Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Technologies de l’Information et de la Communication pour le développement
Avril 2019
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Vendredi, 18 février 2005

Technologies de l’Information et de la Communication pour le développement

Les conclusions du 2638ème Conseil AFFAIRES ECONOMIQUES ET FINANCIERES (version provisoire) tenu à Bruxelles le 17 février 2005.
L' UE reconnaît la nécessité d 'adopter une attitude positive et dynamique sur la question du financement des Technologies de l’Information et de la communication (TIC) pour le développement, en réponse aux inquiétudes légitimes exprimées par les pays en développement sur la fracture numérique. L'UE attache une grande importance à la solidarité dans une société de l'information mondiale et inclusive, considérant que dans certains cas les seules forces du marché ne peuvent pas répondre aux besoins de développement.
L'objectif global de la politique de développement de l'UE est la réduction et, dans la mesure du possible, l'éradication définitive de la pauvreté. Dans ce contexte, l'UE s'est engagée à traiter les questions liées à la fracture numérique et à exploiter le potentiel des TIC comme outil pour les politiques de développement et un moyen important pour la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD). Les TIC ne sont pas une fin en soi, mais un outil pour atteindre des objectifs de développement. Par conséquent, elles ne devraient pas être considérées à part en tant qu’objectifs politiques séparés,mais elles devraient être étroitement intégrées aux objectifs et aux projets de développement fondamentaux dans les secteurs prioritaires, comme l'enseignement, la santé et l'administration publique, la gestion des crises ou la prévention des désastres.
Une attention particulière doit être portée à la situation des pays d'Afrique subsaharienne. L'UE continue d'examiner favorablement en partenariat avec ses partenaires africains, en particulier le NEPAD, et en collaboration avec le secteur privé une initiative en faveur du déploiement des infrastructures sur le continent africain.
Voir extrait du rapport portant sur ce sujet en annexe.