Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Weblog du Bureau de Bruxelles
Décembre 2018
L Ma Me J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

[CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 331]
Sujet: [CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 331]
Date d'envoi: 2012-07-16 16:47:13
Publication #: 143
Contenu:
CTA Newsletter
1

Ce blog partage des informations clé sur les programmes et évènements
ACP-UE à Bruxelles importants pour le développement agricole et rural des pays ACP.


Date : [DATE]
Bulletin du Bureau de Liaison du CTA à Bruxelles

Principaux évènements de la semaine.

  1. Principaux évènements pour la semaine du 16/07 au 22/07/2012
  2. Notre invité vidéo: John Orchard, Institut des Ressources Naturelles
  3. L’agriculture intelligente face au climat
  4. Des restrictions frappent les exportations de bœuf botswanais
  5. Appel à la conclusion rapide des négociations APE
  6. Les règles de l’UE sur le marché du sucre ne sont pas injustes
  7. Dotations pour les acteurs du secteur de la pêche en Guinée-Bissau
  8. Groupe ACP : prêt à tracer le chemin d’un avenir plus viable
  9. L’avenir de l’agenda du changement climatique
  10. Un rapport d'activité sur le commerce des matières premières
  11. Crise alimentaire au Sahel: l'UE vient en aide au Sénégal
  12. Des orientations en matière de communication sur les risques
  13. Programme DIPECHO: réduire l'impact des catastrophes naturelles
  14. Réduire progressivement l'APD des pays à revenu intermédiaire
  15. Un accord visant a décourager des pratiques de pêche non durables
  16. Faire avancer l’agenda du développement durable
  17. L’engagement de l’UE pour aider le Soudan du Sud
  18. Rapport sur les perspectives agricoles
  19. La présidence chypriote veut renforcer le leadership mondial de l’UE
  20. UE-CARIFORUM: la société caribéenne s’impliquera plus
  21. L´aide pour le commerce : L´UE continue en tête
  22. La réforme de la PAC : le conseil adopte des mesures transitoires


  1. Principaux évènements pour la semaine du 16/07 au 22/07/2012
    2012-07-16
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Archives, Pêche Régionale, Environnement, Efficacité Aide, Commerce ACP-UE, Développement rural, Politique alimentaire, Politique ACP-UE

    Conseil des  Ministres
    -16 Juliet: Conseil Agriculture et Pêche
    -18 Juliet: COREPER
    -18/19 Juliet: COREPER II
    Groupe ACP
    - 16 Juliet:  Réunion de direction
    - 16/20 Juliet:  8ème réunion régionale Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE

    Vous pouvez également lire notre quotidien anglais « CTA Brussels Daily » (alimenté par Twitter) et nous suivre à travers notre nouveau group de Facebook CTABrussels ainsi que notre compte Twitter CTABruxelles pour recevoir les dernières informations UE-ACP.




  2. Notre invité vidéo: John Orchard, Institut des Ressources Naturelles
    2012-07-16
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Commerce ACP-UE, Développement rural, Politique alimentaire

    Parmi les nombreux problèmes discutes au cours du dernier Briefing de Bruxelles sur le développement sur les pertes et le gaspillage dans la chaîne alimentaire, le dilemme des pertes après la récolte dans l’Afrique sub-saharienne a attiré une attention particulière. Les membres de l’audience et les intervenants ont échangé leurs points de vue sur les mesures en cours pour la réduite des pertes à différents stades de la chaine de valeur, car cela pourrait améliorer les moyens de subsistance des acteurs impliques. Nous avons rencontre John Orchard, le directeur des recherches à l’institut des Ressources Naturelles (NRI) de l’'Université de Greenwich (Royaume-Uni), qui nous a parlé de ce sujet.


    Link Regarder la vidéo
    Link Tout savoir sur NRI
    Link Pertes et gaspillage dans la chaîne alimentaire


  3. L’agriculture intelligente face au climat
    2012-07-16
    Catégorie(s) : Archives, Environnement, Développement rural, Politique ACP-UE

    Le prochain Briefing de Bruxelles sur le développement se tiendra le 27 septembre 2012 sur les opportunités offertes par « l ’agriculture intelligente face au climat » , qui est « une agriculture qui accroît durablement la productivité et la résilience (adaptation), réduit/élimine les gaz à effet de serre (atténuation) tout en promouvant la réalisation de la sécurité alimentaire nationale et les objectifs de développement » (FAO). Il mettra l’accent sur les techniques agricoles prouvées et les pratiques innovatrices comme une meilleure prévision météo, des systèmes d’alertes précoces et l’assurance des risques, qui peuvent minimiser les effets du changement climatique pour les agriculteurs. Le Briefing discutera des moyens innovateurs de financer l’adaptation au changement climatique et du besoin d’augmenter les investissements sur les technologies intelligentes face au climat.

    Vous pouvez vous enregistrer en ligne sur le site web bruxellesbriefings.net




  4. Des restrictions frappent les exportations de bœuf botswanais
    2012-07-12
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Politique ACP-UE

    Selon un article du professeur Roman Grynberg, ancien directeur en charge de la gouvernance économique du Secrétariat du Forum des îles du Pacifique, sur l’accès au marché de l’UE du bœuf botswanais, « le déclin des subsides et les restrictions grandissantes contraignent le pays à envisager l’impensable ! ». Les exportations de bœuf vers l’UE sont essentielles à la politique commerciale internationale du Botswana.
    L’auteur, également chercheur au Botswana Institute for Development Policy Analysis, souligne que si la demande et la production devraient stagner jusqu'en 2020, le prix du bœuf sur le marché de l’UE pourrait en revanche chuter de 15 à 33 % d’ici la fin de la décennie si les négociations de l’OMC prennent fin. Le prix du bœuf connaîtra l’ajustement à la baisse le plus sévère car il demeure fortement protégé par des tarifs élevés.
    Cependant, même en cas de déclin des prix de l’UE, cette dernière impose également des normes sanitaires plus strictes sur le commerce. Le coût de la conformité sera donc plus élevé pour les agriculteurs et les décideurs botswanais
    « Il est peut-être temps pour le Botswana de se demander ouvertement si le coût de l’accès du bœuf à l’UE vaut vraiment la peine ou si le pays doit se focaliser sur des exportations plus limitées sur les marchés nationaux, sud-africains et peut-être asiatiques ou moyen-orientaux.  D’un point de vue historique et économique, c’est peu probable », conclut-il.

    Source: Mail & Guardian Online


    Link En savoir plus
    Link Fonds supplémentaires au Botswana par l’UE
    Link L'UE et le Bostwana


  5. Appel à la conclusion rapide des négociations APE
    2012-07-12
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Selon un communiqué de presse du ministère ghanéen des Affaires étrangères et de l’Intégration régionale, le pays ouest-africain et l’UE se réjouissent de conclure les négociations sur les propositions d’APE CEDEAO-UE. Les deux parties se sont engagées en faveur des APE, conformément à l’accord de Cotonou et à la réunion de dialogue politique organisée la semaine dernière à Accra.
    Ils ont réaffirmé leur détermination à prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir la conclusion des négociations d'APE et ont rappelé les avantages mutuels des APE intermédiaires instaurés en 2007. Selon eux, la mise en œuvre des APE devrait être « finalisée afin de promouvoir davantage le climat d’investissement entre les deux partenaires ».

    Source: Xinhuanet


    Link Read more
    Link Le Ghana presse la CEDEAO
    Link L'UE et le Ghana


  6. Les règles de l’UE sur le marché du sucre ne sont pas injustes
    2012-07-12
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Développement rural

    Selon des déclarations récentes de Dacian Ciolos, commissaire européen en charge de l’agriculture, les règles de l’UE sur le marché du sucre ne favorisent pas les producteurs de betterave au détriment des raffineurs de sucre de canne. En mai dernier, des membres finlandais, portugais, italiens et bulgares du Parlement européen lui avaient affirmé par écrit que les règles de l'UE sur le marché du sucre rendaient le raffinement dans l'UE « non viable ». Dans un courrier, le commissaire en charge de l’agriculture a rejeté cet argument.
    « Je ne crois pas que cette approche génère un système favorisant le secteur de la betterave sucrière […] Ces mesures visent à répondre aux besoins des divers opérateurs, y compris les raffineurs, afin de leur permettre de participer à des appels d'offres selon leurs besoins et leur compétitivité », conclut-il.

    Source: Bloomberg


    Link En savoir plus [EN]
    Link Politique sucrière de l'UE
    Link Des statistiques


  7. Dotations pour les acteurs du secteur de la pêche en Guinée-Bissau
    2012-07-12
    Catégorie(s) : Pêche Régionale

    Selon le Fish Site, le ministère de Guinée-Bissau  de l’agriculture, de l’alimentation et de l’environnement devrait concéder des dotations aux opérateurs et aux équipages de navires de pêche opérant dans les eaux de Guinée-Bissau, violemment affectés par la suspension de l’accord entre l’UE et le pays africain. L’aide aux propriétaires atteindra environ 290 000 € par mois et 45 000 € par mois pour les équipages.
    La situation politique dans le pays et l’impossibilité d’assurer la sécurité des navires et de leurs équipages dans ces eaux ont encouragé le Conseil de l'Union européenne à ne pas conclure le processus interne d'approbation du nouveau protocole d'accord avec la Guinée-Bissau.

    Source: Fish Site


    Link En savoir plus [EN]
    Link L'UE et le Guinée-Bissau
    Link L'accord de pêche


  8. Groupe ACP : prêt à tracer le chemin d’un avenir plus viable
    2012-07-12
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE

    À la suite de la conférence des chefs de gouvernement de la Communauté des Caraïbes de la semaine dernière, les principaux représentants à l'événement ont été invités à contribuer aux grandes discussions sur l'avenir du Groupe ACP, qui auront lieu dans le courant de cette année.
    Prenant la parole lors du forum de haut niveau organisé à Gros Islet, Sainte Lucie, du 4 au 6 juillet derniers, le Secrétaire général du Groupe ACP, Mohamed Ibn Chambas a appelé les dirigeants à assister au 7e sommet des chefs d’État et de gouvernement ACP des 13 et 14 décembre en Guinée équatoriale, consacré aux défis et aux opportunités d’avenir du Groupe ACP dans un monde en évolution.
    « Le Groupe ACP compte 79 membres et, avec l’adhésion prochaine de la République du Sud Soudan, bientôt 80. Ce nombre permet de promouvoir la cause collective de certains des pays les plus pauvres du monde, notamment des petits États insulaires vulnérables […] Face à l’avenir, nous sommes conscients de la nécessité de réinventer le Groupe ACP pour en faire un acteur de poids sur la scène mondiale… Il s’agira d’un sommet clé pour l’avenir du Groupe ACP, qui consolidera nos progrès et ouvrira la voie à un avenir plus viable », a déclaré Mohamed Chambas.

    Source: ACP


    Link En savoir plus
    Link La direction future du groupe ACP
    Link On se prépare pour le septième sommet


  9. L’avenir de l’agenda du changement climatique
    2012-07-12
    Catégorie(s) : Environnement, Commerce ACP-UE, Politique ACP-UE

    Selon les nouvelles récentes du Secrétariat ACP, une conférence mondiale organisée en novembre présentera l’avenir de l’agenda du changement climatique, avec un accent particulier sur les petits États insulaires en développement (PEID). La conférence, organisée par l’Université d’Hambourg, devrait avoir lieu exclusivement en ligne.  
    Le Secrétaire général du Groupe ACP, Mohamed Ibn Chambas, présidera l’événement. Selon ses déclarations :  « La focalisation de cette année sur les petits États insulaires est également particulièrement d’actualité pour nous. La plupart de ces États, si pas tous, sont très vulnérables aux effets du changement climatique. Au sein du Groupe ACP, nous soutenons le concept unique de la conférence dans nos efforts pour sensibiliser sur les opportunités et les défis spécifiques auxquels les pays ACP sont confrontés, afin qu’ils soient mieux compris. »

    Source: ACP


    Link En savoir plus
    Link Briefing sur les Petites économies insulaires
    Link Sous-secrétaire général, ONU, sur les PEID


  10. Un rapport d'activité sur le commerce des matières premières
    2012-07-12
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    La Commission européenne a publié son deuxième rapport d'activité sur le commerce des matières premières. Il présente une vue d'ensemble des activités menées dans le domaine du commerce de matières premières au cours des deux dernières années et les progrès engrangés dans les négociations bilatérales et multilatérales.

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus [EN]
    Link Lire le rapport
    Link Fournisseur de matières premières ?


  11. Crise alimentaire au Sahel: l'UE vient en aide au Sénégal
    2012-07-12
    Catégorie(s) : Archives, Politique ACP-UE, Sécurité alimentaire

    En réponse à la crise alimentaire qui frappe la région du Sahel, l'UE a décidé de venir en aide au Sénégal en fournissant, en partenariat avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM), une assistance alimentaire aux 314.000 personnes les plus vulnérables dans les zones les plus menacées que sont la Casamance (Ziguinchor, Sedhiou and Kolda), Tambacounda, Kédougou et Matam.
    Le Commissaire au développement Andris Piebalgs a dit à cet égard : "La crise alimentaire menace des centaines de milliers de vie au Sénégal. Il est de notre devoir de solidarité de soutenir le gouvernement sénégalais dans cette épreuve, sur le court mais aussi moyen terme. L'aide apportée aujourd'hui s'inscrit en complément de nos efforts pour renforcer les systèmes agricoles nationaux et garantir une meilleure résilience des pays du Sahel face aux chocs externes".

    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link L'UE et le Sénégal
    Link Beaucoup à faire malgré l’aide humanitaire


  12. Des orientations en matière de communication sur les risques
    2012-07-12
    Catégorie(s) : Politique alimentaire, Sécurité alimentaire

    Dans le cadre d’une initiative conjointe avec les agences nationales de sécurité des aliments, l’EFSA publie de nouvelles orientations en matière de communication sur les risques: «Quand les aliments se déchaînent – bonnes recettes de communication sur les risques». Des conseils pratiques s’avèrent nécessaires et tous les pays participants souhaitent partager leurs connaissances et expériences afin de renforcer, au sein du système européen de sécurité des aliments, la communication sur les risques. C’est ce qui a donné naissance à ces orientations.
    La directrice de la communication de l’EFSA, Anne-Laure Gassin, indique que «les responsables de la communication au sein des services de santé publique à travers l’Europe doivent souvent s’acquitter de la tâche colossale de déterminer les informations à communiquer et de définir la date de leur publication ainsi que la meilleure façon de s’y prendre. Ces orientations visent à fournir aux professionnels de la communication un cadre pour les aider à prendre ces décisions. Cela en analysant les différentes façons de communiquer dans les nombreux cas de figure possibles lorsqu’il est question d’évaluer et de communiquer sur les risques et préoccupations liés à l’alimentation en Europe».
    Les orientations publiées  seront revues et mises à jour à intervalles réguliers en fonction des études de cas sur les meilleures pratiques.

    Source : EFSA


    Link En savoir plus
    Link Des orientations
    Link Livre blanc sur la sécurité alimentaire


  13. Programme DIPECHO: réduire l'impact des catastrophes naturelles
    2012-07-12
    Catégorie(s) : Archives

    Les communautés les plus pauvres et les plus vulnérables d'Amérique centrale, d'Asie centrale et de la région du Caucause, d'Asie du Sud-Est et d'Afrique australe bénéficieront du programme de prévention, d'atténuation et de préparation aux catastrophes (DIPECHO) de la Commission européenne. Cette année, 35 Mio € ont été alloués afin d'aider ceux qui sont exposés à un risque de catastrophes naturelles.
    Kristalina Georgieva, commissaire européenne chargée de la coopération internationale, de l'aide humanitaire et de la réaction aux crises a dit à cet égard :  «Nous savons par expérience que de simples mesures de préparation aux catastrophes, telles que les alertes précoces, la surélévation des logements ou la fourniture d'embarcations, peuvent faire toute la différence et permettre de sauver des vies, de préserver des logements et d'éviter de perdre des moyens de subsistance. Nous estimons que la réduction du risque de catastrophes est un investissement, pas un coût: de fait, un euro dépensé pour des mesures de préparation aux catastrophes permet d'en économiser 7, qu'il faudrait sinon dépenser pour pallier les conséquences de celles-ci.»
    Le programme DIPECHO vise à réduire l'impact des catastrophes naturelles, et notamment des inondations, des ouragans, des sécheresses, des tremblements de terre, des tsunamis, des éruptions volcaniques, des incendies de forêts et des tempêtes, en augmentant les capacités de réaction des communautés locales et des autorités nationales. Les projets portent notamment sur le renforcement des infrastructures, des actions de formation et des mesures de sensibilisation ainsi que sur la mise en place ou l'amélioration des systèmes locaux d'alerte précoce et de la planification d'urgence.

    Source : Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link Tout savoir sur DIPECHO
    Link Consensus européen sur l'aide humanitaire


  14. Réduire progressivement l'APD des pays à revenu intermédiaire
    2012-07-12
    Catégorie(s) : Archives, Développement rural

    Selon les députés  de la Commission Developpement du parlement européen , l'aide publique au développement de l'UE devrait encourager les économies émergentes à consacrer une plus grande part de leurs revenus aux besoins sociaux afin de réduire progressivement l'aide au développement.
    La commission souligne que 70% des personnes en situation de pauvreté dans le monde vivent dans les pays à revenu intermédiaire et déplore le fait que dans les économies émergentes, ces personnes restent privées d'accès à l'éducation, aux soins de santé et aux autres avantages de la croissance économique.
    En parlant de l'aide officielle au développement (APD), le rapporteur Charles Goerens a déclaré : « La Commission devrait négocier une feuille de route visant à réduire progressivement l'aide officielle au développement des pays à revenu intermédiaire. La politique de développement de l'UE doit s'efforcer de rendre les pays qui bénéficient de l'aide davantage responsables de leur propre population. »

    Source : Parlement européen


    Link En savoir plus
    Link Un programme pour le changement
    Link Détermination de l'UE concernant l´APD.


  15. Un accord visant a décourager des pratiques de pêche non durables
    2012-07-11
    Catégorie(s) : Pêche Régionale

    La commission de la pêche du Parlement européen a adopté par unanimité un accord qui donne à la Commission européenne la possibilité d'interdire des importations de poissons dans l'UE provenant de stocks de poissons surexploités et d'espèces associées. Ce texte conclu par les négociateurs du Conseil et du Parlement vise à répondre à la surexploitation massive des maquereaux en Islande et dans les Iles Féroé. L’accord doit encore être adopté par le Parlement dans son ensemble et le Conseil.
    Les députés ont insisté sur la nécessité de garantir la viabilité à long terme des stocks de poissons « d'intérêt commun » entre l'Union européenne et les pays tiers, et l'UE devrait adopter une ligne plus dure avec les pays qui ne respectent pas leurs engagements.
    A cet égard, le rapporteur Pat the Cope Gallagher, qui a mené l'équipe de négociation du Parlement, a déclaré : « Je suis convaincu que l'accord permet à la fois des sanctions commerciales réalisables et efficaces, ce qui permet de décourager maintenant et à l'avenir, les pays engagés dans des pratiques de pêche non durables. »

    Source : Parlement européen


    Link En savoir plus
    Link Tout savoir sur la Commission PECH
    Link Des mesures contre la pêche non durable


  16. Faire avancer l’agenda du développement durable
    2012-07-11
    Catégorie(s) : Environnement, Développement rural

    Comme nous avons informé ces jours, les priorités de la présidence chypriote du Conseil des ministres de l'UE ont été présentées aux commissions du Parlement européen par les ministres chypriotes cette semaine.  Notamment, le ministre de l'agriculture, des ressources naturelles et de l'environnement, Sofoclis Aletraris, a souligné l'engagement de Chypre pour faire avancer l'agenda du développement durable, malgré les résultats plutôt limités du sommet Rio +20.
    En outre,  l'eau, le climat et la biodiversité ont également été débattus le 10 juillet, dans la perspective d'autres sommets de l'ONU à Hyderabad et à Doha, et les députés ont examiné les propositions qui peuvent être faites sous la houlette  de Chypre, par exemple en vue de réviser l'objectif  2020 de réduction de CO2.

    Source : Parlement européen


    Link En savoir plus
    Link Pas un échec absolu
    Link Des obstacles sur la route de Rio+20


  17. L’engagement de l’UE pour aider le Soudan du Sud
    2012-07-11
    Catégorie(s) : Archives, Développement rural, Politique ACP-UE

    A l’avènement du premier anniversaire de la République de l’indépendance du Soudan du Sud, la Haute représentante Catherine Ashton et le commissaire au développement Andris Pielbalgs ont déclaré dans une déclaration conjointe que l’Union européenne réaffirme son engagement à soutenir le pays et aider son peuple à parvenir à la prospérité durable de son programme d’aide au développement. L’Union européenne souhaite au Soudan du Sud un joyeux anniversaire, reconnaît les efforts du gouvernement du Soudan du Sud et encourage ses dirigeants de montrer leurs qualités d’hommes d’état nécessaires pour poursuivre cette tâche.
    Comme nous l’avions informé, la république du Soudan du Sud est prête a devenir le 80ème membre du groupe ACP, comme sa demande (Mars 2012) d’accéder au partenariat de l’ACP-UE a été approuvé à la récente réunion joint des ministres au Vanuatu.

    Source: Conseil de l'UE


    Link En savoir plus
    Link Le Soudan du Sud joint l’ACP
    Link La coopération avec le Soudan du Sud


  18. Rapport sur les perspectives agricoles
    2012-07-11
    Catégorie(s) : Développement rural, Commerce ACP-UE

    Selon un récent rapport sur les Perspectives agricoles de l'OCDE et de la FAO 2012 - 2021, si les marchés des produits alimentaires internationaux connaissent actuellement une accalmie après les envolées record de l'an dernier, les prix des produits alimentaires de base ne devraient pas redescendre en-dessous d'un palier plus élevé au cours de la décennie à venir, sous l'effet d'une demande ferme et d'un ralentissement de la croissance de la production mondiale.
    Le rapport souligne que la croissance démographique, l'élévation des revenus par habitant, l'exode rural et l'évolution des habitudes alimentaires dans les pays en développement, mais aussi les mesures en faveur des biocarburants, viennent accentuer les pressions pesant sur la demande. Parallèlement, dans les pays développés exportateurs, la production agricole a été longue à réagir à l'augmentation des prix au cours de la décennie écoulée. Les productions nécessaires pour faire face à la progression de la demande auront un coût de plus en plus élevé. Les surfaces agricoles ne devant s'accroître que légèrement dans la décennie à venir, le rapport indique que la hausse de la production passera par des gains de productivité, et notamment par la réduction du retard des pays en développement dans ce domaine.

    Source : FAO


    Link En savoir plus
    Link Lire le rapport
    Link Briefing sur le volatilité des prix alimentaires


  19. La présidence chypriote veut renforcer le leadership mondial de l’UE
    2012-07-11
    Catégorie(s) : Archives

    La ministre des Affaires étrangères Erato Kozakou-Marcoullis a rencontré les Commissions des affaires étrangères (AFET) et du développement (DEVE) du Parlement européen. Elle a présenté les priorités de la Présidence chypriote du Conseil de l’UE, notamment dans le domaine de l’aide humanitaire.
    Lorsqu’elle s’est adressée aux membres de la Commission DEVE, la ministre des Affaires étrangères a souligné l’importance des politiques de développement et d’aide humanitaire de l’UE et a dit : « Nous estimons toutefois que l’Union européenne doit préserver et renforcer son leadership mondial en relevant les nombreux défis humanitaires auxquels elle est confrontée. »
    La ministre des Affaires étrangères a ensuite évoqué deux urgences humanitaires parmi les plus criantes et récurrentes de surcroît, le Sahel et la Corne de l’Afrique. Elle a souligné qu’il importait de traiter efficacement les causes sous-jacentes de l’insécurité alimentaire structurelle et des déplacements et de renforcer la résilience des pays de la région.

    Source : Présidence chypriote


    Link En savoir plus
    Link Beaucoup à faire malgré l’aide humanitaire
    Link Soutien public à l'aide humanitaire


  20. UE-CARIFORUM: la société caribéenne s’impliquera plus
    2012-07-10
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE, Commerce ACP-UE

    Suite au séminaire régional de groupes d’intérêts économiques et sociaux ACP-UE , qui a été récemment organisé par le comité social et économique européen (CESE), à Saint Domingue, les organisations caribéennes de la société civile ainsi que le secrétariat du CARIFORUM, un sous-groupe des pays ACP pour le dialogue économique avec l’UE, ont pris l’engagement de définir, avant septembre 2012, la composition de la côte du comité consultatif de la société civile, qui est le seul organe de  UE-CARIFORUM  qui n’a pas encore été mis en place .
    Le comité consultatif traitera sur les aspects économiques, sociales et environnementaux des relations entre l’UE et CARIFORUM. La proposition sur la composition sera présentée à l’ échange UE-CARIFORUM et le comité du développement en  septembre,   et sera  adopté par le vice conseil EU- CARIFORUM en octobre 2012. Cette décision fera de du comité consultatif opérationnel.
    Alors que les discussions lors du séminaire ont également  adresse ce que la région peut faire pour favorise une croissance durable et inclusive, Ms Brenda King, présidente  de l’ACP-UE a déclaré : « La transition à la croissance durable a besoin de l’implication des acteurs non-étatiques afin d’avoir succès. Cela implique que les processus démocratiques sont en place et que le dialogue existe entre les  acteurs non-étatiques et les décideurs politiques. »

    Source: CESE


    Link En savoir plus [EN]
    Link Nouvelle stratégie à l’horizon
    Link L’APE inquiète la région caribéenne


  21. L´aide pour le commerce : L´UE continue en tête
    2012-07-10
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Politique ACP-UE, Développement rural

    Selon un nouveau rapport de suivi présenté par la Commission européenne, l’UE et ses États membres restent les premiers pourvoyeurs d'aide pour le commerce dans le monde. Il convient de rappeler que l'UE a fourni près d’un tiers de l'aide totale pour le commerce en 2010, maintenant le niveau historique de l’année précédente, avec un montant total de quelque 10,7 milliards d'EUR engagés.
    L’aide pour le commerce permet aux pays bénéficiaires d’élaborer des stratégies commerciales, de mettre en place une infrastructure liée au commerce et d’améliorer leur capacité de production en vue de favoriser la croissance et de réduire la pauvreté. Les mesures prévues visent à aider les pays à renforcer leurs capacités commerciales, notamment par des actions de formation et une coopération technique, comme le soutien aux priorités commerciales nationales, l’adaptation de la législation sur le commerce et la fourniture d'une assistance technique pour la réalisation d’études sur des questions afférentes au commerce. Selon le rapport, le montant total de l’assistance liée au commerce s’est élevé à 2,6 milliards d’EUR en 2010; l’UE et ses États membres restent les principaux pourvoyeurs, avec 60 % des engagements globaux. L’Afrique subsaharienne est toujours le principal destinataire de l’aide de l’UE pour le commerce.
    Le commissaire chargé du développement, M. Andris Piebalgs, a dit á cet égard: «Accroître et améliorer les perspectives commerciales fait partie de la stratégie en faveur d’une croissance inclusive et durable dans les pays en développement. En effet, aucun pays n'a jamais pu sortir de la pauvreté sans le commerce, à l’échelon régional et international. L'UE est déterminée à rester le premier pourvoyeur d’aide pour le commerce au monde. Nous devons veiller à ce que les populations bénéficient, dans les pays les plus pauvres du monde, d'un accès aux marchés, de façon à pouvoir gagner leur vie, créer des emplois et, par voie de conséquence, favoriser la croissance.»


    Link En savoir plus
    Link L´UE et l´aide pour le commerce
    Link Rapport 2012


  22. La réforme de la PAC : le conseil adopte des mesures transitoires
    2012-07-10
    Catégorie(s) : Développement rural

    Le Conseil a récemment adopté une série de modifications au règlement (CE) n° 73/2009 du Conseil en ce qui concerne l'application des paiements directs aux agriculteurs pour l'année 2013, à l'issue d'un accord en première lecture avec le Parlement européen. Ce règlement (le règlement "2013") est l'un des deux règlements transitoires qui seront adoptés cette année en attendant la réforme de la politique agricole commune (PAC), qui devrait entrer en vigueur en 2014. L'autre règlement transitoire (sur lequel un accord devrait intervenir en septembre) concerne le soutien aux viticulteurs.
    Le règlement "2013" a pour objectif de permettre une transition sans heurts du système actuel des paiements directs (règlement 73/2009) vers le nouveau régime de paiements que la Commission a prévu dans ses propositions relatives à la réforme de la PAC. Il s'agit notamment d'instaurer un mécanisme d'ajustement comparable à la modulation, afin de garantir la continuité du niveau des paiements tout en tenant compte de l'introduction progressive des paiements directs dans les nouveaux États membres.
    Le règlement contient également des dispositions permettant la transition à partir du mécanisme actuel de modulation facultative, les paiements directs nationaux complémentaires / mécanismes d'aides d'État appliqués dans certains nouveaux États membres et un mécanisme destiné à favoriser une utilisation plus efficace des fonds.

    Source : Conseil de l’UE


    Link En savoir plus
    Link Première lecture avec le Parlement européen
    Link Tout savoir sur la réforme de la PAC




===========================================================
N'hésitez pas à faire circuler ce bulletin à des collègues qui pourraient être intéressés.

Mme Isolina BOTO
Manager
Bureau du CTA/Bruxelles
39 rue Montoyer
1000 Bruxelles - Belgique
Tel: + 32 (0) 2 513 74 36; Fax: + 32 (0) 2 511 38 68
Courriel: boto@cta.int
Site Web: http://www.cta.int/
Blog de Bruxelles: http://bruxelles.cta.int/
Briefings de Bruxelles: http://bruxellesbriefings.net/

 

Rédacteur : Alejandra Morales (morales@cta.int)

NOTE
Si vous avez des questions ou suggestions, écrivez à : boto@cta.int
Pour des informations sur l'ensemble des activités du CTA, visitez http://www.cta.int/
Pour des information sur les activités du CTA à Bruxelles, veuillez consulter : http://bruxelles.cta.int/
Le CTA est une institution du Groupe des Etats ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique) et de l'Union Européenne, dans le cadre de l'Accord de Cotonou.
©Copyright 2011 Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale ACP-UE. Email: cta@cta.int
Les opinions exprimées ici sont celles de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue du CTA.

Vous êtes actuellement abonné au Bulletin du Bureau CTA de Bruxelles.
Votre abonnement :

===========================================================

 

 

 

1