Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Bulletin 457
Mai 2019
L Ma Me J V S D
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Le Bureau du CTA à Bruxelles produit des actualités sur la coopération au développement ACP-UE. Abonnez-vous au Bulletin hebdomadaire.
« DébutPrécédent1234SuivantFin »
Jeudi, 30 juillet 2015

La quatrième réunion des ministres ACP en charge de la pêche et de l'aquaculture s'est tenue au Secrétariat ACP de Bruxelles, du 22 au 23 juillet 2015. La feuille de route fait mention, entre autres, des points évoqués lors de la réunion : (i) ressources financières adaptées et collaboration avec des institutions partenaires clés, dont l'UE, la FAO, le FIDA, l'ONUDI et la Banque mondiale, pour soutenir le secteur de la pêche dans les pays ACP ; (ii) objectifs ambitieux lors de la COP21 visant à atténuer les effets négatifs du changement climatique sur le secteur de la pêche ; (iii) davantage de coordination pour lutter à la fois contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN) et contre la piraterie ; (iv) développement du secteur de l'aquaculture et de la pêche dans le but de créer des emplois décents, notamment pour les jeunes et les femmes, et préservation de la biodiversité aquatique.

Le groupe des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) effectue actuellement une révision stratégique en vue de se « repositionner » sur la scène internationale, en prévision des négociations sur le futur partenariat UE-ACP, qui auront lieu avant la fin de l'Accord de partenariat de Cotonou en 2020. Selon le Secrétaire général ACP, Patrick Ignatius Gomes, les pays ACP traversent actuellement une période de « profonde réflexion, (...) [visant à assurer] l'établissement d'une relation beaucoup plus mature avec l'Europe, qui ne reposerait pas uniquement sur la dépendance à l'aide européenne. (...) Nous voulons reléguer l'aide au second plan. » Les États ACP ont déjà identifié cinq domaines politiques stratégiques : (i) État de droit et bonne gouvernance ; (ii) Justice internationale et sécurité humaine ; (iii) Développement d'économies durables, résilientes et créatives ; (iv) Commerce intra-ACP, industrialisation et intégration régionale ; et (v) Financement pour le développement.

Mercredi, 29 juillet 2015

La Commission européenne a adopté un acte juridique visant à créer un système douanier de l'Union qui soit plus simple, plus moderne et mieux intégré en vue d'encourager les échanges transfrontières et de renforcer la coopération au niveau de l'Union dans le domaine douanier. Les services douaniers de l'Union traitent 16 % des échanges mondiaux, soit plus de deux milliards de tonnes de marchandises par an, d'une valeur de 3 400 milliards d'euros. Pierre Moscovici, commissaire européen chargé des affaires économiques et financières, de la fiscalité et des douanes, a déclaré à ce propos: «Un système douanier moderne qui présente un bon rapport coût/efficacité facilite les échanges internationaux et est propice à la croissance. Il joue également un rôle essentiel dans la défense de la sûreté et de la sécurité des citoyens européens et dans la protection des intérêts des États membres.»

« DébutPrécédent1234SuivantFin »
Développement agricole et rural

Développement agricole et rural

<< Préc. | Ring Hub | Rejoindre | Suiv. >>