui s'applique déjà de manière provisoire depuis le 1er février 2012, sera en vigueur jusqu'au 31 janvier 2015.

    Source: Parlement européen


    Link En savoir plus
    Link Lire le texte adopté
    Link APP avec le Mozambique


  12. Groupe ACP: Serait-il en train de s’autoaffaiblir ?
    2012-05-23
    Catégorie(s) : Archives, Commerce ACP-UE, Développement rural, Politique ACP-UE

    À la lecture des derniers événements notables dans les pays en développement, Ronald Sanders, un consultant international et ancien diplomate de la région caribéenne, a parlé du PNUD, le programme de développement des Nations Unies et de la réunion du groupe ACP qui s’est tenue à Bruxelles la semaine dernière.  Même si les deux parties ont conclu de joindre leurs forces sur les enjeux clé et signé un mémorandum de compréhension, M. Sanders regrette que les actions prises seront limitées à « l’échange d’informations et de points de vue ». Il affirme également que « même cette petite étape avec le PNUD, c’est mieux que rien ».
    Cependant, les questions essentielles qu’il a posées relèvent davantage du cœur du groupe ACP. L’auteur, conscient de l’unité forte démontrée par le groupe entre 1975 et 2000 « lorsque ses membres trouvaient suffisamment de force dans leur unité pour sécuriser les traités conclus avec l’UE en matière d’aide, de commerce et d’investissement », déclare que le groupe des États ACP « a autorisé l’UE à les fragmenter dans ses négociations pour un Accord de partenariat économique (APE) », ce qui a mené, selon lui, à un arrangement inéquitable.  
    Il ajoute enfin que l’élaboration d’APE insatisfaisants n’incombe pas seulement à l’UE: « Le groupe ACP a également échoué dans sa collaboration effective à analyser les forces et faiblesses des États membres et régions ainsi qu’à fournir collectivement leur pôle d’experts afin de surmonter les obstacles et de profiter des opportunités et des financements que les APE fournissent », conclut-il.   
    Il souligne que le secrétariat ACP de Bruxelles doit fonctionner sur les fonds propres des gouvernements des pays membres de l’ACP, « cela renforcerait la position de négociateur des pays et régions et permettrait de débloquer les barrières vers le marché européen et les financements ».  Dans le même ordre d’idée, il évoque l’appel du secrétaire général de l’ACP, Dr. Mohamed Ibn Chambas, pour une voix collective de l’ACP qui doit encore voir le jour.  

    Source: Kaieteur news



    Link Read more
    Link Les APE: Craintes à propos de la clause de la NPF
    Link Appel à l’unité des membres de l’ACP


  13. Soutien pour l’énergie régionale zambienne afin d’atteindre les OMD
    2012-05-23
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE, Efficacité Aide, Développement rural

    La BEI ou Banque européenne de l’investissement allouera 30 millions de dollars américains à la mise à jour d’un projet visant à améliorer la distribution régionale d’énergie et à doubler la capacité de transmission d’électricité entre la centrale hydraulique des chutes Victoria et Lusaka, la capitale zambienne. Cet accord, conclu par le ministre zambien des Finances, Alexander Chikwanda, des parlementaires et des fonctionnaires dirigeants de la BEI vise à atteindre les objectifs du millénaire pour le Développement (OMD) dans ce pays.  
    Plutarchos Sakellaris, le Vice président de la BEI reconnait l’importance de l’électricité pour la promotion du développement durable et explique: « l’amélioration de la ligne de transmission Kafue-Livingstone assistera les efforts du gouvernement zambien veillant à ce qu’un approvisionnement fiable d’énergie permette de maintenir le rythme actuel en matière de croissance économique en Zambie et à améliorer la distribution d’électricité à travers l’Afrique australe.  En cette année 2012, l’année internationale de l’énergie durable, la Banque européenne de l’Investissement s’est engagée à soutenir le secteur de l’énergie zambien et à contribuer aux objectifs mondiaux mis en lumière par cette année internationale de l’énergie durable».

    Source: Source: Waterpower magazine


    Link En savoir plus [EN]
    Link Transmission Line Kafue-Livingstone
    Link Documents stratégie pays


  14. Des règles plus strictes pour sauver le thon rouge
    2012-05-23
    Catégorie(s) : Pêche Régionale

    Dans le but de réduire davantage les captures illégales de thon rouge dans l'Atlantique Est et la Méditerranée, et donc de garantir le développement plus durable des stocks, les députés ont soutenu de nouvelles règles internationales. Ces nouvelles règles ont été conclues lors de la réunion annuelle de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique (CICTA) en novembre 2010.
    Le député Raül Romeva i Rueda, en charge de la législation au Parlement, a notamment dit que ces règles doivent être rapidement mises en œuvre  étant donné que la saison de la pêche au thon rouge vient juste d'ouvrir. En outre, l’UE est  partie contractante de la CICTA et doit intégrer ses recommandations dans le droit européen.
    Cependant, le député indique que bien qu'il s'agisse d'un pas dans la bonne direction, les règles sont loin d'être à la hauteur des avis scientifiques. « Il s'agit d'une occasion manquée de sauver le thon rouge » ajoute-t-il.

    Source: Parlement européen


    Link En savoir plus
    Link Tout savoir sur ICCAT
    Link Texte adopté


  15. M. Piebalgs visite le Timor oriental pour la deuxième fois
    2012-05-23
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE

    Le commissaire européen au Développement, M. Piebalgs,  a représenté la Commission européenne à l'occasion du 10e anniversaire de la restauration de l'indépendance, ainsi que de la cérémonie d'investiture du nouveau président élu au Timor oriental,  S.E Taur Matan Ruak , suite à l'invitation  par l'ancien président du pays, José Ramos Horta, au Président Barroso.
    M. Piebalgs, qui a visité  Timor oriental pour la deuxième fois, a rencontré officiellement Taur Matan Ruak, ainsi que Ramos Horta et Xanana Gusmao, le Premier ministre du pays. Les Présidents de l'Indonésie, le Portugal, Tuvalu et les gouverneurs généraux de la Nouvelle-Zélande et l'Australie, ainsi que des représentants de 10 États Membres ( cinq d'entre eux au niveau d'ambassadeur) étaient également présents lors de la cérémonie.
    En effet, le Timor oriental, qui est un membre relativement récent du groupe ACP, entretient  une relation favorable avec l’UE. Depuis 1999, l'UE et ses États membres versent la moitié de l’assistance globale octroyée au Timor oriental.

    Source: Délégation de l'UE au Timor-Oriental


    Link L'UE: partenaire fidèle du Timor-Oriental
    Link Q&R sur l'aide de l'UE au Timor Oriental
    Link Soutien au développement rural au Timor oriental


  16. Le bilan de l'application de la législation sur l'agriculture biologique
    2012-05-22
    Catégorie(s) : Développement rural

    La Commission européenne (CE) a récemment publié un nouveau rapport sur la mise en œuvre des règles de l'UE en matière de production et d'étiquetage des produits issus de l'agriculture biologique. Comme prévu par le Règlement 834/2007, qui précise dans son article 41 que des questions particulières devaient être réexaminées, dans ce rapport la CE dresse le bilan de l’expérience acquise dans l’application de la législation sur l'agriculture biologique depuis le 1er   janvier 2009, date à laquelle il a commencé à s’appliquer.
    Au vu de l'expérience limitée depuis 2009, la CE  considère  qu’il est trop tôt pour faire des propositions en vue d'ajuster le Règlement. Il estime toutefois que ce processus stimulera un débat constructif sur la régulation de l'agriculture biologique – avec le Parlement européen, le Conseil, et d'autres parties intéressées – sur la base duquel la Commission pourrait ensuite avancer des propositions.
    Le rapport suggère que soient considérés un large éventail de sujets au cours de ce débat, tels que la simplification du cadre législatif, les règles de coexistence entre la production biologique et celle ayant recours aux OGM, l'amélioration des systèmes de contrôle, l'amélioration du régime d'équivalences en vigueur pour le commerce de produits biologiques.

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link Lire le Réglement
    Link L’agriculture biologique, c’est quoi ?


  17. Appel à l’unité des membres de l’ACP
    2012-05-22
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE

    Considérant l’évolution des relations au sein du groupe ACP avec l’Union européenne et suite à des inquiétudes récentes à ce propos, les ambassadeurs de Samoa et de Jamaïque soulignent qu’il est nécessaire de maintenir unité et innovation parmi les membres ACP. En outre, en raison des changements géographiques liés au réveil des économies émergentes et des enjeux actuels tels que les changements climatiques et la sécurité alimentaire, les discussions essentielles suivent désormais dans la direction que le groupe ACP devra prendre à l’avenir.   
    Mme. Vilma McNish, ambassadrice de Jamaïque auprès de l’Union européenne met en exergue ces changements de dynamique interne de l’UE qui se reflètent dans certaines politiques de l’Union. Cette conclusion se base sur les dernières communications de la Commission européenne sur la coopération au développement, le soutien budgétaire, le commerce et le développement de la croissance.  
    À ce propos, le Dr. Fatumanava Pao Luteru, le nouvel ambassadeur samoan auprès de l’UE avertit que le groupe qui compte 79 membres devra revoir tant sa pertinence auprès de ses électeurs que sa valeur ajoutée et son importance stratégique en tant que partenaire de l’Union pour le futur. « Le partenariat ACP-UE se trouve désormais à un tournant. Le plus inquiétant pour le groupe, ce sont les signaux subtils mais pas moins manifestes émanant de l’UE en ce qui concerne leur point de vue sur l’avenir – signes de désengagement », affirme-t-il.

    Source: ACP/CTA


    Link En savoir plus [EN]
    Link Les pays à revenu intermédiaire de côté
    Link La place de l’Europe dans le monde


  18. L’APE : Les discussions se poursuivent à Mombasa
    2012-05-22
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Suite à une réunion qui s'est tenue à Bruxelles il y a quelques semaines, des négociateurs au niveau technique de l'UE et la Communauté d'Afrique de l'Est (CAE)  se sont réunis à Mombasa, au Kenya, pour discuter de certains aspects de l'APE. Selon le service de presse de la Commission européenne, ils ont continué les discussions qui ont commencé au cours de la dernière ronde de négociations.  Notamment ils ont parlé du  règlement des différends; des dispositions institutionnelles ; de l'agriculture ; de  la coopération économique et au développement .
    Comme la dernière fois, la Commission a dit que «de bons progrès" ont été réalisés sur plusieurs questions. Suite à cette réunion, qui est la sixième depuis Septembre, la prochaine ronde de négociations aura lieu à Bruxelles, en Juillet 2012. Les négociations devraient être conclues d'ici l'été 2012.

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus [EN]
    Link Réunion des négociateurs à Bruxelles
    Link Négociations CAE-EU


  19. S.E Kadré Désiré Ouedraogo, responsable de la Commission de la CEDEAO
    2012-05-22
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE

    Les délégations du groupe ACP ont fait leurs adieux à S.E. Kadré Désiré Ouedraogo, dont la mission en tant que doyen des comités ACP des ambassadeurs a pris fin et qui dirigera désormais la Commission de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).
    Après avoir exercé la fonction de Premier ministre du Burkina Faso de 1996 à 2000, S.E. Ouedraogo a travaillé en tant qu’ambassadeur burkinabé à Bruxelles. Pendant son mandat, il a officié comme président du groupe de travail sur le coton et a travaillé au sein du groupe de travail sur les perspectives d’avenir du groupe ACP et du comité des ambassadeurs.

    Source: ACP


    Link En savoir plus [EN]
    Link Tout savoir sur la Commission de la CEDEAO
    Link Kadré Désiré Ouedraogo


  20. La Nouvelle Alliance bénéficiera aux petits exploitants agricoles
    2012-05-21
    Catégorie(s) : Développement rural, Politique ACP-UE

    En prélude au sommet du G8, la Commission européenne a organisé ce 18 mai le lancement de la « Nouvelle alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition ». L’UE supporte activement les préparatifs de la « Nouvelle Alliance » qui vise à augmenter la productivité, les investissements du secteur privé national et international ainsi que la technologie en Afrique.
    Kristalina Georgieva et Andris Piebalgs, respectivement commissaire européenne pour la coopération internationale, l’aide humanitaire et la gestion des crises et commissaire européen pour le développement ont rappelé le soutien de l’Union durant la crise alimentaire qui a sérieusement affecté la Corne de l’Afrique et le Sahel, et affirmé : « Nous sommes sûrs qu’en alliant le travail des bailleurs de fonds à celui du secteur privé, nous pourrons nous attaquer aux racines de la famine et l’éradiquer. L’Union européenne soutiendra activement la Nouvelle Alliance et veillera à ce que toutes les nouvelles initiatives profitent d’abord aux petits exploitants agricoles et aux femmes. »

    Source: Commission Européenne


    Link En savoir plus [EN]
    Link L’UE au sommet du G8
    Link Stratégie de l'UE pour la région du Sahel


  21. Actualités ACP-UE: un APE intérimaire, l'Ouganda et la PAC
    2012-05-21
    Catégorie(s) : Pêche Régionale, Environnement, Efficacité Aide, Commerce ACP-UE, Développement rural, Politique ACP-UE

    Même si ces derniers mois, les quelques réserves émises quant à la politique étrangère de l’UE ont fait la une, la dernière semaine des informations ont présenté des critiques sur un ton plus positif. Suite aux réunions,  l'accord de commerce et de développement, un APE intérimaire,  conclu par l’UE et quatre États d’Afrique orientale et australe, à savoir Maurice, Madagascar, les Seychelles et le Zimbabwe, a pris effet. Ces quatre pays vont progressivement ouvrir leurs marchés aux exportations européennes au cours des quinze prochaines années, avec des exceptions pour certains produits considérés comme sensibles.  A cet égard, Karel De Gucht, commissaire européen chargé du commerce déclare : «Il s’agit d’une excellente chose et je félicite l’ensemble des négociateurs et des collègues pour les efforts qu’ils ont déployés. Avec cet accord commercial, nous espérons accompagner le développement de nos partenaires d’Afrique orientale et australe et offrir des perspectives d’échanges durables et plus intéressantes.»
    Egalement, quelques bonnes nouvelles qui méritent notre attention,  font référence au Guyana et aux îles Salomon. Premièrement, les parlementaires du Guyana ont unanimement approuvé une motion autorisant la ratification de l’accord de partenariat économique. Le Guyana rejoint ainsi les autres pays ayant déjà ratifié l’accord (Antigua-et-Barbuda, Belize, la Dominique et la République dominicaine). Jusqu’à présent, le CARIFORUM est la seule région à avoir conclu un APE complet avec l’Union européenne.
    En deuxième lieu, rappelant le rôle de l’UE en tant que « moteur de développement », M. Gordon Darcy Lilo, Premier ministre des îles Salomon, a expliqué que l’UE demeurerait un partenaire majeur. Il a également noté que, dans le cadre des arrangements prévus par l’Accord de Cotonou, les îles Salomon recevaient déjà une assistance substantielle dans des domaines de développement importants, tels que l’agriculture et le changement climatique.
    L’Ouganda a notamment attiré l’attention de la communauté de développement.  Afin de trouver les moyens de mettre en œuvre une nouvelle approche en matière de coopération au développement, et conformément à la communication récente de la Commission européenne intitulée « Programme pour le changement », des rencontres ont eu lieu la semaine dernière entre la délégation de l’UE en Ouganda et des représentants de l’Afrique de l’Est. Les négociations ont également eu pour but de préparer l’exercice de programmation du 11ème FED (Fonds européen de développement). L’Ouganda doit répondre à des besoins croissants dans les domaines de l’énergie, de l’eau et de l’assainissement, des transports et des communications. Comme le souligne la délégation de l’UE, les aides européennes, avec des prêts accordés par différentes institutions financières, y compris des banques et des investisseurs privés, peuvent contribuer à améliorer l’efficacité en termes de développement des infrastructures. Cette nouvelle approche permettrait de réformer le Fonds fiduciaire actuel UE-Afrique pour les infrastructures ainsi que favoriser le développement rural.
    Des discussions clés ont été tenues au Conseil de l’UE. Les ministres ont rediscuté des mesures d'écologisation dans le cadre de la réforme de la politique agricole commune (PAC) de l'UE. Notamment, le Conseil Agriculture et pêche a procédé à des échanges de vues sur des efforts à entreprendre pour encourager les agriculteurs européens à adopter des pratiques plus écologiques. Le débat a principalement porté sur trois grandes mesures d'écologisation présentées par la Commission: Augmenter la diversité des cultures ; créer et maintenir des pâturages permanents ; et préserver les zones et les paysages naturels. En outre, ils ont ont tenu deux débats publics dans le cadre de la reforme de la politique commune de la pêche (PCP).
    Remarquablement,  les ministres ont été informes par la délégation polonaise des conséquences de l'arrêt de la pêche pour les navires de l'UE dans les eaux mauritaniennes. Plusieurs Etats membres ont apporté leur soutien à la demande adressée par la Pologne à la Commission pour qu'elle intervienne et sorte les négociations avec la Mauritanie de l'impasse dans laquelle elles se trouvent, rappelant l'importance considérable que revêt cet accord de partenariat pour la flotte de pêche de l'UE. Cette décision a été prise par la Commission parce que le quota annuel de l'UE pour cette zone est presque épuisé. La fermeture touche les chalutiers-congélateurs couverts par l'accord de partenariat dans le secteur de la pêche entre l'UE et la Mauritanie et pêchant principalement des espèces pélagiques telles que la sardine, la sardinelle et le maquereau.





===========================================================
N'hésitez pas à faire circuler ce bulletin à des collègues qui pourraient être intéressés.

Mme Isolina BOTO
Manager
Bureau du CTA/Bruxelles
39 rue Montoyer
1000 Bruxelles - Belgique
Tel: + 32 (0) 2 513 74 36; Fax: + 32 (0) 2 511 38 68
Courriel: boto@cta.int
Site Web: http://www.cta.int/
Blog de Bruxelles: http://bruxelles.cta.int/
Briefings de Bruxelles: http://bruxellesbriefings.net/

 

Rédacteur : Alejandra Morales (morales@cta.int)

NOTE
Si vous avez des questions ou suggestions, écrivez à : boto@cta.int
Pour des informations sur l'ensemble des activités du CTA, visitez http://www.cta.int/
Pour des information sur les activités du CTA à Bruxelles, veuillez consulter : http://bruxelles.cta.int/
Le CTA est une institution du Groupe des Etats ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique) et de l'Union Européenne, dans le cadre de l'Accord de Cotonou.
©Copyright 2011 Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale ACP-UE. Email: cta@cta.int
Les opinions exprimées ici sont celles de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue du CTA.

Vous êtes actuellement abonné au Bulletin du Bureau CTA de Bruxelles.
Votre abonnement :

===========================================================

 

 

 

1