Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Une nouvelle stratégie pour stimuler l’industrie de transformation du thon
Juillet 2019
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Vendredi, 27 mai 2011

Une nouvelle stratégie pour stimuler l’industrie de transformation du thon

La Papouasie-Nouvelle-Guinée (PNG) souhaite devenir l’un des leaders mondiaux de la transformation du poisson en attirant les entreprises et les emplois qui se sont dispersés dans d’autres usines de conserves en Asie. Sylvester Pokajam, Directeur général du Service national des pêches de la PNG, s’est engagé à améliorer la position compétitive du pays dans le secteur de la transformation du thon. Les parties à l’Accord de Nauru (PAN – huit pays insulaires du Pacifique riches en thon, dont la PNG)  s’efforcent par tous les moyens de relancer l’emploi dans ce secteur. « La PNG compte fournir  durablement environ 1,2 millions de tonnes de poisson par an, a déclaré Pokajam. […] Au cours de la dernière décennie, l’industrie de la transformation du thon est devenue un employeur majeur en PNG, où le total autorisé des captures de thon a été fixé à 500 000 tonnes par an. L’industrie de la transformation du poisson est en plein essor dans la mesure où la PNG bénéficie d’un accès en franchise de droits et sans contingents aux marchés européens, grâce à l’APE provisoire signé avec l’UE. Selon Pokajam, il y aura encore plus d’emplois offerts dans dix ans en PNG. « Il s’agit d’une industrie durable offrant des emplois qui seront préservés à coup sûr », a-t-il affirmé. Il espère en outre que le secteur du thon offrira 30 000 emplois directs et 100 000 emplois indirects. Mais une grande partie du thon pêché dans les eaux territoriales de PNG est mis en conserve dans d’autres pays. La Papouasie-Nouvelle-Guinée prévoit même d’établir des sites de transformation, espérant ainsi attirer des entreprises. « Notre principale zone de pêche reste l’océan Pacifique, et notamment les eaux du PAN. Le thon pêché localement est exporté vers la Thaïlande, les Etats-Unis, le Japon, Taïwan et la Corée, mais cela va changer », a-t-il expliqué.

Source: FIS Belgium