Septembre 2017
L Ma Me J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Jeudi, 29 juin 2017

L'ACP devraient réexaminer la politique commerciale avec leur homologue de l'UE

Le ministre du Développement et de la Planification nationale Lucky Mulusa a demandé aux pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) de réexaminer la politique commerciale avec leur homologue de l'UE. Mulusa qui dirige une délégation zambienne de haute puissance à la Conférence des Journées européennes du développement (EDD 2017) à Bruxelles, en Belgique, a déclaré que les pays en voie de développement avaient passé de la rhétorique à discuter de questions plus pratiques avec le potentiel de créer de la richesse pour les pays les moins avancés. Il a déclaré que le commerce reste un élément clé dans les discussions autour de l'accord UE-ACP après l'Accord de Cotonou, il était essentiel pour l'Afrique de souligner l'ajout de valeur comme l'un des moteurs de la création d'emplois et de richesse. M. Mulusa a appelé à la fin de la tendance actuelle de l'exportation de matières premières parmi les pays en développement, ce qui était synonyme d'exportation d'emplois dans les pays développés tout en important le chômage et la pauvreté. "Cette phase de discussions nous donne l'occasion de réexaminer notre politique commerciale et d'avoir un dénominateur commun", at-il souligné. Mulusa a exprimé son espoir pour l'avenir du groupe ACP à la lumière de la volonté manifestée par les États membres de l'UE de négocier le cadre autour duquel le nouvel accord de partenariat sera ancré. Et le ministre zambien a déclaré qu'il était encourageant de voir comment les pays unifiés appuient l'Accord de Paris sur le changement climatique. Il a déclaré que la lutte contre le changement climatique exige des efforts combinés des pays car le phénomène risque de causer une catastrophe humaine incalculable à l'échelle mondiale. La conférence européenne des Journées du développement est organisée par la Commission européenne: chaque année regroupe des acteurs clés du développement du monde entier pour discuter de nouvelles idées et partager des expériences inspirant de nouveaux partenariats, renforcer les moyens novateurs de trouver des solutions aux défis les plus pressants de l'époque . Cette année, la communauté du développement s'est réunie pour façonner le débat sur le thème principal «Investir dans le développement».

Source: Lusaka Times