Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
Coopération : l’Angola signe de nouveaux accords avec le Portugal
Février 2019
L Ma Me J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 1 2 3

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Vendredi, 14 décembre 2018

Coopération : l’Angola signe de nouveaux accords avec le Portugal

Le président angolais est rentré à Luanda dimanche, au terme d’une visite d’État de trois jours Portugal, au cours de laquelle les deux pays ont signé une série de 13 accords de coopération, a rapporté la presse portugaise. Ces accords conclus entre l’Angola et le Portugal portent sur des domaines tels que la justice, la formation des enseignants, l’ingénierie, le tourisme, la culture, la réinsertion sociale, la médecine légale, la santé, la science, l’innovation et l’environnement. Dans leur déclaration finale, les délégations gouvernementales de l’Angola et du Portugal ont estimé que la visite du président João Lourenço au Portugal revêtait une grande importance politique, ce qui est apparu clairement lors des réunions entre les chefs d’État des deux pays. Pendant une conférence de presse tenue à Lisbonne, M. Lourenço a indiqué avoir « rassuré » les représentants de la banque portugaise Banco Comercial Português (BCP) concernant la possibilité que Sonangol cesse d’être actionnaire de la banque, dont cette société détient une participation de 19,49 %. Le président angolais a également estimé « hautement improbable » que Sonangol veuille conserver sa participation dans le groupe Galp Energia. Sonangol contrôle 60 % de SGPS Esperanza, société qui détient elle-même 45 % de SGPS Amorim Energia, laquelle à son tour est le principal actionnaire (participation de 33,34 %) du groupe Galp Energia. Par ailleurs, M. Lourenço a reçu du Premier ministre António Costa la garantie que le Portugal « fournirait toute la coopération nécessaire pour que des comptes soient rendus à l’Angola sur les fonds qui lui appartiennent ».

Source: macauhub.com.mo