Avril 2017
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Vendredi, 21 avril 2017

La Chine pompe 100 milliards de dollars en Afrique

Le gouvernement chinois a exprimé le besoin urgent pour les gouvernements africains d'être indépendants de leur développement, en disant que le Nigeria, en tant que principale puissance africaine, devrait mener une économie autonome. Il a également souligné que la Chine était très intéressée par le maintien d'une coopération plus étroite avec l'Afrique, tout en insistant sur le fait que les gouvernements et les entreprises africains préféreraient les petites et moyennes entreprises (PME), y compris le Nigéria, de proposer des plans réalisables Ils bénéficient du soutien financier de 60 milliards de dollars du gouvernement chinois. Cela a été révélé lors d'une conférence pour une délégation de journalistes nigérians sur l'Initiative Belt and Road à Beijing, en Chine. Selon le professeur principal de recherche, Zhang Yong-Peng de l'institut d'Asie occidentale et d'études africaines (WAAS) à l'Académie chinoise des sciences sociales (CASS), entre 2016 et 2018, le Forum sur la coopération sino-africaine, FOCAC, se concentrera Sur l'agriculture et la sécurité alimentaire, avec un soutien financier de 60 milliards de dollars pour les pays africains, dont le Nigéria et un autre fonds de pool de 40 milliards de dollars mis à disposition pour les pays et les entreprises intéressés sur le continent, par l'entremise du Fonds Maritime / Silk Road. Le soutien financier, Yong-Peng souligné par FOCAC, qui a été créé en 2000. L'expert en politique internationale, a également révélé que déjà, le gouvernement chinois a créé / créé 25 centres de démonstration technologique agricole (ATDC) au Nigéria, en Afrique du Sud , La Tanzanie, l'Éthiopie, le Ghana, l'Égypte et le Rwanda, déclarant que «avec le FOCAC, les entreprises nigérianes devraient se présenter et demander des prêts et s'en servir pour le développement.» Il a également exprimé le besoin du gouvernement nigérian de s'engager Le processus de développement international et la prise économique devraient se concentrer sur l'industrialisation, le commerce et l'investissement. "La Chine s'engage à promouvoir le décollage économique de l'Afrique et le Nigéria, alors que la principale puissance africaine devrait construire ses propres capacités et élaborer des plans réalisables pour atteindre l'objectif de l'Initiative Belt and Road, qui vise à intégrer l'Afrique dans le développement international Processus, ainsi que l'accélération de sa stratégie de développement 2030, vision 2063.

Source: Vanguard

  • Bookmark and Share
  • Email
  • Imprimer