Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
La France va soutenir le secteur de l’énergie en Ouganda
Septembre 2018
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Vendredi, 14 septembre 2018

La France va soutenir le secteur de l’énergie en Ouganda

Le gouvernement ougandais a commandé plusieurs projets énergétiques phares pour l’Ouest rural du pays et a lancé sa politique de connexion. L’Agence Française de Développement (AFD), principal partenaire dans ce secteur, a offert des prêts concessionnels à hauteur de 23 millions de dollars et de 42,9 millions d’euros au gouvernement ougandais. L’agence a financé une partie de la ligne à haute tension Nkenda-Hoima et des postes électriques associés, ainsi qu’un vaste programme d’électrification rurale dans l’ouest et le sud du pays. L’AFD contribue aussi à la politique de connexion, d’abord par sa participation au dialogue qui a débouché sur la conception de cette politique, puis par le financement de l’un des projets pilotes pour subventionner les connexions, conformément à la politique. Virginie Leroy, représentante de l’AFS en Ouganda, explique : « Via l’Agence Française de Développement (AFD), la France s’avère depuis ces 20 dernières années être un partenaire clé du développement ougandais. Après avoir soutenu la nécessaire augmentation des capacités nationales de production d’électricité, qui a amélioré de manière significative la fiabilité et l’accessibilité de l’approvisionnement électrique en Ouganda, l’AFD soutient le gouvernement ougandais dans l’amélioration de la transmission, de la distribution et de l’accès. En promouvant l’énergie renouvelable, nous aidons la population ougandaise tout en soutenant la résilience au changement climatique. » Le projet est cofinancé par l’Agence norvégienne de coopération pour le développement. La ligne Nkenda-Hoima et ses postes électriques répondent aux objectifs de la politique énergétique ougandaise, qui entend satisfaire aux besoins en énergie de la population aux fins du développement social et économique.

Source: chimpreports.com