Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Bulletin 410
Juin 2019
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent123456SuivantFin »
Jeudi, 07 août 2014

L'utilisation grandissante des technologies de l'information et de la communication (TIC) est loin d'être sans conséquence sur le secteur agricole en Afrique, et pourrait contribuer à une révolution économique sur ce continent, selon un rapport sur l'éducation, la formation et le développement en Afrique. Le rapport eLearning Africa 2014, qui présentait des travailleurs de l'agriculture et du secteur agro-alimentaire en Afrique, montre un regain d'optimisme sur l'avenir du secteur agricole en comparaison à d'autres secteurs.

L'événement marquait la dernière réunion d'EUCARINET, projet sur quatre ans financé par la Commission européenne (DG de la recherche et de l'innovation), qui visait à renforcer un dialogue durable sur la science, la technologie et l'innovation entre l'Europe et les Caraïbes. Pendant la séance du matin, le public de chercheurs, de décideurs et de représentants du secteur privé a assisté à une vue d'ensemble des résultats du projet EUCARINET avant d'aborder et d'affiner des stratégies et des politiques susceptibles de renforcer la collaboration dans le domaine des sciences, de la technologie et de l'innovation, tant au niveau régional qu'avec l'Europe.

L'Irlande est dans la course pour le portefeuille lié à l'agriculture de la Commission européenne et la nomination de Phil Hogan, ministre de l'environnement, devrait améliorer ses chances en la matière. Le commissaire à l'agriculture contrôle 40 % du budget annuel de 150 milliards d'euros. Une nomination irlandaise augmenterait le poids politique du pays au sein de l'Union européenne, à bien des niveaux. En revanche, la nomination d'un autre représentant moins crédible auprès des agriculteurs et du monde rural, comme le dirigeant travailliste sortant Eamon Gilmore, viendrait grever les ambitions de Dublin. Le nom le plus souvent associé au poste de commissaire irlandais est celui de Phil Hogan, du Fine Gael.

Les ministres de la pêche des pays du Pacifique, qui se réunissaient à Tokelau cette semaine, ont convenu d'étudier la possibilité de séparer les questions touchant à la pisciculture des négociations pour l'accord de partenariat économique (APE) en cours avec l'Union européenne (UE). Ils sont même allés plus loin, et souhaitent un APE sans mention de la pisciculture, comme le révèle la déclaration finale publiée cet après-midi. Selon celle-ci, la Pacific Islands Forum Fisheries Agency, les responsables de la pisciculture et, le cas échéant, les ministres, « doivent participer pleinement à toute discussion sur la pisculture avec l'UE ». Ils campent sur leur position, selon laquelle « la question cruciale de la pisciculture ne doit donner lieu à aucun compromis ».

Ce mercredi (09/07/2014), la Commission européenne a défini des critères révisés et mis à jour pour les aides des États membres de l'Union européenne dans les secteurs agricoles et forestiers et dans les zones rurales, conformément aux dispositions européennes en la matière. « Cette démarche s'inscrit dans la politique de modernisation en matière d'aides d'États de la Commission, qui vise à favoriser la croissance et la compétitivité dans l'UE, et va de pair avec la politique agricole commune, notamment avec la nouvelle politique de développement rural de l'UE », indique le communiqué de presse de l'UE.

« DébutPrécédent123456SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>