Septembre 2017
L Ma Me J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Jeudi, 15 juin 2017

La SADC approuve des subventions R40m à Madagascar, aux Seychelles

La SADC a approuvé de donner R20 millions chacun à Madagascar et aux Seychelles pour aider les deux nations insulaires à améliorer leur participation au commerce régional et international. Les subventions ont été approuvées par le comité directeur du programme de l'établissement commercial de la SADC (TRF), lors de sa septième réunion tenue à Gaborone le mois dernier. L'installation est un mécanisme de soutien financier et technique accordé aux États membres de la SADC pour les aider à mettre en œuvre les engagements pris dans le cadre du Protocole régional sur l'accord de partenariat commercial et économique (APE) entre l'Union européenne et le groupe APE de la SADC. La SADC a approuvé le financement de Madagascar pour renforcer la capacité des organismes frontaliers en élaborant et en mettant en œuvre des lignes directrices pour la coordination des agences aux frontières. La SADC veut également que Madagascar améliore le magasin One-Stop pour les exportateurs grâce à une assistance technique pour son fonctionnement efficace et son renforcement des capacités. Un guichet unique est une entreprise ou un lieu qui offre une multitude de services à un client ou à un client. La SADC a également demandé à Madagascar d'élaborer et de mettre en œuvre une stratégie nationale de promotion du commerce; Développement des capacités des parties prenantes; Recherche de marché pour identifier les opportunités touristiques dans la région de la SADC, en particulier en Afrique du Sud; Et entreprendre un certain nombre d'activités de promotion commerciale. En ce qui concerne les Seychelles, une partie de l'argent aidera le pays à renforcer ses capacités dans l'application du Système automatisé de système de données douanières. Ce système est destiné à améliorer la fonctionnalité du pays pour l'évaluation, l'évaluation des risques et le suivi du fret et l'automatisation du système de la taxe d'accise, en particulier pour les producteurs nationaux de produits soumis à accise. Les fonds couvriront également l'élaboration par Seychelles d'un cadre juridique national et de renforcement des capacités pour les recours commerciaux, en particulier les enquêtes relatives aux antidumping. Plusieurs pays ont déjà signé des accords de financement avec le secrétariat de la SADC pour libérer les fonds aux deux insulaires.

Source: Tralac