Juin 2017
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Jeudi, 01 décembre 2016

Réunir la finance pour lutter contre le changement climatique

À la COP22, le Roi du Maroc organisait le 16 novembre un sommet de l'Union africaine autour de la lutte contre le changement climatique. Le même jour, deux nouvelles initiatives ont vu le jour : le lancement d'un réseau d'investisseurs et la transformation d'I4CE en think tank Nord-Sud sur le climat. L'émergence d'une finance climat sur le continent est en cours. « L'épargne africaine au service d'une Afrique zéro carbone », tel était le titre de la conférence de lancement du réseau des investisseurs africains engagés sur le climat, à Marrakech le 16 novembre. « Il y a 500 milliards de dollars d'actifs dans les fonds de pension africains. Ce sont des réserves pour les générations futures que l'on peut activer dès maintenant », souligne Lionel Zinsou, financier, ancien premier ministre du Bénin et promoteur de l'investissement sur le continent. Ce réseau rassemble près d'une dizaine d'institutions financières, qui gèrent ensemble plus de 100 milliards de dollars d'actifs. On y trouve les Caisses des dépôts du Maroc, du Gabon, du Sénégal, de la Tunisie, de la Mauritanie, l'AFD (Agence française de développement), la Caisse des dépôts française (dont Novethic est une filiale) et un fonds de pension du Nigeria (Pencom). Il va travailler à la mobilisation de l'épargne du continent pour financer l'effort d'adaptation que le Programme des Nations Unies pour l'environnement évalue entre 140 et 300 milliards de dollars par an d'ici 2030.

Source: energies-renouvelables-afrique.com