Teknoloji Haberleri Teknoloji Blogu Internet Haberleri Defterdar | Bir Bilgenin Defteri
L’agriculture, un challenge pour le co-développement euro-africain
Avril 2018
L Ma Me J V S D
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal




Choisissez les catégories :
















Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Mardi, 20 mars 2018

L’agriculture, un challenge pour le co-développement euro-africain

Le Salon international de l’Agriculture a fermé ses portes à Paris dimanche dernier, dépassant l’affluence de la précédente édition. Ce n’est pas seulement la plus grande ferme du monde que les plus de 670.000 visiteurs ont pu parcourir pendant dix jours… Comme son nom l’indique, c’est aussi un événement international de promotion du modèle agricole français, parmi les meilleurs au monde, malgré les souffrances que connaissent les agriculteurs, que Paris a accueilli. Ainsi, le 23 février dernier, à l’occasion du Salon, à l’initiative du GID (Groupement Interacadémique pour le Développement), Stéphane Travert, ministre de l’agriculture et de l’alimentation, a réuni, ses homologues africains, en partenariat avec et à l’Académie d’Agriculture de France. France et Afrique ont ainsi réfléchi ensemble pour trouver des solutions pour l’amélioration de l’emploi des jeunes africains dans secteur de l’agriculture. Cette rencontre interministérielle s’inscrivait dans le cadre général du programme GID-Agri. Le lancement de ce programme et le forum d’échanges organisé en novembre 2017 à Abidjan avaient permis d’identifier les problèmes et les contraintes que rencontrent les porteurs de réussites agricoles. Il s’agissait de donner une plus grande attractivité aux métiers liés à l’agriculture en proposant aux jeunes ruraux africains des exemples de réussite de systèmes agricoles cautionnés par les académies africaines et françaises, pour les inciter à s’engager dans ces métiers sur des bases solides. Rassemblés sur une plateforme Internet accessible au plus grand nombre, ces exemples conduiront notamment à la création de réseaux de fermes-écoles et d’entreprises-écoles dans le monde rural africain. Les remontées du terrain et la force de « la pédagogie par l’exemple » sont les moteurs de ce programme, soutenu par les ministres africains et français de l’agriculture et de l’élevage.

Source: opinion-internationale