Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Weblog du Bureau de Bruxelles
Décembre 2018
L Ma Me J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

[CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 348]
Sujet: [CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles N° 348]
Date d'envoi: 2012-12-11 12:03:01
Publication #: 162
Contenu:
CTA Newsletter
1

Ce blog partage des informations clé sur les programmes et évènements
ACP-UE à Bruxelles importants pour le développement agricole et rural des pays ACP.


Date : [11/12/2012]
Bulletin du Bureau de Liaison du CTA à Bruxelles

Principaux évènements de la semaine.
  1. Principaux événements de la semaine 10.12.2012 - 16.12.2012
  2. Notre invité vidéo: Clive Ondari, OMS
  3. UE et UNICEF contre la sous-alimentation
  4. Mécontentement avec projets de règles de l'UE sur l’aide
  5. Plus de €71m pour un projet hydrique tanzanien
  6. Doha : au bord de l’échec
  7. Tanzanie : des investissements dans l’industrie sucrière
  8. Vers une agriculture plus efficace en ressources ?
  9. UE: le Conseil approuve l’accord sur le budget 2013
  10. UE: 500 millions € pour Sahel
  11. Programme d’assurance basée sur l’indice en Afrique
  12. ACP : Non à la diminution de 11 % des FED
  13. Quatre pays dépassent les objectifs européens d’aide
  14. PE: Accord budgétaire pour 2013
  15. UE: future incertaine pour l’énergie renouvelable
  16. Doha: le R-U fournira £133m à l’Afrique
  17. Enseignements de l’engagement européen en Somalie
  18. EFSA: nouvelle brochure explicative
  19. UE-OMS: contre le paludisme en Afrique
  20. UE: Aide de €15m pour la RDC
  21. Un accord rapide sur le budget 2013 de l’UE?
  22. Nouvelle stratégie pour l’Adriatique et la mer Ionienne
  23. Le Royaume-Uni coupe ses aides au Rwanda
  24. La Banque mondiale n’a pas incité l’Afrique à refuser des APE avec l’Europe


  1. Principaux événements de la semaine 10.12.2012 - 16.12.2012
    2012-12-11
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Archives, Pêche Régionale, Environnement, Efficacité Aide, Commerce ACP-UE, Développement rural, Politique alimentaire, Politique ACP-UE

    Conseil de l'UE:
    - 10  December: Conseil Affaires étrangères
    - 11 December:  Conseil affaires generals
    - 13-14 December: Conseil européen\


    Parlement européen:
    - 10-13 December: Session plénière

    Groupe ACP:
    - 10-11 December: 96ème Session du Conseil des ministres ACP
    - 12 December: Réunion conjointe du Conseil des ministres ACP et des Ministres ACP des Affaires étrangères
    - 13-14 December: 7ème   Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement ACP

    Vous pouvez également lire notre quotidien anglais « CTA Brussels Daily » (alimenté par Twitter) et nous suivre à travers notre nouveau group de Facebook CTABrussels ainsi que notre compte Twitter CTABruxelles pour recevoir les dernières informations UE-ACP.


    Link En savoir plus


  2. Notre invité vidéo: Clive Ondari, OMS
    2012-12-11
    Catégorie(s) : Efficacité Aide, Archives

    On a rencontré Dr. Clive Ondari, Coordinateur de l’Accès aux médicaments du Département Médicaments essentiels et politiques pharmaceutiques de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour discuter le projet élaboré par l’UE et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS)- « Collaborer avec les pays africains pour lutter contre le paludisme en fournissant des médicaments de qualité ».
    Le projet vise à développer des cadres nationaux de régulation pour la qualité des médicaments contre le paludisme dans six pays d’Afrique- Cameroun, Éthiopie, Ghana, Kenya, Nigéria et Tanzanie.
    Selon une étude menée en 2003 par l’OMS dans les six pays cible, plus de 50 % des médicaments contre le paludisme n’étaient pas conformes aux exigences de base de qualité. À la fin de ce projet en 2012, le taux d’échec total quant aux médicaments est passé à 28,5 %.

    Pour en savoir plus, regardez la vidéo!


    Link En savoir plus


  3. UE et UNICEF contre la sous-alimentation
    2012-12-07
    Catégorie(s) : Archives

    L’UNICEF a annoncé le 6 décembre que l’UE s'est engagée à doter ses programmes de 41 millions € sur quatre ans au Bangladesh, en République fédérale démocratique du Népal, en Indonésie, en République démocratique populaire du Laos et aux Philippines, ainsi qu’au Burkina Faso, en Éthiopie, au Mali et en Ouganda. L’objectif était d’améliorer la sécurité nutritionnelle infantile durant les 1 000 premiers jours d’existence, y compris durant la grossesse.
    Le programme financé par l’UE se focalisera sur un engagement politique de haut niveau, ainsi que sur la garantie que les objectifs de nutrition sont intégrés dans les secteurs de la santé, du développement et de l’agriculture.
    Il comprendra également des interventions à faible coût et à impact élevé, encourageant notamment l’utilisation de la nourriture et des ressources disponibles, l’allaitement, la distribution de suppléments en vitamines et minéraux, les compléments alimentaires adaptés, l’enrichissement des aliments de base et la gestion intégrée de la malnutrition aigüe.


    Source : UNICEF


    Link En savoir plus [EN]
    Link La coopération UE-UNICEF en Afrique [EN]
    Link En savoir plus sur l'UNICEF [EN}


  4. Mécontentement avec projets de règles de l'UE sur l’aide
    2012-12-07
    Catégorie(s) : Archives, Politique ACP-UE

    Les gouvernements des Caraïbes (CARICOM) ont exprimé leur insatisfaction à l'égard des règlements de l'Union européenne dans le débat au Parlement européen sur les aides aux la région pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP).
    Dans le cadre du nouveau projet de règlement, la plupart de la région - avec Haïti étant peut-être la seule exception – risquaient de ne plus être considérés comme des pays qui ont besoin d'aide, parce que selon leur PIB/PNB elles seront classés comme pays à revenu intermédiaire et supérieure, ce qui les rend inéligibles pour des subventions ou des prêts bon marché.
    La CARICOM veut discuter ce problème lors du sommet de dirigeants des pays ACP du mi-décembre, qui se tiendra en Guinée équatoriale.


    Source : ACP


    Link En savoir plus [EN]
    Link L'avenir après Cotonou
    Link L’attitude inquiétante de la Caricom


  5. Plus de €71m pour un projet hydrique tanzanien
    2012-12-07
    Catégorie(s) : Développement rural, Archives

    La Tanzanie recevra une dotation de 71,62 millions € pour améliorer son secteur de l’eau dans cinq régions différentes, dans le cadre d’un accord avec l’UE et l’Allemagne.
    La Tanzanie doit toujours atteindre le quatrième Objectif du Millénaire pour le développement (OMD) d’approvisionnement efficace en eau propre et d’amélioration des services sanitaires dans les zones rurales. 35 % des tanzaniens vivant dans ces zones n’auront en effet pas l’eau courante d’ici 2015, délai fixé par l’ONU pour cet objectif.
    Cette somme sera constituée d’une contribution de 51,26 millions € de l’Initiative OMD de l’UE et de 20 millions € supplémentaires de la Banque de développement allemande.


    Source : StarAfrica.com


    Link En savoir plus [EN]
    Link La declaration de l'UE
    Link En savoir plus sur les OMDs


  6. Doha : au bord de l’échec
    2012-12-07
    Catégorie(s) : Environnement

    Selon les représentants de la société civile, les négociations sont sur le point d’échouer jeudi à Doha, lors de la conférence des Nations unies sur le changement climatique.
    Céline Charveriat, en charge de l’action politique et des campagnes au sein d’Oxfam International, affirme que les nations industrialisées ne sont pas disposées à diminuer davantage leurs émissions ni à apporter un soutien financier aux nations pauvres pour la période à venir du protocole de Kyoto (qui débutera en janvier 2013). L’atmosphère était semble-t-il extrêmement tendue, à 24 heures à peine du dernier jour du sommet, le vendredi 7 décembre. Les progrès des négociations seraient entravés par les États-Unis, le Canada et la Chine. Des représentants de l’UE déclarent également ne pas pouvoir aller plus loin du fait de l’atmosphère défavorable créée par la crise financière qui a frappé les États européens.

    Source : Insurancenewsnet


    Link En savoir plus [EN]
    Link Doha : plus d'aide aux pays en développement ?
    Link Position du groupe ACP à Doha


  7. Tanzanie : des investissements dans l’industrie sucrière
    2012-12-07
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Face à l'actuel déficit annuel dans le secteur du sucre, l'industrie sucrière tanzanienne devrait augmenter ses exportations ces quatre prochaines années grâce aux flux agricoles étrangers supplémentaires d’ici 2016. Pour les autorités, il s’agira d’une différence énorme par rapport à la situation actuelle, où le secteur sucrier est en déficit annuel.
    Le Sugar Board of Tanzania (SBT) affirme que la mise en œuvre de ses neuf projets permettra au pays de tripler sa production sucrière annuelle, des 300 000 tonnes actuelles à 910 000 tonnes en 2016, comblant ainsi le déficit sucrier actuel. « Ces projets devraient voir le jour en 2016. La quantité totale de sucre produit permettra d’en exporter une partie à nos voisins d'Afrique de l'Est », affirme le gestionnaire du projet du SBT, Abdul Mwankemwa. Actuellement, le pays est doté de quatre grandes usines sucrières, avec une production annuelle de sucre d’au moins 300 000 tonnes pour une demande de 500 000 tonnes.


    Source : all Africa


    Link En savoir plus [EN]
    Link Tanzanie: exportateur net de sucre d'ici 2016? [EN]
    Link En savoir plus sur la Tanzanie


  8. Vers une agriculture plus efficace en ressources ?
    2012-12-07
    Catégorie(s) : Archives, Développement rural

    L’Europe est-elle prête et disposée à augmenter l’investissement dans la recherche et les technologies afin de garantir une plus grande durabilité dans le secteur agricole ? Il s’agit du thème principal de la conférence « Towards resource efficient agriculture in Europe » organisée par l’Organisation européenne de la propriété rurale (ELO) le 6 décembre à Bruxelles.
    La discussion était modérée par le parlementaire européen Robert Sturdy et a vu la participation de diverses parties prenantes du secteur politique, universitaire et industriel et d’ONG écologiques. Les participants ont proposé des solutions pour l’intensification durable de l’agriculture européenne, sur des sujets tels que l’utilisation et la protection de l’eau ; les possibilités d’utilisation d’engrais plus efficaces et efficients ; le recyclage des nutriments ; l’agriculture écologique en tant qu’alternative aux engrais ; une meilleure gestion du sol ; et les opportunités d’amélioration durable de la protection végétale.
    Les principales conclusions concernent la nécessité d’ajuster le cadre politique pour une utilisation efficace des terres et des intrants, d’introduire des pratiques agricoles durables, de mettre en place une agriculture de précision et l'étude plus approfondie des cultures génétiquement modifiées et de leur potentiel pour l’agriculture européenne.


    Source : CTA


    Link En savoir plus [EN]
    Link Le compromis agricole: pollution vs. production
    Link Non à la baisse du budget de la PAC


  9. UE: le Conseil approuve l’accord sur le budget 2013
    2012-12-07
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE

    Le Conseil a approuvé le jeudi 6 décembre l’accord avec le Parlement européen sur le budget 2013, pour une valeur totale 132,84 milliards €. Il a également approuvé le projet amendant une sixième variante du budget pour 2012.
    Il a donc confirmé l’accord conclu entre la présidence chypriote, les représentants du Parlement européen et la Commission lors d’un trilogue organisé le 29 novembre.
    Cet accord prévoit des ressources supplémentaires au titre du budget 2012 de l’UE pour faire face à l’insuffisance de paiements et accorde la priorité du budget 2013 de l’UE aux mesures de renforcement de la croissance et de l’emploi tout en tenant compte des efforts de consolidation des États membres.
    Si le Parlement européen approuve le paquet le 12 décembre, le budget 2013 de l’UE et le projet d’amendement au budget n°6 pour 2012 seront considérés comme adoptés.
    Le budget représente 0,99 % du revenu national brut (RNB) de l’UE, soit une augmentation de 2,4 % par rapport au budget de l’UE pour 2012, tel qu’amendé par les budgets d’amendement 1 à 5.

    Source : Conseil de l’Union européenne


    Link En savoir plus [EN]
    Link  PE: Accord budgétaire pour 2013
    Link Un accord rapide sur le budget 2013?


  10. UE: 500 millions € pour Sahel
    2012-12-06
    Catégorie(s) : Archives

    Le Commissaire en charge de l’aide humanitaire, Kristalina Georgieva, a annoncé le jeudi 6 décembre que l’UE consacrerait environ 500 millions € à la lutte contre la crise alimentaire au Sahel.
    Lors de la réunion de haut niveau de l’Alliance globale pour l’initiative Résilience (AGIR), Georgieva a également préconisé d’autres actions, les signaux de 2013 sur l’accès à la nourriture étant actuellement plutôt alarmants. Par ailleurs, l’ONG britannique Oxfam a déclaré en octobre, à propos de la crise au Sahel : « La crise alimentaire est loin d’être finie et une augmentation de l’aide demeure nécessaire afin d’aider les agriculteurs et les éleveurs à surmonter le triple obstacle des sécheresses récurrentes, de la pauvreté persistante et de l’instabilité politique. »
    Selon les chiffres de l’UE, 18 millions de personnes sont confrontées à la famine et à la malnutrition dans 8 pays de la région du Sahel, en Afrique occidentale. La Commission européenne est la principale donatrice humanitaire au Sahel et a déjà contribué à l’aide face à la crise alimentaire à hauteur de 318 millions €.
    L’initiative AGIR a vu le jour en juin à Bruxelles, en réaction à cette situation. Diverses parties prenantes y sont impliquées, telles que les gouvernements, des organisations humanitaires, des agences de l’ONU et des organisations telles que la Banque mondiale, la Banque africaine de développement, l’Organisation de la coopération islamique et deux organisations régionales (CEDEAO et UEMOA).


    Source : New Europe


    Link En savoir plus [EN]
    Link En savoir plus sur AGIR
    Link En savoir plus sur la situation dans le Sahel


  11. Programme d’assurance basée sur l’indice en Afrique
    2012-12-06
    Catégorie(s) : Environnement, Sécurité alimentaire, Politique alimentaire, Développement rural

    L’UE, en collaboration avec le groupe ACP, soutient un programme pilote visant l’introduction de l’assurance basée sur l’indice sur le marché africain. La Facilité mondiale d’assurance sur l’indice (FMAI) est gérée par la Banque mondiale et la Corporation financière internationale (CFI) et a été lancée fin 2009 au Kenya afin de faire face à la protection abordable insuffisante apportée par l’assurance face aux catastrophes naturelles dans les pays en développement.
    D’ici la fin de 2013, 200 000 contrats d’assurance devraient être signés. Cela bénéficierait à environ un million de ménages au total. Jusqu’à présent, huit partenaires de projet différents (compagnies d’assurance) ont été impliqués dans le programme. Dans sa première phase, le FMAI apporte un soutien sous la forme de primes mais les organisateurs souhaiteraient opérer une transition progressive dans les deux prochaines années.
    Selon Shadreck Mapfumo, coordinateur du programme FMAI, il faut dépasser la notion de charges pour se focaliser sur le développement des capacités. Plus le nombre d’institutions proposant des assurances est important, moins les primes à verser par le FMAI seront élevées. Une extension du FMAI aux Caraïbes est également envisagée.
    L’assurance basée sur l’indice utilise un indice météorologique (par exemple les précipitations) et non une conséquence météorologique potentielle (par exemple de mauvaises récoltes) pour déterminer les payements à l’agriculteur assuré.
    Le programme FMAI a été présenté le mardi 4 décembre par des représentants de la Commission européenne, des pays ACP et de la Banque mondiale lors d’une conférence organisée par la DG Développement et coopération – EuropeAid à Bruxelles.

    Source : CTA, Développement et coopération – EuropeAid


    Link En savoir plus [EN]
    Link En savoir plus sur l'insurance indicielle [EN]
    Link L'assurance indicielle en Inde


  12. ACP : Non à la diminution de 11 % des FED
    2012-12-06
    Catégorie(s) : Archives, Politique ACP-UE

    Lors de la dernière session de l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE, qui s’est tenue au Suriname, le Secrétaire général du Groupe ACP, Mohamed Ibn Chambas, a déclaré déplorer la proposition du Conseil européen de diminuer le financement de l’aide au développement de plus de 7 % par rapport aux chiffres avancés par la Commission européenne. Il s’agit d’une coupe disproportionnée de 11 % dans le Fonds européen de développement (FED), qui bénéficie à 930 millions d’habitants des pays ACP.
    « Nous sommes conscients des difficultés fiscales de certains de nos partenaires européens mais nous ne pensons pas que le moment soit opportun pour réduire le financement du développement.  Ce serait faire preuve d’une vision très limitée. Les communautés vulnérables des pays ACP sont les plus durement touchées par la crise économique mondiale. Nous devons tous faire montre de solidarité et de responsabilité face aux populations mondiales les plus pauvres en ces temps difficiles au lieu de nous efforcer d’équilibrer les budgets au détriment de millions de vies », a déclaré le Secrétaire général.
    Il a précisé que la proposition de budget ne permettrait pas d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement, notamment celui de réduction de moitié du nombre de personnes vivant dans la pauvreté absolue.
    Le Secrétaire général a salué la position du président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, et de son Commissaire à la coopération au développement, Andris Piebalgs, qui ont proposé une enveloppe minimale de 30 milliards € pour la période 2014-2020 (contre 26,9 milliards € proposés par le Conseil).


    Source : Groupe ACP


    Link En savoir plus [EN]
    Link Les dirigeants de l’UE à défendre bec et ongles l’aide extérieure
    Link Barroso s'oppose aux coupes dans l'aide


  13. Quatre pays dépassent les objectifs européens d’aide
    2012-12-05
    Catégorie(s) : Archives

    Une analyse de l’OCDE révèle que quatre pays – la Suède, le Luxembourg, le Danemark, et les Pays-Bas – ont dépassé l’année dernière les objectifs de l’Union européenne d’aide au développement international.
    Le Suède affiche le surplus le plus important en ayant dépensé 5,6 milliards de dollars (4,3 milliards d’euros), soit 1,02 % de ses revenus nationaux bruts pour l’aide en 2011, alors que l’UE atteint un objectif général de 0,7 %.
    Le Luxembourg, le plus petit pays des grands donateurs européens, a versé 413,4 millions de dollars (316,2 millions d’euros), soit 0,97 % de ses revenus nationaux bruts. Les pays d’Afrique subsaharienne ont été les principaux bénéficiaires des fonds luxembourgeois, bien que le Viêt-Nam, le Nicaragua et le Salvador aient également reçu de l’argent.
    La contribution du Luxembourg ne représente cependant que 0,48 % de l’aide européenne totale au développement accordée en 2011. L’Allemagne est la principale participante à cette aide avec 14,5 milliards de dollars (11 milliards d’euros) pour l’année 2011. Les trois autres donateurs principaux, classés selon leur contribution totale, étaient le Royaume-Uni, la France et les Pays-Bas.
    D’après les chiffres de l’OCDE, l’Union européenne en tant que telle est le plus important donateur au monde, ayant fourni 86 milliards de dollars (66 milliards d’euros), à la fois via les gouvernements nationaux et les institutions européennes – ce qui représente 55 % de l’aide totale mondiale pour l’année 2011.
    Les dirigeants européens ont convenu de fournir d’ici 2015 une aide annuelle au développement équivalente à 0,7 % du revenu national brut. Cependant, des mesures d’austérité pourraient priver le budget d’aide européenne de près 10 milliards d’euros pour la période de sept ans entre 2014 et 2020. C’est ce qu’il ressort des dernières propositions débattues par les dirigeants européens lors de leur sommet du mois de novembre à Bruxelles.


    Source: Euractiv


    Link En savoir plus [EN]
    Link Barroso s'oppose aux coupes dans l'aide
    Link Qualité médiocre des programmes d’aide européens


  14. PE: Accord budgétaire pour 2013
    2012-12-05
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE

    Le comité budgétaire du Parlement européen a donné son aval à l’accord de compromis conclu entre les pays membres sur le budget européen pour 2013 de 137 milliards d’euros.
    Les parlementaires ont également approuvé une augmentation de 9 milliards d’euros du budget de 2012 afin de combler un déficit de financement. Cette somme sera versée en deux parties : 6 milliards d’euros seront débloqués à la fin de cette année et les 3 milliards d’euros restants seront versés au début de l’année 2013.
    « C’est un mauvais accord pour l’Europe. Si les gouvernements européens acceptent seulement de couvrir une partie des déficits de 2012, le budget de 2013 devra combler le déficit de 3 milliards d’euros résultant avec l’argent de programmes d’États membres européens qui devaient en principe bénéficier du budget », a déclaré la parlementaire Helga Trüpel, porte-parole des Verts pour le budget. « Cela conduira inévitablement à des déficits l’année prochaine et ne mettra pas fin au cycle actuel », a-t-elle déclaré.
    Cet accord doit être voté la semaine prochaine par le Parlement européen et le Conseil.


    Source: Euractiv


    Link En savoir plus [EN]
    Link Un accord rapide sur le budget 2013 de l’UE?
    Link Barroso s'oppose aux coupes dans l'aide


  15. UE: future incertaine pour l’énergie renouvelable
    2012-12-05
    Catégorie(s) : Environnement

    Les ministres de l’énergie des 27 États membres de l’UE ont promis de maintenir l’objectif imposé par la Commission européenne de réduire de plus de 20 % les émissions de gaz à effet de serre dans le cadre d’une politique en matière d’énergie renouvelable post-2020.
    Cependant, suite au Conseil de l’Énergie de ce lundi 3 décembre, Pat Rabbitte, Ministre irlandais de l’Énergie, a déclaré qu’ « aucun consensus n’avait encore été trouvé » quant aux objectifs en matière d’énergie renouvelable pour 2030. Néanmoins, les débats vont se poursuivre sous la présidence irlandaise qui débutera le 1e janvier.
    « Un grand nombre d’états souhaitent maintenir la cadence imposée par les propositions de la Commission, mais certains – dont la Pologne – sont férocement opposés aux objectifs contraignants fixés après 2020 », a-t-il déclaré à Bruxelles à des journalistes.
    Des états européens tels que le Danemark ou les Pays-Bas sont en faveur d’une extension de cette approche jusqu’en 2030. Cependant, malgré un appel du commissaire à l’Energie pour qu’une décision soit prise sur les nouveaux objectifs à prendre avant 2014, formulé il y a un an lors du lancement de la feuille de route énergétique européenne, les discussions sont toujours en cours.

    Source: Euractiv


    Link En savoir plus [EN]
    Link Un avenir sans carbone: Pologne signe contre des initiatives
    Link En savoir plus sur la préposition de la Commission [EN]


  16. Doha: le R-U fournira £133m à l’Afrique
    2012-12-05
    Catégorie(s) : Environnement, Archives

    Le Secrétaire d’État britannique à l’Énergie a annoncé ce mardi 4 décembre à la conférence de Doha que le Royaume-Uni promettait de débloquer 133 millions de livres sterling (163,7 millions d’euros) pour aider l’Afrique à s’adapter au réchauffement climatique et à réduire ses émissions de gaz à effet de serre.
    Une somme de 98 millions de livres sterling (121 millions d’euros) sera consacrée au projet Green Africa Power, 14 millions de livres sterling (17 millions d’euros) aux projets à petite échelle en matière d’énergie renouvelable, principalement en Ouganda, et 21 millions de livres sterling (25,7 millions d’euros) permettront de financer des projets d’approvisionnement en eau.
    Les représentants des ONG se disent satisfaits de l’annonce du Royaume-Uni d’augmenter sa contribution à la phase de financement rapide après 2012, mais ont réclamé un engagement à plus long terme jusqu’en 2015.

    Source: The Guardian


    Link En savoir plus [EN]
    Link La plus grande centrale solaire en Afrique de l'Ouest
    Link Dépenses du Royaume-Uni pour le développement


  17. Enseignements de l’engagement européen en Somalie
    2012-12-04
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE

    L’Institut d’études de sécurité de l’Union européenne (EUISS) présente dans un nouveau rapport politique les principales caractéristiques de l’engagement européen en Somalie, constituant une source pour ceux qui tentent de tirer des enseignements des précédentes missions européennes et d’établir une comparabilité avec des actions futures.
    En Somalie, l’UE a soutenu une opération africaine de maintien de la paix gérée financièrement, techniquement et politiquement par l’Union africaine. Parallèlement, l’UE a formé elle-même des troupes somaliennes fidèles au Gouvernement fédéral de transition.
    Ensuite, le Conseil de l’UE s’est montré favorable le 19 novembre à une éventuelle mission d’entraînement européen au Mali, ouvrant la voie au lancement d’une opération reproduisant le travail fourni avec les troupes somaliennes. D’aucuns ont déclaré que la réaction européenne face à la crise en Somalie pourrait constituer un modèle d’action pertinent pour le Mali.


    Source: EUISS


    Link En savoir plus [EN]
    Link Lire le rapport [EN]
    Link En savoir plus sur l'IESUE


  18. EFSA: nouvelle brochure explicative
    2012-12-04
    Catégorie(s) : Politique alimentaire, Sécurité alimentaire

    La nouvelle brochure de l’EFSA intitulée « La science au service de la protection des consommateurs, du champ à la table » présente de façon concise le rôle de l’Autorité dans le système de sécurité des aliments de l’UE.
    La chaîne alimentaire européenne est en constante évolution et le mandat de l’EFSA a évolué pour couvrir un nombre sans cesse plus complexe de domaines associés à la sécurité de la chaîne alimentaire : maladies d’origine alimentaire, contaminants, santé et bien-être des animaux, protection des plantes, production et distribution alimentaires ou encore innovation dans le secteur alimentaire, pour n’en citer que quelques-uns.

    Source: EFSA


    Link En savoir plus
    Link Lire la brochure
    Link En savoir plus sur l'EFSA


  19. UE-OMS: contre le paludisme en Afrique
    2012-12-03
    Catégorie(s) : Archives

    L’UE et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ont élaboré un projet visant à développer des cadres nationaux de régulation pour la qualité des médicaments contre le paludisme dans six pays d’Afrique.
    Le projet européen « Collaborer avec les pays africains pour lutter contre le paludisme en fournissant des médicaments de qualité » a été mis en place au Cameroun, en Éthiopie, au Ghana, au Kenya, au Nigéria et en Tanzanie. Son principal objectif est de mettre au point des spécifications techniques et une assistance professionnelle sur la base desquelles les Autorités nationales de Régulation (ANR) pourront évaluer et garantir la qualité des médicaments contre le paludisme présents sur le marché.
    Selon une étude menée en 2003 par l’OMS dans les six pays cible, plus de 50 % des médicaments contre le paludisme n’étaient pas conformes aux exigences de base de qualité. À la fin de ce projet en 2012, le taux d’échec total quant aux médicaments est passé à 28,5 %. Le taux le plus important d’échec a été enregistré au Cameroun (avec plus de 60 % de taux d’échec pour les médicaments testés), tandis que le plus bas a été enregistré en Éthiopie (taux d’échec de 0 %).
    Les actions les plus importantes du projet comprenaient : la formation des régulateurs concernant les exigences de qualité, l’apport de spécifications techniques pour les laboratoires élaborant les médicaments contre le paludisme, l’aide aux fabricants, l’inspection des sites et des ingrédients, et la formation de professionnels de la santé pour contrôler et rapporter toute réaction indésirable aux médicaments.


    Source: CTA Bruxelles


    Link En savoir plus [EN]
    Link En savoir plus sur le coordinateur du projet
    Link La lutte de l'UE contre le paludisme


  20. UE: Aide de €15m pour la RDC
    2012-12-03
    Catégorie(s) : Archives

    La Commission européenne a demandé aux autorités budgétaires de l’UE de débloquer 15 millions d’euros en vue d’augmenter son aide à l’est de la République démocratique du Congo (RDC). Elle réagit ainsi à la récente escalade de violence entre les forces armées et le Mouvement du 23 mars (M23) qui a aggravé la situation humanitaire dans cette région. Si ce nouveau financement est approuvé, l’aide humanitaire totale apportée par la Commission à la RDC s’élèverait à près de 80 millions d’euros pour 2012.
    L’aide financière vise à aider plus de 700 000 personnes, en donnant la priorité aux activités permettant de sauver des vies comme la lutte contre le choléra, la distribution d’aliments indispensables et autres produits non comestibles essentiels, d’hébergement, de soins de santé et de protection.
    Des combats sévères entre les rebelles du M23 et les forces gouvernementales (FARDC) ont éclaté à l’est de la RDC le 15 novembre, mettant fin à une trêve virtuelle aux frontières de près de trois mois. Le M23 a envahi Goma le 20 novembre et contrôle à présent cette ville de 800 000 habitants, plaque tournante clé pour les organisations humanitaires au Nord-Kivu.
    A l’intérieur du pays, 2.4 millions de personnes ont été déplacées et plus de 650 000 ont été déplacées à l’est de la RDC depuis avril 2012.


    Source: Commission européenne


    Link En savoir plus [EN]
    Link La situation en RDC-factsheet [EN]
    Link La crise humanitaire en RDC


  21. Un accord rapide sur le budget 2013 de l’UE?
    2012-12-03
    Catégorie(s) : Politique ACP-UE

    Le Coreper a confirmé que le Conseil était prêt à approuver un projet d’accord sur un paquet global constitué du budget 2013 de l’UE et du budget rectificatif pour 2012. Il s’agit du résultat du trilogue qui réunissait le 29 novembre les équipes de négociation du Conseil et du Parlement européen et qui était animé par la Commission.
    Le PE va suivre ses propres procédures budgétaires. Si sa commission compétente (BUDG) devait confirmer l’accord mardi 4 décembre, l’ensemble du paquet serait représenté au Coreper la semaine prochaine en point I (très important) et serait ensuite officiellement avalisé par le Conseil la même semaine.


    Source : La présidence cypriote du Conseil de l’UE


    Link En savoir plus [EN]
    Link conciliation sur le budget européen 2013
    Link Coupes dans l'aide au développement?


  22. Nouvelle stratégie pour l’Adriatique et la mer Ionienne
    2012-12-03
    Catégorie(s) : Pêche Régionale

    La Commission européenne a adopté une stratégie maritime pour l’Adriatique et la mer Ionienne qui stimulera une croissance intelligente, durable et inclusive dans la région. La stratégie repose sur quatre piliers: une économie bleue renforcée, un milieu marin plus sain, un espace maritime plus sûr, et des activités de pêche responsables. Elle s’appuie sur l’initiative «Croissance bleue» de la Commission et sur la «Déclaration de Limassol relative à un programme pour la croissance et l'emploi dans les secteurs marins et maritimes», qui a été récemment adoptée par les ministres de l'Union européenne.
    Tout en reconnaissant le travail déjà effectué par diverses organisations dans la région, la nouvelle stratégie souligne la nécessité de renforcer la coopération. Elle mobilisera les ressources et les structures existantes et se fondera sur les réglementations en vigueur pour favoriser les partenariats transfrontières; elle fera appel aux acteurs locaux, régionaux et nationaux afin de les réunir autour d’objectifs communs. Il s’agit de la première initiative du genre dans le bassin méditerranéen: la stratégie contribuera à développer l’économie bleue du bassin maritime en coordonnant les actions de financement et les mécanismes de mise en œuvre.
    La stratégie sera mise en œuvre en 2013 par un plan d’action qui sera élaboré conjointement avec les parties prenantes de la région.
    La nouvelle stratégie s'inscrit dans le cadre global de la politique maritime intégrée de l'Union, qui comprend déjà des stratégies maritimes pour la mer Baltique et l'Atlantique.


    Source : Commission européenne


    Link En savoir plus
    Link La stratégie «Croissance bleue»
    Link En savoir plus sur la Stratégie integrée


  23. Le Royaume-Uni coupe ses aides au Rwanda
    2012-12-03
    Catégorie(s) : Archives, Efficacité Aide

    Justine Greening, Secrétaire d’État pour le Développement international, a annoncé aujourd’hui que le gouvernement britannique ne débloquera pas les 21 millions de livres sterling (25,8 millions d’euros) de fonds destinés au Rwanda, en raison de ses inquiétudes quant à l’implication du Rwanda au conflit touchant la République démocratique du Congo (RDC).
    Greening estime que le soutien aux rebelles du M23 en RDC viole les principes de partenariat établis dans le Protocole d’accord entre les deux pays. Par conséquent, l’apport de fonds sera gelé pour le mois de décembre.
    Parallèlement, le gouvernement britannique a annoncé qu’il augmenterait son aide à la RDC de 18 millions de livres sterling (22,2 millions d’euros), destinés à des besoins humanitaires immédiats. Cet argent permettra à 100 000 personnes de bénéficier pendant trois mois d’une aide alimentaire d’urgence, d’avoir accès à l’eau potable, à des articles ménagers de base et à une éducation d’urgence. « Nous nous sommes engagés à trouver des solutions durables au conflit dans cette région et collaborerons avec les gouvernements du Rwanda et de la RDC pour assurer une issue pacifique à la situation de l’est de la RDC », a déclaré Justine Greening.

     

    Source: Department for International Development


    Link En savoir plus [EN]
    Link En savoir plus sur le blocage d'aide [EN]
    Link Le parteneriat entre l'UE et Rwanda


  24. La Banque mondiale n’a pas incité l’Afrique à refuser des APE avec l’Europe
    2012-12-03
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Politique ACP-UE

    Selon un communiqué du Bureau de Bruxelles de la Banque mondiale, plusieurs médias, en annonçant que La Banque mondiale incitait l’Afrique à refuser des APE avec l’Europe, ont transmis le 26 novembre des informations erronées tant dans leurs titres que dans le contenu de leurs articles. Shantayanan Devarajan, économiste principal pour la Banque mondiale en Afrique subsaharienne et dont les propos ont été déformés, a clarifié les choses : « La déclaration de Masahudu Ankillu Kunateh du 14 novembre 2012 sur le site AllAfrica.com, et en particulier le titre de cet article, a totalement déformé ma remarque sur les Accords de Partenariats économiques lors de la session plénière sur l’emploi des jeunes, organisée dans le cadre de la dernière Conférence économique africaine à Kigali. À aucun moment, je n’ai appelé les pays africains à « rejeter » les APE. Mes observations portaient sur les avantages de la migration (tant pour les pays de départ que d’accueil). Étant donné que je prenais la parole après le Professeur Charles Soludo, qui avait déclaré que les bénéfices des APE n’étaient pas importants dans les pays africains, j’ai suggéré que ceux liés aux accords sur la migration pouvaient l’être beaucoup plus. L’interprétation de cette déclaration sur les avantages de la migration comme un avis négatif sur les APE est donc inexacte et fallacieuse. »
    La Banque mondiale regrette tout désagrément causé par cet article.
    Pour plus d’informations, contactez le Bureau de Bruxelles de la Banque mondiale.





===========================================================
N'hésitez pas à faire circuler ce bulletin à des collègues qui pourraient être intéressés.

Mme Isolina BOTO
Manager
Bureau du CTA/Bruxelles
39 rue Montoyer
1000 Bruxelles - Belgique
Tel: + 32 (0) 2 513 74 36; Fax: + 32 (0) 2 511 38 68
Courriel: boto@cta.int
Site Web: http://www.cta.int/
Blog de Bruxelles: http://bruxelles.cta.int/
Briefings de Bruxelles: http://bruxellesbriefings.net/

 

Rédacteur : Cristina Dobos (dobos@cta.int)

NOTE
Si vous avez des questions ou suggestions, écrivez à : boto@cta.int
Pour des informations sur l'ensemble des activités du CTA, visitez http://www.cta.int/
Pour des information sur les activités du CTA à Bruxelles, veuillez consulter : http://bruxelles.cta.int/
Le CTA est une institution du Groupe des Etats ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique) et de l'Union Européenne, dans le cadre de l'Accord de Cotonou.
©Copyright 2011 Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale ACP-UE. Email: cta@cta.int
Les opinions exprimées ici sont celles de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue du CTA.

Vous êtes actuellement abonné au Bulletin du Bureau CTA de Bruxelles.
Votre abonnement :

===========================================================

 

 

 

1