Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
ACP-UE : Réduction des risques de catastrophes naturelles
Janvier 2019
L Ma Me J V S D
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Vendredi, 23 novembre 2018

ACP-UE : Réduction des risques de catastrophes naturelles

Le Secrétariat pour l’Afrique, les Caraïbes et le Pacifique, en collaboration avec la Commission européenne, a accueilli la réunion d’automne du Groupe consultatif (GC) du Dispositif mondial de réduction des effets des catastrophes et de relèvement (GFDRR, Global Facility for Disaster Reduction and Recovery), organisée à Bruxelles du 7 au 9 novembre 2018. Les réunions, coprésidées par le Secrétariat ACP, la Commission européenne et la Banque mondiale, ont salué l’initiative du Groupe ACP en 2005 de créer des programmes ACP-UE de gestion des risques de catastrophes naturelles dans le cadre intra-ACP. Un tel programme permet de soutenir les activités de gestion des risques de catastrophes et d’adaptation au changement climatique dans les pays ACP par divers moyens, notamment l’assistance technique, le renforcement des capacités et l’intervention consultative et analytique. Les discussions du Groupe consultatif au Secrétariat ACP ont mis en lumière les réussites actuelles du programme du GFDRR (lancé en 2011) et souligné les nouvelles priorités émergentes d’intérêt mutuel, y compris la résilience communautaire inclusive, l’intégration de la dimension de genre et l’adaptation locale. L’Ambassadeur M. Ognimba, Secrétaire général adjoint en charge du Département des questions politiques et du développement humain, a déclaré dans son allocution d’ouverture de la réunion du Groupe consultatif : « Les principales priorités du Groupe demeurent une approche proactive de la gestion des catastrophes naturelles et des risques associés, la promotion de programmes de relèvement résilient et une approche ascendante capable de donner une voix à ceux qui d’ordinaire n’en ont pas ainsi qu’aux membres les plus vulnérables de nos sociétés. Dans la foulée de l’événement, les tables rondes de partage d’informations de la Journée du partenariat pour le savoir et de la Journée de réflexion ACP (8 et 9 novembre 2018 respectivement) ont permis aux participants de partager leurs points de vue sur les efforts qui doivent permettre d’améliorer la résilience locale. La Journée du partenariat pour le savoir a en outre été l’occasion de mettre en relation des partenaires et des acteurs clés, au rang desquels les représentants des gouvernements ACP, des donateurs européens et internationaux, des organisations régionales et des organisations non gouvernementales (ONG). Source: Secrétariat ACP