Teknoloji Haberleri internet Haberleri Web Güvenliği Teknoloji Yazılım Bilim Teqnoloji Yazılım C# Dersleri C# Programlama
UE: € 20 M pour la biodiversité en Afrique Centrale
Mai 2019
L Ma Me J V S D
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2

 Invité: Vincent Martin, FAO Sénégal

Twitter

Suivez le CTA Brussels Daily

 

twitter logo

 

facebook logo cta

Jeudi, 20 décembre 2018

UE: € 20 M pour la biodiversité en Afrique Centrale

L’Union européenne a procédé à la signature de 3 contrats de subvention pour la préservation des forêts d’Afrique Centrale et de leur méga biodiversité. La cérémonie de signature a eu lieu lors de la 18ème RdP à Bruxelles, en présence de François-Xavier de Donea, Facilitateur du Partenariat pour les Forêts du bassin du Congo (PFBC), du secrétaire Exécutif de la COMIFAC et de la secrétaire général Adjointe de la CEEAC. Ces contrats de subvention estimés à près de 20 millions d’euros est un geste de plus posé par l’UE qui finance déjà plusieurs programmes dans cet espace considéré comme le deuxième poumon vert de la planète. Pour la représentante de l’Union européenne, les forêts du Bassin du Congo sont encore intactes. Comparées à celles de l’Amazonie et de l’Indonésie, ces forêts partagées par plus de dix pays d’Afrique centrale, nécessitent des financements importants pour leur préservation, enfin de lutter efficacement contre les changements climatiques, et relever le défi de la conservation. « La gestion durable de ces écosystèmes uniques, démontre en quoi le dialogue politique de haut niveau est important. C’est pour moi un réel plaisir de signer aujourd’hui sous le patronage du PFBC et de la COMIFAC, plusieurs programmes à hauteur de 20 millions d’euros», a-t-elle souligné. Ces financements de l’UE devront aider la sous région à lutter efficacement contre l’exploitation illégale du bois, et surtout le commerce illicite de la faune et de la flore. Les programmes ciblés seront exécutés pour aider quelques aires protégées à préserver davantage leur biodiversité. Un accent particulier sera également mis sur le renforcement de l’administration et des services attitrés de lutte contre la criminalité faunique et l’exploitation illégale du bois.

Source: digitalcongo.net