Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Weblog du Bureau de Bruxelles
Septembre 2018
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

[CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 332]
Sujet: [CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 332]
Date d'envoi: 2012-07-24 09:47:32
Publication #: 144
Contenu:
CTA Newsletter
1

Ce blog partage des informations clé sur les programmes et évènements
ACP-UE à Bruxelles importants pour le développement agricole et rural des pays ACP.


Date : [DATE]
Bulletin du Bureau de Liaison du CTA à Bruxelles

Principaux évènements de la semaine.

  1. Principaux évènements pour la semaine du 23/07 au 29/07/2012
  2. Notre invité vidéo: Komla Prosper Bissi, CUA
  3. Envisager l'avenir de l'agriculture africaine
  4. Défis de taille pour l’aide d’ici 2025
  5. Règlements relatifs au développement rural et l’ OCM unique
  6. Mr. Barroso salue la nomination de la première femme présidente de la CUA
  7. Les ministres rediscutent les possibilités de pêche pour 2013
  8. L’UE exhorte le Ghana à lutter contre la corruption
  9. Renforcer le dialogue politique et la coopération avec la Tanzanie
  10. Chine-Afrique: L’essor du commerce compense le ralentissement de l'UE
  11. Zimbabwe : en dépit des rumeurs, aucune décision n’a encore été prise
  12. Aucun risque en matierè de sûreté alimentaire dans l’UE
  13. Réforme de la PAC : conséquences (mondiales) de grande envergure
  14. La situation sur le marche du lait est discutée autrefois au Conseil
  15. Des mésures appropiées pour République de Guinée
  16. Les exportations de café ougandais pourraient chuter de 26%
  17. 8e Réunion régionale de l’assemblée parlementaire paritaire UE-ACP
  18. La politique étrangère de l'UE et la nécessité d'un nouveau concept
  19. Le PE veut une éducation au développement
  20. La molécule DDAC provoque des restrictions à l’importation des bananes
  21. Le CESE œuvrera pour l’adoption des résultats de la conférence de Rio


  1. Principaux évènements pour la semaine du 23/07 au 29/07/2012
    2012-07-23
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Archives, Pêche Régionale, Environnement, Efficacité Aide, Commerce ACP-UE, Développement rural, Politique alimentaire, Politique ACP-UE

    Conseil des  Ministres
    - 23 Juliet: Conseil Affaires étrangères
    - 24 Juliet : Conseil Affaires générales
    - 23 Juliet: COREPER I
    - 18/19 Juliet: COREPER II
    Groupe ACP
    - 23 Juliet:  Réunion de direction
    - 24 Juliet:  Comité des ambassadeurs

    Vous pouvez également lire notre quotidien anglais « CTA Brussels Daily » (alimenté par Twitter) et nous suivre à travers notre nouveau group de Facebook CTABrussels ainsi que notre compte Twitter CTABruxelles pour recevoir les dernières informations UE-ACP.




  2. Notre invité vidéo: Komla Prosper Bissi, CUA
    2012-07-23
    Catégorie(s) : Développement rural, Politique ACP-UE

    Comme nous l’avons informé à nos lecteurs, en juin, une réunion de préparation sur le prochain briefing continental de l’organisation des agriculteurs panafricains a eu lieu à  Bruxelles. Nous avons rencontré Mr. Komla Prosper Bissi, conseiller de l’infrastructure rurale et du commerce à la Commission de l’Union africaine (CUA), et l’un des participants de la réunion. Il a énuméré les raisons pour lesquelles un briefing  au niveau continental est nécessaire. Il a également  souligné que les organisations d’agriculteurs africains doivent être prises en compte pour toute décision future sur l’agriculture africaine.


    Link Regarder la vidéo
    Link Envisager l'avenir de l'agriculture africaine
    Link  Les défis du développement rural


  3. Envisager l'avenir de l'agriculture africaine
    2012-07-23
    Catégorie(s) : Environnement, Développement rural, Politique ACP-UE

    Les organisations des agriculteurs africains sentent qu’ils ont besoin de redéfinir  les stratégies du débat concernant l’agriculture africaine et maximiser les avantages pour les petits exploitants. Il y a également un besoin urgent de créer des incitations, encourager l’agriculture comme une activité économique, et intégrer les nouveaux agriculteurs  dans les nouvelles  politiques agricoles. Le 28 juint 2012 , une  réunion a eu lieu  à Bruxelles pour discuter la structure du briefing continental de l’organisation panafricaine des agriculteurs (PAFO), qui mettra l’accent de l’avenir de l’agriculture  et le rôle renouvelé des organisations d’agriculteurs avec le soutien de la Commission de l’Union Africaine et le CTA.
    Le  briefing continental du PAFO visera à étendre la connaissance  des domaines clés ; promouvoir l’échange pour l’expertise et l’expérience ;  faciliter le réseau social ; fournir une plateforme pour le dialogue politique et  renforcer la PAFO comme la plateforme continentale des agriculteurs.  Environ 150 participants représentant les cinq régions  d’Afrique sont attendus au briefing continental, dont  un tiers será représenté par des organisations agricoles. D’autres intervenants vont inclure : les communautés locales décentralisées, les décideurs politiques, les chercheurs, les représentants  du secteur agro-business, les institutions financières et les compagnies d’assurance, ainsi que les organisations internationales  et les CER.
    Des mises à jour sur le Briefing, qui se tiendra en janvier 2013, suivront au cours des prochains mois. Pour plus d’information, contactez boto@cta.int ou brasesco@cta.int




  4. Défis de taille pour l’aide d’ici 2025
    2012-07-19
    Catégorie(s) : Archives, Commerce ACP-UE, Développement rural

    Selon un récent rapport intitulé « Horizon 2025 » publié par l’Overseas Development Institute, d’ici 2025 les populations les plus pauvres du monde vivront pour la plupart dans des États d'Afrique en conflit, ce qui entravera grandement l'aide, traditionnellement focalisée sur les pays bien gouvernés.
    Le rapport souligne que la pauvreté mondiale est en déclin et continuera à l'être dans les pays à revenus moyens (PRM) tels que l'Inde et le Vietnam. Par conséquent, même si actuellement ces pays comptent davantage d’habitants pauvres que les pays les plus pauvres, ce phénomène ne sera que temporaire. D’ici 2025, le nombre de personnes pauvres dans les PRM (selon un seuil de pauvreté de 2 USD par jour) pourrait diminuer pour atteindre 100 millions sur 560 millions dans le monde.

    Source: The Guardian


    Link En savoir plus [EN]
    Link Horozon 2025
    Link Réduction de l'aide à pays à revenu intermédiaire


  5. Règlements relatifs au développement rural et l’ OCM unique
    2012-07-19
    Catégorie(s) : Développement rural

    Lors de la dernière réunion du Conseil Agriculture, les ministres ont tenu deux débats d'orientation dans le cadre de la reforme de la politique agricole commune (PAC). Les discussions étaient axées sur des questions spécifiques dans le cadre de la proposition de règlement relatif au soutien au développement rural (règlement "développement rural"), ainsi que la proposition de règlement portant organisation commune des marches des produits agricoles (règlement "OCM unique").
    Les délégations se sont accordées à estimer qu'au vu des défis auxquels est confrontée l'agriculture moderne en raison du changement climatique et de la volatilité des prix, la gestion des risques est devenue pour les agriculteurs une question essentielle. De nombreux Etats membres ont également apporte leur soutien à la proposition de la Commission relative a la gestion des risques dans le cadre du pilier II, qui offre aux Etats membres une certaines flexibilité sur le plan de la mise en œuvre, et prévoit la possibilité de combiner les mesures avec d'autres actions dans le cadre du pilier II.
    Toutefois, plusieurs délégations n'étaient pas convaincues de l'opportunité de soutenir la gestion des risques dans le cadre du pilier II, craignant que cette mesure ne nécessite des fonds importants et n'absorbe par conséquent une part importante de leur enveloppe nationale au détriment d'autres mesures, par exemple en matière de climat et d'environnement. Plusieurs délégations ont exprime des préoccupations analogues au sujet de la mise en œuvre d'un instrument de stabilisation des revenus, auquel elles étaient opposées.
    Concernant l’OCM unique, les mesures de soutien exceptionnelles proposées ont recueilli un large soutien au sein du Conseil.
    Toutefois, certains Etats membres ont estime que l'approche proposée n'était pas suffisamment ambitieuse et qu'il pourrait être nécessaire d'en faire davantage.

    Source : Conseil de l’ UE


    Link En savoir plus
    Link Règlement
    Link Règlement


  6. Mr. Barroso salue la nomination de la première femme présidente de la CUA
    2012-07-19
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE

    Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a accueilli la nomination à la présidence de la Commission de l’Union africaine (CUA) du Dr Dlamini-Zuma, politicienne sud-africaine et ancienne activiste anti-apartheid. Il en a profité pour s’exprimer sur le Partenariat stratégique UE-Afrique, qu’il a qualifié de « partenariat sur un pied d’égalité, [ qui ] n’a cessé de se renforcer dans des domaines aussi divers que la paix et la sécurité ; la démocratie et les droits humains ; le commerce et les infrastructures ; le changement climatique et l’environnement ; et le développement économique et social. »
    Le président de la Commission européenne a souligné qu’il « se réjouissait de renforcer encore notre partenariat avec la Commission de l’Union africaine » sous la présidence du Dr Dliamini-Zuma. Le président Barroso a également salué le président sortant de la CUA, le Dr Jean Ping, pour son « excellent travail en faveur du progrès de l'UA durant les quatre années écoulées ».

    Source: New Europe


    Link En savoir plus [EN]
    Link Tout savoir sur Dr. Nkosazana Dlamini-Zuma
    Link Paternariat EU-Afrique


  7. Les ministres rediscutent les possibilités de pêche pour 2013
    2012-07-19
    Catégorie(s) : Pêche Régionale

    Lors de la dernière réunion du Conseil Agriculture et Pêche, les ministres ont été informés à propos d'une communication de la Commission relative à une consultation portant sur les possibilités de pêche pour 2013 et il ont tenu un échange de vues à ce sujet.  Pour la plupart, les Etats membres ont reconnu que l'état des ressources halieutiques s'était globalement amélioré. En ce qui concerne les stocks au sujet desquels les données sont insuffisantes, de nombreuses délégations ont indiqué qu'elles préféreraient une approche au cas par cas sur la base des totaux admissibles de captures (TAC) existants.
    Dans le cadre du débat sur les possibilités de pêche, plusieurs délégations ont rappelé l'accord obtenu en juin dernier sous la présidence danoise et visant a atteindre les taux de rendement maximal durable en 2015, lorsque cela est possible, (par exemple lorsque les avis scientifiques concernant les stocks sont suffisamment détaillés), et en 2020 au plus tard.
    Plusieurs délégations ont rappelé qu'il fallait réexaminer l'effort de pêche pour le cabillaud afin de l'adapter en fonction de l'état réel du stock. En règle générale, il a également été jugé essentiel par la majorité des Etats membres de définir des plans pluriannuels.
    De nombreuses délégations ont regretté qu'ait été maintenue la pratique instaurée l'année dernière et consistant à présenter deux propositions concernant les possibilités de pêches des navires de l'UE pour certains stocks halieutiques en 2013: l'une sur les stocks internes et l'autre sur les stocks partagés et internationaux.
    Dans son exposé, la Commission a estime que l'état des stocks halieutiques était globalement meilleur que l'année dernière, le RMD ayant été atteint pour un nombre plus élevé de stocks. Elle a également insisté sur l'amélioration des données scientifiques disponibles sur les stocks
    halieutiques: le nombre de stocks pour lesquels il n'existe pas de données quantitatives a fortement diminué par rapport à l'année dernière.

    Source : Conseil de l’UE


    Link En savoir plus
    Link TAC et quotas
    Link Lire la communication de la CE


  8. L’UE exhorte le Ghana à lutter contre la corruption
    2012-07-19
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Politique ACP-UE

    La corruption grandissante au Ghana a attiré l'attention de la communauté de développement, en particulier de l'UE, qui a appelé le pays à agir et à prendre des mesures pour y faire face dans les meilleurs délais.   Cette observation a été formulée par l’UE lors d'une réunion de dialogue politique avec le gouvernement ghanéen à Accra, portant sur la conclusion des négociations de l'APE CEDEAO-UE, que nous avons mentionnées la semaine dernière.
    La réunion était organisée en ligne avec l’article 8 de l’accord de Cotonou, qui prescrit des réunions de dialogue politique entre les États membres de la CEDEAO et leurs partenaires de développement.

    Source: All Africa


    Link En savoir plus [EN]
    Link Appel à la conclusion des négociations APE
    Link Le Ghana presse la CEDEAO


  9. Renforcer le dialogue politique et la coopération avec la Tanzanie
    2012-07-19
    Catégorie(s) : Archives, Sécurité alimentaire, Environnement, Développement rural, Politique ACP-UE

    Selon des récents rapports, M. José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, visite Tanzanie, accompagné de M. Andris Piebalgs, commissaire européen au développement. Cette visite contribuera à renforcer le dialogue politique à haut niveau et la coopération économique avec la Tanzanie. À cette occasion, six nouveaux programmes de développement (avec un montant total de 126,5 millions d’euros),  seront lancés pour améliorer l’accès à l’eau et à l’hygiène, renforcer le secteur du transport routier et l’infrastructure routière rurale et raffermir la bonne gouvernance et la responsabilité sociale.
    Avant son départ, le président Barroso s’est exprimé en ces termes: «La Tanzanie est devenue l’un des principaux partenaires de l’UE en Afrique et joue un rôle de plus en plus important dans la stabilité de la région dans son ensemble. Nous souhaitons à présent approfondir le dialogue politique régulier que nous entretenons avec ce pays et intensifier notre coopération dans des domaines tels que l’énergie, la sécurité, la lutte contre la piraterie, l’action contre le terrorisme ou les migrations, qui concernent tant l’Afrique que l’Union européenne.»

    Source : Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link Les six programmes
    Link Révision de l’APE demandée par le gouvernement tanzanien


  10. Chine-Afrique: L’essor du commerce compense le ralentissement de l'UE
    2012-07-19
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Selon le China Daily, l’essor du commerce sino-africain durant le premier semestre 2012 a permis de compenser le ralentissement du commerce avec l’UE et d’autres régions affectées par la crise économique.  Durant les cinq premiers mois de l’année, le commerce entre la Chine et l’Afrique a augmenté de 22,3 % par rapport à l’année dernière pour atteindre 80,5 milliards USD, selon l’Académie chinoise du commerce international et de la coopération économique du ministère du commerce.
    La même source affirme que les importations de la Chine en provenance de l’Afrique ont augmenté de 25,5 % pour atteindre 49,6 milliards USD durant la même période, alors que les exportations vers l’Afrique ont augmenté de 17,5 % pour atteindre 30,9 milliards USD.

    Source: China Daily


    Link En savoir plus
    Link L'UE et la Chine en Afrique
    Link Echanges commerciaux Afrique-Chine


  11. Zimbabwe : en dépit des rumeurs, aucune décision n’a encore été prise
    2012-07-18
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Politique ACP-UE

    Suite à des rumeurs publiées dans un journal britannique, suggérant que l’UE serait sur le point de lever les sanctions imposées en 2002 lors de vives critiques quant à la gouvernance du président Mugabe et de ses lieutenants, l’ambassadeur du Zimbabwe auprès de l’UE, Mr Dell’Ariccia, a souligné qu’aucune décision n’avait encore été prise.
    Selon une déclaration récente de S.E. Dell’Ariccia à VOA News : « Des discussions sont en cours, donc nous ignorons d’où vient cette information, mais je vous assure que ce n’est pas le cas […] Ce qui est écrit dans un journal britannique ne devrait pas être pris pour argent comptant sur cette question. »
    Les sanctions, dont l’embargo sur les armes, ne devraient être réexaminées qu’en février 2013, à moins que la situation d’Harare s’améliore, ce qui pourrait accélérer le processus.

    Source: The Zimbabwean


    Link En savoir plus
    Link L'UE et le Zimbabwe
    Link Petit espoir de changement d’opinion de l’UE


  12. Aucun risque en matierè de sûreté alimentaire dans l’UE
    2012-07-18
    Catégorie(s) : Politique alimentaire

    Selon un  rapport de la Commission européenne récemment publié,  le système européen d’alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux (RASFF) écarte ou atténue de nombreux risques en matière de sûreté alimentaire et que les contrôles effectués nous garantissent une alimentation sans danger. Le RASFF joue un rôle crucial pour garantir l’innocuité des produits «de la ferme à la table», en déclenchant une réaction rapide lorsqu’un risque alimentaire est détecté.
    A cet égard, le commissaire à la santé et à la politique des consommateurs, M. John Dalli, a dit: «Les consommateurs européens jouissent du niveau de sûreté alimentaire le plus élevé au monde. Le RASFF est un outil précieux qui permet de repérer les risques et de les écarter du marché européen. Il accroît la confiance des consommateurs dans notre système de sûreté des aliments destinés à l’alimentation humaine et animale.»

    Source : Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link Tout savoir sur RASFF
    Link Des conditions d'importation


  13. Réforme de la PAC : conséquences (mondiales) de grande envergure
    2012-07-18
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Développement rural

    Certaines implications potentielles de la réforme de la Politique agricole commune (PAC) de l’UE sont abordées dans un article d’opinion de KOPIN, une organisation non gouvernementale bénévole, autonome et sans but lucratif basée à Malte, qui est active dans le domaine de la coopération Nord-Sud et de l’enseignement mondial. L’auteur souligne que l’UE est devenue l’un des acteurs principaux du commerce agricole et, « à ce titre, a un impact profond sur le secteur au-delà de ses États membres».
    Insistant sur la pression grandissante de la communauté internationale en faveur de la réforme, l’auteur ajoute que les implications mondiales d’une PAC réformée ne sont pas encore inscrites à l’agenda local. Selon lui, les subsides importants concédés aux agriculteurs ont un impact direct sur « le monde majoritaire ». Même si les actions de l’UE en faveur de l’éradication de la pauvreté dans le monde et du développement sont avérées, l’auteur déclare que : « Cela ne signifie pas que l’UE ne consent pas des efforts en Afrique, mais que la PAC, avec un budget d’environ 50 milliards EUR, est en contradiction directe avec l’objectif d’éradication de la pauvreté dans le monde. »

    Source: The independent


    Link En savoir plus
    Link Tout savoir sur KOPIN
    Link Débat d'orientation sur le soutien au développement rural


  14. La situation sur le marche du lait est discutée autrefois au Conseil
    2012-07-18
    Catégorie(s) : Développement rural

    Lors de la dernière réunion du Conseil Agriculture, la détérioration de la situation sur le marche du lait et des produits laitiers dans l'UE a été longuement discuté autrefois. Il convient de rappeler que lors de la session de juin, la Pologne et la Lituanie avaient demandé de mesures de marché destinées à faire face à la chute des prix sur le marché du lait et des produits laitiers. La Commission a transmis son évaluation de la situation au Conseil.
    Certains Etats membres ont appuyé des mesures proposées par la Pologne et la Lithuanie, telles qu’une restauration temporaire des restitutions à l'exportation, et une augmentation des prix de référence et des prix d'intervention actuels du beurre et du lait écrème en poudre.
    D'autres Etats membres, tout en prenant note de la situation décrite par la Pologne et la Lituanie, ont estimé, comme la Commission, que des mesures a court terme ne sont pas nécessaires dans l'immédiat. Ils souhaiteraient que la Commission continue à suivre la situation sur le marche du lait et des produits laitiers.
    Dans son rapport sur la situation sur le marche du lait et des produits laitiers au cours des premiers mois de cette année, la Commission a constaté que la diminution actuelle des prix du lait est liée à plusieurs facteurs, notamment à l'augmentation de la production de lait au niveau mondial et à la saisonnalité de la production. Elle a note en outre que cette diminution de prix était plus importante dans les Etats membres qui se trouvent dans les Etats membres qui se trouvent dans une situation particulière et connaissent des problèmes structurels dans ce secteur.
    La Commission a toutefois indique qu'elle continuait a suivre de près l'évolution de la situation sur le marche du lait, ajoutant que, sur la base de son évaluation de la situation, elle reviendrait sur cette question lors d'une session ultérieure du Conseil, en cas de besoin. La Commission s'est déclarée prête à prendre des mesures appropriées, en dehors des mesures de stockage prive déjà en place, lorsqu’elle le jugerait nécessaire.

    Source : Conseil de l’UE


    Link En savoir plus
    Link L'évolution du marché du lait
    Link L'évaluation de la Commission


  15. Des mésures appropiées pour République de Guinée
    2012-07-18
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE

    Le Conseil a décidé de proroger la période d'application des mesures appropriées établies envers la République de Guinée par la décision 2011/465/UE et modifiant cette décision. Il convient de rappeler que dans la décision 2011/465/UE du 18 juillet 2011, le Conseil avait précisé que la reprise de la coopération avec la République de Guinée au titre du 10ème Fonds européen de développement (FED) pourrait se faire en deux étapes en fonction des progrès réalisés en vue de la tenue d'élections législatives libres et transparentes avant la fin de 2011.
    A cet égard, dans une lettre à l’attention du président et du premier ministre de la République de Guinée, annexée au document portant la décision des ministres, Catherine Ashton et le Commissaire au Développent Andris Piebalgs font le constat suivant:  « Jusqu'à présent, le Conseil de l'Union européenne constate qu'aucun des jalons n'est atteint et décide donc, d'une part, de proroger d'un an la période d'application des mesures appropriées prévues par la décision 2011/465/UE, et d'autre part, de reporter la date limite pour la tenue des élections législative à la fin de 2012. Le non-respect de cette date limitera les possibilités d'engagement des fonds du 10ème FED. »

    Source: Conseil de l'UE


    Link En savoir plus
    Link Lire la lettre
    Link Relations de l'UE avec la Guinée


  16. Les exportations de café ougandais pourraient chuter de 26%
    2012-07-18
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Développement rural

    Selon les récentes informations de l’Office de développement du café ougandais, l’exportation de café en provenance de l’Ouganda pourrait connaître une chute de près de 26 % ce mois-ci comparé à juillet 2011, suite à une récolte moins importante. L’Union européenne, ainsi que des pays tels que le Soudan, les États-Unis, l’Inde, le Maroc, l’Équateur, la Suisse, le Japon et l’Afrique du Sud sont parmi les principaux importateurs de café ougandais.
    L’Ouganda pourrait exporter entre 3,1 millions et 3,2 millions de sacs durant la saison 2011-12, qui a commencé le 1er octobre et se poursuit jusqu’en septembre, selon l’Office de développement du café ougandais. Ce chiffre est comparable aux prévisions de 2,8 millions à 2,9 millions indiquées par la National Union of Coffee Agribusinesses and Farm Enterprises ce 8 mai.

    Source: Bloomberg


    Link En savoir plus
    Link Uganda Coffee Development Authority
    Link Des statistiques sur le commerce en Ouganda


  17. 8e Réunion régionale de l’assemblée parlementaire paritaire UE-ACP
    2012-07-18
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE

    Les Samoa accueilleront la 8e Réunion régionale de l’assemblée parlementaire paritaire UE-ACP, rassemblant des décideurs politiques du Pacifique ainsi que certains membres du Parlement européen.
    À cette occasion, quinze parlementaires du bloc Pacifique du Groupe des États d’Afrique, des Caraïbes et du pacifique (Groupe ACP) et quinze de leurs homologues du Parlement européen examineront un ensemble de questions portant notamment sur l’intégration et la coopération régionales et l’état des APE avec l’UE, et procéderont à des échanges de vues sur le changement climatique, les objectifs du millénaire pour le développement, la démocratie et les droits humains.
    Les séances seront présidées par les Coprésidents de l’assemblée parlementaire paritaire UE-ACP, Musikari Kombo (Kenya) et Louis Michel (Belgique). Le Secrétaire général ACP, le Dr Mohamed Ibn Chambas, participera également aux travaux.
    Le parlementaire samoan et Président de la commission ACP des affaires politiques, M Lenata’i Victor Faafoi Tamapua, a expliqué que la réunion sera une plateforme clé permettant aux représentants du Pacifique de s’adresser directement et ouvertement aux législateurs européens sur des sujets concernant la région. “L’assemblée parlementaire paritaire fut un outil crucial qui nous a permis d’amener les problématiques et les projets du Pacifique au niveau politique avec l’UE. Par exemple, lors de l’assemblée UE-ACP précédente à laquelle j’ai assisté au Danemark [27-30 mai], l’interdiction européenne sur l’importation de kava et la situation politique des Fiji ont été abordées. Grâce au dialogue cohérent lors de tels forums, une mission parlementaire UE-ACP de recueil d’information de haut niveau se rendra aux Fiji dans les semaines à venir afin d’examiner les progrès réalisés en vue de la restauration d’un gouvernement démocratique,” a déclaré M Tamapua.

    Source: ACP


    Link En savoir plus
    Link Tout savoir sur APP ACP-EU
    Link Samoa : 155ème Membre de l’OMC


  18. La politique étrangère de l'UE et la nécessité d'un nouveau concept
    2012-07-16
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE

    Selon les députés de la commission des affaires étrangères, l'UE devrait adopter un concept véritablement stratégique pour sa politique extérieure en vue de peser de tout son poids sur la scène internationale.
    Elmar Brok , le président de la commission des affaires étrangères, qui mène les débats sur le rapport annuel du Conseil sur la politique étrangère et de sécurité commune (PESC) a dit à  cet égard : "Nous vivons une époque de défis pour notre sécurité mais également d'opportunités pour promouvoir la paix et la démocratie. Dans le même temps, nous devons concentrer nos efforts et nos ressources. C'est pourquoi je prie instamment la baronne Ashton et nos États membres d'être stratégiques et prospectifs", a déclaré

    Source: Parlement européen


    Link En savoir plus
    Link Comission AFET
    Link Politique étrangère de l'UE


  19. Le PE veut une éducation au développement
    2012-07-16
    Catégorie(s) : Archives, Développement rural, Politique ACP-UE

    Suite à plusieurs mois de campagne du CONCORD et du DEEEP (programme initié par le Development Awareness Raising and Education Forum du CONCORD), le Parlement européen (PE) a adopté une déclaration écrite relative à l’éducation au développement et à la citoyenneté mondiale active.
    Cette déclaration définit le cadre pour de nouveaux débats politiques sur le rôle des citoyens européens en matière de développement. Elle promeut le renforcement des politiques en matière d’éducation au développement, tant au niveau national qu’européen et “représente un jalon politique essentiel pour le domaine de l’éducation au développement”.

    Source: Concordeurope


    Link En savoir plus
    Link Tout savoir sur DEEEP
    Link Briefing sur DEAR


  20. La molécule DDAC provoque des restrictions à l’importation des bananes
    2012-07-16
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Développement rural

    Selon Freshplaza, deux supermarchés allemands ont récemment restreint l’importation de bananes en provenance de la République Dominicaine après avoir découvert dans la peau du fruit la molécule DDAC, laquelle est interdite dans les bananes biologiques. Quelques recherches ont démontré que la molécule DDAC était présente dans le produit BioLife après récolte.
    Le blocage des bananes bios de la République Dominicaine par les deux supermarchés allemands a causé d’importantes pertes pour les producteurs. La cause principale était un produit admis par l’entreprise internationale de certification BCS, et non un quelconque défaut de gestion des producteurs dominicains.
    Dès l’instant où les deux supermarchés ont rapporté la présence de la molécule DDAC dans le produit BioLife, les producteurs dominicains ont immédiatement arrêté d’utiliser ce produit et poursuivi l’exportation des bananes bios vers l’Europe.
    La République Dominicaine exporte 350 000 caisses de 18,14 kg par semaine, dont 53% sont des bananes bios et 45% des bananes conventionnelles.

    Source: Freshplaza


    Link En savoir plus [EN]
    Link La molécule DDAC
    Link Des statistiques sur le commerce


  21. Le CESE œuvrera pour l’adoption des résultats de la conférence de Rio
    2012-07-16
    Catégorie(s) : Archives, Environnement, Développement rural

    Selon les récentes informations du Comité économique et social européen (CESE), Staffan Nilsson, le président du CESE, est déterminé à travailler à la mise en œuvre des résultats de la conférence RIO+20 au niveau de l’UE, tout en s’efforçant d’accorder un rôle clé à la société civile dans le cadrage des objectifs de développement durable.
    Depuis la conférence de Rio, le CESE a mené une série d’activités de suivi étant donné que, comme M Nilsson l’a dit, « l’après-Rio est au moins aussi important que la préparation de Rio ». De manière plus générale, le Comité reconnaît les limites de l’accord Rio+20. Il est cependant convaincu que le texte arrêté est une bonne base pour permettre à la société civile de l’Union européenne et aux institutions d’œuvrer à des solutions pratiques pour rendre plus durable le développement de nos économies et nos sociétés.

    Source: CESE


    Link En savoir plus
    Link Des objectifs de développement durable
    Link Des solutions pour atteindre les 'SDG'




===========================================================
N'hésitez pas à faire circuler ce bulletin à des collègues qui pourraient être intéressés.

Mme Isolina BOTO
Manager
Bureau du CTA/Bruxelles
39 rue Montoyer
1000 Bruxelles - Belgique
Tel: + 32 (0) 2 513 74 36; Fax: + 32 (0) 2 511 38 68
Courriel: boto@cta.int
Site Web: http://www.cta.int/
Blog de Bruxelles: http://bruxelles.cta.int/
Briefings de Bruxelles: http://bruxellesbriefings.net/

 

Rédacteur : Alejandra Morales (morales@cta.int)

NOTE
Si vous avez des questions ou suggestions, écrivez à : boto@cta.int
Pour des informations sur l'ensemble des activités du CTA, visitez http://www.cta.int/
Pour des information sur les activités du CTA à Bruxelles, veuillez consulter : http://bruxelles.cta.int/
Le CTA est une institution du Groupe des Etats ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique) et de l'Union Européenne, dans le cadre de l'Accord de Cotonou.
©Copyright 2011 Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale ACP-UE. Email: cta@cta.int
Les opinions exprimées ici sont celles de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue du CTA.

Vous êtes actuellement abonné au Bulletin du Bureau CTA de Bruxelles.
Votre abonnement :

===========================================================

 

 

 

1