Teknoloji Haberleri Teknoloji Blogu Internet Haberleri Defterdar | Bir Bilgenin Defteri HDFilmİzle Full HD izle Türkçe Dublaj izle
Weblog du Bureau de Bruxelles
Juin 2018
L Ma Me J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles
Sujet: CTA - Bulletin du Bureau de Bruxelles
Date d'envoi: 2013-10-03 11:08:21
Publication #: 187
Contenu:
CTA Newsletter
1

 

Ce blog partage des informations clé sur les programmes et évènements
ACP-UE à Bruxelles importants pour le développement agricole et rural des pays ACP.


Date : 30/09/2013
Bulletin du Bureau de Liaison du CTA à Bruxelles

Principaux évènements de la semaine.
  1. Principaux événements de la semaine 30/09/2013 - 06/10/2013
  2. Invité vidéo : John Malcolm Spence (spécialiste des questions de propriété intellectuelle, Secrétariat CARICOM)
  3. Le prochain Briefing de Bruxelles sera diffusé en direct en ligne
  4. Le CTA Bruxelles souhaite recruter un assistant administratif
  5. 80% des Allemands souhaitent conserver l’objectif d’aide au développement
  6. L’UE et la Côte d'Ivoire luttent contre l’abattage illégal
  7. L’UE promet 46 millions d’euros pour soutenir la Tanzanie
  8. L’Ouganda obtient 112 millions € de l’UE pour son réseau routier afin de stimuler le commerce régional
  9. Édition d’août 2013 des données sur les prix des marchandises
  10. Les conditions arides en Érythrée entravent la culture et la croissance des pâturages
  11. Le Pacifique appelle l’UE à conclure les APE cette année
  12. L'UE versera 23,4 millions d'euros à la Guyane pour soutenir son industrie sucrière
  13. Les gouvernements craignent l'effondrement de l'industrie des agrocarburants
  14. Intergroupe du PE : atteindre les objectifs européens de biodiversité pour 2020
  15. CWA : « Élargir les possibilités économiques des femmes dans les Caraïbes et le Pacifique »
  16. Briefing d’Haïti: Le développement de l’aquaculture et de la pêche
  17. Un regard critique de l’IAG sur le partenariat Afrique-UE
  18. Décision imminente sur le sort de la Namibie dans le cadre des APE
  19. 200 maires soutiennent le commerce équitable pour le développement au-delà de 2015
  20. Plus d’efforts pour lutter contre les maladies ravageant le manioc africain
  21. Président du Guyana : Les APE ont-ils profité aux Caraïbes ?


  1. Principaux événements de la semaine 30/09/2013 - 06/10/2013
    2013-10-01
    Catégorie(s) : Agriculture

    CTA:

    - 2 Octobre: Briefing de Bruxelles sur la transformation agricole en Afrique

    Parlement européen:

    - 30 Septembre: Commission des affaires étrangères
    - 30 Septembre: Commission du développement
    - 30 Septembre: Comité de l'agriculture et du développement rural
    - 03 Octobre: Commission du développement
    - 03 Octobre: Commission de la pêche


    Conseil de l'UE:


    - 2 Octobre: Réunion informelle des directeurs généraux de la pêche
    - 3-4 Octobre: Réunion informelle du Groupe de travail sur la coopération au développement (CODEV)

    Groupe ACP:

    - 01 Octobre: Comité directeur sur le BIOPAMA

    Vous pouvez également suivre notre groupe Facebook, notre compte Twitter ou inscrivez-vous à nos courriers électroniques.




  2. Invité vidéo : John Malcolm Spence (spécialiste des questions de propriété intellectuelle, Secrétariat CARICOM)
    2013-10-01
    Catégorie(s) : Agriculture, Développement rural

    Dans l’interview vidéo du CTA Bruxelles de cette semaine, John Malcolm Spence (coordinateur senior spécialiste des questions de propriété intellectuelle, Secrétariat CARICOM) nous explique le concept de l’indication géographique (IG) et les opportunités qu’il représente pour les états du CARICOM.
    M. Spence déclare que les IG sont essentielles pour protéger la valeur ajoutée que certains produits des Caraïbes apportent. De plus, selon lui, les IG mèneront à des investissements en capital dans les régions où elles sont situées et aideront ainsi à développer les zones rurales. Il est convaincu que plus de plus de produits caribéens associés à une IG feront bientôt leur apparition sur les marchés internationaux et qu’ils seront identifiés et appréciés par les consommateurs.
    Le 15 mai 2013, John Malcolm Spence a fait une présentation sur « L’expérience des Caraïbes en matière de protection des produits agro-alimentaires » dans le cadre du Briefing sur la « Géographie de l’alimentation : refaire le lien avec l’origine dans le système alimentaire » organisé par le CTA de Bruxelles et le bureau du Secrétariat ACP à Bruxelles. Pour en savoir plus et voir cette interview : www.brusselsbriefings.net/tag/traditional-products/


    Link Plus sur le Caricom


  3. Le prochain Briefing de Bruxelles sera diffusé en direct en ligne
    2013-10-01
    Catégorie(s) : Développement rural

    Le prochain Briefing de Bruxelles sur le développement sur ‘Les facteurs de succès pour la transformation agricole en Afrique’, qui aura lieu le mercredi 2 octobre, sera diffusé en direct via webstreaming. Le lien sera communiqué le jour de l'événement sur le site web des Briefings de Bruxelles.
    Si vous êtes à Bruxelles, vous pouvez toujours vous inscrire et vous joindre à nous le mercredi au Centre de conférences Borschette (à Bruxelles). Vous pouvez télécharger le programme détaillé de l’événement ainsi qu’une brève note de recherche ici.
    Les Briefings de Bruxelles sur le développement sont des événements réguliers organisés à Bruxelles par le Centre technique pour l’agriculture (CTA) en collaboration avec la Commission européenne, le Groupe ACP et d’autres partenaires, sur les questions et enjeux fondamentaux liés au domaine du développement rural dans le contexte de la coopération UE/ACP.

    ! Le Briefing est diffusé en direct en ligne via webstreaming ici.

    Source: CTA


    Link En savoir plus


  4. Le CTA Bruxelles souhaite recruter un assistant administratif
    2013-10-01
    Catégorie(s) : Développement rural

    Le CTA souhaite recruter un assistant administratif et de projet pour appuyer le bureau du CTA de Bruxelles dans des tâches de gestion administrative et financière ainsi que la gestion de projets.
    Sous la responsabilité du Manager du bureau de Bruxelles, l’assistant sera chargé de fournir une assistance administrative au bureau, une assistance financière et logistique à l’organisation d’événements techniques, une assistance dans la gestion de projets et dans la communication, et un suivi des rapports financiers et des paiements.
    Les candidats intéressés peuvent consulter la description complète du poste à pourvoir sur le site web du CTA. Le délai pour postuler est le 6 octobre 2013. Merci de bien vouloir citer la source par laquelle vous avez pris connaissance de cet avis de recrutement.


    Link En savoir plus


  5. 80% des Allemands souhaitent conserver l’objectif d’aide au développement
    2013-10-01
    Catégorie(s) : Archives

    Un récent sondage de la Stiftung Weltbevölkerung (DSW) a révélé que la majorité des Allemands souhaite maintenir l’objectif européen d’aide au développement. EurActiv Allemagne rapporte que 80% d’entre eux sont en désaccord avec la déclaration de leur ministre fédéral au développement, Dirk Niebel, selon lequel l’objectif d’attribuer 0,7% du revenu national brut européen à l’aide au développement « n’est plus actuel ».
    Le sondage a également démontré que pas moins de 40% des citoyens interrogés souhaitent même un engagement plus important de l’Allemagne auprès des pays en développement. Plus de 80% des personnes interrogées ont estimé que les efforts allemands pour lutter contre la pauvreté dans les nations en développement étaient « importants » ou « très importants ».
    Dans le même temps, ces citoyens ont surévalué le montant de l’aide que l’Allemagne fournit actuellement, à en moyenne 2,4% du produit intérieur brut (PIB). Cependant, un peu plus de la moitié (0,38%) de l’objectif de 0,7% du PIB du pays va réellement à l'aide au développement.
    Le parlementaire écologiste Thilo Hoppe estime que les résultats du sondage sont un signal clair pour le gouvernement fédéral : « Mme Merkel et M. Niebel ont tort de penser que des politiques pingres seront bien reçues par la population allemande. Le fait que le gouvernement a déjà réduit son assistance pour les plus nécessiteux et son aide au développement met à mal son image internationale mais suscite également la désapprobation à l’intérieur et des protestations au niveau local. »
    Les pays industrialisés considèrent que l’objectif de 0,7% est essentiel pour réaliser les huit objectifs du millénaire pour le développement pour 2015. Quoi qu’il en soit, selon la Commission européenne, la grande majorité des États membres de l’UE reste bien en-deçà de cet objectif.


    Link Read more
    Link Les objectifs du millénaire pour le développement


  6. L’UE et la Côte d'Ivoire luttent contre l’abattage illégal
    2013-10-01
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Environnement

    Cet été, l’Union européenne (UE) et la Côte d’Ivoire ont signé un accord de partenariat volontaire à Abidjan afin de s’attaquer au problème de l’abattage illégal. L’UE a fait savoir que la Côte d’Ivoire dispose de près de 10 millions d’hectares de forêts et qu'environ 80% des produits forestiers sont exportés vers l'Europe.
    L’Union a déclaré que, dans d’autres pays tropicaux, des efforts similaires pour lutter contre l’abattage illégal ont permis de sauver 17 millions d’hectares de forêts. Le Commissaire européen au développement, Andris Piebalgs, a déclaré que « l’abattage illégal continue d’avoir des effets dévastateurs sur des forêts parmi les plus précieuses au monde et sur les populations qui en dépendent pour vivre et gagner leur vie. »

    Source : UPI.com


    Link En savoir plus [EN]
    Link  La CE contre l’abattage illégal dans les forêts tropicales


  7. L’UE promet 46 millions d’euros pour soutenir la Tanzanie
    2013-10-01
    Catégorie(s) : Archives, Politique de développement

    Le 26 août 2013, le quotidien tanzanien Daily News a fait savoir que l'Union européenne a promis 46 millions d’euros pour soutenir la Tanzanie au cours de l’exercice fiscal 2013-2014. Ces fonds aideront à soutenir les autorités publiques tanzaniennes dans la réduction de la pauvreté et la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement (OMD).
    Cette dotation fait partie de l’enveloppe de 300 millions d’euros en fonds pour le développement que l’UE a promis à la Tanzanie dans un accord quinquennal signé en 2009. De ce budget, 5 millions d’euros iront au Bureau national des statistiques en appui aux initiatives de contrôle, alors que les 295 millions restants seront un budget global de soutien.

    Source : All Africa


    Link En savoir plus [EN]
    Link Les objectifs du millénaire pour le développement
    Link Le Secrétariat de la CAE reçoit une contribution de 2,9 millions €


  8. L’Ouganda obtient 112 millions € de l’UE pour son réseau routier afin de stimuler le commerce régional
    2013-10-01
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    L’Union européenne (UE) a octroyé à l’Ouganda 112 millions d’euros en crédits et dotations à des fins d’investissements dans son réseau routier afin de faciliter le commerce en Afrique de l’Est. C’est ce qu’elle a déclaré le mercredi 25 septembre. L’UE est depuis longtemps une source majeure de financement pour les infrastructures de transport pour les producteurs pétroliers prospectifs.
    Depuis peu, l’Ouganda semble cependant se tourner progressivement vers la Chine, qui lui a concédé des prêts à bas coûts afin d’aider au financement de projets tels que des autoroutes, des barrages hydroélectriques et des lotissements de bureaux publics.
    Le budget national de l’Ouganda a été réduit depuis que de grands donateurs occidentaux, notamment le Royaume-Uni (R-U), principale source d’aide bilatérale, ont retardé leur soutien financier à la fin de l’année dernière à la suite d’allégations sur le détournement d’environ 11 millions d’euros d’aide. L’UE a malgré tout maintenu son soutien financier.
    Ces fonds aideront à finaliser la construction du contournement au nord de Kampala et à construire le contournement de Mbarara, qui accélérerait le transit des marchandises sur une autoroute reliant l’Ouganda, le Rwanda, le Burundi, la République démocratique du Congo (RDC) et le Sud Soudan au port maritime de Mombasa, au Kenya.

    Source : Reuters


    Link En savoir plus [EN]


  9. Édition d’août 2013 des données sur les prix des marchandises
    2013-10-01
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Agriculture

    La Commission européenne (CE) a publié l’édition d’août 2013 des données sur les prix des marchandises, qui compile les données sur les prix des produits agricoles et de consommation les plus représentatifs au niveau de l’Union européenne (UE) et du monde pour le mois d’août. Bien que tous les produits ne soient pas comparables au niveau européen et mondial, ce document a pour but de donner une indication sur les dernières évolutions en matière de prix.


    Source : Commission européenne


    Link En savoir plus [EN]
    Link L’édition d’août 2013 des prix des marchandises


  10. Les conditions arides en Érythrée entravent la culture et la croissance des pâturages
    2013-10-01
    Catégorie(s) : Agriculture

    La saison de culture en Érythrée a été fortement retardée par des pluies tardives, si l’on en croit le rapport de suivi des cultures et des pâturages en Érythrée, récemment publié par l’Institute for Environment and Sustainability (IES) dans le cadre de son soutien technique à la délégation de l’Union européenne (UE) en Érythrée et à la direction générale d’EuropeAid pour le développement et la coopération.
    Selon le partenariat pour la recherche environnementale européenne (PEER), les précipitations importantes nécessaires à la plantation des cultures n’ont atteint l’Érythrée qu’en août. Le manque de précipitations précoces en juin a influé sur les conditions des pâturages et a eu un impact négatif sur l’élevage dans la plupart des régions. La situation est moins critique dans les terres d’altitude, plus humides, même si des périodes de sécheresse y ont été observées en juillet. Le climat sec a également affecté de manière négative les zones cultivées. Les pluies abondantes du début du mois d’août ont amélioré la situation mais l’impact négatif du retard des récoltes de cette année ne sera pas totalement inversé et les rendements culturaux risquent d’être médiocres.

    Source : Partnership for European Environmental Research (PEER)


    Link En savoir plus [EN]
    Link Le rapport complet de l'IES [EN]


  11. Le Pacifique appelle l’UE à conclure les APE cette année
    2013-10-01
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Les États insulaires du Pacifique, qui sont en train de négocier un accord de partenariat économique (APE) avec l’Union européenne, ont demandé à cette dernière de clôturer les négociations d’ici à la fin 2013; sans quoi, ils quitteront tous la table des négociations. C’est ce qu’ils ont confié au commissaire de l’Union européenne en charge du commerce, Karel de Gucht, dans une lettre datée du 4 juin 2013.
    Les ministres des États du Pacifique sont également préoccupés par les demandes de la Commission européenne (CE) d’inclure des engagements spécifiques sur l’accès aux ressources de pêche du Pacifique dans l’accord commercial : ils pensent que ce n’est ni possible, ni réaliste.
    Les États insulaires du Pacifique considèrent qu’un APE complet et intelligemment rédigé pourrait créer des conditions favorables au développement et au commerce. Cependant, les ministres ont averti qu’ils n’accepteront aucune proposition en matière de pêche sans connaître la proposition de la CE concernant l’approvisionnement mondial. L’approvisionnement mondial (global sourcing) consiste à rechercher des biens et des services sur le marché mondial, au-delà des frontières géopolitiques donc, afin d’augmenter l'efficacité (main-d’œuvre qualifiée et matières premières à bas coût, tarifs commerciaux peu élevés, etc.) de la production d’un produit ou d’un service.

    Source : Islands Business


    Link En savoir plus [EN]
    Link APE : le Kenya sur le point de signer des accords commerciaux avec l'UE
    Link Afrique: Pas d’APE signé avant avril 2014


  12. L'UE versera 23,4 millions d'euros à la Guyane pour soutenir son industrie sucrière
    2013-10-01
    Catégorie(s) : Agriculture, Commerce ACP-UE

    Le 20 juin 2013, la Guyane a signé un accord de financement de 23,4 millions d'euros dans le cadre du Programme européen permanent de soutien de l'industrie sucrière. Les fonds seront versés conformément au programme 2012/2013 et dès lors, le montant des aides accordées à la Guyane atteindra la valeur  de 115 millions d'euros depuis la création de l'initiative en 2006. Dans le courant de cette année, l'UE a déclaré qu'elle avait déjà octroyé 91,5 millions d'euros à la Guyane depuis le lancement du programme en 2006.
    Ces financements soutiennent le Plan d'action national guyanais (GNAP), qui vise à adapter l'industrie sucrière au moyen d'une série de mesures – incluant la modernisation des sucreries, l'ajout de valeur à travers l'amélioration du conditionnement et la cogénération, l'accroissement de la production et la mécanisation des opérations sur le terrain – permettant de renforcer la compétitivité et la productivité du secteur.
    L'UE fournit des fonds substantiels à l'industrie sucrière conformément aux Mesures d’accompagnement pour les pays signataires du protocole sur le sucre. Ce protocole, qui faisait initialement partie de l'Accord de Cotonou et garantissait à 18 pays ACP (dont la Guyane) un accès privilégié au marché européen (vente de quantités assurées à un prix fixe), a dû être démantelé à la suite d'une décision de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) imposant à l'UE de réformer sa politique en matière de sucre. Afin d'atténuer les effets de la réduction du financement de ces pays, conformément à la résiliation du protocole, l'UE a introduit un programme de soutien en 2006 afin d’ajouter des fonds supplémentaires aux mesures.
    Source: Kaieteur News


    Link En savoir plus (EN)
    Link Programme européen permanent de soutien de l'industrie sucrière
    Link Le retrait des fonds affecte l’industrie sucrière au Fidji


  13. Les gouvernements craignent l'effondrement de l'industrie des agrocarburants
    2013-09-27
    Catégorie(s) : Environnement

     

    Selon Euractiv, plusieurs gouvernements européens redoutent l'effondrement de l'industrie des agrocarburants étant donné que certains pays avaient déjà investi dans des carburants issus de matières premières avant même que l'UE n'ait commencé à encourager leur abandon. Le mercredi 11 septembre 2013, le Parlement européen a décidé de limiter d'ici à 2020 les carburants produits à partir de cultures alimentaires à 6 % de l'énergie totale utilisée dans les transports. On craint en effet que les agrocarburants entraînent les prix alimentaires à la hausse ou perturbent le climat.
    Plusieurs agrocarburants sont actuellement mélangés à des carburants traditionnels de transport et ensuite utilisés par les véhicules. L'objectif initial était de réduire, d'une part, les émissions de gaz carbonique et d'autre part, la dépendance de l'Europe aux importations de pétrole. Cependant, la Commission européenne a reconsidéré sa politique en matière d'agrocarburants face aux affirmations selon lesquelles la soif européenne d'agrocarburants augmenterait les prix alimentaires mondiaux et aux résultats scientifiques prouvant que certains agrocarburants nuisent davantage au climat que les combustibles fossiles traditionnels.
    Source: Euractiv

     


    Link En savoir plus (EN)
    Link Biocarburants : vote des eurodéputés en vue de plafonner leur utilisation pour le transport
    Link Les biocarburants dopent les prix de l'alimentation


  14. Intergroupe du PE : atteindre les objectifs européens de biodiversité pour 2020
    2013-09-27
    Catégorie(s) : Environnement, Changement climatique, Agriculture

    « Il y a de nombreuses façons pour l'Union européenne (UE) de promouvoir la biodiversité de manière à atteindre les objectifs de 2020 », a déclaré Chris Vanden Bilcke, chef du Bureau de liaison du PNUE auprès de l'UE, lors d'une conférence de l'Intergroupe Changement climatique, biodiversité et développement durable du Parlement européen (PE) organisée le mardi 24 septembre 2013 à Bruxelles. Les orateurs ont rappelé l'importance de sauvegarder la nature en mettant en place des infrastructures vertes (IV), en reliant les sciences aux politiques en matière de biodiversité, en impliquant le secteur privé dans le processus de conservation et en introduisant des mesures de protection de la biodiversité dans les pratiques agricoles.
    Sybille van den Hove, directrice et associée de MEDIAN, a confirmé la nécessité de disposer de données scientifiques plus concluantes sur les enjeux de la biodiversité, mais a également souligné l'importance d'une volonté politique forte émanant des institutions européennes.  « Les entreprises privées devraient se rapprocher de la nature, ajuster leur modèle économique et s'investir davantage dans la protection de la biodiversité », a recommandé Daan Wensing, expert auprès de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). En outre, les participants ont reconnu le lien étroit existant entre l'agriculture et la biodiversité ainsi que la possibilité de recourir à des approches gagnant-gagnant. Ils sont convaincus que la promotion de la biodiversité et celle de la productivité durable des cultures peuvent aller de pair.
    Récemment, l'UE a adopté une Stratégie de la biodiversité pour 2020 qui appelle à « enrayer la perte de biodiversité et la dégradation des services écosystémiques dans l’UE d’ici à 2020, assurer leur rétablissement dans la mesure du possible et renforcer la contribution de l’UE à la prévention de la perte de biodiversité ». La mise en œuvre complète de la Stratégie requiert l'action de diverses parties prenantes, d'institutions, d'administrateurs et d'entreprises.
    Source: CCBSD


    Link En savoir plus [EN]
    Link L’infrastructure verte
    Link Stratégie de la biodiversité pour 2020


  15. CWA : « Élargir les possibilités économiques des femmes dans les Caraïbes et le Pacifique »
    2013-09-26
    Catégorie(s) : Archives, Agriculture

    Le prochain Forum sur les femmes, intitulé « Élargir les possibilités économiques des femmes agricultrices et chefs d'entreprise dans les Caraïbes et le Pacifique », se tiendra le mardi 8 octobre 2013 dans le cadre de la Semaine caribéenne de l'Agriculture (CWA) de 2013. Il visera à consolider les liens interrégionaux et traitera des défis et possibilités associés au rapprochement entre les petits agriculteurs et le marché local dans l'objectif d'attirer des investissements et de contribuer à la croissance agricole dans la région.
    En outre, le Forum abordera la question du renforcement des liens interrégionaux dans différents domaines : la contribution des femmes agricultrices et chefs d'entreprise à la sécurité alimentaire et nutritionnelle ; le rapprochement entre la production locale et régionale et l'industrie du tourisme, ainsi que la promotion de l'agrotourisme, notamment le tourisme alimentaire ; le partage d'expériences en matière de stratégies d'adaptation visant à améliorer la résilience au changement climatique ; le développement de marchés de niche qui valorisent les produits locaux et renforcent les traditions, l'image des marques et le positionnement de la région ; etc.
    Les organisateurs du Forum affirment que l'agriculture peut être un important moteur de croissance et de réduction de la pauvreté. De plus, les femmes, qu'elles soient productrices, ouvrières agricoles ou chefs d'entreprise, jouent un rôle primordial dans le développement de ce secteur. Cependant, la précarité des mécanismes et des structures de gestion ainsi que le manque de connaissances en la matière rendent l'accès aux ressources productives beaucoup plus difficile pour les femmes que pour les hommes.

    Source: Caricom


    Link En savoir plus (EN)
    Link Programme et note informative
    Link Formulaire d'inscription


  16. Briefing d’Haïti: Le développement de l’aquaculture et de la pêche
    2013-09-25
    Catégorie(s) : Pêche Régionale

    Dans le cadre de la décentralisation des Briefings de Bruxelles sur le développement et du soutien aux pays les plus vulnérables, Haïti accueillera le 3ième Briefing national sur la «Le développement de l’aquaculture et de la pêche, une opportunité économique pour Haïti» à Port-au-Prince, en Haïti, le jeudi 26 septembre 2013.
    Ceci fait suite aux deux premiers briefing qui ont eu lieu à Haïti le 27 février 2013 – «Renforcer la résilience face à la crise et aux chocs » –  et le mardi 2 juillet 2013  – « Valorisation des produits locaux comme alternative pour la sécurité alimentaire ».
    Les briefings nationaux intègrent les thèmes des Briefings de Bruxelles qui intéressent Haïti. Ils se penchent sur un thème particulier dans la perspective d’un cas national, et sensibilisent aux questions liées à l’agriculture en Haïti.
    Ils sont entièrement organisés au niveau local, par PROMODEV, le ministère de l’agriculture et d’autres partenaires de développement. Les organisations agricoles de diverses régions du pays sont représentées au débat et un accent particulier est placé sur l’implication des médias, en vue de les informer sur les priorités essentielles pour le développement rural.
    Le 3ième Briefing d’Haïti s’appuie sur le Briefing de Bruxelles sur « La pisciculture: Le nouveau moteur de l’économie bleue » qui s’est tenu le 3 juillet 2013, au secrétariat ACP à Bruxelles. Pour en savoir plus, cliquez ici.

    Vous pouvez en apprendre plus en allant visiter les sites Internet des Briefings nationaux:
    http://www.promodev.ht/ et http://www.haitibriefings.net/
    Téléchargez ici la note d’information et le programme.

    Le Briefing d'Haïti peut être suivi le jeudi 26 Septembre, à 9 h ( 15h, heure de Bruxelles) en direct par webstream à l'adresse suivante: http://www.ustream.tv/channel/promodev-cta.
    Vos messages textes et vos questions peuvent êtré envoyés au (509) 2230-9998 ou à promodevhaiti@gmail.com.


    Link En savoir plus
    Link La note d’information et le programme
    Link A propos des Briefings de Bruxelles


  17. Un regard critique de l’IAG sur le partenariat Afrique-UE
    2013-09-25
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE, Développement rural

    L’Institut Africain de la Gouvernance (IAG) appelle à ce que l’UE cesse de définir les agendas pour les imposer ensuite à l'Afrique. L’organisme affirme que les deux partenaires devraient se consulter mutuellement pour établir un agenda commun, tout en tenant compte de leurs priorités et intérêts respectifs.
    L’IAG a récemment publié une note politique sur ‘les enjeux du Sommet Afrique-Europe d’avril 2014, un regard critique sur le partenariat Afrique-Europe’. On peut y lire que si l'Afrique a accueilli avec enthousiasme le changement de paradigme défini dans la Stratégie conjointe UE-Afrique en 2007, l’Europe n’a pas encore instauré de nouvelles conditions pour faire de l’Afrique son égale et non une entité dépendante.
    Cette année-là, les deux continents s’étaient accordés sur la Stratégie pour initier un changement d’attitude : un nouveau partenariat politique entre partenaires égaux remplaçant la relation précédente principalement basée sur la dépendance de l’aide. Pour l'IAG, l'Afrique devrait reporter la prochaine réunion avec l'UE jusqu'après les élections européennes de 2014 (lorsque la nouvelle Commission européenne aura été désignée), pour réévaluer les accords de partenariat entre l'UE et l'Afrique.

    Source: IAG


    Link En savoir plus (EN)
    Link La note politique d'IAG
    Link Plus sur la Stratégie conjointe UE-Afrique


  18. Décision imminente sur le sort de la Namibie dans le cadre des APE
    2013-09-25
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Les négociations d’accord commercial entre l’Union européenne (UE) et la Namibie ainsi que d’autres pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) devraient reprendre fin septembre 2013, selon All Africa. Calle Schlettwein, ministre namibien du Commerce et de l’Industrie, espère que les Accords de partenariat économique (APE) profiteront à l'ensemble des acteurs, quel que soit l’aboutissement des négociations.
    Les États ACP ont bénéficié d'un accès généreux aux marchés européens pendant près de 30 ans et la Namibie n’est pas soumise à des tarifs ou quotas sur les marchandises pénétrant sur le marché commun européen.  « J'espère que les négociations nous permettront de résoudre les questions qui continuent à gêner le processus. Notre objectif est évidemment de maintenir un accord de partenariat commercial avec l’Europe, » a expliqué M. Schlettwein.
    Un point noir pour la Namibie dans les négociations commerciales est la clause de la nation la plus favorisée qui stipule que tous les accords conclus avec des parties détenant plus de 1,5% du commerce mondial accorderaient automatiquement les mêmes avantages à l’UE.

    Source: Bernama


    Link En savoir plus (EN)
    Link Afrique: Pas d’APE signé avant avril 2014


  19. 200 maires soutiennent le commerce équitable pour le développement au-delà de 2015
    2013-09-25
    Catégorie(s) : Développement rural

    200 maires du monde entier ont signé la déclaration du commerce équitable au-delà de 2015 en préparation à l’événement des Nations Unies autour des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). La déclaration fait partie intégrante de la campagne pour le commerce équitable visant à créer un nouveau cadre de développement durable au-delà de 2015 qui reprendra les valeurs du commerce équitable.
    Les maires de Poznań, Rio de Janeiro, Séoul, Paris et Madrid se sont joints à 120 élus locaux et à 270 organisations de la société civile pour soutenir un cadre mondial de promotion de la durabilité et de l’égalité.
    En réponse au soutien des signataires, Sergi Corbalán, directeur exécutif du Fair Trade Advocacy Office, a déclaré que « le commerce équitable est une façon d’allier la réduction de la pauvreté au développement durable. C’est pourquoi il serait logique que le cadre de développement durable à venir au-delà de 2015 soutienne l’adoption du commerce équitable. »

    Source: EU Reporter


    Link En savoir plus (EN)
    Link Le rapport sur l’agenda de développement après 2015
    Link Le programme de développement pour l’après 2015


  20. Plus d’efforts pour lutter contre les maladies ravageant le manioc africain
    2013-09-25
    Catégorie(s) : Sécurité alimentaire, Politique alimentaire, Agriculture

    Pour contrer la propagation rapide des souches de la maladie du manioc, l'Union européenne (UE) et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) appellent au renforcement des investissements pour prévenir d’autres dégâts aux cultures. La racine de manioc est une culture essentielle pour la subsistance et le commerce dans la région.
    Quelque 70 professionnels régionaux du manioc réunis à Nairobi (Kenya) ont conclu qu'il faudrait au moins 100 millions de dollars pour poursuivre les efforts de l’initiative régionale pour le manioc, financée par l’UE et coordonnée par la FAO. En quatre ans, l’initiative a amélioré la sécurité alimentaire et rétabli les rendements dans les régions touchées par la maladie. Sans fonds supplémentaires, le projet prendra fin en octobre 2013.
    Sept pays (Burundi, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Gabon, Rwanda, Tanzanie et Ouganda) ont collaboré à l’initiative pour offrir aux producteurs de manioc des plants résistants aux maladies et des outils propres. Bien que ces efforts aient endigué les effets de la mosaïque du manioc, la striure brune du manioc continue de se propager, mettant à mal la sécurité alimentaire des 135 millions de personnes habitant la région.
    Sans investissements supplémentaires pour l’initiative, la striure brune pourrait bien s’étendre au Nigéria, la nation africaine qui produit le plus de manioc.

    Source: FAO


    Link En savoir plus (EN)


  21. Président du Guyana : Les APE ont-ils profité aux Caraïbes ?
    2013-09-25
    Catégorie(s) : Commerce ACP-UE

    Donald Ramotar, Président du Guyana, s’adressant à des représentants de l’Union européenne (UE) et des diplomates caribéens réunis au Guyana en vue d'entamer un partenariat de sept ans, a évoqué le statut actuel des Accords de partenariat économique (APE) entre les deux régions.
    M. Ramotar a appelé les nations de la Communauté des Caraïbes (CARICOM) à se manifester clairement sur ce que les APE ont apporté de tangible aux nations signataires.  Par le passé, les autorités guyaniennes ont avancé que les APE pourraient mettre à mal les intérêts nationaux des nations du CARICOM ainsi qu’entraver la coopération avec les états d’Amérique du Sud. En 2008, le Guyana a signé l’accord avant de se rendre compte que les APE apportaient très peu à son économie.
    Des négociations sont en cours en vue d’un accord commercial entre l’UE et les pays de l’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique.

    Source: Stabroeknews


    Link En savoir plus (EN)
    Link Crise financière: la Guyane appelle au gel de l’APE
    Link CARIFORUM: Achèvement des plans de mise en œuvre des APE



===========================================================
N'hésitez pas à faire circuler ce bulletin à des collègues qui pourraient être intéressés.

Mme Isolina BOTO
Manager
Bureau du CTA/Bruxelles
39 rue Montoyer
1000 Bruxelles - Belgique
Tel: + 32 (0) 2 513 74 36; Fax: + 32 (0) 2 511 38 68
Courriel: boto@cta.int
Site Web: http://www.cta.int/
Blog de Bruxelles: http://bruxelles.cta.int/
Briefings de Bruxelles: http://bruxellesbriefings.net/

 

Rédacteur : Etienne Goffin (goffin@cta.int)

NOTE
Si vous avez des questions ou suggestions, écrivez à : boto@cta.int
Pour des informations sur l'ensemble des activités du CTA, visitez http://www.cta.int/
Pour des information sur les activités du CTA à Bruxelles, veuillez consulter : http://bruxelles.cta.int/
Le CTA est une institution du Groupe des Etats ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique) et de l'Union Européenne, dans le cadre de l'Accord de Cotonou.
©Copyright 2011 Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale ACP-UE. Email: cta@cta.int
Les opinions exprimées ici sont celles de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue du CTA.

Vous êtes actuellement abonné au Bulletin du Bureau CTA de Bruxelles.
Votre abonnement :

===========================================================

 

 

 

 

 

1