Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
La réforme de la politique de coopération française
Juillet 2019
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Lundi, 30 janvier 2006

La réforme de la politique de coopération française

Coordination SUD publie un premier rapport dressant un bilan d’étape de la mise en œuvre de l’APD française et analyse également la réforme de la politique de coopération.
En 2002, les ONG françaises s’étaient mobilisées en faveur de l’augmentation de la contribution de la France au financement du développement. Cette mobilisation, avait permis de recueillir plus de 200 000 signatures en faveur d’une aide publique au développement (APD) à 0,7% du Revenu national brut (RNB) et avait contribué à mettre cette question à l’agenda de la campagne des élections présidentielles. La plupart des candidats, et au premier rang desquels, Jacques Chirac, le Président de la République, avaient inscrit à leur programme électoral l’adoption d’un calendrier pour atteindre les 0,7%. Le Chef de l’Etat avait même annoncé, dès mars 2002, l’adoption d’un calendrier officiel pour porter le niveau de l’APD française à 0,5% du RNB d’ici 2007 et 0,7%, d’ici 2012.
Trois ans après, Coordination SUD publie un premier rapport dressant un bilan d’étape de la mise en œuvre de ces objectifs. Il analyse également l’autre grand chantier, en cours, de l’APD française : la réforme de la politique de coopération. La publication d’un tel rapport en 2005 se justifie par le calendrier international. Cette année est effectivement celle de la révision à tiers parcours de la mise en œuvre des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). Ce rapport se veut donc à la fois un bilan d’étape de la mise en oeuvre des engagements présidentiels d’augmenter l’APD française et une analyse de la contribution de l’APD française à la réalisation des OMD.
Le premier chapitre s’attache donc à mesurer la quantité d’APD « réelle » dégagée par les augmentations annoncées. Il dresse également les grandes perspectives d’évolution de l’APD française jusqu’en 2007, année des prochaines échéances électorales et 2012, année programmée pour l’atteinte de l’objectif des 0,7%. En matière d’APD, la qualité de l’aide est toute aussi importante que sa quantité. Les ONG ont donc élaboré leurs propres indicateurs pour mesurer la qualité de l’APD française.
Le second chapitre de l’ouvrage traite de la réforme du dispositif français de coopération au développement. Cette réforme est essentielle pour doter la France d’une coopération moderne qui contribue efficacement à la réalisation des OMD. Enfin, les ONG de solidarité internationale (OSI) sont également des opératrices qui travaillent dans différents secteurs d’intervention (santé, développement rural ...) dans les pays du Sud. Leur connaissance du terrain et le dialogue avec leurs partenaires du Sud les ont conduit à produire des analyses particulières sur les différents secteurs d’intervention de la coopération française.
Le troisième chapitre, quant à lui, rassemble une série d’analyses des secteurs prioritaires de l’APD française (éducation, santé, lutte contre le Sida, agriculture et sécurité alimentaire, eau et assainissement, protection de l’environnement) produites par des ONG ou collectifs d’ONG français spécialistes de ces secteurs.