Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
ACP-UE : ouverture des discussions début octobre
Décembre 2018
L Ma Me J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Vendredi, 28 septembre 2018

ACP-UE : ouverture des discussions début octobre

Le Groupe central de négociation (GCN) chargé de préparer les prochaines discussions avec l’Union européenne (UE) pour parvenir à un accord post-Cotonou, s’est réuni dimanche soir à New-York. Le GCN, composé de 12 membres représentant les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, est présidé par le Togo. Le ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey, a dirigé les travaux. ‘Le mandat de négociation du Groupe ACP appelle à un accord unique juridiquement contraignant, équitable et équilibré, qui sera guidé par les questions transversales et les piliers thématiques stratégiques comme l’investissement, la coopération, le développement, l’innovation … Les directives de l’UE reposent sur un socle commun et trois partenariats régionaux’, explique le chef de la diplomatie togolaise. Pour M. Dussey, 'le processus doit être lancé sur des bases claires qui permettent d'évoluer rapidement mais sereinement.' La date butoir est 2020 pour la signature du nouvel accord. Les négociations visent à conclure un partenariat renforcé entre l’UE et ses États membres, d'une part, et les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, d'autre part. Le nouvel accord s'entendra comme un partenariat global visant à renforcer les relations entre les parties et à produire des résultats mutuellement avantageux en ce qui concerne des intérêts communs et convergents, indique-t-on à Bruxelles. Il a pour objet de promouvoir un développement durable et inclusif, sur la base de la mise en œuvre du programme de développement durable à l'horizon 2030 et de l'accord de Paris sur les changements climatiques, ces instruments servant de cadres d'orientation généraux pour le partenariat. L'accord visera à bâtir des États et des sociétés pacifiques et résilients, ainsi qu'à stimuler les investissements, à soutenir le développement du secteur privé et à approfondir l'intégration régionale.

Source: togodiplomatie.info