Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Kerala accueille le conclave sur le commerce des noix de cajou
Novembre 2018
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Jeudi, 20 juillet 2017

Kerala accueille le conclave sur le commerce des noix de cajou

Kerala cherche à collaborer avec les pays fournisseurs en Afrique afin d'éviter le rôle des intermédiaires dans l'achat de noix de cajou crues pour les centaines d'usines de transformation basées ici. Il organise un conclave de deux jours sur le «commerce de noix de cajou pour le bien commun» en association avec le Ministère des affaires extérieures (MEA) impliquant des diplomates des pays africains. REPRÉSENTATION AFRICAINE Parmi les pays africains représentés figurent Madagascar, le Kenya, le Mozambique, la Tanzanie, la Gambie, le Togo et le Mali. Dans son allocution, J Mercikuttiamma, ministre du Kerala pour la noix de cajou et les pêches, a demandé à l'AME de diriger les ambassadeurs indiens en liaison avec les ministres et les organisations concernés pour faciliter l'achat direct de noix de cajou des pays africains, négocier des prix et aider un organisme identifié par Le gouvernement de l'État pour inspecter le stock et le soulever. Les conseillers et les hauts commissaires des pays africains peuvent être priés de signer ou de préparer les accords en consultation avec leurs gouvernements, visant des achats à long terme avec des coopératives ou des institutions gouvernementales, sous réserve d'accords de prix. Sur la base de l'action et du suivi pertinents, le gouvernement de l'État en coordination avec l'AME planifiait une visite chez les principaux fournisseurs de noix de cajou. BÉNÉFICE MUTUEL Le conclave diplomatique, a déclaré le ministre, profiterait aux nations africaines et au gouvernement de l'État à plus d'un titre. Presque trois lakh travailleurs, principalement des femmes, au Kerala dépendent du traitement de l'anacard pour leur subsistance. La plupart appartiennent aux couches défavorisées de la société. Il est clair qu'ils, avec les producteurs de cajou (producteurs) dans les pays africains, seront les plus grands bénéficiaires du conclave. Le conclave vise également à éviter le rôle des intermédiaires et des spéculations dans le commerce de l'anacardier, a affirmé le ministre. En raison de leur influence financière et de leur influence, les intermédiaires manipulent les prix des noix de cajou crues à leur avantage. Cela nuit aux intérêts de l'industrie de la transformation de l'anacard en Inde, mais aussi des producteurs de noix de cajou en Afrique.

Source: The Hindu Business Line